1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 14:47
Mise à jour : 1er avril 2009.

Il est 10h, les portes s'ouvrent, les argentins vont rendre hommage à Raul AlfonsinCe matin à Congreso :

Il est midi  à Buenos Aires (17h à Paris), depuis maintenant deux heures, les argenitins voulant voir une dernière fois l’ancien président Raul Alfonsin ont formé une queue s’étirant sur près de 4 cuadras sur l’avenida Callao.

La circulation est coupée sur la Plaza congres, Avenida Rivadavia et Callao.

Il est vrai que depuis maintenant plus de 12 heures les chaînes de télévision d’information en continu n’ont pas cessé de parler de l’ancien chef de l’état comme d’un symbole, celui de la démocratie retrouvée, et en cette période troublée de politique intérieure, pour le moment partisans ou adversaires de la politique gouvernementale ont rangé leurs armes pour quelques jours, tous se rangeant derrière le souvenir de cet homme.


Pendnat toute la matinée les couronnes arrivent à Congreso
Photo : Pendant toute la matinée, les couronnes et les gerbes arrivent à pied pour être déposées devant l'entrée de Congreso.
(Mardi 01er avril vers 10h).


L'arrivée du corp de Raul Alfonsin à CongresoL'Argentine en deuil :

Ce matin de bonne heure à 08h, le convoi mortuaire est arrivé sur le parvis du Congreso, une formation du régiment de grenadiers ont encadré alors la dépouille et l’ont accompagné dans la chapelle vive installée pour la circonstance dans le salon bleue de la partie du bâtiment réservé au Sénat. Déjà de nombreux argentins attendaient sur l’avenida Callao l’ouverture des portes prévue pour 10 h, pour saluer une dernière fois l’ancien président.

 

Les membres de la familles plus les hommes politiques ont alors assisté aune bénédiction donnée par Monseigneur Justo Laguna. Tous les drapeaux argentins dans le pays sont en berne, et en premier lieu, depuis hier soir celui qui surmonte le Congreso.

Un drapeau de 35 m de long a été déployé au pied du bâtiment, quelques militants radicaux ont posé aussi des drapeaux aux couleurs rouges et blanches de leur parti. Anonyme et organisations déposent au pieds de la grilles des gerbes de fleur et des couronnes.


 


Vidéo : Il est 08h00 du matin en ce mercredi 1er avril 2009, le convoi arrive à Congreso, le cercueil est placé dans le salon bleu.

Julio Cobos attend l'arrivée du convois funènbre sur les marches du CongresoCobos en première ligne :

Comme le veut le protocole, c’est Cobos en tant que vice président mais aussi comme président du Sénat qui a reçu le cercueil dans le salon bleu à son arrivé. La présidente de la Nation est pour le moment à Quatar et ne pourra se rendre aux obsèques qui auront lieu demain (jeudi) à Recoleta. (Elle doit se rendre pour le G20 à Londres). Cristina Kirchner avait déjà avant-hier pris des nouvelles de l’état de santé de Raul Alfonsin auprès de sa famille et leur a hier soir téléphoné de nouveau pour présenter ses condoléances et leur offrir toute l’aide nécessaire pour la mise en place des obsèques. En son absence, Cobos devient le représentant de l’Etat argentin et devra assurer toutes les obligations protocolaires dues à sa charge.

Connaissant l’état détestable (depuis la crise du campo de l’année dernière) des relations entre Cobos et Cristina Kirchner. Chacun voit en ce moment un espoir possible de réconciliation et d’une avancée possible des deux cotés une fois la présidente de retour, de trouver un sortie à cette crise qui dure maintenant depuis plus d’un an.

 

Pour le moment, tout le monde serre les rangs et péronistes, radicalises et kirchneristes se mettent tous derrière le souvenir d’un homme qui pu réinstaurer la démocratie dans le pays.


Justo laguna prie avec la famille et les membres du gouvernement
Photo : Justo Laguna prie avec les membres de la famille et le gouvernement. (Mardi 1er avril, vers 08h30)

Raul Alfonsin (1927-2008)Les petites déclarations de Cristina et Nestor Kirchner (je rappelle qu’ils furent adversaires politiques toute leur vie)

 

Cristina Kirchner : "un hombre de firmes convicciones, con el que tuvimos algunas diferencias, pero que siempre defendió sus ideas de manera digna, y eso es muy valorable" (un homme aux fortes convictions, avec lequel nous avons eu quelques différences, mais qui a toujours défendu ses idée de manière digne)

 

Nestor Kirchner : "Los argentinos van a tener un profundo reconocimiento porque encabezó el proceso democrático a partir de 1983, pero además el juicio a las juntas militares fue un parangón histórico que le deberán reconocer", (Les argentins vont avoir une profonde reconnaissance parce qu’il a pris tête au processus démocratique à partir de 1983 et en plus d’avoir amené le gouvernement militaire devant la justice, il fut aussi un modèle historique que nous devons reconnaître).

 

"Hay que reconocerle su vitalidad, su capacidad, su fuerza. Siempre hablaba con sinceridad. Decía lo que sentía. Muchas veces el argentino fue muy injusto con él. Hoy hay un reconocimiento en la sociedad que el doctor lo merece", (Il faut lui reconnaître sa vitalité, ses capacités et sa force. Il parlait toujours avec sincérité. Il disait ce qu’il ressentait. Les argentins furent de nombreuses fois très injustes avec lui. Aujourd’hui Raul Alfonsin a la reconnaissance qu’il mérite).

Article suivant à lire : - Jeudi 02 avril 2009. Une nuit de recueillement pour les argentins.

Au sujet de Raul Alfonsin dans le Petit Hergé :

- Mardi 31 mars 2009. Raul Alfonsin est au plus mal.
- Mercredi 1er avril 2009.
Décès de Raul Alfonsin
-
Mercredi 1er avril 2009.Les argentins viennent saluer Raul Alfonsin.
- Jeudi 02 avril 2009. Une nuit de recueillement pour les argentins.
- Samedi 04 avril 2009.
Alfonsin : La morale de l'Histoire.

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 août 2017

L'Euro est à

↑ 20,65 ARS

L'USD est à

↑ 17,15 ARS