11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 11:36

Mise à jour : 11 octobre 2010.

f_28686.jpg

1er tour des élections brésiliennes :

Le Brésil doit encore attendre 4 semaines pour connaître son (sa) nouveau (nouvelle) président(e). Il n'y a pas vraiment de suspense pour ce duexième tour, avec plus de 46% de voix à la candidate Dilma Rousseff lors du 1er tour du dimanche 03 octobre, la grande partie des voix de la candidate verte Marina Silva se reportera naturellement sur elle. Le 31 octobre 2010, les 135 millions d'électeurs retourneront voter.

Photo : Début de la campagne du second tour. Premier débat telévisé dimanche 10 octobre entre Dilma Rousseff et Jose Serra. 

Articles sur les élections brésiliennes d'octobre 2010 :

 

- Les élections du 03 octobre 2010 au Brésil. (21 sept 2010). 

- Les 3 candidats principaux des élections présidentielles brésiliennes. (23 sept 2010). 

- Le vote électronique au Brésil.(28 sept 2010).

- Influence internationale du Brésil. (30 septembre 2010).

- Résultat du premier tour des élections brésiliennes. (11 octobre 2010).

marina-silva-vota-no-acre-1286114988049_

Une grosse surprise : 

C’est justement cette candidate verte, Marina Silva qui a fait la grosse surprise des élections présidentielle.On ne pensait pas la voir dépasser les 10% et elle acquiert presque 20 %. Encore au PT il y a un an, elle a formé ce nouveau parti vert (PV) uniquement pour se propulser à la tête d’un parti pour se présenter à ces élections. Le PV est plus une « étiquette » pour se démarquer du PT qu’un véritable parti écologique comme on l’entend en Europe.

Rousseff devra donc composer avec elle pour s'approprier ses voix au second tour et des accords devront être trouvés pour former le futur gouvernement. Marina Silvana trouvera surement un poste ministérielle ! Celle-ci fut déjà ministre de l’environnement sous Lula, et aura sûrement des chances de retrouver ce poste, à moins qu’elle exige aujourd’hui un peu plus…

Il faut au Brésil (comme en France), plus de 50% pour être élu au premier tour , ce ne fut pas le cas, le second tour aura donc lieu 4 semaines plus tard, soit le dimanche 31 octobre 2010.

La campagne du second tour est déjà entamée !

Photo : Marina Silva le 03 octobre dans son bureau de vote à Rio Branco.

 

Vidéo : Première déclaration de Jose Serra le 03 octobre 2010. Remerciement à tous les brésiliens.

 

Vidéo : Remerciements de Dilma Rousseff au soir du premier tour des élections du 03 octobre 2010.

 gifwrap.asp?id=13967Les résultats officiels du premier tour des élections présidentielles du 3 octobre 2010 :

 
Ce dimanche 03 octobre 2010 se sont déroulés 6 élections. En plus des élections présidentielles, il eut les elections des 27 états, les élections des deux tiers des sénateurs des Etats, les élections législatives des Etats ainsi que celles de la Fédération.
 
Total des électeurs  135.804.433  
Votes exprimés 111.193.747 81,88%
     
Votes valides 101.590.153  
Votes nuls 6.124.254  
Votes blancs 3.479.340  
     
Abstention 24.610.296 18,12%
 
Au total il y avait 9 candidats, les 3 premiers sont Dilma Rousseff, José Serra et Marina Silva, les 6 autres arrivent très loin derrière et ne représentent que 1% des votes ! Le 4ème est Plínio Soares De Arruda Sampaio de 80 ans représentant le Partido Socialismo E Liberdade et qui avec 886.816 votes ne represente que 0,87 % !

Dilma / Dilma Vana Rousseff

Dilma Vana Rousseff

Partido Dos Trabalhadores

63 ans

47.651.434 voix

46,91 %

José Serra / José Serra

José Serra

Partido Da Social Democracia Brasileira

68 ans

33.132.283 voix

32,61 %

Marina Silva / Maria Osmarina Marina Da Silva Vaz De Lima

Marina Silva

Partido Verde

52 ans

19.636.359 voix

19,33 %

Elections des gouverneurs des 27 états :
 
Autres grandes élections, celles des gouverneurs qui possèdent dans ce système politique fédéral un pouvoir gigantesque. La grande surprise : Geraldo Alckmin de centre droite (PSDB) a remporté le poste de gouverneur dans l’état de Sao Paulo, état à lui seul qui produit 40% du PIB du Brésil. Un état d’une puissance dépassant à lui seul l’économie de l’Argentine !
Les deux autres états les plus puissant restent à gauche aux mains du PT, Antonio Anastasia pour le Minais Gerais et Sergio Cabral pour l’Etat de Rio de Janeiro se sont fait réélire à leurs postes de gouverneur.
 Les 27 états sont répartis dans les 5 grandes zones géographiques du pays.
Dans le sud et le sud est tous les gouverneurs ont été élus dès le premier tour. Dans le Nord Est, quelques ballotage, par contre dans le Nord et le Centre Ouest de tres nombreux ballotages. Au total sur 18 états, 9 réélections et 9 nouveaux élus.
Pour l’assemblée fédérale, le PT a la majorité haut la main, mais au Sénat elle ne l’a que tout juste.
 
Sudeste        
        %
São Paulo Geraldo Alckmin PSDB Elu 50,63
Minas Gerais Antonio Anastasia PSDB Réélu 62,72
Rio de Janeiro Sergio Cabral PMDB Réélu 66,08
Espírito Santo Renato Casagrande PSB Elu 82,30
         
Sud        
         
Rio Grande Do Sul Tarso Genro PT Elu 54,35
Paraná Beto Richa PSDB Elu 52,44
Santa Catarina Raimundo Colombo DEM Elu 52,72
         
Nordeste        
         
Bahia Wagner PT Réélu 63,83
Pernambuco Eduardo Campos PSB Réélu 82,84
Ceará Cid Gomes PSB Réélu 61,27
Maranhão Roseana PMDB Réélu 50,08
Paraíba Ballotage      
Piauí Ballotage      
Rio Grande Do Norte Rosalba Ciarlini DEM Elu 52,46
Alagoas Ballotage      
Sergipe Deda PT Réélu 52,08
         
Centre Ouest        
         
Goias Ballotage      
Mato Grosso Silval Barbosa PMDB Réélu 51,21
Distrito Federal Ballotage      
Mato Grosso do Sul Andre Puccinelli PMDB Réélu 56,00
         
Norte        
         
Pará Ballotage      
Amazonas Omar Aziz PMN Elu 63,87
Rondônia Ballotage      
Tocantins Siqueira Campos PSDP Elu 50,52
Acre Tião Viana PT Elu 50,51
Amapá Ballotage      
Roraima Ballotage      

1270477.jpgLes remerciements :

Lula va tout naturellement accompagner sacandidate quatre semaines de plus sur les routes du pays puisque son image est au plus haut avec 80% d’opinion favorable sur son bilan politique et économique.

La première déclaration de Rousseff le dimanche soir fut pour remercier ses partisans mais aussi pour tendre la main à ceux de Marina Silva. La campagne du second tour était déjà commencée.

"Nous devons faire comprendre à notre peuple que nous voulons une économie prospère, une économie qui ne se traduit pas seulement sur des chiffres de PIB mais aussi sur une amélioration du niveau de vie des brésiliens, une amélioration du niveau de santé, et une amélioration de la sécurité"

Le ton était donné, les axes majeurs de la campagne déjà entamé pour le premier tour sont reconduits pour 4 semaines : Economie, Santé, Sécurité et Education.

On peut croire que si Rousseff n’est pas passée au premier tour c’est certainement du au scandale d’un trafic d’influence découvert ayant compromis une de ses conseillères, Erenice Guerra. Elle dut démissionner, mais l’opposition en a profité lors de la campagne électorale. Si ces affaires de corruption ne purent profiter directement à l’opposant Serra, elle fit basculer une partie de l’électorat de Lula vers le PV de Marina Silva. Les analystes calculent même que 7% des voix furent perdues pour cette affaire de trafic d’influence. La victoire de Rousseff au deuxième tour ne va pas être une victoire « entière » comme le PT l’espérait, la victoire voulait être obtenue dès le premier tour, ça sera une victoire un peu amère.

Dilma e Serra se cumprimentam nos estúdios da TV Bandeirantes, antes do início do debate

L'opposition n'est peut etre pas aussi faible :

On attendait chiffres catastrophiques pour le PSDP et son candidat José Serra, et puis ….. non ! Près d’un tiers des brésiliens ont voté pour lui, il se sent pousser des ailes, même si il ne se fait pas trop d’illusion sur l’issue du second tour, il sort renforcé au sein de son propre parti et pourra lever la tête pendant la campagne électorale de ce mois. Et puis le PSDP pouvait au soir du 03 octobre fêter la victoire d’avoir emporter l’Etat de Sao Paulo en y plaçant son homme Geraldo Alckmin.

Lors du débat télévisé du 10 octobre 010, le candidat José Serra ne s'est pas privé d'attaquer Dilma Rousseff sur ses positions pour l'avortement, sur les questions religieuses, sur les cas de corruption connus au sein du PT. On aura compris à travers ce débat que même si Dilma est assurée d'une victoire fin octobre au second tour, l'opposition ne va pas baisser les bras et a décider de se battre jusqu'au dernier jour de la campagne.

 

Photo : La bise entre les deux candidats avant le débat du dimanche 10 octobre.

321_1313-tiririca.jpg Le "Palhaço" est élu ! (Le clown) : 

 

La petite histoire retiendra que le clown et humoriste Tiririca (de son vrai nom Francisco Everardo Oliveira) a été élu député de l’état de Sao Paulo mais a surtout obtenu le plus grand nombres de voix de tout le Brésil pour ces élections. Plus d’un million de voix. On doute de ses compétences, puisque les opposants ont révélé qu'il était analphabète. Mais Non, dit on.... et c'est mème son père qui vient faire une déclaration pour assurer que son fils sait lire et écrire !

 

Photo : Tiririca, gagnant !

dilmaluladasilva11.jpgA lire dans le Petit Hergé :

 

- L'or en Argentine.(Octobre 2010).

- Mineurs médiatiques au Chili.(Octobre 2010).

- Hugo Moyano et la CGT Argentine.(Septembre 2010).

- Le CAC 40 indice Maison d'inflation.(Septembre 2010).

- Le président uruguayen Mujica.(Septembre 2010).

- Alto Palermo Shopping.(Septembre 2010).

- Buquebus, lien entre l'Argentine et l'Uruguay.(Septembre 2010).

- L'ERP à Tucuman.(Septembre 2010).

 

Photo : Un mélande de Lula et de Dilma !

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 15 - Rio Grande do Sul
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

26 juin 2017

L'Euro est à

↑ 18,25 ARS

L'USD est à

► 15,95 ARS