17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 15:55

Mise à jour : 17 avril 2008.

Guillermo Moreno :

« Pendant les réunions, il n’y a que lui qui parle ! » raconte un des dirigeants du monde agricole qui participe aux négociations, en parlant de Gillermo Moreno, secrétaire du commerce interieur. « Javier de Urquiza (secrétaire de l’agriculture) ne dit que quelques mots quant aux représentants des organismes del’ONCCA, INTA et SENASA, ils sont muets”.

Le problème de Moreno c’est qu’il n’existe qu’un seul point de vue: le sien. Il met en avant ses idées, construit une politique sur une base d’erreurs, le resultat en est une aussi. Il n’écoute pas les autres. Depuis mardi dernier la réunion avec les syndicats agricoles est dure. Moreno a pour le moment interdit l’exportation de viande et de céréale, (il s’en sert comme moyen de pression pendant les négociations), ce qui n’est pas fait pour détendre l’atmosphère lors des entretiens avec les syndicats agricoles. Hier mercredi après midi les réunions ont même été annulées.

 

Négociation tendue

 

L’interdiction d’exportation de viande n’est même pas officiellement admise, mais c’est en fait toute une serie de mesures que le gouvernement a mis en place depuis plus d’une semaine pour ajouter à chaque fois des batons dans les roues aux sociétés frigorifiques. Cette fois la ONCCA a demandé aux frigo de déclarer les coûts de production. (pourquoi pas ! demain ça sera l’age du capitaine).

Comme prévu une simple loi concernant la retention du soja (il y a maintenant 2 mois) est entrain de déborder sur tout le secteur agricole argentin mettant en péril à la fois ce secteur mais aussi l’économie du pays.

 

Les négociations sont en fait inexistantes puisque le gouvernement veux appliquer sa politique sans aucune concertation, les syndicats n’ont donc aucun champs de manoeuvre et pendant ce temps la base réclame déjà de reprendre les coupures de route.

Autre nouveauté :

Martin Lousteau, qui avait participé à toutes les réunions jusqu'alors, a été écarté des nouvelles négociations. Il faut dire que cela faisait déjà quelques jours qu'il y avait de l'eau dans le gaz entre Lousteau et Alberto Fernandez (chef du cabinet), les reprensants agricoles ne vont pas regréter son absence des tables de réunion. Restent en piste Fernandez et Moreno face au monde rural.

 

La base :

 

De Angeli continue a maintenir la base du campo en alerte.
De Angeli qui est le representrant agricole de Entre Rios et qui d'une certaine manière représente la base, a annoncé que le 02 mai (le 1er étant ausi ici férié), il rebloquerait les routes en cas de manque d'accord avec le gouvernement. Parti comme c'est depuis 2 semaines... il y a de grande chance que le 02 mai nous rentrions à nouveau dans un conflis bien plus dur !

Le Kirchnerisme en perte de vitesse :

Brizuela del Moral quitte les kirchneristes

La grogne intérieur au Parti Justicialiste et plus particulièrement au kirchnerisme qui se faisait pour le moment en sourdine et dans les couloirs, a passé un nouveau cap. Maintenant certains politiques n'hésitent plus a montrer leur rupture et leur desaccord avec LA Cristina Kirchner et son mode operationel du "MOI j'ai raison".
En effet mercredi 17 avril 2008, le gouverneur de la province de Catamarca, Eduardo Brizuela del Moral a décidé de "casser" (ce sont ses propres mots) avec le Front de la Victoire (Frente de la Victoria), terme officiel du kirchnerisme. Il critique ouvertement maintenant, les retentions contre le soja, la politique agricole de Cristina Kirhcner, l'inflation galopante que le gouvernement ne veut meme pas reconnaitre.

Sur le même sujet à lire :

- Le 15 avril à 12h00 : Cristina Kirchner et la liberté de la presse.

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

Jean-Marie 26/04/2008 03:14

Bonjour, je vis moi aussi une partie de l'annee en Argentine et je ne suis pas du tout d'accord avec cette analyse de la situation. Les estancia et les proprietaires terriens en Argentine sont un vrai probleme pour ce pays. Ils vont affamer l'Argentine en vendant a l'exterieur pour leur seul Dieu, l'USD la production agricole argentine. On est pas dans un monde agricole comme en France mais dans une industrie prete a tout pour faire du fric, ultra liberale et qui n'a aucune conscience de nation mais seulement de valeurs boursieres. L'Argentine est en crise et ne pourra pas en sortire sans reformer la distribution de la terre . Les estancieros affament l'Argentine et continueront de le faire. Ils ont recouvert ce pays de soja OGM le vendent a l'etranger et laissent les dollars ou euros en Suisse. Ils appauvrissent le pays et mettent en peril la qualite des terres par une agriculture industrielle et intensive sans aucun scrupule. De plus ce sont les patrons qui manipules les manifestants et pas des gens dans le besoin. Ce qui n'est pas dis non plus dans ces analyses, c'est le salaire des gauchos, ces esclaves des estancias pour beaucoup et qui ont une vie de misere. Il suffit d'ecouter les textes des chansons de gauchos pour comprendre le probleme.Le principe des estancias est en train de faire mourir l'Argentine qui ne peut plonger que de crise economique en crise economique. De plus, les estancia, souvent de veritables etats pouvant aller jusqu'a 1.000.000 d'ha comme celle de Benetton dans l'etat sont des lieux de non droit ou aucune justice ne s'exerce puisqu'on ne peut y entrer sous pretexte de propriete privee.Jean-Marie

Le Petit Hergé 27/04/2008 05:21


Bonjour Jean Marie,
C'est bien de ne pas etre (Tout ou peu) d'accord avec moi, ca permet d'echanger et de confronter ses idées. Maintenant a toi de developpe ce que tu veux dire. "Les estancia et les proprietaires
terriens en Argentine sont un vrai probleme pour ce pays". Reponse : C'est l'agriculture qui a forgé ce pays et qui continue à faire entrer des devises... je ne vois pas ou est le probleme.
"Ils vont affamer l'Argentine en vendant a l'exterieur pour leur seul Dieu, l'USD la production agricole argentine." Reponse : L'Argentine a toujours eté exportatrice et a formé son
agriculture pour l'exportation, la consommation interieure n'etant que mineure par rapport a sa production. "On est pas dans un monde agricole comme en France mais dans une industrie prete a tout
pour faire du fric" Reponse : En effet , ici on ne produit pas pour le plaisir mais pour le profit, on ne recoit aucune aide de l'Etat ni de l'Europe, au contraire il faut payer pour pouvoir
exporter. Plus le monde agricole produit et exporte plus il remplit les caisses de l'Etat."Les estancieros affament l'Argentine et continueront de le faire." Reponse : Au contaire, en mangeant
au resto ou en achetant des produits au supermarché, ils nous nourrissent ! "De plus ce sont les patrons qui manipules les manifestants et pas des gens dans le besoin". Reponse : En ce moemnt c'est
plutot le camp Kirchner qui manipule les syndicats et les piqueteros pour aller frapper et casser de l'agriculteur.
Quant aux chansons des gauchos... elles sont aussi actuelles que les chansons paillardes du debut du XXème siècle. Une bonne reference donc pour comprendre le monde rural de 2008.

Pour ce qui est de Benetton c'est marrant mais on ressort le meme fantome depuis 10 ans pour faire croire que "le campo appartient aux etrangers". N'oublies pas que l'Argentine n'est qu'un
assemblage d'etrangers qui sont venus en moins d'un siecle. Benetton est italien et moi je suis francais et alors ? Si tu veux je prend la nationalité argentine et Bentton aussi, et ca ira mieux
?

Pitié.... il y a un temps on disait que c'etait les "mechants juifs" qui mettaient a mal l'economie de certains pays du centre de l'Europe, aujourd'hui on dit que ce sont les mechants etrangers ou
les mechants estancieros qui ruinent l'Argentine....
On est en plein dans le cliché !
A bientot ! Quand tu es a Bsas, viens boire une biere chez moi et on en parle !


Paddy 24/04/2008 16:08

Dans l'état actuel des informations, tout est évidemment envisageable. Il y a en effet une "théorie du complot" qui circule en ce moment sur Internet, avec pour base la lettre d'un ingénieur agronome, un certain Matteauda, qui pousse même la vraisemblance jusqu'à donner son numéro de carte d'identité. D'autres internautes contestent l'existence et de la lettre, et du type lui-même. Difficile à démêler, et surtout de savoir qui a intérêt à alimenter tout ce cirque. Si c'est le gouvernement, c'est un pari drôlement risqué. Pas sûr que ça lui profite vraiment : d'un côté, on l'accuse de provoquer les incendies pour décrédibiliser les paysans, de l'autre, d'incompétence parce qu'il est incapable de gérer cette nouvelle crise. (J'ai même lu des commentaires penchant pour une combine propriétaires terriens/gouvernement pour blouser le reste des Argentins ! A cette altitude, on peut planer au-dessus de n'importe quoi !) Dans cette affaire, le gouvernement argentin perd sur tous les tableaux. Sauf à penser, bien sûr, qu'il est composé d'attardés mentaux excités par des apprentis-sorciers. Ce qui s'est déjà vu, remarquez : voir Bush et compagnie !

jerome 23/04/2008 19:30

Rentré lundi de BA mon sentiment est que au moins une partie de ses départs de feu est volontaire, sous l'influence du gouvernement... Au même titre que les campagnes d'affichage en ville sur le thème "il n'est pas normal d'avoir faim" avec une photo poignante... Au même titre que les publicités télé en faveur de rétentions....Afin de préparer l'opinion au choc du moi de mai...Je souhaite simplement pour l'Argentine et mes amis argentins n'être que Cassandre et me tromper...

Le Petit Hergé 26/04/2008 01:24


Aujourd'hui 25 avril 2008, on se prepare a partir du 02 mai a de nouveaux blocages de routes. Kirchner (les deux) se montrent de plus en plus dur. C'est une fuite de leurs parts en avant qui ne
peut deboucher que sur un affrontement meme entre membres du parti PJ qui ne veulent plus suivre le couple K (kirchner) dans le jusqu'au boutisme.
Aveugles, sourds, mais veulent avoir raison !
Quand le roi et la reine ignorent et ne comprennent plus leurs sujets, on peut s'attendre a 1789.


Paddy 22/04/2008 16:24

A propos d'agriculture, il semblerait que le problème des feux de pâturages soit loin d'être résolu. Les régions du Delta du Parana et d'Entre rios sont dans la fumée dûe aux incendies : 250 départs de feu, 70 000 hectares touchés, et la vie des gens plutôt perturbée. Des infos là-dessus ? Incendies volontaires ? Irresponsabilité ? Raisons climatiques ? Services dépassés?

Le Petit Hergé 26/04/2008 01:20


Bonjour Paddy, un peu surchargé en ce moment (je suis dans le cuyo argentin et au Chili pour 2 semaines), donc des mon retour je me remet au travail sur mon site. 
Aujourd'hui (25 avril 2008) Lousteau a été demissionné.... beaucoup a dire la dessus.
Infos prises ici et la .... a partir du 02 mai ca va chauffer, les agriculteurs seront sur les routes (et moi aussi ) donc j'aurai des photos toutes chaudes et des infos toutes fraiches
prises sur les barrages !

Pour ce qui est des incendies, je n'engage que moi, mais je ne pense pas qu'il puisse avoir une relation entre les feux et les negociations entre agriculteurs et gouvernement.
Des feux dans le campo il y en a toujours eu, et voila deja de nombreux jours qu'il ne pleut pas dans la region donc il est tres difficile de les eteindre.

A tres bientot, et merci a toi pour envoyer des commentaires toujours tres pertinents !


Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 mai 2017

L'euro est à

► 17,95 ARS

L'usd est à

► 15,90 ARS