13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 14:59

Mise à jour : 13 septembre 2010. Article écrit par Martin Texier.

Confiteria Ideal "Bar notable" :

 

La Confiteria Ideal, située près de l’angle de l’avenue Corrientes et de Suipacha (à coté de l’obélisque), est un café-milonga, classé depuis février 2003 "Bar Notable de la Ciudad de Buenos Aires" à l’initiative de la ville, très connu des amateurs de tango, qui y passeront au moins une fois lors d’un voyage à Buenos Aires.

Un peu d'histoire :

 

"La Ideal" a été inaugurée en 1912, par Manuel Rosendo Fernandez, entrepreneur espagnol, et a d’abord été fréquentée par des travailleurs et cadres porteños (surtout les femmes actives de l’époque, comme le montre l’exposition de photos d’époque à l’entrée du café) tout en attirant de nombreuses personnalités de la ville. La Confiteria est devenue rapidement le rendez vous porteño du monde culturel, artistique et politique. La Confiteria Ideal montée et décorée sur le modèle des cafés parisiens de la "belle époque", apprécié par l'élite et la haute bourgeoisie porteña, est une réplique parfaite du bon goût francais du début du XXème siècle. Tout rapelle l'architecture française dans sa décoration : vitraux, miroirs, rosaces au plafond, pergola, escalier de marbre, et fleurs de lys (emblème de la Confiteria). Le café est composé de deux niveaux, le rez-de-chaussée qui accueille les tables du café et le premier étage où se déroulent les spectacles de tango. Très réputée pour le niveau de ses "milongueros", ainsi que celui de ses professeurs, de nombreuses revues et guides de tango la considèrent comme une des meilleures milongas de la ville.

Des visiteurs illustres :

Si la Confiteria Ideal est surtout connue pour ses milongas par les aficionados de tango, pour les Argentins c’est avant tout un café historique et luxeux.  La confiteria a été fréquentée par de nombreuses personnalités (citons entre autre Jorge Luis Borges, Vittorio Gassman, Evita Peron, Maurice Chevallier et Robert Duvall, grand amateur de tango). La Confiteria Ideal est l'emblème de la vie sociale du Buenos Aires des années vingt à quarante. Plusieurs où ont été tournés plusieurs films (dont La Leçon de Tango de Sally Potter en 1997 ainsi que la comédie musicale Evita avec Madonna en 1996), clips et documentaires sur le tango.

Aujourd’hui le café attire beaucoup de touristes et a retrouvé son niveau d’activité passé, grâce au plan de mise en valeur du gouvernement de 2003, mais la Ideal a aussi connu des années grises dues à une forte baisse de la fréquentation les années précédant le plan. Celui-ci a permit à la Ideal comme à d’autres cafés de la ville de regagner de l’intérêt tant auprès des touristes que des habitants de la ville.

Le Copetin :

 

On peut prendre petit déjeuner, déjeuner, café, ou dîner à la Confiteria Ideal, ou juste venir boire un verre ou partager une picada (la carte parle du « fameux Copetin de la Ideal » et le décrit comme le moment privilégié que toutes les célébrités venaient partager au café. Au tout début la Confiteria, n'etait qu'un bar, elle ne servait pas de repas. Aujourd'hui on vient surtout à la Confiteria Ideal pour assister à una "cena show", où l’on dîne dans la pièce du bas, avant de profiter du spectacle qui à lieu entre les tables ; puis on est invité à monter pour danser le tango à l’étage avec l’aide de professeurs.

On dit que durant la présidence de Hipólito Yrigoyen, la confiteria lui envoyait tous les jours à La casa Rosada, les "palmeritas" (les biscuits en forme de palmier), de même quelques années plus tard, c'est Peron qui se faisait livrer le lunch toujours à la Casa Rosada.

 Entre son inauguration et les années 30, la Confiteria était ouvert 24h sur 24h et comptait 48 employés qui se relayaient sur trois tours. En 1933, la Ideal éditait elle même un quotidien dans lequel elle relayait toutes les êvènements sociaux concernant le lieu.  

Spécialité et ambiance :

 

Ce qui est apréciable à la Confiteria Ideal, c’est le cadre et le décor qui l'a rendu célèbre. Nous sommes transporté dans le vieux Buenos Aires du début du XXème siècle. L’atmosphère y est très tranquille et on peut facilement y rester un long moment si on vient en après-midi.

Le plan d’aide du gouvernement à permis de relancer le café et grâce aux "activités culturelles" (spectacles de tangos, expositions et soirées évènements avec invités de marques).

Profiter de la Confiteria Ideal, c'est s'y rendre la nuit, pour un cena show

De jour, le café est plus tranquille et propose une carte des plus classiques. Le Rez de Chaussée prend une autre dimension quand en fin d'après midi les lustres s’éclairent. Murs plafonds et escaliers vous font voyager dans le temps, et les photos argentiques en noir et blanc font ressurgir le passé du café. C'est au soir par ses spectacles, que le lieu reprend vie et se peuple d'amateurs de tango. On dit de la Confiteria Ideal qu'elle permet par la musique et le spectacle de "vivre le tango des années quarante".
Autre atout du lieu, son décor. En effet, elle accueille bon nombre de présentations, tournages de clips vidéos, anniversaires de célébrités… certains évènements sont ouverts, et leur page Facebook est mise à jour quotidiennement. (Visiter la page).

Parmi les derniers évènements en date : spectacles de Flamenco, soirées "after office" occasionnelles pour faire revivre la vie du café d’antan. Il faut dire que dans les années 30 et 40, le moment le plus prisé était l'heure du thé et du "vermouth". Alors la direction de la confiteria a voulu par la présence de musiciens et d'orchestres refaire vivre ce moment de la journée.
Les mozos (serveurs), comme dans la plupart des Cafés notables de Buenos Aires, ont 30 ans de service dans la Confiteria Ideal ou presque, et connaissent bien l’histoire du lieu.
Si vous êtes de visite à Buenos Aires, même si vous ne passez pas voir un spectacle de tango, passez y pour prendre un café et vous imprégner quelques instants du Buenos Aires de la belle époque qui a inspiré et inspire encore de nombreux artistes.

Fiche technique :

 

L’adresse est Suipacha 380.

Très facile d'accès pusique dans le micro centro. Le métro le plus proche est

La confiteria est ouverte tous les jours de 8h à 22h, puis elle devient milonga tous les soirs après le cena show sauf le lundi.

Liens externes :

- Site web de la Confiteria Ideal.

- Page Facebook de la Confiteria Ideal.

A lire dans le Petit Hergé :

- La Confiteria Las Violetas.(Septembre 2010).

- Le Gran Café Tortoni.(Septembre 2010).

- Le Café La Biela de Buenos Aires,(Sept 2010).

- Les cantines de Buenos Aires.(Juillet 2009).

- Le Bar Merval de Buenos Aires.(Juillet 2009).

- Le Salon de Thé Le Gato Negro de Buenos Aires.(Août 2009).

- Les bars historiques de Rosario.(Janvier 2008).

- Confiteria del Molino de Buenos Aires.(Mai 2009). 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 3B - Manger
commenter cet article

commentaires

Paddy 19/09/2010 19:25



Grand merci, Hergé, pour ta réponse et la photo. Les ceusses intéressés par cette histoire en trouveront une version remarquablement écrite dans le célèbre livre du journaliste Rodolfo Walsh :
¿Quién mató a Rosendo?



TUDELA 13/09/2010 23:10



Un endroit magique où il faut aller passer une soirée. Pour 40 pesos, vous pouvez assister à des cours de milonga, voir des habitués venir danser avec un orchestre ... bref le bonheur !



Le Petit Hergé 17/09/2010 16:56



Alors allons y !!! ;-)



Paddy 13/09/2010 18:50



Ces visites de bars notables font saliver !


A propos de confiterias : il en existait une autre, lieu d'un événement trouble à la fin des annés soixante. Il s'agit de la Confiteria "la real", dans le quartier Avellaneda, où furent
assassinés trois dirigeants politiques et syndicaux lors d'une fusillade. Sait-on ce qu'elle est devenue ?



Le Petit Hergé 17/09/2010 17:44



Mon Dieu, mais tu es un fana de l’histoire argentine ! En effet, le 13 mai 1966, trois syndicalistes pro péronistes de
la UOM ont été abattus dans la confiteria La Real de Avellaneda.


Pour lire l’affaire : http://www.pagina12.com.ar/diario/elpais/1-66827-2006-05-13.html


La Confiteria La Real n’existe plus, le bâtiment est toujours là mais au rez de chaussée le local est
maintenant occupé par une agence de loterie de la province de Buenos Aires.


Pour voir la photo, va voir sur : http://www.elojociudadano.com.ar/fotos/vinagre_sede.jpg


 


 



Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

20 octobre 2017

L'Euro est à

↑ 20,70 ARS

L'USD est à

↑ 17,25 ARS