23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 21:03

Mise à jour : 23 avril 2010.

La Ville de Mendoza :

 

La ville de Mendoza est aujourd’hui considérée comme la ville principale de l’ouest argentin et aussi la capitale de la région du Cuyo. C’est un oasis de verdure arrosé par les rios Mendoza et Tunuyán dans un désert, capitale de la viticulture et aussi ville stratégique pour le franchissement des Andes sur l’axe Buenos Aires - Santiago de Chile.

La ville de Mendoza n’est peuplée que de 121.000 habitants mais on a l’habitude d’englober dans la zone urbaine les cinq autres communes environnantes de Godoy Cruz, Guaymallén, Las Heras , Luján de Cuyo et de Maipu qui forment ensemble ce qui est dénommé comme le « Gran Mendoza ». Cette aire métropolitaine s’étale sur 110 km2 et regroupe une population officielle de 773.000 habitants d’après le dernier recensement de 2001, ce qui la place au 5ème rang des villes les plus peuplées du pays. Aujourd’hui en 2010, les estimations se rapprochent plus du nombre de 850.000 habitants.

Photo : Passage San Martin sur l'Avenida San Martin (Cliquez sur photo pour agrandir).

 

Plaza Cobos (aujourd'hui Plaza San Martin) à MendozaUn peu d’histoire :

 

1551 : L’espagnol Francisco Villagra, est le premier à explorer la région.

1561 : (Le 02 mars) Fondation officielle de la ville de « Ciudad de Mendoza del Nuevo Valle de La Rioja” par l'espagnol Pedro del Castillo.

1562 : (Le 28 mars) On déplace la ville vers l’ouest. A l’emplacement actuel de la Plaza Pedro del Castillo.

Jusqu’en 1776 : Mendoza et le Cuyo appartiennent à la Capitainerie du Chili (et non au Vice Royaume du Rio de la Plata, future Argentine).

1776 : Mendoza intègre le Vice Royaume du Rio de la Plata et devient capitale de la région du Cuyo.

1813 : (Le 29 novembre) Après l’indépendance, Mendoza devient capitale du Gouvernement du Cuyo (Gobernación Intendencia de Cuyo).

1814 : Jose de San Martin combattant les troupes espagnoles décide de passer par le Chili pour les poursuivre et ensuite remonter le long du Pacifique jusqu’à Lima (Dans un premier temps, il pensait passer par le nord, Salta et la Bolivie). Il s’installe donc à Mendoza pour lever une armée. Dans tout manuel d’histoire argentin, le passage des Andes par San Martin devient un acte sublime et héroïque (El Cruce de Los Andes).

1853 : La nouvelle constitution nationale argentine est adoptée par le gouvernement de Mendoza.

1854 : (Le 14 décembre) Constitution Provinciale votée et adoptée. C’est la première province argentine a avoir adopté une Constitution Provinciale, ensuite suivront toutes les autres provinces du pays.

1861 : (Le 20 mars) Tremblement de terre à Mendoza qui détruit la ville (Cabildo, Basilique San Francisco, plus de 2.000 maisons), on estime à 10.000 morts le nombre de victimes, soit la moitié de la population de la ville.

 

Plaza España à Mendoza (Cliquez pour agrandir)Climat :

 

La ville a un climat tempéré, aride et continental. Il pleut énormément en été, de janvier à mars inclus, ensuite pendant 9 mois le climat devient aride. Toute l’agriculture locale dépend uniquement de son excellent système d’irrigation. En hiver, de mai à septembre inclus, les températures dépassent qu’exceptionnellement les 15ºC. Les mois les plus froids, juin et juillet sous les 10ºC, par contre avec très peu de précipitations. Seulement 4% de la surface de la province est cultivée, et la ville se trouve sur ces 4 % ! Mendoza est une ville dans une oasis au milieu d’un désert aussi vaste que le tiers de la France !

 

Photo : Plaza España à Mendoza (Cliquez pour agrandir).

 

 

Video : Film de 2007.La Gente en las calles de Mendoza 3 mn 32 s.

 

Tremblement de terre du 26 janvier 1985 de MendozaSéisme :

 

Nous sommes en zone extrêmement sismique. Les provinces de Mendoza avec celle de San Juan sont les deux provinces enregistrant le plus de tremblement de terre, Le centre national d’étude antisismique est installées à San Juan. Depuis le tremblement de 1861, les constructions sont basses et il n’existe que très peu d’immeuble de plusieurs étages. L’Edificio Piazza est resté pendant 30 ans la construction la plus haute de la ville avec ses 51 m. Depuis tous les immeubles sont construits aux normes antisismiques et quelques autres constructions ont dépassé l’Edificio Piazza comme l'Edificio Buci, l’Hotel Hyatt Plaza (1995), l’Edificio Da Vinci (22 étages), l’Hotel Sheraton (20 étages) et l’Hotel Diplomatic (20 étages) qui se termine en cette année 2010.

Le dernier grand tremblement de terre à Mendoza remonte au 26 janvier 1985 (Richter 6,2).(Photo)

 

Plan de la ville de Mendoza (Intra Muros) Cliquez pour agrandir 

Plan : Plan de la ville de Mendoza (Intra Muros). Cliquez sur le plan pour agrandir.

 

Population

 

Depuis 1980, la population de Mendoza Capital n’a que peu augmenté, par contre toutes les municipalités constituant le Gran Mendoza ont explosé sous le poids démographique et des surfaces entières encore occupée par des zones agricoles et viticoles ont disparu par l’apparition de Barrios privados dans le sud à Godoy Cruz et Lujan, et par des zones industrielles et d’habitats plus pauvres au nord à Las Heras et à l’est de la ville à Guaymallen. Jusqu’en 1970, Mendoza Capital était la commune la plus peuplée de l’agglomération (regroupant 25% de la totalité de la population du Gran Mendoza) aujourd’hui elle n’est plus que la 4ème (et n’abrite que 13% de la population totale). Mendoza s’est transformée en 30 ans d’un pôle de centre ville en un regroupement de communes hétérogènes. Seules les Andes à l’ouest arrivent à bloquer l’expansion urbaine.

Photo : La rue pietonne Sarmiento à Mendoza.

 

Municipalité 2010 (hab) 2001 (hab) 1960 (hab)
Guaymallén 250.000 223.000 85.000
Godoy Cruz 200.000 182.000 80.000
Las Heras 190.000 169.000 36.000
Capital 110.000 110.000 109.000
Maipú 100.000 89.000 14.000
Luján de Cuyo 90.000 73.000 4.000

 

Plan du Grand MendozaDélimitation et administration :

 

Mendoza (Departamento Capital)

La ville de Mendoza est divisée en 12 sections, le centre ville numéroté de 1 à 6 (La 4ème section s’est divisée en deux, 4ème ouest et 4ème est). Le Micro centre est la 2ème section (Segunda Sección), le quartier le plus chic étant la 5ème section (Quinta sección). Ensuite le reste (de la 7ème à la 12ème section) se situe à l’ouest de la ville, très peu peuplé et surtout très montagneux.

En général, le touriste se retreint à la visite des 2ème (Barrio Cívico) ,3ème (Parque O'Higgins)  et 5ème section (Residencial Sur)  avec un passage dans le Parque General San Martin (6ème section). L’intendant actuel est depuis 2007, Victor Fayad de l’UCR (opposition, anti Kirchner).

 

Au sud :

Le département de Godoy Cruz, qui n’est séparé de Capital que par les rues H.Yrigoyen et Brasil, très urbanisé, il s’étend sur 75 km2. D’ailleurs on ne sent aucune transition en passant de Capital à Godoy Cruz telle l’urbanisme et la densité sont  les mêmes. Zone d’activité de service et aussi habitat résidentiel. L’intendant de Godoy Cruz depuis 2007 est Alfredo Cornejo.

A l’extrême sud, le département de Lujan de Cuyo. La partie touchant Godoy Cruz est peuplée, ensuite plus au sud et à l’est, plus agricole et viticole.

 

Au sud-est, le département de Maipu, essentiellement agricole, production de fruits et viticole. Les 617 km2 du département sont presque tous cultivés.

 

A l’est, le département le plus peuplé, Guaymallén, essentiellement occupé par de l’activité tertiaire, service et habitat classe moyenne. La plupart des industries, services et centres commerciaux se sont développés le long de la RN7 transformée en autoroute. Cette nationale 7 délimite le Guaymallén « riche » (au sud de la 7), du Guaymallen « pauvre » au nord. Avec 300.000 habitants, ce département est le plus peuplé de l’agglomération. Administrativement, le département est divisé en 20 districts dirigé par le maire de Guaymallén (Intendant) Homero Simpson du Parti Justicialiste, un proche du couple Kirchner.

 

Au nord, le département de Las Heras, le plus pauvre, industriel et regroupant les zones d’habitat les plus rudimentaires (de nombreuses villa miserias). Près de 250.000 habitants repartis sur 15 districts. Aucun intérêt touristique si ce n’est l’aéroport international El Plumerillo s’y trouvant et par lequel de nombreux voyageurs débarquent.

 

Tourisme :

 

Tous les points d’intérêt touristiques de Mendoza se situent dans le centre.

-          La Basilica San Fernando.

-          Les 5 places: Independencia, Italia, España, Chile, San Martin. Chaque fin de semaine, des ferias d’artisants s’y installent.

-          Le Musée Municipal d’art moderne

-          Le musée du passé du Cuyo (Museo del Pasado Cuyano).

-          Le musée Juan C.Moyano

-          L’avenida San Martin

-          Le Parc General San Martin

La grande fête (et la seule digne de ce nom) est la « Fiesta Nacional de la Vendimia », fête des vendanges qui a lieu tous les ans depuis 1936.

A partir de Mendoza, existent de nombreux circuits pour découvrir les bodegas de la région. C’est aussi le point de départ de toutes les activités andines (ski, randonnée et andinisme) de la province.

 

Photo : La calle "peatonal" Sarmiento de Mendoza.

 

Vue du centre de MendozaLiens externes sur le sujet :

 

- Site web de la Province de Mendoza.

- Site web du Secretariat au Tourisme de la Province.

- Site web de la Municipalité de Mendoza.

- Page web du Tourisme de la Municipalité de Mendoza.

- Premier quotidien de Mendoza : Los Andes.

- Autre grand quotidien de Mendoza : Diario Uno.

 

Entrée du Parque General San Martin à MendozaD’autres sujets dans le Petit Hergé :

 

- La Ville de Rosario.

- La Calle Florida de Buenos Aires.

- San Antonio de Areco.(Mars 2009).
- Lujan.(Avril 2009).
- Quartier de Palermo.(Mars 2009).
- Tourisme dans la ville de Buenos Aires.(Sept 2008).
- Abasto Mercado et Shopping.(Sept 2008).
- Cine Teatro Opera.(Août 2008).
- Mar del Plata.(Sept 2008).
- Quartier de la City.(Mai 2006).

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 02 - Tourisme
commenter cet article

commentaires

maria laura 01/05/2010 11:50



c'est comme en France: charles de gaulle, pompidou, albert sorel, rue de la republique...hehe



bizco 26/04/2010 16:42



j'adore l'imagination:passage san martin sur l'avenida san martin!!! on peux pas dire en matière de noms de rues et autres endroits publiques,les argentins sont très originaux!!!



Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

02 mai 2017

L'euro est à

→ 16,70 ARS

L'usd est à

↓ 15,20 ARS