18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 22:54
Mise à jour : 18 juin 2009 / 19 juin 2009.

La Monedero va disparaitreLa Tarjeta Sube :

Lancement ce matin (vendredi 19 juin 2009) du billet de transport unique (enfin) pour l’agglomération porteña. Ca fait longtemps qu’on en parlait, et puis en 2002, on avait déjà lancé le "Monedero", mais uniquement valable dans le métro, et quelques autres commerces affiliés.
La nouvelle carte SUBE

Ca a pourtant bien marché, mais devant le problème du manque de pièces de monnaie qu’il y a dans ce pays. (Surement l’objet d’un autre article), il fallait passer à la vitesse supèrieure, et se décider enfin à mettre en place un système de paiement valable sur toutes les lignes de metros, toutes les lignes de trains de banlieues (plusieurs sociétés les exploitent), et surtout les centaines de lignes de bus qui cadrillent l’agglomeration (100 km de long sur 40 km de large). 


La Monedero sur les composteurs du métro de Buenos AiresUne seule carte pour tout le monde !

Donc en ce beau matin ensoleillé et froid du jeudi 18 juin 2009, la nouvelle et tombée, nous avons enfin avoir le droit d’utiliser la "tarjeta" Sube. Jeux de mot argentignolesque pour "Sube" qui veux dire "monte" et S.U.B.E qui siginifie en fait
"Sistema Unico de Boleto Electrónico". Hahahaha qu’ils sont joueurs les argentins.

 

Mais on en avait déjà une carte ! (La Monedero). Et elle marchait déjà dans le métro ! Elle était valable sur les 6 lignes de metro : A,B,C,D,E et H, sur la ligne Premetro (Vieux Tramway qui ne veut pas dire son nom), et depuis novembre 2008 sur la ligne de train de banlieue Urquiza, qui en fait appartiennent tous au même groupe.

Les porteños l’ont accepté peu à peu puisqu’en avril dernier, 42% des voyages ont ete effectués avec cette carte, le reste des voyageurs ayant préféré acheter les bons vieux tickets à l’unité (subtepas1, 2, 5 ou 10).

 

On bascule donc chez Metrovias le Monedero sur le SUBE. Mais pourquoi ?


Je m'en souviens du tram en 1900 !Le beau rêve :

C’est une révolution dans le sytème des transports de Buenos Aires, depuis toujours (on va dire depuis 1880), chaque société avait ses billets, ses tickets, et certaines fois ses tarifs différents. Donc depuis ce matin l’idée lumineuse est d’avoir une et une seule carte dans la poche et on pourra l’utiliser (peu à peu) partout sans savoir à chercher au fond des poches quelques pièces pour prendre le bus.

Jusqu’à ce beau jour d’aujourd’hui, celui qui n’avait pas de pièces ne pouvait pas monter dans un bus, puisque la seule manière de pouvoir payer son billet était de glisser ses pièces dans le composteur placé près du chauffeur.

Et puis là, hop, baguette magique et nous voilà tous possesseur d’une superbe carte plastique valable sur les 350 lignes de bus de Buenos Aires ? Oh du calme ! pas de précipitation, tout d’abord une seule société de bus a suivi. (Il y a un début à tout). La société Dota qui regroupe 4 lignes de bus a accepté de suivre le mouvement et s’est associé au mouvement, donc les lignes de bus 5, 8, 50 et 101 peuvent être depuis ce matin utilisées avec la nouvelle carte.
Et puis, uniquement 50.000 tarjetas SUBE ont été préparé (pour un contrat de 5.000.000 de cartes !, bah ca fait déjà 1% !!!), les 2.000.000 de cartes Monedero vont se transformer par magie en Sube.  


Tickets de métro de Buenos Aires Alors, un seul billet pour tous les transports ?

 

Un rêve, n’est ce pas ! Mais n’oublions pas tout de même que nous sommes en Argentine, donc les argentinades sont de mises !

 

Par exemple : En novembre 2008, la société Ferrobaire qui exploite aussi un reseau de train de banlieue, a sorti sa propre carte.

Et puis on apprend qu’en avril 2009, la société de transport de bus Plaza qui exploite sur Capital les deux lignes 50 et 51 a signé avec Siemens une mise en place de son propre réseau de carte.

Nous voila bien avancé ! Nous aurons donc peut être droit d’ici peu à une floppée de carte dans la poche en fonction des lignes de bus que nous devrons prendre le plus souvent.


Tous différents mais tous avec le même bus ! Bientòt les élections :

 

Mais autre question, que se passe t’il d’un coup pour que la Nation pousse ainsi les compagnies de bus à devoir s’alligner sur sa propre carte SUBE ?

Nous sommes plus qu’à 10 jours des élections législatives, celles où Kirchner et le gouvernement en place vont sûrement avoir quelques problèmes, alors il faut faire vite, des fois qu’au lendemain des élections, on ne puisse plus la mettre en place.

Il faut dire que c’est la société “G&D Latinoamericana” qui a “gagné” le contrat pour vendre à l’Etat argentin 5.000.000 de cartes, et puis tout ce qui va par derriere, lectrice de carte, etc… Bref, ne soyons pas mauvaise langue et surtout hors de moi cette pensée de croire que quelques milliers de pesos se perdraient dans les poches de quelques intermediaires dans ce marché juteux.

En tout cas à J-10, c’était moins une de la placer cette bonne carte SUBE !
A savoir maintennat si les 4.950.000 cartes qui restent à placer existeront un jour !




Adieu, subtepass !  

Plan de l'actuel réseau de métro de Buenos Aires en juin 2009. Cliquez pour agrandirVendredi 19 juin 2009 :

Ca y est, la voilà…et je me lève de bonne heure car comme tout le monde, je la veux !
D`s 8h du matin, les porteños ce sont rués (le mot n’est pas trop fort) sur les points de vente pour remplir les formulaires.

Un peu la cohue, peu de lieux de vente, et trop de monde sur chaque queue.

On avait placé des stands dans les grandes gares de la capitale : Retiro, Constitución, Once, Lacroze et aussi Dans le micro centre à l’angle de Diagonal Norte et de Florida.

 

Bien entendu, je me suis lancé dans la course, en me demandant si ces 50.000 nouvelles cartes ne seraient pas les seules émises sur les 5.000.000 promises, donc forcemment “colector” pour le grand passionnné de Buenos Aires que je suis.

A 13h, j’étais à la gare de Once, et sur les deux queues installées pour remplir les formulaires, il y avait déjà les promotora, la casquette SUBE sur la tête qui repétaient qu’il n’y avait plus de cartes disponibles et qu’il était donc inutile de continuer la queue ! Un peu de grogne et puis tout le mondes’en est allé…(moi y compris).

Mais bon, c’est bizare me suis je dis… 5 points de ventes, a raison de 2 queues ca nous fait 10 queues pour l’ensemble de la ville, a raison de 2 minutes par personnes, entre 8h et 13h sont donc passées : 5h x 10 queues x 30 personnes/heure x queue = 1.500 personnes !

Nous sommes encore loin des 50.000 cartes !

 

Mais croyez moi, à force de vivre en Argentine, on s’habitue à ne plus croire grand monde, alors demain je re essaye …



2007 : L'année de la neige à Buenos Aires !- Gran Cuñado 2ème partie. (mai 2009).
Gran Cuñado 1ère partie.(mai 2009)
-
L'économie argentine poursuit sa dégringolade. (Mai 2009).
-
Préparation des élections législatives. (Mai 2009).
-
La debâcle automobile argentine. (Avril 2009).
-
Métissage pendant l'epoque coloniale espagnole.
-
Buenos Aires en 1750.
-
Le Cabildo de Buenos Aires.
-
San Miguel de Tucuman. Historique.

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

Moqueplet 25/06/2009 14:30

En cette journée ensoleillée je viens te souhaiter une bonne journée et un bon week end qui arrive très vite à bientôt j'espère

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

27 juillet 2017

L'Euro est à

↑ 20,50 ARS

L'USD est à

↑ 17,40 ARS