Mercredi 7 septembre 2011 3 07 /09 /Sep /2011 21:04

Mise à jour : 07 septembre 2011. Article écrit par Linda Souak.

La Feria du Parque Centenario :

Pour la plupart cela fait vingt cinq ans qu’ils travaillent ici dans le quartier de Caballito, vingt cinq ans pendant lesquels, jour après jour, ils ont ouvert leurs stands aux passants, discuté avec eux, conseillé ces derniers etc... EUX, ce sont les bouquinistes de la feria de Parque Centenario; des passionnés de littérature qui depuis des années, hiver comme été, tiennent ouverts leurs stands verts à la manière de ceux longeant la Seine à Paris. Ici les livres se vendent, s’achètent, s’échangent, neufs comme d’occasion. Au détour d’une ballade par le parc Centenario, c’est donc l’occasion de se procurer quelques ouvrages anciens ou bien une bande dessinée comme on n’en trouve pas ailleurs. Mais la fin de semaine, le parc change d’atmosphère, car une autre feria vient s’y ajouter, celle des artisans et collectionneurs !

Le Parque Centenario a tout juste un siècle :

Inauguré le 23 juillet 1910 à l’occasion des célébrations du centenaire de la Révolution de Mai, ce parc qui n’était initialement qu’un ensemble de places - comme on en trouve un peu partout dans la ville a été décidé par les autorités de la ville en 1909.

C’est l’architecte et paysagiste français Charles Thays qui s’est occupé de la formation du parc, le même qui est à l’origine de l’arrangement de nombreux espaces verts à Buenos Aires.

Plongé au centre de Buenos Aires dans le quartier de Caballito, il faut s’intéresser à l’environnement de ce parc de plus près afin de mieux comprendre sa renommée : en effet, bien plus qu’un espace vert au centre de la ville, l’endroit est reconnu du fait des structures qui l’entourent. On y trouve pêle-mêle l’Institut Pasteur, l’hôpital naval central ou encore le Musée de Sciences Naturelles. Mais la véritable raison de ce succès reste l’amphithéâtre Eva Peron ouvert pour la première fois au public en 1953. A cette époque, c’est le maire Georges Sabaté qui inaugure ce lieu à la capacité hors norme de dix mille personnes. Cependant en 1959, un incendie intentionnel survient et ravage l’édifice. Des travaux seront entrepris par la suite pour reconstruire un amphithéâtre de moindre envergure (1600 places) mais malgré cela il faudra attendre l’année 2009 et le gouvernement Macri pour connaître l’ouverture du nouvel édifice. Aujourd’hui, le parc est traversé par de nombreuses activités culturelles au cours de l’année, notamment grâce à ses infrastructures, mais il est aussi très prisé des sportifs porteños qui ont pour coutume d’y venir pratiquer leur sport hebdomadaire.

  

Photos : Quelques vues du centre du Parque Centenario. Cliquez sur les photos pour les agrandir !  

La Feria de los libros toute la semaine :

Depuis maintenant plus de deux décennies se déroule chaque jour le même rituel dans ce parc de Buenos Aires : il est 10h, les tenants des stands arrivent, ouvrent leurs « petites maisons vertes » et se mettent à disposer religieusement leurs ouvrages sur les étalages ; s’arrêtent alors quelques curieux, des touristes mais aussi des habitués venus demander conseil aux bouquinistes.

En y passant un jour de semaine, on pourrait presque penser que cette dite féria n’existe pas tant les lieux sont calmes, les stands déserts et regroupés à un endroit isolé du parc ; d’ailleurs lors d’une de mes visites en semaine, je me suis aperçue que l’endroit où était organisé la féria du week-end servait en semaine de repère à de nombreux sans-abris parfois très nonchalants avec les inconnus, les touristes. Cependant une fois le week-end et les beaux jours arrivés, on aperçoit une légère foule de passants rôder autour des mêmes étalages. Ici on trouve de tout : des classiques régionaux telles que les œuvres de Borges ou de Lorca aux classiques européens tels que Conan Doyle, Rousseau et Shakespeare en passant par de nombreuses bandes dessinées et autres livres d’apprentissage pour enfant. Dès lors, on comprend aisément que cette féria n’est pas simplement réservée à un petit groupe d’érudits venus chercher la perle rare ; ici tout le monde peut s’arrêter et y trouver son compte.

  

Photos : La Feria du Livres au Parque Centenario. Cliquez sur les photos pour les agrandir !

Plan du Parque Centenario :

Aménagements effectués entre 2004 et 2009. En pointillés rouges, la nouvelle grille qui enferme maintenant le cœur du parc. Il y a des horaires et le parc est fermé la nuit. Au « 1 » le Musée des Sciences Naturelles. Au « 2 » l’auditorium, aussi nommé amphithéâtre Eva Peron ouvert en 2009. Au « 3 » le lac artificiel et l’ile Biologique entièrement redessiné. Le lac était autrefois totalement asséché. Au « 4 » le circuit aérobic. Au sud-est un secteur pour le skateboard. Au sud une nouvelle fontaine avec bassin. La Feria du Livre est installée à l’ouest sur l’avenida Marechal. La Feria du week-end est installée du sud au nord entre l’avenida Diaz Velez et l’avenida Angel Gallardo en passant par l’ouest où une portion de l’avenida Marechal est fermée à la circulation au niveau du Musée des Sciences Naturelles.

La Feria artisanal (et fourre tout) du week end :

Outre les bouquinistes présents toute la semaine, il convient de ne pas oublier que chaque fin de semaine viennent aussi s’installer dans ce parc des vendeurs de produits artisanaux comme on peut en trouver aux quatre coins de la ville (Feria de San Telmo, Plaza Francia, Chacarita, Belgrano, etc.). On y vend des bijoux, des articles de maroquinerie, des vêtements voire quelques antiquités si l’on prend le temps de chiner. Ceux-ci transforment le parc en lieu hautement fréquenté, ajoutant ainsi un peu de vie à cet endroit tant silencieux en semaine.

Les puestos de la foire aux livres se font envahir par les autres étalages en plein week-end à Buenos Aires. Ce qui surprend, c’est l’atmosphère, les spectacles en plein air et le pullulement d’artistes urbains venus exprimer leur art. Car en effet, à la différence des férias trop rodés et formatés pour les touristes, celle de Parque Centenario semble se renouveler et étonner chaque fois. Pour les bouquinistes travaillant là depuis des années, rien ne semble avoir changé pourtant lorsqu’on s’y ballade on ressent comme un vent de modernité qui se mêle aux scènes plus traditionnelles des démonstrations de tango, ou ... de hard rock. Ainsi la féria de Parque Centenario vient chaque fin de semaine donner un nouveau visage au quartier. Ce secteur de Caballito semble se réveiller chaque samedi et dimanche, un flux de passant vient l'envahir, spectacle de collectionneurs, de familles, de poussettes, de buveurs de maté, quelques guitares de ci de là sur les pelouses.  Une effervescence pendant 2 jours, des sons, des odeurs, et un mouvement incessant. Le charme de la métamorphose au fil des jours, et à chaque week end un nouveau visage !

Pour le comprendre il faut y aller un jour de semaine puis un samedi ou dimanche après midi ! Faire une pause au lac, donner à manger aux canards et amener ses enfants au carrousel puis écouter quelques groupes d’amateurs, jongleurs, malabars, acteurs, mimes, marionnettistes, chanteurs et musiciens dans une odeur de barbe à papa et de cacahouètes au caramel !

  

Photos : "Je ne vends pas des jouets mais de la nostalgie !" Les stands de la Feria du week end de Parque Centenario. Cliquez sur les photos pour les agrandir !

    

Photos : Auditorium Eva Peron, Feria et Canards au Parque Centenario. Cliquez sur les photos pour les agrandir !

Les conseils du Petit Hergé :

Buenos Aires regorge de parcs et donc de ferias tous les dimanches, celle du parc Centenario attire seulement les habitants de Caballitos, on peut donc y faire des affaires, pas un seul argentin de l’intérieur de passage en ville et encore moins l’ombre d’un étranger ! Il y a bien sur moins de vendeurs de livre qu’au Parque Rivadavia, mais ils sont moins chers ! De même pour les collectionneurs de jouets et de muñecos en tout genre, les affaires sont ici ! Si vous voulez de la tranquillité et profiter uniquement des canards et du lac sous l’ombre des arbres venez uniquement en semaine. Si vous voulez profiter de la feria et écouter des concerts improvisés de rock plus ou moins métalliques et amateurs, venez les samedis et dimanches après midi. Le Parc Centenario est aussi devenu l’un des centres de la capitale pour les skateboards.

Fiche pratique :

Parque Centenario : Av. Diaz Velez 4800 (Caballito)

Pour s’y rendre : Métro Ligne B, station Angel Girardo puis continuer à pied.

Horaires :

Féria des livres ouverte tous les jours entre 10h et 22h, sur l’avenida Leopoldo Marechal, à l’ouest du parc.

Féria des produits artisanaux ouverte les samedis, dimanches et jours fériés de 10h à 22h. Autour du parc surtout au sud, ouest et nord du parc.

A lire aussi dans le Petit Hergé :

Maison de Catalogne de Buenos AiresMaison de Catalogne de Buenos Aires

Mise à jour : 25 Aout 2011. Article écrit par Bastien Hattiger. Un coin de Catalogne á Buenos Aires : La Maison de la Catalogne est un important centre culturel de la communauté catalane situé à Buenos...
 

La Prensa (Avenida de Mayo - Buenos Aires)La Prensa (Avenida de Mayo - Buenos Aires)

Mise à jour : 03 septembre 2011. Article écrit par Linda Souak et le Petit Hergé. La Casa de la Cultura de Buenos Aires : A quelques pas de la Casa Rosada, au 575 de la fameuse avenue de Mayo,...
 

Le Club Espagnol de Buenos AiresLe Club Espagnol de Buenos Aires

Mise à jour : 26 Août 2011. Article écrit par Elodie Charrier et Hergé. Le Club Espagnol de Buenos Aires : En marchant sur la 9 de Julio, entre les porteños sortant du travail et les touristes...
 
 

Córdoba : Le Cordobazo de 1969Córdoba : Le Cordobazo de 1969

Mise à jour : 30 mai 2009. Le Cordobazo de 1969 :   Nous voilà juste au 40ème anniversaire du Cordobazo de 1969, le moment de revenir sur cette période de l’histoire où une fois de plus...
 
 

Les estancias jesuites ( Cordoba )Les estancias jesuites ( Cordoba )

La Province de Cordoba, c'est, bien entendu, avant tout la période jésuite (1599-1767), en effet ces derniers ont developpé la province en installant des estancias ( au nombre de 6 ) autour de Cordoba, specialisées en agriculture ou...
 

La Renault Mini 4 en UruguayLa Renault Mini 4 en Uruguay

La Renault 4 S dite Mini Cuatro :   Tout le monde connaît la “Quatrelle”, bien sur ! (Je veux dire la 4L ou plutôt la R4L ou Renault 4...
 
 
Par Le Petit Hergé - Publié dans : 02 - Tourisme - Communauté : Argentine pour tous !
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Cours parallèle du Peso Argentin

null

Cours Parallèle

Hergé

1 EUR = 14,40 ARS

 21/11/2014

--------------------

Cours Officiel

1 EUR = 10,70 ARS

--------------------

Le Parallèle est à  

+ 35%

que l'officiel

Recommander

D'autres articles :

 

Ville de Buenos Aires


 

Province de Misiones


 

Province de Formosa

 

 

Province de Entre Rios

 

 

La ville de Tucuman

 

 

La ville de Salta

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 






























Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés