21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 15:10

Mise à jour : 21 octobre 2011. Article écrit par Bastien Hattiger.

Pour connaitre tous les résultats des élections présidentielles argentines, législatives, sénatoriales et des gouverneurs du 23 octobre 2011 : Cliquez ici.

Le programme du candidat Ricardo Alfonsin :  

Article faisant suite à Ricardo Luis Alfonsín, candidat aux élections présidentielles 2011 de la Nation argentine et représentant du parti de l’Union Civique Radicale, cet article présente ses idées politiques et les propositions de son programme.

Au niveau social, le plan Crianza :

Le Plan Crianza, a pour objectif est dans les 4 ans à venir d’éradiquer l’exclusion social et la mortalité infantile (représentant chaque année un taux de 13,3 bébés sur 1000 naissances, soit un taux supérieur à celui du Chili, de l’Uruguay ou bien du Costa Rica), ainsi que de garantir la protection universelle des mineurs et des femmes enceintes. Tout un réseau de jardins d’enfants sera également construit sur l’ensemble du territoire afin d’aider les mères de famille qui étudient ou travaillent.

Concernant les réformes de la Protection Sociale, le parti de Ricardo Luis Alfonsín part d’un constat : 31% de la population argentine est considérée comme pauvre (d’après l’INDEC, lire article), 11% comme indigente, soit des taux supérieurs à la majorité des pays d’Amérique Latine. Par ailleurs, 30 à 40% de la population active travaille dans le secteur informel, et le taux de travail infantile grimpe jusqu’à 8%. Le but est d’atteindre une égalité entre secteurs, seule garantie de futur pour les secteurs argentins les plus vulnérables, de transcender le combat contre la pauvreté et de mettre en priorité sur l’agenda public la lutte contre l’iniquité en utilisant des politiques universelles. Un Accord Social et Fédéral sera institué avec la collaboration de la Nation, des Provinces et des Municipalités, dans le but de générer un minimum vital, de bien-être, à tous les habitants. Enfin, un Système National Intégré sera créé pour universaliser les services sociaux.

Pour l’éducation,  La Révolution Educative :

 

Une Révolution Educative sera mise en place. Effectivement, si un diagnostic est effectué, aujourd’hui 58% des argentins entre 15 et 64 ans n’ont pas terminé l’éducation du secondaire, 900000 jeunes n’étudient ou ne travaillent pas. Selon l’UCR, il apparaît donc nécessaire de changer la forme dont la question éducative est abordée par le gouvernement actuel, avec l’instauration d’un suivi intensif de l’étudiant et du corps enseignant, accompagné de tout un ensemble de mesures signifiant une véritable révolution éducative.  Par exemple, les écoles dans les zones les plus vulnérables feront des journées de travail complètes avec un accent mis sur l’anglais, l’informatique, les performances d’écriture et de lecture.

Vidéo : Emission "Sala de Situacion" sur C5N avec Ricardo Alfonsin comme invité. Octobre 2011. On parle politique !

Redynamiser les transports et le train :  

 

Un Plan Ferroviaire est proposé avec la volonté de construire le réseau de chemins de fer du XXIème siècle, bien plus que de simplement maintenir celui du XXème. Actuellement le transport interurbain est lent, il ne respecte pas les horaires, les wagons ne bénéficient pas de service de maintenance. Par ailleurs, le réseau de chemins de fer ne représente que 10% du transport de charges, la situation est donc critique avec un développement ferroviaire qui a été abandonné au profit des transports par camions. En réponse à cela, un investissement étatique à grand échelle sera fait (18 millions de dollars américain afin de construire 22000 kms de voies ferrées durant les 10 prochaines années), l’objectif est également de récupérer le secteur industriel et de parvenir enfin à atteindre de hauts standards en matière de vitesse et de confort. A noter que durant les 4 prochaines années seraient construits 4000 kms d’autoroutes également. (Un peu optimiste !)

L’Agriculture, moteur de l’économie :

Durant les trois dernières années, le stock de bétail s’est réduit de 10 millions de têtes en raison d’une politique peu stimulante. En conséquence, des mesures de relances seront prises dans le cadre du Plan Agricole. Concernant le bétail, il s’agira principalement d’éliminer les restrictions à l’exportation et de parvenir à remplir le quota Hilton de viande bovine (Lire article sur le quota de viande bovine non atteint) ; pour la production agricole, diminuer graduellement les prélèvements fiscaux sur les exportations à partir de janvier 2012, et de même sur les productions régionales.

Aide au logement :

 

Sans transition, l’Argentine se retrouve aujourd’hui submergée par une crise de l’immobilier. Dans le Plan Jeunesse, un des axes de la politique que souhaite mettre en place Ricardo Luis Alfonsín consisterait donc à garantir au jeune argentin l’accès à son propre logement. Par ailleurs, l’Argentine est le pays d’Amérique Latine qui accorde le moins de crédits au secteur privé. Avec les taux d’intérêts en vigueur actuellement, il faut gagner environ 16000 pesos par mois afin de pouvoir s’octroyer un crédit de la hauteur de 300000 pesos. L’action du gouvernement de Ricardo Luis Alfonsín consisterait à permettre qu’avec un salaire de 3000 pesos, il serait possible d’obtenir un crédit remboursable sur 40 ans d’une valeur de 200000 pesos. A noter enfin qu’un investissement à hauteur de 30000 millions de pesos sera octroyé au secteur privé chaque année.

Vidéo : Ricardo Alfonsin reçoit chez lui, la journaliste Viviana Canosa de C5N lui pose des questions. Pour connaitre l'homme en dehors de sa vie politique. Plus soft ! Qu'aimez vous chez les femmes ?

Enrayer la fuite des capitaux, calmer l’inflation :

 

Le tour d’horizon des propositions du l’UCR pour l’investiture à la présidentielle de l’Argentine se poursuit avec le Plan pour l’Economie et le Développement. Durant les 4 dernières années, le pays a subi une fuite de capitaux pour un montant de 70 millions de dollars américains en raison de l’insécurité juridique, de la volatilité et du caractère exclusif du système financier argentin. Concrètement, le but est de faire de l’Argentine un pays de nouveau attractif pour les capitaux étrangers, avec des règles claires permettant confiance et prévisibilité à tous ceux désirant investir dans le pays. L’action se portera avant tout sur la normalisation de l’INDEC (l'Instituto Nacional de Estadística y Censos) et l’engagement de parvenir à un taux d’inflation à un chiffre dans les 4 ans à venir (une inflation qui serait selon les derniers pointages aujourd’hui supérieure à 20%, mais prudence avec les chiffres, surtout en Argentine, très vite manipulables et ainsi vides de sens). L’objectif de Ricardo Alfonsin est de faire du pays un des premiers territoires d’accueil d’investissements directs à l’étranger d’Amérique Latine (elle est actuellement seulement 7ème), de renforcer les liens avec les nations voisines progressistes, d’approfondir l’intégration régionale et l’engagement au sein du MERCOSUR et de l’ABC (Argentine, Brésil, Chili).

Plan énergétique :

 

Concernant le Plan Energétique, 90% de l’énergie que consomme le pays provient soit du pétrole, soit du gaz. Or depuis 1998, la production nationale de pétrole brut chute de manière alarmante et la production gazifière diminue régulièrement depuis 2004. L’Argentine a par ailleurs déjà perdu sa capacité, acquise en 1985, à s’auto-approvisionner en énergie.  L’objectif sera donc de terminer à moyen terme avec la crise énergétique et de consolider sur le long terme une Argentine solide et autosuffisante à ce niveau. Concrètement, dans le Plan Energétique 2012-2030 du candidat de l’UCR figurent : la création de l’Agence Nationale d’Hydrocarbures et de Biocombustibles pour une organisation fédérale de la politique énergétique, l’impulsion de la Loi sur les Hydrocarbures afin d’orienter la discussion nationale autour de la question énergétique et de garantir un engagement à long terme de la part des forces politiques, la création d’une Entreprise Pétrolière Nationale dont le but sera de défendre les intérêts nationaux sur le marché de l’énergie.

La justice :

 

Concernant les actions prévues pour les réformes judiciaires, le premier pas sera de réformer le Code Procédural Pénal de la Nation en fluidifiant le fonctionnement des différentes instances juridiques et en facilitant l’intervention des victimes ainsi que la participation citoyenne dans le jugement des délits. Il s’agira ensuite de modifier le Ministère Publique pour en finir avec le tirage arbitraire des différents cas, en le remplaçant par un système d’assignation basé sur l’importance du délit et les informations disponibles aux procureurs sur le moment. Enfin une numérisation des services de justice sera faite, garantissant le droit des parties à accéder à leur dossier sur Internet par l’intermédiaire d’une signature digitale, et régulant électroniquement les nouvelles notifications et les échanges d’information.

Video : Spot campagne Ricardo Alfonsin. On reprend un passage télévisé de Amadou Boudou (ministre de l'économie et candidat de vice de président au coté de Cristina Kirchner). Boudou déclare qu'il n'y a pas d'inflation en Argenitne t que si celle ci existe elle ne touche que les classes favorisées. A cela, les argentins répondent : "Pas d'inflation ? Demandez le moi !"

Egalité des chances :

 

La question de l’Egalité de genre est aussi abordée dans le programme avec en guise d’introduction quelques faits : les femmes adultes gagnent en moyenne moins de 69% de ce que gagnent les hommes ; au cours des 18 derniers mois, approximativement 600 femmes ont été séquestrées pour des affaires de commerce de personnes ; Amnistie Internationale estime que durant l’année 2010 une femme est morte pour cause de violence de genre tous les 3 jours… En réaction à ses données pour le moins choquantes sera créé le Secrétariat d’Etat des Femmes (remplaçant alors l’actuel Conseil National des Femmes), ce dernier sera doté d’un panel de spécialistes et d’un budget adéquat afin de mettre en place les politiques nécessaires en matière d’égalité. Une tolérance zéro envers n’importe qu’elle forme de discrimination ou de violence de genre sera aussi mise en place afin de parvenir à une société plus juste et égalitaire.

La sécurité et lutte contre la corruption :

 

Un Plan Sécurité est évidemment avancé avec quelques chiffres pour commencer : d’après les dernières données officielles datant de 2006, le taux de criminalité est de 5,3 meurtres pour chaque tranche de 100000 habitants (un chiffre comparable à celui du Guatemala, du Honduras, et bien au dessus de celui du chili (1,49)). Durant les 20 dernières années, le nombre de délits dénoncés a triplé et la population carcérale décuple causant des problèmes de surpopulation des prisons. La priorité sera cependant donnée à l’amélioration de tout le système d’information criminelle et de sanctions à l’égard de la criminalité juvénile.

Dans le même registre, le parti de l’UCR est convaincu que l’immoralité et la corruption administrative sont des maux qui corrompent l’Etat et la société argentine, le pays se situant par exemple effectivement au 105ème rang en matière de transparence bureaucratique. Un « Protocole de Transparence de l’information, des décisions et des engagements publics » sera donc rédigé dans le cadre du Plan Anti-corruption. De plus, une politique gouvernementale ouverte et électronique sera mise en place afin de faciliter la participation et le contrôle citoyen.

Santé :

 

Un nouveau Plan Santé serait aussi nécessaire étant donné que l’Argentine possède l’un des pires systèmes de santé d’Amérique Latine (d’après Ricardo Alfonsin). En conséquence, un seul leitmotiv : un système universel et égalitaire pour remédier aux trois distorsions fondamentales dont fait preuve le système de santé argentin : une fragmentation, une iniquité et une inefficience. Là encore, diverses initiatives seront mises en place avec avant tout pour but d’éliminer au maximum les morts « évitables », d’agir en matière d’éducation et de prévention, d’améliorer les services d’urgences et, conjointement avec le Plan Crianza, de suivre le bon développement de l’enfant, avec provision de vaccins et promotion d’une alimentation saine entre autres.

 

Ecologie et recherche scientifique :

 

Le parti s’attachera également à des mesures de Développement durable avec un respect total de la Loi sur les forêts qui sera prononcé, une règlementation de la Loi sur les glaciers avec définition d’une liste de glaciers à protéger, le Code du travail minier sera modifié dans la perspective de garantir des études qui permettront une connaissance déterminée des bénéfices et préjudices éventuels de chaque projet afin de pouvoir définir leur approbation ou leur rejet. Seront également crées des Ministères fédéraux pour le respect de l’environnement.

En matière de Sciences et Développement, l’investissement étatique actuel est de l’ordre de 0,53% du PBI, un chiffre en deçà de celui du Brésil, du Chili, et 10 fois moins important  que celui des Etats-Unis et du Japon. Il convient donc d’impulser de manière fédérale et coordonnée le développement scientifique et la recherche en investissant plus et mieux, de répartir géographiquement les agences scientifiques actuellement polarisées surtout dans la ville de Buenos Aires et de coordonner les différents organes compris au sein du Ministère des Sciences et Techniques.

Utopique ?

 

Un programme en somme vaste et ambitieux… voire utopique ? Cette idée se retrouve d’ailleurs dans la priorité phare de Ricardo Luis Alfonsín et de son parti : éradiquer la pauvreté de l’Argentine…

Son programme, certes riche de belles promesses pour ne pas déroger à la règle, annonce avant tout de nombreuses dépenses mais ne montre pas explicitement comment les caisses de l’Etat se rempliront pour équilibrer la balance ; des explications que devra forcément fournir le candidat de l’UCR à la présidentielle, Ricardo Luis Alfonsín, dans un simple souci de crédibilité.

 

Elections présidentielles argentines d'octobre 2011- Les elections d'Octobre 2011.(Octobre 2011). Nous voilà sur la dernière droite avant les élections présidentielles argentines. Il s’agit du premier tour, mais la candidate sortante Cristina Kirchner est donnée en tête de tous les sondages avec plus 51% des intentions de vote. La bataille est pourtant bien là, puisque si les autres candidats ne se font pas trop d’illusions, il y a à la fois des batailles à mener pour chacun d’entre eux pour assurer leur place sur les sièges de l’assemblée nationale et du sénat..(Lire la suite).

 

- Ricardo Luis Alfonsin.(Octobre 2011). Pour Alfonsin, un seul et même leitmotiv : construire l’Argentine de la mobilité sociale ascendante, celle dans laquelle il grandit, avec cette fois ci en ligne de mire la liberté et l’égalité pour tous. Son slogan est  «Transformer la croissance en développement », ses buts principaux sont d’en finir avec la pauvreté extrême, de suivre le principe du fédéralisme, de respecter strictement les institutions et de permettre à chaque région en Argentine de faire entendre sa voix..(Lire la suite).

 

- Elisa Carrio. (Octobre 2011).

Sa formation d’avocate fait que les problématiques centrales de son travail ont toujours été liées à la construction d’une république démocratique en mettant l’accent sur la justice. Elisa Carrió a toujours lutté contre la corruption et pour la construction d’un modèle républicain à la justice sociale efficace, c’est donc également ce qu’elle défend pour ces élections de 2011...(Lire la suite).

- La pauvreté en Argentine en 2011.(Octobre 2011). Pour le mois d’avril 2011, l’INDEC (gouvernemental) à calculé qu’une famille de 4 personnes doit disposer d’au moins de 1.375 pesos par mois (230 €) pour ne pas être considérée comme “pauvre”. Soit 1,90 € par personne et par jour. D'après la centrale Syndicale de la CGT (pourtant proche du gouvernement), celle ci déclare qu'il faut aujourd'hui en 2011 gagner au moins 3500 pesos par mois (soit 584 € pour 4 personnes) pour ne pas être pauvre. D’après la CGT, il y a donc 80% de pauvres puisque c'est le pourcentage de la population qui ne les ont pas...(Lire la suite)

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

02 mai 2017

L'euro est à

→ 16,70 ARS

L'usd est à

↓ 15,20 ARS