25 novembre 2011 5 25 /11 /novembre /2011 14:37

Mise à jour : 25 novembre 2011. Article écrit par Laurence Hilleret.

Pour Alberto Rodriguez Saa, des résultats mi-figue mi-raisin :

 

"Une moitié de mon cœur est contente, l’autre est un peu triste" furent ses premières paroles, avant même de souligner la réussite de San Luis, de féliciter Cristina, Binner, Alfonsin et Poggi, le nouveau gouverneur de San Luis.

Une fois de plus, il remporte haut la main les élections présidentielles, mais uniquement dans sa province ! Bien trop peu pour influer en quoique ce soit le vote à l'échelle nationale. Sur les 24 provinces argentines, la Province de San Luis est donc la seule qui échappe au raz de marée de Cristina Kirchner et au contrôle des kirchnéristes. Autre grande victoire celle de son poulain Claudio Poggi qui se présentait aussi au poste de gouverneur et qui l'emporte avec plus de 57%. Maintenant, seule tache sombre à ce panorama local, les élections municipales de la ville capitale de la province San Luis, ou le kirchnériste Enrique Ponce arrive premier et devient maire avec 46% des voix au premier tour ! C'est une surprise, et cet échec au niveau municipal, gâche un peu la fête que les Saa(s) voulaient donner au puntanos.

Le Roi de sa province et le nouveau gouverneur Poggi :

Dans son bunker de campagne  à San Telmo, c’est au son de la musique de « Alberto pinta bien”. “El Alberto es una masa, te da una casa ...” ou “El guaifai no lo garpás” que ses suiveurs attendaient les résultats officiels en ce dimanche 23 octobre. Finalement ceux-ci arrivent : 1.453.240 voix pour  Alberto Rodriguez Saa, soit 7,93%. Il finit donc 4ème derrière Cristina Kirchner, Hermes Binner et Ricardo Alfonsin.

Il n’y croyait pas de toute façon, mais quand même, rêvait pouvoir se glisser en deuxième, voir en troisième place derrière Kirchner et Alfonsin. Perdu ! Binner a fait la surprise et ses presque 8% lui paraissent bien faibles, il aurait voulu passer la barre psychologique des 10%.

Pour sa province de San Luis, c’est toujours lui qui est maitre à bord, il a raflé 51% des voix, poussant Cristina Kirchner à la seconde place (31%), cas unique puisque c’est la seule province en Argentine qui résiste toujours à la présidente actuelle.

Il se console tout de même avec le triomphe dans sa province de San Luis, de son dauphin Claudio Poggi qui va le remplacer au siege de gouverneur. Poggi emporte en effet les élections de gouverneur avec près de 58%.

Il a finalement revécu ce qu’il s’est passé durant les primaires : il a eut plus de votes que la présidente à San luis. Toutefois, il en a obtenu moins au niveau national (7,9% dimanche contre 8,27% lors des primaires en août).

Ses résultats au niveau national sont assez disparates : de 1,08%des voix à Formosa à 20,84% à La Rioja. Suivant les provinces, ses pourcentages tournent plutôt autour de 3.5% des voix.

Vidéo : Le jour des élections, le 23 octobre 2011, Alberto Rodriguez Saa.

La méthode Coué pour lui donner le sourire :

« San Luis sort invaincu » déclare t-il malgré sa défaite personnelle aux présidentielles. C’est la méthode Coué qui lui donne encore le sourire et lui fait oublier la victoire de Cristina Kirchner.

Bon joueur, il déclare «  il faut reconnaître qu’elle (Cristina) a fait une grande élection. Félicitations à Madame Cristina Kirchner. »

Petit Extrait du quotidien La Nacion (anti kirchnériste) au lendemain des élections :

« Alberto Rodriguez Saa est sorti bien tard ce dimanche 23 octobre pour aller parler aux quelques cent inconditionnels qui l’attendaient dans son quartier général de San Telmo. Il a attendu jusqu’à 22h59 pour dire quelque chose et il a refait ce qu’il avait fait en août quand il eut reçu les résultats des primaires : « San Luis sort invaincu » avait-il dit et il l’a redit ce soir-là. Il est très heureux du triomphe de son poulain Claudio Poggi élu nouveau gouverneur –le premier à ne pas être de la famille Saa depuis 1983 et dans un second temps, il s’est réjoui de ses résultats obtenu dans les provinces de San Juan et La Rioja. Il a félicité la présidente Kirchner pour son triomphe et sa réélection, Binner pour sa deuxième place mais aussi Alfonsin. Il attendait urgemment les résultats de la Capitale Fédérale et de la province de Buenos Aires pour savoir combien de place son parti obtiendrait à la Chambre des Députés. Avec lui il y avait son candidat à la vice-présidence Vernet et son frère Adolfo pour qui il représente le meilleur gouverneur que San Luis ait eu.

En attendant que Rodriguez Saa se décide de sortir pour venir parler à ceux qui ont voté pour lui, il y avait une petite fête. La musique de « los Wachiturros » jouait dans la salle pour redonner courage aux militants affaiblis de l’Alliance du Compromis Federal. »

Alberto Rodriguez Saa s'installe à Buenos Aires :

Alberto Rodriguez Saa prend sa retraite ? Peut être pas,  Il laisse pourtant le pouvoir de la province de San Luis le à son dauphin Claudio Poggi qui devra assumer de manière officielle son nouveau poste de gouverneur le 10 décembre 2011. Bonne nouvelle, il se réjouit officiellement de sa victoire et laisse place à « une nouvelle génération ». Ce qu’il ne dis pas c’est qu’il est difficile de laisser 28 ans de pouvoir sur la province de la famille Saa, alors Poggi on le surveillera de très près.

Rodriguez veut rester toutefois en politique, toujours dans l’opposition et déclare : « Dans le futur, nous allons être intransigeants, lutant contre la pauvreté et les politiques qui répandent des Villas Miserias dans tout le pays ». Déclaration qui va de pair avec celle de son compagnon d’alliance De Narvàez qui déclarait après son échec : « aujourd’hui nous ne sommes pas ceux élus pour gouverner, mais nous ne sommes pas non plus ceux qui s’en vont… nous sommes ceux qui reviendront ». L’alliance va « accompagner » les vainqueurs sans perdre son regard critique. « Nous voulons faire passer un message, nous sommes l’autre voix. Les voix de ces milliers de personnes qui n’ont pas été honorées par le vote ».

On est toujours en droit de se poser la question de savoir si la famille Saa et de son Alianza Compromiso Federal est un véritable parti d’opposition ou simplement une façade pour régner en maitre sur une province. Maintenant qu’il a les mains libres et qu’il n’est plus gouverneur, voilà notre cher Alberto qui veut justement apporter ses idées et son Alliance à l’échelle nationale, et comme chacun sait, l’échelle nationale se joue à Buenos Aires ! Comme on dit en Argentine : “Dios está en todas partes pero atiende en Capital”. (Traduc. : Dieu est partout, mais ne reçoit qu’à Buenos Aires). Alberto ne veut pas se reposer, on le voyait déjà sucrer ses fraises dans sa propriété del Durazno tout en jouant du « control-remoto » pour regarder les telenovelas l’après midi. Eh bien non ! Il y croit encore et a décidé de déménager pour venir s’installer dans un coquet appartement au 1100 de l’avenida Santa Fe à Buenos Aires. Le voilà donc en première ligne pour mener sa nouvelle bataille, celle des législatives de 2013, jouer le rôle d’un éléphant de l’opposition et pouvoir jouer des plateaux de débats télévisés. Il a 2 ans pour se gorger une nouvelle image, fuera le « Rey de San Luis », place au « chef de l’opposition nationale ». Le seul problème devant lui c’est que si Alfonsin (bien que 3ème aux élections) a un mois après les élections presque disparu de la scène politique, Hermes Binner (le 2ème aux elections), lui a le vent en poupe est désire rester en tête de gondole des « indignados de la Cristina ». Alors pas sur de ravir la place de Binner ! Va falloir jouer serré, quitte a s’allier peut être avec lui pour monter une véritable force d’opposition.

Vidéo : "Nous ne baissons pas les bras". Après les résultats des elections du 23 octobre 2011.

A lire aussi dans le Petit Hergé :

Alberto José Rodriguez Saa- Alberto Rodriguez Saa.(Octobre 2011).

Figure de petit joueur dans la cour des « grands candidats à la présidence » que sont Duhalde, Kirchner et Alfonsin, gouverneur remarqué de la province à succès de San Luis, issu d’une famille très politisée et très présente, mais qui est vraiment Alberto Rodriguez Saa ? Lumière sur un homme qui propose son modèle « puntano » à l’ensemble du pays !... (Lire la suite).

 

Programme et projet de Alberto Rodriguez Saa pour 2011- Programme et Projet d'Alberto Rodriguez Saa.(Octobre 2011).

D’après Rodriguez Saa, la politique a perdu tout son prestige et doit, en premier lieu, « redevenir un monde des rêves, un monde du possible ».
Si la formulation souhaite certainement nous amener à une certaine ferveur électorale, nous faire croire encore en la politique du pays à laquelle apparemment nombre d’Argentins se désintéressent (par déception ?), on peut se demander, à la lueur de ce que Rodriguez Saa a déjà accompli à San Luis et de ce qu’il souhaite accomplir au niveau national, si son programme justement n’est pas trop « idéaliste, utopiste » : à la mesure de sa démesure mais peut-être moins à la mesure du possible et de ce dont l’Argentine a besoin ?
... (Lire la suite).

Elections présidentielles argentines d'octobre 2011- Les elections d'Octobre 2011.(Octobre 2011). Nous voilà sur la dernière droite avant les élections présidentielles argentines. Il s’agit du premier tour, mais la candidate sortante Cristina Kirchner est donnée en tête de tous les sondages avec plus 51% des intentions de vote. La bataille est pourtant bien là, puisque si les autres candidats ne se font pas trop d’illusions, il y a à la fois des batailles à mener pour chacun d’entre eux pour assurer leur place sur les sièges de l’assemblée nationale et du sénat..(Lire la suite).



Cultes religieux argentins et béatification- Cultes religieux argentins.(Avril 2011). L’Argentine est un pays très catholique - 88% des Argentins sont baptisés catholiques romains, un peu plus de 70% se considèrent eux-mêmes comme catholiques et environ le quart de la population sont des pratiquants réguliers. Comme dans presque tous les pays d’Amérique Latine, l’Eglise catholique y a développé de fortes croyances, avec certains cultes locaux - notamment autour d’apparitions mariales ou des signes, comme la Vierge de Lujan près de Buenos Aires, la Vierge d’Itati à Corrientes la Vierge del Valle à Catamarca...(Lire la suite).

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

20 octobre 2017

L'Euro est à

↑ 20,70 ARS

L'USD est à

↑ 17,25 ARS