22 mai 2008 4 22 /05 /mai /2008 22:45

Mise à jour : 22 mai 2014. Article original : 23 mai 2008.

San Miguel de Tucumán

 : Le centre ville 

Tucuman est la capitale de la province du même nom, mais c’est aussi la capitale et la plus grande agglomération du NOA. Pas loin de 1 million d’habitants en 2014 et elle se classe au 6ème rang des villes les plus peuplées d’Argentine. Surnommée le jardin de la République pour ses paysages verdoyant et jungles qui couvrent les collines et montagnes la ceinturant au nord et à l’ouest, c’est aussi la patrie de la déclaration d’indépendance des Provinces Unies du Rio de la Plata en 1816. La Casa de la Independencia figurant sur toutes les pièces de monnaie en circulation dans la République nous le rappelle. La ville est très étendue, et ses faubourgs et banlieue les plus chics s’étendent vers l'ouest, vers la Sierra San Javier. Mais même si vous n’êtes pas motorisés, vous pouvez tout de même visiter la ville à pied car toutes les curiosités les plus importantes sont placées dans le centre. Cet article a pour but de vous présenter ce qu’il y a à voir en une ou deux journées dans le centre de San Miguel de Tucuman. Bonne visite !

Pour compléter cet article, allez ensuite lire :

- San Miguel de Tucuman : L'Historique.

- San Miguel de Tucuman : Visite des alentours


Photo : Vue aérienne en 2013 de la Plaza Independencia. La Cathedrale, la Casa de Gobierno, la Iglesia San Francisco. 

1 – Casa de Gobierno.

C’est le Palais du gouverneur. Autrefois sur le même emplacement se dressait le Cabildo construit par les espagnols et malheureusement détruit en 1908. Le gouverneur Luis F.Nougués confie à l’architecte ingénieur Tucumano Domingo Selva la réalisation du nouveau Palais qui abrite le pouvoir executif de la province. La Casa de Gobierno a été construite entre 1908 et 1910. Le style est assez indéfinissable. Entre classicisme de sa façade et extravagance dans ces trois coupoles. Sûrement une œuvre d’avant-garde pour 1910. Vous ne pouvez pas la rater juste sur la Plaza Independencia (angle 25 de Mayo et Mendoza)

2 - Casa Histórica de la Independencia Argentina. (Congreso 1551).

Le 09 juillet 1816 s’est réuni dans cette demeure appartenant à Francisca Bazán de Laguna, le « Congreso General Constituyente » qui déclare l’indépendance du pays. Cette une demeure des plus classiques de l’architecture coloniale espagnole du XVIIIème siècle organisée autour d’un vaste patio intérieur. On peut y voir la salle « historique » où la session eu lieu. Quelques autres objets de l’époque y sont exposés. En 1817, le Congreso déménage sur Buenos Aires, et la maison resta à la famille de Laguna jusqu’en 1872, date à laquelle elle fut vendue à l’Etat. La façade est alors remodelée et on y installe les services judiciaires de la ville ainsi que la poste. Pendant la deuxième présidence de Roca (1898-1904) la demeure est totalement rasée. En 1904 est inauguré un énorme pavillon de style français qui englobe la salle qui est préservée. En quelque sorte, la salle est mise « sous cloche » dans ce nouveau bâtiment ! Cette nouvelle construction ne durera que quelques années puisqu’en 1940 l’architecte Buschiazzo reconstruit à l’identique la maison en basant sa recherche sur les photos faites en 1869 et un plan dressé en 1875. La casa de la Independencia est donc en fait une « réplique » de ce qu’elle était avant sa démolition. Son inauguration a lieu le 24 septembre 1943. Depuis 2007, la calle Congreso passant devant la Casa Historica et reliant la Plaza Independencia est devenue piétonne sur 300 m (deux cuadras) ce qui a permis de rénover les autres bâtiments la longeant et de redynamiser la zone. C’est un succès.  

3 – La Catedral.

Sur la Plaza Independencia, angle des rues 24 de septiembre et Congreso. C’était jusqu’en 1813 la seule paroisse de Tucuman, de plus jusqu’en 1836 le seul registre public s’y trouvait. La documentation la plus ancienne que l’on a trouvé dans ce registre date de 1736. Avec le déplacement de la ville, les registres ont suivi aussi la nouvelle implantation de la Cathédrale. Plusieurs constructions se sont succédées, d’une toute première petite chapelle à la cathédrale qui existe aujourd’hui. La cathédrale actuelle fut bâtie pendant le gouvernement de Celedonio Gutiérrez et fut confiée à l’architecte et ingénieur Français Pierre Dalgare Etcheverry. L’inauguration eu lieu le 19 février 1856. Sur le tympan central on peut voir une sculpture de Finochiaro représentant Moïse se reposant sous un cèdre. Elle est d’un style néo classique avec deux clochers surmontés de bulbes de type orthodoxe. Sur l’un des deux clochers a été installée l’horloge de l’ancien Cabildo démoli en 1908.

A l’intérieur on trouve la croix en bois de la première fondation de la ville à Ibatin. Les restes du général Gregorio Aráoz de Lamadrid sont conservés dans une urne, alors qu’il y a aussi deux autres tombes de deux ecclésiastiques, Miguel Moises Arraoz et José Eusebio Colombres qui fut aussi le fondateur de l’industrie sucrière de Tucuman. A voir aussi le musée d’art sacré. Derrière l’autel, une copie du tableau du Greco « L’Anunciación » (L’annonciation).

 

Vidéo : Un tour de ville de Tucuman (2010) Image Province de Tucuman. 2 mn 28 s.

4 - Iglesia de la Merced :

A l’angle des rues Rivadavia et Avenida 24 de Septiembre).Sur cet emplacement actuel de la basilique, s’élevait déjà un temple en l’honneur de la Sainte Vierge de la Merced à partir de 1834. Les travaux furent abandonnés plusieurs fois et il faut attendre 1880, pour que l’église soit consacrée. Par manque d’entretien, l’église se détériore très rapidement, on en détruit une partie en 1914 et la totalité en 1927. En 1947, on décide d’en rebâtir une nouvelle sous les ordres de l’architecte Manuel Luis Graña avec les fonds personnels de Alfredo Guzmán et de son épouse, Guillermina Lesto. La Biuslique est terminée et inaugurée le 24 septembre 1950. Le style est nettement Neo-Colonial, style en grande vogue dans les années 40 en Argentine.

 

5 – Basilica del Santisimo Rosario :

 

La Basilique est aussi nomée Iglesia Santo Domingo et se trouve sur la calle 9 de Julio 165. Cette église fut inaugurée par les dominicains en 1884. Les architectes sont les frères Agustin et Nicolas Cánepa. La façade est postérieure et terminée en 1905 par l’architecte Mai qui lui rajoute deux petites tours et un portique d’entrée. (Les mêmes architectes du Cabildo et de la Cathédrale de Santiago del Estero). L’intérieur est assez austère, trois galeries et un transept surmonté d’une coupole. La très bonne acoustique en a fait un très bon auditorium où se donnent souvent des récitals. Le couvent accolé sert aujourd’hui de siège pour l’Université catholique du nord. Sur l’autel central, image de la Vierge de Rosario.

6 – Museo Casa Padilla :

 

Le bâtiment date de 1860 et fut la résidence du gouverneur Frias. Edifice et patios de style italianisant. C’est une typique « casa chorizo » toute en  profondeur. Son terrain mesure 9 m de façade pour 60 m de profondeur ! La maison a été partiellement restaurée en 1975. Belles pièces de porcelaines, meubles du XIXème siècle. Jusqu’en 1972, la famille Padilla y vécu puis la donna à l’Etat. Elle est accolée à la Casa de Gobierno sur Plaza Independencia. Adresse exacte : 25 de Mayo, 36. Ouverture : Mardi à dimanche de 9h30 à 12h30 et de 16h30 à 19h30.

7 – Museo Folclórico Provincial « General Manuel Belgrano ».

Cette maison date de 1737, du vrai style colonial espagnol et appartenait à la famille de l’évêque Colombres Thames qui y décéda le 11 février 1859. Tradition et artisanat du NOA et de Tucuman. Musée créé en 1943. Salle intéressante avec les instruments de musique du NOA. La maison a été entièrement rénovée et ré inaugurée en aout 2013. Vous pouvez la voir dans la calle 24 de Septiembre au 565. Ouverture : Lundi à vendredi de 10h à 13h et de 16h à 20h. Samedi et dimanche de 9h à 13h.

 8 – Museo Historico Provincial « Presidente Nicolas Avellaneda »

Ancienne maison (1835) dans laquelle a vécu le futur président de la république argentine Nicolas Avellaneda lors de son enfance avec ses 10 sœurs ! C’était en fait la maison de son grand père, le gouverneur José Manuel Silva. D’après la tradition, on dit que cette maison fut la première de Tucuman possédant un étage. La maison a été déclaré monument historique national en 1941 et transformé en musée en 1976. Depuis 2004, y est aussi installée une bibliothèque. La maison se trouve maintenant sur le Paseo de la Independecia, calle Congreso 56. Ouverture : Du mardi au samedi de 09h30 à 12h30 et de 15h30 à 20h30. Le dimanche de 09h30 à 12h30 et de 17h à 20h.

Vidéo : Arrivée des touristes pour la saison été 2014. Janvier 2014. Image Province de Tucuman. 2 mn 54 s.

9 - Museo Provincial de Bellas Artes."Timoteo Eduardo Navarro” :

Le musée est dans un bâtiment de style français a été construit par l’architecte belge du nom d’Albert Pelsmaekers entre 1905 et 1908 pour y abriter une succursale du Banco de la provincia de Tucumán. Puis servit de siège pour le conseil de l’éducation de la province avant d’être transformé en 1972 pour exposer les oeuvres du  musée des Beaux Arts qui existe depuis 1916. Peintures et sculptures d’artistes argentins et de la province. Le 30 juillet 1986, le musée prend le nom de Timoteo Navarro, artiste Tucumano (1909-1965). En 1997, le bâtiment est en tres mauvais état et la Province de Tucuman décide de le fermer. Commence alors une série de travaux de rénovation, le musée est ré inauguré le 29 septembre 2003. Ouverture : Mardi à vendredi de 09h à 13h et de 16h à 20h. Samedi, dimanche et jour férié de 16h à 20h. Lundi toujours fermé. L’adresse exacte est calle 09 de Julio, au 44. 

10 – Basilia San Francisco : 

 Plusieurs églises ce sont succédées au même emplacement. Toute la manzana sur laquelle est implantée l’église appartenait à la Compagnie de Jésus. Des fouilles ont été faites pour chercher les fondations de la première église jésuite et les objets trouvés sont visibles dans le Museo Avellaneda. Après l’expulsion des Jésuites du vice royaume du Rio de la Plata, ce sont les Franciscains qui ont récupéré l’église et le couvent. L’église actuelle date de 1887 à 1891. Il y a eu aussi un projet pour transformer le cloître en 1902 par l’architecte Pedro Vozza, mais ce projet n’a jamais pu être terminé. On trouve à l’intérieur la table sur laquelle a été signé l’acte d’indépendance de 1816. La basilique se trouve juste à coté de la Casa de Gobierno sur la Plaza Independencia, calle 25 de Mayo.

Les conseils du Petit Hergé :

 

Tucuman a depuis 2002 fait de très très gros efforts pour promouvoir ses attraits touristiques. Le centre de la ville autour de la Plaza Independencia et le Paseo Congreso sont flambant neufs. Façades restaurées, rues pavées, …. Il est indéniable que Tucuman avait pris du retard par rapport à Salta mais que le fossé est maintenant comblé. Je recommande toujours de commencer un tour du NOA en partant de la ville de Tucuman, pour la visiter mais aussi pour connaitre les campagnes, les jungles, Parque Provincial el Cochuna, Lules, Parque Nacional Campos de los Alisos, Simoca, Taco Ralo, Reserva Forestal La Florida, Dique Escaba, Parque Provincial Ibatin, Laguna del Tesoro, Tafi del Valle, Amaicha del Valle, les ruines de Quilmes. Plus proche de la ville, San Javier, Villa Nouges, Yerba Buena, La Reserva Experimental Horco Molle. Pour la ville en elle-même entre une et deux journées. Pour les environs compter une journée de plus. Pour la totalité des sites de la province comptez une semaine.  

A lire aussi dans le Petit Hergé :

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 02 - Tourisme
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 août 2017

L'Euro est à

↑ 20,65 ARS

L'USD est à

↑ 17,15 ARS