8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 01:28
La base 51 dans le NevadaAire 51 : Prologue sur le sujet Ovni.

Bien que la base 51 ne soit pas en Argentine, j'ai placé toutefois cet article dans la rubrique OVNI puisqu'il permet de comprendre quels sont les enjeux de la "course aux ovnis" dans le monde et de l'intéret évident de pouvoir travailler sur des programmes de recherche basés sur de la technologie externe. Ce sujet vient donc en prologue à la rubrique "Ovni en Argentine".
Excellent film sur la base 51 située dans le Nevada. Une première approche bien composée et bien présentée sur les ovnis mais aussi sur les essais américains d'engins de haute technologie à propulsion. Certainement un lien entre les deux afin d'avoir pu profiter d'une technologie nouvelle pour avoir pu ensuite l'adapter à la notre.
Le film est un peu ancien, il date de 1996, et fut produit pour Sky Television  Depuis, bien sûr la technologie a évolué. Les questions de l'époque restent en tout cas actuelles. Pour ceux ayant déjà une connaissance dans le domaine, un excellent film qui à ma connaissance est un des meilleurs sur le sujet. Pour ceux qui ne furent jamais vraiment intéressés par les ovnis, une manière d'y voir que tous ne sont pas seulement extraterrestres.
Ce film est en version française et a une durée totale sur les 7 parties de 67 mn 44 s.
En 1996, ce film fit partie d'une série sur le sujet ovni et les relations avec les gouvernements. "Aire 51" est le premier épisode.
Photo : Ancienne photo de la base 51. Pour voir une des dernières prise sur Google Earth datée de 2006.(cliquez ici). Coordonées de la base : 37º14'42''N 115º49'12''W



1ère partie du reportage sur la Base 51. 10 mn 32 s.

0 mn 00 s. Introduction.

04 mn 10s. Situation, emplacement, construction de la base dans les années 50 et 60. Vols d’essais des prototypes américains : A12,  SR71 et le bombardier furtif B2.

05 mn 52s. L’Us Air Force nie l’existence de la base 51.

06 mn 35 s. Dispositif de sécurité autour de la base et dans la zone aérienne.

09 mn 40 s. Témoignage de Robert Lazar ayant travaillé sur la base en 1988 et 1989.


Le SR 71
Photo : le SR 71



2ème partie du reportage sur la base 51 10 mn 34 s.
NB : Le film datant de 1996, peut être y a t'il encore un manque de prudence vis à vis de l'histoire de Robert Lazar. Aujourd'hui en 2009, on remet fortement en cause sa présence au sein de l'equipe d'ingénieur ayant travaillé sur la base 51 en 88 et 89.

Revenons à la vidéo :
0 mn 00 s. Suite du témoignage de Robert Lazar. L’Ovni entreposé dans un hangar.

5 mn 00 s. Le passé de Rober Lazart analysé par Stanton Friedman, Robert Oechsler et George Knapp

8 mn 49 s. Essai d’un prototype de soucoupe volante americaine.

9 mn 48 s.


 Photo Montage : essai de prototype de soucoupe volante
Photo montage : essai de prototype de soucoupe volante.



3ème partie du reportage sur la base 51. Durée : 10 mn 24 s.

0 mn 00 s. L’astronaute Edgar Mitchell parle de Robert Lazar.

1 mn 04 s. Le point de vue de Gene Huff.

1 mn 45 s. En mars 1989, Robert Lazar part avec des amis près de la base 51, surveillance de l’AFI.

4 mn 30 s. Le pilote James Goodall parle des contrats de sécurité des employés du site sur le devoir de silence.

6 mn 00 s. Images déclassifiées d’un simulateur de soucoupe volante américaine des années 50. Témoignage d’un ancien technicien ayant travaillé sur la base 51 et ayant participé à la mise en place d’un projet de construction de soucoupe volante américaine durant 16 ans en compagnie d’extraterrestres dont un surnommé « Jarod ».

8 mn 40 s. Le bar de Rachel, le village le plus proche de la base 51.


Le bar de Rachel, le plus proche de la base 51.

Photo : Le bar de Rachel proche de la base 51.



4ème partie du reportage sur la base 51. Durée : 10 mn 28 s.

0 mn 28 s. Vidéo Ovni au dessus de la base 51 en janvier 1990 et autre vidéo de décembre 1990. Vidéo prise au dessus de Las Vegas en 1991.

2 mn 25 s. Le physicien Bruce Maccabee analyse les vidéos.

5 mn 00 s. L’unique route de ripio qui mène à la base 51.

7 mn 23 s. Le pic de Ticaboo surplombant à 2.000 m d’altitude la base 51.


Panneau d'interdiction d'avancer
Photo : Panneau d'interdiction de passer.



5ème partie du reportage sur la base 51. Durée : 10 mn 34 s.
  

0 mn 00 s. Les transports des employés de la base 51 via l’aéroport de Mac Carran de las Vegas.

1 mn 44 s. La société EG&G travaillant en collaboration avec le gouvernement américain sur la base 51.

4 mn 40 s. Des projets sont mis à l’étude et poursuivis sans l’aval du congrès américain.

6 mn 52 s. Amiral Bob Ray Inman et sa conversation de 1989 d’engins « récupérés ».

9 mn 15 s. La société SAIC étudie le système de propulsion anti-gravitationnel.

La base 51
Photo : La base 51.




6ème partie du reportage sur la base 51. Durée : 8 mn 58 s.

 

0 mn 00 s. La gravité déforme le temps.

0 mn 35 s. Entretien téléphonique avec l’amiral Bob Ray Inman directeur de la société SAIC (en 1996) sur la recherche concernant l’anti-gravité.

2 mn 38 s. La base militaire aérienne de Nellis.

3 mn 24 s. Témoignage d’une ex employée de la base de Nellis.

6 mn 33 s. Les essais du SR 71 et le développement de nouveaux projets.


Les zones militaires autour du secteur 51

Carte de la zone de la base 51. Cliquez pour agrandir.



7ème partie du reportage sur la base 51. Durée : 6 mn 14 s.

0 mn 50 s. Projet de l’Avrocar en 1955. Vidéo de 1960.

2 mn 00 s. Projet Dark Star.

3 mn 50 s. Conclusion.

5 mn 02 s. Allocution de Reagan à l’ONU.



Projet Dark Star

Photo : Projet Dark Star

Ovni au dessus de Buenos Aires le 09 mars 2009En conclusion :

Le film, datant de 1996, nous laisse aujourd’hui avec de nombreuses questions sur les autres projets qui ont dû s’y succéder lors des 13 dernières années.

Toujours autant de « phénomènes lumineux » au dessus de la base.

Pour ma part, toujours aucunes preuves réelles pour relier la recherche effectives des Etats-Unis sur les nouveaux projets avec de la technologie « alien » capturée ou obtenue. Cependant rien ne permet non plus de penser que la recherche sur la propulsion par anti gravité n’est due qu’au seul fait d’avoir fait travailler des chercheurs dans le domaine sans aucun apport « extérieur ».

L’intérêt de ce film réside :

-          Dans le fait de savoir que « ovni » ne signifie par seulement « objet extraterrestre »

-          Que des sommes colossales sont mises en place par les EE-UU pour arriver à développer un engin à propulsion par anti-gravité.

-          Que cette recherche technologique a pu profiter d’informations provenant d’autres civilisations (si on arrive à le prouver).

-          Que le gouvernement des EE.UU prend très au sérieux l’étude des phénomènes Ovni, sans vouloir le déclarer, ni le reconnaître.

-          Que les « ovnis » observés au dessus de la base 51 ont de fortes chances d’être de conception américaine.

-          Que l’ensemble des ovnis vus à travers le monde ne sont pas tous forcément américains.

 

Conclusion : L’étude des phénomènes « ovni » est sur bien des points hautement intéressants et importants dans le domaine de la physique, de l’armement, de la technologie, et donc de l’économie. En entrant dans la course à la propulsion anti-gravitationnelle (entre autre), les Etats-Unis devront tôt ou tard faire découvrir peu à peu leurs avancées et par conséquence reconnaître que les découvertes ne furent peut être pas qu’exclusivement dues aux chercheurs.

 

Il faut à la fois lâcher du lest pour montrer que la recherche permet de progresser, mais ne pas tout montrer tout de suite, car un saut technologique trop rapide serait difficile à expliquer. Tant que les Etats-Unis étaient la première puissance économique mondiale, il leur était facile de pouvoir contrôler à la fois l’information et les découvertes (ou supposées découvertes). Si les Etats-Unis perdent leur prédominance économique, et c’est ce qui semble se passer depuis quelques années (je pense à la Chine), d’autres pays vont prendre le relais, et il sera bien plus difficile de filtrer les informations et de contrôler la technologie.

En prenant l’hypothèse qu’une « autre civilisation » donne ou échange des informations, il parait « logique » que cette civilisation ait pris contact depuis les années 50 avec le plus puissant : les Etats-Unis. Dans les années à venir, l’équilibre sera rompu et on peut fort parier que si « technologie extraterrestre » existe, alors celle-ci se retrouvera dans les cartons d’autres nations. Alors fuites certainement il y en aura.

 

Le grand public n’apprendra l’existence d’une autre civilisation (si tel est le cas) par le hasard d’évènements ou par ces fuites.

Ovni ne rime pas non plus forcément avec Etats-Unis, et c’est pour cela que l’étude du phénomène Ovni doit se faire (même maintenant principalement) dans les autres pays, car ailleurs l’information n’est pas aussi contrôlée, et si fuite se passe, elle se passera dans ces autres pays. L’Argentine en fait partie !   



Plaza Congreso à Buenos AiresD'autres articles dans le Petit Hergé :

- Ovni en Argentine en janvier 2008.(Mai 2008).
- Ovni en Argentine en octobre 2008.(Octobre 2008)
- 4 EBE à Irene.(Octobre 2008).
- Bilan Ovni en Argentine en 2008.(Décembre 2008).
- Traces à Arroyo Leyes.(Mars 2009).

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 09 - Ovni en Argentine
commenter cet article
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 18:29

Mise à jour : 18 mars 2009.
 
Introduction :

Reprenons en cette année 2009 les meilleurs cas d'observation d'ovnis en Argentine. Comme mentionné dans un article précédent (Bilan 2008 Ovni en Argentine), l'année 2008 a pu apporter au pays entre 600 et 700 cas d'observations sérieuses (avec photos, vidéos et témoignages de personnel de l'armée, police, gendarmerie et d'argentins vivant en zone rurale) de ce phénomène. Entre simple observation de boules lumineuses ou observation d'engins de toute forme dans le ciel, au dessus des champs, à basse altitude ou posés au sol. Signalement de bétail mutilé, de traces au sol mais aussi observation de "Xuxu" (Terme qui m'est propre regroupant tout ce qui peut être assimilé à ce qu'on désigne comme des EBE "entité biologique extraterrestre". Le terme d'extraterrestre ne me plaisant guère puisque rien encore ne permet de conclure en cette origine, le terme de Xuxu est plus global). Au total, entre 2 et 3 témoignages par jour de bonne foi et pouvant être apparentés à l'observation de phénomène de type Ovni, méritent d'être étudié plus sérieusement. Cependant en Argentine aucune association ou même groupe de recherche à la fois sérieux et pouvant compter sur la participation de scientifique et s'appuyant sur des fonds suffisants pour mener des enquêtes sérieuses n'existe. Jusqu'à présent je n'ai relevé à travers le pays que 3 associations et 4 à 5 autres personnes travaillant seules en électrons libres et s'attachant à se rendre sur place et à récolter les témoignages, photos et vidéos.
Ces personnes sont toutes de bonne foi et effectuent ce travail bénévolement sans en tirer de profit (ni lucratif, ni de reconnaissance). Bien au contraire, il est difficile d'aborder le sujet dans les villages, et les locaux ne âachent les informations que par brides pour ne pas être la cible de la risée de leurs voisins. Il est donc encore plus difficile d'obtenir une interview filmée avec les témoins.

Je propose cette année de faire le tour des cas les plus représentatifs des observations ayant eu lieu en Argentine et de dresser rapidement à chaque fois un petit article.  

Cas Arroyo Leyes / Janvier 2009. #090101

Date : Mercredi 14 janvier 2009.
Heure : Vers 03h du matin
Lieu : Arroyo Leyes (Province de Santa Fe), à 15 Km au nord-est de la ville de Santa Fe par la RP 1.
Terrain : Champs bordant des habitations.
Témoins : 2 Témoins auditifs au moment des faits.
Intêret : Traces au sol.


Cas #0901 Arroyo LeyesLes Faits

Vers 03h du matin alors que Néstor Rivoira et Sara Fernández se trouvaient dans leur lit, un fort bruit ressemblant à celui d'un "chalumeau" réveilla le couple. Ce bruit dura 10 minutes. Aucun des deux ne se lèvent pour regarder par la fenêtre l'origine du bruit. Sara se rendort de suite, alors que Nestor bien que voulant se lever, déclare ne pas avoir pu. Un de ses huit chiens aboyait. Aucun autre voisin n'a entendu la deflagration.
Au sujet de ce chien, il a l'habitude de sauter la barrière et d'attaquer à chaque fois qu'il voit quelque chose d'inhabituel. Cette fois ci, il est resté dans le patio et semblait apeuré.
Le lendemain Nestor refuse d'aller voir et de chercher une explication en se promenant sur le terrain qui fait face à sa maison. Ce n'est que le surlendemain au matin (Vendredi 16 janvier) qu'il commence à chercher et tombe sur une double trace ronde déssiné sur le sol.

La trace au sol à Arroyo Leyes


La trace :

En fait il ne s'agit pas d'une trace dessinée au sol, mais de deux anneaux larges de 25 cm et de 30 cm de large dans lesquels l'herbe a été "brulée" ou "dessechés". Par rapport au reste du sol, les deux anneaux sont enfoncés de 3 cm dans la terre. Le grand anneau a un diamètre extérieur de 3,40 m. (voir photo ci dessous pour toutes les mesures effectuées).

Il est fréquent de voir dans la zone des boules lumineuses. Néstor Rivoira a déjà été témoin lorsqu'il péchait avec des amis dans les environs (de nombreux lacs et rivières dans la zone) d'une boule qui s'était déjà approchée d'eux et qui avait éclairé le fond du lac.

Dimensions de la trace de Arroyo LeyesPhoto et mesures effectiées par Oscar Rául Mendoza.


 


Vidéo : Filmée par le groupe Sol. Janvier 2009. Arroyo Leyes (Province de Santa Fe) 8 mn 39 s.



Trace le 22 janvier 2009Photo prise le 22 février 2009. (8 jours après les faits)


Le couple de Arroyo LeyesLes sources :

- Site de Codigo Ovni.
- Enquête de Tómas Latino.

D'autres articles du Petit Herge :

- Bilan 2008 Ovni en Argentine.
-
Ovni en Argentine en octobre 2008.

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 09 - Ovni en Argentine
commenter cet article
14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 14:08

Mise à jour : 14 mars 2009.

Nuit à Buenos Aires La balançoire de Firmat (3ème partie) où comment traiter de l'info à la sauce TF1.

 

Hier (vendredi 13 mars 2009) devait être une journée des plus ordinaires dans le monde merveilleux et irréel du net, répondant à mes mails d’une part et me penchant de plus près sur de vieux articles à remettre à jour. J’avais même mis l’ordinateur en pose pour revenir à la réalité et dîner avec des amis « en chair et en os » du véritable monde hors Matrix. Puis en début de nuit, une fois seul, plongé dans la tranquillité de Buenos Aires où seuls les bruits des carritos des cartoneros se mêlent aux cris des éboueurs des bennes, je m’apprêtais à couper définitivement le monstre PC pour aller me coucher quand, dans un dernier sursaut de curiosité, je lance un ultime coup d’œil aux connections de la journée.

Un « Haaaaahhhhhhhhh » (avec h avant et après le a) sort malgré moi de ma gorge à réveiller la vieille voisine du 5ème. « Y’a un truc qui colle pas » ai-je pensé de suite ! En effet depuis la fin de soirée mon compteur de lecteurs s’emballait inhabituellement (en pleine nuit européenne, de plus !), j’affine ma recherche et je m’aperçois que c’est un déluge de recherche sur Google au mot « balançoire de Firmat » (vous savez cette balançoire qui se balance seule depuis 2 ans, j’avais en 2007 et 2008 écrit 2 articles la dessus, voir en bas de page) qui arrive droit sur moi.

Mais que se passe t’il ? Pourquoi au milieu de la nuit, des centaines de français sont pris d’une frénésie à ne pas vouloir dormir pour s’intéresser d’un coup à cette « maudite balançoire » (avec accent québécois), entre 500 et 600 curieux en quelques heures nocturnes à se pencher d’un coup la dessus ! Quelque chose serait arrivée à « ma » balançoire ? Se serait elle envolée vers la France ? Ma fatigue et mon sommeil se sont évanouis d’un coup, je voulais savoir….

 Quelques coups de clics à droite, quelques autres à gauche (pour contenter la démocratie) et la réponse ne se fait pas attendre : L’excellent animateur Christophe Dechavanne dans son émission de 20h45 « La soirée de l’étrange » sur la chaîne culturelle TF1 a parlé de la balançoire.

Sûr, que quelques uns d’entre vous (non, bien sûr, pas vous qui me lisez en ce moment, je parle des autres, puisque vous, vous ne regardez jamais TF1) ont du voir cette émission hier soir, et se sont dès la première coupure publicitaire, jetés sur Internet pour en savoir plus.

TF1 culturel ?La soirée de l'étrange :
 

Allez, je ne suis pas méchant, je vais vous donner le lien pour voir (ou revoir) l’extrait de l’émission. Allez directement à 11 mn 50 s :
http://videos.tf1.fr/video/emissions/speciales/0,,4301425,00-tf1-en-video-mettez-la-chance-de-votre-cote-1-4-.html
.

 Question : Alors ? Raconte ! Sauce dechavanienne à la TF1, le sujet balançoire après être passé par leurs mains, ça donne quoi ?

Réponse : Ben, ça donne ça : La balançoire se balance toute seule, donc c’est un fantôme qui se balance dessus, et voila !  C’est ce qu’on appelle du journalisme d’enquête ! C’est fourni d’arguments à la «c'est hanté", bref ça tient la route comme un vélo à l’arrêt. C’est pour emporter ou pour consommer tout de suite ?

Ce qui est incroyable (d’une manière générale) chez les journalistes français (je ne parle pas de Dechavanne, lui il est « animateur »), c’est toujours cette facilité d’avoir réponse à tout et de vouloir apporter sa vérité sur tout. Ok, vous allez dire que moi aussi je généralise en affirmant que tout journaliste français a cette démarche, peut être ! Mais quand même, pourquoi dans une émission aussi légère, qui est avant tout faite pour divertir, ne peut on aborder les sujets d’une façon constructive ? C’est le même travail,  on peut aussi intéresser tout en informant et sans s’écarter de l’esprit « joie et bonne humeur ».

Ben oui, quoi ! Elle est hantée, simple, non ?Bref, de la précision dans l’info :

 

A la 12’ mn.

Dechavanne : « Ça se passe à Fimat, petit village à 3.000 Km de Buenos Aires ». (Faux, c’est à 360 Km)

Dechavanne : « La balançoire est vide car personne n’ose s’asseoir dessus ». (Faux, on s’y est assis de nombreuses fois dessus pour voir si elle se balançait tout de même, mais avec une personne dessus, elle ne se balance pas). (De plus depuis fin 2007, il y a un enclos autour qui empêche les curieux de la toucher).

12 mn 42 s. Debut de la vidéo.

Titre : La balançoire hantée (on en conclut que chez TF1 on a donc déjà la réponse)

Voix off : « Nous sommes en Argentine à 200 Km de Buenos Aires » (Faux, c’est toujours à 360 Km) (D’ailleurs on s’en fou du nombre de Km entre Firmat et Buenos Aires, il aurait été plus constructif de dire Firmat dans la province de Santa Fe au nord de Buenos Aires, proche de la ville de Rosario).

Ensuite suivent des extraits d’émissions de télévision de Canal 13 et de l’émission « Impacto Chiche » de canal 9 du 10 août 2007 piqués sur Youtube.

Tenez, pour ceux qui comprennent l’argentin regardez cette vidéo, vous en apprenez plus en 4mn qu’avec Dechavanne : http://www.youtube.com/watch?v=o4UehCni6ho&feature=related

Voix off : « Au bout d’une semaine ce n’est plus la balançoire de gauche qui bouge seule, mais celle du centre ». (Faux, c’est au bout de 2 mois, encore faut il dire que ce sont les voisins qui ont cassé une des chaînes de la balançoire de gauche en s’asseyant dessus, et une fois réparée, c’est alors celle du centre qui s’est mise à bouger).

14 mn 50 s : La vidéo qu’ils passent est celle que j’ai tournée le 20 juin 2007. Je vais demander des droits d’auteur à TF1 (non, je plaisante bien sur !) Tout ce qui est sur Youtube est « picable », mais quand même ils auraient pu par courtoisie m’en informer ! (merci TF1).

15 mn 12 s : fin de la vidéo.

Temps total du « reportage vidéo » : 170 secondes !

La balançoire qui aura fait couler beaucoup d'encreBonne question posée par une des invitées du plateau : 

- (16 mn 15 s) : Question : "Ce sont vos images à vous ?, ou vous avez récuperé le reportage ? Vous l'avez vu, vous Christophe ?"
Réponse de Christophe Dechavanne (plus que flou et avec une pointe de gêne) : "Ce sont des images tournées en Argentine" (on ne peux pas etre plus précis sur la réponse).

Conclusion : Comment faire de la bonne télévision ? Envoyer une équipe de journaliste ? D’enquêteurs ? NON ! Faire du copier-coller sur Youtube ! Moins cher, plus rapide…

On se demande pourquoi en France, la presse écrite a des problèmes, on le sait : Les journalistes font du copier-coller des dépêches de l’AFP. Il n’y a plus de journalisme de fond ! Pire les blogueurs en savent plus et leurs papiers sont plus approfondis.

Voilà que les chaînes de télé suivent le pas…..ils viennent nous piquer nos vidéos pour en faire des émissions !  Moi je dis : Pas de problème, pompez, pompez…… C’est déjà reconnaître de leurs parts qu’ils sont à la traîne et déjà totalement dépassés !

Avec le recul, je trouve ça bien triste…pour eux !

La balançoire de Firmat dans le Petit Hergé :
 

Les deux articles que j’ai écrit sur le sujet de la balançoire de Firmat :

- Article entier du 03 octobre 2007 : http://www.petitherge.com/article-7156187.html.

- Suite dans l’article du 08 mars 2008 : http://www.petitherge.com/article-17450089.html.


 La presse....sans commentaire !

 
 
 


 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 09 - Ovni en Argentine
commenter cet article
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 19:00
Mise à jour : 23 décembre 2008.

Ovni type Triangulaire
Bilan 2008 en Argentine :

Nous voilà en fin d'année, le temps de faire le bilan de l'année 2008 en Argentine pour ce qui a été des témoignages, vidéos et photos d'objets volants non identifiés au dessus du territoire national.

On peut estimer à entre 600 et 700 les témoignages de l'année sur des observations effectuées en Argentine par des groupes de personnes (en général j'écarte les témoignages de personnes seules), ou par des témoins en relations directes avec les forces de l'ordre, armée, pompiers, contrôleurs aériens, etc...

En début d'année mon intention était de publier sur ce site chaque moi un résumé des témoignages les plus représentatifs et les plus fournis en photos ou vidéos, mais devant la quantité de témoignages et aussi le manque de temps, je n’ai pu que suivre le mois de janvier 2008. (Voir :
http://www.petitherge.com/article-20029310.html ) qui atteint pour ce seul mois le chiffre de 47 observations en Argentine.

De la totalité des cas, les éléments qui ressortent le plus souvent sont :

Type d’observateurs :

- Les cas d’observation les plus nombreux ont lieu lorsque les témoins sont le plus souvent à l’extérieur, cela parait banal de le préciser, pourtant on peut ainsi expliquer, que lorsqu’il fait beau et chaud nous avons plus d’observations que lorsqu’il fait froid, et pluvieux.
- De même, les samedis, dimanches et jours fériés, les observateurs sont plus souvent en camping, pique nique, promenade et autres activités sportives de plein air et sont donc plus amenés à observer des phénomènes OVNI.
- Par suite logique des deux premiers facteurs, plus d’observations en été qu’en hiver, les mois les plus « chargés » étant les mois allant d’octobre à avril.
- Plus une zone est peuplée, plus il y a d’observations, le cliché qui tente à croire que les ovnis apparaissent préférablement en zone désertique tombe. Les observations suivent la densité de population. Les zones les donc les plus traversées par les OVNIs étant donc les centres villes de Buenos Aires, sa banlieue, la province de Buenos Aires, Province de Cordoba, ville de Rosario, cote atlantique Mar del plata à Bahia Blanca, zone du rio Parana de Rosario à Posadas. Dans l’intérieur du pays ce sont aussi les zones les plus denses qui sont les plus fournies en observations d’OVNIs, Ville de Mendoza, Tucuman, Salta et sa province, Bariloche. Dans les pays limitrophes, toujours une courbe similaire entre densité de population, zones balnéaires, et observation d’Ovnis : Montevideo, Punta del Este, Santiago de Chile, Valparaiso, Viña del Mar.
- Les observateurs, presque toujours des personnes ayant une activité professionnelle d’observation, de surveillance (aéroport, pilote, police, gendarmerie), mais aussi en zone dégagée rurale (peones, estancieros, chauffeurs de camions, de bus de nuit). Les autres étant à classer dans le groupe des vacanciers, touristes, promeneurs, campeurs, etc…
- Très peu de charlatans dans le domaine, (1 cas sur 100), j’en suis presque déçu, (Sûrement plus juteux en ce moment de sortir des livres sur le new age ou sur la spiritualité que sur les ovnis sujet trop technique). En premières lignes : les blagues de collégiens et d’ados voulant placer la vidéo scoop sur youtube, en général se sont eux même qui se rétractent au bout de quelques jours une fois l’euphorie passée. Puis viennent ceux et celles qui ont besoin de faire parler d’eux (En général pas pour de l’argent) plutôt pour être reine d’un jour (majorité de femme dans ce cas), et enfin les professionnels (certains ont vu réellement un jour un ovni) mais en ont monté tout un business, toujours des hommes, plutôt intelligents, alors c’est la sortie d’un livre, d’une théorie. Les conférences se suivent, d’autres tombent carrément dans le sectaire religieux. On sombre quelquefois dans la folie.

 

 


Vidéo : Prise au dessus de Buenos Aires, dans le quartier de Belgrano, l'objet est filmé pendant plus de 6 mn le 31 mars 2008.

Type d’observations :

- De très nombreux cas nocturnes pour peu de cas diurnes, on doit être à 9 cas de nuit pour 1 cas de jour. Ne pas croire que les Ovnis « préfèrent la nuit à la journée » mais uniquement y voir une simple facilité d’observation. Une lumière vive de nuit étant visible à plusieurs Km, alors qu’en plein jour sous un fort soleil, la même lumière passe inaperçue même à quelques centaines de mètres.
- En ce qui est des Ovnis et de leurs formes. 75% d’observation du type « boule lumineuse » (1 à 1,50 m de diamètre) scintillante ou de luminosité constante, viennent ensuite la soucoupe « trangulaire » souvent de couleur sombre d’où sortent les boules lumineuses, et la soucoupe « classique » ronde et argentée, puis en dernier lieu les Ovnis surdimensionnés en forme de soucoupe ou allongée de plusieurs centaines de mètres, on va ainsi du type « dirigeable », en passant par le type « allongé ressemblant à un train » et enfin en dernier lieu à des « méga-soucoupes »  de plusieurs centaines de mètres, voir quelques Km de diamètres (extrêmement rare, mais comptant toutefois quelques cas sérieux par an en Argentine). 
-
 Les altitudes d’observation diffèrent suivant les types d’Ovni et les zones. Les « boules lumineuses » toujours au raz des champs en zone rurale, et jusqu'à une altitude de 400 à 500 m (en zone un plus peuplée), rarement plus haut.  La soucoupe « trangulaire » si on peut dire c’est la « spécialiste » des zones urbaines ne descend que très rarement en dessous de 1.000 m. Très peu d’observation de ce type d’Ovni en zone rurale.  La soucoupe « classique »  plutôt en zone rurale, descend un peu plus souvent en très basse altitude (200 -300 m) que la triangulaire.  Les « mega-soucoupes » soient à très haute altitude (5.000 – 10.000 m) soient en zone rurale et désertique a plus basse altitude.


Dans ce bilan, je ne m’aventurerai pas dans le difficile exercice de formuler une théorie. Je m’en tiens uniquement aux faits en essayant de comparer les observations et d’en tirer des traits communs. A aucun moment je ne formulerai les théories de possibilités extra-terrestres, intra-terrestres, de voyageurs du temps, de visiteurs d’une autre dimension, d’essais de prototypes terrestres à technologie extraterrestre. Il y a autant de théories valables ou non que de cerveaux susceptibles d’en créer de nouvelles chaque jour.

 

Vidéo : Au dessus de la ville de Santiago de Chile, une douzaine d'ovnis s'allument en ligne sur la gauche pour ensuite filer un à un par la droite dans les montagnes. Ovni Type "boule de lumière". Mai 2007. 2 mn 26s.

Les conclusions :

- Les ovnis sont bien réels en Argentine. Le terme d’«Ovni» étant « Objets volants non identifiés », et ne peuvent donc de ce fait être assimilés à aucun des objets volants déjà connus, créés et reconnus par les gouvernements.

- Le gouvernement argentin a aujourd’hui changé sa « politique » à ce sujet. Du temps de la dictatures, la junte a reconnu que les Ovnis avaient une existence légale et que ce phénomène devait être étudié. Il a été étudié, observé, analysé, fiché. Avec le retour à la démocratie, le sujet « Ovni » a officiellement disparu. Il n’est plus officiellement reconnu ni étudié par le gouvernement argentin. En fait (je parle au conditionnel), il y aurait une cellule appartenant à la gendarmerie nationale ayant pour mission de récolter des informations ou preuves matériels sur le territoire argentin. Cette cellule travaillerait sans aucune relation avec le gouvernement argentin.
- Depuis le retour à la démocratie, le sujet est devenu soit tabou, soit brûlant pour ceux qui veulent s’y pencher. Les médias argentins s’en méfient comme de la peste, car traiter le sujet ovni c’est forcément mettre en péril son futur professionnel. Un journaliste (et encore plus un scientifique) a plus à perdre qu’à gagner en affichant son « intérêt » pour ce sujet. Les grands médias argentins de la presse écrites « Clarin » ou « La Nacion » n’ont publié aucun article sur une seule observation dans le pays depuis 1994.  Ces deux piliers de la presse écrite argentine ont parlé du sujet uniquement lorsqu’il y a info provenant de l’étranger.  Cette année les deux journaux ont fait paraître par exemple un article sur la déclassification des documents Ufo britanniques, mais aucun journaliste (et encore moins rédacteur en chef) argentin ne prendra la responsabilité d’endosser un article sur les Ovnis dans le pays. Il n’y a pas un sujet plus "casse gueule" que celui-ci. Du coté du « monde scientifique », même son de cloche (si ce n’est encore plus). Un scientifique « doit » être sérieux, et le sujet ne l’est pas !  En réalité bons nombres de scientifiques, journalistes, et autres policiers enquêtent en Argentine pour leur propre compte sans divulguer d’infos.
- Pendant ce temps là, le monde tourne… les seules sources d’infos en Argentine sont souvent la presse locale, un journaliste local en général ne vit pas de ses papiers et a donc moins peur de perdre sa place. Il y a aussi les canaux de télévision, et de radios dit peoples, populaires, ou même « peu sérieux », le premier exemple est Canal Cronica, chaîne de télévision de Buenos Aires d’information continue qui recherche plus le scoop et l’info trash que l’étude en profondeur de tout sujet qui passe à l’antenne. Le téléspectateur regarde ainsi l’info de cette chaîne comme si il regardait un combat de catch en soutenant que c’est du sport. En tout cas, Cronica est bien le seul média de diffusion nationale à émettre en direct le passage d’un ovni au dessus de Buenos Aires. Tout l’avantage est de savoir que c’est Cronica qui le diffuse, puisque l’incrédule n’y prêtera aucun intérêt et le crédule gobera tout à 100%. Cronica Télévision, c’est un peu comme l’idiot du village, on l’aime bien, on sait qu’il est simple d’esprit, on l’écoute et on lui tape sur l’épaule en lui disant qu’il a sûrement raison avant de repartir l’air de rien. Grâce à Cronica, on a donc une « télévision bien gentille» qui nous a tout de même permis une fois de plus cette année d’avoir de bonnes vidéos en direct d’ovnis au dessus de la ville.



 

Vidéo : Une des denières vidéos de ce mois ci prise à Buenos Aires. Le 02 décembre 2008 à 20h38. Ovni, boule sombre. 2mn 17s.
 

Dernière conclusion : Il est peut être temps de faire sortir les dossiers des ovnis du carton des sciences occultes ou de la parapsychologie pour le mettre devant les yeux et les cerveaux de tous afin de s’y atteler sérieusement pour l’étudier au mieux, le plus vite possible, et avec l’aide de ceux qui en ont les compétences. Arrêtons de faire l’autruche, ça ne nous profite pas !


Type ovni D'autres articles dans le Petit Herge sur le même sujet :

- Ovnis en Argentine en octobre 2008
-
Novembre 2007 : 4 E.B.E. à Irene (Prov. de Buenos Aires).
-
Ovnis en Argentine en janvier 2008.
- Ovni sur Rio Cuarto (Cordoba) le 14 janvier 2008
- Les ovnis à Salta
- Ovni : Province de Neuquen en octobre 2006
-
Ovni : Cas de Tandil mars 2007
- Ovni : Autre lumière au dessus de Buenos Aires 


 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 09 - Ovni en Argentine
commenter cet article
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 17:05
Mise à jour : 31 octobre 2008

Situation en cette fin de mois d'octobre 2008.

Pigue (province de Bsas) janvier 2008Photo : Pigüe dans la province de Buenos Aires en janvier 2008 (agrandissement).

Nouvelles d'Octobre 2008 :

Jusqu'à présent je voulais tenir les comptes et publier tous les mois un compte rendu des photos et vidéos prises (uniquement) en Argentine concernant les ovnis, mais voilà bien dépassé.
Un seul article en janvier 2008 : http://www.petitherge.com/article-20029310.html  pour 47 observations sur le territoire argentin.
Les cas se suivent et s’accumulent à un rythme de 1 à 2 par jours avec vidéos ou photos à l’appui. Donc difficile pour moi en ce moment de me rendre à chaque fois sur place et de contacter directement tout ceux qui ont pu filmer. (Ou alors il faudrait que j’embauche une bonne dizaine de personne).
Le but de ce chapitre n’est pas non plus de me transformer en agence spécialisée sur le phénomène, mais tout du moins d’essayer de retranscrire au mieux quelques cas qui me paraissent intéressants et aussi représentatifs des cas les plus usuels.

Ce qui se dégage des dix premiers mois de 2008 :

- D’une part, la population argentine possède chaque fois plus d’appareils numériques ou de téléphones portables avec camera, il est de plus en plus facile d’obtenir des images. A ce titre uniquement sur le territoire argentin, bien plus de photos et de films aujourd’hui que dans les années 80 ou 90.
- D'autre part, plus la zone est dense en population, plus il y a de témoignages. Vouloir trouver un ovni dans un désert ou dans une zone reculée tient plus du cliché que de la réalité. Les zones avec le plus grand nombre de témoignages sont les zones les plus peuplées. En premier lieu Buenos Aires et sa banlieue,  Rosario et le long du Rio Paraná, Cordoba et sa sierra, Mar del Plata et sa cote atlantique.


Vidéo très intéressante de Christian Soldano. Plusieurs prises ces dernières années d'ovni qu'il nomme "copo de algodon" (flocon de coton), par sa variabilité de volume. Il explique les changements de forme du "copo" par la rotation de plusieurs sphères ovnis autour d'une structure fixe. (une théorie parmi tant d'autre).
- San Fernando (banlieue nord de Bsas) 06 mars 2001
- Moreno (banlieue ouest de Bsas) 19 novembre 2006
- Ollantaytambo (Perou) avril 2006
- Ramos Mejia (banlieue ouest de Bsas) 17 avril 2004
- Ramos Mejia (banlieue ouest de Bsas) 04 octobre 2008
- Ramos Mejia (banlieue ouest de Bsas) 06 octobre 2008 soit deux jours plus tard.
 

L'objet a souvent aucun mouvement rectiligne, monte, descend, tourne, il ne s'agit ni d'un satelite, ni d'une station spaciale, avion ou autre ballon météo. Il disparait en général à grande vitesse. 

A El Bolson dans la province du ChubutPhoto : Ovni au dessus del Bolson dans la province du Chubut, le 28 janvier 2008.

Ovni et densité humaine :

En fait les zones entre 50 et 100 habitants au km2 enregistrent au moins 1 cas par mois, dès que la population dépasse les 500 habitants au km2, nous arrivons au moins à 1 cas par quinzaine, au dessus comme la banlieue proche de Buenos Aires, la cote atlantique et le littoral du Rio Paranà, où nous avons des densité dépassant les 1000 habitants au km2, les témoignages deviennent hebdomadaire.

Il serait trop facile de croire que l'ovni tout comme le chien cherche la compagnie de l'homme.

C’est uniquement de la probabilité :

-
Plus il y a une densité d’habitants importante, plus il y a de nez en l’air, et plus il y a de photos et de films pris.
- Plus les personnes sont disponibles, en vacances, plus ils ont le temps de regarder en l’air et plus il y a aussi de témoignages. Mar del Plata, la cote atlantique avec ses villes balnéaires, y compris celles de Entre Rios et de Corrientes, la zone touristique de la sierra de Cordoba.
- Plus il fait beau, ciel dégagé, journée ensoleillée, plus on est dehors et plus on voit les « ovnis ». Donc à Salta plus facile à la période sèche et ensoleillée qu’à Ushuaia quand il neige en hiver avec un plafond des nuages à moins de 100 m.
- En semaine, ce n’est pas quand on est au bureau ou dans le métro qu’on les aperçoit, mais bien plus le samedi, le dimanche et les jours fériés en banlieue quand on est en famille autour d’un asado.


Vidéo tournée pendant la journée du 01janvier 2008 à 19h15 dans la banlieue de Buenos Aires (Vicente Lopez). 3 mn 07s. Au dessus de la toiture du voisin. 

Ovni Concordia 16 octobre 2008 Concordia le 16 octobre 2008 
Photos d'un ovni ayant survolé le centre de Concordia, province de Entre Rios  (140.000 habitants) le 16 octobre 2008 entre 19h45 et 21h15. Très nombreux témoins dans les rues.

Conclusion :

« Ils » sont là où ils veulent, ne se cachent pas, font ce qu’ils ont à faire sans se soucier d’être vu. Les témoignages photos et vidéos s’accumulent. Rien que pour l’Argentine, nous devront atteindre au moins 500 à 600 témoignages cette année avec photos et vidéos.
Ne croyez pas que l’Argentine soit "spéciale", les frontières ont bien peu d’importance pour "eux", le Chili, l’Uruguay, Paraguay, Brésil possèdent eux aussi de très nombreux témoignages.
Inutile d’être "gourou" ni "contacté" pour en voir, installez vous tranquillement, (de jour ou de nuit) dans un endroit dégagé, étendez vous sur le dos et attendez d’en voir passer un.


Ovni à la La Cumbre (Province de Cordoba)Photo : Ovni à La Cumbre, province de Cordoba, ce 21 octobre 2008.

Les questions à se poser où plutôt mes idées sur le sujet :
 


- Les ovnis sont-ils extraterrestres ?
Aucune certitude à donner la dessus, mais certains témoignages étant tellement anciens, qu’on doit plutôt se poser la question de savoir depuis combien de siècles sont ils là.
A ce stade de présence sur Terre, faut il encore parler d’extraterrestres ?
- Les Ovnis sont-ils des objets secrets développés par des pays technologiquement avancés. ?
Si tel est le cas, ils sont en effet bien secrets et on se demande pourquoi le restent ils depuis 1 voir 2 siècles ?
- Y a-t-il « association » entre certains pays et « eux » afin d’avoir accès à de l’information scientifique ?
Lorsqu’il y a échange, il faut que celui ci profite aux deux parties. Je comprends bien l’intérêt pour certaines nations d’avoir accès à des technologies hors normes, mais je ne vois pas ce que nous pouvons « leur » apporter en échange. Si « ils » ont besoin de quelque chose, ils se servent sans nous en demander la permission ! Un échange à sens unique, je n’y crois pas beaucoup.
- Certains pays à la recherche de cette « nouvelle technologie »?.
Certainement, et comme "l’échange" a peu raison d’avoir lieu, tout est donc permis de la part de ces nations de se les procurer par tous les moyens possibles. Posseder certaines brides d’info « spécial » permettent de faire avancer rapidement sa propre technologie.
- Ont « ils » envers nous du « respect » ou tout du moins de « l’égard » ?
Encore faudrait il « les connaître » et étudier leur psychologie. Mais il  y a de fortes chances que nous ne représentions que très peu d’intérêt à leurs yeux.  Il faut arrêter de se prendre pour le centre de l’Univers (c’est le cas de le dire). Aucun message à attendre, ni paternalisme, ni révélation pseudo écolo. Nous ne sommes ni les premiers, ni les derniers à croiser « leurs » routes. Technologiquement plus avancé, certes, de là à penser qu’ils ont pour autant la science infuse et la bonté angélique, il faut un peu se calmer !
- Les grandes puissances sont ils au courant de leur présence ?
Il faudrait plutôt être aveugle pour les ignorer; à ce rythme d’observation, il va plutôt être difficile de continuer à les cacher bien longtemps, Nous ne sommes plus très loin d'un "secret de polichinelle".
- Pourquoi les grandes puissances ne reconnaissent pas la possibilité d’avoir la visite de ces « autres » ?
Il faut plutôt tourner la questions à l’envers, à quoi sert de divulguer leurs réalités ? A rien ! Alors pourquoi en parler ? Aucun intérêt à divulguer cette information au grand public.


Photo montagePhoto montage.

  D'autres articles dans le Petit Hergé :

-

Ovni : Ce qui m'est arrivé le 06 mars 2006.
-
Ovni : Mon deuxième voyage à San Luis en juin 2006.

- Ovni : Voyage à San Luis en novembre 2006.
-
Bilan des observations d'ovnis en 2006 en Argentine.

-
Autre lumière au dessus de Buenos Aires en mai 2007.

-
Ovni : Cas de Tandil en mars 2007.

-
Ovni : Cas à Neuquen en octobre 2006.
- Les Ovnis à Salta.
- Ovni sur Rio Cuarto (Cordoba) le 14 janvier 2008.

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 09 - Ovni en Argentine
commenter cet article
26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 17:29

Mise à jour : 28 octobre 2008

Photo montagePhoto : photo-montage

Observation de Irene du 07 novembre 2007.

 

Une observation du troisième type eu lieu le mercredi 07 novembre 2007, à l’est du partido de Coronel Dorrego, au sud de la province de Buenos Aires.

L’Argentine compte de nombreux témoignages (presque quotidien) d’OVNI, cependant si je joins celui-ci au site c’est que cet évènement me parait intéressant, ayant été vu par plusieurs effectifs de la police provinciale bonaerense à differents endroits de la zone.

Toutes les observations ont eu lieu pendant un laps de temps de 30 minutes entre 01h30 du matin et 02 heures.

Au total plus d’une vingtaine de personnes de 4 localités (2 patrouilles de 2 policiers, une dizaine de peones d’estancias, un couple en voiture, et une dizaine d’habitants réveillés par un coup de « tonerre »)

Il y eu à la fois : Observation visuelle, olfactive, et acoustique.

De plus 2 des témoins policiers se sont trouvés à 10 mètres de 4 « supposés E.B.E. » (entités biologiques extraterrestres), et ont pu parfaitement les voir.

Ces faits ont été enregistrés par les autorités de la province de Buenos Aires.



Vidéo : Témoignage des 2 policiers ayant vu les 4 EBE. Enregistrement décembre 2007. 3mn 26s. 


Zone d'observation du phénomène du 07 novembre 2007Voici les faits en détail :

Mercredi 07 novembre 2007, à 1h30 du matin, deux agents de police du commissariat de de la municipalité de Oriente patrouillaient dans la zone de Irene (20 km au nord), plus precisemment sur la propriété de Felipe Fernández. C’est a ce moment précis que les faits suivant laissèrent dans la plus totale stupeur le lieutenant de police Luis Bracamonte et le sous lieutenant Osvaldo Orellano, tout deux attachés au commissariat de Oriente.

Au moment des faits, Osvaldo Orellano était descendu du 4x4 pour procéder à une reconnaissance de la zone, alors que Luis Bracamonte était resté dans le véhicule.

Ce dernier raconte : « A ce moment, j’étais entrain de recharger mon téléphone portable avec une carte, c’était pour cela que j’étais resté dans le véhicule. Alors que je fixais des yeux mon téléphone, je perçois sur la route en face de moi une petite lumière qui s’élargit comme si il s’agissait d’un autre véhicule s’approchant de nous. La lumière est devenue plus grande et on pouvait deviner derrière un objet gris d’une taille importante (Camionnette ou petit camion). Au début je ne me suis pas inquiété, mais à 10 mètres de moi, j’ai pu apercevoir une silhouette que j’ai pris tout d’abord pour celle d’un chien, mais en observant mieux, je me suis rendu compte qu’il s’agissait d’une silhouette humaine d’un petit homme pas plus haut que 80cm, avec de grands yeux gris verts proéminents.

J’ai de suite voulu alerter mon collègue en lui téléphonant, mais dès que j’ai appuyé sur le 1 et le 5, ma main s’est paralysée.

De ce « véhicule » sont ensuite sortis 3 autres êtres, deux identiques à celui qui était déjà dehors et un autre d’un aspect un peu plus « robuste ».

En fait, mon collègue n’était pas très loin du 4x4 et voyait aussi la même scène que moi et a crié « que pasa ? » (Que se passe t’il ?). C’est alors que les 4 petits êtres sont remontés rapidement dans leur « véhicule » qui a pris la direction du nord en devenant lumineux, laissant derrière lui un halo vert et une forte odeur de souffre dans un grand bruit de tonnerre ».

 

Orellano a reconnu que la situation vécue fut étrange mais ne regrette en rien ce qu’il a pu vivre cette nuit là. « Quand je suis revenu au 4x4, Bracamonte était silencieux avec une main immobile. Il a eu pendant deux heures des problèmes de visions et des larmes et des picotements dans les yeux.

Photo : Marité Fernández voyageait avec son mari en voiture lorsqu'elle pu voir une forte lumière.

Au même moment à 10 km plus à l’ouest, proche de Aparicio, le sous lieutenant Santiago Walter accompagné du sergent Walter Carabajal vivaient une expérience similaire.

« Il était entre 1 heure et 2 heure du matin, nous avions quitté la localité de Nicolas Delcalzi en direction sud vers Aparicio lorsque d’un coup une grand lumière blanche nous enveloppe, notre 4x4 stoppe net, je tente de téléphoner avec mon portable, mais il n’y avait pas de signal. C’est alors que mon collègue m’a demandé de regarder en l’air. Une forte lumière blanche était juste au dessus de nous, puis partit comme un éclair.

De nombreux autres habitants de la zone ont pu aussi corréler les mêmes faits aux mêmes horaires en mentionnant une vive lumière se déplaçant à très faible altitude vers Irene et Aparicio.

Plus au sud (à 20 km des premiers faits), un couple voyageant en voiture sur la route goudronnée reliant Oriente à Balneario Marisol a aperçu aussi à la même heure une forte lumière venant de derrière (du nord).

D’autres ouvriers agricoles et peones de differentes estancias ont pu aussi observer dans une zone de 40 Km de long sur 20 km de large ce phénomène de lumière très vive rasant le paysage et ont pu aussi entendre le « tonnerre » au moment de l’accélération et la disparition de l’objet.

Lien Exterieur :

- La Voz del Pueblo, quotidien de Tres Arroyos du samedi 10 novembre 2007. 

Ovni au dessus de la Laguna proche de OrientePhoto : Mercredi 17 octobre 2007.

Ce n'est pas la première fois qu'il y a des observations d'ovni dans le partido de Coronel Dorrego, la zone de Oriente étant considérée comme une "zone chaude".
Un mois avant les faits de Irene, en octobre 2007, une adolescente de 12 ans, Carla Sabag, avait pu prendre, en fin d'après midi alors qu'elle était en famille profitant d'une journée de pêche, quelques clichés d'un objet survolant la laguna de Norrild.
C'est justement l'affaire du 07 novembre 2007, et une sérieuse prise de conscience de la part des autorités locales qui a poussé la famille Sapag à faire une déposition et déposer les clichés au commissariat de Oriente, un mois apres les faits.


D'autres articles du Petit Hergé :

- Ovni : Ce qui m'est arrivé le 06 mars 2006.
- Ovni : Mon deuxième voyage à San Luis en juin 2006.

- Ovni : Voyage à San Luis en novembre 2006.

- Bilan des observations d'ovnis en 2006 en Argentine.

- Autre lumière au dessus de Buenos Aires en mai 2007.

- Ovni : Cas de Tandil en mars 2007.

- Ovni : Cas à Neuquen en octobre 2006.
- Les Ovnis à Salta.
- Ovni sur Rio Cuarto (Cordoba) le 14 janvier 2008.

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 09 - Ovni en Argentine
commenter cet article
30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 18:19
Mise à jour : 30 mai 2008.

Ovnis en Argentine en janvier 2008 :

Ci dessous, la liste des faits concernant l'observation de phénomènes ovni pendant le mois de janvier 2008.

Légende : LN = Lumière nocturne. Ovni fantome = Ovni n'apparaissant pas à l'oeil nu, mais uniqument sur photo.

1) 1er janvier 2008 : La Plata (Bs.As)

Juan Pablo Ruiz Villoldo aperçoit le premier phénomène de l’année, à 23h43. Apparition d’une parfaite formation de 3 lumières sur un plan incliné dans un axe O-E vers le rio de la Plata. Très peu de temps après, la même formation est aperçue au dessus de Colón (Entre Ríos) par les membres du groupe COLOVNI.

2) 3 janvier 2008 : San Marcos Sierras (Córdoba)

Ximena et Mariano remettent a la FAO une étrange photo d’ OVNI fantôme prise près des berges du río Quilpo, à 07h30 avec leur appareil Fujifilm finepix de 2.0 megapixelles, ce qui constitue la premier photo prise de l’année en Argentine, la photo a été analysée.

3) 3 janvier 2008 : Calamuchita (Córdoba)

Martha Nuñez apporte aussi le même tour, toujours dans la province de Cordoba un autre Ovni fantôme photographié vers 18h. La photo a une très basse résolution qui ne permet pas de pouvoir l’analyser.

4) 3 janvier 2008 : Vicente Lopez (Banlieue de Bsas) (Province de Buenos Aires)

Damián Heras filme une LN (Lumière nocturne) avec des mouvement irréguliers à 21h59.

5) Debut janvier (pas de date exacte) : Victoria (Entre Ríos)

Le groupe VISION OVNI reporte une grande activité de lumière non identifiées avec mouvement irrégulier vers minuit. Ce phénomène se reproduit plusieurs nuits consécutives.

6) Début janvier (pas de date exacte) : Chabás (Santa Fé)

Une série de plusieurs témoignages de lumières aériennes durant la nuit, quelques unes ont été prises en photo. Le Dr. Javier Alzayar  a pu prendre quelques clichés pour le confier au groupe Visión OVNI.

7) 7 janvier 2008 : San Lorenzo (Santa Fe)

Pablo Lasa communique qu’un de ses amis, Sergio Civetta, distingue une LN irrégulière de couleur blanche jaune vers 21h50.

8) 7 janvier 2008 : Jacinto Arauz (La Pampa)

Trois chasseurs observent pendant la nuit une LN blanche virant ensuite au rouge, clignotant puis revenant sur son trajet, d’après Guillermo.
G. S. Tanos (collaborateur de FAO à Darregueira).

9) 7 janvier 2008 : Darregueira (Buenos Aires)

Le même collaborateur de FAO, avec un groupe d’amis distinguent quelques minutes avant minuit une intense LN blanche pendant quelques minutes se déplaçant et revenant en arrière en faisant des ellipses.

10) 8 janvier 2008 : Vicente Lopez (Buenos Aires)

Damián Heras et Cristian Soldano prennent en vidéo à nouveau une LN irrégulière vers 04h45 du matin.

 La vidéo du 08 janvier 2008. 6 mn 46 s.

11) 8 janvier 2008 : Capital Federal

L’ufologue Asdrúbal Acosta reporte la présence d’une LN avec mouvements irréguliers vers 21h49 sur le secteur Ouest de la ville de Buenos Aires. Ce phénomène est aussi détecté et filmé par “Taller Glaucoart” au dessus de la ville..

12) 9 janvier 2008 : Sierra de los Padres (Bs. As)

Une série de photos d’Ovnis fantômes vers minuit est prise par le groupe Vision Ovni, (Photos de Graciela Donalisio et Leonardo Rieger), l’activité se poursuit les jours suivants.

13) 9 janvier 2008 : Claromecó (Bs. As)

Beatriz Mascioli, habitante de la localité de Claromecó déclare avoir observé vers 23h deux objets lumineux qui se déplaçaient en diagonal à 45º vers le nord ouest. A un moment,  celui du bas (plus brillant que le second) s’est élevé dans les airs a une très grande vitesse, alors que le second continuait ta trajectoire.

14) 10 janvier 2008 : Santa Rosa (La Pampa)

Quique Mario (CEUFO) déclare avoir vu un phénomène aérien inusuel se comportant de manière étrange qui a pu être vu par plusieurs personnes à partir de différents points de la ville. Cette observation s’est faite durant une nuit orageuse. Une photo a été prise.

15) 11 janvier 2008 : Isidro Casanova (Buenos Aires)

Guillermo Gimenez diffuse une photo prise pendant la nuit, information reçue du groupe MUFON des Etats Unis.

16) 12 janvier 2008 : Calamuchita (Córdoba)

Martha Nuñez présente une nouvelle photo d’un supposé Ovni fantôme prise pendant l’après midi à 18h30. Objet sphérique, photo analysée.

17) 13 janvier 2008 : Capilla del Monte (Córdoba)

Sur la Webcam du mont Uritorco (caméra qui filme en permanence 24h sur 24h le Mont Uritorco)  on arrive à capter l’image d’un ovni se déplaçant sur la région à 15h05.

18) 13 janvier 2008 : Villaguay (Entre Ríos)

D’après
www.rosario3.com, des habitants de cette localité ont vu des phénomène lumineux très brillants et très bizarres pendant la nuit.

19) 14 janvier 2008 : Capilla del Monte (Córdoba)

Gustavo Fernandez  recueille les témoignages de plusieurs habitants qui ont vu passer une “sphère orange” entre 22h et 23h05.

20) 14 janvier 2008 : Santa Rosa (La Pampa)

Raúl Chaves ( CIUFOS ) est témoin avec un groupe d’amis d’un passage d’une LN irrégulière à 22h26.

21) 14 janvier 2008 : Río Cuarto (Córdoba)

Déclaration du responsable de la tour de controle de l’Aeroport de Rio Cuarto à 22h30 sur le passage d’un corps lumineux orange et jaune, d’est en ouest, le phénomène a été observé par des dizaines de témoins.
J'ai déjà écrit un article sur cette observation, allez voir : http://www.petitherge.com/article-7351256.html

22) 15 janvier 2008: ville de Santa Fe

D’après UFOINFO.com, un habitant de cette ville aperçoit depuis sa terrasse le passage de trois lumières formant un triangle parfait se déplaçant à grande vitesse vers 0h25.

23) 15 janvier 2008 : Piedra del Aguila (Neuquén)

Marta Fourcade a envoyé à la FAO une photo prise à midi par un telephone portable.
Il s’agit d’un objet entouré d’une brume blanche. L’objet se déplaçait à basse altitude.


24) 15 janvier 2008 : Capilla del Monte (Córdoba)

De nouveau Gustavo Fernandez informe sur des témoignages d’observations d’ovni sur la zone de l’Uritorco à 16h et à 21h30.

25) 15 janvier 2008 : Necochea (Buenos Aires)

Guillermo Gimenez reporte l’observation par un témoin d’une LN irrégulière blanche à 22h30.

26) Milieu janvier (Pas de date fixe) : Isidro Casanova (Bs. As)

Pablo Tapia (17ans) et son ami Mauricio Franchini, remettent à la FAO un surprenant témoignage. A 21h une flottille d’une vingtaine d’objets brillants se sont déplacés à grande altitude. Pendant 20 minutes les objets ont fait des va-et-vient à vitesse lente puis se sont éloignés.

27) Milieu janvier (Pas de date exacte) : Malargue (Mendoza)

VISION OVNI diffuse une photo de jour d’un Ovni fantôme.  Cette photo a été donnée au  Museo OVNI de Victoria.
La photo a été analysée par Salvatore Carta.

28) 16 janvier 2008 : Calafate (Santa Cruz)

 Hector De Rosa et sa femme informent la FAO qu’à 14h près de El Calafate, ils ont vu un objet sombre immobile d’une petite taille.
L’observation a duré plusieurs minutes.

29) 16 janvier : Capital Federal

Taller Glaucoart déclare qu’à 21h21 un objet lumineux s’est approché du satellite Cosmos Rocket.

30) 16 janvier 2008 : Necochea (Buenos Aires)

Guillermo Gimenez reçoit la déclaration d’un témoin sur l’apparition d’une LN irrégulière bleue à 23h05¡, suivi de flash dans le ciel.

31) 17 janvier 2008 : La Plata (Buenos Aires)

Nelson Polanco (FAO La Plata) déclare avoir vu un corps lumineux se déplaçant du Sud ouest au Nord est à haute altitude vers 19h00.

32) Milieu du mois de janvier : Santa Rosa (La Pampa)

Un collaborateur du groupe CIUFOS, Mariano, prend des images de la Laguna Don Tomas avec son appareil numérique.  Une fois la photo prise, deux sphères apparaissent ".Photo analysée

33) 20 janvier 2008 : Capital Federal

Taller Glaucoart filme une LN avec mouvement irrégulier à 03h27 du matin vers le nord est.

34) 20 janvier 2008 : Cipolletti (Río Negro)

Jorge Luis Figueiras a remis à la FAO, une photo d’un ovni fantome à 10h55 au dessus de Cipolletti. Photo analysée.

35) 20 janvier 2008 : Ensenada (Bs. As)

Juan Carlos G. (militaire à la retraite) communique à la FAO une observation à 22h10 lorsqu’un objet lumineux est passé devant la lune, puis a disparu.

36) 21 janvier 2008 : Saldungaray (Bs. As)

Patricia Taylor envoie à la FAO une curieuse photo fantôme prise à 21h. Après analyse, on aperçoit deux sphères soudées de petite taille a basse altitude. La sphere de gauche change de couleur, alors que celle de droite non.

37) 22 janvier 2008 : Esquel (Chubut)

Marta Fourcade de la province de Buenos Aires remet à la FAO une photo d’un ovni fantôme prise à 9h37 alors qu’elle voyageait dans le train “la trochita" entre Esquel et Nahuel. L’objet parraissait solide en forme de « goutte » la photo a été analysée.

38) 23 janvier 2008 : Lago Menéndez (Chubut)

Toujours Marta Fourcade le lendemain envoie une autre photo fantome d’un objet en forme de disque qui survolait le Parque Nacional Los Alerces proche du glaciar Torrecillas à 15h30.
Photo analysée, une des meilleures de l’année.

39) 24 janvier 2008 : Santa Lucía (San Juan)

Une étrange "boule de feu”  tombe du ciel et a été récupérée. Son poids est de 2 Kg.
Elle a été analysée par les scientifiques du Complejo Astronómico El Leoncito. Il ne s’agit pas d’une météorite.

40) 24 janvier 2008 : Villa Ventana (Bs. As )

Daniel Valverdi (VISION OVNI) annonce qu’une photo apparue dans le journal "Noticias de Tornquist" prise pour couvrir un article sur les incendies de la région, a capturé fortuitement de jour la forme d’un objet volant de forme cylindrique. La photo a été analysée.

41) 27 janvier 2008 : Cholila (Chubut)

Depuis Esquel, on remet a la FAO une photo d’ovni fantôme prise au dessus de Cholila à 19h24 par madame Sonia, enseignante à Esquel.  
On voit tres bien la forme de l’objet. Une forme tubulaire. Photo analysée.

42) 27 janvier 2008 : Neuquén capital

La canal de télévision Canal 7 de Neuquén diffuse un film tourné par un habitant du quartier Bouquet Roldán de Neuquén. Il s’agit d’un objet lumineux se déplaçant horizontalement à 21h15.


43) 27 janvier 2008 : Villa Gesell (Bs. As.)

Alejandro Inza déclare qu’à minuit deux objets aériens lumineux mais opaques de couleur orange, ont fait plusieurs courbes dans le ciel avant de s’unir en un seul objet, puis de disparaître.

44) 29 janvier 2008 : San Miguel del Monte (Bs. As.)

Nelson.
R. Polanco (FAO La Plata), sa soeur Rosana Rocha et une amie des deux, Nora, ont observé pendant les nuits des 29 et 30 janvier 2008,  des phénomènes lumineux au dessus de la Laguna de Monte. Les boules ont dessinés des figures au dessus de l’eau suivies de flash.  Une des boules s’est approchée de Rosana.

45) 29 janvier 2008 : Capital Federal Buenos Aires.

Un Ovni Flash (Ufo Flash) survole Buenos Aires à 4h43 du matin. Un ovni flash est une boule de lumiere qui émet de très puissants flashs. Cristian Soldano a pu le filmer.  

 La video du 29 janvier 2008. 2 mn 24 s.


46) janvier 2008 (pas de date fixe) : Santa Rosa (La Pampa)

Un collaborateur du CIUFOS (Mariano) arrive à capter plusieurs fois pendant la journée des photos ou apparaissent des ovnis fantômes.

47) Janvier 2008 (pas de date fixe) : Lago Lolog (Neuquén )

Une radio FM de San Martín de los Andes annonce que Claudio Burgos en compagnie d’une groupe d’amis ont vu “sortir” un ovni du lac Lolog.

Au total, pour le mois de janvier 2008, en ce qui concerne uniquement le territoire argentin, 47 cas d'observation du phénomène ovni.


D'autres articles du Petit Hergé sur le même sujet :

- Ovni : Ce qui m'est arrivé le 06 mars 2006.
- Ovni : Mon deuxième voyage à San Luis en juin 2006.

- Ovni : Voyage à San Luis en novembre 2006.

- Bilan des observations d'ovnis en 2006 en Argentine.

- Autre lumière au dessus de Buenos Aires en mai 2007.

- Ovni : Cas de Tandil en mars 2007.

- Ovni : Cas à Neuquen en octobre 2006.
- Les Ovnis à Salta.
- Ovni sur Rio Cuarto (Cordoba) le 14 janvier 2008.


Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 09 - Ovni en Argentine
commenter cet article
7 mars 2008 5 07 /03 /mars /2008 21:20

Mise à jour : 19 juillet 2010 / 08 mars 2008.

La balançoire de Firmat (Santa Fe) 2ème partie.

 
Voila le deuxième épisode de la balançoire de Firmat (si on peut dire). Vous avez déjà sûrement lu la première partie : http://www.petitherge.com/article-7156187.html dans laquelle j’expliquais qu’une balançoire se balançait seule depuis juin 2007 dans un parc du village de Firmat (province de Santa Fe).

Celle-ci avait pendant plusieurs mois provoqué peurs, questions, interrogations, craintes et réactions en tout genre digne d’être étudié par des sociologues quant au poids qu’elle avait pesé dans cette petite communauté agricole du sud de la province de Santa Fe.


Après avoir lu cet article, je vous recommande de lire la 3ème partie :
- Le 14 mars 2009 :
La balançoire de Firmat après l'émission de Dechavanne sur TF1.

Je m'y déplace en septembre 2007 :

Etant curieux de nature, il fallait bien que j’y aille ! Donc en septembre 2007, j’y suis allé et j’ai en effet constaté qu’elle bougeait seule, en restant comme un gros nigaud 30 mn. devant. J’ai même fait un petit film de 30 s. que j’ai « monté » sur Youtube. voir : http://www.youtube.com/watch?v=k9pQpq4iMzU (Il existe maintenant 171 films dont le mien sur ce même site). Mais bon, aucune explication n’a été trouvé …. pour ce qui est d’une explication rationnelle !

Elle a donc du 20 juin 2007 (date de son installation par le maire) au 06 octobre 2007 balancé ses chaînes et son siège en cuir devant les nez et les yeux ébahies de plusieurs milliers de curieux en tout genre…. Et puis Le 06 octobre dernier, patatra…la balançoire fait la grimace, s’enrhume, bref elle fait grève, les gens accourent,  stupeur !!!! Que se passe t’il ?  Serait ce la fin du monde ? Les cancans reprennent de plus belle….. mais pourquoi nous fait elle la gueule ???

La balançoire ne bouge plus !

 

La balançoire avait décidé de ne plus bougé, réaction à nouveau de la mairie, des voisins, on invite des « spécialistes » de l’Université de Rosario une nouvelle fois pour étudier le problème : La balançoire ne bouge plus ! Pourquoi ?

Pour presque tous, savoir qu’une balançoire ne peut pas bouger seule est du domaine de la normalité, mais quand même, celle de Firmat n’est pas une « balançoire normale » et si elle ne bouge plus c’est qu’il se passe quelque chose ! (Dit-on)

Voir une balançoire se balancer seule….dérange !

Mais regarder la même 4 mois plus tard qui ne veut plus bouger………….. Dérange encore plus !!!

Fin 2007 :

 

Les mois passent, novembre, décembre et son printemps (nous sommes dans l’hémisphère austral, si quelques uns ne le savaient pas encore !). Fin décembre prenant mon courage à deux mains puis les posant sur le volant de ma voiture, je fais un saut (histoire de faire 350 Km.) et je vois pour la seconde fois « la » triste balançoire bouder sans broncher dans son coin de square. Ouhhh la vilaine, faire ça à tant de gens qui commençaient à croire à une nouvelle histoire à la Soubirou, un nouveau lieu de pélerinage était sur le point de naître. On avait déjà apporté quelques images pieuses accrochées au grillage protégeant la balançoire, quelques cierges brûlaient…  On commençait à l’idolâtrer et voilà qu’elle nous fait faux bond !

Encore 30 mn. passées devant elle, pour vérifier la triste réalité ….. elle ne bougeait plus !

Mars 2008 : La balance reprend du service !

L’été passe, janvier et février s’en vont, les grandes vacances finissent et lundi 03 mars la rentrée des classes sonnent, les gamins reprennent leurs sacs.

Et le lendemain le mardi 04 mars 2008, la balançoire se remet à se balancer !!!

Alléluia voilà 4 jours qu’elle se balance de nouveau, la nouvelle a fait le tour du village.

On est a nouveau sans dessus dessous, allo ? L’Université de Rosario, vous pouvez revenir ? Houston, vous m’entendez ? Que doit on faire ?

 

 

Vidéo de la balançoire réalisée le 04 mars 2008.

Un petit nettoyage :

Alors pourquoi le 04 mars ? Je vais encore plus vous surprendre… Le lundi 03 mars une équipe payée par une entreprise privée est passée pour nettoyer l’espace autour de la balançoire, en effet j’avais remarqué qu’au cours des mois l’herbe avait poussé tout autour, ça faisait un peu fouillis ! Ça part d’un bon sentiment, on s’est enfin occupé d’elle, on l’a bichonné alors le lendemain comme pour nous remercier elle a remis son cirque pour le plaisir de tous !

On peut dire aussi qu’elle attendait la rentrée pour se remettre en scène, car à quoi sert de se balancer si les enfants ne sont pas la ?

 

L’histoire ne fait que commencer …

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 09 - Ovni en Argentine
commenter cet article
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 13:05

Mise à jour : 17 janvier 2007

Point blanc : Rio Cuarto Ovni sur Rio Cuarto ( Provincia de Cordoba )

Rio Cuarto  : 145.000 habitants

Departamento Rio Cuarto : 230.000 hab.

Provincia de Cordoba

Positionnement : 33°08′23″S, 64°20′44″O

Altitude : 434 m.

Distances :  Córdoba à 217 Km.

Rio Cuarto vue du cielLes habitants de la ville de Rio Cuarto et des alentours ont pu apercevoir le lundi 16 janvier 2008 vers 22h30 un étrange objet volant qui circulait au-dessus de la ville.

La Force Aérienne Argentine n'écarte pas qu'il puisse s'agir d'un OVNI puisque "l'objet ne correspondait à aucun aéronef de type conventionnel" (sic).

Des centaines d'habitants de la zone ont téléphoné à Radio Rio Cuarto (LV16) pour informer (et s'informer) sur l'objet lumineux qui circulait au-dessus de leur tête. La radio a alors pris contact avec le porte-parole des FAA. (Forces Aériennes Argentines) de la juridiction de Rio Cuarto pour connaître la position officielle et obtenir des explications.

Carlos Oyola, porte-parole de la Fuerza Aérea Argentina, a déclaré au programme de radio “La Vuelta del Perro” qu'à l'heure exacte du passage de l'objet, aucun vol commercial ou militaire n'était programmé au-dessus de Rio Cuarto et qu'il ne fallait donc pas écarter la possibilité qu'il s'agisse d'un OVNI puisque l'objet ne correspondait à aucun aéronef de type conventionnel. En effet, les FAA. n’avaient aucune connaissance concernant des essais ou des déplacements militaires ce soir-là. Pourtant les opérateurs de la tour de contrôle de la base (il y a une base aérienne militaire à Rio Cuarto) ont eux aussi déclaré avoir vu l'objet. Ils déclarent que l'objet était "un objet volant d'identification difficile". Les opérateurs ont alors procédé avec rigueur au processus normal de demande d’identification, essais de communication par radio avec l'appareil pour demande d'immatriculation, altitude, type d'aéronef, route aérienne etc.. mais n'ont obtenu aucune réponse. L'objet a ensuite disparu.

L'objet était de grande taille, avec des lumières jaunes, se déplaçait rapidement, mais sa trajectoire était elliptique et non droite, provenant de l'est et poursuivant sa route vers l'ouest.

Vue aerienne de Rio CuartoLes commentaires du Petit Hergé :

Rio Cuarto se trouve en plein dans le secteur A (voir article avec carte des 3 secteurs), il n'est donc pas rare d'avoir des témoignages d'ovnis dans cette partie de l'Argentine. L'intérêt de ce fait du 14 janvier 2008 est d'avoir eu plusieurs milliers de témoins, d'avoir aussi eu du personnel militaire sur place et d'avoir en plus une obligation de la part des FAA. de devoir donner une "explication" ou du moins de reconnaître qu'il n'y en a pas et que l'objet vu n'est pas "un objecto convencional" (objet conventionnel), ni "satelital" (satellitaire), mais reconnaît du moins qu'il s'agissait "d'un objet volant".

D'une manière générale les autorités argentines ne sont pas trop friandes d'histoires d'Ovnis, elles traînent des pieds pour admettre les faits ou réfutent certaines fois les témoignages. Cependant il est parfois impossible de pouvoir les ignorer lorsque plusieurs centaines de personnes dont des militaires en sont témoins. Nous avons donc en moyenne par an, sur le territoire argentin, 4 à 5 rapports que les FAA ne peuvent nier où en tout cas ne peuvent expliquer.

Ce témoignage du 14 janvier 2008 est le premier de l'année à mettre dans le dossier.

Aujourd'hui : mercredi 16 janvier 2008, encore trop récent pour avoir des photos prises pendant cette nuit par les habitants de Rio Cuarto.

Photo de l'ovni du lundi 14 janvier 2008 de Rio Cuarto

Nouvelles du jeudi 17 janvier 2008 :

 

Voilà que les premières photos apparaissent, je vous en fais donc profiter.

"Las fotografías fueron captadas por integrantes del Grupo Conex, quienes aseguran que el objeto presentaba "un color amarillo y anaranjada, parecía estar a sólo 300 metros y se movía rápido".
Traduction : Les photos ont été prises par les participants du groupe Conex, "une lumière de couleur jaune et orangée paraissait être seulement à 300 m et se déplaçait rapidement".

Autre nouvelle datée du 17 janvier 2008 : Les FAA (Forces Aériennes Argentines) se rétractent par rapport au propos tenus hier par son porte-parole, Carlos Oyola a donc dû se faire taper sur les doigts hier par sa hiérarchie. Officiellement depuis ce matin il n'y a donc jamais eu d'ovni au-dessus de Rio Cuarto. En tout cas, le contrôleur de la tour de l'aérodrome de Rio Cuarto continue de préciser que l'Ovni était à une hauteur assez basse entre 300 et 500m d'altitude.

Nouvelle photo prise par le groupe Comex à Holmberg proche de Rio Cuarto dans la nuit du mardi 15 janvier 2008

 

Autre nouvelle datée du 17 janvier 2008 : L'ovni est réapparu dans la région la nuit suivante (la nuit du mardi 15 au mercredi 16 janvier 2008). Il y a d'autres témoins. La photo ci-dessus a donc été prise la nuit suivante par le groupe Comex (groupe de recherche de Rio Cuarto sur les Ovnis).

Ce même objet aurait aussi été vu au-dessus de la province de Entre Rios dans la nuit du 14 au 15 janvier.

Autre nouvelle datée du 17 janvier 2008 : Les langues se délient, voilà maintenant que la même "lumière" serait aussi apparue le 29 décembre dernier (2007) aussi au-dessus de Rio Cuarto au petit matin vers 4h. La lumière serait venue de l'est et ensuite serait restée stationnaire jusqu'à 7h du matin. De nombreuses photos ont été prises. Il s'agissait d'une lumière blanche très brillante et virant par moment au jaune.

Autre nouvelle datée du 17 janvier 2008 : Hier, donc le mercredi 16 janvier, juste avant midi, un autre objet en pleine lumière du jour est passé au-dessus de Rio Cuarto. "Una aeronave sin la forma convencional” (Un aéronef hors normes conventionnelles) est passé sans émettre le moindre bruit, ni sifflement.

La tour de controle de Rio CuartoVersion militaire du 17 janvier 2008 :

Les FAA (Forces Aériennes Argentines) démentent catégoriquement la version selon laquelle on aurait aperçu "un objet qui n'aurait pu être identifié" à partir de la tour de contrôle, puisque celle-ci est fermée tous les soirs à 22h.

Le mercredi 16 janvier, tout le personnel de la tour de contrôle a été convoqué et tous les registres et livres ont été révisés. Personne n'a rien vu, et aucun registre ni trace écrite au sujet d'un supposé Ovni n'a été trouvé. Cette déclaration fut faite ce matin (17/01/08) par le "comodoro" Juan Carlos Bernasconi, "jefe del Area de Material Río Cuarto". Bernasconi a ajouté qu' “aucun objet n'a été vu ni avant ni après 22h, et qu'aucune vérification d'appareil n'a été faite, comme cela a été déclaré auparavant.”

Nadie vio nada (Personne n'a rien vu !)

Le chef militaire de la base de Las Higueras commente même qu'il a dialogué personnellement avec les militaires qui assuraient la sécurité de la base ce soir-là et que pas un seul de ses hommes n'a vu quoi que ce soit.
Le fait est que lui même a été averti par des appels téléphoniques qui indiquaient qu'un Ovni avait été aperçu au-dessus de Rio Cuarto le lundi vers 22h30 et qu'à partir de là "une dérive explosive"(sic) avait été montée par le porte-parole local des FAA (Carlos Oyola, pour ne pas le citer). Les déclarations intempestives admettant que l'Ovni avait été vu depuis la tour de contrôle n'étaient pas fondées...

“No se puede dar crédito a la versión”

“No tenemos absolutamente nada. No se puede dar crédito a la versión ya que nadie vio nada”,

Nous n'avons absolument rien. On ne peut donner aucun crédit à cette version puisque personne n'a rien vu !" a conclu le chef militaire. Il reconnaît tout de même que depuis de nombreuses années au-dessus de la ville de nombreux habitants ont dit avoir observé le passage d'objets lumineux.

Aerodrome de Rio CuartoLes sources :

- Staff LV16.com – Producción “La Vuelta del Perro” 16-01-2008 - 09:02 hs http://www.lv16.com/v2/noticias/ver_contenido.php?id=010999

Déclaration du porte parole des FF.AA. de Rio Cuarto : Audio : 2mn 32 (si l'acces direct ne fonctionne pas, voir : http://www.lv16.com/v2/noticias/ver_contenido.php?id=010999  et cliquez sur windows player se trouvant à droite de la page.

Les liens :

- Les commentaires en espagnol des habitants de Rio Cuarto dans le journal local "La Voz"

- Le site de la radio de Rio Cuarto Lv16

Rio Cuarto, la nuit D'autres articles du Petit Hergé :

- Ovni dans la province de Salta

- Ovni dans la province de Neuquen en octobre 2006

- Ovni au dessus de Buenos Aires le 24 mai 2007

- La ville de San Salvador de Jujuy (Provincia de Jujuy)

- Le village de Tilcara (Provincia de Jujuy)

- Le village de Purmamarca (Provincia de Jujuy)

- Le village de Susques (Provincia de Jujuy)

- Le village de Humahuaca (Provincia de Jujuy)

- Le village de La Quiaca (Provincia de Jujuy)

- Le village de Tumbaya (Provincia de Jujuy)

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 09 - Ovni en Argentine
commenter cet article
8 novembre 2007 4 08 /11 /novembre /2007 13:52

Mise à jour : 08 novembre 2007

On peut considérer qu'il y a trois zones principales en Argentine où les phénomènes ovnis sont souvent observés. 95% des observations d'OVNIs en Argentine ont eu lieu dans un de ces 3 secteurs.

Secteur A : - Le secteur continental, une sorte de cuadrilatère délimité au nord par la Latitude Sud 31º, au sud par la Latitude Sud 41º, à l'Ouest par la Longitude Ouest 71º et à l'Est par la Longitude Ouest 61º. Pour simplifier, les 4 coins de ce cuadrilatère seraient Bariloche - un point imaginaire dans l'Atlantique au large de Bahia Blanca - La ville de Cordoba - La ville de San Juan. Secteur avec la plus grande quantité d'observation d'OVNIs essentiellement de nuit, et aussi de mutilation de bétail toujours de nuit.

Secteur B : - Le Secteur fluvial le long du Rio Parana entre la ville de Corrientes à l'extrème nord, les ville de Rosario, Buenos Aires et un point dans l'Atlantique. Survol d'OVNIs toujours à haute altitude au dessus des villes jour et nuit, où survol au raz du rio Parana par des boules lumineuses la nuit.

Secteur C : - Le secteur NOA , une sorte de rectangle penché vers le Nord Ouest. Compris au sud entre Chamical (La Rioja) et Añatuya (Santiago del Estero) et au nord par la limite avec le Chili et San Antonio de los Cobres. Essenciellement connu pour être un secteur où de nombreux OVNIs se sont écrasés. Semble être jour et nuit un passage obligé vers la Bolivie et le Pérou.

Carte de l'Argentine avec l'emplacement des 3 secteurs.

Interressons nous au secteur C de Salta :

Enormement de cas depuis les années 50 d'ecrasement d'OVNIs. Le dernier a eu lieu le 18 janvier 2007.

Les faits :Le jeudi 18 janvier 2007, de nombreux témoins ont aperçu un objet dans le ciel à haute altitude dans la zone comprise entre Rosario de Lerma et Quijano (province de Salta) qui se déplaçait avec difficulté et qui s’est ensuite écrasé au sol.Pendant un moment l’objet est entré dans un nuage au dessus du Cerro El Manzano en laissant une traînée derrière elle.Ariel, un chauffeur de « remis » qui effectue quotidiennement la liaison par la route entre Rosario et Quijano ce jour là accompagnait quatre clients. A 14h30, l’objet leur est apparu, ils se sont arrêtés et descendus du véhicule pour mieux voir le phénomène. "Il venait de l’est et se dirigeait vers l’ouest. Il avait une forme ronde et argentée. A l’altitude ou il volait, il n’a pas du tombé dans cette sierra mais beaucoup plus en profondeur dans les Andes ».Au même moment la police a reçu sur le 911, toute une vague d’appel téléphonique pour signaler la chute et l’explosion d’un objet volant inconnu dans la zone de Chicoana. Une des témoins Beatriz Prieto, responsable de la finca Las Palmas a déclaré « c'était comme un avion en flamme et il a explosé en touchant terre »

Coté police : La police de la province de Salta a mobilisé de suite ses effectifs pour passer au peigne fin la zone comprise entre Chicoana y Rosario de Lerma sans aucun résultat positif. Le massif El Manzano dépasse des altitudes de 5.000m et est composé de nombreuses vallées. La zone est très étendue, et il est difficile même de trouver un objet ayant explosé en laissant des traces. 

Des faits antérieurs : En 1995, un fait similaire a eu lieu dans la zone de Gólgota, dans la Quebrada del Toro. En effet, le 04 août 1995 à 22h30 dans la  Finca Incamayo à 35 Km. à l’ouest de Quijano, après une très forte explosion, les animaux comme les habitants étaient entrés en état de panique. Les animaux domestique et les chevaux se comportaient de manière curieuse après l’impact. Certains avaient parlé à l’époque de la rentrée dans l’atmosphère de débris de satellite. D’autres, comme les géologues Ricardo Alonso et Ricardo Sureda visitèrent la zone de l’impact  et déclarèrent “qu’un corps étrange avait frappé avec une rare force l’endroit et qu’il devait s’agir probablement d’une météorite » L’année suivante en 1996 des recherches avaient été menées pour retrouver des débris, mais l’opération avait échoué.

Cette même année (1996) des routiers passant à Tastil ont vu une lumière les suivre sur la route, et en 2005, des touristes cette fois ci ont été pris en chasse en pleine journée par un mystérieux objet volant au dessus de la route nationale 51.

NB : Pour ceux qui connaissent la province, la RN51 est la route qui relie Salta à San Antonio de los Cobres.

Autre affaire : Toujours en 1995, mais le 17 août à 13h45, cette fois ci dans la partie Est de la province de Salta. Ce jour la était ensoleillé, ciel bleu et pas un seul nuage. Un objet d’un diamètre de 250m métallique brillant volait à vive allure en suivant un axe nord-sud suivi par deux autres objets (missiles ?). L’objet a été touché puis a piqué du nez pour terminer en une énorme explosion lorsqu’il a touché le sol. Le bruit a été entendu dans un rayon de 300 km. Les habitants des localités les plus proches : Joaquin Gonzalea, Gaona, El Galpon, El Quebrachal sont sortis dans les rues, paniqués. Rapidement une fumée noire et épaisse a obscurci le ciel.

El Cerro el Manzano sur lequel est tombé l'OVNIConcernant les faits du 18 janvier 2007 :

Dans la presse de Salta à lire : (Les titres et extraits ci dessous ont été tirés directement de la presse et traduits de l'espagnol)

19 janvier 2007 : On annonce la chute d'un Ovni à l'Ouest de Chicoala. Des elements des forces armées et des groupes d'opérations spéciales de haut risque (GOPAR) participe à la recherche. (lire la suite en espagnol en cliquant sur El Tribuno ).

- 20 janvier 2007 : La recherche de l'OVNI ecrasé continue, la police a établi la zone de l'impact à 4.200 m d'altitude et à 100 km de Quijano. Aujourd'hui une équipe va se diriger sur place pour secourir les personnes encore vivantes ou décédés (Sic) !!! (lire la suite en espagnol en cliquant sur El Tribuno ).

- 22 janvier 2007 : On abandonne la recherche du "soit disant" OVNI tombé dans le Cerro el Manzano. La Police de la province a décidé hier (21 janvier) d'abandonner les recherches de l'objet volant non identifié que les habitants de la zone ont vu tombé jeudi dernier dans la sierra situé à l'ouest des départements de Rosario de Lerma et de Chicoana. (Lire la suite en espagnol sur Salta al Dia ).

Commentaires : Il me parait bien rapide dès le 21 janvier, soit 48h après les faits, que la police ainsi que le GOPAR aient décidé d'arrêter aussi vite les recherches. En général après un accident ou une perte d'un avion les recherches continuent au moins pendant 10 jours à moins bien sur qu'on ait rencontré l'objet recherché. Pas très malin de leur part d'avoir déclarer si vite officiellement l'arrêt des recherches. Ca en devient même suspicieux.

Dossier officiellement fermé le 21 janvier 2007 au soir.

Explication officielle datant du 21 janvier 2007 :

Pour ce qui est d'avoir vu passer un objet en feu s'écrasant : C'est le reflet de grêlons qui se sont accumulés dans les nuages et qui sont tombés sur le cerro. (officiel !)

Pour expliquer l'explosion lors de l'impact au sol : Ce sont les ouvriers agricoles du tabac qui font exploser des charges en l'air pour justement combattre la grêle (officiel !).

Commentaire : Finalement ces indiens salteños (les principaux témoins) ne savent toujours pas reconnaitre depuis des siècles la difference entre la grêle et un ovni. Quant aux cultures de tabac, personne jusqu'à présent savait qu'on en cultivait à 4200m d'alt. et justement ces ouvriers agricoles ont du employer ce jour là toutes les charges qu'ils avaient pour les faire exploser en une seule fois (puisqu'une seule explosion) en plein desert à plus de 4000m pour avoir entendu la deflagration aussi forte à des dizaines de Km à la ronde.... A t'on justement arreté ces indiens pour emploi interdit d'explosif ?

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 09 - Ovni en Argentine
commenter cet article
2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 22:18

Mise à jour : 18 juillet 2010 / 03 octobre 2007.

La hamaca de Firmat - La Balançoire de Firmat

Firmat est une localité de 18.000 habitants de la province de Santa Fe située à 113 Km au sud ouest de Rosario, et à 360 Km de Buenos Aires. Il n’y avait jusqu’à présent aucun intérêt pour le voyageur d’y passer et encore moins de s’y arrêter jusqu’à ce mois de juin où la municipalité a décidé d’installer des portiques de balançoire pour les enfants situées dans un square (La Plaza Belgrano) au sud de la ville dans le quartier de La Patria. Pour les amateurs de Google Earth : 33°28′31.12″S 61°29′16.26″W.

Le plus précisément possible, je vais relater les faits comme ils se sont déroulés d'une manière chronologique. Tout ce qui suit est totalement vrai. Je me suis rendu sur place le dimanche 23 septembre 2007.

Après avoir lu cet article, je vous conseille de lire les deux autres articles que j'ai écrit sur le sujet :
- Le 08 mars 2008 : La balançoire de Firmat, les nouveautés de 2008.
- Le 14 mars 2009 : La balançoire de Firmat apres l'émission de Dechavanne sur TF1.

La chronologie des faits en juillet 2007 :

  

 Le 20 juin 2007, la municipalité propriétaire du terrain, installe plusieurs jeux dans ce square au sud de la ville. Le square a une surface d’à peu près 2 hectares (100x200m) et entouré sur trois cotés par des rues où sont alignées des maisons et sur un coté (à l'ouest) par une grille qui délimite un terrain occupé par une église. Sont installés plusieurs portiques de jeux tournants ainsi que des balançoires. Dès ce premier jour, des enfants du quartier s’aperçoivent qu’une des 3 balançoires du portique se trouvant à l’extrême nord du square bouge et se balance sans raison. Pour des raisons de compréhension nommons les 3 balançoires N, C,et S (Nord, Centre, et Sud). Celle se balançant seule dès le premier jour est la N. Les enfant en parlent à leurs parents qui à leur tour remarquent qu'en effet la N bouge sans raison apparente plusieurs minutes ou plusieurs heures.

  

 Début juillet :  En un peu plus d'une semaine, la nouvelle fait le tour du quartier de La Patria, certains parlent de supercherie ou de farce montée par un petit plaisantin. Il y a les « pros » et les « antis », c’est le sujet de conversation idéal dans les commerces.

  

 Courant juillet : on ne parle plus de supercherie ou de plaisanterie dans le quartier, on se demande maintenant si il ne s’agit pas d’un effet lié au vent, au poids, à la position des balançoires ou d’un champs électromagnétique.

  

 Mercredi 25 juillet, la balançoire bouge sans interruption de 09h à 19h.

  

 Jeudi 26 juillet, Fabián Piana, un jeune de 16 ans qui habite dans une maison qui borde la place fait une petite vidéo à midi. Il déclare que si on s’approche trop du portique, le balancement stoppe, c’est pour cela qu’il filme de loin la scène (à 50m).

 

 Mardi 31 juillet, pour la première fois, les images prise le 26 juillet de la balançoire passe sur une télévision locale, on l’appelle « La hamaca que se hamaca sola » (la balançoire qui se balance seule). La nouvelle se répand à l’ensemble de la petite ville. Sur cette vidéo on voit la balançoire du milieu se mettre à se balancer et même à changer de vitesse alors que les deux autres restent immobiles.

Voilà la video de Fabián intégrée dans une émission de télévision (passée début août 2007), il s'agit de la première émission sur le sujet (6mn 52'). Sur le plateau un journaliste de la télévision locale de Firmat TVC Horacio Viola et une parapsychologue Irène Fournier.

La suite de la chronologie des faits début août 2007 :
  
 Début août : Premier bidonnage de la presse, une équipe de Canal 9 de Buenos Aires s’approche trop près et la balançoire s’arrête, comme la nouvelle va passer en direct, on ne trouve rien de mieux que de donner un coup de pied dans la balançoire pour que le balancement dure le temps nécessaire à la prise et au commentaire.
  
 Début août : On demande l’avis aux deux prêtres, Juan Carlos Pellegrino et Duilio Pradolini qui s’occupent de la chapelle qui jouxte le square. Ils répondent "que ante estos fenómenos la iglesia apunta a que se agote el estudio sobre las fuerzas de la naturaleza para después preguntarse si hay algo sobrenatural” (devant ces phénomènes, l’Eglise attend que les possibilités des forces naturelles soient écartées avant de se demander si il s’agit d’un phénomène surnaturel). Encore de nombreuses personnes de Firmat refusent de croire que la balançoire bouge seule et pensent justement à un coup monté par la municipalité pour soit promouvoir touristiquement la localite, soit pour appuyer la candidature de l'actuel maire pour les prochaines elections d'octobre.
  
 Mercredi 08 août : De plus en plus de monde vient voir la balançoire N, en chahutant les voisins cassent une chaine de la balançoire C, la municipalité récupère pendant la journée la C pour la réparer.
  
 Jeudi 09 août : La municipalité remet en place la chaine de la balançoire C réparée, et pour la première fois cette balançoire C commence à bouger et se balance seule pendant deux heures de 13h à 15h. Elle (La C) se remet ensuite à se rebalancer à 21h. La N ne bouge plus. On peut considerer qu'à partir de cette date il y a de la part des voisins un changement dans la manière de "vivre l'évènement", chez certains la curiosité a fait place à de l'inquiétude, d'autres en ont "marre", il faut dire que voilà un mois et demi que tout tourne autour de "se balance t'elle ou non en ce moment ?". De plus ils viennent de se rendre compte que "le phénomène" peut changer de balançoire et prennent conscience qu'une "transformation" a eu lieu.
 
Vendredi 10 août : Première vidéo (2 mn 45') tournée ce jour, on peut y voir pour la première fois la balançoire C se balancer, en début de video un gamin pousse la S pour lui donner le même balancement, mais s'arrete d'elle même, par contre la S continue son mouvement. A un moment une jeune fille arrete la C, mais celle ci repart de plus belle et reprend son mouvement.

 

 Autre vidéo tournée ce même jour ci dessous (après midi du vendredi 10 août 2007) (1 mn 59'), il faut dire que ce jour tout le quartier vient pour voir que la N ne se balance plus mais que la C l'a remplacé. Cette fois ci on voit comment un homme arrête la balançoire C qui se remet de suite à se re-balancer.

A la mi août 2007 :

Lundi 13 août : On se souvient qu'il y a 20 ans est mort un enfant sur cette place lors de la construction de ce quartier dans les années 80. On rigole moins, certains pensent couper la balançoire et éliminer le "problème".

 

Mardi 14 août : il faut reconnaître que le phénomène « extra ordinaire » se transforme en phénomène sociologique (pourquoi ne pas faire même une étude la dessus !), puisqu’une note humoristique (les argentins le sont en tout moment !) circule sur le net signé : « La Balançoire », qui explique qu’elle a envie de se balancer seule, car fatiguée d’attendre que les derrières des enfants daignent s’y asseoir pour commencer à se balancer, et revendique donc son droit à s’auto amuser librement !  Une autre note annonce que la balançoire se balance seule pour montrer son mécontentement face à la même équipe municipale qui se présente pour un troisième mandat consécutif !

Mercredi 15 août : Voila que certains disent que la balançoire peut soigner les maladies. Le quartier de La Patria est un quartier très modeste et l'ignorance est souvent un terreau fertil au développement des superstitions. Pendant ce temps là, la balançoire se balance...

 

Fin août : Vidéo de 3 mn 28' filmée à partir d'une camera posée au sol est immobile, on voit les habitants freiner et arrêter la balançoire C qui repart seule, alors qu'un autre pousse la N pour voir si elle se balance au même rythme.
 
Fin août : Vidéo filmée par Fernando Manavella (3 mn), on arrête la balançoire C qui repart aussitôt.

 

Fin Aout : Sûrement une des meilleures vidéos filmées sur le thème, puisqu'un groupe d'étudiants en journalisme s'est déplacé à Firmat pour aller voir la balançoire et interroger les voisins, le film dure 10 mn 36' et avec une pointe d'humour permet de se rendre compte que certains habitants du village prennent la chose très (ou même trop) au sérieux.

En septembre 2007 :

 

Jeudi 13 septembre : La municipalité a installé une palissade métallique verte autour du portique pour ne pas s'en approcher.

 

Dimanche 23 septembre : Je me rend sur place avec un ami pour vérifier sur place l'exactitude de cette histoire. J'ai filmé la petite vidéo ci dessous de 30s. J'ai pu constater de mes yeux et pendant les 30 mn durant lesquelles nous sommes restés sur place que la balançoire C se balançait bien seule sans l'aide de vent ou de tout autre artifice connu. Ce jour la, nous étions une bonne centaine autour du portique à regarder comme de gros nigauds "la hamaca que se hamaca"... et pourtant elle tourne !

Un poème pour la balançoire :

Pour finir sur une petite note d'humour afin d'accompagner quelques photos que j'ai pu tirer ce 23 septembre 2007, voilà le premier poème écrit à ma connaissance sur le thème par un habitant de Firmat au prénom de Sebastián, qui n'a pas à première vue envie de pencher vers une explication "surnaturelle".

 

Le poème date du 21 août 2007 :

 

La hamaquita de Firmat

Yo no le canto al columpio

que se mueve y nada más,

le canto a los firmatenses

que se juntan pa´mirar… 

 

Amontonados los veo

en la plaza del lugar

y al mirarlos me pregunto

¿que carajo buscarán?…

 

Perdido en las cerrazones

de ignorante razonar,

pues creen que verá el alma

que se hamaca sin parar.

Si se mueve es por el viento

por el viento y nada más…

El lindo tener motivos

para el común comentar,

pero hieren a familias

por no pensar al hablar…

Dejen de ver fantasías

y respeten la verdad,

dejen los muertos tranquilos

así descansan en paz…

Hay cosas más importantes

que una hamaca que mirar:

justicia, hambre y trabajo

¿cuánto nos vamo´a ocupar?

Perdido en las cerrazones

de ignorante razonar,

pues creen que verán el alma

que se hamaca sin parar.

Los vecinos les pedimos,

que nos devuelvan la paz.

L'avis du Petit Hergé :

 

L'histoire est loin d'être terminée vous pouvez bien l'imaginer, alors je vous tiendrai au courant au fil des mois suivants.

Si vous voulez connaitre mon avis personnel : Sachez que je ne sais pas ce qui se passe à Firmat, mais la seule chose que je puisse vous dire c'est qu'une balançoire qui se balance seule pendant des heures depuis 3 mois ce n'est pas très naturel !

Les autres articles écrits sur la balançoire :

- Le 08 mars 2008 : La balançoire de Firmat, les nouveautés de 2008.
- Le 14 mars 2009 : La balançoire de Firmat apres l'émission de Dechavanne sur TF1.

A lire dans le Petit Hergé :

- Les Ovnis dans la province de Salta. (Novembre 2007).

- Les 47 cas d'ovnis de janvier 2008 en Argentine. (Mai 2008).

- Ovni sur Rio Cuarto (CBA) le 16 janvier 2008. (Janvier 2008).

- 14 cas de bétail mutilé en 2005 et 2006 dans la province de la Pampa. (Juin 2006).

- Inflation en Argentine en 2010. (Juillet 2010).

- La guerre des cellulaires en Argentine. (Juillet 2010).

- L'immobilier, refuge des économies en 2010. (Juillet 2010).

- Buenos Aires, la ville des entrepreneurs. (Juillet 2010).

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 09 - Ovni en Argentine
commenter cet article
29 août 2007 3 29 /08 /août /2007 22:56

Mise à jour : 29 août 2007

Voila à nouveau un témoignage concernant l'observation d'un ovni le dimanche 15 octobre 2007 dans le Departamento de Minas, qui se trouve à l'extrême nord de la province de Neuquèn. L'histoire a été reportée dans le journal "Rio Negro" daté du 26 octobre 2006. Le cas me parait intéressant. Voici donc tout d'abord l'article en espagnol, puis une traduction en français de ma part.

Photo prise par Rosa Ortega "Se hizo de día y vimos el ovni"

NEUQUEN (AN).- Rosa Ortega no creía en las historias de extraterrestres hasta hace poco. "No puede ser otra cosa más que un OVNI", asegura la mujer. "Sé que muchos no me van a creer, pero sé lo que vi y tengo las fotografías para probarlo", aseguró Rosa en diálogo con "Río Negro". Rosa es neuquina y vive en el barrio Confluencia junto a una de sus hijas. Hace dos semanas viajó a Guañacos para pasar el Día de la Madre junto a su otro hijo, y fue allí donde vio un objeto que asegura "flotaba en el cielo, tenía luces de colores e iluminaba la noche". Guañacos es un paraje ubicado 20 kilómetros al suroeste de Andacollo. El avistaje se produjo el domingo 15 entre las 10 y las 11 de la noche, cuando Rosa se encontraba en la casa de su hijo. Las imágenes capturadas muestran el fenómeno que se habría mantenido inmóvil por una hora. "Es un platillo volador, un OVNI como dicen en la tele", explicó. "Estuvo una hora flotando, hasta las once de la noche, y era impresionante porque cuando mirábamos para otro punto, como para el otro lado de la casa, allá era de noche y acá de día", relató.

Según indicó el objeto era de gran tamaño y ovalado y tenía luces destellantes en ambos extremos que pasaban del amarillo al verde.

Vous pouvez lire directement cette page dans le journal Rio Negro.

Traduction en français :

"Il a fait jour et nous avons vu l’ovni"

NEUQUEN (AN).- Il y a encore peu, Rosa Ortega ne croyait pas aux histoires d’extraterrestre. "Ca ne peut pas être autre chose qu’un ovni", assure la femme. "Je sais qu’on ne va pas être nombreux à me croire, mais je sais ce que j’ai vu et j’ai les photos pour le prouver", assure Rosa en dialoguant avec "Río Negro". Rosa est de Neuquèn et vit dans le quartier de Confluencia avec une de ses enfants. Il y a deux semaines, elle a voyagé à Guañacos pour passer la Fête des Mères ensemble avec son autre fils, et c’est là bas qu’elle vit un objet qui assure t’elle “flottait dans le ciel, il avait des lumières de couleur et illuminait la nuit". Guañacos est un lieu dit situé à 20 Km au sud-ouest de Andacollo. L’observation s’est produite le dimanche 15 (octobre 2006) entre 22h et 23h, quand Rosa se trouvait dans la maison de son fils. Les images prises montrent le « phénomène” qui se serait maintenu immobile pendant une heure. "C’est une soucoupe volante, un OVNI comme ils disent à la télé", explique t’elle. "C’est resté entrain de flotter jusqu’à 11h du soir, et c’était impressionnant parce que quand on regardait ailleurs comme de l’autre coté de la maison c’était la nuit, mais ici c’était le jour", raconte t’elle.

D’après ce qu’elle dit, l’objet était de grande taille, ovale, et avait des lumières scintillantes aux extrémités qui passaient du jaune au vert.

Traduction : Le Petit Hergé.

Commentaire :

Ce n'est pas la première fois que des témoignages concordent pour relater un événement dans lequel en pleine nuit toute une partie du paysage s'illumine pour apparaître "comme en plein jour", j'en ai été aussi témoin dans la province de San Luis en juin 2006. La nouveauté est que le témoin aie pu voir un "objet" au dessus d'elle, en général, on ne voit rien, ni objet, ni point lumineux et encore moins de faisceau lumineux, mais uniquement un espace très fortement éclairé au sol. Autre intérêt, le temps (1 heure) d'observation très long. Pour ce qui est des photos, celle produite par le journal n'a pas une qualité suffisante pour pouvoir apporter grand chose. Je continue donc à me renseigner sur ce cas, et vous tiendrai au courant de toute nouveauté.

Boule lumieuse dans la province de la Pampa en novembre 2005. Photo prise par Carlos Dossio

LePetit Hergé

Il était une fois à ...

- Ovni : Cas à Santiago del Estero en juin 2005

- Ovni : Cas de bétail mutilé et boules de lumière en juin 2002

- Ovni : Cas à Neuquen en mai 2006

- Ovni : Mon deuxième voyage à San Luis en juin 2006

- Ovni : 14 cas de 2005 et 2006 dans la Pampa et San Luis

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 09 - Ovni en Argentine
commenter cet article
12 juillet 2007 4 12 /07 /juillet /2007 23:39

Mise à jour : 12 juillet 2007

Comme à chaque fois, faisons le point sur les dernières photos et vidéos du "phénomène ovni " en Argentine pendant cette année 2007. Inutile d'échafauder des théories ( qui de toute façon seraient fausses ), je m'en tiens uniquement au faits, aux photos et aux videos, en sachant pertinemment que tout peut être faussés, montés ou "arrangés". Je ne vous montre ici qu'une petite partie recoltée des infos qui me paraissent "interressantes" justement dans le sens où l'info je l'ai soit vérifié où (et) soit je connais leurs auteurs. Je répète que "Ovni" signifie "objet volant non identifié" et donc je ne m'aventurerai pas à déclarer qu'il s'agit de soucoupes volantes, de civilisations extra terrestres, de voyageurs du temps ou de civilisations paralleles ou intra terrestres..... car là on entre dans des théories que personne ne peut soit défendre, soit prouver, et donc du même coup contester. Alors peut être que la dénomination "Ovni" est peu appropriée car rien ne nous prouve même qu'il s'agisse d'un "objet". On devrait donc plutôt parler de "phénomène non identifié".

Autre remarque qui me parrait interressante à commenter, c'est le manque de sérieux des "deux camps" si on peut parler ainsi. D'un coté tous ceux qui "veulent y croire à tout prix" et qui voient le "petit gris" dans tout. Mélangeant dans une sauce new age, les approches de 3ème type comme il s'agissait d'un but en lui même, interpretant toute "apparition" comme bénéfique, on a affaire à des "contactés" qui nous racontent qu'"ILS" sont là pour sauver la planete , etc... Quantité de bouquins et de sites web racontent ce que leurs auteurs ont envie de vivre, de penser, et de faire passer comme messages. Bref on est bien loin d'une enquête, mais plutôt d'un livre ou d'un site philosofico-fictif. De l'autre coté nous avons affaire à des "gens serieux" qui s'acharnent à publier des livres, des brochures pour nous affirmer que tout "ovni" si il n'est pas l'objet même d'une supercherie, est un phénomene culturel dans une societe qui a perdu son identité et ou le manque de "magique" et de "religiosité" et a fait que l'Homme s'approprie une nouvelle "croyance". C'est même ce mot que je ne supporte pas, le mot "croyance", on me demande : " tu crois aux Ovnis ?" Aucun interet je répond, ce que je recherche c'est de savoir non pas de croire. Croire c'est une démarche personnelle, on n'a pas besoin de preuve pour croire, par contre ma démarche est de comprendre ce phénomène, cherchant des informations, je n'ai aucun interet à vouloir une chose plutôt qu'une autre.

Le cas suivant et celui de Tandil du 15 mars 2007. Vous le trouverez tout d'abord en espagnol, extrait du journal ABC Hoy, puis en français.

Vieron un OVNI cerca de la piedra movediza

El ingeniero Daniel López y su esposa fueron inesperados testigos en la últimas horas del avistaje de un OVNI en la ciudad de Tandil, específicamente en el circuito turístico de la "piedra movediza". La aparición fue captada por la cámara del ingeniero y es lo que aquí se reproduce.
 
"Volvíamos de pasar unos días en Mar del Plata -contó Daniel a este medio- y de regreso decidimos pasar por Tandil para conocer la famosa 'Piedra Movediza'. Eran cerca de las dos de la tarde del último domingo, un día con cielo totalmente despejado. Después de ascender los 200 escalones comenzamos a sentirnos mal, eran sensaciones extrañas que no sé cómo explicar pero que iban en aumento. Junto a nosotros había dos chicos que por algunas monedas cuentan toda la historia del lugar, y una señora con un nene. Todos estaban bien menos nosotros, que percibíamos algo distinto.

Nos tomamos las fotos de rigor y cuando estábamos por irnos se me ocurrió darme vuelta y tomar una imagen del barrio que se está construyendo al pie del cerro. Fue algo automático, miré por la cámara y disparé. En ese momento me pareció distinguir una forma extraña en el cielo, pero no hice caso y nos fuimos". Lo extraño del caso, sin embargo, estaba esperando a Daniel cuando por la noche, y ya en su casa, decidió "bajar" las fotos de su cámara digital a la computadora.
"Cuando llegué a la última foto que había tomado, la que hacía foco en el barrio, no podía creer lo que veía. Sobre las construcciones se ve claramente la presencia de un OVNI. No había posibilidad de que se tratase de un truco o de una ilusión óptica, la foto está, y después de pasarme horas en internet averiguando me enteré de que Tandil es una zona de avistaje, algo que desconocíamos por completo. La situación nos llenó de sorpresa, pero no hay lugar a dudas: la foto está".


DESCUBRIMIENTO CAPTADO POR LA CAMARA

En nuestra edición del pasado martes dimos cuenta de un impresionante suceso ocurrido en el circuito turístico de la piedra movediza en Tandil, donde el ingeniero Daniel López y su esposa fueron testigos del avistaje de un ovni.
 
El profesional, que fue quien sacó la foto, contó lo sucedido: "Eran las 2 de la tarde y junto a mi esposa subimos los 200 escalones del cerro. De repente comenzamos a sentirnos mal, situación que no la podíamos atribuir a nada en especial. En determinado momento tomé la foto de un pequeño barrio y al obturar percibí que en el cielo había algo raro. En honor a la verdad no le di mayor importancia pero por la noche, al bajar las fotos en la computadora, advertí la presencia del ovni".

El ingeniero aseguró sentirse conmovido todavía por estas fotos, situación que lo motivó a estudiar sobre el tema. "Los especialistas aseguran que Tandil es un lugar de avistaje, afirmación que sin duda le da más crédito a lo que mi señora y yo vivimos".

Pour agrandir la photo, cliquez ici !

Tandil ( Province de Buenos Aires ).

Le dimanche 11 mars 2007, Daniel López et son épouse ont pu être témoin du passage d'un ovni au dessus de la ville de Tandil. La photo a été prise au niveau du circuit touristique menant à la "pierre qui bouge" ("piedra movediza") par Daniel López.
 
"Nous revenions de quelques jours de vacances à Mar del Plata quand on a eu l'idée de nous arrêter à Tandil pour aller voir la 'Piedra Movediza'. Il était 14h00 et le ciel était totalemnent découvert. Nous avons monté les 200 marches qui conduisent à la pierre. Il y avait avec nous une autre femme avec un bébé et aussi deux jeunes qui pour quelques pièces nous racontaient l'histoire du lieu. Tout parraissait normal, mais moi et ma femme avions une impression étrange sur place que nous n'arrivions pas à expliquer.

Nous avons fait toute une série de photos du lieu. ( y compris la photo ci dessus ). J'ai remarqué sur le moment qu'il y avait quelque chose d'etrange dans le ciel, mais je n y ai attaché aucune importance. Ce n'est que le soir quand j'ai descendu les photos sur mon ordinateur que j'ai eu du mal a croire ce qui apparaissait sur la dernier photo prise.

Au dessus des constructions on voit très distinctement la présence d'un ovni. il ne peut pas s'agir d'un trucage ou d'une illusion optique. Depuis j ai passé des heures sur l'ordinateur pour chercher des information sur les ovnis et je me suis rendu compte que Tandil était une zone où avait été vu très souvent des ovnis. Je suis encore etonné de ce qu'il m'est arrivé mais je n'ai aucun doute sur ce qu'il s'est passé ce jour la : La photo est là ! "

Traduction : Le Petit Herge www.petitherge.com

Commentaire :

- En effet, Tandil est un endroit en Argentine où il y a eu toujours énormément de témoignage d'ovni. Mais la zone est très touristique, donc énormément d'argentins y font des photos et il est donc toujours plus facile d'avoir des photos (même d’ovnis) de zones habitées, denses et très visités que d'un endroit où peu d'habitants y vivent. En général les endroits les plus touristiques d'Argentine sont ceux qui regorgent le plus de photos d'ovnis, justement non pas parce qu'il y a plus d'ovnis, mais parce qu il y a plus d'appareil photo au km2. (Tandil, Balcarce, la sierra de Córdoba, Mar del Plata, Buenos Aires, le rió de la Plata....).

 

- Le sentiment de ne pas se sentir bien, est assez répandu, surtout une fois que l'on croit avoir compris pourquoi on ne l'était pas. Dans ce cas la, Daniel López l'explique par la présence de l'ovni. Si il n'avait pas vu le soir même sa photo avec son ovni, il aurait oublié que cet après midi là il ne s'était pas bien senti, il relie deux évènements qui ne peuvent avoir peut être aucun rapport l'un avec l'autre. Mais le lien, Daniel le fait car d'avoir imputé son état à l'ovni signifie pour lui que l'ovni avait en quelque sorte pris "contact" avec lui. Mais la on est dans le domaine de la psychologie.

 

- La photo est bien là, en effet, c'est indéniable, c'est pour cela que je joins ce cas à mon blog.

Partager cet article

27 mai 2007 7 27 /05 /mai /2007 16:29

Mise à jour : 27 mai 2007

Voila que ce mois de mai est bien riche dans le ciel de Buenos Aires ! En effet après le passage d'une météorite entre Buenos Aires et Rosario la semaine dernière, le 18 mai (Lire article), une autre "lumière" s'est balladée au dessus de la capitale ce jeudi 24 mai 2007.

Les faits :

Une équipe de télévision de la chaîne Canal 26 était en train de "couvrir" une manifestation qui bloquait le rond point "Rotonda de Alpargatas" dans la commune de Florencia Varela (banlieue sud) le jeudi 24 mai, lorsque rapidement l'équipe technique a remarqué une lumière dans le ciel. Bref les manifestants ont arrête de manifesté et avec les journalistes ont commencé plutôt à s'intéresser à ce qui se passait au dessus de leur tête.

 

Bien entendu tout le monde a encore en mémoire ce qui est arrivé le 18 mai quand une météorite est passée au dessus de la ville, mais cette fois ci tout le monde a remarqué que d'une part la lumière se déplaçait très doucement et que d'autre part la lumière émettait des étincellements. Chacun est allé de son point de vu (autre météorite, retour dans l'atmosphère d'une partie d'un satellite, petit avion qui avait explosé etc...). Mais le plus surprenant c'est qu'à un moment la lumière est restée fixe (plusieurs minutes) avant de reprendre sa trajectoire.

Explications :

D'après l'Observatorio Astronómico de Villa Cabello à Posadas, il s'agit d'une aurore australe provoquée par un vent solaire frappant le champ magnétique de la Terre au niveau du Pôle Sud. Mais cette fois, de nombreux autres astronomes argentins réfutent cette explication. En effet d'autres lumières éparses ont été vues à différents endroits de l'Argentine au même moment.... et on ne comprend pas trop pourquoi les observations sont à la fois très ponctuelles et non pas étendues à l'ensemble de l'Argentine et du Chili, une aurore apparaît en général à une très haute altitude et ce phénomène devrait aussi avoir une longueur de plusieurs centaines de Km, ce qui n'a pas été le cas ce jeudi.

 

Vous pouvez voir la video filmée par Canal 26.

Trois mois plus tard (août 2007), toujours pas d'explication significative sur ce qui s'est passé le 24 mai 2007.

La seule chose qui soit sûre c'est qu'il ne s'agit ni d'un avion, ni d'une météorite, ni d'un débris de satellite. La presse en a parlé, d'une manière générale tout ce qui peut apparaitre comme "ovni" est rarement répercuté dans la presse depuis une bonne quinzaine d'année. Le quotidien Clarín en a fait tout de même mention, lire l'article en espagnol sur le Clarin.

De peur d'employer le mot "OVNI" qui fait de suite penser à "soucoupe volante", de nombreux médias ont parlé d' "Objet non identifié". Pour l'instant nous en sommes là, les prochains jours apporteront peut être une réponse.

Le cas n'est pas clos.

Boule lumieuse dans la province de la Pampa en novembre 2005. Photo prise par Carlos Dossio

LePetit Hergé

Il était une fois à ...

- Ovni : Cas à Santiago del Estero en juin 2005

- Ovni : Cas de bétail mutilé et boules de lumière en juin 2002

- Ovni : Cas à Neuquen en mai 2006

- Ovni : Mon deuxième voyage à San Luis en juin 2006

- Ovni : 14 cas de 2005 et 2006 dans la Pampa et San Luis

Partager cet article

18 mai 2007 5 18 /05 /mai /2007 13:21

Mise à jour : 19 mai 2007

18 mai : 09h00 du matin.

Aujourd'hui, il y a tout juste deux heures vient de passer une énorme lumière de couleur bleu verte au dessus de Bsas puis de Rosario. Ce matin vers 06h57, de nombreuses personnes ont téléphoné aux radios et autres médias pour faire part de leurs témoignages concernant le passage d'une énorme lumière au dessus de Bsas.

Quelques minutes plus tard, vers 07h04 - 07h06 la lumière est arrivé au dessus de Rosario, cette fois ci bon nombre de standards téléphoniques de presse ont sauté devant l'afflux d'appels de centaines de personne. Il est 09h00 du matin pour le moment, les medias télévisés commencent à en parler. Aucune explication de la part du gouvernement. Quelques astronomes parlent  d'une rentrée dans l'atmosphère d'un météorite, mais pour l'instant rien n'est confirmé.

A suivre...

Photo extraite du canal 13 de télévision.18 mai : 21h00

Il est 21h00, quelques infos ont circulé en journée, mais toujours aucune confirmation au sujet d'une météorite. Des photos commencent à apparaître dans les médias. En tout cas, la lumière a été aperçue dans les provinces de Buenos Aires, Santa Fe et Cordoba dans un laps de 10 mn.

 

 

Demain surement d'autres nouvelles !

19 mai : 09h00 du matin

Au lendemain du passage de la "lumière", tout le monde est maintenant d'accord pour affirmer qu'il s'agissait de la rentrée d'une météorite au dessus de notre tête. La théorie d'un ovni avait été aussi avancée au début, et même certains ont cru qu'il s'agissait d'un petit avion qui avait explosé (il fait dire que le manque de radar d'Ezeiza fait craindre le pire en ce moment !).

Bref à 7h05 est passé hier au dessus de notre tête une petite météorite de la taille d'un micro onde. C'est donc la version officielle et définitive. Quant à moi je pencherais aussi pour cette version. Vous pouvez aller lire en espagnol l'article du jour dans le Clarin.

Le cas est fermé.

27 mai 2007

Voila d'autres photos circulant maintenant sur le net concernant la météorite du 18 mai 2007.

Meilleur cliché pour le moment ! Regardez bien en haut à gauche dans le ciel !

Boule lumieuse dans la province de la Pampa en novembre 2005. Photo prise par Carlos Dossio

LePetit Hergé

Il était une fois à ...

- Ovni : Cas du bus Andesmar sur la RN20 en décembre 2005

- Ovni : Cas à Santiago del Estero en juin 2005

- Ovni : Cas de bétail mutilé et boules de lumière en juin 2002

- Ovni : Cas à Neuquen en mai 2006

- Ovni : Mon deuxième voyage à San Luis en juin 2006

 

Partager cet article

3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 13:52

Mise a jour : 03 mai 2007.

Les nouvelles en début de ce mois de mai 2007.

Concernant les temoignages d'ovni en Argentine. Je continue à les collecter et à faire des recoupements avec des cas deja existants dans les differrentes provinces du pays.

Les mutilations de bétail en Argentine :

Les mutilations de bétail en Argentine continuent toujours avec le même rythme, difficile de répertorier la totalité des faits puisque les autorités argentines ( en particlulier la gendarmerie nationale et les polices provinciales ) ne prennent plus depuis debut 2003 les déclarations de cas de mutilations. J'avais poussé mes recherches sur un mois de l'année 2002 en particulier pour tenter d'avoir une idée de la quantité de bovins retrouvés sans langue, sans yeux et découpés sur une partie de leur tete. J'arrivais à 5 à 6 cas par jour déclarés. Les cas reels non repertoriés sont bien plus nombreux, mais difficile même d'extrapoler pour avoir une quantité réelle de bovins mutilés. En tout cas uniquement les cas declarés représentent déjà aux alentours de 2.000 têtes par an. Ce phénomene a débuté en avril 2002. Nous voila donc en ce mois de mai dans notre sixieme année de mutilations de bétail. Nous devons donc maintenant nous approcher des 11.000 tetes mutilés pour la plupart du temps photographiées et certaines fois analysées par les veterinaires de la regions. De la part des veterinaires, il n y a aucune explication normale. De la part des services de l'ANMAT ( gvt ) il s'agit d'attaques de rat. La réponse de l'ANMAT fait doucement rigoler les vétérinaires, puisque meme certains ont fait des contre analyses avec l'aide d'universités pour expliquer que le rat n'avait rien à voir avec ce phenomene. Le debat reste ouvert ....

Les mutilations n'ont lieu que dans un perimetre assez restreint par rapport a l'immensite de l'Argentine. 95 % des cas ont lieu dans l'Ouest de la province de Buenos Aires, la totalité des provinces de la Pampa, San Luis, Ouest de la province de Cordoba, Est de la province de Mendoza, extreme nord des provinces de Rio Negro et de Neuquen, et sud de la province de Santiago del Estero. Cette zone represente 500.000 km2 soit 20% de la surface argentine, en dehors de cette zone, tres, tres peu de cas, le reste soit 5% dans la province de Entre rios, Corrientes, en Uruguay, et dans l'etat bresilien du Rio Grande Do Sul.

Je reviendrai plus profondemment sur le sujet des mutilations dans un autre post. Etonnant, les observation d'ovnis en tout genre ont lieu aussi a 95% dans la meme zone.

Bilan des observations d'ovni en Argentine durant l'année 2006 :

En ce qui concerne le bilan 2006 du phenomeme ovni en Argentine, voici pour l'instant la liste des temoignages répertoriés. La liste s'allonge au fil des sorties de témoignage. Les langues se delient souvent plusieurs apres les faits. Pour l'instant 170 cas pour l'année 2006. ( arrété à la date de mai 2007 )

Merci aux sites argentins : Les 3 sites web argentins "serieux" sur le sujet . La musique de fond des trois sites est assez horripilante, les presentations et les mises en pages assez rudimentaires, mais le fond et les notes tres interressantes. Pour ceux qui comprennent l'espagnol :

www.dragoninvisible.com.ar

www.ciencia-ovni.com.ar

www.visionovni.com.ar

- Date - ville - ( province ) - Cas - ( Source ).

Janvier 2006 : 28 cas répertoriés.

- 10 Junín (Buenos Aires) - Pendant la journée - Deux Ovnis fantômes (A. García-corresponsal FAO)
- 10 Villa Mercedes (San Luis) - De nuit -Trompe volante (El Diario de la República)
- 12 Villa Mercedes (San Luis) - Au petit matin - E.T. et trace sèche (El Diario de la República)
- 14 Villa Mercedes (San Luis) - 19.00 hs - Ovni en forme de poire - Photo- De nombreux temoins (El Diario de la República)
- 15 Mina Clavero (Córdoba) - De jour - Ovni fantôme (Ciufos)
- 15 V. La Angostura (Neuquen)- 18.00 hs-  Ovni fantôme (Luis Burgos-FAO)
- 16 Capilla del Monte (Córdoba)- 11.15 hs- Ovni fantôme (Ovniaventura,Chile)
- 16 Santa Rosa (La Pampa) - De nuit - Ovni tres lumineux (Ciufos)
- 18 Capital Federal - De nuit - Video d'un objet volant vers le sud (Glaucoart)
- 19 Gral Acha (La Pampa) - 18.24 hs -  Ovni fantôme (Ceufo)
- 19 Capital Federal - 21.00 hs - Video d'un objet volant vers le sud est (Glaucoart)
- 19 Gob. Ugarte (Bs. As) - De nuit - Ovni au dessus d'une estancia - Nombreux temoins (Luis Burgos-FAO)
- 21 Capital Federal- 17.43 hs - Ovni fantôme (Tresufo)
- 21 Puerto Deseado (S.Cruz) - De nuit - Objet lumineux - Nombreux témoins (El Orden Deseado)
- 22 La Araña (La Pampa) - 22.30 hs - Ovni à 20º sur axe sud-nord - 6 témoins (Ciufos)
- 23 Río de la Plata (Bs. As) - 20.32 hs - video objet volant vers sud-est (Glaucoart)
- 23 Santa Rosa (La Pampa)- 21.40 hs - Objet lumineux se dirigeant vers sud- 5 témoins (Ciufos)
- 23 Capilla del Monte (Córdoba) - 23.50 hs - Trois objets forment un triangle (Catent)
- 23 Gualeguaychú (E.Rios) - A minuit - Ovni suspendu au dessus de la ville (La Calle)
- 24 San Salvador (E.Rios) - Au petit matin - Ovni lumineux - Témoignage de policiers (AFP Digital)
- 26 Villa Clara (Entre Rios) - Au petit matin - Objet tres lumineux (Visión Ovni)
- 28 Cap. del Monte (Cba) - 17.00 hs -  Ovni fantôme type meduse (Ciufo,Chile)
- 28 Tigre (Bs. As)- 21.30 hs - Video d une formation de 4 objets (Glaucoart)
- 29 Río de la Plata (Bs. As) - En soirée - Objet obscure avec flash (Glaucoart)
- 29 Capital Federal - 23.03 hs - Video d'un objet (Glaucoart)
- 31 Punta Indio (Bs. As)- 23.50 hs- Boule lumineuse cap sud-nord au dessus du rio (FAO)
- Fin du mois - C. del Uruguay (E.Rios) - Deux marques seches de 15 m. de diametre (La Calle)
- Sans date - Punta Indio (Bs. As) - Marque au sol de forme ovale de 2.40 m. (FAO)

1) En ce qui concerne les evenements du 23, ils ont lieu dans 4 endroits differents à quelques heures de difference.

2) Debut en ce mois de janvier 2006 des "ovnis fantomes"

Fevrier 2006 : 08 cas répertoriés

- 02 Nono (Córdoba) - 17.30 hs -   Ovni fantôme (Carlos Iurchuk)
- 07 Santa Rosa (La Pampa) - 16.20 hs - Objet tres brillant se deplaçant nord-sud (Salvador Carta)
- Debut du mois Pr Dorila (La Pampa) - Nuit - Ovni filmé par policiers (Ceufo)
- 12 Capital Federal- 20.50 hs - video d'un objet volant en direction du nord (Glaucoart)
- 18 Capital Federal- 20.31 hs - video d'un objet volant - filmé aussi les 19 et 20 (Glaucoart)
- 28 Macachin (La Pampa) ? 10.53 hs.- Ovni fantôme (Ceufo)
- Fin du mois - Campana (Bs. As) - Au petit matin - Ovni eclaire 2 motocyclistes (La Auténtica Defensa)
- Sans date - Colón (Entre Rios) - De jour -  Ovni fantôme au dessus des thermes (Colovni)

1) Le film du cas Dorila a été réalisé en compagnie d'autres agents, le policier S. Pucheta, qui verra le mois suivant deux E.T.

Mars 2006 : 34 cas repertoriés


- 02 Dorila (La Pampa) - 21.20 hs - Policier abduqué - Sintomatología (Ceufo)
- 03 Dorila (La Pampa) - Au matin -  Ovni fantôme (Ceufo)
- 03 Carlos Pellegrini (Bs. As) - 17.00 hs - Ovni au dessus de barbelés - EM (Ceufo)
- 03 Mendoza (Mendoza) - De jour - Ovni fantôme (Ceufo)
- 03 Rosario (Santa Fe) - 18.00 hs - Ovni fantôme (Ceufo)
- 04 Junín (Bs. As) - De jour - Ovni fantôme proche du rio (A. García-FAO)
- 04 Capital Federal- 20.32 hs - Video d un objet bleu volant vers le sud (Glaucoart)
- 04 Atalaya (Bs. As) ? 21.00 hs - Observation de 3 objets plus d' un Ovni fantôme (FAO)
- Debut mois San Esteban (Córdoba )- De nuit - Observation d'un ovni 3 nuits consecutives (Catent)
- Debut mois Merlo (San Luis)- De jour - Deux Ovnis fantôme type sphere (Ciufos)
- 05 Junín (Bs .As )- De jour - Ovni fantôme (A. García- FAO)
- 06 Capital Federal - 20.19 hs - Video d'un objet volant  (Glaucoart)
- 06 Parera (La Pampa) - De nuit - Boule lumineuse suivant à deux reprises un 4x4 de la police - EM (Ciufos)
- 06 Plaza Huincul (Neuquen) - De nuit - Film d'un ovni zigzagant (Río Negro On Line)
- 06 General Alvear (Mendoza) - 22.00 hs - Photo d'un ovni a partir d'un portable (SIO)
- 11 Necochea (Bs. As) - 23.15 hs - Ovni vert zigzagant (G.Giménez)
- 13 Junín (Bs. As)- De jour - Ovni fantôme (A. García- corresponsal FAO)
- 14 Junín (Bs. As)- 16.44 hs - Ovni fantôme (A. García- corresponsal FAO)
- 15 Mendoza (Mza)- De nuit - Boules se deplaçant à vive allure, plusieurs observation a differents endroits (plusieurs sources)
- 16 Bariloche (Río Negro)- De nuit - Ovni observé à plusieurs reprises à plusieurs endroits-  De nombreux temoins (El Cordillerano)
- 18 Necochea (Bs. As)- 03.45 hs- Suspendu immobile - Boule spherique jaune "avec pulsation" (G.Giménez)
- 18 Pigué (Bs. As) - 15.30 hs - Ovni fantôme (Visión Ovni)
- 18 Parera (La Pampa) - 22.30 hs - Objet manoeuvrant au dessus du campo - Multicouleur - 6 temoins (Ceufo)
- 19 Cap. del Monte (Cba)- De nuit - Ovni Suspendu puis passages de 2 spheres (Víctor Prone)
- 20 Capilla del Monte (Córdoba) - 13.19 hs - Ovni Filmé (Webcam Uritorco)
- 23 Cap. Federal - 19.50 hs - Video Ovni lent et brillant (Glaucoart)  Peut etre satellite
- 28 Junín (Bs. As) - De jour -  Ovni fantôme (A. García-FAO)
- 30 Capital Federal - 20.08 hs - Video d'un ovni (Glaucoart)
- 31 Macachín (La Pampa) - 07.20 hs -  Ovni fantôme (R.Romano,Ceufo)
- Sans date - Frontera (Santa Fe) - E.T. - Nombreux temoins ( differentes sources) De gros doutes

- Sans date - Gral. Acha (La Pampa) - Apres midi - Ovni triangulaire metallique (R.Romano,Ceufo)
- Sans date - (San Luis) - De Jour- Observation Ovni, même cas que l'anterieur (R.Romano,Ceufo)
- Sans date - Embajador Martini (La Pampa) - De jour - Ovni en raz motte - Animaux nerveux (Ceufo)
- Sans date -  San Marcos Sierra (Cba) - 02.30 hs - Objet allongé rougeoyant de 60 m de long. ?Posado (Catent)

1) El cas Dorila, avec sa reapparition le jour suivant a conduit a faure une enquete officielle. C'est sans doute "le cas de l'année"
2) Les 4 cas du 06 mars sont tres interressant, les 4 cas tiennent en 120 mn.

3) Le cas du 18 interressant , tres peu de cas d'ovni "avec pulsation"

4) Tres rare le cas de San Marcos Sierra avec un objet de 60 m posé au sol ( ou en raz motte ), 
Rapelle les cas de Alberti (Bs. As ?1963), les trace du cas El Pajarillo (Córdoba-1986) et de Copáhue (Neuquen- 1978).

Avril 2006 : 08 cas répertoriés

- 03 Capilla del Monte (Córdoba) - 13-32 hs - Etrange objet filmé (Webcam Uritorco)
- 04 Capital Federal - 20.24 hs - Video d'un objet (Glaucoart)
- 09 Capital Federal - 19.49 hs - Video de deux objets dans le ciel  (Glaucoart)
- 12 La Plata (Bs. As) - 06.00 hs - Objet volant direction SO-NE - Un temoin (FAO)
- 12 Capital Federal - 07.55 hs - Video d'un objet (Glaucoart)
- 13 Moreno (Bs.As) - 21.00 hs - 3 ovni volant d' Ouest à Est pendant un orage (Radio 10-Bs.As)
- 15 Capital Federal - 19.30 hs - Video de deux objets (Glaucoart)
- 16 Capital Federal - 18.41 hs - Video de deux objets (Glaucoart)


1) Le cas nocturne de Moreno n'est pas unique au milieu d'un orage en Argentine.

Mai 2006 : 04 cas répertoriés

- 04 Neuquén (Neuquen) - 02.30 hs - Effet EM- Photografié - (Río Negro On Line)
- 16 Capital Federal - 19.19 hs - Video de l'objet (Glaucoart)
- 23 Capital Federal - 18.37 hs - Video de l'objet (Glaucoart)
- 27 Capital Federal - 18.49 hs - Video de l'objet (Glaucoart)

Juin 2006 : 10 cas répertoriés 

- 05 Capital Federal - 19.23 hs - Video d'un objet (Glaucoart)
- 16 Capital Federal - 16.10 hs - Deux ovnis "fantomes" esféricos (Tresufo)
- 21 Capital Federal - 18.16 hs - Video d'un objet Glaucoart)
- 21 Junín (Bs. As) - Coucher du soleil  - Ovni "fantome"(A.Garcia - corresponsal FAO)
- 23 Junín (Bs. As) - De jour - Ovni "fantome" (Alejandro García - corresponsal FAO)
- 25 Cap. Del Monte (Córdoba) - 07.00 hs - Ovni lumineux suspendu au dessus du Monte Uritorco (Catent)
- 29 Capital Federal - 18.41 hs - Video d'un objet (Glaucoart)
- 30 Cachi (Salta) - 20.00 hs - Manoeuvres d'un ovni au dessus de la route 33 - 6 temoins (Mercedes Casas)
- Sans date - Gob.Ugarte (Bs. As) - De nuit - Boules lumineuses volant en raz motte au dessus du campo (FAO)
- Sans date - Bahía San Blas (Bs. As) - De nuit - Boules lumineuse sortant de la mer  (J.C.Hofner- corresponsal FAO)

1) Les pêcheurs de la Bahía San Blas confirment une activité d'ovni sortant de la mer assez régulièrement.

Juillet 2006 : 06 cas repertoriés

- 01 C. de Patagones (Bs. As) - De jour - Ovni photographié - De nombreux temoins (diario Al Día)
- 01 Capital Federal ? 18.42 hs - Video d'un objet (Glaucoart)
- 17 Capital Federal ? 19.45 hs - Video de deux objets (Glaucoart)
- 19 Capital Federal ? 19.18 hs - Video d'un objet - Même phénomène les deux nuits suivantes des 20 et 21 (Glaucoart)
- 30 Rolón (La Pampa) ? 19.50 hs - Une boule lumineuse explose, des eclairs en sortent (Ciufos)
- Sans date Proche de Macachín (La Pampa) - De nuit - Ovni suivant un 4x4 de la police puis se divise en trois (Ceufo)

Aout 2006 : 16 cas répertoriés

- Début de mois - Gral. Pico (La Pampa) - Apres Midi - Ovni allongé (Ceufo)
- 11 Toay (La Pampa) - 06.40 hs - Ovni triangulaire, aucun bruit, enveloppé dans une brume (S.Carta)
- 14 Capital Federal - 19.55 hs - Video d'un objet (Glaucoart)
- 18 Capital Federal - 19.28 hs - Video d'un objet (Glaucoart)
- 20 Capital Federal - 18.41 hs - Video d'un objet (Glaucoart) Surement un avion  
- 21 Santa Rosa (La Pampa) - 21.00 hs - Survol d'un ovni, les chiens se montrent nerveux  (Salvador Carta)
- 22 Junín (Bs. As) - De jour - Ovni "fantöme" A. García- corresponsal FAO)
- 22 Capital Federal - Video à 18.42 hs et à 19h44 passage d un ovni  (Glaucoart)
- 23 Capital Federal - 19.47 hs - Video d'un objet rouge (Glaucoart)
- 24 Junín (Bs. As) - De jour - Ovni "fantome" (A. García- corresponsal FAO)
- 26 Cap. del Monte (Córdoba) - 17.30 hs - Deux Ovnis "fantomes" (Arq. Luis Carreño)
- 26 Santa Rosa (La Pampa) - 19.50 hs - Boule rouge au dessus des barbelés du campo - Traces au sol (S.Carta)
- 27 Junín (Bs. As) - De jour - Ovni "fantome" ( A. García ?corresponsal FAO)
- 30 Colón (E. Ríos ) ? 17-45 hs - Ovni en forme allongée sur le río Uruguay (Colovni)
- Fin du mois - Bolivar (Bs. As) - De nuit - Sphere orange avec eclairs bleus (FAO)
- Sans date - Villa Elisa (Bs. As) - Au couché de soleil - Ovni "fantome" (Luis Burgos-FAO)

Septembre 2006 : 15 cas repertoriés

- 03 Temperley (Bs. As) - 20.15 hs - Lumière fixe à 30º au Nord Ouest (H.Sly- corresponsal FAO) Planete
- Début du mois - H. Ascasubi (Bs. As) - De nuit - Deux lumieres suivent un 4x4 de la police (J.C.Hofner-corresp.FAO)
- 09 zona del Delta - 19.45 hs - Video d'un objet bleu (Glaucoart)
- 11 Junín (Bs. As) - De jour - Ovni "fantome" (A. García- corresponsal FAO)
- 14 Junín (Bs. As) - Fin d'apres midi - Flotille d'Ovnis "fantomes" (A. García- corresponsal FAO)
- 15 Macachín (La Pampa) - 20.00 hs - Objet en forme de poire se dirigeant sud ouest (Ceufo)
- 15 Santa Rosa (La Pampa) - 20.10 hs - Descente verticale d'une boule blanche bleutée (Ceufo)
- 16 Zone del Delta - 19.55 hs - Video d'un objet filant vers le nord  (Glaucoart)
- 17 Zone del Delta - 19.40 hs - Deux boules de lumieres cap S-N (Glaucoart)

- 17 Santa Rosa (La Pampa) - 20.00 hs - Deux lumieres se dirigeant d'ouest en est (plusieurs sources)

- 18 zona del Delta - 19.37 hs - Video de 4 objets filmés pendant 53 minutes (Glaucoart)
- 20 Capital Federal - 19.53 hs - Video d'objet allant vers l'est (Glaucoart)
- 20 Carapachay (Bs. As) - 20.00 hs - Boule de lumiere avec des flashs toutes les 10 secondes (Visión Ovni)
- 24 Metan (Salta) - Minuit - Etrange objet choque contre une antenne et tombe (El Tribuno)
- 29 Capital Federal - 20.43 hs - Video d'un objet allant vers sud-ouest (Glaucoart)

Octobre 2006 : 11 cas répertoriés

- 01 Capital Federal - 20.12 hs - Video d'un ovni - Grande vitesse (Glaucoart)
- Début du mois - Mercedes (Bs. As) - 23.00 hs - Objet lumineux survole une patrouille de police (Gifad)
- 08 Capital Federal - 19.54 hs - Video d'un objet (Glaucoart)
- 08 Potrero de los Funes (San Luis) - 21.00 hs - Objet immobile en l'air pendant 20 mn  (El Diario de la República)
- 10 Santa Rosa (La Pampa) - 21.05 hs - Objet boule orange (Ciufos)
- 17 Colón (Entre Ríos) - De jour - Objet triangulaire vu deux jours de suite - Nombreux témoins (Colovni)
- 22 Delta del Río de la Plata - 04.59 hs - Video d'un objet (Glaucoart)
- 22 Río Colorado (R.Negro) - 18.56 hs - Ovni "fantome" (C.Herresuelo-FAO Río Colorado)
- 23 Delta del Río de la Plata - 21.05 hs - Video d'un objet triangulaire (Glaucoart)
- 24 Delta del Río de la Plata - 04.31 hs - Video d'un objet se deplaçant à grande vitesse (Glaucoart)
- 27 C. del Uruguay (E. Ríos) - Au petit matin - Etranges explosions aeriennes (La Calle) Bang d'avion

Novembre 2006 : 23 cas repertoriés

- 02 Merlo (Bs. As) - De jour - Ovni "fantome", marques au sol (Visión Ovni)
- 02 Santa Lucía (Tmán) - Apres midi  ? Ovni "fantome"  (Luis Burgos-FAO)
- 03 Pehuajó (Bs. As) - Apres midi  ? Ovni "fantome" (Luis Burgos-FAO)
- 03 Anguil (La Pampa) - Apres midi -Ovni "fantome"  (Luis Burgos ?FAO)
- 05 La Araña (La Pampa) - Matin ? Ovni "fantome" (Luis Burgos- FAO)
- 05 Delta del Río de la Plata - Debut de soirée - Video d'un objet (Glaucoart)
- Debut du mois - Santa Fe (Santa Fe) - 02.21 hs ? Boule lumineuse prise en photo à partir d'un portable (La Capital)
- Debut du mois - Merlo (Bs. As) - Plusieurs marques au sol type sec. (Visión Ovni)
- 06 Capital Federal - 04.45 hs - Video d'un objet (Glaucoart)
- 07 Capital Federal - 04.55 hs - Video de deux objets volant en parallele (Glaucoart)
- 07 Posadas (Misiones) - 22.30 hs - Ovni boomerang avec flash (G.Gimenez)
- 08 Delta del Río de la Plata - 23.58 hs - Video d'un objet (Glaucoart)
- 13 Capital Federal - De nuit - Video d'un objet (Glaucoart)
- 14 Santa Rosa (La Pampa) - De nuit - Ovni intercepte un avion  (Ceufo)
- 14 Necochea (Bs. As) - 21.30 hs- Ovni rond à tres basse altitude (G.Gimenez)
- 19 Delta del Río de la Plata - 21.36 hs - Video d'un objet (Glaucoart)
- 21 S. de la Ventana (Bs. As) - Entre 15 et 16 hs - Ovni "fantome" (G.Gimenez)
- 21 Santa Rosa (La Pampa) - 20.50 hs - Objet lumienux (Ciufos)
- 22 Macachín (La Pampa) - De jour - Ovni "fantome" forme triangulaire (F.Romano, Ceufo)
- 26 G.Galvez (Sta. Fe) - 03.00 hs - Ovni avec marques au sol pendant un orage (Dr.L.Reinoso)
- 29 Macachín (La Pampa) - 21.30 hs - Deux objets volant en parallele Ouest-Est (F.Romano, Ceufo)
- 29 Necochea (Bs. As) - 22.00 hs - Boule lumineuse manoeuvrant (G.Gimenez)
- 30 Capital Federal - 20.53 hs - Video d'un objet (Glaucoart)


1) L'incident de Gob.Galvez à Santa Fe est tres surprenant.

Décembre 2006 : 07 cas répertoriés

- 01 Capital Federal - 21.00 hs- Video de 7 objets espacés (Glaucoart)
- 02 Mercedes (Bs. As) - Debut de soiree - Photo d'ovni (Noticias Mercedinas)
- 03 Delta del Río de la Plata - 20.56 hs- Video de 2 objets (Glaucoart)
- 05 Colon (E. Ríos) - 18.00 hs - Ovni triangulaire - De nombreux témoins (Colovni)
- 09 La Plata (Bs. As) - 12.30 hs - Ovni "fantome"(M. Peralta- FAO)
- 14 Ensenada (Bs .As) - 00.10 hs - Deux spheres unies par une barre noire (F. Mengui-FAO)
- 14 La Plata (Bs. As) - 22.30 hs - Deux disques jaunes manoeuvrant (J.Scheidegger,C.Ferguson)

Repartition des temoignages :

Sur les 170 cas :

Buenos Aires province et ville : 96 soit 56%

Province de la Pampa : 40 soit 24 %

Province de Cordoba : 12 soit 7%

Province de Entre Rios : 9 soit 5%

Province de San Luis : 6 soit 4%

Les autres provinces ne representent que 4%.

95% des 170 cas de temoignages d'ovni ( soit 160 cas ) se situent sur ces 20% de surface de l'Argentine ou l'on a trouvé en un peu plus de 5 ans aussi 95% du betail mutilé ( plus de 10.000 tetes ), etonnant non ?

La photo qui fait rever :

Voila une photo prise en 2006 ( il y a quelques mois ) en pleine journee, dans la province de la Pampa, sur l'aerodrome de Macachin ( 7.000 hab ). http://www.ceufo.blogspot.com/

ll est tres facile de truquer une photo, c'est pour cela qu'il faut toujours etre prudent. Mais il ne faut pas non plus tout rejeter. Voir, comprendre et ensuite en tirer des conclusions. En tout cas d'apres l'auteur de la photo : Fabián Romano armé de son Minolta , elle n'est pas truqué. La División Criminalística de la Policía de La Pampa a analysé la photo, d'apres la police la photo n'a pas ete truquée. Voila donc une photo de "Xuxu" qui ne dépasse pas 80 cm de haut.  

 

 

 

 

 

 

 

 

Une chose est sure : Entre debut 2006 et ces quatre premiers mois de 2007, de nombreux peones, gauchos et autres ouvriers agricoles de la zone nord de la province de la Pampa ont été temoins a plusieurs reprises de rencontre avec ce genre de "xuxu". Pas mal de panique en ce moment dans le monde agricole des zones de General Acha, Castex, General Pico et Larroude. Comme ils sont tous armés dans le campo, ils finiront bien par en ramasser un d'ici quelques semaines.

 

Pour finir une belle histoire :

Une histoire qui a deja 5 ans, ( datée du 01 juin 2002 ) journal La Arena de la province de La Pampa :

GENERAL ACHA (DNA) _ La presencia de un "duende" o "enano verde" que deambula por los patios de viviendas en distintos barrios de General Acha es el tema de conversación de los últimos días. Al parecer se trataría de una criatura de poca estatura y de color verde, que cuando es avistada se aleja con rapidez del lugar.

Una vecina del barrio El Oeste contó a este diario que el personaje se le apareció dos veces el lunes, una en la mañana y otra en la tarde. Según dijo la mujer, su esposo estaba descansando en ambas oportunidades pero cuando llegó al patio alertado por los gritos de su esposa, el misterioso visitante desapareció trepando rápidamente por un árbol. Si bien el hombre no vio al "duende", le dio el beneficio de la duda a su mujer, ya que resaltó que hace cuarenta años que la conoce y goza de perfecta salud física y mental.

Las versiones son coincidentes en que se trata de un ser de pequeña estatura. Otro vecino relató que se movía con suma velocidad al punto que era difícil describirlo.
Lo cierto es que este ser, al que algunos describen como "un enano verde", está causando cierto revuelo en la ciudad y sus apariciones han sido el centro de los comentarios en diversos círculos. Los relatos han ganado espacio radial y el interés y la curiosidad por el tema crece a medida que pasan las horas.

 

FUENTE: Diario "La Arena" (La Pampa) 06/06/2002

Traduction française :

GENERAL ACHA (DNA) _ La presence d'un "lutin" ou "nain vert" qui deambule dans les patios des residences de differents quartiers de General Acha est devenu le theme de conversation de ces derniers jours. Il parraitrait qu'il s'agirait d'un être de petite stature de couleur verte, qui lorsqu'il est surpris s'enfuit rapidement.

Une voisine du quartier El Oeste raconte au journal que ce personnage lui est apparu deux fois lundi, une fois le matin et l'autre l'apres midi. D'apres la femme, son mari se reposait mais lorsqu'il s'est precipité dans le patio alerté par les cris de sa femme, le mysterieux visiteur disparu en grimpant a un arbre. Le voisin n'a donc pas eu l'occasion de voir le "lutin" mais donne le benefice du doute a sa femme qui depuis 40 ans qu'il la connait jouit d'une excellente santé physique et mentale.

Les versions coincident lorsqu'il s'agit de la petite stature de l'être. Un autre voisin explique qu'il se deplaçait si vite qu'il etait difficile de le voir. ce qui est sur, c'est que ce personnage que certains apellent deja " le nain vert" est entrain de causer une certaine inquietude dans la ville, et ces apparitions sont devenus le centre des conversations.


Depuis ce beau mois d'avril 2002, le betail est retrouvé mutilé, les boules de lumieres survolent les campos, et les "xuxus" se balladent dans les villages !

 

 

 

 

 

Partager cet article

8 janvier 2007 1 08 /01 /janvier /2007 23:05

Mise à jour : 23 janvier 2006

Voila maintenant 9 mois que je m interresse au "phenomeme ovni" comme on dit .... Ovni ne veut pas dire forcemment "soucoupe volante " et encore moins extraterrestre. Ovni veut simplement dire objet volant non identifié. Et tant qu il reste non identifié, il reste Ovni.

En tout cas du coté de la province de San Luis, c'est toujours aussi "chaud" sur les routes dès la tombée de la nuit !

Voila les deux dernieres photos que j'ai prise datant du 24 novembre 2006.

24 novembre 2006, 21h18 , l'Ovni est devant nous alors que notre vehicule roule à 50 km/h , comme je bouge ( du fait des vibration de la voiture ), la boule lumineuse prend une forme allongée, mais est totalement ronde et se reflete sur le goudron, elle est a 200 m de nous à une hauteur de 2m et à un diametre de 1m.

Une minute plus tard , il est 21h19, je bouge un peu moins et la boule apparait plus compacte, toujours en face de nous du meme coté de la route que nous coté droit.

Ce soir la, nous l'auront appercu toujours a une hauteur de 1 à 2m au dessus du goudron , a une distance respectable de 150 a 200 m en calant sa vitesse sur la notre. Des fois devant notre voiture, des fois derriere nous .

Le point rouge sur la droite apparaissant sur les deux clichés ( apres verification ) n'est qu'un reflet sur l'objectif.

Depuis mars 2006, deja 6 soirees passées sur la zone, et toujours des rencontres avec les lumieres, certaine fois elle vient seule, d'autres fois on peut en compter jusqu à six, devant, sur les cotés et derriere nous.

Le lendemain (  le 25 novembre ) , nous avons pu faire d'autres photos, pendant un court instant une des lumieres s'est "allumée" à moins de vingt metres de nous sur le cote droit de la route à une hauteur de 5 m. Sinon des la tombée de la nuit , nous aurons ete suivi par un à deux autres "ovnis" pendant 45 mn derriere et devant nous.

Ces deux soirées ( 24 et 25 novembre ), j 'etais en compagnie de trois autres francais tres sceptiques sur le "phenomene ovni" au depart mais qui ont du accepter l'idee que dans cette partie de la province de San Luis, il y a avait en tout cas, encore des phenomenes inexpliqués ( pour le moment ) .

En décembre 2006, j’entreprends un nouveau voyage sur place en passant deux soirées sur la route à "xuxu" accompagné par deux compatriotes armés jusqu'aux dents d'appareils photos.

 

Le bilan est décevant, puisque nous n avons rien vu de "stupéfiant" cette fois ci. Pas mal de voiture et de phares sur la route pendant la première nuit.

 

Pendant la seconde nuit, rien non plus de "transcendantal" sur les 50 premiers Km de la route coté ouest, que des phares de voiture au loin qui s'approchent peu a peu. (Bien moins de voiture que la première nuit). Par contre sur la deuxième partie de la route (coté est) au km325. Nous avons aperçu au début deux lumières derrière nous légèrement sur le coté nord de la route et légèrement en hauteur. Une s'est rapidement éteinte mais l'autre est restée en place sans avoir l'air de bouger. Nous avons arrêté notre véhicule pour vérifier si il s’agissait d'une voiture nous suivant. Nous sommes restes ainsi plus de 25 mn. Et la "lumière" était toujours à la même place. Nous avons donc décidé de faire demi tour pour reprendre la route à sens inverse et vérifier si il ne s'agissait pas d une voiture garée, au bout de plusieurs Km nous avons croisé 2 voitures qui roulaient, mais après une bonne dizaine de Km, toujours aucun signe de lumière sur le cote nord de la route, nous avons donc fait a nouveau demi tour sur la route pour revenir au même point km325. Et cette fois, la lumière observée quelques minutes auparavant ne s'y trouvait plus. 

 

Nous sommes arrivés tous trois à la même conclusion :

 

- Pas assez de preuve pour définir cette observation au km325 comme être un "ovni".

 

- Pourtant d une part au Km 325, l'altitude de la route est de 622 m, et la route derrière nous est en pente, 2 Km derrière la route est à une alt. de 607m, à 8 Km seulement de 567m et a 19km derrière nous a 476m d'alt. Donc comment pouvoir voir une lumière plus haute que nous si il s'agit d une voiture circulant sur cette même route.

 

- De même la lumière était coté nord de la route, a ce niveau il y a bien un virage vers le nord, mais uniquement sur une portion de 6 km. Comment se fait il qu’une voiture roulant vers nous puisse rester plus de 25 mn. roulant dans notre direction pour effectuer ces 6 km. D'autre part pendant ces 25 mn le point ne bougeait pas, si il s'agissait d une voiture garée sur le bord de la route, nous aurions du l'apercevoir lorsque nous avons fait demi tour, mais les deux voitures que nous avons croisés ensuite se trouvaient bien plus loin que ces 6 km.

 

Bref, nous avons tout de même reconnu qu'il s’agissait d une observation bizarre mais insuffisante pour être sur a 100% d'avoir affaire à un ovni.

 

Boule lumieuse dans la province de la Pampa en novembre 2005. Photo prise par Carlos Dossio

LePetit Hergé

Il était une fois à ...

- Ovni : Situation en juillet 2007

- Ovni : Cas à Neuquen en oct 2006

- Ovni : Cas de bétail mutilé et boules de lumière en juin 2002

- Ovni : Cas à Neuquen en mai 2006

- Ovni : Mon deuxième voyage à San Luis en juin 2006

Partager cet article

28 juin 2006 3 28 /06 /juin /2006 03:16

Mise à jour : 30 août 2007

Compilation de quelques cas se situant dans un rayon de 300 Km dans les provinces de San Luis, le sud est de Cordoba et l’extrême nord de la Pampa. Tous ces cas ont eu lieu en moins d’un an et cette zone du pays est la plus "visitée" de la part de nos amis « Xuxus ». Les quelques autres cas isolés en dehors de cette zone à Santiago del Estero, Province de Entre Rios, et en Patagonie (Neuquen-Chubut) ne sont pas traités ici.

Samedi 02 juillet 2005 : Un estanciero Adolfo Ziegenfhus de la zone de Parera (à 12 Km) (Prov la Pampa) trouve au petit matin sa réserve d'eau de 70.000 litres totalement vide. (Aucune perte, ni fuite) Lire en espagnol : http://museoeltordillo.tripod.com/pareravirtual/id23.html

Lundi 31 octobre 2005 : Un autre estanciero  Miguel Garrone au sud de Parera à 15 Km a découvert aussi son réservoir de 70.000 litres totalement vide le matin. (Aucune fuite).

Jeudi 10 novembre 2005 :

Toujours à 3 Km de Parera, un estanciero Armando Giraudo retrouve une vache mutilée, les maxillaires supérieur et inférieur sont découpés de façon précise.

Mardi 22 Novembre 2005 : A 23h00, l'électricité est totalement coupée dans la localité de Parera, le service de Cooperativa  Eléctrica de Realicó détache une équipe sur la ligne à haute tension pour rétablir le courant. César Barrio et toute son équipe y travaillant aperçoit alors une lumière qui se déplace lentement. La lumière passe du blanc au rouge. Au même moment sur la Route provinciale 9, Franco Barrio au volant de sa voiture est suivi sur plusieurs Km par une lumière.

Photo de Carlos Dossio. (Disponibles une dizaine de photo identiques)

Vendredi 25 Novembre 2005 : voila plusieurs jours que de nombreux habitants de Parera et de la région voient des lumières. De plus de nombreux cas de réservoir de plusieurs milliers de litres vidés pendant les nuits précédentes. Carlos Dosio est suivi en voiture sur la route et la lumière approche à 40 m derrière son véhicule, il arrive à faire des photos. La lumière a la taille d'un ballon de football.

La lumière après s'être approchée près de la voiture disparaît en s'éteignant.

Toujours le vendredi 25 novembre au soir, 3 témoins Gleman Garrone, son épouse et Rosana Orlandi dans une voiture déclarent avoir vu une soucoupe volante se déplaçant vers l'Ouest à partir de Parera.

A 15 Km au nord ouest, plusieurs agriculteurs à 22h30 réalisaient des travaux de semence (on travaille de nuit dans la pampa en agriculture),  Hernán Ferrero retrouve son beau frère Jeremías Ayala pris d'une crise de nerf, il raconte qu'il a vu une lumière descendre et ensuite vu un petit être avec deux yeux rouges, à ce moment la, il est pris de paralysie mais arrive à monter sur son tracteur pour s'enfuir. Il est recueilli plus loin par les membres de sa famille qui le transportent à l'hôpital ou le médecin Gustavo Topfanin l'examine et confirme qu'à ce moment là tous ces muscles étaient durs et se trouvait en état de choc.

Jeudi 29 Décembre 2006 :

Sur la N20 entre la province de Cordoba et de San Luis, un bus de la société Andesmar est obligé de stopper net car un ovni est posé sur la route, les 40 passagers l'aperçoivent, certains descendent pour faire des photos, l'objet tourne sur lui même et s'envole. Lire : http://argentina.over-blog.org/5-categorie-537113.html

 

Mercredi 11 janvier 2006 :

Encore un veau mutilé rencontré à 10 Km au nord de Parera, il lui manque une oreille, de plus une fois de plus c'est une partie des maxillaires supérieur et inférieur qui ont  été soigneusement découpés

Samedi 14 janvier 2006 :

C'est dans le quartier de 9 de Julio de la ville de Villa Mercedes (province de San Luis, à 250 Km au nord de Parera)  de jour à 19h00 qu'un objet survole les maisons, des photos sont faites . Lire en espagnol : http://www.infobae.com/notas/nota.php?IdxSeccion=1&Idx=233801

Mardi 17 janvier 2006 :

Cette fois c est au dessus du Barrio Libertad de Villa Mercedes (province de San Luis) qu'est vu un objet par de très nombreux habitants autour de minuit. L’objet reste un quart d'heure en l'air avant de disparaître.

Jeudi 02 mars 2006 :

A General Pico (toujours dans la province de la Pampa, mais à 150 Km de Parera), un policier de 31 ans Sergio Pucheta disparaît en plein champs à 21h30 après avoir demandé par radio du secours (ayant déclaré voir quelque chose de bizarre devant lui). Les autres patrouilles arrivent sur place et ne le trouvent pas.

Vendredi 03 mars 2006 :

Il est retrouvé le lendemain en position foetale et en état de choc par un producteur agricole sur une route de terre à 20 Km de sa disparition.Il déclare plus tard avoir été suivi par deux êtres aux yeux rouges qui lui parlaient télépathiquement toute la nuit, ne se souvient plus trop de ce qu'il s est passé ensuite.

Lundi 06 mars 2006 :

Deux officiers de police en 4x4 de patrouille se font suivre à 5h du matin sur plusieurs Km par une lumière jusqu'à Quetreken (à 7 Km), au retour la lumière les suit de nouveau. A chaque fois, la radio ainsi que la CB ne fonctionnait pas.

Mardi 07 mars 2006 :

C'est à mon tour avec Fabien (français) de nous faire suivre à 500 Km au nord de Parera dans la province de San Luis par deux lumières pendant 1h15 et sur 103 Km à partir de 20h00 sur la RN20. Lire : http://argentina.over-blog.org/6-categorie-537113.html

Samedi 17 juin 2006 :

Toujours sur la même route N20 de la Province de San Luis en compagnie de deux amies nous sommes suivis en voiture cette fois ci sur 230 Km et durant 3 heures par 5 lumières à des distance comprise entre 500 m et 150 m. Lire : http://argentina.over-blog.org/article-3064122.html

Depuis près d'un an, se multiplient les témoignages dans un secteur compris entre les villes de Villa Dolores (prov. de Cordoba) au nord, San Luis à l'Ouest, Rio Cuarto (prov. de Cordoba) à l'Est, et General Pico (prov. de la Pampa) au Sud.

Bien sur toute nouvelle info concernant cette zone sera annexée à la liste du dessus. Il y a une multitude de faits souvent confirmés par la police, la recherche se poursuit.

Boule lumieuse dans la province de la Pampa en novembre 2005. Photo prise par Carlos Dossio

LePetit Hergé

Il était une fois à ...

- Ovni : Cas à Santiago del Estero en juin 2005

- Ovni : Cas de bétail mutilé et boules de lumière en juin 2002

- Ovni : Cas à Neuquen en mai 2006

- Ovni : Mon deuxième voyage à San Luis en juin 2006

-

Partager cet article

20 juin 2006 2 20 /06 /juin /2006 15:16

Mise à jour : 30 août 2007

Après mon « aventure » de mars 2006. Il me fallu au moins 3 mois pour me calmer avant de prendre la décision de retourner sur cette même route, de préférence de jour, pour vouloir connaître le paysage et surtout vouloir « refermer le dossier » dans ma tête. Brave mais pas téméraire, je me suis entouré de la compagnie de Clara (française de 23 ans) et de Zulma (argentine de 49 ans), car il était pour moi hors de question de partir seul sur cette route.

La Sierra de las Quijadas, cliquez pour agrandir la photo.C’est ainsi que le samedi 17 juin 2006 nous sommes retournés à midi dans la localité de Lujan dans le nord de la province de San Luis. Apres avoir déjeuné dans un boui boui local, nous avons emprunté la RN20 en direction de l'Ouest. Route sur laquelle en mars j'avais en compagnie de Fabien vu deux ovnis.

Cet après midi était nuageux mais il ne pleuvait pas, nous nous sommes arrêtés plusieurs fois sur ces 103 Km de ligne droite de la RN20 pour voir et écouter si il y avait quelque chose d'anormal. Mais à part quelques voitures qui circulaient et le piaillement des oiseaux, aucun autre bruit. Nous avons décidé ensuite en attendant le couché du soleil d'en profiter pour aller au sud à 20km de la fin de la route visiter un parc : celui de las Sierras de las Quijadas. (Pour les amateurs de Google Earth : 32º 29' Sud et 67º 02' Ouest).

La RN 20 se trouve en haut de la carte, les 103 Km sont compris entre le village de Lujan à l'Est et l'intersection avec la route 147 à l'ouest (Entre les deux drapeaux rouges sur la carte). A 18h00 de retour du parc, nous nous sommes garés le long de la route juste à l'intersection de la 20 et de la 147en attendant le crépuscule. A 18h45, l’horizon (sans nuage à ce moment la) était dégagé, et le soleil se couchant illuminait d un rouge rosé le ciel. Nous avons décidé de reprendre la 20 pour refaire en sens contraire les 103 Km de la route (donc en direction de l'Est vers Lujan).

 

 

Type de paysage dans la zone, cliquez pour agrandir !Après avoir roulé moins de 10 Km, la route comptait quelques voitures (plus de circulation qu'en mars, car il était plus tôt). Environs 3 voitures devant nous sur une distance de 1 Km dans le même sens, et 1 à 2 voiture dans le sens contraire.

A ce moment 1 premier point lumineux apparaît devant à droite de la route, au niveau du sol à une distance de 500 m et très proche de la route, donc très proche d une des voitures qui roulait devant nous. Puis 2 autres points lumineux devant et à gauche de la route à 1 Km de nous mais bien plus haut (environs 50 m au dessus du sol).

Le premier point à droite de la route "s'éteint" au bout de 3 minutes, mais ceux de la gauche demeurent. Nous roulons alors à une vitesse de 90 -100 Km/h. Je ralentis à une vitesse de 50 Km/h pour rester seuls sur la route, laissant les quelques voitures se trouvant devant nous prendre de l'avance et celle derrière nous nous doubler. Il ne fait pas encore tout à fait nuit.

A ce moment, Clara et Zulma continuent à bien observer les points a gauche de la route qui ne se déplacent pas, car nous passons à leur niveau puis nous les dépassons. Les 2 points passent au nombre de 3, puis de 4, puis de 5 points lumineux, les nouveaux points lumineux s’allument tout simplement, on ne les voit pas arriver. Pendant un moment les 5 points sont parfaitement alignés toujours à une hauteur de 40 a 50 m et à 500 m à gauche de la route.

Nous continuons à rouler à une vitesse de 50 Km/h et c'est Zulma qui aperçoit (alors que les 5 points sont maintenant presque derrière nous, la forme d’un objet sur lequel est accroché "un" des points lumineux). L'observation de cet objet est très courte (quelques secondes), Laura n’a pas le temps de le voir, quand à moi, comme je conduis je regarde droit devant la route, le temps de retourner ma tête vers l’arrière, je ne vois plus l'objet mais uniquement les 5 points lumineux. D'après Zulma : L'objet a la forme d’une soucoupe volante d'un diamètre de 10 a 20 m, la lumière se trouve à l'avant de l'appareil (quoique pas évident de dire ou se trouve l’avant ou l'arrière sur une forme ronde), en tout cas, le point lumineux est fixé sur le coté gauche de l'appareil. Au milieu de l’appareil une file horizontale de lumière de couleur rose vert foncé.

A ce moment il n’y a plus de trafic sur la route, il fait pratiquement nuit,  j'ai envie de m'arrêter, mais mes deux amies (un peu choqués) refusent de s'arrêter. Nous continuons donc toujours à la même vitesse (très basse entre 50 et 60km/h), les points se mettent ensuite juste au dessus de la route entre 300 et 500 m derrière nous et nous suivent à la même vitesse. Il fait maintenant entièrement nuit. Nous venons de passer déjà les 30 Km en compagnie des points lumineux en une demi heure de route.

Aucun trafic, à un moment apparaît devant moi roulant dans le même sens un camion qui se traîne péniblement car malgré mes 50 Km/h j'arrive tout de même à le rattraper. Nous voila donc avec un camion devant nous, nous roulons collé derrière lui à 40 Km/h et 3 points lumineux s’alignent au dessus de la route à 300 m derrière nous et à une hauteur de 30 m. Nous restons ainsi peut être 2 à 3 minutes. Je décide ensuite de doubler le camion et d’accélérer pour voir si les points lumineux restent "accrochés" derrière le camion ou si ils le doublent aussi pour pouvoir nous suivre. J'accélère donc à 120-130 Km/h et double le camion pour me positionner rapidement 500 m devant lui en ré stabilisant ma vitesse à 40 Km/h.

A ce moment là, nous attendons donc tous la réactions des « boules de lumière ». Je les fixe bien dans mon rétroviseur sans pour autant lâcher mon volant et ma conduite. Zulma assise près de moi à l’avant est complètement retournée sur son siège pour les regarder, quand à Clara (sur la banquette arrière) elle est totalement installée sur la plage arrière les yeux grands ouverts sur les boules qui sont toujours derrière le camion. J’accélère légèrement pour passer de 40 à 60 Km/h pour voir si les boules de lumière vont réagir ou nous laisser filer. C’est alors que deux des boules passent au dessus du camion (la troisième s’éteint), et au moment précis où elles passent par-dessus lui, les deux phares du camions s’éteignent (c’est ce que j’en ai déduis, car en fait il faisait nuit noire et il était impossible de distinguer la silhouette du camion à 500m). Mais une chose est sure, c’est que les phares du camion s’étaient éteints, et que deux boules de lumière s’étaient bien repositionnées derrière nous à 200-300m et à une hauteur de 10 m. Dans la voiture, l’ambiance étaient plutôt au stress, et j’ai accéléré à 90-100Km/h.   

 

Nous avons déjà à ce moment là parcouru 50 Km depuis le début de la route. C’est alors que deux personnes près d’une voiture à l'arrêt nous font signe de nous arrêter. Je m'arrête à leur niveau. Ce sont deux jeunes argentins de Mendoza qui sont tombés en panne d'essence (il faut dire qu'a cet endroit il n’y a une pompe que tous les 100 Km). Un des jeunes prend un bidon et monte dans ma voiture, l’autre préfère rester près de sa voiture. Je les préviens qu'il y a deux ovnis derrière nous (dialogue un peu surréaliste à ce moment là) et que je conseille au deuxième argentin de ne pas rester là seul, mais de monter avec nous. D'ailleurs les deux argentins me confirment bien qu'ils voient aussi les deux points lumineux au dessus de la route, mais le deuxième préfère tout de même rester pour garder sa voiture. Nous sommes restés arrêtés à peu près 3 minutes pas plus, les deux points se sont (bien sur) arrêtés aussi restant toujours à cette distance de 300 m et à une hauteur de 10 m derrière nous.

Nous voilà maintenant à 4 dans la voiture. Mes amies derrière et l’argentin avec son bidon entre les jambes à mes cotés devant. Il reste à ce moment là encore 50 Km à parcourir pour terminer la route et arriver à Lujan (où se trouve la première pompe). Pendant ces derniers 50 Km, un seul point nous a suivi. J’ai roulé tout au long de cette seconde partie de la route à 80/90 Km/h. La dernière boule lumineuse s’est éteinte juste à l’arrivée du village de Lujan.

Nous nous sommes alors arrêtés à la station service le long de la route à l’entrée du village (toute petite station de campagne) une bonne demi heure (pour nous remettre un peu), j ai parlé avec le pompiste pour savoir si il avait déjà vu « quelque chose » dans la zone, mais il n'avait rien vu, le mendozino a rempli son bidon d'essence, j'ai fait aussi le plein. J'avais conseillé au mendozino de demander au pompiste si il connaissait quelqu'un pour le ramener à sa voiture (tout de même 100 Km à parcourir de nouveau sur cette même route, 50 aller et 50 retour). Je sentais tout de même le mendozino un peu inquiet pour son copain, il a parlé avec le pompiste (et de loin, lorsqu’il parlait au pompiste, je voyais bien qu'ils n'arrêtaient pas de nous regarder), et à ma grande surprise, le mendozino est reparti avec le pompiste et un de ces amis, bref ils sont repartis à 3 dans une Fiat 147....... Ça ma réconforté de savoir que nous n'étions pas les seuls à baliser ce soir là !

Il est 20h30, nous remontons dans la voiture et prenons la "grande route" pour redescendre plein sud vers San Luis (par la 146, voir la carte), dans la voiture nous commentons chacun ce que nous avons vu et essayons de comprendre comme nous pouvons. C'est au niveau de l'intersection de la route allant au village de Villa General Roca (regarder carte, entre les deux drapeaux bleus) donc après 50 Km de route plein sud depuis Lujan, que Zulma attire notre regard vers la droite juste à notre hauteur. En effet à 150 où 200 m grand maximum, une tache de lumière se déplace au niveau du sol, à la même vitesse que nous, mais cette fois ce n est pas la boule en elle même que nous apercevons, mais le reflet sur le sol et sur les broussailles qui l entourent (comme si vous vous promeniez avec une lampe torche dirigé vers le sol, vous voyez uniquement le sol éclairé). C’est toute une surface de 20 à 30 m de diamètre qui est totalement éclairée comme en plein jour se situant à notre droite et se déplaçant avec nous en parallèle.

La surface lumineuse se déplaçait à la même vitesse que nous toujours sur la droite. (70 à 90 Km/h), nous ne savons pas si elle était déjà à nos cotés dès la sortie de Lujan, car nous n'y avions pas fait attention. Mais de l’embranchement de la route de Villa General Roca, jusqu'aux abords de la ville de San Luis (15 Km avant d’atteindre San Luis), elle nous a suivi. Il y a sur cette route, surtout avant d’arriver à San Luis, de nombreuses maisons rurales sur les deux cotes de la route. A chaque fois la tache lumineuse s'est écartée de la route pour passer derrière la maison. Elle nous suivait en parallèle à une distance comprise au minimum entre 100m et 400m suivant les obstacles qu’elle rencontrait sur le terrain (bosses, arbres, fermes, rios, etc.). Elle nous a suivi sur une distance de 60 Km (3/4 d'heure). Plusieurs fois j’ai changé de vitesse pour connaître sa réaction. Passant de 100 Km/h à 40Km/h, à chaque fois avec un décalage de 2 à 3 secondes, la tache lumineuse a freiné ou accéléré pour se repositionner à notre hauteur.

 

 

 

Pendant ce deuxième voyage, nous avons vu jusqu'à 5 boules lumineuses ensembles, une forme d’un objet (uniquement par Zulma), et nous avons été suivi entre 19h00 et 22h00 sur les deux routes sur un longueur totale de 200 km.

Ne comptez par sur moi pour vous apporter une explication à ce phénomène, pour l’instant j'ai plus de questions que de réponses, la seule chose dont je sois sûr, c'est qu'il y a vraiment quelque chose de bizarre à Lujan. J’étais parti là bas une deuxième fois pour me rassurer de mon premier voyage, je suis revenu à Buenos Aires encore avec plus de questions et avec encore plus cette impression que ces boules voulaient me suivre. Ce n’est donc pas cette seconde expérience qui m’aura rassuré.

Partager cet article

9 juin 2006 5 09 /06 /juin /2006 20:32

Mise à jour : 29 août 2007

Voici un cas interressant s'étant passé en mai 2006 dans la ville de Neuquen en Patagonie. la cas a été reporté par le journal local de Neuquen, Le Rio Negro.

Article original : Extraña luz en Valentina Sur ( article dans le journal )

NEUQUEN (AN).- "Uno no cree en estas cosas hasta que las ve y te aseguro que sentís mucho miedo", relata Alberto. "Cuando llamé a la policía les dije por favor vengan porque no estoy loco ni les estoy haciendo una joda", agrega.
La tranquilidad que caracteriza al trabajo del Alberto Oliva, un joven sereno de 27 años, se rompió de golpe ayer a la madrugada: la radio enmudeció, las luces se apagaron y los motores de la planta donde trabaja dejaron de funcionar. Cuando salió de la casilla en la que tomaba mates, vio una enorme luz de colores en el cielo que iluminaba todo el predio y que se movía en forma zigzagueante. Permaneció ahí cerca de una hora y media.
Alrededor de la 2.30 de la madrugada un objeto volador no identificado (OVNI) fue visto en el barrio Valentina Sur de esta capital por el joven que trabaja en la planta de tratamiento de líquidos cloacales del EPAS. Y no fue el único que lo observó: los policías de la comisaría 44 del barrio que acudieron al lugar luego de recibir el llamado de Alberto, también lo vieron y hasta lo fotografiaron con teléfonos celulares.
"Era una luz redonda color verde, amarilla, violeta y azul rodeada por un círculo blanco", detalló el joven en declaraciones a "Río Negro". Agregó que "se movía en forma zigzagueante".
"Yo estaba lo mas tranquilo y de golpe hubo una baja de tensión. El predio quedó a oscuras, los sopladores de oxígeno de la planta se apagaron y la radio enmudeció", precisó. "Cuando salí vi la enorme luz y al rato cuando se alejó hacia la zona de Balsa Las Perlas todo volvió a funcionar".
Fuentes policiales de la comisaría 44 confirmaron el hecho. Indicaron que los tres efectivos que fueron hacia la planta observaron la luz y hasta le sacaron fotos con teléfonos celulares.
Ademas señalaron que "desde otros destacamentos, por ejemplo el de Balsa Las Perlas, nos avisaron que ellos también la habían visto".

Résumé traduit : Le mercredi 03 mai 2006.

A 02h30 du matin un ovni a été vu dans le quartier de Valentina Sur. (Banlieue de la ville de Neuquèn) Balsa Las Perlas.

Alberto Oliva (27 ans) travaillait dans le centre de retraitement des eaux lorsque la radio s'est arrêtée toute comme la lumière et les moteurs de la station d'épuration. Il est sorti à l'extérieur pour s'apercevoir qu'il y avait juste au dessus une énorme lumière qui illuminait tout et qui zigzaguait. La boule est restée 1 heure et demie.

Alberto a aussitôt appelé la police du commissariat #44, qui s'est déplacé. Les 3 agents ont aussi constaté la présence de la boule et ont réalisé des photos avec leurs téléphones portables. "Era un luz redonda color verde, amarilla, violeta y azul rodeada por un círculo blanco", ont ajouté les policiers.

Apres 90 minutes, la boule s'est éloigné et a disparu, les moteurs de la centrale se sont remis en fonctionnement seuls.

Les policiers ont remis aux autorités les photos et ont attesté les faits. D'autres personnes dans la zone ont aussi été spectateurs de l'événement.

Commentaires :

Dans la région un autre témoignage d'apparition d'ovni remonte au 06 mars 2006, un couple a filmé à Plaza Huincul une lumière zigzagante.

Autre apparition d'ovni avec de nombreux témoins toujours dans la même zone, le Lundi 25 novembre 2005 : à lire en espagnol aussi dans le journal Rio Negro.

Boule lumieuse dans la province de la Pampa en novembre 2005. Photo prise par Carlos Dossio

LePetit Hergé

Il était une fois à ...

- Ovni : Mon deuxième voyage à San Luis en juin 2006

- Ovni : 14 cas de 2005 et 2006 dans la Pampa et San Luis

- Ovni : Mon voyage à San Luis en novembre 2006

- Ovni : Les 170 cas de l'année 2006 en Argentine.

- Ovni : Lumière au dessus de Bsas et de Rosario en mai 2007

 

Partager cet article

24 mai 2006 3 24 /05 /mai /2006 23:07

Mise à jour : 29 août 2007

Type de mutilation sur une vache en Argentine

De nombreux cas de bétail tué et amputé en Argentine, souvent dans les provinces de Buenos Aires, de la Pampa, Santiago del Estero, Entre Rios, San Luis et Cordoba.

Bien souvent, les autorités annoncent toujours qu il s'agit d'acte de vandalisme et mettent ça sur le compte de règlements de compte entre estancieros. En 2002, l'organisme de la SENASA dépendant du gouvernement argentin a donné une « explication officielle » : Il s'agit d'attaque de rats. L'explication officielle n'a convaincu personne y compris les vétérinaires de tout le pays. La presse ne se prononce pas et relate uniquement les faits sans prendre parti. Comme celui ci :

Voici un article publié dans El Pais du 25/06/2002 suivi par une traduction.

Article Original :

Apareció una oveja mutilada y nuevos casos de vacas

Bahía Blanca, Paraná, Córdoba, Santiago del Estero y Santa Fe. (TELAM). Una oveja preñada apareció muerta y "vaciada" en Coronel Pringles, a 120 kilómetros al norte de Bahía Blanca, mientras se denunciaban nuevos casos de vacas mutiladas en Córdoba y Entre Ríos. En tanto, en Santiago del Estero dos nenas fueron internadas ayer debido a la impresión que les causó ver "luces de muchos colores" que también registraron pobladores rurales de la provincia de Buenos Aires.

Sin embargo, el titular del Servicio de Sanidad y Calidad Agroalimentaria (Senasa), Bernardo Cané, atribuyó ayer la aparición de vacas, ovejas, venados y caballos mutilados a la acción de "cirujanos furtivos" y descartó que se trate de la acción de seres extraterrestres o fenómenos paranormales. El animal que apareció muerto en Coronel Pringles, "era una oveja nueva, preñada, que tenía un corte en el maxilar y a la que le faltaban la lengua y un ojo" dijo el veterinario Alberto Sensi, quien la revisó en el campo de Juan Carlos Ibarguren, ubicado a unos 85 kilómetros de la ciudad cabecera.

Luces en el cielo

En algunas localidades de la región surgieron testimonios de gente de campo que ha visto "luces extrañas" -según su explicación- que ahonda el clima de expectativa reinante en el sur bonaerense y sudeste pampeano. Raúl, trabajador rural de un campo de Carmen de Patagones donde se hallaron dos animales mutilados, dijo haber visto "una fuerte luz violácea".

"Era de noche y estábamos con un leñador de la casa cuando apareció una fuerte luz violácea y luego de algunos minutos desapareció", le dijo a la Policía.

El veterinario Gustavo Ribera, quien regresaba esa noche de un campo ubicado entre San Antonio Oeste y Viedma, comentó que al cerrar una tranquera, divisó "una fuerte luz roja sobre el cielo". En tanto, en Santiago del Estero, dos hermanas fueron internadas ayer tras desvanecerse de miedo por observar una luz, similar a la de un ovni, en un descampado de La Banda, a 5 kilómetros de la capital santiagueña, informaron fuentes policiales. Las menores, Gabriela, de 7 años, y Miriam del Valle Salto, de 13, permanecerán "en observación" durante 24 horas en el Hospital de Niños de La Banda, tras el curioso avistamiento.

Pero Cané, titular del Senasa, salió al cruce de las versiones que vinculan el hallazgo de animales mutilados con cuestiones fuera de lo normal y citó un libro editado en Francia que trata de los "cirujanos furtivos". "Esto no es nuevo, ni argentino, ni un enanito verde, ni el petiso orejudo, ni la luz mala, ni el chupacabras. Más bien es el chupa ginebra, simplemente" bromeó Cané, pero sin embargo, el misterio continúa y ningún veterinario lo ha explicado hasta ahora.

Nuevos casos

En un campo de la localidad de Berrotarán, Córdoba, se halló un novillo negro Aberdeen Angus con el maxilar inferior y parte del superior extraído, al que le faltaba la laringe, faringe, lengua, parte de la tráquea y un ojo. En Entre Ríos, el último de los animales mutilados fue hallado en un campo cercano a Alcaraz, 80 kilómetros al norte de la capital entrerriana, junto a la ruta nacional número 12.

En tanto, otros dos terneros de un año y medio fueron hallados mutilados en las últimas horas en una estancia a 8 kilómetros de Rosario del Tala, con lo que ya suman seis los casos en esa provincia. También se registraron nuevos casos en Tandil, Chascomús y en tres localidades de la provincia de San Luis (ver página 29). Además, según la información llegada a través de agencias internacionales, un caso similar se habría registrado en el interior del territorio uruguayo.

Traduction résumée :

Une brebis mutilée et nouveaux cas de vaches.

Bahía Blanca, Paraná, Córdoba, Santiago del Estero et Santa Fe. (TELAM). Une brebis est apparue morte et "vidée" à Coronel Pringles, à 120 Km au nord de Bahía Blanca, (province de Buenos Aires)  alors qu'on dénonçait de nouveaux cas de vaches mutilées dans les provinces de Cordoba et d'Entre Rios. Pendant ce temps à Santiago del Estero deux fillettes furent internées hier (24 juin 2002) choquée après avoir vu des "lumières de toutes les couleurs", d'autres lumières furent vues dans d'autres villages de la province de Buenos Aires.

Un responsable du "Servicio de Sanidad y Calidad Agroalimentaria" (Senasa), Bernardo Cané, a attribué hier (24 juin 2002) les apparitions de vaches, brebis, et autre bétail mutilés à l'action de "chirurgiens furtifs" et rejette l'idée que ce soit l'action d'êtres extraterrestres ou de phénomènes paranormaux. L'animal mort hier à Coronel Pringles, "était une jeune brebis engrossée, qui avait une coupure au niveau du maxillaire, il lui manquait la langue et un oeil" affirme le vétérinaire Alberto Sensi, qui a fait une expertise sur la propriété de Juan Carlos Ibarguren.

• Lumières dans le ciel.

Dans quelques localités de la région des témoignages ont été recueillis des habitants ayant vu  des "lumières bizarres". Raúl, ouvrier rural d'un campo de Carmen de Patagones ou ont été aussi trouvés de nombreux animaux mutilés a déclaré avoir vu "une forte lumière violacée".

"C'était la nuit, et j'étais avec un leñador (tondeur de laine) de la propriété lorsque est apparue une forte lumière violacée" a t il déclaré à la police.

Le vétérinaire Gustavo Ribera, qui revenait cette même nuit d'une propriété située entre San Antonio Oeste et Viedma, (Sud de la prov. de Buenos Aires)  commente "avoir vu une forte lumière rouge dans le ciel". Cette même nuit à Santiago del Estero, deux soeurs ont été internées après s'être évanouies de peur après avoir observé une lumière similaire à un ovni près de la Banda (prov. de Santiago del Estero) d'après les information de la police. Gabriela, 7 ans, et Miriam del Valle Salto, de 13, sont restées en observation pendant 24 heures à l'Hospital de Niños de La Banda.

Cané, titulaire de la Senasa, a expliqué qu'il ne s'agissait en aucun cas de problèmes ayant un rapport avec le paranormal et a cité un livre édité en France sur les "cirujanos furtivos". (Chirurgiens furtifs) "Cela n'est pas nouveau, ni le petit être vert, ni le mauvais génie, ni le mauvais oeil, ni le "chupacabras". Ca serait plutôt le "chupa ginebra" (le buveur de gin)" a répondu en plaisantant Cané; en tout cas, le mystère continue et aucun vétérinaire a pu expliquer ce qui c'est passé jusqu'à aujourd'hui.

• Nouveaux cas.

Dans une propriété proche de Berrotarán,( prov. de Córdoba ), on a trouvé un veau noir Aberdeen Angus avec le maxillaire inférieur et une partie du supérieur extraits, il lui manquait le pharynx, le larynx, la langue, une partie de la trachée et un oeil. Dans la province de Entre Ríos, le dernier animal mutilé fut trouvé dans un champs proche de Alcaraz, 80 Km de Paraná proche de la route National 12.

Deux autres veaux d'un an et demi ont été retrouvés morts et mutilés ces dernières heures dans une estancia à 8 Km de Rosario del Tala, ce qui porte à 6 le nombre de cas dans la province. On a aussi enregistré des nouveaux cas à Tandil, Chascomús et dans trois autres localités de la province de San Luis. Un autre cas aurait été aussi signalé en Uruguay.

(Traduction : le Petit Hergé)

Chèvre retrouvé en cet état en 2002 proche de Rivera (Prov. de Buenos Aires).Commentaire :

Il est vrai que cela fait des années que l'on retrouve des animaux morts (non pas de soif, ce qui arrive aussi souvent) mais totalement mutilés et de manière "professionnelle" si on peut dire, car de nombreux charognards terminent souvent les carcasses, mais les estancieros ont l’habitude de distinguer le passage des vautours et les marques de découpes pro. En tout cas, il y a à chaque fois une enquête, la police, puis les services vétérinaires de la SENASA se déplacent. Mais la conclusion n’est jamais bien définie. En tout cas, de vouloir relier la découverte des cadavres avec des lumières survolant la région est encore un autre pas à franchir. Pour l instant je ne le franchis pas, on peut à la fois considérer les deux questions sans pour autant vouloir les relier entre elles.

Boule lumieuse dans la province de la Pampa en novembre 2005. Photo prise par Carlos Dossio

LePetit Hergé

Il était une fois à ...

- Ovni : Cas à Neuquen en mai 2006

- Ovni : Mon deuxième voyage à San Luis en juin 2006

- Ovni : 14 cas de 2005 et 2006 dans la Pampa et San Luis

- Ovni : Mon voyage à San Luis en novembre 2006

- Ovni : Les 170 cas de l'année 2006 en Argentine.

Partager cet article

24 mai 2006 3 24 /05 /mai /2006 02:36

Mise à jour : 29 août 2006

Voici l'article publié le mercredi 29 juin 2005 dans le journal de San Luis : el Diario de la República :

Article original :  En Santiago del Estero Una familia vivió un “fenómeno sobrenatural”

Los integrantes de una familia santiagueña aseguraron que, cuando regresaban a su casa, fueron testigos de un “fenómeno sobrenatural”, ya que en determinado momento, la ruta por la que se desplazaban y el monte ubicado cerca de allí se “iluminaron”.

El curioso episodio fue protagonizado por la familia Abdo, que el domingo pasado regresaba a la capital de Santiago del Estero desde la ciudad de Loreto, donde habían disfrutado de un fin de semana. Sin embargo, según relataron, unos metros antes de llegar al cartel indicador de “Vuelta de la Barranca”, ocurrió lo que no se esperaban: “imprevistamente la ruta y el monte se iluminaron”, afirmaron.

“Era un resplandor grande que dejó la zona de día; podíamos ver muy bien hasta donde llegaba nuestra visión, hacia adelante y a los costados”, afirmó Gaby Daher, esposa de Carlos Abdo y madre de un pequeño llamado también Carlos.

En declaraciones al matutino local El Liberal, los ocupantes del vehículo explicaron que la “iluminación” tenía un color “celeste suave” que presuntamente “venía desde arriba”, aunque no pudieron ver ningún aparato ni figura que pudieran identificar fehacientemente.

A su turno, el hijo de la pareja comentó que en el horizonte vio una estela blanca similar a la que dejan los aviones a reacción. La familia Abdo indicó que el auto recorrió unos 200 metros con “todo iluminado” a su alrededor y agregó que de la misma manera que surgió la “claridad”, poco después desapareció instantáneamente.

El matrimonio y su hijo aseguraron que aún no encuentran “respuestas” sobre el fenómeno que les tocó vivir, pero recordaron que hace unos años, pobladores de las zonas aledañas vienen manifestando haber visto objetos voladores no identificados (ovni). En tanto, hasta ahora las autoridades locales no se habían pronunciado ni habían brindado detalles acerca de lo denunciado por los integrantes de la familia. (NA)

Traduction résumée : A Santiago del Estero, Une famille a vécu un “phénomène surnaturel”.

Tous les membres d'une famille de Santiago del Estero assurent que sur le chemin de retour à leur domicile, ils ont été témoins d'un “phénomène surnaturel”; la route sur laquelle ils se déplaçaient ainsi que le paysage aux alentours s’est éclairé en pleine nuit.

Ce curieux épisode a été vécu par la famille Abdo qui dimanche passé (dimanche 26 juin 2005) retournait à Santiago del Estero après avoir passé la fin de semaine à Loreto. D'après leurs témoignages quelques mètres avant d'arriver au panneau “Vuelta de la Barranca”, la route et le paysage aux alentours se sont éclairés.

“Une lumière forte illuminait comme en plein jour; nous pouvions très bien voir tout autour de nous devant et sur les cotés" affirme Gaby Daher, l'épouse de Carlos Abdo aussi mère d'un petit Carlos. Lors de l'entretien au journal "El Liberal", les occupants de la voiture expliquèrent que la "lumière" avait une couleur bleu clair et que probablement venait du dessus, bien qu'ils n'aient vu aucun appareil qu'ils puissent identifier de manière concrète.

Le fils a simplement commenté qu'il avait vu à l'horizon une trace blanche similaire à celle laissée par les avions à réaction. La voiture a parcouru quelques 200 m sous la lumière, puis elle a disparue comme elle était apparue d’une manière instantanée.

Le couple et leur fils ne trouvent pas d'explication sur le phénomène qu’ils ont vécu, mais se souviennent qu'il y a quelques années les habitants de cette partie de la province avaient déclaré avoir vu des ovnis. Jusqu'à présent les autorités ne se sont pas prononcées ni donné d'autres détails sur ce cas. (NA)

Boule lumieuse dans la province de la Pampa en novembre 2005. Photo prise par Carlos Dossio

LePetit Hergé

Il était une fois à ...

- Ovni : Cas de bétail mutilé et boules de lumière en juin 2002

- Ovni : Cas à Neuquen en mai 2006

- Ovni : Mon deuxième voyage à San Luis en juin 2006

- Ovni : 14 cas de 2005 et 2006 dans la Pampa et San Luis

- Ovni : Mon voyage à San Luis en novembre 2006

Partager cet article

24 mars 2006 5 24 /03 /mars /2006 03:00

Mise à jour : 30 août 2006

Ne croyez pas que pour voir un ovni, il faut se perdre sur une route déserte au fin fond du désert argentin. Voici les faits qu’une quarantaine de passager et les deux conducteurs d’un bus de la société Andesmar ont reporté en décembre 2005. Les faits ont eu lieu aussi sur la RN20 tout comme je l’ai vécu 3 mois plus tard en mars 2006.

Le journal El Liberal (quotidien de la ville de Santiago del Estero) a été un des premiers à sortir l’information. Voici l’article original de ce journal daté du 03 janvier 2006 en espagnol. Une traduction en français suit l’article.

Una loretana fotografió lo que cree fue un ovni


Testimonio. Las fotos tomadas por Miryan con su teléfono celular, en cuyo respaldo concuerdan en forma consecutivas los horarios en que fueron tomadas.

Loreto, Loreto(c). Miryan Coronel es una de las tantos loretanos que regresan al pago para pasar las fiestas en familia, ella vive en Chubut desde hace 20 años y, el pasado 29 de diciembre emprendió su viaje anual, sin saber que diecinueve horas después de su partida, junto a sus compañeros de viajes avistarían el despegue de lo que ella definió como un objeto volador no identificado.
Según su protagonista el suceso se produjo sobre la ruta que une las provincias de Córdoba y San Luis en cercanías del cerro Uritorco, en plena serranía cordobesa, el mencionado lugar es un conocido escenario de numerosos sucesos

Pasajeros. Miryan Coronel junto a sus hijos Santiago y Ángel, en la casa de sus familiares en Loreto.
relacionados con la aparición de misteriosas luces asociadas a naves extraterrestres.
“A las dos de la mañana ascendimos al colectivo de la empresa Andesmar, junto a mis hijos Santiago(8) y Ángel(14), ocupamos los butacas 40, 41, 42, después de viajar casi veinte horas, por las ventanillas del colectivo se comenzaban a apreciar las primeras estrellas. Eran las 21.45”, indicó Miryan para luego agregar: “De pronto el colectivo se detuvo y al mirar por el pasillo vi una inmensa luz en medio la ruta”.
“Inmediatamente me despegué del asiento y vi que mis hijos dormían al igual que muchos pasajeros, me dirigí hacia la parte delantera del micro y vi la luz con forma cónica en medio de la ruta y me bajé del colectivo junto a los choferes y a una pasajera salteña que portaba una cámara de vídeo. En ningún momento tuve miedo, al contrario me invadió una sensación de paz y curiosidad, a tal punto que comencé a tomar fotografías con la cámara digital de mi teléfono y cuando intenté acercarme un poco más uno de los choferes me detuvo”, contó.
Continuando con su relato Miryan sostuvo: “De pronto el objeto que se encontraba envuelto en una luz de color blanca azulada comenzó a girar como un trompo y a elevarse en forma vertical dejando iluminado el paisaje como si fuera de día. A medida que el trompo gigante ascendía despedía luces de todos colores en tonalidades fosforescentes intensas, de pronto desapareció en un punto brillante, inmediatamente comencé a percibir un olor a metal recalentado, que se mezclaba con un aroma muy particular parecido al azufre”.
Según lo indicó Miryan el suceso duró unos pocos minutos y no se escuchó ningún ruido, al volver al colectivo comentaron con los pasajeros que compartieron la experiencia y los choferes, quienes aseguraron que siempre en el sector vieron luces extrañas, pero nada comparable a lo que vivieron la noche del 29 de diciembre del 2005.
“Luego de la charla retorné a mi asiento y me sumí en sueño profundo y dormí hasta la terminal de Loreto, donde tuvieron que despertarme para que descendiera del colectivo”, indicó al finalizar la pasajera de este viaje tan particular.

Photo prise par Myrian Coronel le 29 décembre 2005 sur la RN20Traduction en français :

Miryan Coronel est une des nombreuses habitantes de Loreto qui retourne pour passer les fêtes en famille, elle vit dans le Chubut depuis 20 ans et le 29 décembre dernier (2005) entreprend son voyage annuel sans savoir que 19 heures après son départ avec tous ses compagnons de voyage, elle verrait le décollage d’un ovni.
D’après les témoins, le fait s’est produit sur la Route (RN20) qui unit les provinces de Cordoba et de San Luis à la sortie de la Sierra de Cordoba.

“A 2h du matin, nous montons dans le bus de la société Andesmar avec mes fils Santiago (8 ans) et Ángel (14 ans), nous occupons les sièges 40, 41, 42, après avoir voyagé près de 20h, par les fenêtres du bus, nous pouvons commencer à voir les étoiles. Il était 21h45 lorsque d’un coup le bus s’arrête et en me penchant dans le couloir, j ai vu une immense lumière en plein milieu de la route.

“Immédiatement je me suis levée de mon siège et j ai vu que mes fils dormaient comme de nombreux passagers, je me suis dirigée à la partie avant du bus et vu la lumière en forme conique au beau milieu de la route, le chauffeur a ouvert la porte et est descendu avec moi  ainsi qu’une autre passagère de Salta qui avait une camera vidéo. A aucun moment j ai eu peur, au contraire j ai été envahie d’une sensation de paix et de curiosité à tel point que j’ai commencé a prendre des photos avec mon téléphone et quand j’ai voulu m’en approcher un peu plus près, c’est le chauffeur qui m’en en a empêché.

 

 

Miryan Coronel avec ses fils Santiago et Ángel, dans sa maison de Loreto.

D’un coup l’objet qui était enveloppé d’une lumière blanche bleutée a commencé à tourner sur lui même comme une tornade et à s’élever de manière verticale illuminant le paysage comme en plein jour.
A mesure que l’objet s’élevait, il diffusait des lumières de toutes les couleurs dans des tons “phosphorescents intenses” (sic), et puis a disparu en un point brillant, c’est alors que j’ai pu sentir une odeur de métal brûlé, qui se mélangeant avec un arôme très particulier ressemblant à du souffre.”

D’après ce qu’indique Miryan, l’observation a duré quelques minutes seulement et n‘a entendu aucun bruit, de retour dans le bus, les voyageurs qui avaient aussi partagé cette expérience commencèrent à commenter les faits, et les chauffeurs leur confirmèrent que dans le secteur ils voyaient souvent des lumières bizarres mais rien de comparable à ce qu ils venaient de voir.

Traduction : Le Petit Hergé

Commentaires : Depuis j'ai appris en effet que ceux qui ont l'habitude de conduire sur les routes la nuit, essentiellement les conducteurs de bus et les camionneurs connaissent très bien les zones où on voit très souvent les boules ou des phénomènes lumineux. Dans certains secteurs considérés comme "chauds", les chauffeurs refusent même de s'y arrêter la nuit. Pour ce qui est de ce cas du 29 décembre 2007, le bus du freiner précipitamment car l'ovni était en fait posé en plein milieu de la route, et sans ce coup de frein brusque du chauffeur, on aurait pu peut être avoir un choc.

Boule lumieuse dans la province de la Pampa en novembre 2005. Photo prise par Carlos Dossio

LePetit Hergé

Il était une fois à ...

- Ovni : Cas à Santiago del Estero en juin 2005

- Ovni : Cas de bétail mutilé et boules de lumière en juin 2002

- Ovni : Cas à Neuquen en mai 2006

- Ovni : Mon deuxième voyage à San Luis en juin 2006

- Ovni : 14 cas de 2005 et 2006 dans la Pampa et San Luis

Partager cet article

18 mars 2006 6 18 /03 /mars /2006 23:02

Mise à jour : 28 août 2007

Ayant toujours été sceptique vis à vis de ce "phénomène", mais ne pouvant ni le prouver ni le nier, je n'avais jusqu'à présent aucun avis sur la question. Si aujourd'hui je penche vers un avis bien plus prononcé sur la véracité des observations de phénomènes "non expliqués", c’est que le mardi 07 mars 2006, j'en ai été aussi témoin.

Village de Lujan oû commence le tronçon de 104 km de route déserte. Photo prise en novembre 2006En effet, le mardi 07 mars dernier venant de Cordoba à bord de ma voiture et me dirigeant vers San Juan en compagnie d'un ami (membre de Voyage Forum), nous nous sommes arrêtés une dernière fois dans la localité de Quines (Province de San Luis) pour faire une dernière fois le plein d'essence sur la RN20, c’est en effet le dernière localité importante sur la route avant la ville de San Juan a 300 Km de la.

Il était 19h30 à Quines, ciel dégagé et soleil prêt à se coucher. Nous reprenons la route et 22 Km plus au sud au niveau du village de Lujan, la route se coupe en deux, bien que la nationale 20 part plein Est, presque tout le trafic coupe par la RP146 pour rejoindre la ville de San Luis à 121 Km de là plein Sud. Je m'arrête donc juste avant l'intersection à un bar proche de la route pour confirmer mon chemin. (Les panneaux en Argentine surtout dans cette partie du pays sont souvent aléatoires, et il vaut mieux souvent vérifier avant de se lancer sur une route déserte).

A 20h00 nous voila donc sur la RN20, seuls, tous les camions (à cette heure la, plus une seule voiture, que des camions ou des bus longues distances) prennent la RP146. La nuit est noire et étoilée, pas de nuage. Nous sommes en plein désert (humain comme pour la Une des rues du village de Lujan. Photo prise en novembre 2006.flore ...quelques arbustes rien de plus), le terrain est plat, aucun relief, et la route est une seule droite de 104 Km de long avant d'atteindre au prochain tournant (à 104 Km de là) la RP147 qui s'unit a la RN20 pour relier San Juan. Bref, nous sommes deux dans la voiture, sur cette ligne droite filant à 120 Km/h au milieu de la chaussée car rien devant et rien derrière, pas un poil de lumière ni devant, ni derrière, pas un seul village, si ce n'est les étoiles dans le ciel, et mes phares qui tracent droit devant.

 

 

 

Paysage le long de la route. Photo prise en novembre 2006.Bavards tous les deux, voila des heures que nous bavassons de choses et d'autres lorsque très peu de temps après notre entrée sur cette ligne droite, une lumière apparaît dans mon rétroviseur. Sur le coup, je pense à une voiture qui nous suit, je n'en parle pas à mon co-équipier et la discussion continue entre nous deux, juste après (peut être 2 ou 3 minutes ensuite), une autre lumière apparaît devant nous à raz de terre (ou plutôt à raz de route) .... dans ma logique, je prend ça pour une voiture ou un camion qui vient vers nous et que nous allons croiser dans quelques secondes, je me rabats donc sur la droite de la route en attendant qu’il me croise ......nous continuons à parler .......... pourtant les secondes passent et la lumière est toujours devant moi légèrement sur la gauche ( ce qui me fait penser à l'arrivée d'un véhicule ) ...passent comme 3 autres minutes, cette fois ci je n'écoute plus F.... assis à cote de moi, je l’interromps et je lui demande si il ne trouve pas ça bizarre de ne pas arriver à la hauteur de cet autre véhicule puisque nous filons à 120 Km/h et que cet autre véhicule doit aussi se diriger à la même vitesse. Nous faisons un rapide calcul tous les deux, à cette vitesse, les deux véhicules doivent se croiser en 15 secondes ou en 30 secondes grand maximum. Mais voila maintenant plus de 5 Km que la lumière est toujours la même devant, elle ne rapetisse pas, ni grandit. Il faut se rendre à l'évidence, cette lumière roule à la même vitesse que nous et dans le même sens .......... De plus, comme vous avez du le remarquer de nombreuses fois, le goudron est encore chaud même en début de soirée, la route chauffe la couche d’air se trouvant juste à son niveau et créé un reflet. Et à ce moment la « lumière »  se reflète aussi sur le goudron, ce qui indique qu’elle est doit être très proche de la route, pratiquement par terre. (Les jours suivants j'ai analysé tous les phares camions, bus ou voitures que l’on a pu croiser, et pour obtenir une image de reflet de phare optimum il faut être entre 200 et 300 m de l'objet, jusqu’à 500m le reflet apparaît encore à l’œil nu, ensuite il disparaît.)Photo de la boule lumineuse 200 à 300m devant la voiture. Photo prise alors que je conduits lors d'un autre voyage en novembre 2006

Voila déjà 5 bonnes minutes que la lumière est devant nous, nous n'avons toujours pas compris ce que ça pouvait être, mais F.... à cote de moi comptant les secondes, se rend aussi à l'évidence que cette lumière nous précède à la même vitesse que nous. Ayant épuisé toutes les solutions logiques d'explication, c'est à ce moment la que je commence à penser à un Ovni. (Quand je dit OVNI, c’est objet volant non identifié, ou plutôt dans mon cas un objet roulant non identifié… en fait même le terme d’ « objet » n’est pas approprié, il s’agit en fait de lumière volante non identifiée) Autre détail, même à 200 ou 300 m et jusqu à près de 1km, les phares provenant d’un camion sont très nets et on en distingue toujours 2. Or cette fois ci, le doute n est pas possible nous avons à faire à un seul "phare”.

La même route de jour. Photo prise en novembre 2006Les minutes passent et j’en avais même oublié la lumière du rétroviseur. J'en parle à F... et lui dit que cette autre lumière nous suit depuis 10 minutes. Elle a les mêmes propriétés (même couleur, même grosseur et même intensité) que celle qui nous précède, un seul phare rond et se trouve aussi à même distance (200 a 300 m pas plus) mais derrière nous.

C'est à ce moment que je commence à avoir peur, je ne suis ni un héros, ni un spécialiste de la question et ayant écumé toutes les explications logiques à ces deux lumières nous prenant "en sandwich", je commence au bout de ces 10 minutes à baliser sévère. F... est toujours calme, étant tellement sceptique sur le sujet, je pense qu’il ne prend pas conscience de ce qui nous arrive. Mais sa tranquillité me rassure (je ne m'imagine pas seul à ce moment dans ma voiture).

A plusieurs moments je ralentis et j'accélère, entre 60 Km/h et 120 Km/h, mais les deux lumières ralentissent aussi et viennent toujours "coller" à ma vitesse.

Entre la 10eme et la 15eme minute, la lumière de devant s'éteint ......elle n'a pas bougé, elle s’est tout simplement éteinte à l’endroit où elle était. F..... encore accroché à une explication logique, me dit que c'est un camion qui a pu tourner et qui s est enfoncé dans un chemin ....... mais aucune route perpendiculaire et de plus à cette vitesse ...., je ne comprend pas comment un camion roulerait avec un seul phare blanc allumé à l’arrière devant nous depuis 15 minutes soit sur 25 Km et d'un seul coup éteindrait sa lumière pour disparaître d'un coup avant d'arriver à sa hauteur si il tournait, car à cette vitesse 200m sont parcouru en 6 secondes. Et puis pas une seule route (même en terre sur les cotés).

Je pense que j'ai définitivement anéanti toute explication logique quand au même moment je me suis aperçu que la lumière de devant était maintenant derrière ayant rejoint la deuxième. Nous avions les deux phares derrière nous toujours à cette distance de 200 a 300 m. Il y a eu déplacement de la lumière de devant mais à une telle vitesse pour passer de devant nous à derrière nous (donc de 600 m max) que nous n'avons vu aucun déplacement mais seulement une lumière s'éteindre et une autre s'allumer au même moment.

 

 

 

 

Paysage le long de la route. Photo prise en novembre 2006.Sur les 104 Km de la route et pendant 1h15, les deux lumières nous ont accompagné soit devant la voiture, soit derrière, séparément ou quelques fois ensemble. Changeant de positions toutes les 5 minutes. Elles étaient toujours au niveau de la route, sauf à deux reprises. La première fois à la 20eme minute ou les deux lumières étaient disposées devant nous, une au raz du sol et l'autre a commencé à s'élever peu à peu pour atteindre une altitude de 30 à 50 m. La seconde fois juste à la fin de l'observation donc après plus d'une heure, les deux lumières étaient derrière nous, et un camion nous a croisé (* je reviendrai sur les véhicules qui nous ont croisé pendant cette heure et quart ), des que le camion est apparu en face de nous, une des lumière s'est éteinte, lorsqu il nous a croisé, la deuxième a pris de l'altitude rapidement et s'est déplacée à 500 m de la route vers le sud. Elle est restée stable et stationnaire, alors que nous continuions à nous déplacer nous même vers l’Est. Donc le point s’est fait plus petit et alors que nous nous approchions de la fin de ces 104 Km pour approcher la RP147... à la vitesse à laquelle nous roulions, j’estime donc que la lumière se trouvait à ce moment à 3 ou 4  Km, un énorme halo lumineux est apparu à cette distance.

A 21h15 nous avions rejoint de nouveau le trafic sur l'axe principal et plus rien n’est apparu.

 

Type de paysage dans la région. Photo prise en novembre 2006.Au sujet des véhicules qui nous ont croises. Pendant ces 104 Km seuls 3 camions nous ont croisés, à chaque fois que l'un des camions arrivait les lumières s'éteignaient, les camions nous croisaient puis s'éloignaient et dans les 30 secondes suivantes les 2 lumières réapparaissaient autour de nous, sans pour autant reprendre leurs anciens emplacements.

80 % de la totalité des 75 minutes qu'a duré notre traversée de la RN20, les lumières étaient disposée une en face de nous, l'autre derrière à équidistance de ma voiture de 200 a 300 m.

Nous n'avons noté aucun bruit (si ce n'est celui du moteur de la voiture) aucune odeur, aucun sifflement.

F... est resté calme tout au long du parcours, si ce n'est une curiosité grandissante en face d'un tel phénomène, quand à moi à partir de la 10eme minute, j'ai commencé à avoir peur, (vers la 30eme minute, quand pour ma part je n avais plus aucun doute sur le phénomène Ovni que j'observais, je pense que ça a été la plus grande peur de ma vie). Ce qui me gênait le plus, ce n'est pas de voir des lumières, mais de savoir, qu "elles" nous suivaient, précédaient, réglaient leur vitesse sur la notre, disparaissaient à la vue d’un camion et revenaient de plus belle pour nous escorter. C’est ce sentiment d’être épié, étudié, suivi, et d'avoir la certitude que de régler leur vitesse sur la notre, il y avait un intérêt de leur part à ne pas nous « perdre ».A 15 Km de la route, le Parque Nacional de las Quijadas. Photo prise en novembre 2006

En tout cas, je n'oublierai jamais cette soirée. Je ne sais par ce que c’était, c’est pour ça que je parle de « lumières », aucune preuve où observation pour dire qu’il s’agissait d’objets, mais ce que je peux assurer c’est qu’elles nous suivaient, et pour cela elles avaient « conscience » de notre déplacement, positionnement et vitesse, ainsi qu’a trois reprise de l’arrivée des 3 camions qui nous ont croisé, il s’agit donc bien d’un « phénomène intelligent ».

Boule lumieuse dans la province de la Pampa en novembre 2005. Photo prise par Carlos Dossio

LePetit Hergé

Il était une fois à ...

- Ovni : Cas du bus Andesmar sur la RN20 en décembre 2005

- Ovni : Cas à Santiago del Estero en juin 2005

- Ovni : Cas de bétail mutilé et boules de lumière en juin 2002

- Ovni : Cas à Neuquen en mai 2006

- Ovni : Mon deuxième voyage à San Luis en juin 2006

Partager cet article

12 novembre 2005 6 12 /11 /novembre /2005 00:00

Mise à jour : 11 septembre 2010 / 30 janvier 2008. Catégorie : Objets Volants Non Identifiés

Pourquoi en parler ?

 

J’ai ouvert cette section en juin 2006 après maintes réflexions. L’objectif que je m’étais fixé sur le contenu de ce site était de tracer un vaste panorama de la situation de l’Argentine en ce milieu des années 2000 sur des aspects bien cartésiens tels que l’économie, la politique, le tourisme, les aspects sociaux et la vie quotidienne de ses habitants. Et puis voilà qu’un beau jour en mars 2006, je me retrouve derrière mon volant en compagnie d’un autre français sur une route déserte de la province de San Luis alors que deux boules de lumière "s’amusent" à nous précéder et à nous suivre au raz de la route à une distance de 100 à 200 m de notre véhicule. Notre péripétie aura duré une heure et quart et m’aura marqué bien plus que je ne pouvais le supposer une fois le "cauchemar" terminé. Deux semaines pour retrouver un sommeil paisible, et trois mois pour retrouver mes esprits.

 A force d’ingérer à la télévision des tonnes de feuilletons fantastiques et de sciences-fictions durant des années, on penserait pouvoir être blindé à tout évènement "hors normes" dans sa vie. Pour ma part je me suis rendu compte ce jour-là que je ne l’étais pas. Au diable la curiosité, les photos, le témoignage, je vous garantie que ce jour un seul sentiment m’avait pris à la gorge, c’était la fuite et le sauve qui peut !  75 minutes de fuite en voiture sur cette route qui ne paraissait jamais finir avec nos deux "visiteurs" à nos trousses jusqu’à ce que nous puissions reprendre une grosse nationale avec un trafic à faire fuir nos deux acolytes.

S'informer comme dans une enquête policière

 

Je ne vous cacherai pas que les trois mois suivants ont eu de longues nuits passées à chercher sur Internet tout ce qui pouvait se rapprocher en Argentine à ce que j’avais vu. C’est ainsi que je commençais à rassembler des témoignages susceptibles d’être recoupés avec le mien.

Dois je mettre sur mon site les éléments que j’ai pu recueillir au fil des mois ou dois je ne pas traiter le sujet et m’autocensurer. Pour ceux qui me connaissent personnellement où à travers mon site, vous savez que je n’ai pas l’habitude d’avoir ma langue dans ma poche, je préfère souvent dire ce que je pense plutôt que de "faire plaisir". Après tout mon site n’est pas commercial, je n’ai rien à vendre, si ce n’est que moi-même, mes idées et ma vision du pays. Passer pour un nigaud, un affabulateur, ou pire pour un illuminé aux yeux de certains, j’en prend le risque…après tout pourquoi pas !

Photo : Plusieurs ovni en formation au dessus de Ramos Mejia (Banlieue Ouest de Buenos Aires), le 22 mars 2009.

Photo : Extrait du quotidien de Salta "El Tribuno" du 18 janvier 2010. Des observations quotidiennes d'ovnis sur toute l'Argentine depuis 2006.

Comment en parler ?

A travers ce que j’ai vu (pendant l’année 2006, j’ai pu les apercevoir 6 fois dans la même zone), les personnes qui ont été aussi témoins en Argentine d’évènements similaires, j’essaye de regrouper les infos et de détacher des éléments communs à tous ces faits.

La question n’est pas de « croire ou non » aux Ovnis, la question est pour chacun de « savoir ou non » ce qui se passe à ce sujet.

A aucun moment, je m’aventure à donner une théorie sortie seule de mon imagination, je me restreins uniquement à regrouper les infos et à y chercher le début d’une bride de faits convergents. Un OVNI reste un Objet Volant Non Identifie, et tant qu’il ne sera pas identifié, il restera classé comme tel. Tout peut être possible, rien n’est à écarter dans un premier temps. De penser qu’Ovni est synonyme d’extra-terrestre ou de soucoupe volante est assez restrictif. D’autres possibilités doivent être prises en compte. Une seule chose est sure, le phénomène est bien existant.

Vous trouverez dans cette catégorie, peut être des sujets qui ne vous paraissent pas devoir y figurer ou même totalement en dehors de la « mouvance ovni » du moment, mais si des faits précis particuliers semblent être en relation les uns aux autres, je les y placerai.

Boules lumineuses, objets métalliques volants, décalages dans le temps, bétail mutilé, disparitions de grandes quantités d’eau, légendes locales…etc.…si tous ces faits se passent dans un endroit géographique bien déterminé, il y a alors une possibilité de penser qu’il y a alors une relation directe entre eux. Encore faut il le prouver…

Photo : Ovni sur Cordoba le 20 octobre 2008.

Conseil pour les septiques du genre : 

(la moitié des lecteurs de mon site). Mon rôle n’est pas de vous "convertir", le phénomène ovni n’est pas une croyance. Je vous demande seulement de vous y plonger de temps à autres, sachez être curieux, rien de plus. Mettez justement votre esprit cartésien à vérifier des faits qui ne le sont pas. Lorsque sur 10 boules dans un sac, et sur 1.000 essais on tire au hasard la même boule 1 fois sur 5, quelque chose n’est pas logique car ne répond pas aux lois des statistiques. Pourtant si elle est tout de même sortie 1 fois sur 5. C’est du concret et du réel, le plus difficile reste à l’expliquer.

Un site de sceptiques qui ne veulent pas en démordre :  http://www.sceptiques.qc.ca/assets/docs/Qs70p33.pdf

Nous devons tous être sceptique en début d'enquête, mais jamais sourd, aveugle et faire passer ses conviction au cours d'étude.

Conseil pour les aficionados du genre :

(l’autre moitié). A force de vouloir voir des Ovnis partout, chacun échafaude sa conviction sur ses envies. J’ai pu rencontrer en Argentine des personnes totalement prises dans un délire qui leur fait oublier la vie réelle. A partir d’une expérience digne de foi il est si facile ensuite de glisser dans un délire personnel. La grande majorité des argentins avec lesquels j’ai pu m’entretenir ont la plupart du temps sombrer dans une mystique qui mélange leur peine, envie, blessure de leur vie, et voit l’ovni ou l’extraterrestre comme un messie prêt à les aider ou à sauver la Terre des affres de la pollution. Je ne participe pas a ce grand délire (où alors faudrait il arriver à me le prouver). Les Crop Circle ne sont pas à la mode ici, pas un seul témoignage en un siècle, donc j’écarte ce phénomène en tout cas pour l’Argentine. J’ai de gros doute à ce sujet, les champs sont pourtant vastes dans la Pampa. Les Ummites n’aiment pas l’Argentine, alors je n’aime pas non plus ces derniers. Il faut être logique, 3 à 4 témoignages par jours d’Ovnis dans le ciel, les prairies et les montagnes d’Argentine, et pas la trace d’un Ummite ni même dans les témoignages des argentins, à en devenir suspect. Quand un phénomène n’est plus global et se restreint à un groupe de la population où a un territoire défini, on a affaire à un phénomène culturel.

Photo : Musée de l'Ovni dans la sierra de Cordoba. Quand on détourne le sujet pour entrer dans le "new age". Un peu trop ésotérique à mon goût.

 

Les liens externes :

Les antis ovni francophones :

Les sceptiques du Quebec.

Les pros ovni en Argentine :

Vision Ovni.

La Gaceta Ovni.

Glauco Art.

El dragon invisible.

 

Photo : Ovni en 2006 sur la Sierra de la Ventana (Province de Buenos Aires).

A lire dans le Petit Hergé sur le sujet des Ovnis :

Voila quelques articles qui je l’espère vous rendront curieux, n’hésitez surtout pas à envoyer vos commentaires sur le site ou par mail à nuevacocina@yahoo.com.ar

- Ovni : Ce qui m'est arrivé le 06 mars 2006.

- Ovni : Mon deuxième voyage à San Luis en juin 2006.

- Ovni : Voyage à San Luis en novembre 2006.

- Bilan des observations d'ovnis en 2006 en Argentine.

- Autre lumière au dessus de Buenos Aires en mai 2007.

- Ovni : Cas de Tandil en mars 2007.

- Ovni : Cas à Neuquen en octobre 2006.

- Les Ovnis à Salta.

- Ovni sur Rio Cuarto (Cordoba) le 14 janvier 2008.

Article : Un Ovni accompagne un airbus au dessus de la banlieue ouest de Buenos Aires en août 2008. Extrait du Diario Popular de Buenos Aires du 28 mars 2010. El Diario Popular est très "populaire" aux titres assez raccoleurs certaines fois, ce qui n'empêche pas de prendre au serieux l'enquete faite par l'association Cicoa.

Jusqu'en 2008, seule la presse "people" et "populaire" reprennait les infos concernant les ovnis. Depuis 2010, une ouverture se fait sentir de la part d'une prese un peu plus "intello" ou " sérieuse". Il y a une prise de conscience un peu plus large en Argentine depuis quelques mois.

Ci dessous : Un article de "El Argentino" (Media contrôlé par le gouvernement) du 14 mars 2010.

Partager cet article

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

26 juin 2017

L'Euro est à

↑ 18,25 ARS

L'USD est à

► 15,95 ARS