2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 21:31
Mise à jour : 02 juin 2008

Tafi del Valle :

Tafi del Valle : 3.500 habitants.
Dpto de Tafi del Valle : 14.000 hab.
Provincia de Tucumán.
Positionnement :
26°52′11″S 65°41′24″W.
Altitude : 2.014 m.
Distances : Tucuman à 126 km, Buenos Aires à 1.278 Km

 

La place devant le centre civique de Tafí del ValleTafí del Valle est le principal centre touristique de la province de Tucumán et la porte d’entrée vers les Vallées Calchaquíes.  Ancien territoire de la culture Tafí suivie par d’autres avant l’arrivée des espagnols, ce village s’est créé autour de l’estancia jésuite fondée à cet endroit en 1718. Les jésuites furent chassés en 1767, et le village retomba en sommeil pendant deux siècles jusqu’en 1943, date à laquelle un chemin fut tracé entre Tafi et la vallée vers Monteros.

 

 

Estancia jesuite de Tafi del Valle
La première époque des tafís remonterait aux années 300 à 500 ap.J.C. Découverte de traces de plusieurs petits villages de cette époque. Ensuite on perd leurs traces, peut être seraient ils partis vers une autre vallée. Vers 900, on retrouve à nouveau des traces de peuplement dans les vallées voisines commes celles de Santa María, del Cajón, ou el Calchaquí (toutes au nord de l'actuel Tafi), on parle de la culture santamariana pour désigner les cultures de cette époque. Vers 1470,  les Incas descendent du nord en passant par les vallées calchaquies et s'installent dans la vallée actelle occupée par Tafi del Valle. C'est pour eux un point stratégique puisqu'ils contrôlent les incursions des tribus chaqueñas provenant de l'Est. Dans les années 1550, les premiers espagnols passent dans la zone sans s’y établir. Il faut attendre 1636, pour qu’un décret royal offre la vallée à la famille espagnole Leguizamo y Guevara. La famille y font construire une première estancia. En 1716 les jésuites rachètent l'estancia, et entreprennent de convertir la population des vallées. Les jésuites étaient déjà présents dans la zone depuis 1617.

L’estancia qui a donné vit au village se nomme La Banda et est situé à l’ouest de Tafi.

 

 

Tafi del Valle en hiver sous la neige ! Le village est situé au pied du Cerro Pelao, et depuis le milieu du XXème siècle, s’est transformé en lieu de villégiature pour les week-ends et les vacances des tucumanos voulant fuir la ville et la chaleur de la capitale régionale. A Tafi la température ne dépasse jamais 30ºC alors qu’a Tucuman, il dépasse chaque été les 45ºC. Il pleut en moyenne 450 mm surtout l’été. Attention en hiver, il peut y faire tres froid ! Il faut attendre l'année 1977, pour que soit formée la municipalité de Tafi del Valle, et que ce village prennent une réalité administrative.

 

Tafi garde la particularité d’avoir une production de fromage de chèvre que les jésuites avaient initiés au XVIIème siècle.

 

 

A voir avant d'arriver a Tafí si vous venez de Tucuman :

 

- La « yunga » (jungle) appelée aussi « selva tucumana » que vous traversez par la route en prenant de l’altitude. Un arrêt devant la statue del Indio (au Km70) tout juste rénovée en 2008, puis un autre arrêt avant d’arriver à Tafí (10 Km avant), au début du lac « Embalse La Angostura » près de El Mollar pour admirer le paysage.

 

Les menhirs de El MollarEl Mollar :
Petit village qui s’est développé au fil des dernières années grâce au tourisme de villégiature. A voir, une sorte de cimetière de menhirs récupérés dans les alentours pour les disposer ensemble. On se demande pourquoi les avoir déplacer pour les regrouper ! Il y en a 130. On estime qu’ils ont 2.000 ans, et on n’a toujours pas pu déchiffrer les signes qui les recouvrent.

 

 

 

A A voir dans Tafi del Valle :

Capilla Jesuitica de La Banda : Certainement la seule curiosité architecturale du village. Chapelle, patio et logements construits en plusieurs étapes durant l’époque jésuite. Après l’expulsion de ces derniers, la propriété est passée de main en main jusqu’à la famille Frías Silva puis vendue au début des années 60 à la province de Tucuman. C’est l’Université de Tucuman qui à partir des années 70 a commencé la restauration de l’ensemble.

 

 

 A voir entre Tafi del Valle et Aimacha :

Mirador La Bolsa proche de Tafi del ValleLa reserva Arqueologica La Bolsa.
Elle se trouve au dessus de la ville au nord sur la RP 307. En général les archéologues sont sur place en septembre et octobre de chaque année. Il s’agit d’un site de la civilisation tafí.

El Abra del Infiernillo : C’est le point le plus haut de la route menant à Amaicha. A 22 km de Tafí, la route est goudronnée, vous êtes à 3.100 m d’altitude et souvent la tête dans les nuages. Même en été, froid et vent garanti.

 

 

   Avenida los Gorleros à Tafi del Valle
Photo : Avenida los Gorlero, principale artère du village où se situent les bars et les commerces de Tafí del Valle. Décembre 2007.

 

 

 

La statue del Indio Les liens :

- Le site web de la municipalité de Tafi del Valle.
- Page web du site de la province de Tucumán concernant Tafí del Valle.
- Article du quotidien La Gaceta sur la neige tombée sur Tafi del Valle en mai 2007.
- Article du quotidien La Gaceta sur l'arrivée des touristes à Tafí en décembre 2007 pour le début de la saison touristique.
- Article du quotidien La Gaceta sur la Semaine Sainte à Tafí del Valle en avril 2006.

- Article du quotidien La Gaceta sur les travaux apportés pour améliorer la route 307 en mars 2008.
- Article du quotidien La Gaceta sur le 39ème festival du fromage à Tafi del Valle en février 2008.

 

 

 


Las yungas Les conseils du Petit Hergé :

Le village de Tafi est très petit, et les distractions sont rares. Une seule journée suffit à en faire le tour. Si vous arrivez en fin d'après midi, vous pouvez trouvez un hébergement quelquesoit vos finances (attention tout de même au fins de semaine en été, vous n'êtes pas les seuls à y venir !). Mais surtout allez jeter un coup d'oeil à la capilla jesuitica de la Banda.

 

 

Vache tucumanaD'autres articles du Petit Hergé :

- Histoire de San Miguel de Tucuman.
-
San Miguel de Tucumán : Le centre.

-
Le village de Tilcara (Provincia de Jujuy).

- Le village de Purmamarca (Provincia de Jujuy).
- Le village de Humahuaca (Provincia de Jujuy).
-
Le village de La Quiaca (Provincia de Jujuy)
.
-
Le village de Tumbaya (Provincia de Jujuy)

- Reserva Parque Nacional Luro (La Pampa).
-
Museo Nacional de Bellas Artes de Neuquén
.
-
La calle Florida de Buenos Aires
.

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 02 - Tourisme
commenter cet article

commentaires

Paddy 04/06/2008 09:39

¡Holá Herge!
Je vois que je ne pas seul à apprécier les voyages en ta compagnie ! Tes articles me remplissent de nostalgie, et de regrets d’un séjour hélas trop court l’été (argentin) dernier. A propos, une question de vocabulaire, tiens, puisqu’on est dans un secteur que j’ai eu la chance de visiter. En parcourant les vallées Calchaquíes, j’ai remarqué tout un tas de noms de lieux « pancartés » Alto machin, Alto truc, etc… Bien sûr, rapport à la situation haute de ces endroits. Mais comment pourrait-on traduire, plus précisément ? S’agit-il de lieux-dits, de hameaux, de villages, de simples points de localisation ?
 

benoît Lesroubac 03/06/2008 22:20

voyage captivantinfos super intéressantesmerci pour ce blog...

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

23 octobre 2017

L'Euro est à

↓ 20,40 ARS

L'USD est à

↓ 17,10 ARS