18 mai 2006 4 18 /05 /mai /2006 22:04

mise à jour 27 mai 2006

Micro Centro – Centro Histórico

Situation :

La limite au nord : La calle Bartolome Mitre , la limite à l’Est : Avenida Huergo, la limite au sud : Calle Venezuela, la limite a l’Ouest : Avenida 9 de julio.

Le Principal à connaitre :

1 - El Cabildo ( Bolivar 65, sur Plaza de Mayo ), Metro : Perú

En 1725, commence sous administration espagnole la construction du batiment du Cabildo, symbole du pouvoir colonial, l’edifice regroupe en effet les services et le gouvernement espagnol de la vice royauté du Rio de la Plata. Malgres son role historique dans le pays, le Cabildo a malheureusement souffert des differents amenagements urbains entourant la Plaza de Mayo. Des 1879, l’architecte francais Pierre Benoit, transforme sa facade en y integrant des élements italianisants, puis en 1889 pour l’ouverture de la nouvelle avenue de Mayo, on demolit les trois arches de droite. En 1931, cette fois à gauche de l’édifice, le percement de la nouvelle avenue Diagonal Sur detruit les trois autres arches de gauche. Toutes ces destructions laterales destabilise l’ensemble, et la tour centrale ( trop lourde ) met en peril l’ensemble, en 1940 la tour est detruite pour la remplacer par une autre plus petite et plus fidele au plan original de 1725. Au XVIII eme siecle le batiment comportait 11 arches, il n en reste plus que 5 . Plus de la moitié du Cabildo aura disparu en deux siecles . Aujourd’hui le Cabildo enferme un musée interressant sur son histoire, la visite est interressante et permet de monter a l’étage.  

2 – La Catedral Metropolitana ( sur Plaza de Mayo ), Metro : Catedral

En 1727, l’architecte jésuite Andres Blanqui élève sur le même emplacement la “Iglesia Mayor de Buenos Aires”, alors plus gros bâtiment avec le Cabildo de la ville coloniale. Mais en 1752 l’église s’écroule, ne restant debout que les deux tours et la facade. On commande une nouvelle église à l’architecte Antonio Masella en 1778, et comme sa nouvelle église ne s’armonise pas avec les restes de la première église, il décide de detruire les deux tours et la facade restantes. C’est ainsi que la “Facade” qui etait restée pendant 26 ans ( de 1752 à 1778 )  sans Cathedrale, se retrouve en 1778 avec une nef mais sans facade et cela 44 ans durant ( de 1778 à 1822 ). C’est l’architecte francais Prosper Catelin qui en 1822 termine la façade en y apportant une touche néoclassique ( très en vogue alors en France : église de la Madeleine à Paris ) . A voir à l‘intérieur le mausolée de San Martin, qui renferme les restes du général, oeuvre d’un autre sculteur francais : Albert Carrier.

3 – La Casa Rosada - Casa de Gobierno ( Balcarce 50, sur la Plaza de Mayo ) Métro : Plaza de Mayo

La “Maison Rose” s’élève sur le terrain qu’occupait autrefois le Fort de Buenos Aires qui defendait la ville des assauts des portugais. Le fort datait de 1595 ( la premiere construction en “dur” de Buenos Aires ). Il a été demoli lors de la construction de la “Aduana Nueva”. Pendant la présidence de Sarmiento, sur le coté sud (aujourd’hui calle Yrigoyen) se construit le “Palacio de Correos” oeuvre de l’architecte suédois Karl Kilhdberg. Puis sous la présidence de Roca, sur la partie nord (aujourd’hui calle Rivadavia) est construit la nouvelle “Casa de Gobierno “ toujours par un suédois, l’architecte Einrich Aberg. En 1894, on décide de relier les deux batiments, et cette fois un italien ( Francesco Tamburini ) dessine les plans et suit les travaux, la partie centrale occupée par une grande arche relie les deux batiments existant et décore la nouvelle facade de l’ensemble d’un style néo-renaissance italien. A voir à l’interieur : le Patio de las Palmeras, les deux escaliers d’honneur “Italia” et “Francia”, le salon “blanco” et le salon “de los bustos”.

Le musée de la Casa de Gobierno est accessible à partir de la calle Yrigoyen. A partir du musée on peut voir ( uniquement en visite guidée ) les tunnels de l’ancienne “nouvelle douane” et l’interieur du palais.

4 - Café Tortoni ( Avenida de Mayo 825 ) Métro : Piedras

En 1858, un café au coin de la calle Esmeralda et Rivadavia ouvre, son proprietaire un francais au nom de Touan l'appelle le Café Tortoni en souvenir du café du même nom à Paris. En 1880, le café se déplace à son emplacement actuel mais l'entrée se fait par la rue Rivadavia 826. Cette entrée existe toujours. L'ouverture de la premiere avenue de Buenos Aires, Avenida de Mayo transforme le quartier, et l'avenue devient le lieu de promenade des porteños, la fréquentation du café augmente, celui ci s'agrandit et la nouvelle entrée est deplacée sur Avenida de Mayo 825. Le café devient salon intellectuel ou les europeens fraichement debarqués se rencontrent et débatent de politique, litterature ou art. Le bâtiment coté Avenida de Mayo date de 1894 tout comme la nouvelle entrée du café. L architecte est Christophersen ( le même que celui de la Bourse du Commerce ) . Le mobilier tout comme le décor vitrail du plafond est le même que celui de 1894, allez y prendre un café ou un submarino.

Au 1er etage, se trouve l'Academia Nacional de Tango.

 

Pour ceux qui ont plus de temps :

 

5 – Palacio Municipal - Palacio de Gobierno de la Ciudad ( Bolivar 1 ) Métro : Catedral

En 1891, le maire de la ville Francisco Bollini demande à l'architecte Juan A. Buschiazzo un projet de mairie. A l'origine le projet devait se monter sur l'actuel emplacement du Cabildo ( encore une chance qu ils aient changé d'avis ) . Finalement on profite de la percée de la nouvelle Avenue de Mayo et en 1902, la mairie est inaugurée. La facade est un mélange de style francais ( toit mansardé) et de style italien . L interieur est purement francais et la majorite des materiaux viennent d'Europe.

6 – Casa de la Cultura - Diario "La Prensa" ( Avenida de Mayo 575 ) Métro : Perú

C'etait le siege du plus important journal de la fin du XIXeme siecle. Encore un batiment au style francais puisque la majorité des architectes qui ont participé au projet venaient de Paris : Moisant, Laurent, Savey.... Le projet a etait totalement dessiné a Paris en 1896, les ferronneries, les illuminations ainsi que la statue de bronze de 3 tonnes ( Allégorie de la Sirène annonçant les nouvelles ) qui culmine sur le toit ont tous été importés de Paris. Le Projet est une commande du fondateur du journal : Jose C.Paz, en plus d'être le siège du journal, il y avait une bibliothèque, un cabinet de médecine, un salon de conférence et de fêtes ainsi qu'un observatoire météo. Le suivi de chantier a été réalisé par deux architectes argentins mais qui sortaient aussi de l'Ecole des Beaux Arts de Paris. En 1898 le bâtiment est inauguré. La salle la plus impressionante est le "Salón Dorado" au premier étage.

Aujourd'hui la ville de Buenos Aires a racheté l'immeuble est l'a transformé en siege du secretariat de la culture de la ville.

7 - Concejo Deliberante - Legislatura de la Ciudad ( Perú 104 ) Métro : Bolivar

C'est aujourd'hui l'édifice qui abrite le siège de l assemblée de la ville. L'Argentine étant une république fédérale, chaque province a son assemblée, la ville de Buenos Aires est à elle seule une province ( Ciudad autónoma de Buenos Aires ) est a donc son propre hémicycle avec ses representants.

A partir des années 1920, la Diagonal Sud commence à etre percée, et on décide d'y installer le Consejo Deliberante, en 1921 est ouvert un concours que gagne l'architecte Hector Ayerza qui utilise une architecture francaise du XVIII eme siecle. L'edifice est inauguré dix ans plus tad en 1931 aprés cinq ans de chantier, alors que toute la ville se couvre d'immeubles art deco ou fonctionalistes, on voit s'élever sur la "Diagonal Sur" un immeuble d'un autre temps aux formes academiques. Au dessus de l'ensemble, une tour de 95 m de haut avec une horloge et un carillon qui interprete des themes musicaux differents.  A voir : L'hemicycle "El recinto de sesiones", les meubles et boiseries en noyer d'Italie, les marbres de Grece et les faux plafons en  caisson.

 

8 - La Aduana ( Azopardo 350 ) Métro : Plaza de Mayo

Les deux architectes Lanus et Harry dévellopent en ce début du XXeme siècle une forte production d' hotels particuliers et de residences de luxe. Depuis 1902 ils sont associés apres avoir terminé leur formation en Europe. Bien entendu trés fortement influencés par l'Ecole de Paris et son academisme, leur architecture s'en ressent. Ils sont contactés en 1908 pour le projet de la future douane près de Puerto Madero sur le Paseo Colon.

Leur projet presente un batiment ouvert avec un enorme hall central representant une porte entourée de collones. Cote Paseo Colon, il y a des allégories de têtes de betails et de la production agricole argentine. Du cote de Puerto Madero, la decoration de la facade s anime d'allegories de representations de fleuves et de mers. Le hall est donc devenu la "Porte" obligée des produits venant du campo et partant voguer sur les mers.

A l'interieur du bâtiment il y a deux patios couverts qui illuminent trois niveaux et un sous-sol, l'escalier en marbre de carrare est à voir tout comme sa décoration. Le projeta  été inauguré en 1910.

9 - Antigua Sede del Congreso Nacional ( Balcarce 139 ) Métro : Plaza de Mayo

C'est en 1864 que le vice-president de la république inaugure le parlement de Plaza de Mayo, mais on décide en 1895 de faire édifier un nouveau parlement sur l'actuelle Plaza de Congreso, en 1906 le nouveau batiment est terminé et l'ancien de la Plaza de Mayo est abandonné. Or sur la Plaza de Mayo les immeubles n'ont pas une esperance de vie tres longue, en effet l'endroit stratégique fait que rapidement un batiment désafecté ne le reste pas longtemps. Et c'est au début des années 1940 que le vieux parlement est malheureusement démoli pour laisser la place en 1942 au Banco Hipotecario de la Nacion qui deviendra parla suite une dépendance de la DGI ( fisc ) . Aujourd'hui une petite partie est tout de même préservée, et a été restaurée en 1948 pour faire partie de l'"Academia Nacional de Historia". C'est aujourd'hui le "Museo del Antiguo Recinto del Congreso nacional".

10 - Colegio Nacional Buenos Aires ( Bolivar 233) Métro : Bolivar

Voila encore un édifice de l'architecte francais Maillart ( déjà auteur du Palais de Justice et de la Poste Centrale ), encore un exemple du style academique francais et "beaux arts". Le plan central a une forme de E avec trois corps de batiments qui enferment deux patios. Le projet date de 1908, et son inauguration s'effectue en 1918.

11 - Banco de la Nacion Argentina ( Rivadavia 326 ) Métro : Catedral

En plein sur la Plaza de Mayo, le projet de la Banque est assez récent puisqu'il date de 1937 ( terminé en 1955 ) pourtant ces lignes "retro" lui donnent un aspect d'un immeuble du début du XXéme siècle avec des éléments de décoration du XVIIIème siècle francais. Sur le même emplacement autrefois était installé déjà le premier siège du Banco National, et bien avant c'était le Teatro Nacional ( avant la constrution du Teatro Colon sur calle Cerrito ). A l'interieur il y a un grand hall impressionnant de 50 m de coté et de 36 m de hauteur. Il fallait à la fois impressionner le visiteur et montrer le coté austere et serieux du lieux. Le revêtement du sol est en granit et les parois sont recouverts de marbres. L'architecte Bustillo a énormement travaillé dans les années 30, il est aussi le concepteur de l 'hotel Llao Llao, le Casino et l'Hotel Provincial de Mar del Plata.

12 – Librería “ del Colegio “ – Librería Ávila ( Alsina 500 ) Métro : Bolivar

Elle est située juste en face de l’église San Ignacio. En fait à cet emplacement s’est ouverte autrefois la premiere librairie ( connue) de Buenos Aires en 1830. Elle se dénommait “Librería del Colegio”. Tres connue puisque les intellectuels s’y reunissaient. En 1926, l’ancien bâtiment est démoli pour laisser la place à l’édifice actuel, et la librairie se réinstalle au même endroit à l’angle de rue. En 1939, l’”Editorial Sudamericana” est fondé et s’installe dans le bâtiment, elle s’associe dans un premier temps avec la librairie puis l’acquiert totalement. En 1967, l’Editorial vend la librairie à une cooperative crée par les employés, et fonctionne jusqu’en 1989 date à laquelle pour raison économique la librairie met la clef sous le paillasson. C’est alors en 1993, que Miguel Ángel Ávila prend en charge le local, le renove sans défigurer son style des annnées 20, et en septembre 1994, la librairie réouvre sous le nom de “Librería Ávila”. A voir : le sous sol.

13 - Club Español ( Bernardo de Irigoyen 172 ) Métro : Avenida de mayo

C'est en 1852, que se forme le premier club espagnol , association des espagnols à Buenos Aires. En 1873, le nom definitif du club est "Club Español" et son siege etait situé calle perú 83. En 1907 le club acquiert un terrain sur calle Irigoyen et decide d'ouvrir un concours architectural pour son nouveau siege qui devra etre "digne des progres de la metropole". C'est l'architecte Folker qui gagne le concours et prend en charge la construcion de ce batiment "Art Nouveau" . Ce sont des éléments à l'interier de l édifice qui font reference constamment à l'Espagne, comme par exemple à l'Alhambra de Grenade dans le "Salón Alhambra", les marbres de l escalier viennent d'Espagne et d'Italie. Les ascenseurs sont de 1910 et ont été donnés par l'Infante d'Espagne lors de son séjour cette année la. Tout en haut de l'édifice le "Genie Ailé" qui domine sur sa coupole.

 

 

Partager cet article

Published by Hergé - dans 02 - Tourisme
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 août 2017

L'Euro est à

↑ 20,65 ARS

L'USD est à

↑ 17,15 ARS