11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 23:00

Mise à jour : 12 juillet 2010. Article de Pierre Largeas.

Création du Ministère du Tourisme en Argentine :

Le Secrétariat au tourisme se change en Ministère du tourisme en ce mois de juillet 2010. Selon Enrique Meyer, nouveau ministre du tourisme, le tourisme en Argentine, qui représente actuellement 7,5% du PIB argentin, pourrait bel et bien s’affirmer comme un secteur économique à part entière.

Jusqu’à maintenant, l’Argentine était le seul pays d’Amérique du Sud avec le Chili à ne pas disposer d’un Ministère du tourisme. Ainsi, lundi 28 Juin 2010, Cristina Fernandez de Kirchner a annoncé la création d’un Ministère du Tourisme flambant neuf, nommant à sa tête Carlos Enrique Meyer, actuel secrétaire d’Etat au Tourisme. Anciennement guide touristique, agent de voyages à Buenos Aires, puis fonctionnaire de la ville de Santa Cruz, ce quinquagénaire s’occupera donc d’un secteur auparavant pris en charge par le ministère de l’Industrie. Longtemps réclamée par les professionnels du tourisme, la création de ce ministère s’explique à la fois par une très forte croissance de l’activité touristique depuis 2003 en Argentine, mais également par l’envie du gouvernement argentin d’améliorer la qualité de vie de certaines régions à travers le développement de services dédiés au tourisme.

Photo : Le ministre du tourisme : Enrique Meyer.

Moins de touristes étrangers en 2009 :

Alors que le nombre d’argentins sortis du territoire en 2009 a fortement augmenté (8% de plus qu’en 2008), à l’inverse, la crise économique qu’a connu l’Argentine en 2009 associée à l’épidémie de grippe A semble avoir fortement restreint son nombre de visiteurs étrangers. Celui-ci est en effet passé de 5 à 4,2 millions, soit une baisse de 16% en un an. Le nouveau ministre ne désespère pas pour autant. Pour cette nouvelle année 2010, celui-ci s’attend à une augmentation de 10% du tourisme en Argentine par rapport aux chiffres de l’année 2008. Sur le papier, le pays a déjà enregistré une hausse de 18% sur le mois de mai et 11% sur le premier trimestre. Selon Meyer, le Bicentenaire y est pour beaucoup. Cet anniversaire, qui fête le deuxième centenaire de l’indépendance de l’Argentine, vise à promouvoir l’identité nationale ainsi que la «Marque de fabrique» argentine à travers la mise en avant de ses arts culinaires, de sa littérature, la promotion de sa richesse patrimoniale et culturelle, ou encore la mise en lumière de sa rapide évolution technologique durant ces dernières années.

Photo : Passage de la douane à Ezeiza.

Plus de Latino Américains et moins d'Européens :

Dans ces conditions, il fallait s’attendre à ce que le tourisme change de nature. Les provenances ne sont plus les même et les motivations à un tel voyage ont changés. D’abord, les latino-américains tendent à prendre le pas sur les européens, ce qui explique en partie l’envol récent du tourisme des résidences secondaires. Ensuite, en plus du tourisme du vin déjà bien implanté en Argentine, le tourisme du golf connaît également un essor sans précédent. Avec une augmentation de 25% de ses terrains à travers tout le territoire, parfois dessinés par de grands noms de ce sport, l’Argentine propose désormais des circuits touristiques portant exclusivement sur ce thème. Les parcours de Bariloche, de San Martin des Andes ou encore la route des 7 Lacs en Patagonie font partie des circuits d’exception les plus demandés.

 Le nouveau ministère ne dispose cependant que de trop peu d’informations sur le tourisme interne, c’est-à-dire sur les mouvements entre l’Argentine et ses pays voisins. Aucun critère de mesure n’a d’ailleurs été établi à cet égard. Enrique Meyer présente pourtant les chiffres suivants: en Semaine Sainte, près de 2 200 000 visiteurs ne restant qu’une seule nuit sur le territoire auraient été comptabilisés, contre 2 400 000 sur la période du Bicentenaire. Selon l’ex secrétaire d’Etat au Tourisme, le tourisme interne brasserait presque autant de masse monétaire que le tourisme étranger, à savoir environ 4 millions de dollars.

 

Nouvelles lignes

aériennes intérieures :

Devant toutes ces transformations, Carlos Enrique Meyer a donc décidé de réorienter les plans d’action et de promotion dédiés au tourisme en Argentine. Parallèlement, les compagnies aériennes revoient leurs plans de vol, privilégiant notamment les vols internes à l’Amérique Latine plutôt que les long-courriers en provenance des pays européens. Selon une étude de la Chambre de Tourisme Argentine sur l’année 2007-2008, le marché Omnibus aurait d’ailleurs connu un succès bien supérieur à celui de la compagnie Aerolineas Argentinas, détenteur de 80% de l’espace aérien, et aujourd’hui en crise. Selon Enrique Meyer, cette baisse de régime sera vite comblée par les commandes récemment passées par les autres compagnies argentines ainsi que par les améliorations stratégiques prévues dans les différents aéroports du pays. Par ailleurs, à en croire les chiffres récents des compagnies «low-cost», près de 20% de plus de charters qu’en 2008 sont d’ores et déjà réservés (environ 180 avions).

En ce qui concerne les améliorations qui ne sont pas liées au secteur du transport, le nouveau ministère a réussi à obtenir un crédit de 55 millions de dollars du BID (Banco Interamericano Departamental) en vue d’augmenter la compétitivité et l’attractivité de la région des Grands Lacs ou encore de l’Ile Victoria (Province de Neuquén), où sont proposés beaucoup moins de services que dans les régions d’Iguazu ou du glacier Perito Moreno.

Des week-end de trois jours :

Par ailleurs, un des principaux plans d’action d’Enrique Meyer, et actuellement en pourparler avec le Sénat, est la mise en place de jours fériés supplémentaires, ayant pour but d’augmenter le nombre de week-ends de 3 jours et ainsi favoriser ce type de tourisme. Cette initiative est déjà très controversée. Une vague de commentaires suite à une enquête du Clarin sur ce sujet a déferlé sur le site du quotidien argentin, mêlant arguments en faveur et contre cette nouvelle mesure. «L’Argentine a besoin de travail», «c’est le pays avec le plus de jours fériés». Tels sont les arguments de 51% des sondés qui se disent contre cette disposition. Les 49% restants y voient davantage l’occasion de renouer avec une tradition auparavant interdite par la dictature.

Photo : Mar del Plata, première destination des porteños lors des fins de semaine de 3 jours.

Tourisme d'affaire et Dakar :

Aujourd’hui, l’Argentine se place au 19ème rang des destinations touristiques. Le pays arrive à garder un si bon classement notamment grâce  au tourisme d’affaires, la plupart du temps interne, qui vient compenser l’affaiblissement du tourisme de loisirs. Alors que l’Argentine organise pour 2011, le 3ème Dakar avec le Chili, le pays est déjà en négociations avec l’Uruguay pour poser leur candidature ensemble pour le mondial de football de 2030.

 En dehors du titre honorifique que le nom de Ministère apporte au tourisme, la création de celui-ci devenait indispensable. A travers un dialogue intergouvernemental de plus en plus soutenu, le Ministère aura pour mission d’élaborer de nouvelles stratégies de développement et de nouveaux plans de promotion afin de favoriser le secteur du tourisme étranger, aujourd’hui cinquième exportateur de devises pour l’Argentine.

 

Photo : Nouveau logo du Dakar 2001.

Liens extérieurs :

- Ministère du Tourisme Argentin. Tourisme.

- Ministère du Tourisme Argentin. Admisnitration.

- Article de la Nación sur la création du Ministère du Tourisme (28 juin 2010).

 

Photo : Vue d'hélicoptère du Micro Centro de Buenos Aires. En bas à gauche, la Fondation Fortabat en construction. En bas à droite, le restaurant Opera Bay (Ex Divino) aujourd'hui détruit et remplacé par une tour de bureau. Photo 2008.

A lire dans le Petit Hergé :

- Inflation au premier semestre 2010 en Argentine. (Juillet 2010).

- Ushuaia (Terre de Feu) (Juin 2010).

- La ville de Mendoza (Mendoza) (Avril 2010).

- La ville de Lujan (Prov de Buenos Aires) (Avril 2009).

- Tourisme en Argentine.

- Mar del Plata (Prov de Buenos Aires) (Sept 2008).

- La ville de Rosario (Prov de Santa Fe) (Janvier 2008).

- La ville de San Miguel de Tucuman (Prov. de Tucuman) (Mai 2008).

Photo : Les bus touristiques de Buenos Aires, mis en service en mai 2009.

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

alberty 07/09/2011 15:40



Je suis un grand voyageur, je voyage seul depuis que j'ai 16 ans, j'en ai 57. J'ai visité presque la totalité du monde et souvent l'amérique du sud dont 4 x en Argentine. Je peux dire que
l'Argentine est un pays tout à fait correct où un européen passera inaperçu dans la population argentine dont la grande majorité est issue de l'europe. Les précautions d'usage sont les mêmes dans
le monde entier, je vais souvent à Bruxelles, Paris et Londres que je trouve "aussi" dangereux que Buenos aires.Des touristes se font assassinés en France, en Belgique etc, faut il alors rester
chez soi ? !!!!!! les courses au supermarché du coin sont aussi dangereuses des braqueurs ont été vus!!!!



Aldo Maccabiani 20/08/2011 10:05



Je pense qu TAMATOA exagère un peu. Je suis venu déjà 12 fois en Argentine avec un seul problème de vol à la tire. (Il y en a partout). J'ai été très touché de la gentillesse et du dévouement
 de la population. Trainé 20 mètres derrièru une moto, j'ai fini en ambulance à l'Hôpital pour y subir des radiographies. Quand j'ai voulu payer l'ambulance et l'Hôpital, on ma' répondu que
cela était gratuit. La prochaine fois je ne me tiendrai pas au bord du trottoir avec mon appareil photo en bandoulière. (Ils n'0nt pas réussi à me voler mon appareil).


Aldo



Tamatoa 02/08/2011 22:32



Bonjour


le tourisme dans le triangle polynésien(ex: Tahiti;Cookislands:Hawaii ect..) est un des meilleurs du monde de part sa grande gentillesse;son accueil avec ses fleurs sa musique; sa culture unique
au monde et surtout le plus important sa SECURITE.Comment pouvait-vous envoyer des touristes dans des lieux aussi dangereux,en argentine nous nous sommes fait agresser lors d'un treking j'avais
l'impression d'être au mexique, et un mois plutart au pérou deux polynésiens ont été froidement assassinés sur un site touristique.L'amérique du sud est trés ,trés dangereux pour les touristes,la
SECURITE est INEFFICASSE les enquêtes par les policiers n' aboutissent presque jamais.Et je me permets de mettre au DEFI la police et les enquêteurs argentins qu'ils ne retrouverons pas les
tueurs des deux françaises,comme pour nous nos agrésseurs.Nous pensons trés fort aux deux françaises qui ont été sauvagement tuées et surtout à leur familles.


Tam



tudela 12/07/2010 18:47



Voyage organisé pour cet été en Argentine, pour augmenter les statistiques des européens voyageurs dans ce très beau pays. il nous tardent !!



Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

26 juin 2017

L'Euro est à

↑ 18,25 ARS

L'USD est à

► 15,95 ARS