7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 22:00

Mise à jour : 07 janvier 2014. Catégorie : Actualité et Société.

null

Dimanche 05 janvier 2014 - Dakar 2014 - Etape 1/13

Rosario - San Luis 

 

Ca y est, ils sont lancés les fous du volant (et du guidon). 6ème Dakar en Amérique du sud et cette fois ci on débute par l’Argentine et par la ville de Rosario. Un départ plus que symbolique, puisque les concurrents n’affrontaient aucune étape spéciale dans la province de Santa Fe mais attendaient l’après midi pour entrer dans la province de Cordoba et débuter la petite spéciale de 180 km dans le sud de la sierra de Cordoba, juste après Rio Tercero. Une habitude dans le Dakar de débuter mollement la première spéciale, histoire de tester le matériel nouveau, d’échauffer un peu les esprits, juste de quoi voir si les têtes de listes de l’année antérieure sont encore une fois au rendez vous. Coté pilotes, on le sait alors certains roulent uniquement pour roder les engins et d’autres essayent de pousser une peu plus fort, des fois qu’ils puissent en cette première journée faire parler d’eux et gagner au moins une fois une étape !

Parcours sinueux, du faux plat qui monte crescendo, pour finalement monter pour de bon dans les 50 derniers km. On passe tout de même de 400 m d’altitude pour ensuite arriver au dessus des 2.000 km. Pas mal de passages à gués, de quoi se rafraichir en passant et éclabousser les cordobeses mis en mal par la chaleur caniculaire. Tout le monde y trouve son compte. Musclé, physique, court, mais certains concurrents avaient sous estimé la difficulté du jour. Pas de hors piste, mais de la route de ripio, pour ne pas dire du chemin de ripio, facile pour les motos et les quads, bien que ca dérapait fort dans certaines courbes bien fermées, mais pour les autos et camions, bien plus délicats et il fallait jouer en finesse, pas mal de voiture ont terminé dans le talus perdant de précieuses secondes à se remettre dans le droit chemin.

La fin de journée reliait l’arrivée de la spéciale à la ville de San Luis, ou le public avide d’émotions attendait tous les concurrents à Potrero de los Funes.

Vidéo : Etape 1 du Dakar 2014. Résumé de l'étape Rosario - San Luis. Auto-Moto (En français)

Image ASO. 04 mn 12 s.

 

Vidéo : Etape 1 du Dakar 2014. Résumé de l'étape Rosario - San Luis. Quad-Camion (En français)

Image ASO. 02 mn 40 s.

null

Coté Moto :

 Les meilleurs de l’année précédente sont au rendez vous. Tout d’abord l’espagnol Barreda Bort. Un autre espagnol Marc Coma, qui dut en 2013 déclarer forfait, se rattrape cette fois ci et arrive juste derrière. Donc deux espagnols aux deux premières places. On attendait aussi aujourd’hui le vainqueur le français Cyril Despres, il ne s’est peut etre pas donner à 100% mais il monte tout de même sur le podium avec sa troisième place et 1 mn 40 s ne sont rien à rattraper les prochains jours. Une petite chute pour Olivier Pain sans gravité, mais toujours aussi spectaculaire pour un Dakar.

Photo : Joan Barreda Bort.

Vidéo : Etape 1 du Dakar 2014. La chute de Joan Barreda Bart. 

Image ASO. 04 mn 12 s.

Vidéo : Le Dakar avec des mots.

 Image ASO. 02 mn 34 s.

null

Coté Quad :

Il s’est fait critiquer Marcos Patronelli, le vainqueur de 2013, ni par les medias, ni par les autres participants et encore moins par les meutes de supporters argentins, mais tout simplement par sa famille. Car « Les Patronelli » sont à la tête d’une grosse entreprise familiale de remorques de camion et aussi d’un concessionnaire Yamaha, Alors lorqu’il s’entraine pour le Dakar, il n’est pas souvent à la boutique. Il a faillit même cette année ne pas participer. Il est pourtant la encore une fois pour une nouvelle course de 2 semaines, et si il n a plus rien à prouver on se demande alors pourquoi il participe encore ! Car il gagne toujours tout avec son Raptor 700 ! Petit défis pour lui, il n a pas réussi à trouver les pneumatiques qu’il préfère les Maxxis alors il participe avec d’autres qu’il n’aime qu’à moitié.

En cette première étape, les sud américains mènent la danse (comme les autres années), le chilien Casale arrive premier suivi donc de l’Argentin Patronelli et d’un autre Argentin Bonetto.

null

null

Etape 1 : Parcours et profil de l'étape.

null

Coté Auto :

Surprise pour cette première étape, le « Poulidor » du Rallye, je parle du portugais Sousa, celui qui est toujours dans le tableau final mais qui ne gagne jamais rien, arrive enfin à gagner une étape ! La dernière fois c’était lors du Dakar 2007 ! Bien joué aussi pour Terranova, le chouchou des argentins, qui aussi lors des rallyes précédents étaient toujours sur les talons des meilleurs sans arriver a s¡imposer est cette fois arrivé second de l’étape. Pour le gagnant du Dakar 2013, le français Peterhansel, une très mauvaise journée, une crevaison et c’est 4 minutes de perdu sur le portugais. Pas très grave tout de même pour le français, 4 minutes ne sont rien sur la longueur des 12 autres étapes qui l’attendent. Le plus poisseux de tous, certainement Ginel Devilliers qui lui a du s’arrêter sur le bord du chemin pour réparer ….. et perdre un quart d’heure, le voila au fond du classement général ! Et puis quelques accrochages verbaux à l’arrivée entre Carlos Sainz et Nani Roma (espagnols tous les deux, mais pas dans la même écurie), le second reprochant au premier « J’ai roulé derrière toi sur 60 km pourquoi tu ne m’as pas laissé passé ? ». Ca manque de Fair play ! Coté guigne totale, ce fut pour Gordon et son énorme Hammer, il a perdu tout d’abord son capot arrière qui s’est envolé, puis son moteur a surchauffé, il a fallut qu’il freine son allure, et enfin ce fut le calage total, et c’est avec l’aide du Hongrois Sebastien Sandor qui le Hammer remorqué à passer la ligne d’arrivée. Pour Gordon, c’est dur, il est arrivé avec plus de 2 heures et demi de retard ! Son Dakar serait il déjà fini ?

Erreur stupide aussi pour l’italien Michele Cinoto (#412), au lieu de faire le plein avec du gasoil il a mis du super. Il a décidé de se retirer de la course le soir même ! Un des premiers abandons !

Autre malchance, un sandwich qui passe mal (et surtout très mal) et voila que pour l’équipage du Mini (#330) ca devient l’enfer et surtout pour l’Argentin Perez Companc. Il n’y a pas à dire, le Dakar c’est aussi des fois des petits détails qui remettent tout en jeu !

Photo : Sousa.

Vidéo : Etape 1 du Dakar 2014.

Equipe Eurol VEKA MAN Rally Team. 4 mn 52 s.(en neerlandais)

Vidéo : Etape 1 du Dakar 2014.

Equipe CF Daf Schoonesdakar. 4 mn 52 s.(en neerlandais)

 

null

Coté Camion :

 

Voila encore un affrontement prévisible cette année aussi entre les quatre grosses écuries, je parle de Iveco, Man, Tatra et Kamaz. Coté nationalité, les trois les plus représentées derrière les volants sont les russes, tchèques et néerlandais ! Pas de quartier pour les monstres,  c’est un combat pur et dur et celui-ci a commencé aujourd’hui ! Première étape et c’est déjà la première victoire de Mardeev sur Kamaz ! Mardeev avait déjà terminé second au général l’année dernière ! Au 3 première place aujourd’hui, Mardeev, Loprais et Van Vliet, déjà les habitués !

Photo : Mardeev sur Kamaz.

 

Tous les articles du Dakar 2014 dans le Petit Hergé :

   null

 null   

  null 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans Actualité et société
commenter cet article

commentaires

Michel T. 08/01/2014 00:03


Et c'est reparti ...


 


Super images et commentaires, merci Hergé.

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

26 juin 2017

L'Euro est à

↑ 18,25 ARS

L'USD est à

► 15,95 ARS