5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 17:00

Mise à jour : 05 janvier 2012.

Mercredi 04 janvier 2012 - Dakar 2012 - Etape 04/14

San Juan -  Chilecito

Hier on parlait de la chaleur, aujourd’hui on parle de la boue et des arroyos tout du long de cette quatrième étape du Dakar 2012. La piste était très difficile aujourd’hui en raison des fortes pluies qui sont tombées les 48 dernières heures sur la région. L’eau a « nettoyé » le ripio et a dégagé les pierres, ce qui pour les concurrentes motos n’est pas toujours le plus agréable. Une étape donc très technique car il y a avait de nombreux arroyos à passer. Il est donc compréhensible que seuls les « pros » et les pilotes les plus expérimentés aient pu tirer leurs épingles du jeu. Des paysages sublimes proches du Parque Nacional San Guillermo, pas très loin de Talampaya. Les concurrents n’ont pas trop forcé sur la vitesse et ça se ressent coté abandon, très peu sur cette 4ème étape, 3 quads dont l’argentin Pablo Copetti et l’uruguayen Luis Henderson et 2 autos dont l'argentin Victor Mastromatteo.

 

Les titres du jour :

- Tomas Maffei reprend la tête des quads.

- Le grand duel Despres - Coma

- Peterhansel mène la danse.

- Les Hummer trop lourds.

- Euphorie chez Iveco.

 Photo :  Au loin, Peterhansel passe ...

Les vidéos :

Vidéo : Résumé général de l'étape. 3 mn 31 s.

 

Pour la version en allemand : http://www.youtube.com/watch?v=C-SSGvxk7VI

Pour la version en espagnol : http://www.youtube.com/watch?v=C-SSGvxk7VI

  

Coté quad :

Si le passage des arroyos est difficile pour les motos, pour les quads aussi l’eau était un obstacle majeur pour cette étape. Les frères Patronelli ont peut être freiné un peu leurs ardeurs sur cette étape et lever le pied en jouant la carte sécurité. Alors l’autre argentin Tomas Maffei en a profité et a remporté l’étape. C’est une petite surprise aujourd’hui, la victoire d’un autre dans la catégorie réservée aux frères Patronelli. C’est bien, ca relance la course ! Maffei reprend donc le maillot jaune à Alejandro Patronelli. La catégorie quad est aujourd’hui presque totalement sud américaine pour ne pas dire argentine. 4 argentins aux 4 premières places du classement général.

Photo : Tomas Maffei gagne l'étape du jour.

  

 

Carte et profil de la spéciale de la quatrième étape du Dakar 2012.

Encore une étape au dessus des 3.000 m, On attendait du sable et des rios à sec, mais cette fois beaucoup de terrains trempés, boue et passages d'arroyos.  

  

Coté moto :

C’est toujours le duel entre Marc Coma et Cyril Desprès. Il fallait que Coma fonce aujourd’hui pour rattraper le retard du à son erreur de navigation de la veille quitte à prendre des risques. Le jeu en valait la chandelle, puisque Coma à gagné cette étape en arrivant 2 mn 02 s avant le français, il colle un peu plus au classement général sur Despres en passant de 10 à 8 mn. C’est encore insuffisant, mais le suspense sera forcement au rendez vous les jours suivants pour savoir qui des deux craquera le premier.  Derrière, les autres sont loin, même très loin ! Le 3ème, le portugais Helder Rodrigues, est à presque une demi-heure derrière. Les autres ont subit des diverses pannes, problèmes mécaniques et erreur de navigation. Ils leur importent plus de finir le Dakar que d’envisager sérieusement de monter sur le podium.  C’est ainsi que Frans Verhoeven avec une panne électrique ne pouvait plus redémarrer sa moto. Il a perdu 15  minutes à réparer et a surement perdu aujourd’hui l’opportunité de revenir dans les premiers. Le français David Casteu a fait une faute de navigation au tout départ de la spéciale, et a perdu aussi tout bêtement 15 mn, tout comme le chilien Lopez.

Photo : Cyril Despres sur l'étape San Juan - Chilecito du Dakar 2012

Vidéos sans commentaires :

 

Vidéo : Le paysage du jour, la province de la Rioja. 0 mn 25 s.

Vidéo : Course sur le ripio.

 

Vidéo : Le Magazine du jour. Une voiture électrique de Lettonie sur le Dakar. "Oscar" (#370) toujours en course, classée 110ème après la 4ème étape.

  

Coté auto :

Peterhansel est le grand gagnant du jour ! Il mène la danse et en emportant cette étape, passe d’un coup de la 5ème à la première place laissant son principal rival De Villiers à plus de 5 mn derrière lui. Un petit coup de chapeau à l’argentin Terranova qui arrive à la deuxième place de l’étape (ce qu’il n’avait jamais réalisé), une simple petite victoire d’estime, puisqu’avec une heure et demie de retard au classement général, il n’est pas en mesure de faire peur aux premiers. Al Attiyah doit regretter son VW de l’année dernière, car si le Hummer fonce vite en ligne droite, il devient bien plus capricieux dans les courbes et devient un véritable éléphant bien lourd quand il touche des secteurs boueux. C’est ce qu’il lui est arrivé hier, un mastodonte les 4 pneus englués dans la boue et 13 minutes pour s’en défaire. Alors à l’arrivée, il concède encore 27 mn de retard, et aujourd’hui s’enfonce dans le classement général à la 7ème place. Alors, le Hummer pas à sa place pour le Dakar ? L’autre Hummer de Gordon a subit les mêmes caprices du terrain et en plus a crevé plusieurs fois.

Photo : Très bonne journée pour Terranova.

Les vidéos des entrevues :

 

Vidéo : Entrevue avec le motard Marc Coma et le pilote Stéphane Peterhansel, vainqueurs de la quatrième étape.

(En français). 0 mn 57 s.

 

  

Coté camion :

L’Euphorie chez Iveco et les pleurs chez Kamaz. Chagin continue à perdre ses cheveux ! Troisième victoire de suite pour De Rooy ! On ne peut plus l’arrêter ! Le Kamaz de Nikolaev est arrivé avec 8 bonnes minutes de retard. Au classement général, 3 Iveco devant, un Tatra à presque 13 minutes et le premier Kasakh sur Kamaz à 13 mn aussi. Ales Loprais a pu terminer l’étape à 11 minutes du premier avec un pare brise cassé.

Photo : De Rooy passe un arroyo.

 

Photo : En Argentine, le bivouac est devenu "Vivac". L'entrée de celui de Chilecito.

3.000 repas servis au bivouac chaque jour :

(Article du dakar.com)

 

Sergio Vergara est un précurseur. C'est le nom de code de ce colosse sur lequel repose une partie de l'exploit quotidien de la Sodexo: nourrir, trois fois par jour,  tout un bivouac. Chaque jour, sur le coup de 11h00 il part vers le campement suivant, caler la restauration à venir.  Accompagné de 5 autres membres de la société de restauration collective il vérifie que l'installation se fait correctement. Veille que les dernières commandes sont bien arrivées. Il trouve sur place deux des six camions qui se relayent,  d'étape en étape.  Á l'intérieur,  les éléments pour cuisiner froid et chaud. Également sous ses yeux, alors, l'immense tente en U du catering déjà montée : « L'an dernier à San Juan un vent très fort avait cassé la structure. On avait eu moins de 24 heures pour  tout remonter » se rappelle Sergio qui travaille quasiment toute l'année sur la mise en place du dispositif Dakar.

Pendant ce temps sur le bivouac de l'étape du jour l'activité est frénétique. Mario Mergara, Chilien de Santiago, attaque sa journée. De 10h00 à 22h00 il installe puis s'occupe à servir, à partir de 15h00 chaque jour  et  cejusqu'à 22h00, les pates que les concurrents plébiscitent.  Si l'élaboration des menus fait évidemment partie du travail en amont il y a même des dégustations  qui sont réalisées avant que le contrat  liant le restaurateur à ASO soit validé. Fernando Mendihalarzu est le chef de projet Sodexo sur le Dakar. Il  dirige  l'ensemble de la restauration depuis l'arrivée de l'épreuve sur le contient Sud-Américain. Son défi ?  Coordonner chaque  jour 66 personnes  des équipes Sodexo  venant des pays parcourus et une vingtaine de prestataires locaux. Pour un enjeu de taille : livrer tous les jours 1.000 à 1.100 repas de midi et passer, le soir, à 2.500 repas. Sans oublier les quelque 2.200 petits déjeuners. Avec des chiffres qui affolent les compteurs. Un Dakar ce sont, par exemple, 120.000 litres d'eau, 6 tonnes de pain ou encore 1.000 tonnes de viande quand un asado est programmé.

Une performance qui passe, pour Fernando, par «la capacité de la logistique à arriver à temps. Mais tout cela se prépare dès la fin du précédent Dakar. Je travaille toute l'année pour régler au mieux les 15 jours de la course. »   Forte de l'expérience d'un service  prêté aussi sur les sites miniers du pays où il s'agit d'offrir une restauration à des milliers d'employés, Sodexo répond aux défis quotidiens d'une épreuve internationale itinérante. E n s'appuyant aussi sur l'enthousiasme de ses équipes. Mariane, 34 ans, en est à son 4ème Dakar. « J'aime bien être confrontée  aux différences de culture » dit-elle tant dit qu'Andrea, chilienne de 35 ans, apprécie de sortir de son quotidien. Tout comme Jessica, une versaillaise de 22 ans étudiante à Buenos Aires. Fernando, lui, apprécie tout particulièrement quand son bivouac vibre de l'ambiance du partage : « L'an dernier un pilote m'a demandé de passer derrière les comptoirs pour servir lui-même. Il l'a fait durant au moins 20 minutes. C'était très vivant. »

 

 

Photo : Au loin, les Andes.

Le classement de la quatrième étape :

Moto :

1 - Marc Coma (#1) (Espagne) sur KTM.

2 - Cyril Despres (#2) (France) sur KTM à 02 mn 02 s.

3 - Frans Verhoeven (#15) (Pays Bas) sur Sherco à 8 mn 26 s.

Quad : 

1 - Tomas Maffei (#257) (Argentine) sur Yamaha.

2 - Alejandro Patronelli (#250) (Argentine) sur Yamaha à 05 mn 33 s.

3 - Marcos Patronelli (#252) (Argentine) sur Yamaha à 07 mn 56 s.

Auto :

1 - Peterhansel (France) / Cottret (France) (#302) sur Mini.

2 - Terranova (Argentine) / Grider (Etats Unis) (#308) sur Toyota à 05 mn 19 s.

3 - De Villiers (Afrique du Sud) / Von Zitzewitz (Allemagne) (#301) sur Toyota à 06 mn 42 s.

Camion :

1 - De Rooy (Pays Bas) / Rodewald (Pays Bas) Colsoul (Belgique) (#502) sur Iveco.

2 - Stacey (Pays Bas) / Van Goor (Pays Bas) / Der Kinderen (Pays Bas) (#505) sur Iveco à 1 mn 13 s.

3 - Biasion (Italie) / Huisman (Pays Bas) / Albiero (Italie) (#511) sur Iveco à 1 mn 43 s.

Classement général à la fin de la quatrième étape :

Moto :

1 - Cyril Despres (#2) (France) sur KTM

2 - Marc Coma (#1) (Espagne) sur KTM à 08 mn 10 s.

3 - Helder Rodrigues (#3) (Portugal) sur Yamaha à 26 mn 48 s.

4 - Francisco Lopez Contardo (#4) (Chili) sur Aprilia à 29 mn 50 s.

5 - David Casteu (#14) (France) sur Yamaha à 30 mn 37 s.

6 - Paulo Goncalves (# 7) (Portugal) sur Husqvarna à 35 mn 16 s.

7 - Frans Verhoeven (#15) (Pays Bas) sur Sherco à 37 mn 48 s.

8 - Juan Pedrero Garcia (#5) (Espagne) sur KTM à 38 mn 19 s.

Quad : 

1 - Tomas Maffei (#257) (Argentine) sur Yamaha.

2 - Alejandro Patronelli (#250) (Argentine) sur Yamaha à 02 mn 52 s.

3 - Marcos Patronelli (#252) (Argentine) sur Yamaha à 06 mn 10 s.

4 - Bonetto (#282) (Argentine) sur Honda à 1 h 05 mn 04 s.

5 - Ignacio Casale (#264) (Chili) sur Yamaha à 1 h 52 mn 56 s.

6 - Laurent Duvernet-Pret (#274) (France) sur Honda à 1 h 54 mn 30 s.

7 - Norberto Cangani (#271) (Italie) sur Polaris à 2 h 40 mn 27 s.

8 - Rodrigo Ramirez (#266) (Chili) sur Can Am à 2 h 51 mn 48 s.

Auto :

1 - Peterhansel (France) / Cottret (France) (#302) sur Mini.

2 - De Villiers (Afrique du Sud) / Von Zitzewitz (Allemagne) (#301) sur Toyota à 05 mn 41 s.

3 - Roma (Espagne) / Perin (France) (#305) sur Mini à 06 mn 44 s.

4 - Holowczyc (Pologne) / Fortin (Belgique) (#304) sur Mini à 08 mn 10 s. 

5 - Gordon (Etats Unis) / Campbell (Etats Unis) (#303) sur Hummer à 16 mn 23 s.

6 - Novitsky (Russie) / Schulz (Allemagne) (#312) sur Mini à 26 mn 25 s.

7 - Al Attiyah (Quatar) / Cruz (Espagne) (#300) sur Hummer à 30 mn 44 s.

8 - Sousa (Portugal) / Garcin (France) (#307) sur Great Wall à 30 mn 45 s.

 Camion :

1 - De Rooy (Pays Bas) / Rodewald (Pays Bas) Colsoul (Belgique) (#502) sur Iveco.

2 - Stacey (Pays Bas) / Van Goor (Pays Bas) / Der Kinderen (Pays Bas) (#505) sur Iveco à 02 mn 42 s.

3 - Biasion (Italie) / Huisman (Pays Bas) / Albiero (Italie) (#511) sur Iveco à 03 mn 06 s.

4 - Loprais (Tchéquie) / Almasi (Tchéquie) / Ernst (Tchéquie) (#501) sur Tatra à 12 mn 57 s.

5 - Artur Ardavichus (Kazakstan) / Kuzmich (Rusie) / Turlubaev (Kazakstan) (#533) sur Kamaz à 13 mn 03 s. 

6 - Van Vliet (Pays Bas) / Peters (Pays Bas) / Bruynkens (Belgique) (#507) sur Man à 19 mn 22 s.

7 - Nicolaev (Russie) / Savostin (Russie) / Rybakov (Russie) (#500) sur Kamaz à 20 mn 22 s.

8 - Mardeev (Russie) / Shibalov (Russie) / Belyaev (Russie) (#504) sur Kamaz à 25 mn 06 s.

A lire dans le Petit Hergé, la totalité des articles du Dakar 2012 :

- Dakar 2012. Présentation.

- Dakar 2012. Prologue Mar del Plata. 31 décembre 2011

- Dakar 2012. Décès du motard argentin Jorge Martinez Boero. 1er janvier 2012.

- Dakar 2012. Les plus belles vidéos de la quinzaine. 02 janvier 2012.

- Dakar 2012. Etape 01/14 Mar del Plata - Santa Rosa. 02 janvier 2012.

- Dakar 2012. Etape 02/14 Santa Rosa - San Rafael. 03 janvier 2012.

- Dakar 2012. Etape 03/14 San Rafael - San Juan. 04 janvier 2012.

- Dakar 2012. Etape 04/14 San Juan - Chilecito. 05 janvier 2012.

- Dakar 2012. Etape 05/14 Chilecito - Fiambala. 06 janvier 2012.

- Dakar 2012. Etape 06/14 Fiambala - Copiapo. 07 janvier 2012.

- Dakar 2012. Etape 07/14 Copiapo - Copiapo. 09 janvier 2012.

- Dakar 2012. Etape 08/14 Copiapo - Antofagasta. 10 janvier 2012.

- Dakar 2012. Etape 09/14 Antofagasta - Iquique. 11 janvier 2012.

- Dakar 2012. Etape 10/14 Iquique - Arica. 12 janvier 2012.

- Dakar 2012. Etape 11/14 Arica - Arequipa. 13 janvier 2012.

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

Michel T. 08/01/2012 11:13


Je trouve qu'il a moins d'images de ces coins magnifiques (Talampaya, col de Chilecito ...)

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 mai 2017

L'euro est à

► 17,95 ARS

L'usd est à

► 15,90 ARS