30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 14:33

Mise à jour : lundi 30 juin 2008.

Un bon gros brouillard :

On ne voit pas tres loin !
Photo : Puerto Madero dans le coton hier apres midi. Dimanche 29 juin 2008.

A première vue, ça parait être comme ça un sujet divers sans importance, mais pourtant dès que le brouillard s'abat sur la ville de Buenos Aires et la pampa, les conséquences ne se font pas attendre !

On coupe les routes !

Poétique mais dangereux
 

Dès que le soleil se couche, en fin d'après midi vers 18h, une légère brume apparaît puis se transforme rapidement en brouillard, sur le coup de 23h ça devient vite un épais coton qui perturbe tout le trafic. Il a même fallu hier soir fermer le port de Buenos Aires, aucun bateau ne pouvait entrer ou sortir. Je pense aux passagers de Buquebus !
La conduite des argentins étant ce qu'elle est, la gendarmerie préfère fermer totalement les routes, plutôt que de laisser libre accès aux "fangios" continuant à rouler comme si de rien n'était dans du blanc bien dense à 140 km/h. Sur la RN9 à la hauteur de San Pedro, visibilité de 10 m tout juste ! Dans le meilleur des cas, la gendarmerie met en place des caravanes qui roulent au pas, c'était le cas hier y compris sur l'autoroute qui relie la capitale à l'aéroport d'Ezeiza.
D'une manière générale, et depuis vendredi dernier, toute la nuit et jusqu'au petit matin, les perturbations sont importantes dans les zones de Buenos Aires et sa banlieue, zones nord, ouest et centre de la province de Buenos Aires, est de la province de Cordoba, sud de la province de Santa Fe, toute la province de Entre Rios, et sud de la province de Corrientes, sans oublier l'est de l'Uruguay (mais les uruguayens sachant mieux rouler, les routes n'y sont pas coupées). Donc pour ceux en ce moment qui voyagent dans le secteur et utilisant des bus de nuits pour relier le NEA, le NOA et Cordoba, armez vous de patience si votre bus est arrêté sur le bord de la route par les gendarmes pour attendre le petit jour.
Comme nous avons à faire à un élément naturel, et non à une manifestation de ruralistas ou camioneros (pour une fois), il est bien imprudent de prévoir combien de temps continuera ce phénomène qui en en... plus d'un (y compris les chauffeurs poids lourds). La météo nationale argentine s'avance tout de même pour prévoir du brouillard jusqu'à mercredi 2 juin 2008, puisqu'un vent du sud-ouest devrait chasser tout ça !

On détourne les avions et on ferme les aeroports !

On s'occupe comme on peut à Aeroparque !
Photo : Les voyageurs manifestent leur mécontentement à Aeroparque. Dimanche 29 juin 2008.

Le plus touché, est Aeroparque. Hier dimanche 29 juin 2008, cet aéroport a été fermé entre 5 heure du matin et midi puis entre 16h et 17h (c'est que le brouillard apparaît maintenant même en journée, 300 m de visibilités hier après midi à Aeroparque). 42 vols supprimés dans la journée, et les voyageurs (fatigués par les grèves et autres blocus) ont commencé à s'énerver et manifester dans le hall de l'aéroport. Même lorsqu'on annonce que les vols sont annulés pour des raisons météorologiques, les argentins, tellement désabusés par les évènements des trois derniers mois, n'y croient plus !
Sur Ezeiza, aucun vol jusqu'à 09h00 du matin, donc pour les arrivées on fait escale sur le Brésil, ou en Uruguay, histoire de patienter avant de se poser plus tard. 29 vols supprimés hier sur Ezeiza.


Témoignage de Cordoba : (en espagnol)

Ayer a la tarde todavía estábamos varados en el aeropuerto de Córdoba con mi esposo esperando poder regresar a Buenos Aires. Se venía la noche y estábamos sin información. Nosotros tenemos que regresar por cuestiones de trabajo, pero otros pasajeros tienen que alcanzar vuelos que van al exterior. Aquí no hay sin embargo hostilidad, no hay clima de violencia, pero todo el mundo se queja. Y con razón. No sabermos qué va a pasar. Algunos pensamos que puede haber algún paro, pero no tenemos ninguna certeza. En algún punto, uno necesita tener seguridad, que la compañía aérea cumpla con uno. No viajo con mucha frecuencia, pero en las últimas ocasiones en las que lo he hecho, siempre hubo algún problema.


D'autres articles à lire :

- 17 mai 2008 :
Etudier l'espagnol en Argentine.
- 18 mars 2008 :
Les trottoirs de Buenos Aires.
- 07 mars 2008 :
Les bus en Argentine.
- 03 mars 2008 :
Pluie et inondation à Buenos Aires.
- 06 janvier 2008 :
Insécurité routière en Argentine.


En attendant : 

 Grève dans le métro de Buenos Aires depuis 11h ce matin
Photo : Grève dans le métro porteño depuis ce matin 11h, pour un meilleur "éclaircissement" du mode "sexiste, racial et politique" de l'entreprise Metrovias sur la façon de donner de l'avancement à ses employés .

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

26 juin 2017

L'Euro est à

↑ 18,25 ARS

L'USD est à

► 15,95 ARS