26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 19:59

Mise à jour : 26 avril 2011.

Buenos Aires et ses alentours :

 Vous êtes dans la rubrique 02 “Tourisme en Argentine”. Présentation de la première région : Buenos Aires, sa banlieue et ses alentours.

Pour revenir à la page d’accueil de la Rubrique touristique, cliquez Rubrique 02. 

Cette page est nouvelle, elle a pour but de vous montrer en quelques clics les éléments importants de la ville et de vous donner des infos rapides sur votre séjour.

Elle va rapidement s’étoffer, je suis aussi tout ouïe à vos commentaires et à vos suggestions.

Durée du séjour à Buenos Aires :

 

Pour une première visite de Buenos Aires, réservez vos premiers et derniers jours de votre circuit en Argentine. Comptez 3 ou 4 jours à votre arrivée, histoire aussi de vous remettre du décalage horaire mais surtout du décalage des saisons, car il n’est jamais simple pour l’organisme de passer du tout froid au tout chaud ou l’inverse. Ensuite passez les 2 ou 3 derniers jours aussi sur Buenos Aires, ce qui vous fera au complet une petite semaine sur place.

Si vous venez pour la première fois, et que vous n’avez que 10 à 14 jours. Restez à Buenos Aires (en allant aussi faire un circuit dans les alentours, et peut être aussi une journée à Colonia en Uruguay). Buenos Aires ne rime pas avec « tout béton » (sauf si on reste dans le centre), il y a de nombreuses zones vertes, et la grande majorité de Buenos Aires intra muros est construit de propriétés individuelles ne dépassant pas deux niveaux.

De plus la campagne n'est jamais trop loin et le réseau des bus de moyenne distance vous permettra en quelques heures de changer totalement d'ambiance en allant voir les villes et villages environnants.

En introduction, je vous invite à regarder ce documentaire du nom de « Planeta Finito » de la chaine espagnole « La Sexta ». C’est un excellent reportage sur la ville de Buenos Aires présenté par Imanol Arias. (Diffusé en Espagne en 2007). Depuis 2007, quelques changements, l’USD est passé de 3à 4 pesos et l’Euro de 4,10 à 6 pesos. Pour ceux qui comprennent le « castillan », un vrai régal en images et en commentaires gallegos.

Le documentaire entier est en 5 parties. Pour le voir en entier cliquez sur : Reportage sur Buenos Aires.

1ère partie : 10 mn 08 s. Présentation, taxi, métro, cuadras, Congreso, le lunfardo et la librairie Zivals (Callao et Corrientes).

Les logements :

 

Pour les hôtels, je recommande toujours les hôtels de la zone Congreso. Je suis totalement partial en écrivant ses lignes, mais je trouve San Telmo glauque (surtout le soir), la zone du Micro Centre vide les soirs et les samedis et dimanches, Recoleta cher et uniquement peuplé de touristes et de vieux porteños, quant à Palermo c’est loin et bobo à mort, bars et boutiques de fringues pour femme se succèdent, on est loin d’une ambiance « porteña normale », on a plus l’impression d’être dans une concession étrangère qu’à Buenos Aires, de plus vous serez toujours tributaires des taxis pour en entrer ou en sortir. Tous ces quartiers restent bien sûr à découvrir, mais je ne parle là que du logement. Les locations d’apparts vous en trouverez aussi dans tous les quartiers touristiques. Certainement moins cher que les hôtels si vous restez plus de 4 ou 5 jours.

Un article sur le logement à Buenos Aires datant de 2009.

nullLa banlieue :

 

Coté banlieue, pas de gros problème en prenant les trains de banlieue, sauf le soir (donc à partir de 18h l’hiver). En banlieue nord : San Isidro, Tigre, San Fernando sont les trois communes les plus « touristiques ». En banlieue Sud, la ville de la Plata (aussi très bien desservi en train). D’autres communes de ces banlieues ont un certain attrait mais reste d’un intérêt second pour celui qui débarque en Argentine pour la première fois. Je pense à Temperley, Lomas de Zamora, Quilmes et Wilde. En banlieue Ouest, aucun touriste ne s’y aventure parce que rien n’est préparé pour lui. De plus il vaut mieux s’y déplacer en voiture et bien connaître, des coins sympas du coté de Hurlingham, Boulogne et des coins de Merlo que j’aime bien ! Bien plus loin en zone ouest, Pilar !

Pour des touristes de « première fois à Buenos Aires », contentez vous de Tigre et de San Isidro, en train à partir de la gare de Retiro, ou alors en bus avec le mythique « 60 » qui traverse Buenos Aires et sa banlieue nord à partir de Constitucion.

Un article tout récent (Avril 2011) sur la Banlieue de Buenos Aires.

Le climat et la saison :

 

Pour la saison, température et climat, presque toute l’année est agréable, le plus moche reste juillet et août, nous sommes alors en plein hiver, bruine et crachin alternent avec nuages, vent et pluie, mais nous avons quand même des jours frais et très ensoleillés. L’immense reste de l’année entre le 15 septembre et le 15 juin est fabuleux ! Personnellement mes meilleurs mois sont à la fin du printemps : novembre – décembre. Les grandes vacances tombent en janvier et février, l’activité culturelle pendant ces mois tombe au point mort, par contre moins de monde et de voitures dans les rues du centre. Il fait à Buenos Aires entre 15º et 25º presque toute l’année (même quand il pleut). En hiver (juillet) on peut descendre au petit matin à 5ºC mais ça remonte dans les 15ºC la journée. En été, au plus chaud de janvier, quelques journées au dessus de 30ºC la journée, mais la nuit la température retombe autour de 25ºC.

Un article sur la Météo en Argentine.

La sécurité :

 

J’ai déjà longuement disserté sur ce sujet. Pour faire rapide et précis, on peut dire que Buenos Aires est une des villes les moins violentes d’Amérique du Sud, mais que la criminalité reste supérieure à celle de l’Europe. Le touriste est la cible de voleur « spécialisé » en touristes. Essentiellement les pickpockets (d’un niveau inégalable) vous feront les poches dans tout lieu ou il y a du monde : La Calle Florida, le marché de San Telmo le dimanche, Recoleta en fin d’après midi, le bus, métro, train, les boutiques surpeuplées de Santa Fe ou de Once, les restaurants de Barrio Norte, de Palermo ou de Recoleta, les bars branchouilles, les halls d’hôtel de bonne catégorie, La Terminal d’Ezeiza, les gares de Retiro, de Constitucion ou de Once, la Terminal de bus, ou même sur le trottoir en attendant le feu rouge. Tout est bon pour vous bousculer et vous faire les poches par la même occasion.

Pour les déjouer, il suffit de n’avoir aucun sac sur soi (homme ou femme), pas de bijou, pas de montre, rien qui puisse être volé. Laissez vos papiers à l’hôtel, gardez avec vous en poche l’argent dont vous avez besoin pendant la journée, et le gros de votre trésor avec la carte bleue dans une banane sous vos vêtements. Payez toujours tout en espèce, et ne sortez pas votre grosse liasse devant les yeux des autres. Les voleurs ont de 30 à 70 ans, travaillent à plusieurs, plus de femmes que d’hommes, et toujours très bien habillés pour s’approcher des victimes et se fondre ensuite dans la masse. Les heures les plus « dangereuses », fin d’après midi (16h-18h), où la vigilance baisse.

Un article sur l'insécurité à Buenos Aires datant de 2008.

Tous les articles sur Buenos Aires (Capital Federal) :

Voici ci-dessous la liste des articles classés thématiquement.

Eglises de Buenos Aires - ArgentineLes églises :  Buenos Aires, ville nouvelle, qui s’est montée en moins de 200 ans. Quand on est habitué à l’Europe, tout parait bien jeune. Pas de forteresses, pas de château fort, pas de palais datant de la Renaissance, pas de Cathédrale gothiques ou romanes….Seulement quelques vestiges de l’époque coloniale espagnole (avant 1810) mais tellement rares. Le plus vieil édifice encore debout à Buenos Aires est justement une église, San Ignacio de Loyola (datant de 1675) dans le quartier de Montserrat...

Musées de Buenos Aires - Argentine- Les musées : Combien y a-t-il de musées à Buenos Aires ? Très difficile à dire ! Une bonne centaine, je ne me suis jamais amusé à les répertorier tous. De plus ils ouvrent et ferment en fonction des sursauts politiques de la ville et du pays, ou s’agrandissent ou déménagent quand on réhabilite un quartier ou un bâtiment historique. La grande majorité des musées sont privés, puis suivent ceux appartenant à la Nation puis enfin la ville de Buenos Aires ne gérant qu’une dizaine d’entre eux...

  

Les quartiers :

- Le Micro Centre : Le Centre Historique.(Mai 2006).

- Le Micro Centre : La City Porteña.(Mai 2006).

- Le Micro Centre : Le Quartier de Retiro.(Mai 2006).

- Le Micro Centre : La Calle Florida.(Janvier 2008).

- Le Micro Centre : La Villa 31 de Retiro.(Septembre 2008).

- Le Quartier de Palermo.(Mars 2009).

- Villa Crespo "Outlet". (Août 2010).

 

 

 

 

L'Architecture :

Sont placés dans cette catégorie les édifices classés par la ville et les plus emblématiques :

- Le Mercado Abasto - Shopping Abasto.(Septembre 2008). Ancienne Halle transformée en Shopping.

- Le Métro de Buenos Aires. (Décembre 2008).

- Le City Hotel et Diagonal Sur.(Mai 2009).

- La Confiteria del Molino.(Mai 2009). Ancienne confiteria abandonnée dans un immeuble Art Nouveau.

- Le Cine Teatro Opera.(Mai 2010). Une des plus grandes salles de spectacle de Buenos Aires.

- Le Centre Commercial de Alto Palermo Shopping.(Septembre 2009). Un des plus luxueux dans le Barrio Norte.

- Le Centre Commercial Mall Recoleta.(Mars 2011). Encore en construction.

- Les Grands Magasins Harrods de Buenos Aires. (Avril 2010). La seule sucursale de l'enseigne hors Royaume Uni. Aujourd'hui l'immeuble est abandonnée, mais un projet est en cours pour son réouverture en 2012.

 

Les Parcs et Jardins :

- Le Parc Zoologique de Buenos Aires. (Août 2009).

- Le Jardin Botanique de Buenos Aires.(Août 2009).

- Le Jardin Japonais de Buenos Aires. (Août 2009).

- Le Cimetière de Chacarita.(Septembre 2010).

 

Les Bars et Restaurants (historiques ou célèbres)

- Le Bar Merval.(Juillet 2009).

- Les Cantinas de Buenos Aires.(Juillet 2009).

- Le Gato Negro.(Août 2009).

- Le Bar La Biela.(Septembre 2010).

- Le Café Tortoni.(Septembre 2010).

- La Confiteria Las Violetas.(Septembre 2010).

- La Confiteria Ideal.(Septembre 2010).

 

 

Le Tango :

- Les spectacles de Tango.(Mars 2011).

- Les spectacles de tango en 2008.

- Tangerias et Milongas à Buenos Aires en 2007.

- Où danser le tango à Buenos Aires en 2006.

 

Provincia de Buenos Aires :

La Province de Buenos Aires commençant administrativement de l’autre coté de l’avenida General Paz (le périphérique de Buenos Aires), on ne peut visiter Buenos Aires sans jeter un coup d’œil à sa banlieue !

Voici donc tous les incontournables autour de Buenos Aires, et les quelques villes et villages dans un rayon de 150 Km autour de la capitale.

La province de Buenos Aires étant la province la plus étendue du pays (Province plus grande que l’Italie), on peut facilement se retrouver à parcourir des centaines de km pour ne connaitre que les alentours de la ville de Buenos Aires. Pour les destnation plus lointaines, je les ai regrouper dans la région Pampa Centre. (En cours de montage).  

La province de Buenos Aires est vaste et les surprises ne manquent pas, loin des clichés, tout un univers à découvrir !

 

Voici les articles concernant la banlieue et les alentours :

- San Antonio de Areco.(Mars 2009).

- Lujan. Introduction.(Avril 2009).

- Lujan. Développement.(Avril 2009).

Les conseils du Petit Hergé :

Toutes les informations concernant votre préparation de voyage, votre arrivée à Ezeiza et à Buenos Aires sont développées dans la Rubrique 01 Préparation.

J'attends aussi vos suggestions ! Pour m'écrire : petitherge@hotmail.com

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 02 - Tourisme
commenter cet article

commentaires

TUDELA 30/04/2011 16:24



Excellent articles sur Buenos Aires, avec notamment les videos de "Planeto finito" et l'avis (avisé) du petit Hergé.



Paddy 27/04/2011 10:22



Le genre d'article qui rend Le Petit Hergé indispensable avant toute visite en Argentine ! Superbe boulot !
Une expérience personnelle, adressée aux photographes amateurs pas trop branchés réveillon du 24 décembre et prêts à se lever tôt : parcourir le micro-centro le matin du 25. Pas une bagnole,
pas un piéton, quelques chats errants, deux vieux qui discutent à la terrasse d'un café Plaza Dorrego, les rues commerçantes éteintes, une ambiance particulière, presque étrange pour une capitale
aussi peuplée que Buenos Aires. Et l'assurance de photos sans "parasites", et donc difficiles à obtenir autrement. Ensuite, revenez à San Telmo un dimanche "normal", et mesurez la différence !



Georges 27/04/2011 09:02



Merci Hergé


pour cette actualisation avec votre avis personnel de résident sur place. Moi aussi, il y a bien longtemps, j'ai également beaucoup apprécié le quartier Congresso. Je résidai pourtant en petit
hôtel dans le micro-centro, souvent calle Suipacha, et me déplaçai fréquemment (en bus et à pied) tout le long de Rivadavia (parfois jusqu'à l'autopiste Perito Moreno) ou vers Retiro.


Est-ce que le Solis Cano Club (de Tennis) existe toujours, vers le sud de la calle Solis, sous l'Autopiste 25 de Mayo ?


Cordialement, Georges.



Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 mai 2017

L'euro est à

► 17,95 ARS

L'usd est à

► 15,90 ARS