29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 15:20

Mise à jour : 29 septembre 2012.

nullFaut Pas Rêver : Argentine version 2012 :

 

Après la diffusion hier soir (vendredi 28 septembre 2012) de l’émission Faut Pas Rêver sur l’Argentine sur la chaine française France 3. Je me devais de l’incorporer à mon site et d’en faire profiter les lecteurs.

Je ne vous cacherai pas que je ne suis pas toujours amateur de ce genre de documentaires qui en 6 ou 7 volets veulent toujours faire découvrir aux français (et surtout aux touristes potentiels) une « certaine vision » sur le pays, finalement très touristiques et avec toujours une tendance à vouloir provoquer l’émotion chez le téléspectateurs sur quelques sujets pour lesquels on se laisse porter (handicapés, enfants, cartonero, misère, …) sans jamais véritablement entrer dans la vie quotidienne de la majorité des 40 millions d‘habitants et de s’attaquer (sans pour autant devenir un reportage économique) à des sujets réels (qui peuvent fâcher) sur la vie quotidienne, la politique, le social, l’économie, l’histoire, etc…. qui nous, pauvres habitants de ce vaste pays « presque 6 fois comme la France », nous touchent 365 jours par an !

 

« Faut pas rêver »  reste un reportage « touristique » et il ne faut jamais l’oublier, c’est ce qui m’attriste un peu. On caresse le téléspectateur dans le bon sens du poil et on lui offre du tango, des enfants et des paysages « à couper le souffle » à longueur de bobine. Il est certains que ça donne envie aux français de venir aussi faire un tour par ici. Une vision angélique d’un pays « où tout va bien ». C’est sans doute un bon point pour relancer le tourisme en Argentine. Je rêve d’avoir un jour des reportages de bonne qualité mais un peu plus tourné sur les réalités des pays traités.

 

Un post est ouvert sur Voyageforum.com concernant aussi ce reportage.

Je vous laisse donc seuls juges de ce reportage, et bien entendu cliquez tout en bas de cette page sur « écrire un commentaire » et connaitre vos réactions.

 

Bon visionnage de 2 heures et 2 minutes !

 

Vidéo : "Faut pas rever". France 3. 28 septembre 2012. 2 heures et 02 minutes.

Premier reportage : le train des nuages :

 

Reportage tourné qu’à des fins touristiques pour susciter l’envie aux français de venir le prendre !

La réalité de ce train est tout autre. Voila maintenant une bonne quinzaine d’années, que les voies, comme le matériel ferroviaire n’est plus du tout entretenu. Les installations sont totalement obsolètes et les incidents sur cette ligne se multiplient. Les services sont très souvent interrompus quelques jours après un accident, quelques semaines, ou même plusieurs mois lorsque les tribunaux de Salta sont mis à contribution pour démêler les affaires entre la société touristique d’exploitation privée "Belgrano Cargas", la province de Salta qui est propriétaire de la voie, et une société privée qui est responsable du marketing et de la vente des billets "Ecotren".

Cette ligne est hautement dangereuses, et on aura surement un de ces jours un accident mortel lorsqu’une rame finira au fond d’un ravin.

 

Dernier incident, il n’y a de ça qu’une semaine ! Le vendredi 21 septembre 2012.

468 personnes sont restées bloqués pendant 6 heures à 4.000 m d’altitude. Il n’y avait pas assez de couvertures, pas assez d’eau et pas assez d’oxygène. Après plusieurs heures, un bus a été envoyé pour rapatrier sur Salta les passagers. Il y a eu 40 personnes déviées sur l’hôpital de Salta.

Le train est resté bloqué, car la locomotive est tombée en panne ! Puis on envoie une deuxième locomotive en secours et celle ci tombe aussi en panne !!!! "Hubo fallas técnicas en las dos locomotoras", confirmó Juan Cabrera, director comercial de Eco Trans, la empresa privada que opera el tren. Les passagers n'ont pu etre ramené à Salta qu'en Renault Traffic au petit matin du samedi.... (imaginez la nuit et le froid a 4000 m d'altitude pour des personens qui n'y sont pas préparés !) 

 

Surtout ne prenez absolument pas ce train !

 

Nous avons là un film totalement publicitaire, quant au « guide » qui accompagne l’équipe de Faut pas rêver, il s’agit tout simplement d’un employé de la compagnie. Une pub pas chère pour la société et qui est passé en France !  Un reportage pas cher pour l’équipe de « Faut pas rêver », mais pour moi ce n’est pas du journalisme, c’est de la propagande !

Article à lire :

- http://noticias.univision.com/america-latina/argentina/article/2012-09-22/desperfecto-en-tren-de-las-nubes-argentina

- http://www.infobae.com/notas/672807-Manana-volvera-a-funcionar-el-Tren-de-las-Nubes.html

 

Sur la vidéo : 14 mn 30 s : « Heureusement il ne s’est jamais rien passé de très grave »

 

Le lendemain samedi 22 septembre 2012, le train repartait avec 400 touristes kamikazes à bord sans aucune prise de mesures nouvelles !

  

Réclamation le samedi 22 fevrier des touristes contre la société Ecotren. Le même jour, la société continuait à vendre de nouveaux billets aux nouveaux arrivés........ En attendant la compagnie Ecotren promettait de rembourser les passagers dans ...............10 jours !

 

Comme le titre le journal de Salta le mercredi 26 septembre 2012 : El Tribuno : "Hay dudas sobre el Tren a las Nubes".

Lisez ce meme numero du 26 sept, c'est passionnant :  http://www.eltribuno.info/salta/205515--Hay-dudas-sobre-el-Tren-a-las-Nubes.note.aspx

 

"Faux pas Rever" n'est pas là pour vous parler de la réalité d'un sujet, il est là pour vous laver le cerveau et vous raconter des "histoires gentilles et merveilleuses" que vous acceptez d'écouter. 

nullDeuxième reportage : Procession dans le hameau de Tomasa (province de Salta).

 

Paternaliste, condescendant, on se demande si c’est bien ou non de vivre dans l’ignorance et la superstition. Nous sommes dans Tintin et le temple du Soleil ! Ou même pourquoi pas dans Tintin au Congo ! Des clichés et des clichés…..

Au fait pourquoi sur un sujet sur les indiens de l’altiplano, il n’y a que de la musique de fond anglo-saxonne ? C’est un reportage qui endort !

 

Troisième reportage : St Exupery en Argentine

 

Difficile pour moi d’être impartial, car Alain d’Etigny est un ami. Ce que je peux dire, c’est que j’ai tout de même appris des choses sur Guillaumet et St Ex. Surement un des meilleurs reportages de ce Faut Pas Rever.

 

Quatrième reportage : le football

 

C’est sûr, on ne pouvait pas s’y dérober. Le foot, comme le tango c’est forcement obligatoire à raconter dans un reportage étranger sur l’Argentine !  C’est un peu comme la baguette sous le bras ou la haute couture pour la France. Des clichés qui ont la peau dure. A moins de l’aborder à travers le biais du commentateur footballistique porteño qui est en effet une race à part dans le monde sportif local. Je le trouve original ce reportage. De plus c’est intéressant. On découvre l’apprentissage des commentateurs sportifs. L’Argentine est peut être le seul pays au monde (avec le Brésil) à avoir un enseignement de ce type !

nullCinquième reportage : Ecole à San Antonio de los Cobres :

 

Ca n’engage que moi, mais c’est franchement un sujet qui ne m’intéresse pas. Ca m’ennuie, on voit le club vidéo de l’école, on tourne en rond, ca ne mène a rien…  Ca a peut être amusé la « journaliste » de faire la figurante pour les élèves, mais je n’y vois aucun intérêt ! 

 

Sixième reportage : Chaco : Milo Lockett

 

Pas mal du tout, de quoi connaître un peintre argentin qui a en effet le vent en poupe. Le site à voir : http://laventanaarteycultura.blogspot.com.ar/2011/10/entrevista-milo-lockett-arte.html

Une autre vidéo intéressante de mai 2011 sur le peintre : http://tn.com.ar/sociedad/exitosos-y-solidarios-los-sonidos-del-compromiso_054887

 

Septième reportage : Salta :

 

Non, non, Salta n’est pas la seule grande ville de la région (de la province peut être) mais de la région c’est la ville de Tucuman qui est le double de celle de Salta. C’est bizarre, on croit que l’on va avoir un petit aperçu de la ville et on dérive sur le droit des homosexuels en Argentine. Oui, pourquoi pas. Il y en a aussi à Salta. A nouveau un reportage qui commence a battre de l’aile au bout seulement de quelques minutes car on ne sait pas vraiment ce qu’il aborde.

nullHuitième reportage : Le Tango :

 

Comme le foot, le voila le bon cliché…. Après les milongas, les tango show, cette fois ci on aborde le tango à travers le danseur de tango… mouuuuuias, pourquoi pas ? Mais je m’ennuis aussi rapidement…. On n’apprend pas grand chose !

 

Neuvième reportage : Le docteur Carlos :

 

Pourquoi faut il que la journaliste se prenne pour une vedette, c’est « elle en compagnie de… ». Questions idiotes, remarques stupides,…. Chantal Goya dans la Puna.  Chantal Goya avec Moise, avec le Docteur , super …..les lamas !

 

Dixième reportage : Iguazu :

 

A nouveau avec des « guides » donc comme pour le train des nuages, des employés qui n’ont pas non plus forcement la liberté de pouvoir s’exprimer librement.

Sans le vouloir, peut être, un reportage sur une réserve à touristes, le parc d’acclimatation avec ses petits trains… On aura compris, tout va bien, le parc est merveilleux et vous y êtes invités à y passer lors de votre prochain passage au Brésil ou en en Argentine. Franchement un reportage bien pauvre ! Encore un reportage publicitaire !

 

Onzième reportage : l’estancia de Rafael.

 

Un peu cliché, mais bon, c’est agréable à regarder !

Un article sur Céline du 02 août 2009 : http://www.lanacion.com.ar/1155963-la-patagonia-de-celine

nullEn conclusion :

On sent qu’il y a eu deux équipes totalement différentes dans ce numéro de « Faut pas Rêver » Argentine 2012. L’équipe de Tania Young sur le NOA, que je ne trouve absolument pas au niveau de ce qui devrait être fait. C’est un peu les « aventures de Martine ». Tania et le docteur, Tania et les lamas, Tania et la procession,…elle joue la vedette et ne s’attache qu’à des sujets bateau qui endorment. L’autre équipe qui a traité des sujets sur Buenos Aires et sur la Patagonie qui montrent déjà des sujets bien mieux traités.

 

Mon top 4 des meilleurs sujets :

-          L’estancia de Rafael

-          Saint Exupéry et l’aéropostale

-          Milo Lockett

-          Les commentateurs de football

Ce Faut pas Rever de 2012 sur l’Argentine est meilleur que celui de 2008.

null      


Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 02 - Tourisme
commenter cet article

commentaires

Didier 12/12/2013 13:21


Personnellement, je n'ai pas du tout aimé cette émission. Pour 2 raisons essentielles : d'abord, à cause de la présentatrice prétentieuse et dédaigneuse, Tania Young, qu'il faut se coltiner en
train de se faire filmer pendant ses vacances... C'est aussi à cause de plusieurs reportages, que j'ai trouvés extrêmement superficiels, anecdotiques voire aguicheurs. Bref, la sensation d'un
travail bâclé et l'Argentine vue par des gens qui la connaissent très mal et qui la présentent comme ils aimeraient la voir. Une arnaque, quoi !


Je ne peux que recommander cet autre reportage de France 5 datant de 2012, beaucoup plus en phase avec la réalité et avec des enquêtes plus approfondies que dans "Faut pas rêver" : Argentine, l'imagination au pouvoir.

Didier 12/12/2013 13:11


essai

Didier 12/12/2013 12:46



Marja 12/10/2012 09:09


¡Hola !
Je suis une argentine qu’habite en Bourgogne.  Je suis tout à fait d'accord avec ton article. Je suis restée très déçue après avoir vu cette émission, une vision très superficielle sur
l’Argentine…
Merci et bravo pour tes articles si proches de la réalité de mon pays…


Marja 

Olivier 12/10/2012 04:24

Hola ! Je viens de finir de voir le reportage... C'est exactement ce que l'on peut attendre d'un reportge télé du vendredi soir ! Certains sujets sont meme intéréssants (St Ex en particulier).
Concernant Saint Exupery entre Varennes-Jarcy, Auteuil et maintenant BsAs, j'ai un peu l'impression de le suivre... C'est vrai qe je suis bon public mais je pense que le but meme de l'émission est
de présenter une vision idillyque et touristique comme le but de l'émission de M6 dans un tout autre registre était de faire du sensationnel. Hasta pronto ! Olivier.

Alain d'Etigny 11/10/2012 02:29


Sur le reportage Aéropostale et Saint-Exupéry…


Pour les lecteurs du forum du Petit Hergé : Je confirme que je suis bien cousin avec Olivier et Frédéric d’Agay, plus proches parents
d’Antoine de Saint-Exupéry.


Pour M. Bacquié :


Si l’unique méprise du commentaire fut une confusion entre Pacheco et Moron, cela ne me semble pas une si « grosse erreur ». Les deux
quartiers sont situés dans la banlieue Nord-Ouest de Buenos Aires. Moron est effectivement le lieu où se trouve le musée aéronautique. Et Pacheco l’endroit où se situaient les hangars de
l’Aéropostale. En octobre 2007, Frédéric d’Agay m’a d’ailleurs demandé de le représenter pour l’inauguration de la place El Principito à
El Talar de Pacheco. Je m’y suis rendu avec beaucoup de fierté.


A part « le neveu dont on n'a jamais entendu parler » et la confusion des
lieux, le reportage St-Ex n’a t-il pas eu à vos yeux quelques points positifs ?


Vous qui avez été pilote, n’avez vous pas eu de plaisir à regarder ces belles images d’Argentine vues du ciel ? Vous qui avez écrit sur
l’Aéropostale, connaissiez-vous l’existence de Juan Gualberto Gomez, l’enfant témoin de la rencontre entre Guillaumet et Saint-Exupéry à La Consulta ?


Le sujet de 11 mn sur l’Aéropostale - très court au regard du nombre d’images qui ont été réalisées -  n’était pas annoncé
comme une reconstitution historique. Mêlé à d’autres approches, il était un simple coup d'œil sur l’Argentine.


Je pense souvent au regard d’Antoine de Saint-Exupéry qui voyait dans le développement de la Ligne une façon de créer un lien entre les hommes.
Puisse ce forum rester dans le même esprit.


Alain d’Etigny

Le Petit Hergé 12/10/2012 00:23



Bonjour Alain ! Merci pour ces précisions. En effet, le reportage sur St Ex et sur Guillaumet était sans nul doute le plus intéressant de l'émission. On regrettera bien sur qu'il n'eût duré que
11 mn. Pour une fois que l'on avait un sujet un peu plus "intello" que la moyenne de "Faut pas rêver". Enfin un peu d'histoire dans ce genre d'emission qui bien souvent n'est qu'une sucession de
sujets touristiques. En tout cas, j'apprecie le moment ou tu dessines sur le sable et ou l'on s'appercoit que finalement l'elephant dans le chapeau du Petit Prince pourrait être cette ile perdue.
A bientot !   



Charly 02/10/2012 19:45


Hola!


je suis tout à fait d'accord avec ton article. Pour ma part, je trouve que c'est une vitrine publicitaire qui me donne envie de vomir. Dommage !


Saludos!

Paddy 01/10/2012 17:46


Quel que soit le pays, à de rares exceptions près, quand on le connaît un peu, on est toujours déçu par ce genre de (hum) reportage. Forcément : une petite équipe de journalistes débarquent, sauf
miracle ils ne connaissent rien au pays qu'ils investissent, et courent en conséquence de cliché en cliché. Pour l'Argentine, ça ne rate jamais : football, tango, "grands fanions", comme dit
Hergé. Quand en plus il faut suivre sur ce terrain des exploratrices de haute volée du calibre de Tania Young ou de Patricia Loizon, on atteint généralement des sommets de touristite aiguë. Il
n'y a pas longtemps, un hurluberlu du même genre nous a trimballé chez "de vrais gauchos". Bien entendu, on a eu droit à un asado. Ah, la viande argentine ! Ah, les gauchos qui parlent aux
chevaux ! Bon, en même temps, il faut prendre ça comme des films touristiques, pas comme des documentaires.

Gerard Provost 01/10/2012 16:02


A l'attention de Sandrine et à propos de Mapuche:


A plusieurs reprises C. Férey évoque Saint-Ex, sans le nommer: "l'aviateur aux yeux à ressorts", "au costume de fer", "l'aviateur aux yeux déboulonnés".... En fait il s'agit de la statue en
fer forgé, réalisée par Carlos Regazzoni et plantée sur Libertador près de son atelier et du Museo del Ferrocaril... D'ailleurs l'héroine Jana est sculptrice et son atelier est situé à cet
endroit dans ce roman, pas de doute Férey s'est inspiré sans le dire du "vulcain patagon".


Je posséde plusieurs photos prises en février 2009, si quelqu'un est intéressé pas de problème... Désolé d'avoir un peu monopoliser l'espace commentaires.


Gérard


 


 

Gerard Provost 01/10/2012 10:37


Pour ceux qui s'interessent à Saint-Ex et qui sont à Buenos-Aires vous pouvez vous procurer le livre "Saint-Exupéry en la Argentina" (30 pesos) à la Villa Ocampo (Elortondo 1811 Beccar) qui a
organisé une remarquable expo en octobre 2008. D'ailleurs un article sur Victoria Ocampo serait le bienvenu sur le site Petit-Hergé; merci pour Mercedes Sosa, et la mise en ligne de "Solo le pide
a Dios" avec Leon Gieco, une de mes chanson préférée.


Je viens de relire "Buenos-Aires" de Alicia Dujnove Ortiz, et je me suis régalé en relisant la descrition du porteno.


Gérard

Sandrine 30/09/2012 17:24


J'ai également lu ce roman, Mapuche, et je suis d'accord avec toi, il est très bon.

Gérard Provost 30/09/2012 17:17


Bonne initiative de commenter l'émission  de la 3; certes il aurait sûrement été préférable de traiter, à propos de l'Argentine, le thème "Faudrait peut être rêver un peu moins..."
(tout de même pas comme un certain reportage de M6) et d'accord aussi avec toi sur le classement et aussi les commentaires de Tania la bobo parisienne!


Ceci étant une véritable enquête ne sera réaliste que si elle s'appuie sur ce que vivent tous les jours ceux qui ont choisis de s'installer en Argentine: trop long pour des journalistes de TV!


A lire: le dernier "série noire" de Caryl Férey "Mapuche" à propos du regard d'un écrivain sur l'histoire argentine et qui a pris le temps pour comprendre avant d'écrire le
livre comme il l'avait fait précedemment pour "Zulu".


Je serai à nouveau à Buenos-Aires du 7 novembre au 20 décembre; est-ce possible de te rencontrer? car en février- mars de cette année, impossible de te contacter.


Gérard


 

Sandrine 30/09/2012 00:49


Je n'ai pas encore tout regardé, mais après la sécurité optimale du train des nuages qui m'a bien fait rire (les ambulances sur le trajet, médecins, infirmières et oxygène à bord), je trouve
dommage de faire le point sur la dévotion des habitants de la région à la Vierge, alors que les peuples ancestraux ont leur culture bien à eux, bien plus riche et connectée à leur région que le
catholicisme que les européens leur ont imposé...

JP 29/09/2012 22:57


Un peu durs vos commentaires ..... Il est pas si mal que ça! Bien sûr, il ne manquait pas la note "française", montrons la misère des autres pour nous rassurer sur notre sort.


Ils auraient pu montrer des endroits peu connus et à découvrir (La Payunia, Esteros del Ibero, Le Mocona etc ....).

Bernard Bacquié 29/09/2012 19:06


Salut Grand Tintin,


J'ai vu l'émission en direct. D'accord avec ton commentaire. Mais de grosses erreurs aussi, surtout concernant Saint-Éxupéry. On nous met Pacheco à Moron, on nous sert un petit neveu dont on n'a
jamais entendu parler et qui ne fait pas partie de la Succession Saint-Éxupéry - d'Agay. Que du touristique, tu l'as dit, ô Rodolphus maximus !

Michel T. 29/09/2012 18:59


Je l'ai vu en partie hier soir sur la Patagonie. C'est vrai, c'est assez "idéal", mais le reportage est vraiment très sympa. Merci pour l'émission entière sur ton site ...

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 août 2017

L'Euro est à

↑ 20,65 ARS

L'USD est à

↑ 17,15 ARS