6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 14:30
Mise à jour : vendredi 06 juin 2008. 11h00

Elle jette de l'huile sur le feu

Scioli, Cristina Kihcner et le maire de la Matanza planqué derriere ses fleursComme prévu, la Cristina nous remet le paquet en ne se privant pas de lacher ses petites phrases dont elle à l'habitude pour se mettre tout le monde à dos. Mais ne vous en faites pas, c'est bien calculé de sa part.

Comme il n'y a plus d'autre issue à la crise pour le couple Kirchner qu'un affrontement violent, dur et direct, autant y aller tête baissée. C'est un peu comme la période d'avant guerre en 1939, on sait que la guerre se prépare, et qu'il n'y a pas d'autre alternative que de se mettre sur la gueule.
Après, certe, on regretera, on trouvera les mots justes et les phrases qu'il faut pour un mea culpa, pour se rendre compte que ce conflit aurait pu etre évité pour le "bien de la patrie", etc...
En tout cas en ce vendredi matin brouillardeux et humide, on se lève et on ouvre son canard entre son croissant et son ptit crem' et on se frotte les yeux : Voila ti pas, que la Cristina nous en a fait une ben bonne alors !

Elle se lache en public (une fois de plus) pour nous sortir lors d'un "acto publico" dans la banlieue misérabilissime de la Matanza : " Si les ruralistas peuvent se permettre de ne pas travailler 90 jours, ça prouve bien qu'ils sont pétés de tune !"
Ca c'est une adaptation personnelle de ma part mais qui résume bien (et mieux) qu'une traduction "bien comme il faut" de : Pueden estar 90 dias sin trabajar porque ganaron mucho".

Autre phrase à l'emporte pièce : " Sólo aquellos que ganaron mucha renta, mucha riqueza, pueden darse el lujo de estar noventa dias sin trabajar" (seuls ceux qui ont gagné beaucoup peuvent se donner le luxe pendant 90 jours de rester sans travailler). Ah ces feignasses d'agriculteurs va ! bouffeurs de choucroute et d'asados !
Juste pendant un moment j'ai pensé qu'elle parlait d'elle même, car en matiere de son job de "présidente qui s'occupe bien de son pays", je trouve qu'elle n'en fou pas une depuis en effet 90 jours, tout en faisant exploser avec son mari son patrimoine personnel.

Sur le podium de la Matanza, présent le gouverneur Scioli, dans ses petites chaussures et en se demandant ce qu'il faisait là. mais bon...il est obligé (encore pour le moment !), ne vous en faites pas, dès que le vent va tourner il va se séparer de Cruela (pour rejoindre les autres gouverneurs PJ en dissidence).  Il y avait aussi le maire de La Matanza (PJ Kirchneriste de premier plan), gros bonhomme à maintenir presque 1.000.000 habitants de cette banlieue dans une situation de dépendance économique pour pouvoir régner sur 500.000 votants à chaque elections.
Un peu dans le style du film Matrix, vous savez, les humains servent de piles, ici à la Matanza ils servent de "votants" pour maintenir la pieuvre "PJ" encore vivante.

Que dire de plus ?

Réunion du PJ jeudi 06 juin 2008Les agriculteurs ne disent plus rien... à quoi bon ? Quand on entend de pareilles conneries de la part d'un "chef d'état", c'est vrai que ca doit faire mal à sa fierté nationale. Ca en devient terriblement triste !
- Les syndicats agricoles répondent : "....bof, on en a plus rien a foutre "
- le représentant de la chambres de commerce argentine est allé voir le ministre de l'econommie Carlos Fernandez pour lui demander "des changements fiscaux".
- Carrio et l'UCR (opposition) réclament le dialogue et parlent de chaos.
- L'Eglise argentine est fatiguée de dénoncer la montée de la pauvreté et demande de se remettre au dialogue pour la "paix sociale".

Mais Cristina et Nestor Kirchner tels que Don Quichotte et Sancho Panza partent à la bataille perdue d'avance des moulins de la pampa !

En parlant de Nestor Kirchner, hier (comme presque tous les jours maintenant), réunion du parti, pour une déclaration (en ce moment, ils n'arretent pas de faire des décalrations, ça permet d'exister mediatiquement...). Autour de lui, le Moyano de la CGT (dans un mois il y a les internes du syndicat), le pépère Scioli (mais qu'est ce que je fou là !), le gouverneur du Chaco Capitanich (Ca doit etre encore le seul qui y croit), et la mère Rojkés (la femme du gouverneur de Tucuman, elle est aussi députée).
Alors ? Qu' a dit l'ex président de la réublique ?

Il a dit : "El Campo es responsable de lo que pase", nananère ! ben voilà, ce qui devait etre dit est dit, rien d'autre a ajouter !  Les "mechants" sont les ruralistas et la "gentille" sa femme !
Comme toujours des déclarations en fome de monologue, toujours rien de constructif ni même d'instructif !

Les 5 articles suivants sur le campo :

- 09 juin 2008 : Tu veux faire la paix ?
- 10 juin 2008 : Cette nuit j'ai fait un rêve
- 11 juin 2008 : Le neveu
- 13 juin 2008 : Ca ne va pas fort
- 15 juin 2008 :
Une journée particulière


Les 5 articles précédents sur le campo :

- 05 juin 2008 : On rationne le lait
- 04 juin 2008 : Les camioneros s'en mêlent
- 04 juin 2008 : La médiocratie
- 02 juin 2008 : Le premier qui montre ses dents a perdu !
- 01 juin 2008 : Quand la faim sert d'arme

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

Pedro 08/06/2008 11:40

Edifiant; et pas encore de caserolada?

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 août 2017

L'Euro est à

↑ 20,65 ARS

L'USD est à

↑ 17,15 ARS