17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 21:03

Mise à jour : 17 juin 2014. Catégorie : Buenos Aires.

Quartier de Balvanera :

Le quartier de Balvanera est le meilleur de Buenos Aires puisque j’y habite ! Je plaisante bien sur ! En tout cas, il est varié, divertissant et surtout contrasté entre ses différents secteurs. Entre la gare de Once et ses « souks », l’avenue Belgrano et ses boutiques de meubles qui s’étalent sur des centaines de mètres, le secteur d’Abasto, son shopping et le nouveau centre du tango personnifié autour de la personne de Carlos Gardel, le secteur plus administratif de Congreso ou enfin la zone des librairies sur Callao et Corrientes. Il y a de quoi plaire à tout le monde !

Balvanera c’est 4,4 Km2 situé presque entièrement dans la zone du Macro-centro de Buenos Aires. 153.000 habitants. La population est stable avec une légère augmentation depuis 1991.

Il y a un deuxième volet à cet article : A visiter dans le quartier de Balvanera.

   

Photos : A gauche, l'immeuble de 1907 à l'angle de Rivadavia et Ayacucho. Au centre la Basilique Santa Rosa de Lima sur avenida Belgrano. A droite, la basilique Nuestra Señora de Balvanera.

Un peu d’histoire :

A l’époque coloniale (avant 1810) le quartier n’existe pas en tant que tel, seule quelques fermes (« Quintas ») et des fabriques de briques sont disposées le long de la future avenida Rivadavia que l’on nomme alors Camino Real del Oeste. On sait précisément que le 07 décembre 1797, une famille composée par Antonio González Varela surnommé « Miserere » et de son épouse  Josefa Ramírez donne une partie de leurs terres à l’ordre des franciscains pour y construire un hospice. « Miserere » était son surnom car il était connu pour sa ferveur et sa compassion.  Il était de plus propriétaire d’une « pulperia » (bar-épicerie), d’un four a brique et d’une petite ferme. En 1807, proche de l’hospice se lève donc déjà une première chapelle nommée Nuestra Señora de Balvanera sous la responsabilité du frère Juan Rodriguez, mais les habitants des lieux connait mieux le nom de l’hospice et de cette chapelle du nom des anciens propriétaires des terres : « Miserere ». On parle donc plus de la Chapelle Miserere, de l’Hospice Miserere, puis plus tard de l’Ecole de Miserere, et du quartier de Miserere.

Le 1er avril 1833, en réponse a une demande déjà formulée en 1811 puis en 1831, l’évêque Mariano Medrano y Cabrera créé officiellement la paroisse de Nuestra Señora de Balvanera dont le territoire est bien plus grand du quartier actuel. La paroisse était délimitée par les rues Santa Fe au nord, Ayacucho-Sarandi à l’est, Le Rio Riachuelo  au sud et Boedo-Medrano à l’ouest. Elle englobait donc à peu près 7 quartiers actuels. Une place s’est déjà formé depuis de nombreuses années le long du camino Real pour entreposer les charettes qui viennent de la campagne apportant les produits à vendre en ville, et spontanément s’est formé un marché. En juillet 1822, le marché est officialisé et porte le nom de « Mercado de frutos de campaña », la place de ce marché deviendra plus tard la Plaza Miserere. Toutes les charettes provenant du nord et de l’ouest de Buenos Aires s’arrêtaient sur ce marché. Laine, cuirs, peaux, mais aussi céréales et tous les fruits et légumes pouvaient s’echanger sur cette palce. De plus les indiens y venaient aussi pour vendre  des tissus, du sel, des lassos, couvertures, « boleadoras » (arme indienne composée de 3 boules reliées entre elles par des lanières de cuir), ainsi que des plumes de nandous.

En 1853, le marché prend le nom de « 11 septembre » en mémoire au coup d’état de la province de Buenos Aires contre Urquiza du 11 septembre 1852.

L’administration civile a pris les limites de l’ancienne paroisse de Balvanera pour imposer aussi un découpage administratif, judiciaire et policier pour former le quartier de Balvanera. A la fin du XIXème siècle le quartier acquis ses lettres de noblesse en devenant les lieux de résidences de grands politiques tels que Leandro Alem qui y détenait une « quinta » toute proche de la Plaza Miserere, ainsi qu’Hipolito Irigoyen vers l’année 1900.

Photo : La plaza Miserere en 1877.

Les conseils du Petit Hergé :

L’article suivant : (En construction) entre dans les détails et vous propose de connaitre tous les édifices, lieux et curiosités du quartier. Comme toujours, il est difficile de donner un temps de visite, mais comptez entre 1 et 3 journées pour visiter le quartier en profondeur. Balvanera c’est tout de même 440 hectares, ce n’est pas rien ! Balvanera est aussi étendu que les 9ème et 10éme arrondissements de Paris.

Pour les jours et horaires, sachez tout de même que le secteur Once en raison du shabbat ferme tôt le vendredi en fin d’après midi (16 ou 17h). Le samedi les magasins de l’Avenida Corrientes sont les seuls ouverts et ferment très tôt en après midi vers 15h. Les commerces des autres rues sont fermés le samedi. Le dimanche, Once est totalement fermé.

Pour Abasto par contre, ouvert toute la semaine entre 10h et 21h, et le samedi et dimanche de très nombreux clients donc les restos et bars du secteur sont ouverts même sur Corrientes. Le shopping d’Abasto comportant des salles de cinéma, les dernières séances lors des nuits des weekends (commençant ici les nuits de jeudi à vendredi) débutent à 01h du matin, ce qui fait sortir les derniers spectateurs sur avenida Corrientes vers 03h30-04h00 du matin (juste a l’heure pour aller en discothèque).

Pour Congreso, très vivant en semaine (de 06h à 01h du matin), on sent que le samedi les administrations et bureaux sont fermés donc chute de l’activité. Dimanche tous les commerces sont fermés sauf sur Avenida Callao, Rivadavia et Corrientes pour les bars et restaurants. Le reste des commerces restent fermés.  Le dimanche les bars et confiterias ouvrent plus tard qu’en semaine uniquement à partir 9h ou 10h. Certains bars et confiterias de ce secteur ne ferment pas dans la nuit du samedi au dimanche donc vous les trouverez ouvert même très tôt au petit matin du dimanche !

Pour Facultad de Medecina : Très animé en semaine entre 08h et 22h. Le samedi au ralenti, le dimanche tout est totalement fermé, y compris les bars.

Pour secteur des meubles, activité des commerces en semaine de 10h à 20h (pour les meubles), les autres négoces entre 08h et 21h. Le lundi la moitié des magasins de meubles sont fermés, les autres magasins sont ouverts. Le samedi et dimanche, les magasins de meubles sont ouverts, par contre les autres activités sont fermées le dimanche. 

Photo : Sur avenida Rivadavia, la Casa de los Pavos reales. 

A lire aussi dans le Petit Hergé :

   

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans Buenos Aires
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 août 2017

L'Euro est à

↑ 20,65 ARS

L'USD est à

↑ 17,15 ARS