3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 12:07
Mise à jour : 05 septembre 2008.

L'émission "Faut pas rever" vient d'être diffusée sur France 3, qu'en pensez vous ? Vos commentaires ?

La route RN 40 du sud au nord de l'Argentine"Mille et une vies" : Argentine

L'émission "Faut pas rever" a pour thème la route 40 en Argentine.
Diffusion le vendredi 05 septembre sur France 3 à 20h55.


Donc ne rater pas le rendez vous si vous voulez en apprendre plus ! J'attend tous vos commentaires après l'émission.

PS : Remerciement spécial à Christophe Hernoult pour son info.

La route 40, cliquez pour agrandir !
La 40 en Argentine, cliquez pour agrandir !
La ruta 40 à Salta
La ruta 40 vers El Bolson



Horaires de passage de l'émission :

Pour la France :  Le vendredi 5 septembre 2008 sur France 3 à 20h55.

Pour Amérique Latine :
Sur TV5 le dimanche 07 septembre 2008 à 18h00 (heure argentine).
Rediffusion le lundi 08 septembre 2008 à 01h30 du matin.

Pour Quebec :
Sur TV5 Canada Quebec le vendredi 12 septembre 2008 à 20h30 (heure Montreal)


Pour voir la Bande annonce de l'émission :


mms://a988.v101995.c10199.e.vm.akamaistream.net/7/988/10199/3f97c7e6/ftvigrp.download.akamai.com/10199/horsgv/regions/siege/france3/fautpasrever/argentine-itineraire.wmv

(Sinon accessible a partir du site de Faut pas rêver) Site Web de France 3 et de l'emission "Faut pas rêver" :

La Route 40 est l’une des plus longues au monde. Aux pieds de la cordillère des Andes, elle permet de découvrir une Argentine différente, loin de « l’Argentine Blanche », celle des grandes villes de l’Est.
Du Sud de la Patagonie aux frontières de la Bolivie, la Route 40 traverse les communautés andines, longtemps ignorées, mais aujourd’hui à la reconquête de leurs territoires, de leurs richesses, et de leurs racines. La route 40 et ses 4.928 km, commence en Patagonie au niveau de la mer, traverse 20 parcs nationaux, 18 cours d’eau importants, relie 27 cols andins et monte jusqu’à un peu plus de 5.000 mètres d’altitude jusqu’à la frontière avec le Bolivie.

Un magazine proposé par : Georges Pernoud
Présenté par : Laurent Bignolas
Rédacteur en chef : François Jacquel
Préparé par : William Garit
Réalisé par : Franck Chaudemanche

Sur le même site de France 3, d'autres extraits de vidéos sur l'Argentine :

1/ Puesto Fijo Tres Cerros : Un reportage d’Arnaud Blin et Daniel Brosset.

Cliquez ici pour voir la Vidéo
Cliquez sur la photo pour voir la vidéo (3 mn.)

Sur la carte c’est un nom, aussi gros que ceux de villes d’Argentine comptant plusieurs milliers d’habitants. Pourtant seules 25 personnes vivent là.
Ce nom c’est celui de Tres Cerros, le « Saint Bernard » des automobilistes en Patagonie. Possédant l’unique pompe à essence dans un rayon de 200 kilomètres, c’est le seul endroit où les autobus long courrier, les transporteurs routiers, les voyageurs peuvent également téléphoner, manger, regarder la télévision par satellite.

2/ Retour à la terre : Un reportage de Patricia Micallef et Georges Pinol


Cliquez pour voir la vidéo
Cliquez sur la photo pour voir la vidéo (2 mn.)

En Patagonie, les indiens Mapuche sont entrés en lutte. Ils vivent sur leurs terres depuis 5 siècles, pourtant elles ne leur appartiennent plus depuis que l’Etat les a données aux colons blancs du siècle dernier. Contre cette injustice, Les Mapuche veulent récupérer leurs terres. Alors parfois ils squattent comme Attilio et sa femme Rosa qui ne peuvent pas se construire une vraie maison car le terrain sur lequel ils se sont installés ne leur appartient pas.
Ils se battent contre la justice pour faire reconnaître leurs droit sur cette terre ancestrale, et ils se battent aussi contre le propriétaire légal du terrain ; Luciano Benetton. Le célèbre fabricant de pull italien a en effet acheté 967 000 hectares en 1991 pour 37 millions de dollars. Il est ainsi devenu le plus grand propriétaire du pays.
Aujourd’hui, le camp Benetton refuse d’être désigné comme le seul coupable de cette situation.
La Patagonie, c’est 800 000 km² de terres inexploitées ou presque. Dans les années 90 le gouvernement argentin a bradé les richesses de son pays aux investisseurs étrangers et après la crise de 2001, le phénomène s’est accéléré. C’est qui a encore d’avantage mobilisé les indiens dans leur lutte.

3/ Des scientifiques dans la pampa : Un reportage d’Arnaud Blin et Daniel Brosset.


Cliquez pour voir la vidéo
Cliquez sur la photo pour voir la vidéo (3 mn.)

Lorsque l’on parcourt la pampa argentine, dans la région de Malargue, on peut faire d’étranges rencontres : 1600 cuves réparties sur un territoire de 3 000 km2 pour traquer les rayons cosmiques d’ultra-haute énergie. 17 pays se sont réunis pour construire ce qui constitue aujourd’hui l’observatoire Pierre Auger, le plus grand observatoire du monde. Une construction qui n‘est pas allée sans encombre pour des scientifiques habitués à travailler dans des environnements hyper protégés et qui se sont retrouvés à côtoyer des serpents et des veuves noires...


4/ Les golden boys du soja : Un reportage de Patricia Micallef et Georges Pinol


Cliquez pour voir la vidéo
Cliquez sur la photo pour voir la vidéo (3 mn.)

En 2001, la pauvreté et la faim font des ravages en Argentine. Aujourd’hui, le pays connaît une croissance économique tout à fait exceptionnelle, 9% par an, et cela fait déjà 5 ans que ça dure.
Comment les argentins ont-ils réussi ce miracle ? Notamment grâce au soja.
Ce nouveau trésor pousse sur la moitié des terres cultivables du pays, avec 48 millions de tonnes par an, l’Argentine est devenue le troisième pays producteur de soja derrière les Etats-Unis et le Brésil.
Le monde entier s’arrache la farine de soja argentine, tout part en Europe et surtout en Chine.
Pour arriver à une telle production, les argentins n’ont pas eu le choix, c’est pourquoi leur soja est transgénique; modifié pour résister aux maladies et aux parasites.
Là-bas, aucun débat pour savoir si c’est bien ou pas, la question ne se pose pas. Il faut dire que grâce aux taxes sur les exportations de soja, le gouvernement engrange 4 milliards de dollar par an.
Pourtant, depuis que le soja est arrivé, une partie de la population ne fait plus que survivre.
Les golden boys de la pampa calculent leur chiffre d’affaire en millions de dollars, tandis que d’autres sont ruinés ou expulsés.
En se lançant dans la production de soja transgénique à si grande échelle, l’Argentine a sans doute un peu vendu son âme au diable.

5/ Le tunnel du temps : Un reportage d’Alexandre Valenti

Cliquez pour voir la vidéo
Cliquez sur la photo pour voir la vidéo (3 mn.)

Dans la province de San Juan, le Parc naturel d’Ischigualasto porte le nom de "Vallée de la lune".
En 1958, un paysan fit une découverte exceptionnelle. Il trouva par hasard les ossements d’un dinosaure. Le temps d’une découverte, nul ne pouvait imaginer ce qui se cachait sous cette vallée lunaire et qui allait faire d’Ischigualasto un lieu d’une importance scientifique exceptionnelle.
Elle est la seule région connue au monde qui contient une séquence complète de sédiments avec une faune et une flore fossile abondante de la période du Triassique. (210 millions d’années)
Ricardo Martinez, paléontologue et professeur de l’université de San Juan, surnommé « le chasseur de dinosaures », fouille et préserve aujourd’hui ce que les scientifiques du monde entier appellent "Le rêve paléo-archéologique". Plus de 1500 fossiles trouvés à l’état brut ont été transférés à l’ancienne gare de la ville de San Juan, désormais connue en Argentine comme "La fabrique de dinosaures". Ce n’est pas un atelier de type hollywoodien mais un véritable projet scientifique, où l’on modélise la bête pour lui donner un corps et rendre visuel ce qui est toujours resté invisible : le dinosaure grandeur nature.
Ce qu Ischigualasto nous livre prend forme dans ce lieu unique, qui nous permet de voyager dans le "Tunnel du temps".

6/ Le prix du sel :

Cliquez sur la photo pour voir la vidéo (3 mn.)La saline d'Antofaya. (Province de Catamarca).

A 3 000m d'altitude, La Puna, région la plus dépeuplée du pays, est un désert absolu, qui a fait fuir le conquistador espagnol il y a 500 ans. Dans cette terre méconnue des Argentins, une dizaine de petites communautés indigènes tente de subsister. Cependant La Puna, cette terre stérile, est en train de vivre de grands bouleversements : la Pachamama, la « Mère terre » pour les indigènes, livre depuis peu ses richesses cachées et transforme ce désert en un nouvel Eldorado.






D'autres articles à lire dans le Petit Hergé :

- La Poma (Salta).
- Boom immobilier dans la Villa 31.
-
Tanguerias et Milongas de Buenos Aires
- La calle Florida de Buenos Aires 
-
Centre historique de Buenos Aires
- Quartier de la City de Buenos Aires.
-
Quartier de Retiro de Buenos Aires.
-
Le cinéma argentin.
-
Quartier de Palermo de Buenos Aires.
 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

cd vierge 07/03/2009 15:54

merci pour ce billet intéressant!

salah 03/12/2008 00:02

salut Hergé,j'ai regardé l'emission j'ai  enregistrer toute la durée du reportage.j'ai aimé autant que personne qui n'a jamais mi les pied en argentine j'ai découvert une réalité son surprise sur les indien "mapuch" et la recette miracle de l'argentine pour se sortir de la crise(selon le reprtage).mais d'une maniére générale c'été pas mal,mais on regardant la carte et la route 40 j'ai  trouvé que on 'a pas montrer la totalité de la route et surtoutver la fin on dirait juste aprés salta il y a plus rien (peut étre je fait herreur).salut à toi et à bientôt.

bernard 07/09/2008 18:48

Ils avaient oubliés leur boussole chez "faut pas rever" leur route 40 elle passait pas dans tous les coins qu'ils ont montré, je prépare un voyage sur l'argentine pour dans 3 semaines et j'avais la carte sous les yeux, Tres Cerros, c'est pas sur la 3 par hasard?

Le Petit Hergé 08/09/2008 19:40


Bonjour Bernard !

Bien sur, tu as raison, le titre "Route 40" n'est que le titre de l'emission, la plupart des articles décrits dans l'emision ne se trouvent pas sur la RN40.
Tres Cerros se trouve dans le departamento de Magallanes dans la province de Santa Cruz à exactement 2.046 km de chez moi Buenos Aires et sur la RN 3 !!!
Que dire des journalistes ? Pourquoi absolument "mentir" pour faire "plus beau", puisque Tres Cerros est à 260 km à vol d'oiseau de la RN 40 !!! Donc bien sûr Tres Cerros n'est même pas
dans le paysage de la RN 40. Dommage de balancer toujours des balivernes comme si nous etions tous des abruttis sans aucune connaissance ! (pas de chance cette fois la !)

Pour ce qui est aussi de la Difunta Correa, ne la cherchez pas sur la RN40 elle n'y est pas puisqu'elle demeure sur la RN 141 !

C'est dommage tout ça ! Ce n'est jamais tres precis comme info, et puis toujours cette envie de leurs parts de vouloir "vulgariser" une info ou un document pour le rendre plus
"accesiible" soit disant !

Il est temps de prendre les lecteurs ou les telespectateurs pour des adultes !

Ceci dit, bravo quand meme pour le reportage, les images et le rêve. Mais pour ce qui est de l'info, il faut malheureusement tout reverifier par derriere.

A bientot ! Herge !  


stephane90200 06/09/2008 11:07

bonjour, je trouve ce site tres sympa, ce site met en valeur l 'argentine, nous avons envi d'y aller. merci

Paddy 03/09/2008 15:42

Hola Hergé ! Tu me prends de vitesse, en mieux : j'allais poster une info pour avertir les amateurs de la diffusion de l'émission. Belle occasion d'organiser un apéro-vidéo vendredi prochain avec les copains. On fera les commentaires après avoir chialé notre nostalgie en choeur. J'espère quand même que ces reportages vaudront mieux que les derniers diffusés sur l'Argentine, notamment sur les glaciers et la Patagonie, qui étaient plutôt creux. Je crains aussi le côté "touriste" de l'émission. On verra ça !

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

23 octobre 2017

L'Euro est à

↓ 20,40 ARS

L'USD est à

↓ 17,10 ARS