19 septembre 2008 5 19 /09 /septembre /2008 19:11

Mise à jour : 09 juin 2015 / 16 Juillet 2011 / 19 septembre 2008

Mar del Plata : 

 

Mar del Plata, situé à 414 km au sud de Buenos Aires, est aujourd’hui la ville la plus importante de la province de Buenos Aires. Seules quelques municipalités de la banlieue de Buenos Aires dépassent sa population. C’est la capitale de la côte atlantique qui chaque année pendant les trois mois d’été, entre décembre et février, absorbe près d’un million de vacanciers en plus. Si la population d’après le dernier recensement de 2010 compte 616.000 habitants pendant toute l’année, la population passe à 1 million et demi en été et vit à fond sa saison.

Dynamique certes ! Economie axée essentiellement sur le tourisme, un parc hôtelier aussi important que la ville de Buenos Aires, quelques petites PME et puis quelques marques renommées comme les alfajores Havanna qui en quelques années est devenue la fierté des marplatenses.

Il existe bien d’autres stations balnéaires sur la cote atlantique, comme Pinamar, Miramar, Villa Gesell ou Mar de Ajo. Ce sont 600 km de plages au sable fin qui s’étendent entre San Clemente del Tuyu et Pehuen-Co. Au beau milieu de ces dizaines de stations, la plus importante, Mar del Plata, est devenue une ville, qui en plein été rivalise de ses hôtels, casinos, cinémas, festivals, dolce vita et théâtres avec Buenos Aires désertée.

Donc que vous soyez en pleine visite du sud de la province de Buenos Aires, que vous soyez a la découverte des 600 km de plage et de ses stations balnéaires, ou que vous soyez de passage en voiture entre Buenos Aires et la province de La Pampa ou en chemin vers la Patagonie encore lointaine, la ville de Mar del Plata est forcement à connaitre. C’est aussi un excellent point de départ pour connaitre l’arrière pays, les sierras, les lagunes, la campagne et son monde rural ! 

Photos : A gauche, un après midi à la plage à Mar del Plata durant l'été 1915

Tous les articles sur Mar del Plata :

Ceci est le premier article (sur six au total) vous faisant découvrir la ville de Mar del Plata, les autres sont :

Photos anciennes de Mar del Plata. (Mai 2011).

Voici quelques photos du début du XXème siècle permettant de se donner une idée de l'aspect de la ville il y a un siècle et de ce que pouvait représenter un séjour au bord de mer pour la bourgeoisie porteña. Inutile de présenter la totalité des photos disponibles sur cette époque, elles sont nombreuses. Je vous propose donc une simple série de 10 photos avec les dates quand il est possible de les connaitre.

 

Les belles demeures de Mar del Plata. (Mai 2011).

Malgré les pelleteuses et les bulldozers des années 50 et 60, quelques maisons prestigieuses du début du XXème siècle ont pu rester debout. Voila une liste de quelques propriétés à découvrir (pour la plupart de l’extérieur car elles sont encore habitées).

 

 

Les plages de Mar del Plata. (mai 2011).

Mar del Plata sans l'océan et ses plages, n'aurait jamais eu raison d'être. Il s'agit avant tout d'une station balnéaire. Donc tout voyage ou séjour par Mar del Plata se fait forcemment par ses plages.
Buenos Aires tourne le dos à son Rio, Mar del Plata se tourne vers l'Atlantique.
On s'y balade, on s'y baigne, on y mange, on s'y montre.

 

 

La Calle Guemes. (mai 2011).

Depuis 1998, et surtout depuis 2003 (début de la récupération après la crise de 2001-2002), la calle Guemes du quartier de Los Troncos à Mar del Plata a connu une transformation rapide et gigantesque. Certains n’hésitent pas à parler du « Fenómeno Güemes » qui transforma une rue d’un quartier résidentiel comptant de nombreuses constructions individuelles en rue commerciale, puis en zone commerciale s’étendant aux autres rues environnantes.

 

Les restaurants de Mar del Plata.(Juillet 2011).

Comme Mar del Plata est une ville touristique, vous pouvez donc imaginer que pendant la haute saison, les restaurants fourmillent dans le centre et le long des plages. Il y a de tout ! Cependant le plus intéressant est de chercher de bonnes tables ouvertes toute l’année. C’est le but de cet article : chercher les tables originales, les bonnes adresses qui valent le détour et qui offrent des plats qui ne se trouve peut être qu’à Mar del Plata !

    

Un peu d'histoire :


On suppose que vers 1581, Juan de Garay arrive pour la première fois sur ces terres et les nomme « Costa Galana ». Les indiens pampas occupaient alors les parages. Puis au milieu du XVIIIème siècle (1746 à 1751), les missionnaires jésuites Falkner, Strobel et Cardiel établirent dans les parages la « Reducción de Nuestra Señora del PIlar » qui fut peu de temps après détruite. Cette réduction se situait à l’intérieur des terres à 20 Km. de l’actuel Mar del Plata. Il faut attendre une bonne centaine d’année pour voir de nouveau quelques colons arriver dans la zone pour s’y implanter de manière définitive, puisqu’à partir de 1819 on a des traces de plusieurs estancias s’étant construites dans la zone. En 1856, un portugais du nom de José Coelho de Meyrelles monte un « saladero » (établissement où on sale la viande pour la conserver) toujours près de l’ancienne réduction sur la laguna de los Padres et construit sur la cote atlantique un quai qu’il dénomme « Puerto Laguna de los Padres »  autour duquel un premier noyau de population stable voit le jour.

Ce premier petit village se trouvait à l’emplacement actuel de Punta Iglesia. Patricio Peralta Ramos achète les terres le long de la cote atlantique en 1860. Administrativement cette zone dépend à partir de 1865 de Balcarce (situé à 73 Km et qui était déjà un gros village à l’époque).

Photo : Surement la photo la plus ancienne de Mar del Plata (photo de 1857), quand elle se nommait encore Puerto Laguna de los Padres. Au premier plan, les batiments du Saladero, à droite le premier hotel, le Gran Hotel.

Un premier village (1856 - 1874) : Puerto Laguna de los Padres


Dans les années 1870, Puerto Laguna de los Padres continue a croître et la population augmente, Patricio Peralta Ramos qui est toujours le propriétaire des terres dépose le 14 novembre 1873 aux autorités de la province de Buenos Aires une demande la reconnaissance légale de son village et se propose de donner des terres pour y installer les nouveaux bâtiments publiques. Il propose de changer l’appellation du village en « Mar del Plata » et dépose aussi un plan d’urbanisme pour favoriser le développement.  Le village disposait déjà d’une école et d’une petite église que le propriétaire avait financé personnellement. Le gouverneur de la province de Buenos Aires, Mariano Acosta, accepte le projet et le 10 février 1874 signe le décret qui reconnaît publiquement la nouvelle localité de « Mar del Plata » qui devient « cabecera » (ville principale) du partido de Balcarce. Le 15 octobre 1879 le partido de General Pueyrredón est créé et Mar del Plata se détache de Balcarce.

L’ingénieur Charles de Chapeaurouge réalise le tracé des premières rues et commence la vente des lotissements. Ce fut lui aussi qui dessina la trame urbanistique de Tandil dans la region. La croissance de la localité est explosive. L’été 1880 voit arriver les premiers « touristes » de Buenos Aires qui viennent voir l’océan, depuis le tourisme ne cessera de croître surtout à partir du 26 septembre 1886 avec l’arrivée du train du « Ferrocarril del Sur » de la gare de Constitución.

Photo : Le tout debut de Mar del Plata avec sa toute nouvelle mairie au premier plan en 1881.

La gare de Mar del Plata 1888

Photo : La gare de Mar del Plata en 1888 toute juste achevée. On rejoint en quelques heures la gare de Constitución de Buenos Aires.

 

Naissance de Mar del Plata (1874 - 1907)

Les premiers hôtels se montent à toute hâte, car rien de plus chic pour la bourgeoisie porteña de venir passer ses vacances sur la cote atlantique ! Le 08 janvier 1888 est inauguré en grande pompe le « Bristol Hôtel » (250 personnes voyagent en train spécial de Buenos Aires). La barre des 100.000 « vacanciers » est passée pour la saison 1900. Les hôtels ne suffisant plus et le snobisme aidant, toute « bonne famille » fait construire son « chalet » à Mar del Plata, et le long de la côte nous assistons à un concours de maisons élégantes imitant les demeures de la côte basque ou normande. Le Deauville bonaerense était né !  Le 19 juillet 1907, Mar del Plata devient une administrativement une municipalité. On développe un port essentiellement tourné vers la pêche qui débute son activité après son inauguration le 09 octobre 1922. Le trafic avec la capitale argentine s’effectue toujours par le train, car les routes ne sont pas toujours en bon état suivant les aléas météorologiques, un effort est donc mis sur l’axe Mar del Plata – Buenos Aires et le 05 octobre 1938, la route national 2 est inaugurée.


Vidéo : Film muet Mar del Plata en 1926. 

La décade des années 50 à Mar del Plata

Photo : Le long des plages, les maisons sont rasées et on commence à édifier verticalement

 

Le tournant des années 40-50

Après un bon demi siècle de prépondérance d’un tourisme élitiste, les années 40 - 50 développent le tourisme social. C’est la période péroniste et chaque usine et entreprise fait construire son hôtel, son club à Mar del Plata pour offrir une semaine de congés payés à leurs employés. Ruée chaque été sur la côte dans les années 60 et 70, alors que les belles demeures et propriétés sont achetées, détruites et remplacées par des hôtels ou des logements ou s’entasse la classe moyenne. On regrette le manque d’intérêt de la municipalité pour ne pas avoir su préserver le patrimoine architectural et historique du début du XXème siècle. Aujourd’hui la conscience s’anime mais on se demande si ce n’est déjà pas trop tard, car il n’en reste guère beaucoup de belles demeures !

 

    

Photos : Les vacances en mars 1961, en 1954 et dans les années 70 à Mar del Plata.

Aujourd’hui qu’est devenu Mar del Plata ?

 

Une grosse ville, une sorte de « Buenos Aires sur Mer », 900.000 habitants en basse saison, 1.500.000 pendant les vacances d’été, cosmopolite, commerciale, estudiantine, jeune et agitée, c’est aussi un port de pêche, mais avant tout c’est la capitale du tourisme de masse à la sauce « Costa Brava des années 70 », on y va pour bronzer, draguer et se saouler en mangeant un asado. Du tourisme primaire pour touriste porteño de base. 556 hôtels et 1.136 restaurants en ville (chiffre 2008), et pour le soir, 154 discothèques et 75 théatres. C'est aussi le sport, natation, surf, skysurf, ... De quoi contenter tout le monde ! 

     

Les conseils du Petit Hergé :

 
Mar del Plata fait partie des grandes villes d’Argentine et est essentiellement une ville touristique. Pourtant elle n’apparaît jamais dans les guides européens, et encore moins les autres stations balnéaires de la cote, ni même les petites villes de l’intérieur de la province. Etonnant non ? Sortez un peu des guides et des « 8 fanions » (spots) qu’on vous rabâche dans tous ces guides (ou même émissions de télévision).

Mar del Plata, un morceau de Buenos Aires découpé et placé sur l’océan Atlantique. A la fois haute et dense dans le centre, et puis tres résidentielles dès qu’on s’en écarte avec des chalets et des maisons dit de type « Mar del Plata » ressemblant fort à ce qu’on trouve à Biarritz.

Mar del Plata compte 58 quartiers, des ultra-chics Faro ou Punta Mogotes au sud sur la cote, aux sordides quartiers El Martillo, Autodromo, Libertad, Centenario, Las Heras ou General Belgrano. Ville donc contrastée, il n’est pas évident d’avoir une impression générale de cette ville. Mais il y a tout de même des quartiers très intéressants qui ne laissent pas indifférents comme le barrio del Puerto, ou la calle Guemes.

Autre quartier à voir : La Perla (bonne classe moyenne), ou alors les très résidentielles zones de Los Troncos et de Playa Grande. A voir aussi (en voiture) les quartiers de La Florida, El Grossellar et El Bosque Peralta Ramos.

Mar del Plata vaut donc le détour, et je dirai même que vous profiterez aussi de vos quelques jours sur place pour aller au devant du véritable « campo » qui l’entoure avec de vraies estancias actives (et non des hôtel-estancias comme il en existe autour de Buenos Aires et en Patagonie), ou pour aller découvrir la sierra dans des trekkings.

Mar del Plata et sa région vaut même un voyage !

    

    

Photos : De gauche à droite, Le christ Redempeteur (2012), Musée d'art Moderne (2014), Le port de plaisance (2012).

A lire aussi dans le Petit Hergé :

      

 

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 02 - Tourisme
commenter cet article

commentaires

Pat 17/11/2008 21:34

Il y a une expo sur Mar del Plata en ce moment à Buenos Aires. Du 11.11 au 27.12, espacio de arte, fundación osde, Suipacha 658 : Las Perlas del Atlantico. Cela donne une assez bonne idée générale de l'ambiance et l'histoire de la ville.

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

27 juillet 2017

L'Euro est à

↑ 20,50 ARS

L'USD est à

↑ 17,40 ARS