13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 01:45

Mise à jour : 13 avril 2013, 14 et 15 avril 2013.

nullApres le Gangnam, le Gentleman ... mais en espagnol !

 

Un petit clin d’œil aujourd’hui pas très sérieux mais suffisamment « important » pour qu’on en parle, je fais allusion au nouveau titre de PSY. Bien entendu après son Gangnam Style, on l’attendait au tournant le Psy de service pour savoir si le soufflé allait retomber ou si on commençait à y croire vraiment au lancement mondial de la vedette K POP. Mais le voilà parti depuis quelques jours sur le web, et les parodies ne se sont pas fait attendre, voilà donc depuis aujourd’hui ou plutôt hier (puisqu’avec le décalage horaire vous êtes en avance vous européens d’une journée sur moi en cette soirée du vendredi) la version en espagnol « subida en la red » le 12 avril 2013 !

 

Ce n’est pas la première fois, car il avait fait de même pour le Gangnam, le Mario Casasnovas (Espagnol de Gijón dans les Asturies) reprend son micro et adapte en espagnol le coréen planétaire. Et si la version espagnole allait détrôner l’original en coréen ?

 

A vous de l’écouter, on sent le printemps et le futur tube de l’été boréal qui va vous toucher en plein dans le mille !

Nous, on sort les pulls, les feuilles tombent et les couvertures reprennent la direction des lits !

 
 

nullBon d’accord ce n’est peut être pas trop à votre gout, mais c’est comme toujours, tout ce qui est nouveau n’est apprécié que quelques années après !

Sur ce, je vous laisse, j'apprends les pas, je vais m’entrainer sur ma terrasse ! (un verre à la main, ... il faut bien ça !)

 

C'est tout pour aujourd'hui !

Voilà donc les vidéos de l’original sorties aujourd’hui samedi 13 avril 2013. Présentation hier soir vendredi en Corée à Seoul à même pas 50 km de la ligne de démarcation du 38ème parallèle. Comme quoi, pendant que certains coréens préparent la « guerre qui n’aura pas lieu », d’autres s’amusent ! Etonnant non ?

 Les pas, je les tiens bien, je retourne sur la terrasse ! C'est tout pour aujourd'hui !

Vidéo : Et pour clore le sujet, voilà donc le clip officiel avec traduction en espagnol !

Des sujets un peu plus sérieux à lire dans le Petit Hergé :

   

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 6I - Humour argentin
commenter cet article
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 23:27

Mise à jour : 31 décembre 2010 ap J.C

 

C'est pour aujourd'hui !

 

Il parait que c'est pour cette nuit, je parle du remplacement des agendas et autres calendriers des postes accrochés au dessus du frigo ! Il fallait bien qu'elle se finisse cette bonne année 2010. Je vous ferai grâce de l'énumération des bons et mauvais événements des 365 derniers jours qui j'en suis sûr seront suivis d'autres tout autant passionnants les journées suivantes.

Voilà la page est tournée, une nouvelle année. le jour J pour commencer les bonnes résolutions qui tiendront 3 jours. Mais c'est là que l'Homme devient intéressant. Chaque année voilà que ça recommence Ohé, Ohé !

Le réveillon chez tante Gertrude, chez le copain d'enfance qui nous a toujours pas remboursé ce qu'on lui avait passé l'année dernière pour l'achat de sa moto, ou alors chez le cousin Gus qui nous présente pour la première fois sa dernière copine, qui comme les autres ne tiendra que le temps d'une autre bonne résolution !

Une bouteille de mousseux s'ouvre, un ouvre boite dérape sur le doigt alors qu'on voulait donner un coup de main en cuisine, vite un peu d'eau dessus, oh mais ça saigne !

Non ? Boney M est mort ? ah Bon ! ah ben zut alors ! Du Bruit dans le salon, du bruit dans la cuisine, le chat se planque dans le placard. "Dring" un invité de plus ! Ah oui je l'avais oublié celui là, c'est Téodoro celui qui ne rigole jamais, un bout en train à les faire dérailler ! Manquait plus que celui là, tiens pour la peine, passe lui la boite à ouvrir !

 

Allez je vous laisse, il faut que j'y aille, ça sent le cramé dans le four !

 

Bonne année à tous ! La 2011ème sera peut être la bonne ! Bises à tous !

 

El Pequeño Hergé !

En accompagnement musical :

 

 

Clip de 2005 !

 

Ca c'est l'original de 1966 !  

 

 

 

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 6I - Humour argentin
commenter cet article
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 00:27

Mise à jour : Mercredi 31 mars 2010.

 

Déoart de Buenos Aires pour Mar del PlataDe retour au pays des 6% :

 

De retour après avoir pris un peu l’air loin du monde merveilleux de la web, me revoilà de nouveau assis derrière mon écran et clavier pour vous faire partager le miracle argentin. J’en rassure certains, Oui j’existe encore !

 La Cristina reste enfoncée à son poste et à son lifting, l’inflation gonfle à frôler maintenant les 4% …par mois ! Le gouvernement chercher à tout prix des sous pour rembourser la dette, Ricky Martin fait pleurer des milliers de cœurs de jeunes filles alors que certains gars ont les yeux qui brillent, mais enfin une bonne nouvelle : c’est Paques !

Alors ceux qui ont encore de quoi partir, partent 4 jours, les jeudi, vendredi et autres samedi et dimanche saints.

Il est 20h à Buenos Aires, les autoroutes, acceso norte, oeste et surtout l’autoroute du sud vers Mar del Plata sont bouchées. On attend 2 millions et demi d’argentins sur les routes pour aller voir la famille et surtout se persuader qu’ils font (encore) partie de la classe moyenne, puisqu’ils ont encore les moyens de se payer des vacances. Car si 2,5 millions partent, 37,5 millions restent. Pas besoin d’institut économique ou de mettre en place des statistiques savantes pour sonder l’état actuel de la population, il suffit de compter les voitures et les nuitées en hôtels pour avoir en 4 jours une représentation instantanée de l’état du pays.

2,5 millions d’argentins, ça fait juste 6% de la population. Voilà le compte est fait ! 6% ont de quoi vivre et 94% ont de quoi survivre.

Car voyez vous, le miracle argentin c’est justement de pouvoir en permanence placer la (presque) totalité de la population sur la ligne, ou plutôt la corde raide de la pauvreté pour ne pas les voir tomber dans la misère. C’est ça le secret de l’Argentine de 2010, 200 ans d’histoire pour arriver à placer presque toute sa population dans un état de survie. La pauvreté on aime, la misère jamais, on laisse ça aux autres sudacas. La viande est (presque) encore accessible, la Quilmes est bonne, le foot est une religion, la télé novelise de la novela, Cronica TV nous annonce les derniers malheurs, et la drague est gratuite. Que peut on vouloir de plus quand on appartient aux 94% ?

Asado, bière et cul ! Bailanta, foot, et évangéliste !  Télé, télo et Toro Viejo tinto !

 

 


Dónde yo estare (Sindicato argentino del Hip Hop)
Album "Un paso a la eternidad" : 4 mn 25 s. (2001).
Banlieue Ouest de Buenos Aires à Móron, en 2001. Le representant du hip hop argentin.
A gagné un Latin Grammy en 2002.

 

L'inflation en Argentine en 2010Le monde de l'ailleurs :

Il y a 30 ans on prédisait « Quand la Chine s’éveillera », pour 2010 on peut prévoir que l’Argentine « argentinisera ».

Puissant ce sentiment d’appartenir à un monde incompréhensible, on essaye de démonter le système argentin pour le comprendre, mais on n’y arrive pas. Plus on cherche, moins on trouve, mystérieux et magique. Les lois de l’apesanteur, de la gravité et de la logique n’ont ici aucune prise.

Le seul pays au monde où on vend sa voiture d’occasion plus cher que neuve, ou le lundi de Pâques n’est pas férié, où les taux d’intérêt des banques sont plus faibles que l’inflation, où le 15 août tombe début décembre, où il vaut mieux dépenser qu’épargner, où l’on peut même consommer sans rien avoir tout en gagnant de l’argent !

L’Argentine, électron libre de la planète Terre, une sorte de monde à part, un territoire occasionnellement uni avec le reste du Monde.

J’ai appris que la Terre avait deux satellites, la Lune et l’Argentine.

 


En este mundo (El polaco) 6 mn 02 s: Un des représentant de la cumbia villera de Buenos Aires.
Emission TV America : "Almorzando con Mirta Legrand" enregistré à Mar del Plata en fevrier 2007.
Quand la jet-set invite "l'Argentine d'en bas". La cumbia, un sujet à traiter, quand la marginalité sort de son ghetto.

 

L'Indice Big Mac en ArgentineD'autres articles sur le Petit Herge  :

- Le tourisme en Argentine.
-
Les cantinas de Buenos Aires.
-
San Antonio de Areco (Prov de Buenos Aires).
-
La province de Entre Rios.
-
Mar del Plata. (Prov de Buenos Aires).

- Le début du "Rock Nacional"
- L'histoire du rock argentin
- Andres Calamaro
- Palito Ortega

- Tango Electrónico

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 6I - Humour argentin
commenter cet article
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 17:53

Mise à jour : 02 décembre 2014 / 25 aout 2009.

Savez vous comment Joe Bar conduit en Argentine ?

Je ne parle pas cette fois-ci des bus et des camions. (Ça vous savez déjà), je vous parle aujourd’hui des motos ! Il y en a très peu en Argentine, plutôt des petites cylindrées (60 à 125 cm2) sur les routes de campagne pour ceux qui n’ont pas les moyens de se payer une voiture et les coursiers en ville pour gagner du temps, mais je parle cette fois ci, des fils à papa, les "Joe Bar" argentins qui ont les moyens de claquer l’équivalent de plusieurs voitures uniquement pour le plaisir de faire peur, mais surtout de faire peur aux autres le week-end.

130 Km/ h sur autoroute pour les autres, 300 Km/h pour eux ! Sur route, la vitesse maximale comme en France est de 90 Km/h (quelques tronçons à 110km/h), pour eux, c’est aussi du 300 Km/h !

Il y a sur la route, des camions, des voitures, des bus…qu’importe c’est tout de même du 300 km/h.

Plus vite que moi, tu meurs !

Vous les voyez dans votre rétroviseur ! Mettez vous sur le coté et laissez les passer ! Vous les envoyer en face vous foncer dessus sur votre voie, fermez les yeux et priez !

Sur l’autoroute Buenos Aires - Cañuelas, puis sur la RN3 (à deux voies), les dingues du guidons ont la fierté de risquer votre vie les dimanches (et samedis) après midi.

Un petit exemple, La vidéo ci-dessous, (filmée par eux même), si vous, pauvre conducteur (sous l’emprise de quelques Quilmes d’ un asado du dimanche midi) vous avez dans l’idée de défendre votre bout de goudron, ils (la bande de motards) se ruent sur vous pour vous impressionner, quitte à prendre toute la largeur de la route à 300 km/h.

Alléluia, la police n’est pas là (normal c’est samedi-dimanche !), de toute façon ils n’ont pas les moyens de courir derrière !

Photo : Joe Bar en France à 180 km/h, Joe Bar en Argentine à 300 km/h ci-dessous, toujours plus fort !!!  

 



Samedi 29 juin 2009 : Le délire !

- 0mn 00s sur l’autoroute Bsas – Cañuelas, on pique des pointes à 299 km/h.
- 2mn 38s sur la RN 3 bien plus amusant de faire du slalom entre les camions.
- 4 mn 00s. A 200 km/h une moto double une camionnette par la droite sur le bas coté !
- 4 mn 46s, on redouble à droite un camion sur le bas coté mais cette fois à 2 motos en parallèle.
- 5 mn 43s, amusant de rouler sur la seule roue arrière !
- 6 mn 00s, une voiture le double ….la honte ! Alors bien sur, c’est la ruée de la bande pour l’encadrer !

 

Le délire sur les routes argentines
Si vous devez conduire en Argentine :

-          Ne jamais conduire la nuit.
-          Faire le plein dès que le réservoir est à moitié plein. (je parle des voitures)
-          Ne jamais s’énerver, pas de bras d’honneur et autres insultes. N’oubliez pas que certains sont armés (camions, etc…)
-          Avoir des bonnes cartes, très peu de panneaux, et indications à fiabilité modérée.
-          Ne jamais quitter les grands axes en zones urbaines (surtout aux approches des grandes villes).

Pas très recommandé : Se faire remarquer ! (Grosse cylindrée, plaques étrangères).
Jouer toujours profil bas, la modestie et le sourire (même aux contrôle de la police et autres gendarmes).

 

 L'argentin est le maître de la route !

 

Joe Bar en ArgentineD'autres articles du Petit Hergé :

- L'insécurité routière en Argentine.
-
Les bus en Argentine.
-
L'industrie automobile argentine.
-
Publicité Renault Argentine
.
-
MNBA de Neuquén
.
-
Philippe Dulauroy
.
-
Des aéroports à ne plus savoir qu'en faire !

- Reserva Natural Parque Luro (Prov. de la Pampa).
-
Tramway de Buenos Aires.
-
Tango electrónico.

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 6I - Humour argentin
commenter cet article
16 mars 2009 1 16 /03 /mars /2009 17:38
Mise à jour : 16 mars 2009.

 

 

A la bonne heure !Ga ! Zo ! Bu ! Système Shadok pour comprendre les changements horaires :


Il était une fois, dans le monde de l’Argentine Shadock, une belle princesse qui croyait que ça faisait bien d’avoir une heure d’été, (puisque tout pays dit du « 1er monde »*(j’expliquerai dans un autre article) en avait une, elle l’avait lu dans un journal étranger qui n’appartenait pas au groupe Clarin) Or pour avoir une heure d’été, fallait il encore avoir une heure d’hiver. Vous me direz, à première vue, tout a l’air de suivre jusque là une logique cartésienne.

C’est ainsi que la princesse Kristina déclara un beau 18 octobre 2008 :

 « Aujourd’hui je déclare que l’heure argentine que nous avons eu depuis toujours s’appellera à partir d’aujourd’hui « heure d’hiver »….c’est alors que tout s’écroula chez le Shadock moyen de la rue ! Lui, qui pensait que l’heure était « l’heure un point c’est tout » Eh bien non, ce n’était pas un « point c’est tout » mais « heure d’hiver ». Il fallait ré écrire le dictionnaire. Les meilleurs intellos Shadock s’y mirent dès la première nuit (puisque la nuit, il n’y a pas de soleil, et quand il n’y a pas de soleil, il n’y a pas d’heure (pensaient ils).

 

Suivons ça par une équation (car proverbe Shadock dit : mieux vaut une belle équation qu’un long dessin).

 

Heure « point c’est tout » (GA) = Heure d’hiver (ZO)

 

Soit GA = ZO

 

Le 19 octobre l'heure d'été car il fait beau et chaud ! 

Il fait trop chaud, donc on passe à l'huere d'étéMais, dès le lendemain, elle annonça : « Demain, on passe à l’heure d’été ». A nouveau, le Shadock ménager de moins de 50 ans donc pas Shadock intello du tout, n’en croyait pas ses oreilles ! Deux révélations en moins de 48 heures ! Et voilà qu’on ne pouvait plus, non plus se servir de l’Heure d’Hiver. Le Shadock d’ici est habitué à entendre le vrai et son contraire en moins d’une journée, on appelle ça des « périodes de crise ». Par exemple lors de la « période de crise » de 2001-2002, on lui a dit 1 dollar = 1 peso, puis 1 dollar = 1,40 peso (alors qu’il le changeait déjà dans la rue à 1 dollar = 4 pesos). Il faut dire qu’il y a beaucoup plus de Shadocks économistes que de Shadock intellos en Argentine. Et il ne faut pas mélanger les deux professions. Par exemple à l’INDEC travaillent les Shadocks économistes qui appliquent leurs recherches sur l’absolu et non pas sur les calculs. (Mais là on s’éloigne du sujet traité aujourd’hui, nous traiteront ce qu’est « l’Absolu » au pays Shadock une autre fois).

Bref, une fois de plus, les Shadocks communs acquiescèrent d’un air entendu (sans comprendre), et les Shadocks intellos, passèrent la seconde nuit à trouver une formule à la fois intello et à la fois kirchneriste (qui est, de ce fait presque contradictoire).

 

Heure d’hiver = Heure d’été – 1

Soit ZO = BU – 1

 

Ce qui fait à l’envers BU = ZO + 1.


A quelle heure arrive l'heure ?Quand le jour refuse d'être le même à l'ouest qu'à l'est !
 

A partir du 19 octobre 2008, tous les Shadock dansèrent joyeusement au cris de « GA » « ZO » et « BU » tiré en l’air à tout bout de champs (ici on dit dans le « campo », pour embêter les ruralistes, qui avaient vraiment autres chose à faire que d’aller ensuite les ramasser). Tout le monde était enfin d’accord mais une partie des Shadocks, ceux de l’ouest, ne cédèrent pas, car ils prétextèrent que justement il ne pouvait pas commencer la même heure qu’à l’est du pays puisque eux le matin à 7h il ne faisait pas encore jour et que par conséquent l’heure ne pouvait pas exister !

 

Il fallut au moins deux semaines pour régler ce nouveau problème ! On envoyait donc dans toutes les capitales régionales du pays un chef intello Shadock muni de lunettes pour vérifier à partir de quelle heure, l’heure existait.

 

Donc à 7h il faisait jour à Buenos Aires, l’heure existait et par conséquent il était 7h BU. Mais il fallait attendre une heure de plus à Mendoza ou à Salta le matin pour qu’il fasse jour et donc il était aussi 7h BU dans les provinces de l’ouest. Pourtant le responsable central Shadock de Buenos Aires s’est vite aperçu que le 7h BU de Salta arrivait 1 heure après le 7h BU de Buenos Aires. Il y avait donc BU et BU et il fallu donc créer le BU de l’est et le BU de l’ouest.

 

Donc BU (Est) = BU (Ouest) + 1

Comme déjà énoncé BU = ZO + 1

Alors ZO + 1 = BU (Ouest) + 1

Donc ZO = BU (Ouest)

 

Très grave ! On venait d’apprendre que l’heure d’hiver était la même que l’heure d’été de l’ouest.



En 2009, pas d'été dans l'ouest du paysA l'Ouest vous restez en hiver !
 

Ça a fait très peur, les Shadocks de l’ouest n’avaient donc pas le droit à l’heure d’été puisque le jour arrivait en retard, et que pour la peine ils devaient rester à l’heure d’hiver !

En un mot, en 2009, il n’y aurait pas d’été pour eux ! Et que si ils en étaient arrivés là, c’était tout simplement parce qu’ils n’aimaient pas la reine Kristina, et elle leur avait jeté un sort.

Tout l’ouest du pays connaîtrait donc de la neige, du vent et beaucoup de froid pendant toute une année !

 

Depuis le 19 octobre 2008, l’Argentine était coupée en deux par un terrible trait rouge apparaissant sur les cartes (et aussi sur le terrain, puisqu’on écoula un vieux stock de peinture et de pinceau pour occuper les desocupados) partageant en deux secteurs équivalent le royaume Shadock de Kristina.

A l’Est l’été (BU), les plages et les filles en bikini sur les plages. A l’Ouest l’hiver (ZO), le froid, les Andes, la neige et les pingouins.

 

Une heure de différence entre les deux zones, et quand un Shadock téléphonait dans l’autre zone, il fallait donc attendre une heure pour que son correspondant entende la sonnerie.


Les plages sont froides donc l'heure arrive plus tard !
 

On s’y était fait, mais de nouveau depuis dimanche dernier à 23h dans le secteur BU du pays, on nous a dit que comme on avait fini de rigoler et qu’il était temps d’arrêter les plages et de venir travailler, on allait nous envoyer du vent froid et qu’il fallait donc de ce fait repasser à l’heure d’hiver !

Mais pour passer à l’heure ZO, on ne pouvait pas comme ça le faire aussi facilement. Les Shadocks intellos et les Shadocks savants (encore plus intellos) ont planché dessus car il fallait changer l’heure sans pour autant faire varier la position du soleil. Car le Soleil, on ne sait pas encore le faire bouger comme on veut !

 

Il fallait donc absolument perdre une heure !
 

La reine Kristina a décidé qu’il y aurait ce jour là 25 heures dans la journée dans la moitié du pays. (L’autre partie à l’ouest restant exceptionnellement à 24h).

Question des Shadocks de l’Est: Que devaient ils faire pendant cette 25ème heure, et quand devait elle arriver ?


Quand il est deux fois 23h c'est qu'on n'est pas pressé !Ajouter la 25ème heure sans courber l'espace-temps

Les savants Shadocks ont décidé que la 25ème heure arriverait après la 24ème, mais comme sur les montres et les pendules il n’y a pas de #25 indiqué, il fallait la placer juste quand les deux aiguilles seraient l’une sur l’autres de manière verticale vers le haut.

Ensuite pendant 60 mn, Il y avait donc deux possibilités qui étaient laissées libres à chaque Shadock de l’Est de choisir. (Dont moi, puisque j’habite à Buenos Aires).
1) Ou faire semblant de ne rien faire, rester sur place pendant 1 heure, ne pas bouger et attendre que l’aiguille se remette à bouger seule.
2) Soit (recommandé par les savants), Dire qu’à minuit il était à nouveau 23h. Mais comme on avait déjà passé le cap de 23h une heure auparavant, il fallait pour ne pas courber l’espace-temps refaire exactement pendant une heure les mêmes gestes et redire les mêmes paroles au même moment.

 

Pour ma part, j’ai choisi la seconde solution et comme j’étais à la « Continental » pour manger une pizza, j’ai donc du remanger une seconde pizza et je n’en ai payé qu’une (puisque le serveur avait choisi la première solution).


Le cas San Luis :
 

Voilà maintenant deux jours que tout va mieux dans le pays, mais encore une dernière nouvelle qui peut intéresser les voyageurs, la province de San Luis qui était restée à l’heure d’hiver en plein été, a décidé aussi il y a deux jours, de perdre bêtement une heure. Nous avons donc de nouveau en Argentine deux heures, l’Heure d’hiver (dans tout le pays) et la Super heure d’hiver (uniquement dans la province de San Luis), dite heure polaire.

Donc faite attention si vous devez passer par la bas pour aller a Mendoza par exemple, d’une part on vous demandera a la frontière de la province de vous équiper comme pour sortir dans une rue de Montréal en plein hiver et de plus comme il y a une heure de moins, ou vous demandera d’éteindre votre moteur une heure avant de reprendre la route (toujours pour cette question de courbe d’espace-temps).

  
Vidéo : Passage de Minuit à 23h, le samedi 14 mars 2008 sur le canal C5N de Buenos Aires. 2 mn 26 s. Passage à l'heure d'hiver en direct de la Tour des Anglais à Buenos Aires.

Les articles déjà écrits sur le Phénomène Shadock en Argentine :

- 16 octobre 2008 :
Il est quelle heure Docteur Kirchner ?
- 17 octobre 2008 : Heure Shadock du dimanche !
- 21 octobre 2008 : Ou en sommes nous dans les horaires ?


Pour fuir l'hiver, certaines sont venues se refugier sur la cote atlantique.
Photo : Vache de l'ouest fuyant l'hiver pour passer des vacances d'été sur les plages atlantiques de l'est.

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 6I - Humour argentin
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 19:38

Mise à jour : Mardi 11 mars 2009.

Les vacances de Monsieur HergéBonjour à tous, c'est la rentrée !

Après un silence de plus d'un mois et demi, me revoilà de nouveau accroché à mon site. Donc je rassure tout le monde, je vais bien, je me porte comme il faut, et l'envie d'écrire ne m'a pas lâché. Je me replonge aussi  dans mes mails, puisque j'ai pris un retard considérable dans les réponses à vos questions en tout genre.
Pour vous donner une simple idée (sans pour autant le regretter, puisque je me "l'inflige"), pour tenir le rythme de croisière, il me faut 4 heures par jour pour répondre aux mails, et 4 autres heures par jour pour maintenir le blog à flot. (nouvel article mais aussi bien plus de travail pour remettre les anciens à jour). Donc j'ai bien aussi le droit de temps à autres de me prendre des vacances pour que mes yeux, mon reste de cerveau et surtout les doigts se reposent, histoire de vidanger les neurones et de changer la courroie de transmission.

Me revoilà aujourd'hui gonflé à bloc pour une nouvelle saison ! N'oubliez pas que nous sommes dans l'hémisphère austral et que la rentrée vient d'avoir lieu ce 1er mars !  

Sur ce....... je me replonge dans l'actualité argentinesque, et vous dis à bientôt !

Herge !

Les Alfajores Havanna de Mar del PlataCa c'est ce qu'il y a dans la boite !
Photo : Une boite d'alfajores Havanna, j'en parle car j'en ai (encore) mangé cette semaine, l'autre photo montre les deux types les plus connu, le marron (au chococlat), et blanc (sucré, citron et dulce de leche).

Vidange des neuronesAvant de lire les nouveaux articles en préparation, quelques uns de la saison précédente :

- Le métro de Bsas s'allonge.
- La Provincia de Chubut.
- La Flottaison.
- La Provincia de Entre Rios.
- Bilan 2008 des ovnis en Argentine.



Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 6I - Humour argentin
commenter cet article
21 octobre 2008 2 21 /10 /octobre /2008 12:27
Mise à jour : 21 octobre 2008

Heures légales dans le sud du continentUn bon dessin valant mieux qu'un long discours, voilà un aperçu tout frais de ce qu'est devenu le sud du continent en matière d'heure légale en cette journée du mardi 21 octobre 2008.

Plus les jours passent, plus la carte se déforme, et plus la logique Shadok prend le pas sur le cartésianisme.


Pour l'Uruguay :


- Dimanche 05 octobre 2008. L'Uruguay passe à l'heure d'été en avançant d'une heure. L'Uruguay sur tout son territoire est passé de T.U.-3 à T.U.-2.

Pour le Paraguay :

- Dimanche 19 octobre 2008. Le Paraguay passe à l'heure d'été en avançant d'une heure. Il était prévu qu'il passe le dimanche 05 octobre 2008, mais La Administración Nacional de Electricidad (Ande) a décidé de le repousser au 19 octobre. Le décret 1867 (datant de 2004) régit ce changement d'heure légale. Le Paraguay sur tout son territoire est passé de T.U. -4 à T.U.-3.

Pour la Bolivie :

- Dimanche 19 octobre 2008 : La Bolivie reste à la même heure, soit T.U.-4.

Pour l'Argentine :

- Dimanche 19 octobre 2008 : 11 provinces sur les 24 argentines composant son territoire passent à l'heure d'été de T.U.-3 à T.U.-2.
Les 11 provinces T.U.-2 sont : Tucuman, Santiago del Estero, Formosa, Chaco, Corrientes, Entre Rios, Misiones, Santa Fe, Cordoba, Buenos Aires et Capital Federal.
Les 13 provinces concervant T.U.-3 sont : Jujuy, Catamarca, La Rioja, Mendoza, Salta, San Juan, San Luis, La Pampa, Neuquén, Río Negro, Chubut, Santa Cruz, Tierra del Fuego.

L'heure d'été doit prendre fin le 15 mars 2009.

Bien entendu dès qu'une nouvelle province argentine décide de repasser à TU-3, je remets la carte à jour !

Pour les Iles Malouines :

Les Iles Malouines sont à T.U.-2. comme toute l'année.

Pour le Brésil :

Le 19 octobre 2008, a eu aussi lieu le passage a l'heure d'été au Brésil. L'heure d'été est valable jusqu'au 15 février 2009.

3 fuseaux horaires pour le Brésil :

- Les 3 états du sud brésilien Rio Grande do Soul, Santa Catarina et Paraná sont à T.U.-2.
- Les 4 états de la région sud-est comme Sao Paulo, Rio de Janeiro, Esperito Santo, et Minais Gerais sont aussi à T.U.-2.
- Pour les états du Centre-Ouest, là ça se complique puisque deux d'entre eux Goias et Brasilia passent à T.U.-2 alors que les deux autres Mato Grosso do Soul et Mato Grosso sont à T.U.-3.
- Tout le Nord Est est à T.U.-3.
- Pará, Amapá et Tocantins est à T.U.-3
- Romaima, Amazonas, Rondônia, Acre sont à T.U.-4

Pour le Chili :

Lui est passé a l'heure d'été le dimanche 12 octobre 2008. donc de T.U.-4 à T.U.-3.



Toujours plein de bonnes idées !Dessin : L'Argentine, l'autre pays des bonnes idées !

Les articles déjà écrits sur le Phénomène Shadock en Argentine :


- 16 octobre 2008 : Il est quelle heure Docteur Kirchner ?
- 17 octobre 2008 : Heure Shadock du dimanche !
- 21 octobre 2008 : Ou en sommes nous dans les horaires ?
- 13 mars 2009 : Il fait froid, donc on passe à l'heure d'hiver !


 
Autres sujets dans le Petit Hergé :

- 10 octobre 2008 : Une crise peut en cacher une autre.
- 29 septembre 2008 :
Crash : Quand ça tombe, ça tombe !
- 11 septembre 2008 : Chili : Coup d'Etat du 11 septembre 1973.
- 07 septembre 2008 : 
Le Dakar 2009 en Argentine.



Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 6I - Humour argentin
commenter cet article
17 octobre 2008 5 17 /10 /octobre /2008 12:20
Mise à jour : vendredi 17 octobre 2008. 

L'idée du décret Décret 1705 : Bu Ga Zo

Ce matin vendredi, la reine Cristina Fernandez de Shadok s'est levée et a eu une idée : 
"Comme je suis belle et intelligente et que je veux que tout le monde m'aime, j'ai décidé de contenter tout le monde en coupant mon beau pays à moi en deux partie"
"une zone libre" restant à la même heure, et une zone "Shadoku" qui devra avancer d'une heure les Rolex comme la mienne.
Ainsi je ne permettrai plus aux Gouverneurs provinciaux Shadok de prendre leur propre décision quant à la bonne idée de savoir ou non que faire avec le roi Chronos, des fois qu'ils se servent de cette bonne idée pour me montrer leur opposition !"

C'est alors qu'à son habitude, la belle reine sorti de son cartable en cuir de chez Vuitton, son "carnet à décret", le carnet miracle qui la boucle à plus d'un. 

Nous étions hier soir à la situation décrite dans l'article de la veille, à savoir 5 provinces à l'heure libre et 19 provinces à l'heure Shadok +1.
12 heures plus tard depuis 8h ce matin pour être exact, et annoncé que le décret 1705 qui sera publié aujourd'hui au journal officiel dévoilera la liste des provinces pouvant restées à l'heure libre.




Voici le résultat des calculs Shadokus : BU ZO GA MEU

Heure libre : (soit H.Paris -5) BU ZO
Catamarca, La Rioja, Mendoza, Salta, San Juan, San Luis, La Pampa, Neuquén, Río Negro, Chubut, Santa Cruz, Tierra del Fuego.

Heure Shadok : (soit H.Paris -4) GA MEU
Jujuy, Tucuman, Saniago del Estero, Formosa, Chaco, Corrientes, Entre Rios, Misiones, Santa Fe, Cordoba, Buenos Aires et Capital Federal.

Nous voilà maintenant avec 12 provinces sur 24 à ne plus appliquer la nouvelle heure dimanche prochain. Il reste encore 36 heures avant le passage de la "fin du monde Shadok".

J'attire votre humble attention sur la logique de permettre à Salta de pouvoir rester à H normal, alors que Tucuman et Jujuy passeront à l'Universal Shadoku's Time (UST). 

Mais, comme je le dis, en 36 heures peuvent se passer tant de choses au pays des Shadoks que tout reste encore possible.

A suivre...c'est tout pour aujourd'hui


Un bon système
Autre info :


Importante pour les voyageurs, l'aéroport de Aeroparque ayant décidé de passer le balai et de pomper sur la piste ce week end, tous les avions (je dis bien tous les avions) programmés à Aeroparque décolleront et atterriront à Ezeiza.
Donc inutile de se rendre à Aeroparque du samedi 18 octobre à partir de 13h au lundi 20 octobre 01h du matin, ils sont tous déviés sur Ezeiza. C'est comme ça, c'est normal, c'est Shadok !

Ca vous fera plus cher de taxi (comptez aujourd'hui 120 ARS maximum pour Ezeiza).
Les Taxi Shadocks sont contents, les voyageurs moins.

Quelques commentaires argentins dans la presse ce matin :

- Este es el fiel reflejo de lo que somos los Argentinos, no podemos ponernos de acuerdo ni en el cambio de hora, somos una sociedad enferma, la manera sería evaluar de forma correcta los beneficios o pérdidas que trae aparejado el cambio de horario y de esa forma tomar una desición consensuada con las demás provincias. Cambiemos muchachos porque de esta forma es un pasa hacia adelante y dos para atras.

-
Nuevamente debere transitar de noche las peligrosas calles de mi barrio en aras de un 'supuesto' ahorro energetico (seria mejor que las prestadoras inviertan y generen mas energia en lugar de nivelar para abajo)Ademas consumire mas electricidad pues a la hora en que me levanto debere prender mas luces ...Gracias una vez mas nuestra dirigencia ha demostrado su sensibilidad.

- Visto los considerandos, y el tira y afloja de todas las partes sobre este tema, por qué no dejamos el horario como está hoy en todo el país y nos dejamos de ..... eso mismo. Mucho gasto de saliva y papel impreso por un tema que no es de peligro inminente.

- Este gobierno y el anterior han dividido tanto al pais que ya ni los relojes se salvan !


calcul de ShadockLes articles déjà écrits sur le Phénomène Shadock en Argentine :


- 16 octobre 2008 : Il est quelle heure Docteur Kirchner ?
- 17 octobre 2008 : Heure Shadock du dimanche !
- 21 octobre 2008 : Ou en sommes nous dans les horaires ?
- 13 mars 2009 : Il fait froid, donc on passe à l'heure d'hiver !

Autres sujets dans le Petit Hergé :

- 17 octobre 2008 : Quelle heure est il Docteur Kirchner ?
- 10 octobre 2008 : Une crise peut en cacher une autre.
- 29 septembre 2008 :
Crash : Quand ça tombe, ça tombe !
- 11 septembre 2008 : Chili : Coup d'Etat du 11 septembre 1973.
- 07 septembre 2008 : 
Le Dakar 2009 en Argentine.
- 02 septembre 2008 :
Une partie de bus tamponneur.


Photo : Shadok activant la pompe à nettoyage de piste d'atterrissage sur fond du nouveau drapeau du Shadokuland.
 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 6I - Humour argentin
commenter cet article
16 octobre 2008 4 16 /10 /octobre /2008 19:38

Mais a quoi ça sert ?Il est quelle heure docteur Kirchner ? où la fin du monde Shadok pour le 19 octobre.

Voilà qu'on nous remet ça cette année !

On avait totalement oublié ce qu'était l'heure d'été, mais voilà que les Kirchner nous avaient fait l'année dernière un cadeau puisqu'en plein mois de décembre, nous avions appris (presque) du jour au lendemain que nous aurons la bonne surprise d'avoir à ajouter une heure à nos montre. Je ne vous raconte pas quel fut le désastre dans le pays pour se mettre d'accord puisque chaque gouverneur Shadok avait le droit d'accepter ou non les directives venant de la Casa Rosada en ce domaine.

Donc rapidement en cette fin d'année 2007, des provinces passèrent (chacune à des dates différentes) de l'heure normale à l'heure d'été, puis quelques autres insatisfaites repassèrent de l'heure d'été à l'heure normale après quelques jours d’essai, pendant que les dernières provinces n'avaient pas encore eu le temps de se mettre à la nouvelle heure.  Bref, personne ne savait plus quelle était cette "nouvelle" heure au bout de 1 ou 2 semaines shadokus.

Nous étions au pays des Shadoks entre décembre 2007 et février 2008. Je ne vous cache pas non plus qu’à la fin chacun avait sa propre heure (moi, j’avais gardé l’heure normale). Je n’étais pas le seul, puisque certains cafés de mon quartier avaient fait de même et il fallait donc regarder la pendule de l’établissement avant de pénétrer pour savoir si le déjeuner était prêt ou s’il fallait encore attendre une heure. C’est ainsi que le matin, les cafés ouvraient à 8 heure Shadok et non plus à 7 heure Shadok (mais tout de même à 8 heure de l’heure normale).

 

Le monde Shadoks ou la fin du monde programmée au dimanche 19 octobre 2008.


Ici, 90% des Shadocks (je veux dire "argentins") sont contre l’heure d’été, car fidèle à leur pragmatisme, cela fait longtemps que l’on sait que ce n’est pas l’heure d’été qui fait moins marcher les moteurs des ascenseurs, machines à laver, métro ou le frigo. Qu’heure d’été ou non, l’argentin utilisera le même nombre de minutes l’ordinateur, le téléviseur, ou son air conditionné. Quant aux usines de toute façon elles fonctionnent 24h sur 24h sur la base des trois 8. La seule économie d’électricité n’étant que celle utilisée en  matière d’éclairage (qui ne doit plus représenter grand-chose), l’argentin ne sortant qu’à partir de minuit, et se couchant au milieu de la nuit, on ne voit plus trop où est l‘économie.

A la bonne heure !Dimanche prochain, une heure de plus :

Mais bon…voilà que ça recommence.

Cette fois ci les gouverneurs des 24 provinces argentines ont pris les devant en déclarant depuis une semaine si ils suivaient ou non la mise en place de l’heure d’été. Pour le moment seuls ceux qui sont contre se sont fait connaître.

Voici donc la liste des provinces qui ne participeront pas à « l’Heure Shadok » (avec date de décision de chaque grand chef gouverneur Shadok) et qui restent à l’heure normale.

Pour le moment :

- Province de Mendoza (Lundi 13 octobre 2008).

- Province de San Juan (Lundi 13 octobre 2008)

- Province de Catamarca (Mercredi 15 octobre 2008).

- Province de San Juan (Mercredi 15 octobre 2008).

- Province de La Rioja (Jeudi 16 octobre 2008).

Je vous tiens, bien sûr, au courant des prochains ajouts des « provinces rebelles » Déjà 5 sur 24 (20% du territoire shadok argentin).

La situation se shadokisant plus vite que prévu lire l'article suivant arrivé 12 heures plus tard pour connaitre la suite.

Vous comprendrez que maintenant les horaires de bus, avions, etc… vont devenir d’une limpidité totale. Si de plus à cela, les gouverneurs Shadok trouvent ainsi une manière de désavouer la politique des Kirchner en restant à l’heure normale, je vois déjà Macri et Buenos Aires intra muros restant à l’heure normale et la banlieue et le reste de la province de Buenos Aires kirchneriste passant à l’heure d’été. Ça va être amusant !  Un peu comme si le « 75 » restait à l’heure d’hiver et les « 93 », « 94 » et « 95 » à l’heure d’été.  J’imagine déjà l’aéroport d’Ezeiza à l’heure d’été et celui de Aeroparque donnant les horaires d’avion en heure d’hiver !!!

D'après l'idée de la Castafiore, la nouvelle heure sera en pratique jusqu'au 15 mars 2009. (J'ai des doutes).

Pour ce qui est de me sauver de cette fin du monde, j'ai trouvé l'astuce, vendredi soir, je file en Uruguay (où ils sont passés à l'heure d'été sur l'ensemble de leur territoire le dimanche 05 octobre). Quant à l'heure indiquée en haut de cette page, elle continuera à indiquer l'heure normale même après "la fin du monde" puisque ça sera déjà l'heure de 5 provinces, de chez moi et du café "d'en face" !

La pompe à articles !Les articles déjà écrits sur le Phénomène Shadock en Argentine :


- 16 octobre 2008 : Il est quelle heure Docteur Kirchner ?
- 17 octobre 2008 : Heure Shadock du dimanche !
- 21 octobre 2008 : Ou en sommes nous dans les horaires ?
- 13 mars 2009 : Il fait froid, donc on passe à l'heure d'hiver !



Autres sujets dans le Petit Hergé :

- 10 octobre 2008 : Une crise peut en cacher une autre.
- 29 septembre 2008 :
Crash : Quand ça tombe, ça tombe !
- 11 septembre 2008 : Chili : Coup d'Etat du 11 septembre 1973.
- 07 septembre 2008 : 
Le Dakar 2009 en Argentine.
- 02 septembre 2008 :
Une partie de bus tamponneur.


 
A gauche : la pompe à faire des articles.

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 6I - Humour argentin
commenter cet article
23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 17:16

Derniere mise à jour : mercredi 28 mai 2008.

Comme vous le savez (peut être) samedi 24 mai 2008, à Belgrade s'est déroulé le 52ème Concours Eurovision de la Chanson. Mais quel est le rapport avec l’Argentine ? Et bien, il y en a un, puisque même le très sérieux quotidien Clarin en parle dans l’édition du vendredi 23 mai 2008.Voir :http://www.clarin.com/diario/2008/05/23/um/m-01678402.htm  

Rodolfo ChikilicuatreDavid Fernández Ortiz

Le représentant de l’Espagne est bien un espagnol, mais son personnage (imaginaire) lui est bien argentin né à Buenos Aires en 1972. De plus il ne s’agit pas d’un chanteur, mais d’un humoriste.

De son vrai nom : David Fernández Ortiz, cet humoriste a créé tout d’abord des personnages pour le programme de « Una Altra Cosa » de
teisió de Catalunya en 2004, puis il passe sur Antena 3 et laSexta pour animer « Buenafente » continuant à faire rire les espagnols avec les personnages de Gilipollas, Zuloaga, Nataly Pussy, Marcia et Santi Clima.

Au début de l’année 2008, il créé le personnage de Rodolfo
Chikilicuatre, un argentin ayant inventé une guitare équipée d’un vibro-masseur. Il lance alors lors de son programme sa chanson : "Baila El Chiki Chiki".

Appel au vote pour chiki chiki en EspagneEntre temps l’Espagne organise un concours pour désigner la chanson qui représentera le pays. L’équipe de l’émission « Buenafuente » présente alors son candidat :
Rodolfo Chikilicuatre, plus par défit et par dérision que pour gagner réellement le concours.

Mais voilà que les espagnols, par sms, téléphone et Internet élisent après plusieurs manches leur favori, et c’est
Rodolfo Chikilicuatre qui l’emporte lors de la finale espagnole le 08 mars 2008 !!!

Qui est Rodolfo ?
Une sorte de has-been, moitié reggaeton, moitié vedette pat’ d’ef’ pur jus 70. Complètement à la masse, naïf, gauche dans ses gestes, gentil et agaçant.

Pour présenter sa chanson a l’Europe entière, il a du préparer une deuxième version, un peu plus soft et politiquement correcte. La première était, disons, un peu « cru ».
Voilà donc pourquoi, le 24 mai 2008, Rodolfo a fait rire toute l’Espagne et le reste de l’Europe avec son Chiki Chiki !

Il n'a malheureusement pu gagner le concours, arrivé en 15ème position.
En tout cas un bon coup de pied à un concours plein de poussière qui, de ce fait, a pu le sauver de l’ennui !


La Video :
 



Une autre version parmi tant d'autres : La version tortue !



La version Tortue (1 mn 25s)



La version présentée le samedi 24 mai durant le Concours Eurvision de la Chanson. (3 mn 25s).

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 6I - Humour argentin
commenter cet article
25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 22:25

Mise à jour : 25 octobre 2007

 

Feliz cumple para el Petit Herge, ya pasaron dos años !!!

Tout passe, même les gateaux d'anniversaire, mais cette fois il est plus gros que celui de l'année derniere. Encore une grande et longue nouvelle année devant nous pour vous donner des nouvelles des xuxus, de la balançoire qui se balance seule, d'une nouvelle présidente qui va plonger le pays dans l'hyper inflation, de quelques sacs remplis de dollars que l'on retrouvera par hasard, et de véritables histoires incroyables... Bref l'Argentine va encore se mettre en quatre pour nous étonner et nous montrer que nous sommes dans un pays "impresionante" !!!

Mais ou est l'Argentine ?

 

LePetit Hergé

Il était une fois à ...

- Publicités tournées à Buenos Aires

- Le cinéma argentin

- Au pays des rigolus

- Des aéroports à ne plus savoir qu'en faire

- La mode argentine

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 6I - Humour argentin
commenter cet article
9 juin 2007 6 09 /06 /juin /2007 15:42

Mise à jour : 21 juin 2007

Tout ce que vous aller lire et voir ci dessous est totalement réel et véridique, c'est ce qu'il convient d'appeler des "argentinades". Des faits totalement saugrenus, comiques ou même tragiques que l'on a l'habitude de vivre à Buenos Aires et en Argentine.

A vous en fonction de vos envies de rajouter des commentaires...

Buenos Aires, jeudi 07 juin 2007

Un piéton qui passait sur le trottoir de la calle Mexico à la hauteur du 700 a ramassé sur la tête une enseigne qui s'est décrochée d'une boutique. Il faut dire qu'un camion l'avait heurté.

 

Buenos Aires, jeudi 07 juin 2007

Un incendie a détruit une partie d'une villa miseria du quartier de Villa Soldati.

Buenos Aires, jeudi 07 juin 2007

Martha Holgado décède à 72 ans. Elle aura passé 15 ans de sa vie à se battre pour démontrer et faire reconnaitre à la justice Juan Domingo Perón comme son père.  Elle aura même l'année derniere accepté de passer des tests d'ADN qui se seront révélés négatifs.

Ushuaia, samedi 09 juin 2007.

D'autres affiches en Tierra de Fuego, dans une semaine premier tour pour les elections gouvernementales provinciales. Les deux grands partis "Frente para la Victoria" (FPV) avec Hugo Cóccaro, et le "Movimiento Popular Fueguino" (MPF-UCR) avec Jorge Garramuño, s'affrontent "salement", en mots, en images mais aussi en "lancées de peinture".

Gualeguaychú, samedi 09 juin 2007.

On vient de "féter" les 200 jours de coupure de la route entre Gualeguaychú ( Prov. de Entre Rios ) et Fray Bentos ( Uruguay ) par les "asambleístas" (écolos argentins) qui refusent de voir sur les berges uruguayennes s'installer une usine de papier. Comme le barrage dure,  ils viennent d'inaugurer en ce jour un "refuge en dur" de 14m de long par 6m de large sur la route pour pouvoir y dormir et y vivre.

Buenos Aires, Dimanche 10 juin 2007.

Le voyage de Ernesto Guevarra et de son ami Alberto Granado de 1952 est tres "tendance" , puisque National Geografic a compris qu'il etait même interressant de creer une fiction de 10 episodes qui va recreer ce périple par deux jeunes ( un argentin blanc, une colombienne noire ) qui vont surement "ressentir" la même experience que le Che, 54 ans plus tard. La série est en boite et sera diffusée en Argentine à partir d'aujourd hui tous les dimanche soir. Une maniere de "faire" du Big Brother "in vivo".

Buenos Aires, dimanche 10 juin 2007.

Quand ce n'est pas le brouillard, quand ce n'est pas le manque de radard, quand ce ne sont pas les grêves qui bloquent les aéroports de Buenos Aires... cette fois ci les passagers exaspérés par de nouveaux retards ont pris à parti un certain nombre d'employés de Aerolineas Argentinas, ces derniers ont tout bonnement abandonné leurs postes de travail, plus aucun vol ne pouvait donc être enregistré. Aucun vol n'est parti entre 16h et minuit de Aeroparque !!

Buenos Aires, lundi 11 juin 2007.

Brouillard sur Buenos Aires, donc ......fermeture de l'aéroport d'Ezeiza, de toute façon encore une partie du personnel de Aerolineas est en grêve pour demander plus de sécurité face à la violence des passagers ( qui n'en peuvent plus d'attendre des heures un avion hypothétique ).

Buenos Aires Lundi 12 juin 2007,

Les greves continuent .... 37 vols annulés dimanche, 40 vols annulés lundi,... impossible de programmer quoi que ce soit... certains restent 12 heures à Aeroparque pour apprendre que leur vol est annulé. 

Buenos Aires, mardi 12 juin 2007,

 Voila que certains voyageurs ont passé la nuit dans le hall de Aeroparque esperant un déblocage des vols....

A 09h00 du matin a retenti dans le hall un message par haut parleur annonçant qu'il n y aurait pas un seul vol de la journée chez Aerolineas Argentinas et Austral.

Argentine, pays de l'imprévisible....

Buenos Aires, vendredi 15 juin 2007.

Voila que le froid s'y remet apres une semaine de brouillard ! Et qui dit froid, dit chauffage et dit manque de gaz, de carburant ...car l'Argentine joue a se faire peur à vouloir être juste à la limite de pouvoir alimenter ses habitants en electricité...alors quitte a faire baisser la production, cette semaine on va devoir couper le robinet d'approvisionnement ou on peut .....usine, transport, stations d'essence......on rationne !!!!!!

Photo ce matin, plus de gaz GNC pour les voitures à Mar del Plata... mais tout le pays se preoccupe, les chauffeurs de taxi en priorité pour le manque de GNC, les chauffeurs de camion pour le manque de gasoil dans les 2/3 du pays....  et dire que l'hiver ne fait que commencer !

 

Buenos Aires, vendredi 15 juin 2007.

"Ecoutez docteur, j'ai accepté de commencer la thérapie, mais je ne peux pas le faire seul.... il faut que Tito m'accompagne..."

"Il n'y a aucun probleme, pas vrai Sigmund ?"

 

Par Ibañez dans la Nacion 15/07/07

Bariloche, mercredi 20 juin 2007Bariloche, mercredi 20 juin 2007.

Voila que la neige continue sur Bariloche, cette fois c'est "un peu beaucoup", 90% des écoles sont fermées. Le gouvernement demande aux argentins de faire des economies en electricité et en gaz, il faut dire que nous sommes juste a la limite de production en "tout" ( electricité, gaz, etc... ).

 

La comedie argentine du mois de juillet 2007D'autres articles à lire dans le Petit Hergé :

- Ca n'arrive qu'ici ( juillet 2007)  : Cliquez ici pour lire !

Qu'est ce que le lunfardo ? : Cliquez ici pour lire !

- Buenos Aires Palermo : Cliquez ici

- La visite de la ville de Rosario : Cliquez ici

- San Telmo Disneyland ? : Cliquez ici

 

Partager cet article

22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 01:00

 Mise à jour : 21 mai 2007

L'album de Maurice Chombier : Maurice Chombier vient de me faire parvenir ses dernieres photos de Buenos Aires, je transmet aussi ici les légendes de ses fabuleux clichés.

Bonjour les amis, hier dimanche comme il faisait beau, j'ai mis mon bermuda et je suis parti a la peche au photo, le dimanche c est bien il n y a personne et puis comme ca on ne me pique pas mon pocket kodack 110 que j ai eu pour mes 12 ans.

Avenida de Mayo juste en face du Tortoni, Mais oui vous savez !!!!!!!!!!!!!!! j'avais déjà fait un super cliché à partir de la fenêtre de mon taxi. Bon alors la, c'est une affiche pour les élections de la ville le 08 juin prochain.

Vous savez ce que c est un "paseador", c'est une sorte de toreador mais de chien, en fait il en a plusieurs ( donc riche ) et il se promene toute la journée avec pour faire peur aux vielles dames. Bon comme c'est "typique" de Buenos Aires, j'en ai fait un alors qu'il etait justemement entrain d'embeter une vieille derriere une porte. Autre chose importante : Les affiches, c'est pour les elections du 08 juin. ( des fois que vous ne sachiassiez pas ).

Le cimetiere de la Recoleta, la ou est enterrée Madonna, celle qui a fait le film sur elle meme de son vivant. ( ou de sa vivante puisque c'etait une femme ). C'est tres chouette à voir, alors voila ce qu'on voit sur les murs de sa tombe. Il parrait qu'elle avait fait de la politique ( elle avait fait des etudes a la poste-diplome et en plus une femme, c'est dingue ), donc pour la remercier on lui a mis des affiches pour elections du 08 juin.

La Plaza Congreso au petit matin juste avant d'aller prendre le café, je voulais prendre les ordures en gros plan mais bon avec le grand angle ca a raté, on voit aussi en ordure les candidats pour les elections du 08 juin.

J'ai changé de logement, j'ai quitté l'hotel de la semaine derniere ( trop de bruit de voiture quand je ronfle ), pour trouver une petite maison "typique" de centre gauche à l'extreme gauche de la photo mais comme j ai bougé, un poteau a traversé juste à ce moment la et est passé devant mon "110". En tout cas c'est "sympa" comme rue.

Pour ceux qui sont curieux : Non il ne s'agit pas de Missing Children ( un film sur Misiones ) sur le poteau mais de candidats pour les elections du 08 juin.

En attendant le bus, j ai pris ce cliché ca fait "typique". Le petit jeune "sympa" m'a expliqué que Partido Obrero n'etait pas un groupe rock, j avais pris Ramal pour un chanteur des années 60. En fait vous ne devez pas le savoir, mais le 08 juin il y a des elections a Buenos Aires, si, si. Alors Partido Obrero est une sorte de groupe de jeunes qui defend les interets des années 60. Si j'ai bien compris ce que m'a dit le jeune.

Vous devez absolument aller dans le quartier de Chacarita pour aller voir la tombe de Carlos Gardel, ( une sorte de jeune des années 30 qui ne faisait pas grand chose puisqu'il chantait toute la journée ) c'est la, juste derriere le passant. Bon, vous allez me dire que la photo n'est pas tres representative de Carlos Gardel, mais c'est que je n ai pas voulu tomber dans le "cliché".

Ahhh j'oubliais, les affiches c'est pour les elections du 08 juin. ( parce que sinon vous n'allez pas comprendre pourquoi il y a des affiches )

Le metro de Buenos Aires est un des plus vieux du monde, ca sent bizarre mais j'y suis descendu pour faire des photos "typiques", station Florida ..... bon il y a aussi des pubs aux murs, des fois aussi pour les elections du 08 juin
.

La j ai changé de station, pour qu'on puisse bien voir la difference entre les stations. Ce que j aime bien c'est le coté "vie" et "instant du moment", un truc qu'il a fallu que je sente à fond pour bien m'impregner du lieu. Un type sur le quai m'a dit que c'etait pour le 08 juin, la je n'ai pas compris à quoi il faisait allusion, parce que Noel tombe aussi le 25 decembre à Buenos Aires et le pere Noel ne vient qu'à cette date.  
   

Celle la elle est extra, c'est la premiere que je prend de nuit, alors j'ai attendu qu'il fasse nuit (sinon je n'aurait pas pu dire que c'était une photo de nuit). A 16h00 ce n'etait pas encore bon, à 17h00 non plus, 18h00 trop tot, 19h00 tout juste, bon ben voila, 20h28 c'était ok, eh hop ! clic clac c est dans la boite ! Beaucoup de patience pour etre un bon photographe, 4h28 de pose pour saisir le bon moment !

N'essayez pas de lire, impossible de comprendre c'est en espagnol ( on m'a dit ), il parrait que c'est pour les élections du 08 juin.

 

La on se trouve avenida Corrientes pas tres loin de l'Obelisque. Le meme poteau qu'a coté de chez moi mais qui m'a suivi un moment. J'ai pu le semer au bout d'un moment quand je suis rentré dans le metro, il n avait pas de monnaie pour payer le ticket. Alors important en face un batiment abandonné ( d'ailleurs si vous le reconnaissez, surtout prenez contact avec moi, il serait si heureux de retrouver ses parents ). En ce moment il est recouvert d'affiche pour le 08 juin. C'est que si vous ne le savez pas, il y a à cette date la des elections a Buenos Aires.

Le micro centre est vide et assez triste le dimanche, donc dans cette partie de la ville les affiches doivent etre tristes pour preserver l'equilibre, cette fois ci c'est l'histoire d une mere qui bosse toute la journee et qui est fatiguée de voir glander son fils à la maison alors elle pose avec lui pour que pour son anniversaire le 08 juin il trouve un travail à l'assemblée. J'ai pu lire et comprendre le slogan : Le 08 juin donnez du travail à mon fils pour liberer une argentine laborieuse.

Ben voila c'est tout, en tout cas des que j ai fait une nouvelle série de photos, je vous les envoie.

Un dernier truc : Je crois que le 08 juin en plus de l'anniversaire de l'argentine laborieuse, il y aussi des elections à Buenos Aires. Donc je vais essayer de faire des photos ce jour la. ca va etre un " plan sympa ".  

Partager cet article

15 mai 2007 2 15 /05 /mai /2007 18:36

Mise à jour : 15 mai 2007

Un peu d'humour : certains d'entre vous ont du mal à reconnaitre les "humours" que je met en ligne alors que les articles apparaissent toujours justement dans la categorie "humour"..... bref donc a present je mettrai en avant ce petit encart annonçant qu'il faut lire au deuxieme degré l'article suivant ... Donc je le met :

L'abus d'humour peut nuire gravement les neuronnes, sachez consommer avec moderation, toute alteration nerveuse et choc post traumatique suivant la lecture de l'article ne peut etre en aucun cas imputable au Petit Hergé.

Voila quelques extraits d'une journée de visite type à Buenos Aires. bien entendu la ville est grande et je recommande de louer une voiture pour pouvoir au maximum privilegier les deplacements et aussi la liberté de pouvoir s'arreter ou l'on veut pour faire les meilleures photos. Maurice Chombier a donc suivi mon conseil la semaine derniere et a eu la courtoisie de me les envoyer avec un petite note les commentant.

Extrait des photos de Maurice Chombier de Plumazac dans le Gers et Garonne. ( France )

Celle la, j en suis bien fier, car c est la premiere photo de Bsas,il est 07h du matin sur avenida General Paz ( le perif d ici ) en arrivant à Buenos Aires. Buenos Aires c est formidable, enfin l'Amerique du sud ! D'ailleurs je l ai encadré pour la mettre à l'entree chez moi.

Il est 08h, je me suis installé a l hotel et j ai vite fait une photo a partir de la fenetre de ma chambre, le soleil sortait et je ne voulais pas rater ca ! Et puis c est tellement original de faire la photo de sa chambre d'hotel, La je suis juste en face de l'Obelisque, c est chouette. C'est une sorte de fusée blanche debout sur une place ( sur la photo, l'obelisque n y est pas, car il etait a droite et l enseigne de l hotel geneait ) Je me suis vite douché pour vite aller trainer en ville faire de bons clichés.

Et hop de sors de l'Hotel il est 10h00 du matin : Avenida 09 de Julio. L avenue magique, la plus large du monde disent les habitants ! Fa-bu-leux ! quel espace, quelle grandeur, tout est tellement grand ici par rapport a Plumazac, j adore l'ambiance sympa !

J'ai vite arreté un taxi pour monter dedans et aller voir l'Avenida de Mayo ( d'ailleurs c est ecrit dans le guide du routard, il faut y aller ) , la il est 11h et j'ai profité que le taxi ne bouge pas pendant 15 mn pour faire une serie de photos de la celebre avenida. Le Tortoni est juste a droite ( au niveau du bus .. pour ceux qui connaissent deja Buenos Aires ).

Celle la c'est une de mes preferées car on voit un train qui passe, et ca c'est beau un train qui passe, d'ailleurs comme il etait midi passé, je suis descendu là pour dejeuner un "choripan"  à la buvette de la gare. Moi je mangeais assis à une table à coté du passage à niveau et j 'ai salué mon chauffeur de taxi qui etait toujours la. ( c'est la 504 noire et jaune sur la photo ). Quand j ai eu fini, je suis remonté dedans juste avec beaucoup de chamce, car à peine 10 mn plus tard la barriere s'est levée. Nous avons donc repris la visite.

   

Avenida Corrientes à 14h00, tres tres tres belle avenues, c'est la ou sont tous les theatres et les cinemas et c'est vraiment un bon plan à faire.

Etes vous deja allé a Once, c est le quartier juif ou il y a toute sortes de magasins de fringues, c est incroyable comme ca bouge sur les trottoirs, d ailleurs c'est pour ca que je suis descendu à 14h30 de mon taxi, car lui ne bougeait plus et j ai donc continué ma ballade a pied. J ai fait mes meilleurs clichés en zigzagant entre les voitures.

Bon celle la je les mise aussi, c est toujours Corrientes dans le Once, mais on voit bien les habitants sur les trottoirs.

Alors la un truc genial a ne pas louper, c est sur Avenida Pueyrredon le chantier de la nouvelle ligne H de metro. Enormement de bulldozer, de camions tout jaunes, c est fou quoi ! Il commence a se faire tard, il est deja 17h et j en suis a 153 photos.

Il y a un moment je suis tombé , je ne me suis pas trop bien senti, peut etre l'air, il faut dire que ca n'a pas du tout la meme odeur qu'a Plumazac. Bref la photo est sortie toute seule, et finalement je lai gardé car ca fait tres "instinctif". Une sorte de moment anodin qui peut etre en dit beaucoup, enfin bref, c est pas mal et ca fait reflechir en quelque sorte et quelque part. La dessus je suis rentré car je me suis senti un peu barbouillé. Surement le decalage horaire.

Enfin voila donc mes meilleurs photos de Bsas, je vous enverrai mes meilleurs clichés d'Iguazu bientot !

Ci dessous, les meilleurs clichés de Maurice Chombier à Buenos Aires

 

Partager cet article

6 mai 2007 7 06 /05 /mai /2007 19:22

Mise à jour : 06 mai 1937

70ème anniversaire de la prise de pouvoir de Domingo Carlos Maurras

HB_2

Je viens de retrouver une vieille photo en noir et blanc datant de du 06 mai 1937 prise à Buenos Aires dans la salle du Luna Park sur avenida Corrientes. Il 'sagit du philosophe, homme politique et grand démocrate Domingo Carlos Maurras ( d'origine française, sans doute ). Son célèbre discours du 06 mai restera à jamais gravé dans les memoires des argentins, où grand rassembleur, il su à la fois remercier ses electeurs et pardonner aux autres qui n'avaient pas à cette époque reconnu son génie. Domingo Carlos Mauras, grand conducteur du parti de la "Unídad Macanuda por la Patria",  fut ce jour même démocratiquement élu et mis de suite en place une politique moderne qui transforma l'Argentine en ce grand pays que l'on connait aujourd'hui.

C'est donc avec une certaine émotion qu'aujourd'hui, en cette date du 70ème anniversaire de son accession à la présidence de la république argentine que je me suis permis de vouloir vous faire partager une pensée pour cet homme remarquable, travailleur, perspicasse et visionnaire des années 30.

Je leve mon verre à ce grand Domingo Carlos Maurras si injustement oublié !

Vive la République, Vive l'Argentine !

   

Partager cet article

1 avril 2007 7 01 /04 /avril /2007 16:37

Mise à jour : 01 avril 2007

 

Mauvaise nouvelle aujourd’hui, en effet a chaque nouvel impot, la morosité s’installe.

L’Argentine s’etant rendu compte ( apres les autres ) que le tourisme etait un industrie à part entiere. Le gouvernement argentin ( par l’intermediaire de son secretariat au tourisme ) a decidé d’instaurer une taxe à l’entree du pays.

On connaissait deja la taxe de sortie qui etait jusqu'alors destinée à Aeropuertos Argentinos 2000 ( concesionaire privé des aeroports argentins ). Cette taxe est deja payable à la sortie du territoire argentin est a une valeur de 18 USD.

Pour vous donner une idee : Rien que pendant le mois de fevrier 2007 : 199.875 touristes etrangers sont arrivées a Ezeiza pour visiter le pays. Par raport aux chiffres de 2006, l'augmentation est de + 22% . Pour palier au manque de budget dédié aux infrastructures des aeroports ( problemes des pannes successives des radars, agrandissements reportés de plusieurs autres aeroports dans l'interieur du pays, augmentation des salaires des employés Austral et Aerolineas Argentinas, renovation de la flotte ....etc... ), la nouvelle taxe nommé CDT est "necessaire" comme a dit le secretaire au tourisme.

Le tourisme va s'emplifier dans les années suivantes, le gouvernement de Kirchner a donc decidé de trouver de l'argent au plus vite sans pour autant devoir prendre directement dans les poches des argentins ( nous entrons d'ici peu en epoque de campagne electorale ).

 

Bref, hier le secretariat au tourisme a presenté aux medias pendant une conference de presse la CDT  qui sera adopté courant avril 2007 par un nouveau decret et appliqué dès le 01 mai 2007.

La mesure sera mise en application en deux temps, tout d'abord a partir du 01 mai 2007 puis a partir du 1er septembre 2007.

A partir du 01 mai 2007 : Les argentins seront exemptés de payer la nouvelle taxe ( la "CDT" : Contribucion para el Desarollo Turistico ). Seuls les ressortissants etrangers devront la payer a l'entree a Ezeiza, apres passage en douane.

A partir du 01 septembre 2007 : Les argentins devront s'acquiter de la CDT ( minorée ) et une nouvelle augmentation sera mise en application pour les etrangers.

 

Les nouveaux tarifs sont à partir du 01 mai 2007 les suivants :

- Ressortissants argentins : Exemptés de la CDT

- Ressortissant du Mercosur ( Uruguay, Bresil, Paraguay, Venezuela ) : 10 USD

- Ressortissants pays limitrophes ( Chili, Perou, Bolivie ) : 15 USD

- Ressortissants Amerique Latine ( y compris Mexique, Cuba ) : 20 USD

- Ressortissant autres pays : 50 USD

A partir du 01 septembre 2007 :

- Ressortissants argentins : 10 USD

- Ressortissant du Mercosur ( Uruguay, Bresil, Paraguay, Venezuela ) : 30 USD

- Ressortissants pays limitrophes ( Chili, Perou, Bolivie ) : 50 USD

- Ressortissants Amerique Latine ( y compris Mexique, Cuba ) : 100 USD

- Ressortissant autres pays : 200 USD

Le gouvernement, entre le 01 mai 2007 et le 01 janvier 2008, pense ainsi recolté 160 millions de USD.

Sachant pertinemment qu'une augmentation ( qui pour ma part est excessive , dite "presse neuneu") de cette importance peut faire fuir les touristes sur d'autres destinations. A partir du 01 septembre ( donc a partir de la deuxieme étape ) , le secretariat au tourisme va mettre en place des reductions tarifaires non negligeables.

Tout d abord, plus vous restez longtemps, moins vous paierez ( pour pousser les touristes à rester le plus longtemps en Argentine, donc a depenser le plus sur place ) , voici la grille de reduction :

Entre 1 jour et 14 jours : Aucune reduction

Entre 15 jours et 30 jours : 10% de reduction

Entre 31 et 60 jours : 20% de reduction

Entre 61 et 90 jours : 30 % de reduction

Problemes :

- Il sera maintenant impossible d'entrer dans le pays avec seulement un aller simple, puisque les employés fiscaux ne pourront pas appliquer la CDT sans connaitre le nombre exacte de jour passé sur place. D'ici septembre, il faut esperer que cette question sera réglé. On parle de vendre les billets de plus de 3 mois avec une taxe deja incluse dedans.

- Les européens ne possedant pas le DNI ( documento nacional de identificacion ) avaient jusqu'a present la possibilité de pouvoir aller a Colonia une journee pour pouvoir posseder de nouveau a leur retour a Bsas un tampon de 3 mois suplementaire sur leur passeport, mais avec la CDT, il faudra qu'ils deboursent 200 USD soit 600 ARS, et 600 pesos tous les 3 mois c'est une veritable fortune ( 2400 pesos par an !).

En fait la CDT permet aussi d'eliminer tous les boliviens, paraguayens et autres peruviens qui s'amusaient a faire le vas et viens aux frontieres du pays en participant a la contrebande "hormiguera", car qui de ceux la pourront payer 50 USD a chaque passage ? Quand on sait qu a la Quica par exemple, chaque "fourmi" passe 10 a 15 fois par jour ?

Question : La CDT est elle une taxe permettant reelement de dynamiser le secteur touristique ou tout simplement un outil permettant une fois pour toute de regler la contrebande aux frontiere ?

En tout cas, pauvres touristes que vous etes, vous devrez sortir 200 USD de vos poches pour entrer en Argentine d'ici peu !

 

Mise à jour : 06 avril 2007

 

Apres l'article sur ce superbe endroit qu'est le sucrar de Pachataya l'année derniere ( le 01 avril 2006 ). voir : http://voyageforum.com/v.f?post=527149

Il fallait bien que je vous trouve une bonne idee cette année avec la taxe sur le developpement touristique. "CDT" donc en ce 1er avril 2007, je n ai pu m'empecher d'imaginer comment le gouvernement pouvait faire entrer encore plus de devise dans les caisses !

Certains d'entre vous ont pu sentir le "poisson" quant aux autres, désolé si je vous ai fait marcher !
Donc je vous rassure, le 1er mai, le 1er septembre, ou même plus tard vous n'aurez pas de CDT à payer à l'aéroport d'Ezeiza ! ( en tout cas pas pour le moment.... )

A bientôt !

Herge !

- Le Sucrar de Pachataya

- Le lunfardo porteño

- Le Quartier de Palermo à Buenos Aires

- Les vidéos argentines de 11 à 20

- La Yerba Mate

- Tout sur Misiones

- Des aéroports a ne plus savoir qu'en faire.



Partager cet article

1 avril 2006 6 01 /04 /avril /2006 15:42

On parle souvent sur ce site des salars en tout genre à aller voir .... (Uyuni et autres ...Bolivie ou Argentine, la liste est longue ) en effet il serait dommage de passer a coté si on passe dans le coin ...... mais juste à present personne n'a parle des sucrars ( aussi denommés Azucarenas en espagnol ) ,et pourtant ils en valent la peine, moins interressant ? absolument pas, mais il est vrai qu il en a beaucoup moins et d'un acces un peu plus difficile.

Le plus connu ( si on peut dire ) : le Sucrar de Pachataya dans la province de Jujuy, a 350 km a l'Est de la ville.



Voila une photo du sucrar de Pachataya lors d un voyage effectué il y a 3 mois.

La grande difference avec les salars, c est que les sucrars sont composés en grande partie de sucre blanc ( pur a plus de 75% ) et comme l'indique la photo, le vent disperse le sucre pour constituer des amas disperses sur la surface.

Longtemps délaissé pour des raisons economiques car absolument peu rentable, le sucrar de Pachataya est resté en marge de toute exploitation. mais depuis debut 2005 avec la montee des prix du sucre et surtout avec la decision de l'ONRAN installé à Bsas( Organismo Nacional de Recuperacion Azucareña Natural ) qui depuis mars 2005 supervise avec le gouvernement de la Province de Jujuy une mise en place de concession sur la zone. La societe specialisée en ingenierie dans l'industrie du sucre : Carbonell y Asociados installée dans la province de Tucuman
http://www.carbozucar.com.ar/ a mis un projet technique spectaculaire, puisque le sucre sera ramassé par electrolyse à partir d'une enorme machine qui parcoura la surface et qui "aspirera" en quelque sorte la surface et qui pourra se servir de la difference de charge en ions positifs entre les cristaux de sucre pour les séparer des autres elements .

Deja 6 entreprises ont acquis des concessions. Pour la plupart des societés de Tucuman, ( dont ATANOR , premier gorupe sur Tucuman
http://www.atanor.com.ar/home_espaniol.html ) qui preferent prendre les devant puisque jusqu'a présent ces dernieres etaient specialisées dans le sucre des cannes a sucre, mais la montees des prix et la secheresse de ces 3 dernieres années ont ravagé les plantations de Tucuman et ces entreprises preferent maintenant se lancer dans l'aventure des Sucrars qui appporteront au moins pour 20 ans des reserves suffisantes pour se passer totalement des plantations. ( pas mal de problemes en vue dans le monde paysan et au niveau social )

Bref , d un point de vue touristique, depechez vous ! si vous avez dans l'idee d'aller visiter le NOA, de faire un tour sur le sucrar car d'ici quelques mois , il va disparaitre sous un amas de vehicules gigantesques qui avaleront des milliers de tonnes du sol !

Jusqu'a present aucun organisme ne s'est veritablement opposé au projet ( bien dommage ! )...........

Pour y aller : A partir de Jujuy prendre la RN9 jusqu'a Humahuaca ensuite a l'ouest se diriger vers El Aguilar,( uniquement en 4x4 ) vous trouverez facilement ensuite au pied du village le sucrar.

Depechez vous pour aller encore voir un sucrar vierge !

A bientot !

Herge !

* posté sur http://voyageforum.com/v.f?post=527149;

PS : bien entendu j'espère que vous vous êtes rendu compte qu'il s'agissait du poisson d'avril 2006, posté sur Voyage Forum !...je vous deçoit peut être mais point de sucrar en Argentine !

Partager cet article

2 février 2006 4 02 /02 /février /2006 13:56
SAN TELMO,
LA LEYENDA CONTINÚA

Petite intro : Je deteste les guest house, ces pensions qui ne sont faites que pour enrichir les marchands de sommeil qui attendent les routards à sacs a dos et qui leurs vendent du "typique San Telmo" au lieu de leur vendre du reel et d appeler un chat un chat . Un gest house est un hotel sordide qui pratique des prix d hotel et qui logent en dortoir des europeens de passage . Ils misent leur marketing sur : Typical San Telmo et sur "ambiance Fun et decontractée".

Le petit article ci dessous est satirique , donc ne le lisez pas au premier degre !

 


 

" las cucarachas bailan" New Guest Hostal

Enfin un endroit fun et jeune et tellement plus typique à San Telmo !

Bon hotel au 3eme etage d un immeuble typique de SanTelmo, avec des boliviens ocupas typiques sur le palier ( 3eme gauche) . Petite pension avec eau froide à partir du plafond pour une douche directe dans le lit de camp. Gaz sur la palier ( interdit de fumer ) , Eclairage typique lampe a petrole, ( demandez madame Ramirez au Rez de Chaussee, responsable des lampes.) En option : Madame Ramirez loue sa fille de 15 ans a l heure ou a la soiree. ( bon prix pour groupe ).


Au 1ere porte face , Julio Podrido, prepare de Typique asado et carne vuelta y vuelta . Pratique !, la parilla est sur le palier, donc en montant au 3eme, vous pouvez directement acheter votre panier garni pour la soiree à deguster avec Lupita Ramirez ( la fille de Madame Ramirez ).
Aucun probleme de securite dans le quartier, demandez a Patricio Caradura ( 2eme droite ) de vous accompagner faire du shopping dans le quartier, il est professionel de la securite a Carrefour. Un chic type toujours pret a te donner un coup ........demain .
Il habite juste en dessous de vous, et vous savez quand il est rentre, puisque sa femme, ( petite nature au psychisme delicat) , crie tres fort (pour rire bien sur) lorsque Patricio rentre le soir. Elle oublie parfois de lui ouvrir sa Quilmes et il n aime pas ca. ( si on peut lui trouver un petit defaut, ca serait d etre un peu soupe au lait). Pendant la journee la dame que vous voyez descendre du 2eme , c'est donc Maria ..... ( celle qui crie ) tres gentille , vous ne pouvez pas la manquer , c est celle qui a toujours des hematomes sur le visage. ( son mari non plus ne la manque pas ! ) hahahahahahah tres comique le fun a San Telmo !

Donc a saisir, cette petite pension typique de famille au 3eme droite de la calle Defensa 1452. ( juste en dessous de l autoroute ). Calme, gentillesse, et devouement total du señor y de la señora Riccordi , tenancier de la pension "Las cucarachas bailan" du 3eme Droite.



Le lit en "special sweet room" celle qui a la fenetre a solamente 100 euros la nuit. ( petit dejeuner compris ! )
Le lit en "typical Iguazu Falls", celle qui a la douche a 80 euros la nuit ( petit dejeuner a prendre chez madame Ramirez au RDC )
Sinon pour les "aventurers members", charmant lit a 3 niveaux dans une "outdoor guest room" ( externe ) en balcon , escalier accessible au 4eme etage a partir du patio interieur pour "only" 50 bolivar .
PS : Possibilite de louer un lit chaud ( pour 8 heures ) en fonction des disponibilites possibles. ( voir avec madame Ramirez en fonction des horaires de sa fille ).. lit disponible en general pendant la journee en periode creuse au sous sol dans la " Typical Bodega wine extra room".

Enfin une adresse solide en plein coeur du "Typical San Telmo Quarter" , le quartier merite d'etre vecu, venez vous aussi participer a ce show intense qui vous permettra pour quelques puces ramassees d aider le porteño a se developper a son rytme et vous remerciera d un grand sourire edenté de vous etre delesté de quelques euros si peu utile pour vous et pourtant aussi lucratif pour lui.

Vive les neuneus , vives les guest neuneus !

 


On redevient serieux ! :

Decoupé dans la presse . ( donc reel ) : San Telmo y Monserrat son los barrios con más usurpaciones: una encuesta de 1997 reveló que el 30 por ciento de sus habitantes ocupan casas.

( donc reel ) : San Telmo y Monserrat son los barrios con más usurpaciones: una encuesta de 1997 reveló que el 30 por ciento de sus habitantes ocupan casas.

 

Partager cet article

10 décembre 2005 6 10 /12 /décembre /2005 18:58

Humour du jour : Samedi 10 decembre 2005

 " - Je vous jure, Griselda, que pour moi premierement c est la famille et deuxiement c est la famille ! "

" - C est parfait ! "

" - Non, je suis bigame ! " 

de Sendra.

Partager cet article

26 novembre 2005 6 26 /11 /novembre /2005 14:25

Mise à jour : 04 juin 2007

Par Tute sur la Nacion du 26/11/05

Soyons Civilisés !!!!! Faites mes poubelles mais de manière ordonnée !!!

Tute (Juan Matías Loiseau) est né le 21 de mai 1974 à Buenos Aires. Il passe son enfance à Jose Marmol ( zone sud de Bsas ). Il etudie le design graphique a " Escuela Superior de Diseño y humorismo de Garaycochea". En 1993 il commence sa carriere profesionnelle.

Il publie tout d abord dans les journaux La Prensa (Argentine), El Expreso Diario (Argentine), El Mundo (EE-UU), Alburquerque Journal North (EE-UU), San Juan Star (Puerto Rico), La Prensa Gráfica (El Salvador), La Hora (Chili), et dans Revista Tres (Uruguay). C est en 1998, que Tute commence à publier dans La Nación Revista, puis publie quotidiennement dans le journal La Nación (Argentine). 

On peut trouver en France ses publications dans des livres aux editions Belin et Didier.

Un coup d oeil sur son site web : Cliquez ici !

Par Sendra dans le Clarin du 20/11/05

En bleu au dessus du dessin :

"Vend pillule du lendemain, prière de réserver 5 jours à l'avance ! "

"Docteur, hier j'etais avec une très belle femme et je voudrais une "pillule du lendemain"

"Pour éviter une grossesse ?"

"Non, pour la memoire ! Je ne me souviens plus comment elle s'appelle ! "

Par Caloi sur le Clarin du 18/11/05

Ca c est "Clemente" , animal sans bras mais qui a toujours des idees et des commentaires à revendre. Souvent sur des allusions politiques ou sociales.

- Ca y est , on a toutes les équipes pour le Mundial d'Allemagne 2006.
- Il y a quelques équipes qui débutent dans ce Mundial
- Par exemple : Trinite & Tobago, Serbie & Montenegro ....
- Et pourquoi n'y allons nous pas sous : Argentine & Bresil , nous serions sûrs de gagner !

Par Fontanarrosa dans le Clarin du 17/11/05

"Ils n'allaient pas contrôler la consommation d'alcool chez les jeunes ? Regarde ça, en pleine rue avec une bouteille !!!!!"

"Mais il n y a pas de raison pour les sanctionner, ce n'est pas une bouteille de vin, c'est un cocktail Molotov !"

 

 

 

Par Sendra dans le Clarin 15/11/2005

"Il est notable que l Europe est bien plus avancée !, nos manifestants par exemple ne brulent que de vieux pneus ! "

"Et alors ?"

" En Europe, ils brulent des voitures !"

 

 

 

 Par Fontanarosa dans le Clarin du 14/11/05

" Et vous, en tant que producteur créatif, ....n'etes vous pas préoccupé par le dechargement par Internet de livres, musique, cinema.... ?"

" C est que moi, je produis des parfums !"

PS : En reponse au commentaire de  Gilles,  Il s'agit de l'argentin Fontanarossa, chaque journal argentin a toujours le droit à sa rubrique "Humor" , les argentins sont donc de fideles adeptes des blagues et humours en tout genre, l humour de ce jour est pris au journal Clarin de ce jour.

Pas toujours évident de traduire d'une langue à l'autre l'humour, ou il s'agit d un jeu de mot intraduisible, ou alors trop de reference politique ou culturel pour etre comprehensible par un francophone. En tout cas, je mettrais tous les jour un nouvel humour !

Par Ibañez dans la Nacion du 21/11/05

Agence de Mannequins

" Maintenant que je vous vois en vrai, en réalité je voudrais embaucher votre photographe.... "

Sergio Ibáñez est né à Buenos Aires en 1966. Il est professeur de langue espagnole et littérature. Il apprend le dessin avec Julio Jáuregui. Commence à publier professionellement en 1988  dans l'editorial Columba et y collabore durant 10 ans réalisant une infinité de dessins : Ces personnages les plus connus : Crap, Dimitri, Wolf, El Cosaco, No way land, Mark et le mytique Nippur de Lagash.

En parallele et jusqu'à aujourd'hui il collabore avec un éditorial italien : "Eura editoriale", il y réalise la série d'un enqueteur :  Nox.

En 1996 il gagne le premier prix au concours d'humour graphique dans le journal de la Nacion.

Il y publie tout d'abord un dessin dans le supplement du dimanche , puis passe quotidiennement dans la rubrique : "Metahumorfosis".

C'est en 2000 qu'il publie pour la premiere fois un album " ¿Quien apagó la luz? " ( Qui a éteind la lumiere ?) qui reuni ses meilleurs dessins publiés dans la Nacion .

Il integre comme collaborateur puis comme directeur artistique de la revue de BD d'horreur "La bestia" et se lance dans le dessin de la série "mikilo", ou il se sert de personnages imaginaires de la mythologie sud americaine.

Reportage et Entretien du 7 janvier 2003 ( en argentin ) sur Sergio Ibañez :

cliquez sur :Cliquez ici !

 

 

Par Crist dans le Clarin du 15/11/05

"Moi je suis de l'époque ou lorque on disait d'une femme qu'il s'agissait d'une "bombe", on pensait tous à Gina Lollobrigida ou Marilyn Monroe."

Partager cet article

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

05 déc 2016

L'euro est à

→ 16,70 ARS

L'usd est à

↓ 15,70 ARS