9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 19:01

Mise à jour : 09 avril 2016. Catégorie : Buenos Aires.

La Casa de los Lirios :

 

En français, « La maison des lierres » est certainement l’exemple le plus représentatif de l’influence du catalan Gaudi en Argentine et à Buenos Aires. Ce fut l’ingénieur et architecte Eduardo S. Rodriguez Ortega (1871-1938) fervent admirateur d’Antonio Gaudi qui fut l’investigateur et le constructeur de cet immeuble comprenant 4 niveaux (un rez-de-chaussée et trois étages). N’oubliez pas que le quartier de Balvanera est le quartier el plus riche en architecture Art Nouveau. Cet architecte n'a monté que deux immeubles à Buenos Aires, le second se trouve à 50 m de celui-ci sur le même trottoir, il s'agit de l'Edifice "No hi ha somni impossibles"

Photo : Façade du troisième étage. 2014.

Photo : Façade de la Casa de los Lirios. Photo 24 novembre 2012.

Oeuvre d'un admirateur de Gaudi : 

 

Nous avons encore assez peu d’éléments historiques pour savoir comment ce fils de Catalans né en Argentine fut chargé de monter ce projet par Miguel Capurro propriétaire de ce terrain.

La construction eut lieu entre 1903 et 1905. C’est l’une des premières constructions en béton armé. Ce qui a permis une certaine liberté dans le style ondulée de la façade et son ornementation. A ce sujet l’inspiration botanique a permis de dresser une représentation de lierres grimpant de bas en haut le long de la façade venant supporter les balcons et se poursuivent dans la ferronnerie des balustrades.

Le nom de « Casa de los Lirios » n’a jamais été un choix particulier ni du propriétaire ni même de l’architecte mais c’est naturellement imposé par les habitants du quartier lors des premières années.

Le sommet de l’édifice se termine par une terrasse qui présente en corniche un décor végétal de branches et de troncs emmêlés où en son centre apparait la tête d’un homme barbu. Certains pensent qu’il s’agirait d’Eole (le dieu des vents) mais rien n’est bien sur puisque d’autres affirment que ce serait Poséidon !

Au rez-de-chaussée le superbe portail en ferronnerie présentant aussi un décor floral séparant de part et d’autre deux locaux commerciaux (une boulangerie, et un espace de vente de produits bios). Les boutiques n’ont malheureusement pas gardé l’aspect originel.

En étage, seulement deux appartements par niveau, donc six au total. Aujourd’hui deux des six sont encore des appartements, les quatre autres sont des bureaux.

On ne peut malheureusement pas y entrer, il n’y a pas de visite organisée dans ce bâtiment privé.

Photo : Ensemble de l'édifice sur l'avenida Rivadavia. Photo vers 2009.

    

Photos : Détail balcon du troisième étage (2012), porte centrale (2014), la façade (2010).

La Panaderia Montseny : 

 

La Boulangerie Pâtisserie se trouvant sur la partie gauche semble être installée au rez-de-chaussée depuis l’inauguration de l’immeuble (1905). La Panaderia y Confiteria Montseny, porte de plus le nom de cette petite localité proche de Barcelone. On en peut donc ne pas exclure que cette boulangerie ait été aussi aménagée lors du projet même d’Ortega. L’intérieur totalement modifié dans les années 60 cache malheureusement le décor d’origine. Le local de droite par contre change d’usage en moyenne tous les 10 ans. Pour le moment (en 2016 et depuis 2013), le local est occupé par Dely Market, spécialiste en produits bios et « celiacos » (pour personnes intolérantes au gluten). Dans les années 2000, ce même local était occupé par l’imprimerie Tipograf puis Megapixel, et dans les années 90 nous avions eu aussi un local de Pizza Hut au même endroit.

Depuis avril 2016, des travaux de restauration et de ravalement de façade ont commencé. Ce qui va lui donner certainement un brillant renouveau qui n’est pas pour me déplaire !

Photo : Entrée de la panaderia Montseny. Photo vers 2014.

    

Photos : Détail partie centrale du troisième étage (2010), Ensemble de l'édifice (2012), les deuxième et troisième étages (2010).

Les conseils du Petit Hergé :

 

Le quartier de Balvanera est le quartier le plus riche en architecture « nouille » (Art Nouveau), donc pour les mordus d’architecture et pour les amateurs de cette époque, c’est un délice de pouvoir rencontrer au fil de votre promenade des bâtiments qui n’ont pratiquement pas changé depuis un siècle. J’ai déjà répertorié 33 édifices « Art Nouveau » dans le quartier que je ne manquerai pas de vous divulguer dans un futur article. On peut pénétrer dans certains, dans d’autres non (comme la Casa de los Lirios), mais de toute façon les curiosités ne manquent pas dans ce quartier, donc allez y vous y perdre !

Très proche dans le secteur à voir et à visiter :

Palacio Congreso Nacional (à 200 m),  Plaza Congreso (à 300 m), Immeuble No hi ha somnis imposibles (juste à coté), Confiteria A los Angelitos ( à 50 m), Iglesia Regyna Martyrum (à 150 m), Confiteria del Molino (à 300 m), Teatro Empire (à 200 m), Plaza 1° de Mayo (à 300 m), Pasaje Ambrosio Colombo (à 500 m), Iglesia Nuestra Señora de Balvanera (à 500 m), Colegio San Jose (à 500 m), Mercado Spinetto (à 500 m), Edificio Casa Moussion (à 500 m).

Photo : Détail du premiere étage. 

Adresse : Casa de los Lirios : Rivadavia 2027-2031. Quartier de Balvanera. Métro : Congreso ou Pasco.

Pour toutes questions ou visites me contacter par mail sur : petitherge@hotmail.com

Photo : Le "Poseidon" ou l'"Eole" de la corniche. 

A lire aussi dans le Petit Hergé :

 

      

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans Buenos Aires
commenter cet article

commentaires

Michel T. 10/04/2016 17:21

Encore une vraie découverte cette Casa de los Lirios. C'est vrai que le style est assez réussi par rapport à Gaudi.

Par contre, pas d'idée pour la tête ...

Le Petit Hergé 10/04/2016 20:24

Bonjour Michel ! De plus l'idee pour un Europeen de venir à Buenos Aires pour decouvrir l'Art Nouveau n'est pas encore répandue. Comme Buenos Aires n'a subit aucun bombardement au XXème siècle, et que des quartiers entiers n'ont pas connu les bulldozer des promoteurs immobiliers dans les années 50-70, cela a permis de conserver un florilege de batiments de cette époque. J'en ai pour le moment repertorié au moins une bonne centaine à Buenos Aires. De quoi donc me lancer dans un article special à ce sujet ! A bientot ! Herge !

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 août 2017

L'Euro est à

↑ 20,65 ARS

L'USD est à

↑ 17,15 ARS