Jeudi 13 janvier 2011 4 13 /01 /Jan /2011 17:16

Mise à jour : Jeudi 13 janvier 2011.

Pour suivre le Dakar 2012, Mar del Plata - Lima, cliquez sur :

Dakar 2012, présentation.

Mercredi 12 janvier 2011 - Dakar 2011 - Etape 10/13

Copiapó - Paso San Francisco - Chilecito 

 

On quitte le Chili pour la dernière ligne droite (ou dernière boucle) car aujourd’hui la spéciale se déroulait coté en Argentine à la limite des provinces de Catamarca et de La Rioja entre dunes et salinas en terres totalement inhospitalières. Tout devait se jouer aujourd’hui et tout a en effet été conclue pour certain en cette 10ème étape. En auto plus aucun suspense à moins d’une énorme erreur c’est Al Attiyah qui va gagner le Dakar 2011, en moto Coma a maintenant pris de l’avance, en quad Alejandro Patronelli va succéder à son frère sur le podium, et en camion Chagin a repris les commande et compte bien les tenir jusqu’à Buenos Aires.

Les titres du jour :

Al Attiyah se voit en haut de l’affiche.

Que du malheur pour Sainz.

Patronelli en roue libre pour Buenos Aires.

La vedette moto : Javier Pizzolitto.

Cyril Despres se trompe de piste !

 

Images sans commentaire : ASO 10 ème étape. Copiapó - Chilecito

Mercredi 12 janvier 2011. 2 mn 33 s.

 Le magazine en français : ASO 10 ème étape. Copiapó - Chilecito.

Mercredi 12 janvier 2011. 2 mn 33 s.

Version en espagnol : http://www.youtube.com/watch?v=Cs2wgeiFVNc

Version en allemand : http://www.youtube.com/watch?v=mUGl4pivMy0

Le résumé de l'étape en français : ASO 10 ème étape. Copiapó - Chilecito.

Mercredi 12 janvier 2011. 2 mn 33 s.

Version en espagnol : http://www.youtube.com/watch?v=GDSCKKLECvs

Version en allemand : http://www.youtube.com/watch?v=AIh0UsS1HH4  

Etape 10 : Apres le passage de la frontière, une boucle de 176 Km. dans les dunes avant de rejoindre Chilecito

Profil de la spéciale de la dixième étape :

Encore et toujours des dunes, du hors piste, de quoi se perdre !

Al Attiyah se voit en haut de l’affiche :

Le qatari a l’habitude du désert et des dunes, Sainz est plus habitué au rallye conventionnel, c’est ainsi que Al Attiyah depuis la 8ème étape et les véritables dunes a les commandes de la course. Sainz s’enlise à chaque étape (en propre et au figuré), alors que le qatari passe et dépasse les autres. Les 3 dernières étapes ont été à lui, et au classement général il laisse l’Espagnol maintenant à plus de 12 mn derrière. Bien sur on n’est jamais à l’abri d’une grosse faute ou d’un problème mécanique mais maintenant Al Attiyah sait que cette année c’est pour lui, et se concentre à fond sur la victoire. C’et au tour de Sainz de prendre des risques pour essayer de l’emporter.

Nasser Al-Attiyah : "Nous nous sommes perdus, et nous avons laissé environ 7 à 8 minutes. Ensuite nous avons récupéré Stéphane Peterhansel, puis Giniel De Villiers. Et à partir de ce moment, nous avons décidé de garder un rythme tranquille. Pour notre objectif, c'est une grosse journée. Nous ne savons pas combien nous gagnons sur Carlos, mais nous sommes très contents".

Krzysztof Holowczyc : "On a réussi une belle étape en termes de navigation. Jean-Marc (Fortin) a été parfait. Il n'a pas commis la moindre erreur. Il y avait des passages en montée qui était très difficiles à négocier. Mais sur les bosses et l'herbe à chameaux, je me sentais très à mon aise. Bien sûr, je suis ravi de la deuxième place. On démontre qu'on peut se battre avec les meilleurs pilotes de ce rallye".

Stéphane Peterhansel : "Ce n'est pas une très bonne journée, parce que nous avons commis plein d'erreurs. On a commencé par se poser dans les dunes, puis on s'est perdus. Et surtout nous sommes restés bloqués en voulant couper dans un rio, on a sauté un mur, on est retombé sur le nez de la voiture, qui est resté en équilibre. Il a fallu creuser pour se dégager, ce n'était pas une bonne spéciale. Nous avons attaqué, mais aussi fait beaucoup d'erreurs. Nous aurions pu faire quelque chose de bien car nous avions la vitesse".

Giniel De Villiers : "Nous avons juste essayé de conduire propre. Sur la dernière partie la navigation était vraiment difficile, et mon copilote a fait un travail exceptionnel. Bien sûr c'est très sympa de gagner une étape, surtout que celle-ci était une spéciale dans la tradition du Dakar : il faut surtout rester concentrés et prudents. Donc nous avons attaqué, mais pas trop fort car je sais que l'on peut payer très cher les erreurs, et spécialement à Fiambala".

Que du malheur pour Sainz :

Pour l’Espagnol il a encore fallu en cette étape autour de Fiambalá sortir à deux reprises les pelles et les planches pour se sortir du sable, une crevaison et puis une erreur de pilotage et on se retrouve dans une autre vallée parallèle à la course ! Alors c’est sûr ça fait beaucoup pour 176 Km. Et pour finir problème à la fin de l’étape sur la boite de vitesse. Il a quand même terminé 5ème de l’étape mais à 18 mn du premier !

Carlos Sainz : "J'ai perdu beaucoup de temps. Je n'ai pas eu de chance aujourd'hui. Nous nous sommes plantés au début, puis nous avons pris la mauvaise route deux ou trois fois. Nous avons aussi crevé, et j'ai cassé la boite à la fin : ça ne s'est pas très bien passé. Si Nasser ne fait pas d'erreur, c'est fini".

Patronelli en roue libre pour Buenos Aires :

 

Alejandro Patronelli est arrivé 6ème de cette étape de Fiambalà, fatigué, avec un peu moins de douleur à sa main et de plus en plus confiant au fil de jours quant au résultat définitif.

70 minutes d’avance sur son compatriote, l’Argentin Halpern, il peut dormir tranquille. Jeudi entre Chilecito et San Juan, dernière étape à risque, ensuite c’est roue libre jusqu’à Buenos Aires.

La vedette moto : Javier Pizzolitto

Le meilleur argentin en moto, Javier Pizzolitto tient toujours le coup ! Il a même fini 7ème de l’étape. On n’attendait pas de gros miracle venant des argentins dans la catégorie moto, mais il est aujourd’hui 22ème au classement général, et il est parmi les tout derniers des argentin encore en course. Il est tombé 3 fois de son engin sur la boucle de Fiambalá, La journée a commencé pour lui à 4h du mat, passage de la frontière à 6h du matin avec température négative et quelques heures plus tard c’est le désert pour la spéciale et plus de 40C à l’ombre ! De quoi y laisser la santé, et 10 jours d’effort ont eu raison de nombreux concurrents aujourd’hui, mais le gars de Pinamar tient toujours le coup ! 26ème ou 40ème, qu’importe le classement à Buenos Aires, il est en passe de devenir célèbre dans le pays, les médias sont sur lui !

Cyril Despres se trompe de piste !

Marc Coma encore premier sur cette étape, cette fois c’est bien fini pour Cyril Despres ! Le français s’est trompé de vallée au km 97 de la spéciale, c’etait bien dans la bonne direction, mais la bonne piste se trouvait de l’autre coté d’un rio ! C’est peut être stupide, mais c’est une erreur qui fera peut être le dernier jour toute la différence entre la 1ère et la 2èm place au podium ! Coma est heureux !

Cyril Despres : "J'ai fait une première grosse erreur au km 120, alors que je roulais bien. J'ai lu cap 17, au lieu de 117, et je me suis retrouvé dans des cailloux, avec Verhoeven. Nous avons déjà perdu beaucoup de temps. Puis dans les derniers kilomètres, une autre erreur. J'ai fait un demi-tour, je suis tombé dans un trou de boue. C'était impossible de remonter, cela fait dix minutes que je galère. Je pensais qu'il allait me prendre encore plus de temps. C'est une mauvaise journée, c'est le rallye raid, avec des jours mieux et des jours moins".

Marc Coma : "Encore une spéciale très difficile. On sait que Fiambala fait partie des journées dues du rallye. Il y avait beaucoup de navigation, une partie avec des dunes molles. Puis, dans un rio, où c'était encore compliqué parce que la navigation était difficile. On s'est perdus un peu mais on a pu retrouver la bonne piste et finir correctement. Il reste deux jours très durs et la dernière spéciale aussi est à prendre en compte. C'est toujours bon de gagner mais il reste deux jours. Aujourd'hui, c'était bien depuis le début, j'étais derrière puis j'ai su être le plus rapide".

Francisco Lopez : "Une étape très difficile où j'allais d'abord très bien. Je pensais que je pouvais jouer pour la 2ème place mais Cyril s'est perdu. Puis au km 60 j'ai eu des problèmes. La moto s'est arrêtée, avec des problèmes d'arrivée d'essence. Mon porteur d'eau, Gerard Farres Guell est arrivé. On a pu continuer mais tout a été dur jusqu'au bout. Je pensais que je ne finirai pas. Mais, c'est ça le Dakar. J'ai beaucoup donné aujourd'hui, je pensais faire quelque chose mais dans le rio c'était compliqué. Je suis là finalement".

Helder Rodrigues : "C'est la même chose qu'hier ! Je suis parti derrière Marc et Cyril et je les ai rattrapés. Ensuite, à une dizaine de kilomètres d'ici, nous nous sommes perdus dans un rio. Et nous n'avons pas trouvé la sortie, j'ai laissé beaucoup de temps là-bas. Cela fait deux jours de suite, c'est dur".

Ruben Faria : "C'était une étape très difficile… un truc de fou. Je me suis perdu au moins trois ou quatre fois, mais bon ça va. C'est dans le rio, sur la fin, que tout le monde s'est trompé".

Les abandons de la 10 ème étape :

Encore douze équipe de moins aujourd’hui ! Ca aurait pu être pire à la vue de la difficulté de l’étape. 4 motos, l’Argentin Cid de la Paz, le Français Bonnet, le Slovaque Jakes, l’Allemande Christina Meier. Un quad nous lâche, celui de l’Argentin Blangino, 4 équipes voiture remballent leurs sacs sur Buenos Aires, celle du Français Patrick Martin, les deux voitures des argentins Yacopini et Kim, et enfin l’équipe espagnol de Hinojo Lopez. Coté camion, grosse surprise, le tchèque Loprais jette l’éponge ! Le camion de l’allemand Walcher aussi ainsi que celui du chilien Casale Silva.

Plus grand monde sur la ligne du départ jeudi 13 janvier, il ne reste que 96 motos, 15 quad, 60 autos et 41 camions !

Le classement de la dixième étape :

Moto : Classement de la dixième étape :

1 - Marc Coma (#1) (Espagne) sur KTM.

2 - Cyril Despres (#2) (France) sur KTM à 09 mn 56 s.

3 - Ruben Faria (#11) (Portugal) sur KTM à 13 mn 22 s.

Quad : Classement de la dixième étape :

1 - Jorge Santamarina (#273) (Argentine) sur Honda.

2 - Sebastian Halpern (#255) (Argentine) sur Yamaha à 08 s.

3 - Lukasz Laskawiec (#269) (Pologne) sur Yamaha à 03 mn 03 s. 

Auto : Classement de la dixième étape :

1 - De Villiers (Afrique du Sud) / Von Zitzewitz (Allemagne) (#308) sur VW

2 - Krzysztof Holowczyc (Pologne) / Jean Marc Fortin (Belgique) (#307) sur BMW à 04 mn 23 s.

3 - Peterhansel (France) / Cottret (France) (#301) sur BMW à 05 mn 38 s.

Camion : Classement de la dixième étape :

1 - Chagin (Russie) / Savostin (Russie) / Shaysultanov (Rusie) (#500) sur Kamaz.

2 - Kabirov (Russie) / Belyaev (Russie) / Mokeev (Russie) (#502) sur Kamaz à 21 mn 38 s.

3 - Van Vliet (Pays Bas) / Bruynkens (Belgique) / Der Kinderen (Pays Bas) (#503) sur Man à 34 mn 37 s.

Le classement général à la fin de la dixième étape :

Moto :

1 - Marc Coma (#1) (Espagne) sur KTM.

2 - Cyril Despres (#2) (France) sur KTM à 18 mn 10 s.

3 - Francisco Lopez Contardo (#3) (Chili) sur Aprilia à 45 mn 16 s.

4 - Helder Rodrigues (#4) (Portugal) sur Yamaha à 1 h 29 mn 37 s.

5 - Ruben Faria (#11) (Portugal) sur KTM à 01 h 34 mn 42 s.

6 - Juan Pedrero Garcia (#10) (Espagne) sur KTM à 02 h 29 mn 24 s.

7  - Pal Anders Ullevalseter (#6) (Norvège) sur KTM à 02 h 36 mn 39 s.

8 - De Azevedo (#33) (Brésil) sur KTM à 03 h 11 mn 06 s. 

Quad : 

1 - Alejandro Patronelli (#252) (Argentine) sur Yamaha.

2 - Sebastian Halpern (#255) (Argentine) sur Yamaha à 1 h 11 mn 08 s.

3 - Joseph Machacek (#251) (Tchéquie) sur Yamaha à 2 h 45 mn 56 s.

4 - Pablo Sebastian Copetti (#263) (Argentine) sur Yamaha à 5 h 47 mn 20 s.

5 - Christophe Declerck (#253) (France) sur Polaris à 5 h 57 mn 51 s.

6 - Lukasz Laskawiec (#269) (Pologne) sur Yamaha à 6 h 25 mn 55 s.

7 - Jorge Santamarina (#273) (Argentine) sur Hondo à 8 h 31 mn 25 s.

8 - Santiago Hansen (#258) (Argentine) sur Polaris à 9 h 28 mn 02 s.

Auto :

1 - Al Attiyah (Qatar) / Gottschalk (Allemagne) (#302) sur VW

2 - Sainz (Espagne) / Cruz (Espagne) (#300) sur VW à 12 mn 37 s.

3 - De Villiers (Afrique du Sud) / Von Zitzewitz (Allemagne) (#308) sur VW à 46 mn 57 s.

4 - Peterhansel (France) / Cottret (France) (#301) sur BMW à 1 h 39 mn 32 s.

5 - Mark Miller (Etats Unis) / Ralph Pitchford (Afrique du Sud) (#304) sur VW à 3 h 40 mn 43 s.

6 - Krzysztof Holowczyc (Pologne) / Jean Marc Fortin (Belgique) (#307) sur BMW à 3 h 49 mn 37 s.

7 - Leal Dos Santos (Portugal) / Fiuza (Portugal) (#313) sur BMW à 5 h 48 mn 25 s. 

8 - Christian Lavieille (France) / Jean-Michel Polato (France) (#312) sur Nissan à 6 h 27 mn 23 s. 

Camion :

1 - Chagin (Russie) / Savostin (Russie) / Shaysultanov (Rusie) (#500) sur Kamaz

2 - Kabirov (Russie) / Belyaev (Russie) / Mokeev (Russie) (#502) sur Kamaz à 17 mn 27 s.

3 - Nikolaev (Russie) / Mizyukaev (Russie) / Rybakov (Russie) (#512) sur Kamaz à 2 h 44 mn 06 s.

4 - Echter (Allemagne) / Ruf (Allemagne) / Klein (Allemagne) (#507) sur Man à 4 h 56 mn 26 s.

5 - Mardeev (Russie) / Demyanenko (Russie) / Mardeev (Russie) (#518) sur Kamaz à 05 h 06 mn 10 s.

6 - Pep Villa (Espagne) / Torrallardona (Espagne) / Van Eerd (Pays Bas) (#506) sur Iveco à 6 h 54 mn 32 s.

7 - Van Vliet (Pays Bas) / Bruynkens (Belgique) / Der Kinderen (Pays Bas) (#503) sur Man à 10 h 11 mn 33 s

8 - Artur Ardavichus (Kazakstan) / Denis Berezovskiy (Kazakstan) / Zhanat Zhalimbetov (Kazakstan) (#537) sur Kamaz à 10 h 20 mn 05 s.

Tous les articles du Petit Hergé sur le Dakar 2011 :

- Dakar 2011. Etape 0/13 Buenos Aires - Victoria. (Mise à jour le 01 janvier 2011).

- Dakar 2011. Reveillon et presse étrangère. (Mise à jour le 02 janvier 2011).

- Dakar 2011. Etape 1/13 Victoria - Córdoba. (Mise à jour le 04 janvier 2011).

- Dakar 2011. Etape 2/13 Córdoba - Tucuman.(Mise à jour le 06 janvier 2011).

- Dakar 2011. Etape 3/13 Tucuman - Jujuy. (Mise à jour le 07 janvier 2011).

- Dakar 2011. Etape 4/13 Jujuy - Calama. (Mise à jour le 08 janvier 2011).

- Dakar 2011. Etape 5/13 Calama - Iquique. (Mise à jour le 09 janvier 2011).

- Dakar 2011. Etape 6/13 Iquique - Arica. (Mise à jour le 10 janvier 2011).

- Dakar 2011. Etape 7/13 Arica - Antofagasta. (Mise à jour le 10 janvier 2011).

- Dakar 2011. Etape 8/13 Antofogasta - Copiapó. (Mise à jour le 11 janvier 2011).

- Dakar 2011. Etape 9/13 Copiapó - Copiapó. (Mise à jour le 12 janvier 2011).

- Dakar 2011. Etape 10/13 Copiapó - Chilecito. (Mise à jour 13 janvier 2011).

- Dakar 2011. Etape 11/13 Chilecito - San Juan. (Mise à jour 14 janvier 2011).

Par Le Petit Hergé - Publié dans : 03 - Actualité argentine - Communauté : Argentine pour tous !
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Cours parallèle du Peso Argentin

null

Cours Parallèle

Hergé

1 EUR = 13,80 ARS

 18/12/2014

--------------------

Cours Officiel

1 EUR = 10,60 ARS

--------------------

Le Parallèle est à  

+ 30%

que l'officiel

Recommander

D'autres articles :

 

Ville de Buenos Aires


 

Province de Misiones


 

Province de Formosa

 

 

Province de Entre Rios

 

 

La ville de Tucuman

 

 

La ville de Salta

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 






























Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés