17 juillet 2007 2 17 /07 /juillet /2007 02:25

Mise à jour : 08 juin 2016 (2ème édition). 25 juillet 2007. Catégorie Actualité et Société. 

Un tramway gratuit pour Buenos Aires :

 

Buenos Aires, écrit en juillet 2007.

Bonne nouvelle, Buenos Aires a de nouveau un tranvia (en franglais : tramway) du coté de Puerto Madero Ouest, qui en fait ne sert pas et ne servira pas à grand chose, puisque ne desservant que 4 stations entre Dique 2 et Dique 4 de Puerto Madero.

Mais bon c'était gratuit, (ben oui !) donc autant prendre !

Il faut dire qu’Alstom s'est mis dans la tête de monter une ligne de TGV en Argentine entre Buenos Aires et Córdoba. Alors pour montrer qu'"IL" (Alsthom) est "sympa" avec le gouvernement Argentin et celui de Buenos Aires et qu'Il voulait absolument emporter le marché .... et hop, il a filé un tram tout neuf !

Inauguration en grandes pompes avec les Kirchner, l'ambassadeur de France, le representant d'Alstom, un beau cadeau au frais de la princesse.  

Chronique d'une mort annoncée :

 

Buenos Aires, écrit en juin 2016.

 

Photos : Extrait de la presse Clarin de l'époque (juillet 2007) montrant le trajet de la nouvelle ligne de Tram comprenant 5 stations.

En partant du sud (à gauche), les stations de Independencia, Belgrano, Puente de la mujer, Correo Central et enfin Cordoba (au nord).

Dans un premier temps le service fut presque gratuit (1 ARS de juillet 2007 = 0,20 Eur), puis bien entendu payant. A partir de ce moment comme ces 5 stations n'étaient ni connectés au reseau de bus, ni à celui du métro, et encore moins aux gares, plus personne ne l'employa.

Pourtant dans les cartons, ce petit tronçon gratuit offert par Alsthom devait être que le début d'une vaste ligne (plan du dessous) qui devait relier le Terminal de bus de Retiro, les gares ferrovières de Retiro, celle de Constitucion pour se terminer à celle de Parque Patricios. 

Tout le monde savait en 2007 que ce projet était totalement bidon et que ce n'était qu'une excuse pour emporter le marché du "futur TGV" (autre projet bidon, pour un Etat qui n'en avait pas les moyens, et qui en 2007 s'était deja mis pas mal d'ennemis dans le monde financier pour se trouver des financements acceptables.

Si la ligne avait été entierement montée, il y aurait certainement eu à la fois une utilité et une rentabilité. Mais voilà, pour cela il aurait fallu que la ville de Buenos Aires sorte de l'argent qu'elle n'avait pas.

On l'a rapidement vu au fil des mois, car dès qu'il fallut faire des réparations sur les motrices, les rames ou même le réseau, ceux ci ne furent pas fait par manque de budget.

Les rames appartenaient à une société espagnole (Mintra) qui les louaient ensuite à la Nation. Bien entendu le gouvernement argentin n'a jamais payé un peso de location, jusqu'au jour ou furieuse Mintra a menacé de retirer ses rames. Le gouvernement a deboursé alors 5 millions d'euros pour les racheter. On considere qu'entre etudes, projets, constructions, infrastructure, formation du personnel, essai et mise en service, le cout a atteint 20 à 25 millions d'euros, dont Alstom a sorti une grosse partie de ses poches.   

 

Le projet bidon du TGV :

 

Buenos Aires, écrit en juin 2016.

 

En fait, il fallait savoir deux choses (qu’Alstom ne savait pas..... j'aurai du faire consultant chez Alstom) : 

- D'une part, pour remporter le marché du TGV en Argentine, c'était plus que facile, puisque il n'y avait personne d'autre.... ou plutôt, on avait monté deux lapins, c'est à dire deux autres groupes concurrents qui allaient aussi faire une proposition à l'Argentine (Un italien, et un allemand). Bien entendu c'était totalement bidon, puisque seul Alstom a bien couru derrière les lapins et a fait une proposition (Les deux autres groupes n'ont rien présenté).

- D'autre part, le TGV reste et restera encore pour les années suivantes (Allez, on va dire au moins pour les 20 prochaines années pour être sympa) qu'un super projet .... puisque l'Argentine n'a pas du tout envie de sortir un seul peso de sa poche (Alstom ne doit pas encore le savoir !). Bref Alstom s'est déjà empressé de vouloir déjà prendre en charge une partie du budget. (Ce qu'il ne sait pas c'est qu'il devra TOUT prendre en charge s’il veut voir un jour rouler son TGV dans la pampa).

Bref ........... ca valait quand même le coup de "donner" un tram tout neuf !

 

Photos : En haut presentation de la maquette du futur TGV argentin (on disait alors le TAVe "Tren de Alta Velocidad" ou "tren bala") à Nestor Kirchner en 2006. Carte du tracé qu'aurait du avoir le TAVe. Premiere portion sur Buenos Aires - San Nicolas - Rosario. Ensuite deuxieme portion entre Rosario - Marco Juarez -Bell Ville - Villa Maria - Córdoba. En enfin le troisiéme segment qui venait en complement : Buenos Aires - Chascomus - Dolores - Mar del Plata.  

Le tramway du weekend :

 

Buenos Aires, écrit en juillet 2007.

 

C'est amusant comment un grand groupe comme Alstom peut ignorer le "système argentin" (Ils ont en plus du arroser de coïmas quelques types du gouvernement de Buenos Aires et du gouvernement de la Nation)... bref et dire qu'en "régalant" deux rames toutes neuves et quelques kilomètres de rail, Alstom pense que dans le futur, il prendra en main tout le futur réseau de tram qui se montera dans la ville .... hay hay hay !

Enfin, l'espoir fait vivre ! Bref, Buenos Aires en sort gagnant ce coup ci et va faire mumuse avec son tram que l'on va s'empresser de prendre le week-end comme on prend le petit train du jardin d'acclimatation ! 

Photo du dessus : Arrivée des rames sur plateformes de camion en janvier 2007.

Photo du dessous : Les premiers essais en janvier 2007.

Photo Petit Hergé : Le 14 juillet 2007 (la date n'avais pas été lancée au hasard), je n'avais pas voulu raté cette inauguration et je m'y étais rendu pour faire quelques photos pour immortaliser un projet qui je savais n'allais pas durer longtemps. 

En effet, rapidement le service cessa sporadiquement en raison du vent, de la pluie, de l'âge du capitaine ou des moussons tropicales de Ceylan se déversant sur Puerto Madero. Le rythme des « No funciona hoy » ne fit qu’augmenter au fil des années pour qu'un beau jour (le 09 octobre 2012 pour être exact) on décida de mettre définitivement une bâche sur la dernière des 4 rames qui avaient un jour vu les rails et de la laisser pourrir sur place !

Il faut dire que l’affluence pouvait monter jusqu'à 25 passagers / heure, ce qui faisait grimper l’enveloppe de la ville pour éponger le fonctionnement d’un montant de 900.000 ARS par mois. (110.000 euros par mois au cours officiel). Il est certain que la ville voulait se débarrasser de ce boulet au plus vite !

Maintenant il faut aussi préciser que si le service s’arrêta le 09 octobre 2012, c’est que la dernière rame qui était encore en état de rouler tomba en panne ce jour là…. (Pensiez-vous tout de même qu’entre 2007 et 2012, on sortit un seul peso pour l’entretien du matériel roulant ?) 

Photo : En janvier 2013. La 4eme et dernière rame qui fonctionnait encore jusqu'au 09 octobre 2012, bachée et abandonnée à la station Independencia.

  

Photo : 2 ans plus tard en mars 2015, vous savez comment les porteños le nomment maintenant ?

"El tren fantasma" !!! C'est tout dire ! 

Conseil du Petit Hergé :

 

De passage à Puerto Madero allez vous recueillir sur la dépouille du train fantome, avec une larme en souvenir à verser sur le réseau du tram qui n'aura connu que quelques printemps et un TGV resté au fond d'un carton qui sent maintenant depuis 10 ans un peu le moisi.

Vous le trouverez à feu-station-Independencia.

Allez y de jour, on dit que la nuit on entend encore le roulement des roues sur les rails !

Si vous avez des questions n'hésitez pas à me les envoyer à petitherge@hotmail.com

Si vous avez des commentaires, n'hesitez pas à les placer en dessous de cet article ! 

A lire aussi dans le Petit Hergé :

   

Partager cet article

commentaires

Michel T 09/06/2016 14:58

Elle est presque digne d'un film cette histoire du tram ! Par contre, à 25 personnes/heure, on ne devait pas être trop serré : un tram de riches portenos, finalement.

Le Petit Hergé 09/06/2016 15:41

Bonjour Michel, et 25 c'etait à l'heure de pointe !

clément 18/07/2007 03:40

Je suis un peu decu car je voulais monter dedans, m'asseoir et voir ce qui se passe ce week-end. Rien, pas de Tram, nada. Il etait stationné a independencia et pas encore en service....pff ;-)

Gregory 17/07/2007 19:29

Herge,
Bien joue sur ce coup, tu as vu juste encore une fois "bravo". Moi aussi je veux ètre consultant chez Alstom, allez faire un petit tour à la Gare Constitution et prennez donc le train "Ex Roca" via Glew/A.Korn/Ezeiza" et vous vous rendrez vite compte que les pseudos-idées de mettre un TGV en place ne sera sans doute qu´un projet loufoque qui n´aboutira jamais. Une Argentine moderne et bien deservie ?? Pourquoi pas dans les années 2250!
Comme on dit ici, un abrazo.
Greg

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

26 juin 2017

L'Euro est à

↑ 18,25 ARS

L'USD est à

► 15,95 ARS