22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 14:44

Mise à jour : 08 mai 2020 / 7 décembre 2015 / 21 mars 2014. #BuenosAires

 La capitale culturelle du monde hispanophone :

 Buenos Aires est une grande ville. Grande en raison déjà de sa taille, 100 km (nord - sud) par 30 km (ouest – est), et grande par la richesse et l’intérêt qu’on peut y porter pour la découvrir.

 N’oubliez pas que Buenos Aires est la capitale actuelle au niveau culturel et artistique du monde hispanophone. On s’y presse du monde entier pour y découvrir les modes, les nouvelles tendances, les arts, le cinéma, les librairies, les expositions...

 Bien souvent le touriste étranger arrive ici en pensant parcourir d’une manière bien formelle les différents quartiers indiqués sur son guide acheté en Europe, et finalement entraîné par le rythme, il se retrouvera à s’intéresser à un tout autre sujet qu’il n’avait pas envisagé au départ, comme une biennale d’art, un festival de jazz, le salon du livre international ou du meuble contemporain. Donc surtout ne sous-estimez pas l'intérêt personnel que vous allez mettre dans cette ville.

 Il est donc difficile de répondre à cette question que l’on me pose souvent : "Combien de jours pour visiter Buenos Aires ?" Il n’y a en fait aucune réponse ! C’est comme demander en combien de jours on découvre Paris, Londres ou New York ! Une vie de suffirait pas !

 Je réponds tout de même à votre question. S'il s'agit de votre tout premier voyage en Argentine, et même si vous n'aimez pas les villes, comptez au minimum 3 jours entier (donc 4 nuits en ville), placez vos jours à Buenos Aires en début de votre séjour et non à la fin. Maintenant dans l'absolu, comptez pour visiter Buenos Aires entre 1 et 2 semaines.

 Vous pouvez retrouver un sujet sur la Liste des articles de Buenos Aires par quartier

 Vous pouvez aussi retrouver un sujet sur la Liste des articles de Buenos Aires par thème.

 Si vous désirez effectuer une visite guidée, contactez moi sur petitherge@hotmail.com

 Photo : L'avenida Libertador au niveau du quartier de Palermo. 

    

Photos : La Feria de Mataderos un dimanche. L'avenida Alcorta avec ses jacarandas en fleurs au printemps.

Quels sont les quartiers à découvrir :

 Tout dépend de l’intérêt ou plutôt de la curiosité de chaque voyageur. Si on se conforme aux guides européens, la visite de Buenos Aires se limiterait à sept quartiers : Puerto Madero, Micro Centro (Montserrat et San Nicolas),  San Telmo, La Boca, Recoleta et Palermo.

 Encore heureux qu’on veuille sortir des sentiers battus, et sans vouloir voir absolument les 48 quartiers que compte la ville, on peut quand même en découvrir une bonne douzaine lors d'un premier séjour.

 Voilà les quartiers les plus attractifs : Almagro, Balvanera, Belgrano, Boedo, Caballito, Chacarita, Colegiales, Flores, La Boca, Mataderos, MontserratPalermo, Puerto MaderoRecoletaRetiroSan NicolasSan Telmo, Villa Crespo.

 Hors la ville intra muros (que l’on nomme CABA, Ciudad Autonoma de Buenos Aires), certaines banlieues (donc dans la province de Buenos Aires) valent la peine aussi d’être visitées. Je cite : San Isidro, Vicente Lopez, San Fernando, Tigre, La Plata.

 Enfin dans les environs de Buenos Aires (dans un rayon de 100 km), les guides citent San Antonio de Areco, mais j’y rajouterai la ville de Lujan.

 Quant à la ville de Colonia de Sacramento (Uruguay), je la recommande uniquement que si partez visiter l’Uruguay pour quelques jours (ou semaines) et dans ce cas, c’est une des entrées intéressantes dans ce pays à partir de Buenos Aires. Mais aller à Colonia uniquement pour quelques heures ou un weekend, je ne le recommande pas du tout, c’est un déplacement trop long et trop coûteux. Le jeu n’en vaut pas la chandelle. (ou alors c'est uniquement pour aller aux distributeurs des banques pour y sortir des USD).

 Enfin pour ceux qui veulent partir en escapade une bonne semaine ou plus autour de Buenos Aires (rayon de 400m) à bord d’une voiture de location, je recommande Chascomus, Tandil, Mar del Plata, Pinamar, Balcarce, Zarate, Gualeguaychu, Victoria, Rosario,… Mais là on sort déjà du sujet ! 

 Photo du haut : Le Barrio de San Telmo, lors de la feria du dimanche.

Vidéo : Quelques quartiers de Buenos Aires pris par un drone. (2016). 3 mn 03 s.

Pour sentir Buenos Aires en profondeur : 

 Le premier conseil que je peux vous donner et de prendre le temps, certains quartiers étant petits comme Villa Crespo ou Colegiales et d’autres gigantesques comme Palermo ou Belgrano. Mais disons que si vous pouvez visiter entre 1 et 2 quartiers par jour, cela me semble une bonne moyenne. Grosse différence aussi entre les jours de semaine (que vous pouvez mettre a contribution pour visiter les quartiers du centre) et réservez le weekend aux quartiers plus périphériques comme Palermo, Colegiales, Flores, Mataderos ou Chacarita.

 N'oubliez pas non plus de réserver quelques visites « hors les murs » de la ville dans les banlieues de Vicente Lopez, San Isidro, Tigre (en weekend) et La Plata (plutôt en semaine) qui sont les 4 banlieues me paraissant les plus intéressantes à découvrir pour une premier fois. Je préconise donc entre 10 et 14 jours pour un parfait tour d’horizon de Buenos Aires et de sa banlieue. 

 Il est certain que la plupart des voyageurs viennent pour connaitre aussi d’autres provinces argentines. Et si vous ne disposez que de 3 à 4 jours sur Buenos Aires, vous resterez alors sur une approche plus conventionnelle de la ville et resterez dans les lieux touristiques. Ce n'est pas grave, faites le quand même en tout début de votre séjour, et si vous avez senti que vous étiez un peu resté sur votre faim sur la capitale argentine, vous y reviendrez une autre année ! 

 Enfin dernier conseil : Privilégiez l'endroit ou vous êtes au moment même plutôt que de vouloir "courir" vers une autre destination. Ce n'est pas parce que vous allez "vite" que vous visitez "bien". L'Argentine a toujours été un pays ou il est très facile de trouver des logements, donc ne réservez pas toutes vos nuitées à l'avance, vous aurez ainsi beaucoup plus de flexibilité dans votre circuit. De plus, après le passage du Corona, les hôtels ont encore plus de chambres libres. Donc moins d’endroits mais plus longtemps, plus tranquillement et surtout plus profondément. Nous voilà donc aux antipodes de la consommation des "spots touristiques" et donc bien loin de ce que les agences vous conseillent !

Vidéo : Depuis 2015, un boum sur l'arrivée des "pvtistes" qui viennent passer quelques mois à Buenos Aires (voire quelques années pour ceux qui ne veulent plus repartir ! ). (2017)

Pour trouver un article sur Buenos Aires

dans le site du Petit Hergé

 Pas loin de 200 articles sur le site concernant la ville de Buenos Aires, pour retrouver un sujet, il suffit de le retrouver soit sur la liste les regroupant par quartier, soit sur la liste les regroupant par thèmes.   

 Vous pouvez trouver les articles en consultant :

 La liste des sujets traités par quartier ou

 La liste des sujets traités par thème.

A quelle période venir à Buenos Aires :

 Le climat de Buenos Aires est agréable toute l’année. Les mois les plus froids restent Juillet et Août (Nous sommes en hémisphère sud). Mais même pendant l’hiver austral on peut avoir des journées à 20°C l’après midi et peu de pluie. La normalité pour l’hiver est d'avoir entre 5°C le matin et 15°C l’après midi. Ce qu’on peut regretter c’est la durée de la journée, en effet le soleil se lève à 08h30 et se couche à 17h30, ce qui laisse peu de temps aux balades ! 

 L’été n’est pas aussi chaud à Buenos Aires qu'on pourrait imaginer en la comparant avec les températures d’autres provinces ou même d’autres pays comme l’Italie ou l’Espagne. Entre 15°C et 18°C le matin et 25°C et 30°C l’après midi. Chaque année des pics de température pendant quelques jours vers le mois de décembre ou de janvier à 35°C. Pendant mes 26 ans d’installation à Buenos Aires, j’ai connu qu’une fois mon thermomètre au dessus de 40°C. L’été, le soleil se lève très tôt entre 4h30 et 5h du matin et se couche à 20h.

 Ma saison favorite à Buenos Aires, le printemps, (septembre-décembre) surement parce les arbres sont en fleurs (je parle des Jacarandas), parce que les journées sont longues et aussi parce que la température est agréable.

 Buenos Aires est « visitable » toute l’année, mais pour les activités culturelles, la ville de Buenos Aires s'endort un peu pendant les grandes vacances d'été (janvier-février).

    

La sécurité à Buenos Aires :

 J’ai déjà fort disserté sur ce sujet, puisque c’est tout de même une des questions qui me revient très souvent. Pour être le plus rapide et le plus précis possible, sachez que Buenos Aires est l’une des mégapoles les plus sures d’Amérique Latine, mais bien plus dangereuse en comparaison aux villes européennes. Ce qui touche plus particulièrement les touristes sont les vols à l'arraché ou discret. Les autres types de délinquance comme les cambriolages, vols de voiture, enlèvements, meurtres ne concernent pas les touristes. 

Donc venons en aux vols : 

 Ces vols sont commis par des "professionnels". Il n’existe pas le phénomène de bandes comme dans certaines villes d’Amérique du nord, centrale ou d’Europe. Le voleur n’est pas là pour vous faire peur, mais pour s’approcher le plus près de vous afin de vous voler. Il ne "travaille" jamais seul, mais à plusieurs. Et surtout sachez qu’ils sont toujours très bien habillés, très polis, courtois et bien sous tous rapport. Il y a plus de voleuses que de voleurs, on va dire ¾ de voleuses pour ¼ de voleurs. Vous aurez compris, tout est fait pour que vous ne vous doutiez de rien jusqu’au dernier moment. Un moment d’inattention et c’est déjà trop tard, dans la rue, dans un bus, dans le métro, dans un bar, un restaurant, dans le hall de l’hôtel, l’ascenseur, un magasin, … ils et elles sont partout ! Habillés en homme d’affaire dans le centre, déguisés eux mêmes en touristes pour passer inaperçus dans un hôtel, jouant les femmes qui essayent des vêtements dans une boutique, un couple de retraités de 70 ans dans un bar, ils sont là… et attendent que vous commettiez la moindre erreur de ne pas faire attention à vos affaires…. On vous aborde dans la rue pour vous poser une question, on vous renverse mayonnaise, moutarde, et autre jet d’eau pour venir vous "aider à vous nettoyer". Une question par la droite alors que la complice vous prendra votre sac par la gauche, on vous tape dans l’épaule pour que vous vous retourniez, une question à la table d’un bar, une bousculade entre 4 et 5 personnes sur le trottoir… tout cela ce sont eux ! Les exemples sont multiples, ils sont créatifs, renouvellent en permanence leurs tactiques. Ils sont là où il y a du monde, à l’heure de pointe, dans les bus et bars bondés, sur les trottoirs du micro centre saturés, à l’arrêt au feu rouge en attendant de traverser…

Mais alors que faire pour les déjouer ?

 C’est simple et évident : Ne rien avoir sur soi !

 Je m’explique. Vous n’avez besoin que d’argent (uniquement dans les poches), l'équivalent en pesos de 50 à 100 euros pour passer la journée. Une petite partie dans une poche (de pantalon) que vous utilisez souvent et la grosse partie dans une autre, à la rigueur le plan de la ville pour ne pas vous perdre … et rien d’autre ! Je dis bien rien d’autre !!! Ce qui signifie :

 - Pas de bijou, de collier, bague, bracelet, chevalière, même pas de montre, etc…Même si c’est du toc, les voleurs vont tout de même vérifier, et vous devenez "une cible" !

 - Pas de papier, donc pas de passeport (une photocopie suffit), carte d’identité, surtout pas de carte VISA, et puis vos cartes en tout genre, permis de conduire, carte vitale, carte Fnac, etc… qui de toute façon ne vous sont d’aucune utilité dans ce pays ou tout se paye cash. Tout reste à votre logement. 

 - Pas de sac à dos, pour madame ou pour monsieur. De toute façon, vous avez argent et carte de la ville dans votre poche, alors un sac pour quoi faire ? Vous avez soif, un bar. Vous avez faim, un bar. Vous n’avez rien dans votre sac (alors pourquoi en avoir un ?) et si vous n’avez rien de valeur dedans, les voleurs vont tout de même vérifier, et vous devenez "une cible" !

 - Pour l’appareil photo, deux solutions. C’est un petit (comme le mien, et je fais de très bonnes photos avec), vous l’avez à la main constamment. (Même dans un bar ou un restaurant). Les voleurs l’ont vu bien sûr mais le vol n’est pas assez rentable et ils vont vous laisser tranquille.

 - C’est un gros appareil professionnel ou semi professionnel. C’est simple, il faut être plusieurs (2 ou 3) un fait des photos, l’autre ou les autres le surveillent. Donc vous ne le sortez qu’un jour sur 2 ou 3, le reste du temps vous faites des photos avec le petit.

 -  Aujourd'hui les photos se font plus avec un portable (cellulaire, GSM, andy, iPhone) qu'avec un appareil photo. Pour votre iPhone, s'il coûte 50 euros, vous pouvez laisser sur une table, aucun problème il ne se fera pas voler, s'il coûte 300 euros, il ne passera pas les vacances (donc avoir en plus dessus tous les contacts professionnels, c'est partir au suicide) 

 En conclusion : Avoir un sac à dos c’est vous mettre vous-même en situation de vol.

    

Une petite idée de budget pour Buenos Aires :

L'inflation étant en Argentine une spécialité locale, couplée à une dévaluation du peso argentin qui quelques fois la précède ou la suit, la situation alterne d'une année à l'autre, vous donnant quelque fois un fort pouvoir d'achat et d'autres années un pays plus cher que la France. Sans vouloir trop entrer dans les chiffres sachez que l'inflation fut de 38 % en 2014, 30 % en 2015, 40 % en 2016, 25 % en 2017, 48 % en 2018, 54 % en 2019, et pour 2020 je pense que ça va entrer dans le Guiness des records ! Si l'Argentine en euros restait chère en 2016 et 2017, depuis 2018, la dévaluation de la monnaie a rendu le pays hyper attractif pour les touristes et en 2019, l'Argentine était déjà surement le pays le moins cher d'Amérique latine. Le pays s'écroulait économiquement avant l'arrivée du Corona et son passage précipite la dévaluation. Les années 2020 après déconfinement et 2021 seront sans doute le moment pour venir découvrir le pays en raison de son très faible coût. 

Tout va donc très vite, ce que vous pouvez lire concernant le pays dans les guides de 2020 (édité en 2019), les pages web ou les forums de l'époque sont déjà obsolètes, donc les conseils de voyageurs passés dans le pays il y a plus de 6 mois, le sont aussi.

Pour le deuxième semestre 2020 :  

 - Pour un couple venant voyager dans le pays, comptez un budget moyen de 2500 a 3000 euros par couple et pour un mois (sans le vol A/R d'Europe), et sans les vols intérieurs. A Buenos Aires, 100 à 150 euros par jour pour un couple (logement, déplacement, repas, restos, sorties, etc…). Plus vous bouger dans le pays, plus c'est cher. 

 - Pour un couple venant uniquement pour rester un mois à Buenos Aires et ne se privant de rien (logement, déplacement, repas, restos, sorties, etc…) 2000 euros par couple (sans le vol A/R d'Europe).

 - Pour un étudiant, un Pvtiste venant étudier en Argentine et pouvant tout de même sortir sans trop se priver  (logement, déplacement en ville, repas, restos, sorties, etc…) 1000 euros par mois. (sans le vol A/R d'Europe).

Les conseils du petit Hergé :

 Ca y est vous savez tout maintenant (ou presque), 1 à 2 semaines à Buenos Aires, quand vous voulez dans l’année, et surtout les mains dans les poches ! Et vous allez être heureux !

Si vous avez des questions à me poser surtout n’hésitez pas, vous me contactez directement sur mon mail : petitherge@hotmail.com

Si vous désiré participer à une visite guidée de la ville, contactez moi aussi. Et bonne lecture des différents articles pour la préparation de votre voyage ! 

Partager cet article

commentaires

Andrés Sierra 07/09/2019 18:57

Bonjour j aimerai avoir votre contact nous pensons visiter Buenos Aires courant octobre novembre dates à définir.
Merci
Saludos

Des questions ?

Contactez moi sur :

petitherge@hotmail.com

Recherche Sur Le Site

Cours du Peso Argentin

Euro : 03 juillet 2020.

Cours officiel : 76 ARS

Cours "bleu" : 120 ARS