10 juin 2008 2 10 /06 /juin /2008 19:27

Mise à jour : 10 juin 2008.

Le Blog de Cristina Kirchner


Photo : Ca c'est moi hier à La Casa Rosada, où j'ai raconté MON "rêve" devant MON public.

MON rêve :

Mes biens chers frères et sœurs, cette nuit j’ai fait un rêve…Dieu m’est apparu et m’a dit : « Cristina, je t’ai choisi pour aimer les pauvres, c’est ta mission sur cette terre » et d’un coup des lettres d’or sont apparues sur le mur de ma chambre : "Programa de Redistribución Social".

Mais Oui mais c’est bien sur ! Ah Dieu tout puissant enfin un signe de toi, enfin je sais pourquoi j’ai augmenté les rétentions de 35 à 50% ! Enfin un but dans ma triste vie, le Seigneur me guide et j’ai trouvé ma voie !

Alors voila, vous pauvres mortels je vous explique :
L’argent c’est pour les pauvres, les riches agriculteurs (puisque tous les agriculteurs argentins sont riches, c'est prouvé par l'INDEC. Ils ont tous des 4x4 et pire, ils roulent tous en tracteurs et moissoneuses hors de prix, ca prouve tout !), on va leurs prélever de l’argent sur ce qu'ils auraient immoralement gagné.
Et puis de toute façon cet argent ils l'auraient très mal dépensé dans les casinos, les lupanars et les tavernes de vos patelins. (car ils sont vicelards les ruralistas, regardez la tête a De Angeli !)
Alors tout cet argent viendra à MOI, et je pourrai avec l’avis du Seigneur en disposer comme bon me semble, car l’Etat c’est MOI, et j’ai été élue démocratiquement alors cela maintenant me donne le droit de devenir mégalo, et vous ne pouvez rien y faire !

MES Pauvres :

Je vais donc le donner aux pauvres, car j’aime les pauvres, ne suis-je pas moi-même une ancienne pauvre qui a appris à aimer les belles choses comme Chanel, Boucheron, et Bulgari lors de mes voyages en Europe ?

Alors dans mon incommensurable mansuétude, J’AI décidé de répartir les 1450 millions de dollars qui seront bientôt en MON pouvoir (et non aux milliers d’agriculteurs travaillant malicieusement leurs terres) à tous mes pauvres !

Nous allons construire des hôpitaux pour les maladies des pauvres (60% du budget), des routes spéciales pour pauvres (20% du budget), et des maisons à faire vivre les pauvres (20% du budget), et puis ensuite tous les pauvres seront contents (mais toujours aussi pauvres) et ils vont m’aimer MOI Cristina Kirchner. Les pauvres diront « Ah ! Comme Cristina est bonne, presqu'aussi bonne que Evita ! », Tiens on m’appellera peut être même « Cristinita » ! Ben oui après Evita, Isabelita, on aura enfin la fin de la trilogie au complet dans les manuels d’histoire.

Rien de tel que de laisser un pauvre bien pauvre pour qu’il puisse ensuite m’aimer. Car un pauvre aura toujours besoin de MOI !

 

Donc n’attendez surtout pas que j’active l’économie, que je facilite l’implantation d’usines, de fabriques, que je développe des initiatives commerciales, où pire (ah quelle horeur) des écoles ! Car une économie et un enseignement qui fonctionnent, c’est forcément du travail en plus, et le travail peut transformer des pauvres incultes en oligarques intelligents en quelques générations ! Je n’aime pas les personnes qui travaillent et qui peuvent se débrouiller sans MOI, quel sans-gène !


MA Lutte (en allemand MEIN Kampf)
 

Ce matin à mon réveil, après mon excellente allocution de la veille, je lis les journaux infâmes et menteurs comme le Clarin et La Nacion (qui vont bientot avoir des probèmes), et une fois de plus je m’aperçois qu’ils ne me comprennent pas !  Ils ne peuvent pas me comprendre car ils ne m’aiment pas à ma juste valeur. Mes horribles détracteurs affirment que le futur TGV n’est pas forcément pour les pauvres… bien sur que si ! Que l’argent des pauvres pourrait servir à renflouer des caisses noires ou autres associations soit disantes bidons ? Mais non, le compañero D’Elia va sûrement faire beaucoup pour aider ses pauvres avec tout mon bel argent. Il y a même des mauvaises langues qui affirment que tous ces projets seront effectués par des entreprises qui nous appartiennent, allons bon ! Depuis quand y aurait il en Argentine des marchés publics passés à des sociétés bidons ?


MA Démocratie :
 

Ce matin j’ai fait passer MON "Programa de Redistribución Social" par MON décret 904/08, et voilà ! Le Sénat et la chambre des députés ça ne sert à rien, d’ailleurs hier tous MES hommes politiques étaient là à La Casa Rosada pour m’écouter et m’applaudir fortement à la fin de chaque phrase, comme je leur avais vivement recommandé.

 

Et voilà, c’est fait, c’est bouclé et emballé, et comme ça le sujet est clos une fois pour toute. Ceux qui ne sont pas avec MOI, sont contre les pauvres ! Les vilains !

Je viens cet apres midi (enfin MON ministère de MA justice) de lancer des poursuites contre les vilains quatre Daltons présidents des entités syndicales ainsi que l'immonde troubleur publique Luis De Angeli pour ... (heu... attendez que je regarde mes petites notes...) bon, on trouvera bien ensuite, je vous le dirai plus tard !

Vive MOI, vive MA démocratie, vive MON Argentine


Les 5 articles suivants sur le même sujet :

- 11 juin 2008 : Le neveu
- 13 juin 2008 : Ca ne va pas fort
- 15 juin 2008 : Une journée particulière
- 16 juin 2008 : Le cacerolazo du lundi soir
- 18 juin 2008 :
La bonne, la brute et le truand


Les 5 derniers articles sur le même sujet :


- 09 juin 2008 : Tu veux faire la paix ?
- 06 juin 2008 : Elle jette de l'huile sur le feu
- 05 juin 2008 : On rationne le lait
- 04 juin 2008 : Les camioneros s'en mêlent
- 04 juin 2008 :
La médiocratie

Joe, Jack, William et Averell de la famille Retencion
Photo : les 4 Daltons présidents des syndicats agricoles que MA dinine justice va poursuivre pour ne pas m'aimer !

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

Paddy 11/06/2008 10:03

On peut évidemment envisager la politique argentine sous cet angle polémique et pamphlétaire. La Cristina fournit dans ce domaine une abondante matière, hélas ! (Hélas, pour les Argentins, s’entend.) A côté, tous les commentaires un tant soit peu distanciés qu’on peut faire paraissent fades et tièdes. Pourtant, c’est drôle, mais je ne parviens pas quant à moi, à tomber définitif dans cette espèce de ferveur inconditionnelle et cette peinture tout en blanc et en noir. Pour une simple raison : depuis le début de ce conflit, j’ai du mal à éprouver la moindre sympathie pour les « belligérants » quels qu’ils soient. Ni pour « Cruela » Fernández, qui exerce le pouvoir avec le doigté d’un hippopotame démontant une horloge, ni pour les fameux quatre mousquetaires, qui dessinent d’eux-mêmes de bien inquiétantes ombres au soleil du campo. Je me trompe peut-être (A 12000 km, on a la vue un peu déformée, sans doute), mais j’ai l’impression que l’Argentin de base n’est pas loin d’éprouver le même sentiment. Tu disais que ce conflit avait généré un certain renouveau dans le débat politique. Pas sûr qu’il n’ait pas généré parallèlement un certain fatalisme, toujours dévastateur en démocratie.

Le Petit Hergé 11/06/2008 15:50


Bonjour Paddy, (fidèle lecteur et commentateur officiel de ce site !). Pour ce qui est du blanc et du noir, moi, j'ai franchement beau chercher le blanc depuis 6 mois de pouvoir de la tendre et
douce Cristina, et je ne trouve mais vraiment rien, meme pas en cherchant dans les faits divers. Pour ce qui est des 4 mousquetaires, si ils sont tombés tous d'accord pour s'unir et faire
front à la chère Madame la présidente, c'est que le probleme n'est pas d'ordre politique (comme elle aimerait le faire penser) mais juste d'ordre syndicale, a savoir defendre les interets des
producteurs. Des 4, le plus à droite c'est Miguens de la Sociedad Rural, le plus à gauche (et meme tres a gauche) c'est Buzzi de la federacion Agraria. L'argentin de base en ce moment appuie
totalement le monde rural. (25% d'opinion favorable pour la politique de Cristina Kirchner).
Au niveau politique, oui il y a un certain "renouveau", bien sur, bien plus frileux de ce qu'on peut connaitre en Europe, mais ici imagine un gouverneur du PJ qui tient tete à la fois à
la presidente de la republique et aussi a son président de parti en defendant le campo, il y a encore quelques mois c'etait inconcevable (Comme si un cadre dirigeant du PC chinois pouvait
contester ouvertement les hautes autorités du PC central de Pekin). Ce gouverneur c'est Binner de la province de Santa Fe.
Ici les choses sont plus lentes, la meme situation aurait fait exploser le peuple en Europe en quelques jours (je suis l'actualité au Portugal et en Espagne, et je me rend compte qu'en Europe on a
vraiment le sang chaud !). Alors ici ca progresse tout doucement et puis...un beau jour la situation se renverse ! A bientot ! Herge !


Pedro 11/06/2008 08:56

Si ce n'était pas vrai ce serait commique; mais aujourd'hui quelle tragédie!

roberto 11/06/2008 08:39

Elle va peut-être en ajouter un cinquième après t'avoir lu.

Le Petit Hergé 11/06/2008 15:16


Mais non, pas moi, puisque je l'aime et que j'approuve tout ce qu'elle fait ! ;-)


Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

27 juillet 2017

L'Euro est à

↑ 20,50 ARS

L'USD est à

↑ 17,40 ARS