27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 15:18

Mise à jour : 27 octobre 2010.

Nestor Kirchner (1950-2010) :

 

Ce matin à 9h30 h.arg (14h30 h.fra) l'ancien président Nestor Kirchner a succombé à une attaque cardiaque dans sa propriété de El Calafate dans la province de Santa Cruz. Il a été conduit en urgence à l'hôpital José Formenti de El Calafate où il est décédé quelques minutes plus tard.

La Nation a décidé 3 jours de deuil national.

Il est certain qu'avec la disparition de Nestor Kirchner, l'échiquier politique est totalement bousculé, ce qui n'est peut etre pas le mieux en cette periode d'incertitude économique.

Depuis maintenant deux heures, les chaines d'infos de Buenos Aires ont changé les programmes et passent en boucle les nouvelles, les commentaires des autres politiques, et avancent déjà les repercutions qui pourraient suivrent pendant la derniere année de mandat de Cristina Kirchner.

La mémoire collective devait se souvenir de ce 27 octobre 2010 comme journée national du recensement mais deviendra surement après ce décès un tournant dans la politique de l’Argentine. Bien que Cristina Kirchner soit officiellement la présidente du pays, tout le monde connaissait l’emprise de son mari Nestor Kirchner sur le pouvoir.

Ne soyons pas mauvaise langue et respectons le décès, mais certains voient peut etre en cet evenement la fin de la politique mafieuse qui gangrène le pays depuis 2003.

Les drapeaux sont mis en berne, on respecte la mort d’un ancien président de République, mais tous ne vont pas le pleurer aujourd’hui.

A lire dans le Petit Herge :

- 10ème recensement en Argentine.(Octobre 2010).

- Elections au Brésil.(Septembre 2010).

- Hugo Moyano et la CGT.(Septembre 2010).

- La ville de Mercedes (Soriano).(Août 2010).

- Villa crespo Outlet.(Août 2010).

- La province de Entre Rios.(Novembre 2008).

- Le Formosa pendant la guerre des Malouines.(Juillet 2010).

- La mafia chinoise à Buenos Aires.(Aout 2010).

- Sentiment d'insécurité à Buenos Aires.(Juillet 2010).

- La ville de Ushuaia.(Juin 2010).

- Ray Ventura en Argentine.(Juillet 2009).

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

SEBASTIEN 28/10/2010 21:14



J'espère simplement que les lecteurs poseront leur regard sur le commentaire de PADDY qui est certainement mieux construit, réfléchi et basé sur des faits et non des pseudo idées.



sebastien 28/10/2010 21:11



Article vide de sens. Article sans fondement et absence de connaissances politiques et sociales qui permettent d'expliquer la situation politique et économique d'un pays d'Amérique latine. Des
anachronismes énormes et grossiers, une pensée perverse et aucune objectivité. je ne parle pas de tes réponses aux commentaires qui sont abjectes!!! comment peux-tu te déclarer spécialiste de
l'argentine en donnant de telles informations, ou plutôt en ne donnant AUCUNE information. cet article n'est simplement que ton opinion personnelle sur la politique du pays qui t'accueille
mais dont tu ignores encore complétement la structure et la facon de penser. Il est certain qu'avec un tel schéma de pensée tu pourrais bientôt te présenter auc élections car la seule
chose que tu as apprise ici semble être les bases d'un populisme primaire. mais, le souci est que malheureusement, celui de Cristina kirchner est bien plus développé que le tien.


  



Paddy 28/10/2010 09:28



Le Petit Hergé plus fort que les radios françaises : 0 info ce matin sur ce sujet, j’apprends la nouvelle en allumant mon ordinateur et en consultant ce site !!! Décidément, l’argentine
est bien loin d’ici. (Quand je vois le mal que j’ai à me procurer des bouquins...)


A part ça, je n’habite pas en Argentine, donc je m’abstiendrai de tout commentaire général positif ou négatif sur cet ancien président. Néanmoins, cher Hergé, faire démarrer la « politique
mafieuse » en 2003, c’est un poil osé, quand on jette un petit regard historique sur ce qui s’est passé avant cette date! Et ton parallèle en réponse à María, Pétain, Hitler, Mussolini,
paraît pour le moins forcer la note. Que le « régime » Kirchner ait mal tourné, ça semble être hélas un fait. Il ne peut pas en être autrement quand l’épouse d’un président lui succède,
les Argentins étaient les mieux placés pour le savoir. Qu’un changement soit souhaitable est tout aussi évident. Mais il est difficile d’occulter l’état dans lequel NK avait repris l’Argentine
après la fantastique période Menem-De la Rúa-Saá-Duhalde, ni sa politique vis-à-vis du FMI. Cela ne retire rien au fait que le pays a certainement besoin d’un bon coup de balai politique
aujourd’hui, mais quitte à faire un bilan, autant essayer de le faire en grand. Quand à savoir si la mort de Kirchner « va faire de grands changements », les Argentins aimeraient sans
doute pouvoir voter Fred !


A ton avis, qui actuellement est en mesure de « porter une politique loin du syndicalisme mafieux » ? (Ou de l’oligarchie, qui n’a jamais dit son dernier mot chez vous !)



fred 27/10/2010 20:02



J'ai vu ça aux infos d'ARTE !! ça va faire de grands changements, et c'est sûr que ce n'est pas tout le monde qui va pleurer...



TUDELA 27/10/2010 19:33



Une page se tourne, a priori pour du mieux (soyons confiants)



Le Petit Hergé 27/10/2010 22:42



Pour le moment, le "risque pays" (riesgo pais) de l'Argentine vient de descendre cet apres midi par la seule annonce de la mort de Nestor Kirchner. Comme quoi, l'ancien président par le simple
fait de gouverner à travers sa femme fragilisait le pays et faisait fuir tout investissement.


Quelques mots de la part des presidents mondiaux apportant leurs réconforts à Cristina Kirchner pour le pur protocole. Mais l'Argentine vient de se "sauver" ce matin d'un redoutable
futur !  



Maria 27/10/2010 18:26



QEPD, Presidente Nestor Kirchner, por todas las cosas positivas que realizo en nuestro querido Pais, Argentina. Apoyemos a nuestra mandataria Sra. Cristina Fernandez, y a su Gobierno.



Le Petit Hergé 27/10/2010 22:50



Hay siempre que reconocer la cosas positivias de cualquier gobierno, como la fiesta de las Madres del Marechal Petain, las autopistas de Hitler, el sistema social de Mussolini, y tambien el
fin de la ley de amnistia para los militares en Argentina por Nestor Kirchner !


Ahora "mi querido pais" sa va a portar mucho mejor, y ya hay que pensar en una nueva politica lejos del un sindicalismo mafioso.


Viva Argentina !  



Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

27 juillet 2017

L'Euro est à

↑ 20,50 ARS

L'USD est à

↑ 17,40 ARS