1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 22:25

Mise à jour : 1er mai 2017. Catégorie Province de Santa Fe.

​​

Plaza 25 de Mayo à Rosario

 

La Plaza 25 de Mayo est une des places principales de la ville de Rosario située en son centre. Elle est placée à l’intersection de la calle Cordoba (une des artères les plus commerciales de la ville) et de la calle Buenos Aires. Délimitée aussi par les calles Santa Fe et Laprida qui représentent ce que fut le noyau urbain lors de la naissance de Rosario.

Son nom qui lui fut donné en 1852, provient de la date de ce qui est appelé ici la « Revolution de Mai » du 25 mai 1810. Avant, la même place se nommait « Plaza Principal » et aussi « Plaza de Armas »

Photo : La Plaza 25 de Mayo. Au premier plan la colonne de la Liberté, à droite la cathédrale, a gauche derriere la colonne, le Palacio de los Leones, et au fond le monument au drapeau.

 

Photo : Certainement une des plus anciennes photos de la Plaza 25 de Mayo de Rosario. Elle doit dater des années 1870. On voit au fond en (1) le bâtiment de l'évêché accolé à la Première Cathédrale (2). La colonne de la Constitution Argentine (3) se dresse au milieu de la place depuis 1855 et y restera jusqu'en 1882. En (4) Le siège de la police ("Jefatura de Policia") de la ville. Il se détruit en 1914 pour laisser la place ultérieurement à la Poste Centrale.

 

Photo : Toujours vers 1870, la Plaza 25 de Mayo, avec l'ancienne Cathédrale (2) datant de 1836 et qui sera démolie en 1882 pour laisser la place à celle qu'on peut voir aujourd'hui. En (1) l'évêché. L'ancienne colonne (3) de la Constitution Argentine est placée au centre de la place, et entouré de 4 éléments reliés par des chaines.  Sur les deux photos ci dessus, on s'aperçoit déjà qu'il y a une volonté de dessiner un premier jardin en plantant une double haie d'arbres entourant la place.

 

Photo : Toujours vers 1870, nous sommes certainement en été, on voit que la double haie d'arbres sont assez fournis en feuilles. L'évêché (1) collé à la première cathédrale (2), dont le fronton repose sur 6 colonnes est assez bas. Deux clochers entourent l'ensemble, il ne seront pas démolis en 1882 mais rehaussés. On voit parfaitement sur cette photo la colonne de la Constitution (3) entourée par ses 4 éléments. Les chaines ont disparu mais l'ensemble est maintenant entouré d'une grille.

 

Le centre historique de la ville : 

 

Cette place se trouve légèrement en hauteur surplombant le Rio Paraná, ce qui permet a partir de ce point d’avoir un premier aperçu des bords de ce fleuve.

Bien qu’elle soit bordée par des édifices très importants comme le siège de la municipalité (surnommé le « Palacio de los Leones »), la Cathédrale (Basilica Catedral Nuestra Señora del Rosario ») et par la poste centrale (« Palacio de Correos de Rosario »), ce n’est pas le lieu qui attire le plus l’activité économique et commerciale de la ville.

C’est avant tout un secteur administratif et aussi touristique puisqu’à partir de cette même place débute le « pasaje Juramento » entre la Mairie et la Cathédrale qui mène à l’attraction le plus important de la ville, le Monument au Drapeau (« Monumento a la Bandera »).

Les deux autres attraits architecturaux de la place sont le bâtiment de la « Bola de Nieve » (1906), une des premiers édifices construit en hauteur en ce début du XXème siècle à Rosario, ainsi que le Musée d’art décoratif (« Museo Municipal de Arte Decorativo Estevez ») ouvert en 1966 dans une ancienne résidence.

Enfin un autre petit immeuble datant de 1947 sur la place accueille le Consulat Général d’Espagne (sur Santa Fe 768). Juste à coté sur Santa Fe 730, un ancien hôtel particulier datant de 1925 fut construit pour servir de résidence à la famille Uranga. Aujourd'hui c'est le siège du Conseil des Ingénieurs de la Province. 

Photo : La colonne actuelle de la Liberté au centre de la Plaza 25 de Mayo.

 

Photo : Elle date de 1888. L'évêché (1) s'est agrandi, la nouvelle Cathédrale (2) est en construction. Seule les clochers et la coupole sont terminés, on peut voir la brique apparente encore en façade et sur les parties latérales. La toute nouvelle colonne de la Liberté (3) vient d'être achevée. Le bâtiment de la Police Centrale (4) vient d'être "électrifié". Certainement un des premiers bâtiments administratifs à posséder l'électricité. On peut voir sur sa terrasse, la structure des poteaux en bois par où arrivent les lignes électriques. Enfin la place est totalement pavée dans les allées. La double haie d'arbres entourent toujours la place, il s'agit du  "Melia azedarach", provenant d'Asie et souvent utilisé à cette époque en Amérique du sud dans les jardin et les parcs en raison de sa croissance rapide. Il fut retiré en 1902, lorsqu'on redessina les parterres en jardin à la française et remplacé par des platanes.

 

Photo : Vers 1905. La place se transforme et commence à ressembler à ce qui existe aujourd'hui. L'évêché (1) se comprime car entre 1896 et 1898 on construit la Municipalité (6), le "Palacio de Los Leones". On voit au fond à gauche, le Rio Parana (5). La Cathédrale (2) est enfin totalement achevée. Le fronton de la Centrale de Police (4) a été démoli au niveau de sa terrasse.

 

La colonne de la Liberté (« La Columna a la Libertad »)

 

En 1855, on dresse au centre de la place pour la première fois une statue représentant la « Constitution Argentine de 1853 ». Cette colonne tombera seule sous l’effet d’une tornade qui passera sur la place en 1882.

 

La municipalité décide de suite de la remplacer par une nouvelle colonne dédiée cette fois ci à la Liberté Nationale (Référence aux combats menés entre 1810 et 1820) pour l’indépendance vis-à-vis de l’Espagne).

 

Une statue allégorique de la Liberté (une Marianne à bonnet phrygien) surplombe la colonne, qui est entourée en son pied par quatre autres statues représentant les « Héros Nationaux » qui sont Jose de San Martin, Manuel Belgrano, Mariano Moreno et Bernardino Rivadavia.

 

La colonne et statues datent de 1883 et furent l’œuvre du sculpteur Alejandro Biggi en marbre de Carrare. Jusqu'à cette année une autre statue s’y dressait depuis 1855 représentant la « Constitution Argentine de 1853 ».

Pendant le régime de Jorge Rafael Videla (1976 - 1981) et la reconnaissance officielle par l’Etat argentin en 2006 du « Terrorisme d’Etat », les « Madres » de la Plaza de Mayo tournèrent chaque jeudi (à partir du 30 avril 1977) autour de la colonne en demande d’informations sur les « disparus » de la dictature. Les mères et leurs familles tournent aujourd’hui seulement pour célébrer quelques dates de leur mouvement comme celle de la photo en aout 2016, pour la 2000ème « ronda » (voir photo).

 

   

Photos : A gauche, sur le même emplacement, la "Jefatura de Policia" construit en 1850 et démoli en 1914. Le terrain resta vide presque 14 ans avant qu'on y construise un premier projet de poste centrale (La Torre Guido) entre 1929 et 1932, avant qu'elle soit démolie en 1933 pour laisser la place a un autre projet de Poste Centrale (photo de droite) entre 1934 et 1938.

 

Photo : Vers 1925, vue de la Plaza 25 de mayo. L'évêché (1) coincé entre la Mairie (Palacio de los Leones) (6) et la Cathédrale (2). L'évêché sera détruit pour ouvrir le Passage Juramento en 1997.  Au loin, le Rio Parana (5).  Au premier plan l'Edificio Bola de Nieve (7) construit en 1906, et au centre de la place, la colonne de la Liberté (3) toujours dressé.

 

Les conseils du Petit Hergé :

 

La Plaza 25 de Mayo est le point idéal de début de la visite du centre de Rosario, vous avez a la fois la Cathédrale, la mairie et la monument au drapeau qui est tout proche pour ensuite aller se promener le long des berges du Paraná, et aussi si vous êtes plus intéressé par l’architecture et l’histoire la promenade le long de la rue piétonne de Cordoba qui commence en cette même place et qui va vous mener vers le boulevard Oroño. De très nombreux hôtels dans le quartier donc de préférence choisissez de vous héberger aux alentours de cette place. La place est plutôt active en semaine, donc le weekend peu d’activité dans les rues voisines et la place même, mais les musées restent ouverts.

 

Photo : La Cathédrale de Rosario. 

 

Photo : Le Palacio de los Leones sur la Plaza 25 de Mayo à Rosario.
 

Autres articles pouvant vous intéresser :

 

- La Plaza San Martin de Rosario. (Mai 2017).

La Province de Santa Fe. (Avril 2017)

La ville de Rosario. (Avril 2017).

A visiter à Rosario. Les Espaces verts et en extérieur. (Mai 2017)

- A visiter à Rosario. Architectures et bâtiments emblématiques. (Mai 2017)

- A visiter à Rosario. Les musées. (Mai 2017).

- A visiter à Rosario. Les Eglises et la religion. (Mai 2017).

- Les tours de Rosario. (Janvier 2008).

- Férias, marchés et shoppings à Rosario. (Septembre 2010).

- Bars historiques de Rosario. (Mai 2007).

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans Province de Santa Fe
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

02 mai 2017

L'euro est à

→ 16,70 ARS

L'usd est à

↓ 15,20 ARS