21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 23:00

Mise à jour : 21 octobre 2011. Article écrit par Elodie Charrier.

Pour connaitre tous les résultats des élections présidentielles argentines, législatives, sénatoriales et des gouverneurs du 23 octobre 2011 : Cliquez ici.

L'exemple de la province de Santa Fe :

C’est sous les couleurs du Front progressiste, le Frente amplio progresista, que le candidat socialiste Hermès Binner décide de faire campagne pour les élections présidentielles. Ce rassemblement progressiste tend à unir des opposants à Christina Kirchner issus du parti socialiste, mais aussi d’autres petits partis progressistes s’y rattachant, ou encore d’habituels électeurs d’Alfonsin ou même de Duhalde. Ainsi certains sondages le placent aujourd’hui deuxième juste derrière Christina Kirchner.  En effet, les électeurs de l’opposition sont globalement déçus des deux autres candidats annoncés favoris il y peu encore. Le Front Progressiste mené par Binner peut leur apparaître comme une meilleure alternative. La province de Santa Fe est son fief et de plus une des plus peuplées du pays, il compte y faire le plein de voix. Article précédent sur Hermes Binner.

Campagne active :

Hermès Binner a effectué une campagne très active, multipliant les visites, proches du peuple, les meetings, les conférences de presse, sans oublier les inaugurations. Cependant sa campagne s’est énormément axée sur sa province, celle de de Santa Fe, car il sait pertinemment que c’est là qu’il peut faire le plus haut score. Comme tous les autres candidats, les derniers jours de la campagne sont axés essentiellement sur les provinces les plus peuplées, les provinces clés, qui seront décisives pour le résultat de l’élection. Sa campagne, tout comme son programme, est également très accès sur la jeunesse, comme en témoigne sa récente intervention à l’université Matanza.

Hermès Binner a toujours été un candidat clair et transparent. On peut lui reconnaître une certaine continuité dans son parcours politique. Lors de ces précédentes élections, il avait toujours l’habitude d’établir clairement quelques points clés, sortes de réformes, qu’il promettait de faire.  Son programme est relativement précis, et aborde tous les domaines dont peut se mêler le politique.

Vidéo : Emission et reportage du canal du quotidien La Nacion sur Hermes Binner. l'homme derriere le politique. Interessant, ses débuts politiques, député et gouverneur de Santa Fe. Octobre 2011.

L’éducation :

En ce qui concerne l’éducation, Hermès Binner prône une éducation libre, gratuite, et de qualité pour tous les argentins. Il souhaite également que l’éducation cesse d’exclure les enfants les plus pauvres, mais qu’elle devienne au contraire un moyen d’intégration des plus pauvres au sein de la société. Pour cela il la souhaite décente et accessible à tous jusqu’à l’obtention du diplôme, afin que chacun puisse finir ses études, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Il souhaite également favoriser la liberté de penser, c’est-à-dire encourager les élèves à penser par eux-mêmes, favoriser les débats. Pour réussir à mettre en place ce projet, il pense renationaliser le système d’éducation afin d’égaliser le niveau éducatif entre les différentes provinces argentines. Ainsi celle-ci dépendront du conseil fédéral d’éducation et non plus du gouvernement provincial. Il faut également permettre une meilleure reconnaissance du rôle éducatif des enseignants. Il estime également qu’une nouvelle loi sur le financement de l’éducation en Argentine est nécessaire. Enfin, il met un point d’honneur à améliorer la formation technique, en plus de la formation académique, afin d’assurer une meilleure transition entre les études et l’emploi.

La santé :

Binner souhaite instaurer un système de santé unique (Systema Unico de Salud : surnommé SUS). Il souhaite implanter son système de soin à trois niveaux déjà mis en place à Rosario et Santa Fe, (voir article précédent sur Hermès Binner) et renforcer le premier niveau de soin, le plus basique, pour qu’il couvre vraiment l’ensemble de la population. Le but de tout ce système est évidemment d’assurer une meilleure couverture, et une plus grande équité des soins entre les différentes provinces argentines. Pour assurer aux argentins une couverture médicale équivalente dans tous les pays du Mercosur, il souhaite développer des conventions réciproques au sein de cette communauté économique. Il souhaite également favoriser la participation citoyenne en impliquant de plus en plus la population au sein des municipalités dans des domaines tels que la lutte contre la malnutrition, l’obésité, le tabagisme, le sida, les risques cardio-vasculaires, ou les violences à l’encontre des femmes ou l’aide à l’éducation sexuelle.

Social, transport et justice :

Binner compte également instaurer une retraite minimum équivalente à 82% du salaire minimum d’insertion (salario minimo vital).

En matière de transport, il souhaite voir se développer le système ferroviaire dans l’intention de remplacer une partie du transport aujourd’hui effectué par les poids lourds afin de réduire les coûts économiques et environnementaux.

Hermès Binner souhaite également améliorer l’indépendance du pouvoir judiciaire en modifiant la loi du conseil de la magistrature. Il souhaite créer des juges de proximités pour contourner les lenteurs du système et réformer les procédures pénales par la création de juges pénaux. La réforme des centres carcéraux sera quand à elle axée sur l’amélioration de la réincarcération des détenus dans la vie active.

Vidéo : les journalistes de Clarin suive Hernes Binenr pendnat une journée. Il parle un peu de tout !

La sécurité :

En termes de sécurité, le plus important pour Hermès Binner, afin de lutter efficacement contre l’insécurité en Argentine, c’est tout d’abord d’admettre qu’il existe un énorme problème d’insécurité en Argentine. Pour lutter contre la délinquance mais aussi le trafic de drogue organisé, comprenant d’importants réseaux de revente organisée, il faut améliorer la coordination entre les forces de l’ordre de la province de Buenos Aires, et celles de la capitale. Hermès Binner souhaite également durcir les lois et les peines à l’encontre des trafiquants de drogue.

La fiscalité :

En matière de fiscalité, il suggère une fiscalité plus équitable pour réduire la pauvreté, en luttant notamment contre la fraude, l’évasion ou le contournement fiscal. Bien entendu, le reste de ces politiques économiques vont dans le sens d’une réduction de l’inflation et de la pauvreté, passant notamment par une meilleure redistribution des richesses.

Photo : Binner a voulu debattre avec Cristina Kirchner sur l'inflation et les principales préoccupations économiques du pays, mais cette dernière a refusé. Depuis 2003, le couple Kirchner n'a donné aucune conférence de presse, de débats televisé, ni accepté aucune emission de télévision, et encore moins de face à face.   

Vidéo : Spot campagne électorale de Binner pour les elections de 2011.

Politique extérieure :

En matière de politique extérieure, il revendique la souveraineté sur les Iles Malouines (tout en respectant la convention signée avec l’ONU). Il souhaite travailler à une meilleure intégration de l’Argentine au sein de la région et même au niveau du monde, en renforçant la politique extérieur du Mercosur, et les politiques communes mises en place avec l’Unasur. Il entreprendra également de travailler de concert avec l’étranger afin de tendre à un ordre politique mondial, à la paix et la sécurité, qui de toute évidence passe par une non prolifération nucléaire et une disparition des armes de destruction massives.

Photo : Le président uruguayen Mujica et Binner, ils partagent la même vision sur de nombreux sujets en matière sociale, économique et éducative.

 

Un programme classique :

Rien de très nouveau dans le programme de Binner en dehors de faire passer le contrôle de l’éducation primaire et secondaire du système provincial au système national. Les argentins sont très fédéralistes et toujours très réticents à voir Buenos Aires et la casa Rosada à centraliser les pouvoir. Avancer cette idée de la part d’un santafesino c’est original et courageux ! Comem toujours on ignore ou Binner ira chercher l’argent pour pouvoir rehausser les retraites et entreprendre des grands travaux, mais cela est le véritable miracle de chaque candidat, ne jamais parler d’augmenter les impôts ou du moins expliquer où chercher l’argent frais ! En tout cas, Binner, toute comme Rodriguez Saa, appuie tout son discours sur le bilan qu’il peut présenter de sa province et expliquer que de l’etendre au reste du pays est chose facile ! Les argentins cherchent aujourd’hui des hommes capables et pouvant prouver leurs belles paroles, Binner a donc cet avantage et il y aura surement de quoi surprendre les premiers dépouillements au soir du dimanche 23 octobre en arrivant certainement dans les premiers places.

A lire dans le Petit Hergé :

Elections présidentielles argentines d'octobre 2011- Les elections d'Octobre 2011.(Octobre 2011). Nous voilà sur la dernière droite avant les élections présidentielles argentines. Il s’agit du premier tour, mais la candidate sortante Cristina Kirchner est donnée en tête de tous les sondages avec plus 51% des intentions de vote. La bataille est pourtant bien là, puisque si les autres candidats ne se font pas trop d’illusions, il y a à la fois des batailles à mener pour chacun d’entre eux pour assurer leur place sur les sièges de l’assemblée nationale et du sénat..(Lire la suite).

 

- Programme de Cristina Kirchner.(Octobre 2011). Economiquement, le projet de Kirchner semble clair : d’un point de vue fiscal, tout d’abord, le but est d’abord et avant tout de reconstruire et de reformuler le système de la fiscalité, en faisant payer à chaque contribuable, un impôt proportionnelle à ses revenus. Par ailleurs, cette envie se double d’une envie de pénaliser tout ceux qui seraient tentés par une fraude fiscale ; une nouvelle loi devra alors être mise en place pour punir sévèrement toutes ces fraudes...(Lire la suite).

 

- Programme de Eduardo Duhalde.(Octobre 2011). Perçu comme le candidat le plus apte (en cas de défaite de Cristina Kirchner) à reprendre la gouvernance de l’Argentine pour avoir déjà exercer presque tous les postes politiques de la Nation (y compris celui de la présidence en 2002), Eduardo Duhalde doit aujourd’hui proposer quelque chose de concret pour tenter de séduire les foules ; car s’il est vrai que le gouvernement actuel est fortement décrié, il est souvent reproché aux opposants de ne pas proposer beaucoup mieux...(Lire la suite).

 

- Programme de Ricardo Alfonsin.(Octobre 2011). Le Plan Crianza, a pour objectif est dans les 4 ans à venir d’éradiquer l’exclusion social et la mortalité infantile (représentant chaque année un taux de 13,3 bébés sur 1000 naissances, soit un taux supérieur à celui du Chili, de l’Uruguay, ainsi que de garantir la protection universelle des mineurs et des femmes enceintes. Tout un réseau de jardins d’enfants sera également construit sur l’ensemble du territoire afin d’aider les mères de famille qui étudient ou travaillent...(Lire la suite) 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

lecrivain 22/10/2011 04:50



En fait depuis cet étalage de candidat et programme on voit bien que vous n'y pipés, n'y croyait pas un mot. Ne vous fâchez pas nous sommes en plein dans l'imitation de démocratie...



Le Petit Hergé 22/10/2011 04:59


Bonjour lecrivain, en fait si je devais voter à cette election, j'hesiterais entre deux candidats, entre Binner et Rodriguez Saa. Ils ont tous des defauts et des avantages, bref ils sont humains !
A bientot ! Herge !


Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 août 2017

L'Euro est à

↑ 20,65 ARS

L'USD est à

↑ 17,15 ARS