13 mai 2020 3 13 /05 /mai /2020 01:13

Dernière mise à jour : 12 mai 2020 / 02 mai 2009. #BuenosAires

Le City Hôtel :

Le City Hôtel, entre son ouverture en 1931 et les années 50, fut un des hôtels les plus emblématiques et les plus recherchés de Buenos Aire. Un des plus hauts bâtiments du centre de Buenos Aires proche de la Plaza de Mayo. D’un style Art déco mêlant quelques éléments d’influence néo gothiques en façade et à la décoration intérieure des plus éclectiques comme le style Tudor, ou le style renaissance espagnole.

A partir des années 60 jusqu’aux années 90, ce lieu entama une longue léthargie et fut peu à peu abandonné par la clientèle aisée. Il faut attendre le rachat en 2000 par la chaine espagnole NH pour qu’il soit modernisé et qu’il redevienne un 5 étoiles. En 2006, le rajout sur le côté sud d’une extension moderne « le Tower Hotel » à l’ensemble lui permet enfin de rivaliser avec ses concurrents du même niveau.

Il est aujourd’hui toujours en activité, et continue à être un des hôtels de standing les plus proches de la Plaza de Mayo, à deux pas du Cabildo.  

   

Photos : Le City Hotel lors de son inauguration en 1931, au centre aujourd'hui et à droite en 1937.

Le projet :

Le bâtiment d'origine a été conçu par l'ingénieur Julio A. Noble et l'architecte Miguel Madero pour leur client David Hogg y Cía., société appartenant à un écossais installé dans la capitale argentine. L'entreprise Peviani y Cía. était en charge des travaux (dirigés par l’ingénieur et architecte). Il a été inauguré en avril 1931, à quelques mètres du Cabildo, de la Plaza de Mayo et de la toute nouvelle avenida Diagonal Sur récemment commencée.

Cette année-là, l'ancien président Marcelo T. de Alvear, chef de la fraction « antipersonnalista » de l'Union civique radicale, s'installe dans l'une de ses chambres. Depuis septembre 1930, l'Argentine était gouvernée de facto par le général José Félix Uriburu et Alvear organise un soi-disant conseil municipal, qui réunit des membres des deux factions d'opposition de l'UCR à la recherche de l'unité de leur parti.

Le City Hotel de Buenos Aires et la nouvelle Diagonal Sud vers 1935

Photo aérienne prise vers 1935

 - 1 : Plaza de Mayo, tous les bâtiments sur la plaza (le long du trait rouge) n’existent plus aujourd’hui. Dans les années 40, une rangée d’édifices de bureaux et d’administration les ont remplacé. Le seul ayant pu échappé aux démolitions est celui qui abrite aujourd'hui une confiteria.(à droite du trait vertical rouge). Sur la photo du dessous au repère (e). 

 

 - 2 : Le "triangle" délimité par le triangle rouge est totalement rasé, il appartenait au même bloc (manzana) que l’autre triangle dans lequel se situe le bâtiment de la législature (D). Dans ce triangle (2), un seul immeuble (à droite du « 2 ») est déjà construit sur la nouvelle avenue Diagonal Sur.

 

 - A : La Plaza de Mayo.

 - B : Entrée de l’Avenida de Mayo sur la Plaza de Mayo, l’avenue part vers la droite à partir du repère.

 - C : Nouvelle avenue nommée « Diagonal Sur » en cours de percement. Cette avenue est totalement nouvelle puisque à partir de 1931 elle fut tracée en démolissant toutes les anciennes demeures se trouvant sur son passage y compris malheureusement les 3 dernières arches coté sud du Cabildo. Le Cabildo apparaît sur la photo entre le repère (B) et (C). Quelques années plus tard en 1940, le Cabildo récupèrera sa tour. 

 - D : Le bâtiment de la législature de la ville de Buenos Aires, il a été construit entre 1921 et 1931.Sur la photo, il est flambant neuf. Il ne doit avoir que 4 ou 5 ans.

 - E : L’Eglise San Ignacio, la plus ancienne de Buenos Aires qui a la chance de ne pas être démolie en cette décennie des années 30.

 - F : Le City Hotel, inauguré en 1931. Il est de pur style Art Déco. Il est probable que cette carte postale était vendue (ou offerte) par l’hôtel, puisque le bâtiment est « blanchi » artificiellement pour le démarquer dans la trame urbaine. Une façon de le faire connaître auprès du public.

Le City Hotel de Buenos Aires et la nouvelle Diagonal Sud vers 1935

- a : Le Cabildo aujourd’hui tout propre, restauré, avec sa tour reconstruite en 1940.

- b : Au loin, le Beffroi de la Législature de la Ville de Buenos Aires.

- c : Le City Hotel de la calle Bolivar qui dépasse les autres immeubles.

- d : L’immeuble Siemens à l’angle Bolivar et Diagonal Sur qui n’existe pas encore sur la photo de 1935, car se situant à la pointe gauche du triangle (2).

- e : Le petit immeuble de 3 étages, le seul rescapé de la Plaza de Mayo déjà debout sur la photo de 1935.

- f : Un des immeubles de bureau de la Plaza de Mayo qui a remplacé les anciennes petites constructions dans la zone (1) de la photo de 1935.

Description et Inauguration en 1931 :  

Le bâtiment inauguré en 1931 est l'une des plus grandes constructions de Buenos Aires de l'époque, et l'un des hôtels les plus importants avec le Plaza Hotel. Il a été conçu dans un style « Art Déco », un style qui prévalait dans les hôtels nord-américains de l'époque et que le City tente d'imiter, bien que des éléments d'influence néo-gothique, tels que les tours, apparaissent également sur sa façade.

La répartition des corps de l'hôtel consiste en un bloc central de direction est-ouest qui occupe tout le côté sud du terrain et se développe parallèlement au mur mitoyen sud pendant 60 mètres de profondeur; et quatre corps de stockage nord-sud sur le côté nord du terrain, attachés au bloc principal. Entre ces volumes, il y a des espaces occupés par des patios qui donnent de l'air et de la lumière aux pièces.

2 sous-sols, rez-de-chaussée et 12 étages élevés ont été construits. Les 460 chambres originales (au format appartement) étaient réparties sur 11 étages. Il y avait des suites de une chambre, de 2, de 3 etd e  4, toutes avec salle de bain et un petit hall d'accès, qui pouvait accueillir 720 personnes au total. 30 chambres spécialement conçues pour le personnel des services aux clients ont également été construites, reliées par téléphone avec celles de leurs employeurs. Les réservoirs d'eau étaient situés sur une petite tour, qui a été utilisée pour installer un point de vue (aujourd'hui occupé par un panneau avec le logo NH Hoteles)

La grande salle à manger de l'hôtel était un défi pour les designers, car pour donner plus d'amplitude ils ont décidé d’enlever des  colonnes. Pour y remédier, un système composé de 5 grands faisceaux de 9 mètres a été installé.

L'hôtel a été le premier du genre en Amérique du Sud à disposer d'un système radiotéléphonique dans toutes ses chambres. Le système radio centralisé a été utilisé, comme ce qu’il se faisait à l'époque en Amérique du Nord.

L’Hôtel  comptait 7 ascenseurs, 3 pour le service à la clientèle, un chariot élévateur, un ascenseur de service et deux monte-plats. (Extrait de la « Revista Arquitectura » juillet 1931. numéro 127)

Photo : Le salon du City Hotel aujourd'hui. 

Décoration originale :

Le studio Medhurst, Thomas & Harris était en charge de la décoration originale du City Hotel en 1931, combinant différents styles. L'entrée et le hall du rez-de-chaussée ont été réalisés dans le style de la Renaissance espagnole; Le salon était dans le style du premier étage de la Renaissance anglaise, avec des vitraux et des poutres apparentes. La grande salle à manger était également de style Renaissance espagnole, modernisée, revêtue de chêne et avec des sculptures de l'époque sculptées dans les plafonds bas.

La taverne ou le grill a été fabriqué dans un style Tudor, avec les façades du bar en chêne. Les revêtements et les sols ont été réalisés en mosaïques espagnoles. Le bar privé a été fait dans ce même style, bien que plus rustique. La salle de banquet du 12e étage ainsi que celle du 1er étage ont été décorées dans un style moderne.

    

Photos : La piscine sur la terrasse de l'hotel, les salons et la façade sur la calle Bolivar. 

L’époque NH :

Au fil des décennies, le City Hotel perd de son prestige, dépassé par des hôtels comme le Sheraton (1972), malgré sa situation privilégiée. Dans les années 1960, il change de propriétaire, mais l’hotel de recupere toujours pas de son brillant.

En 1993, la chaîne NH Hoteles arrive en Argentine et se développe au cours de la décennie suivante.

Tout d’abord l’Hotel Le Monde (San Martín et Córdoba) puis le Jousten (Corrientes et 25 de Mayo). Le premier rouvre en mars 2000 et prend le nom de NH Florida, le second suit de peu et devient le NH Hotel Jousten.

En janvier 2000, la société hôtelière reprend le City Hotel, acquérant 50% à l'homme d'affaires Florencio Aldrey, et commence son remodelage et sa modernisation, à la charge du studio d'architecture Urgell-Fazio-Penedo-Urgell.

Le NH City Hotel est enfin inauguré le 11 décembre 2001 (en plein dans la crise de 2001), avec des travaux s'élevant à 19 500 000 $ US de rénovations, le transformant en un hôtel 5 étoiles.

Le 21 novembre 2006, l'hôtel change à nouveau de nom pour se transformer en  « NH City & Tower Hôtel ». Cela a signifié la construction d'une annexe au bâtiment de 1931, construite sur une vieille maison adjacente, dont la façade a été préservée, et qui était destinée aux garages. Le design intérieur est sous la responsabilité du studio d'architecture Caparra, Entelman y Asociados.}.

Actuellement, la NH City compte 303 chambres (33 supérieures, 46 junior suites et 6 suites exécutives) réparties sur 12 étages. Il dispose également de 11 salles de conférence d'une capacité de 30 à 400 personnes

Les conseils du Petit Hergé :

Si vous êtes en plein centre, il est donc très facile de vous y rendre c’est entre le Cabildo et l’Eglise de San Ignacio. Amateur d’art déco, c’est pour vous. De plus comme c’est un hôtel, l’entrée est libre et on peut donc y entrer et aller au bar ou au resto, ou simplement dans le salon pour jeter un coup d’œil. Entrez par l’ancienne porte sur Bolivar 160 et non par la porte du 120.

Vous pouvez y déjeuner ou diner entre 13h et 15h et de 21h à 23 h.

Je peux vous proposer des visites si vous le désirez sur cet hôtel, sur l’art déco à Buenos Aires ou tout simplement sur le quartier. Prenez contact avec moi sur :  petitherge@hotmail.com

A visiter aussi dans le quartier de Montserrat :

      

Partager cet article

commentaires

Des questions ?

Contactez moi sur :

petitherge@hotmail.com

Recherche Sur Le Site

Cours du Peso Argentin

Euro : 03 juillet 2020.

Cours officiel : 76 ARS

Cours "bleu" : 120 ARS