11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 13:00

Mise à jour : 11 décembre 2015.(Première édition). Catégorie : Buenos Aires.

Les “Ferias” de Buenos Aires, que sont-elles ?

 

Il ne faut ne pas les confondre avec les « Ferias » (de Nimes, du sud de la France ou d’Espagne) qui sont des manifestations culturelles, taurines ou folkloriques qui ont lieu qu’une fois par an, ou les “Foires” qui sont aussi régionales, nationale, ou internationales et qui ont lieu aussi en général une fois par an.

La « Feria » comme on l’entend en Argentine, et tout simplement un mélange de marché ou se côtoient les produits à vendre les plus divers, allant de comestibles, en passant par le textile, le bazar, la brocante et le plus souvent où des artistes (chanteurs, danseurs, bonimenteurs, jongleurs, mimes, …pickpockets) peuvent y venir se produire. Une sorte de marché moyenâgeux ou tout se mélange et ou l’esprit de « fête » n’est jamais très loin.

Si on prend l’exemple de Buenos Aires, les ferias sont « barriales » (adjectif espagnol signifiant « concernant le quartier »), chaque quartier a sa « Feria ». 48 quartiers, 48 « ferias » ? C’est encore à vérifier (Rassurez vous, je vais le faire ! ;-) Ou même, un quartier possède t’il plusieurs ferias ? (ok ! C’est à vérifier aussi !)

Autre spécificité, les « Ferias » ont lieu chaque semaine, et toujours le weekend. Certaines uniquement le dimanche, d’autres le samedi et dimanche. Enfin, dernière spécificité et la plus important, Une « Feria » est toujours à l’air libre ! Sur une place, dans une rue, dans une partie de parc, etc.….

Au fil des années elle évolue, nait, grandit, se rétrécie ou même meurt après quelques années !

Si je vous propose cet article aujourd’hui, c’est que je viens d’en écrire un autre sur les « marchés de Buenos Aires » qui eux, ont toujours un lieu fixe, abrité et « en dur ». Un marché est ouvert au moins 6 jours par semaine (souvent fermé le lundi), les commerçants ont pignon sur rue, et déclare au fisc leur facturation. La « Feria » elle, est plutôt spontanée, pour ne pas dire sauvage, et les participants vendent au noir. Il y a rarement des autorisations à demander (sauf pour les plus prestigieuses). Voila donc la différence entre les « Mercados » et les « Ferias ».

Cet article est donc consacré aux « Ferias » de Buenos Aires, un rapide panorama de la capitale, et me voilà parti à nouveau appareil à photos à la main dans la chasse dominicale aux meilleures ferias !

Pour vous touristes, voyageurs, amoureux francophones de la vie porteña, la plus connue (puisque la seule indiquée dans les mauvais guides Routard, Geo, Michelin, Futé et autres…) est celle de San Telmo. Mais je vous rassure, la feria de San Telmo n’est pas la seule !

Donc si vous êtes un gros curieux et que vous voulez sortir des sentiers battus, je vous invite à suivre cette nomenclature de mes recherches « feriales » ! Pour le moment 11 férias recensées pour cette première édition d'article.

    

Photos : A droite la Feria de Mataderos, la gastronomie rurale a Buneos Aires. Au centre et a droite, la Feria de Parque Centenario. Photos Petit Hergé (2012).

La Feria de San Telmo (Quartier de San Telmo) :

 

Bravo vous avez devinez, c’est celle du quartier de San Telmo, donc archi touristique, mais intéressante tout de même, c’est aussi surement celle qui s’est le plus développée (Grace au tourisme, ces vingt dernières années).

J’ai déjà écrit un article sur le sujet en 2011 (voir : La Feria de San Telmo). Elle a débuté en 1970 uniquement sur la place Dorrego par une poignée d’habitants du quartier pour vider leurs greniers. A partir des années 90, elle se transformait en feria touristique, pour aujourd’hui s’étendre sur la calle Defensa entre la Plaza de Mayo et l’Avenida Juan de Garay, soit sur 1.700 m !

Etonnant, cette feria ne s’est jamais étalée aux autres rues, elle s’est tout simplement allongée en gardant l’axe de la calle Defensa.

Lieu : Calle Defensa entre la Plaza de Mayo et l’avenida Juan de Garay. (Quartiers de Montserrat et de San Telmo)

Quand : Uniquement le dimanche, de 11h à 16h sur la place, jusqu’à 19h dans le reste de la rue.

Quoi : Franchement de tout. Les porteños n’y vont plus, car les prix sont spéciaux pour touristes.

Conseil du Petit Hergé : Plus pour l’ambiance que pour les achats, un peu cher, mais on y trouve de tout. Ca devient un « incontournable » du dimanche matin. Donc allez y au moins une fois, surtout si c’est votre premier passage à Buenos Aires. Vous commencez la visite à partir de la Plaza de Mayo et vous prenez la calle Defensa jusqu'à la Plaza Lezama.

  

Photos : Feria de San Telmo. Photo Petit Hergé 2012 et 2009.

La Feria de Mataderos (Quartier de Mataderos) :

 

Son emplacement totalement excentré de la ville (mais toujours en ville) la préserve de l’afflux de touristes. Il faut quand même parcourir 15 km à partir de la Plaza de Mayo pour y aller. (45 mn en taxi du centre). C’est pourtant une feria intéressante puisque située dans les quartiers des abattoirs et des frigorifiques. Ce qui explique qu’elle est devenue au fil des années le rendez vous du monde rural et de l’élevage à Buenos Aires. Feria du folklore (danse et musique), de l’asado (des parillas disposées en pleine rue), des stands de souvenirs de tout ce qui peut se construire a partir de bois, de laine et de tissus. Les Porteños adorent, une partie de la campagne à Buenos Aires, quelques visiteurs de la province aussi, et très peu de touristes étrangers.

Un article a déjà été écrit sur cette feria en 2011. A lire sur : Feria de Mataderos.

Lieu : Le centre de la Feria se trouve à l’angle de Avenida de los Corales et de l’avenida Lisandro de la Torre. Le dimanche le secteur est rendu piéton, le taxi vous laissera à 2, 3 blocs de là.

Quand : Uniquement le dimanche (pendant l’année) de 11h a 19h. En janvier il n’y a pas de Feria. En février le samedi en fin d’après midi à partir de 18h.

Quoi : Pour y déjeuner à midi (debout en pleine rue ou dans des bouis bouis), acheter des souvenirs (on trouve des trucs bien), pour écouter de la musique et voir des groupes folkloriques de la province.

Conseil du Petit Hergé : A voir absolument, réservez donc votre deuxième dimanche a Buenos Aires (Le 1er ca sera pour San Telmo) pour y passer la journée. Comme c’est loin du centre, le trajet aller retour va déjà vous prendre presque deux heures, donc il faut y aller pour la journée. Débarquez la bas vers 11h quand la feria s’installe, vous y dejeunez, vers 14h les groupes de musique et de danse commencent et vers 17h vous avez des cavalcades de chevaux sur la rue (Corrida de Sortija).

    

Photos : La feria de Mataderos. Photos Petit Hergé. 13 mai 2012.

La Feria del Parque Centenario (Quartier de Caballito) :

 

Autour du parc, coté ouest, une succession de kiosques en bois de bouquinistes, ils ont vraiment de quoi contenter ceux qui viennent chercher un bouquin. Au nord du parc, la veritable feria, du Made in china, mélangé a du artisanal réel (qui vaut le coup) et puis des amateurs de collections en tout genre (petites voitures des années 60, poupée défraichies, plaque émaillées). Un amas de collections des plus hétéroclites ! Vraiment pas cher, pas un seul touriste. Une vrai feria pour Porteños ! Au sud du parc, plutôt des fringues d’occasion (ici on dit « feria americana » !). En tout cas, une ambiance bon enfant, des glaciers ambulants , des vendeurs de boissons. La ville de Buenos Aires très souvent monte aussi des événements le dimanche (fête gastronomique, etc…).

Un article a déjà été écrit sur cette feria en 2011. Voir : La Feria du Parque Centenario.

Lieu : Tout autour du Parque Centenario (dans le Parc les vendeurs sont interdits). C’est dans le quartier de Caballito. Metro : Angel Gallardo.

Quand : Les bouquinistes, toute la semaine sauf le lundi. La vraie feria au nord du Parc, uniquement le dimanche de 10h à 19h. Au sud la feria des fringues, le samedi et le dimanche entre midi et 18h.

Quoi : Rien pour y manger, mais pour y grignoter et boire. Les vieux vêtements, les bouquins et vieux papiers, jouets, collections en tout genre, artisanat, et du « made in China ». Je recommande aux touristes.

Conseil du Petit Hergé : L’endroit est charmant, le parc en lui-même très vivant, des bassins, et puis la proximité du Musée des Sciences Naturelles (qu’il ne faut pas rater) fait que la Feria de Centenario vient comme un plus lors de la découverte de cette partie du quartier de Caballitos. Dans la Feria, des vieux bouquins (j'en raffole) et puis de nombreux postes de brocantes et de trucs les plus divers à acheter, donc on se laisse aller, il fait beau, ombragé, et le spectacle est dans la rue ! Je recommande vivement !

    

Photos : Feria de Parque Centenario. Photos Petit Hergé 28 octobre 2012.

La Feria de Parque Rivadavia (Quartier de Caballito):

 

Dans le parc en lui-même, la Mecque du vieux papier, livres, revues, et du DVD pirates et CD Rom de tout ce qui peut exister. J’en ai passé des heures à écumer les stands. Il faut chercher tout ça dans une ambiance de vendeur de hot dog. J’adore ! Et puis pas cher du tout ! Déjà un article sur cette Feria écrit en 2011. Voir : La Feria de Parque Rivadavia.

Dans le centre c’est plutôt les philatélistes et les numismates en fin de matinée. C’est là où je cherche aussi les vieilles cartes postales de 1900 de Buenos Aires.

En partie sud, vous trouvez les « malades » (je pense que le terme est bien choisi) des collectionneurs de figurines. On pense que ce sont les enfants qui font collection de vieux Goldorack des années 70, et bien non ! On trouve aussi des collections de vieux jouets.

A l’extérieur du parc, sur l’Avenida Rivadavia, sur 400m jusqu’à l’angle de l’avenida Moreno-Acoyte, les « manteros ». Comprenez par « Manteros » ceux qui exposent sur des « mantas » (couvertures) ce qu’ils veulent vendre. En général c’est du neuf, fringues, artisanats, jouets, … et aussi un peu de brocante. A chaque fois que j’y passe, j’achète (bien sur le truc dont j’ai besoin pour la maison), bref je me fais avoir à chaque fois !

Lieu : Parque Rivadavia et sur Avenida Rivadavia entre le 4700 et le 4900. Metros : Station Acoyte ou Station Rio de Janeiro.

Quand : Les bouquinistes à partir de midi tous les jours sauf le lundi. La Feria uniquement le dimanche, les philatélistes, numismates et cartes postales de 10h a 14h. Les collectionneurs de figurines et jouets de midi a 18h. Les « manteros », le samedi et dimanche plutôt l’après midi.

Quoi : Vraiment de tout, vous ne pouvez pas résister plus de 30 mn sans acheter quelque chose. Je recommande aux touristes. En metro direct de Plaza de Mayo.

Conseil du Petit Hergé : La Mecque du collectionneur de vieux papiers, cartes postales, gadgets en tout genre, vieux jouets, un retour en enfance ! C’est aussi pour cela que j’y passe au moins une fois par mois ! Le dimanche archi bondé, samedi un peu plus tranquille. Je recommande vivement.

    

Photos : La feria de Parque Rivadavia.

La Feria de Belgrano (Quartier de Belgrano) :

 

Dans le quartier de Belgrano. Donc un peu plus chic, le dimanche sur la place Manuel Belgrano, de l’artisanat. (c’est du bon). Sur avenida Juramento 2200 et 2300, les « manteros » le samedi et dimanche, de tout, mais on trouve toujours de quoi acheter ! C’est une feria plus petite que les autres, mais intéressante. Si vous êtes dans le quartier le dimanche allez-y ! Autre avantage, très proche du Barrio Chino, donc vous faites d’une pierre deux coups !

Lieu : Plaza General Manuel Belgrano et sur Juramento 2200 et 2300. Metro tres proche, station « Juramento ».

Quand : Le dimanche à partir de 11h et jusqu'à 18h. Sur l’avenue les samedis et dimanches à partir de midi.

Quoi : Du neuf, artisanat argentin, quelques produits gastronomiques (confitures, alfajores,…), des cadeaux à rapporter !

Conseil du Petit Hergé : Un peu plus chic que le reste des autres ferias, peu de stands, mais dans un cadre intéressant. De plus à ne pas rater autour, l’Eglise de l’Immaculée Conception (la seule de Buenos Aires qui soit ronde), le Museo Larreta juste en face à ne pas rater, et puis la proximité du Barrio Chino. Une bonne journée (samedi ou dimanche) bien remplie pour cette partie du quartier de Belgrano à découvrir. Pour ceux qui ont déjà écumé le centre de Buenos Aires et qui se lancent dans les quartiers limitrophes. Très facile d’accès en métro ! 

 

La Feria du Caminito (Quartier de Caminito):

 

En plein dans le secteur touristique du quartier de la Boca, donc archi touristique. Je n’y ai jamais rien acheté. Prix pour etrangers. Vous ne trouverez que des souvenirs (de bon ou de très mauvais gout, ca peut aller jusqu’au tire bouchon fixé sur un personnage de tango, là ou vous imaginez ). Bref du souvenirs pour mauvais touristes brésiliens, un regal pour les Bidonchons. De temps en temps une surprise, du bon gout et de l’artisanat (vraiment fait par un artisan !). Mais d‘une manière générale, évitez d’y acheter quoique ce soit ! La feria s’installe tous les jours (normal, les bus viennent y déverser leurs kg de provinciaux tous les jours). Ne pas y déjeuner, les bars de la calle du Doctor del valle Iberlucea ne sont que des attrapes couillons. Bref, vous y êtes allés pour faire la photo archi classique (déjà vu sur google images des millions de fois) du Caminito, vous avez payé les faux danseurs pour faire la pose le temps d’un cliché, et voilà !

Vous pouvez imaginer qu’il n’y a pas un seul porteño dans cette feria, donc n’y allez pas que pour cette feria. Maintenant si vous êtes venu pour visiter le quartier, c’est différent !

Un article a déjà été écrit sur cette feria en 2011. Voir : Feria du Caminito.

Lieu : Plazoleta de los Suspiros (personne ne connait ce nom officiel), dites plutôt au taxi « Caminito » ! Allez y en taxi.

Quand : Tous les jours, entre 11h et 18h sur la Plazoleta, le Caminito et la place qui est derrière le Caminito.

Quoi : A la rigueur les artistes qui proposent leurs dessins ou peintures sur le Caminito (et encore !), le reste du Made in China, moins cher vendu dans d’autres quartiers.

Conseil du Petit Hergé : Venir à Buenos Aires et ne pas aller au Caminito n’est pas une grosse perte. Je suis peut être sévère, mais quand on a que 4 ou 5 jours a Buenos Aires (ce qui est court) on peut très bien se passer de venir à la Boca. Donc uniquement pour ceux qui restent au moins 2 ou 3 semaines en ville. La Feria en elle même pas grand intérêt, valable uniquement pour ceux qui veulent jeter un coup d’œil au quartier (fanatique de Boca Junior, café La Perla, Casa Fundacion PROA, Museo Quinquela Martin). Vous pouvez venir tous les jours sauf le lundi. Le week end beaucoup de monde donc évitez ! 

    

Photos : Feria du Caminito. Photos Petit Hergé 2015 et 2008.

Feria de la Avenida Martin Garcia (Quartier de San Telmo) :

 

Juste à la limite du quartier de San Telmo et de La Boca. Une feria presque exclusivement constituée de stands de vêtements en tout genre. Toujours beaucoup de monde, elle attire tous les habitants du secteur. Pratiquement aucun touriste. Des étals sur une longueur de 300 m. Cette feria est assez récente et date que du début des années 2000.

Lieu : Au bas de la Plaza Lezama sur un coté de l’avenida Martin Garcia.

Quand : Les samedis et dimanches de 10h à 18h

Quoi : Des vêtements en tout genre (du neuf et de l’occasion)

Conseil du Petit Hergé : Le Parc Lezama est agréable, allez jeter un coup d’œil a cette feria de vêtements en tout genre, de plus profitez d’être dans le secteur pour aller voir l’autre Feria (celle qui est autour du monument à Pedro de Mendoza, voir ci-dessous) et visitez le Museo Historico Nacional qui se trouve aussi dans le parc. Pour se restaurer le nouveau coin branché du secteur c’est l’Avenida Caseros à 200 m de la Feria. Choisissez un autre weekend que celui que vous passerez dans la Feria de San Telmo, vous n’aurez ni le temps, et puis vous serez déjà saturé en babioles et brocante ! Je recommande la feria rien que pour découvrir le Parc Lezama ! 

 

Feria de la Plaza Lezama (Quartier de San Telmo):

 

La Plaza Lezama est vaste et autour du monument de Pedro de Mendoza, s’est montée depuis les années 90, une feria d’artisans. En 2015, la municipalité a décidé de restaurer entièrement la Plaza Lezama (étendue sur plus de 4 hectares) ce qui a  commencé à redonner un peu vie à cette feria. Très peu de stands, une petite vingtaine. Uniquement le samedi et le dimanche. Essentiellement composée d’artisans.

Lieu : Plaza Lezama à l’angle des calle Brasil et Defensa

Quand : le samedi et le dimanche en apres midi.

Quoi : Produits artisanaux.

Conseil du Petit Hergé : En complément à la Feria déjà cité ci-dessus, à faire le même jour ! En profiter pour boire un verre au Bar Hipopotamo, ou au bar Britanico. Pour déjeuner choisissez plutôt les restos installés sur la calle Brasil. Un petit crochet pour une photo de l’église orthodoxe. Une bonne journée (ou demi-journée pour la découverte de la Plaza Lezama et de ses alentours !)

 

Feria de la Plaza Congreso (Quartier de Montserrat):

 

Une autre feria assez récente (depuis 2000) regroupe une bonne cinquantaine d’artisans sur la Plaza Congreso (dans le quartier de Montserrat) au niveau de la calle Hipolito Yrigoyen 1500 sur toute la cuadra. Pour faire simple disons juste en face de l’Hotel Ibis.

Lieu : Hipolito Yrigoyen 1500 sur 100 m.

Quand : samedi et dimanche après midi.

Quoi : De véritables artisans

Conseil du Petit Hergé : De même, c’est parce qu’on est dans le quartier que l’on va a cette feria. Encore trop petite pour se déplacer uniquement pour elle. Bien située au bout de l’avenida de mayo sur la Plaza Congreso. Pour boire un verre de nombreux bar juste en face a l’intersection de la calle Luis Saenz Peña, le « Congreso Bar » ou le « Vittorio ». Un bar notable a 200m à l’intersection de l’avenida Entre Rios, le "Victoria".

 

Feria Plaza Francia (Quartier de Recoleta):

 

Surnommée aussi Feria de Recoleta car elle n’est absolument pas sur la Plaza Francia mais sur l’espace vert se trouvant en face du Centro Cultural Recoleta. Une des plus grosses ferias de Buenos Aires par le nombre d’exposants. Comme il y a le choix on trouvera toujours son bonheur, presque exclusivement proposant de l’artisanat. Bourrée de touristes, à des prix pour touristes (normal on est aussi en plus dans le Recoleta chic), je la recommande tout de même car c’est une des plus importantes de la capitale.

Lieu : En face du Centro Cultural Recoleta au niveau de l’avenida Alvear.

Quand : samedi et dimanche de 10h a 18h.

Quoi : D’innombrables artisans.

Conseil du Petit Herge : Elle fait incontestablement partie du panorama du secteur des jardins de Recoleta. Comme elle est étendue, on peut y venir passer un long moment. Uniquement le weekend, elle attire les touristes étrangers comme les provinciaux de passage à Buenos Aires. Dans le coin à voir aussi le cimetière de Recoleta, L’Eglise del Pilar, le centre culturel de la ville, le Buenos Aires Design, le Palais des Glaces et le Musée des Beaux Arts. Bref de quoi occuper toute une journée. Visite incontournable un jour ensoleillé.

    

Photos : Feria de Recoleta. 2008 et 2011.

Feria Parque Los Andes (Quartier de Chacarita):

 

Totalement ignorée des touristes pourtant gigantesque, la feria de Chacarita a lieu tous les samedis et dimanche depuis 1991 le long de l’avenida Corrientes entre les 6200 et 6400 dans ce qu’on appelle officiellement le Parque los Andes. La feria se nomme donc aussi « Feria Los Andes ». Presque 500 m linéaire de stands, sur l'Avenida Corrientes, essentiellement proposant des vêtements. Elle s’est considérablement étendue ces dernières années, puisque maintenant elle englobe aussi 100 m sur avenida Jorge Newberry, 100 m sur avenida Dorrego et aussi 100 m dans le centre de la place sur avenida Concepcion Arenal.

Le plus intéressant (surtout pour moi) sont les 500 m se trouvant en arrière sur l’Avenida Guzman ou se trouvent vraiment les « puces », alors la c’est la caverne d’Ali baba, de la vrai brocante en tout genre, de la récupération tout azimut et des prix hyper bas. C’est de la Feria de San Telmo d’il y a 30 ans. Un vrai vide grenier.

Lieu : Tout autour de la Plaza los Andes. Au total presque 1,5 Km de stands en linéaire et 580 stands ! Donc de quoi voir, toucher et acheter. Très facile d’accès, descendez à la station de métro « Dorrego ».

Quand : Les samedis et dimanches de 11h à 18h.

Quoi : Comme la feria est très grande, j'ai envie de dire : de tout !

Conseil du Petit Hergé : Franchement, c’est à connaitre, plus pour les espaces verts de la plaza los Andes (de très vieux arbres) et tout de même au total pas loin de 15 hectares arbolés. Pour la Feria, je chine comme un fou du coté de l’avenida Guzman. Extrêmement facile d’accès avec deux stations de métro « Dorrego » et « Federico Lacroze » (plus pour le cimetière). On s’y sent bien. Les bars pour se rafraichir, a l’angle des avenidas  Corrientes et de Dorrego, le « Gran Corrientes » (c’est aussi un glacier, on peut aussi y déjeuner c’est bon) et en face « El Libertador » (qui fait bar et pizzeria). A ce sujet, la meilleure pizzeria de la zone se trouve a 500 m de là, toujours sur Avenida Corrientes mais au numéro 6895, «El Imperio » (Cette pizzeria fait partie des « bars notables » de la ville). Cette feria peut aussi faire partie de votre visite du quartier, n’oubliez surtout pas d’entrer dans le Cimetière de Chacarita. Toujours à pied vous pouvez pousser à 1000 m de la feria de Los Andes pour aller au Mercado de las Pulgas dans le quartier de Colegiales.

Une grosse journée de visite pour tout cet ensemble !

  

Photos : Ca chine "dur" a la Feria Los Andes !

A lire aussi dans le Petit Hergé :

      

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans Buenos Aires
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

26 juin 2017

L'Euro est à

↑ 18,25 ARS

L'USD est à

► 15,95 ARS