3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 10:00

Mise à jour : 03 octobre 2010. Article écrit par Nabil Naamane.

La tragédie des mineurs chiliens

 

Le 5 août 2010, trente-trois mineurs chiliens se retrouvèrent bloqués à 700 mètres sous terre à la suite d’un éboulement dans une mine d’or et de cuivre à San José, dans le désert d’Atacama, à 800 km au nord de la capitale Santiago. Ce qui se passa après peut se diviser en deux étapes.

Tout d’abord, dix-sept jours d’angoisse. Les familles des victimes se sont regroupées autour de la mine et ont construit un campement dans l’attente de nouvelles. Les échanges avec la presse étaient assez tendus, cependant la tragédie tenait en haleine tout le peuple chilien.

Dimanche 22 août, ils ont enfin donné signe de vie. Un tube de forage fut utilisé pour percer un trou de la grosseur d’un pamplemousse jusqu’à un refuge souterrain où les mineurs étaient susceptibles d’avoir survécu. Un message griffonné sur un bout de papier remonta à la surface : « Nous allons bien, les trente-trois, dans le refuge ». Ils sont exactement trente-deux Chiliens et un Bolivien à avoir trouvé refuge dans un abri souterrain d’environ 1,5 km de long et dont la température oscille entre 32 et 36°C. Ce fut le début de la seconde étape.

Des dons faramineux :

 

Le lendemain, le très excentrique millionnaire Leonardo Farkas se rendit sur place. Cet ancien directeur de spectacles à Las Vegas à la crinière blonde platine, magnat du fer et propriétaire d’une mine voisine, réputé pour sa philanthropie, décida de faire un don de 10 000 dollars à chaque mineur. Ce ne fut que le début d’une collecte de dons qui émanèrent ensuite de tout le pays.

Cet argent fit tourner la tête de plus d’une personne dans le campement. Un campement qui d’ailleurs grandissaient de plus en plus. Le premier scandale fut celui de Yonny Barrios, un des mineurs bloqués : deux femmes ont affirmé être son épouse. La presse s’empara du scandale et décida de creuser un peu cette histoire. Les frères de Yonny relativisèrent en disant que leur frère était maintenant célibataire depuis plusieurs années. Cette histoire n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. En effet, les ex-femmes, maîtresses, soi-disant amis, enfants non reconnus et autres arrivèrent au campement en vue de se faire une place et attendre l’heure du partage. Les seules personnes qui ne furent pas surprises par toutes ces histoires de tromperie ou de bigamie étaient les habitants du village. « Ce sont des mineurs, ils passent de longs mois loin de leur famille, cela fait partie de leur style de vie », a dit une femme dont le regard ne laisse plus de place aux surprises. C’est Dolores, la propriétaire du Dolly’s, un des bordels de Capiapó la ville voisine. Elle, comme le reste de la ville, vit aux dépens de la seule activité économique de ce grand désert : la mine.

De plus en plus de monde arrivait au campement : des prêtres aux experts de la NASA en passant par les clowns qui divertissaient les plus jeunes, le campement devenait invivable. Les autorités décidèrent de mettre fin à tout ça : « N’oublions pas le principal, ceci est une mission de sauvetage ».

Un plateau fellinien :

Ils viennent tous ! afin de "manifester la solidarité avec les 33 familles des mineurs", tous viennent depuis plusieurs mois prendre un bain de couverture médiatique à San Jose, tous y vont, tous doivent y etre vus !

Syndicalistes, hommes politiques, grandes figures de la vie sociale chilienne. Le campement des mobile home des médias s'agrandit, ambiance a la Fellini... une sorte de chapiteau géant a ciel ouvert ou on vient voir et ou on se montre.

Paparazzi, camera, saucisses et riz chaud, on "couvre" l'évènement ! 

Un gouvernement pragmatique :

 

Le gouvernement chilien sut lui aussi sortir son épingle du jeu. Très tôt il se rendit compte que l’histoire des mineurs tenait le pays en haleine. Selon Grancisco Rabini pour le quotidien argentin Clarín, lorsque la première sonde arriva au refuge, on ne le dit pas immédiatement aux familles. L’information resta secrète tant ce que le président Sebastián Piñera n’était pas arrivé sur place. La photo du président tenant le papier où était écrite la phrase « Nous allons bien, les trente-trois, dans le refuge » marqua le monde entier. Grâce à tout cela, Piñera gagna 10 points dans les sondages en moins d’un mois. La ministre des Mines, Laurence Golborne, encore inconnue il y a quelques mois, vit sa carrière politique décoller en un rien de temps grâce à cette histoire.

Depuis le début, les autorités redoublent d’efforts pour convaincre les familles, la presse, et donc le monde entier que cette opération est la plus grande opération de sauvetage jamais vue. Les mineurs seraient encore mieux dans cette mine que sur les fameuses plages chiliennes de Valparaíso. Du moins c’est ce qu’affirme Ximena Matas, l’intendante d’Atamaca, qui avec un grand sourire n’arrête pas de louer la perfection physique et spirituelle de l’expérience que sont en train de vivre les trente-trois hommes.

Il faut préciser que les conseillers du Gouvernement font attention aux moindres détails, comme par exemple la couleur des vêtements envoyés au mineur. Une micro caméra leur a été envoyée, et sur les images qui apparaissent sur tous les téléviseurs du Chili, tous les mineurs sont habillés en rouge, la couleur du parti gouvernemental.

Photo : Le président chilien "découvre" le message des mineurs en meme temps que les telespectateurs !!!

Un « Big Brother » bien réel :

Dans la mine se déroule une étrange version du programme télévisé « Big Brother ». La seule différence est qu’ici il n’y a pas de nominations et que personne ne peut sortir de « la maison ». Un des mineurs tient le rôle d’animateur télé, un autre s’est découvert des talents de poète, et Yonny, l’homme aux deux femmes, a été désigné médecin officiel du groupe. Malgré tout ce tumulte, les mineurs qui avaient encore peu d’expérience commencent à déprimer. Pendant de nombreux jours, beaucoup les dénonçaient de ne pas vouloir apparaître sur les vidéos.  Mais le psychologue en chef les a finalement convaincu du contraire. Si une personne est dans une émission de télé-réalité comme Big Brother, elle doit être vue. Peu importe sa timidité, elle doit au moins apparaître à moitié nue, affamé ou de mauvaise humeur. Les vidéos feront ainsi le tour du monde, du moins c’est ce qu’annonce la vorace logique télévisuelle.

D’après les leaders de l’opération, il faut attendre au moins encore deux mois avant que le sauvetage puisse avoir lieu. Deux mois d’enfer, de chaleur étouffante, d’humidité, d’air vicié, de chevilles qui s’enfoncent dans la boue et de galeries obscures que la lumière du jour ne peut atteindre. Même s’ils arrivent à sortir, l’aventure ne sera pas finie. Ils devront faire face aux questions des médias ainsi qu’à l’avidité des familles et amis. Jean Paul Sartre a dit « Pas besoin de grill : l’enfer, c’est les Autres ». Les 33 mineurs pourront alors vérifier s’il avait raison.

Video : (A gauche) Le 22 aout 2010, il est 14h30 on apprend que les 33 mineurs sont en vie, mais on attend que le ministre des mines vienne pour l'annoncer officiellement. Les familles n'attendent pas pour feter l'heureuse nouvelle, mais un porte parole (1 mn 08 s) calme les medias et annonce que c'est le ministre qui doit annoncer la nouvelle. Un pur spectacle ! Il faut attendre la "version oficial" dans quelques heures dit la porte parole... (Video de droite) 45 mn plus tard, à 15h15 finalement ce n'est pas le ministre mais le president lui même qui arrive avec un message des mineurs... c'est lui qui le lit ! C'est aussi un héroe ! (Je suis fier d'être chilien......etc.....c'est en restant uni, que le Chili peut realiser de grandes choses......ma femme n'a pu venir, mais elle veut aussi saluer toutes les femmes du Chili ! ..........)

A lire dans le Petit Herge :

 

- Uruguay : Le président Jose Mujica.(Septembre 2010).

- Elections au Brésil.(Septembre 2010).

- Hugo Moyano et la CGT.(Septembre 2010).

- La ville de Mercedes (Soriano).(Août 2010).

- Villa crespo Outlet.(Août 2010).

- Rubrique 10 : Uruguay.(Septembre 2010).

- La province de Entre Rios.(Novembre 2008).

- L'or en Argentine.(Septembre 2010).



Photo : Scéne du miracle dans la Dolce Vita.

 

 

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 12 - Chili
commenter cet article
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 02:49

Mise à jour : 03 septembre 2010 / 30 janvier 2009.

Copier - coller El Chaitén !

Projet de la Nueva Chaitén.

7 Mois après l’éruption du volcan El Chaitén, le village chilien portant le même nom abandonné sera reconstruit mais sur un autre emplacement. Les autorités chiliennes refusent de dépenser de l’argent à la reconstruction de l’ancien village au même endroit. Le volcan peut à tout moment reprendre son activité et de nouveau tout dévaster. "No vamos a invertir recursos públicos en una ciudad que, estimamos, no debe estar donde está”

En mai 2008, les 4000 habitants de El Chaitén ont du être évacués de toute urgence avec le bétail sur les villes de Puerto Montt et de Palena. Aujourd’hui les autorités poussent les anciens habitants à revenir s’installer dans la zone mais pas au même endroit. L’ancien Chaitén deviendra une ville fantôme alors que le nouveau Chaitén naîtra à coût de subsides de l’état. Chaque famille recevra un bon de 820 USD et le gouvernement rachètera le terrain de l’ancien Chaitén à chaque famille. Ce n’est pas pourtant pour l’instant l’avis des intéressés qui veulent dans leur grande majorité retourner dans leurs vielles maisons quitte à tout reconstruire.

Plan : Plan de la Nueva Chaiten (2010)
Pour l'instant le Chili aurait décidé de déplacer le village de 40 Km vers Caleta Gonzalo. Le problème le plus important qui peut apparaître si on décide de rester tout de même sur le même emplacement de El Chaitén et celui de l'eau potable, en effet les cendres ont rendu non potable toutes les sources et nappes de la région. De toute façon quelque soit le choix du gouvernement, El Chaitén ou Nueva Chaitén ne devra voir le jour qu'en 2012, il faudra presque 4 ans pour restaurer les services, les constructions et retrouver une vie normale. La vidéo ci dessous (de janvier 2009) est un peu optimiste en montrant le village presque normal.
 


Vidéo : Situation en janvier 2009 à El Chaiten, certains habitants sont revenus et un semblant de vie normale reprend. 4 mn 38 s. Emission El Pulso, journaliste Carlos Soto.



Vidéo : Situation en janvier 2009 à El Chaiten, Les habitants se mobilisent autour du maire pour faire une pétition et se déplacer jusqu'à Santiago de Chile pour la déposer aupres de la présidente Bachelet, afin de ne pas déplacer leur village. 3 mn 23 s. Emission El Pulso, journaliste Carlos Soto.

Un chronogramme des prochains mois a déjà été publié (mais sera t'il respecté ?)

Décembre 2008 : Début de l’etude pour préciser les grandes lignes des deux projets possibles entre reconstruction de El Chaiten et la création de la Nueva Chaiten.

Janvier 2009 : Participation des anciens habitants dans le choix des deux projets

Février 2009 : Définition du choix entre les deux projets.

Mars 2009 : Réhabilitations des services publiques en dehors de la “zone de risque”. Début des calculs des compensations des familles affectées.

Deuxième semestre 2009 : Début de la construction de Nueva Chaitén. (Ou restauration de El Chaiten)

Deuxième semestre 2010 : Arrivée des premiers habitants

Premier semestre 2012 : Normalité

Les articles du Petit Hergé concernant l'éruption du Chaitén :

- 06 mai 2008 : Explosion du Chaiten.
- 07 mai 2008 :
Situation Chaiten 07/05/08.
- 08 mai 2008 :
Situation Chaiten 08/05/08.
- 09 mai 2008 :
Situation Chaitén 09/05/08.
- 09 mai 2008 :
Vidéos chiliennes et argentines de la situation.
- 14 mai 2008 : Situation du volcan Chaiten
- 13 juin 2008 : Le volcan Chaiten se réveille à nouveau


El chaiten en 2009
Photo : El Chaitén aujourd'hui.

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 12 - Chili
commenter cet article
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 22:28

Mise à jour : 11 septembre 2008.

Sculpture des lunettes cassées d'Allende trouvées le 11 septembre 1973 La date du 11 septembre n'est pas forcement synonyme du Word Trade Center. Ce matin dans les médias argentin, cette même date évoque plutôt la fin de Salvador Allende au Chili.

Les elections de 1970

Il se présente en 1970 aux élections presidentielles du Chili à la tête de la "Unidad Popular", alliance des principaux blocs politiques de gauche socialistes et communistes. Malgrèhent tous les sondages qui donnent gagnant le candidat de droite Jorge Alessandri Rodríguez, le 04 septembre 1970, Salvador Allende arrive en tête avec 36,6% des voix. Les élections sont alors à un seul tour et il est d'usage que le parlement se prononce alors pour élire le candidat arrivé en tête. L'assemblée nationale se réunit le 24 octobre 1970 pour voter et déclarer président de la Nation Salvador Allende pour la période novembre 1970 - novembre 1976.

Son gouvernement est formé comme il se doit par différents hommes politiques des mouvements qui l'ont porté au pouvoir. (PC, PS, Parti Radical, Parti Social Démocrate, et Action Populaire Indépendant).
Il met en place une action gouvernementale de gauche avec des axes de réformes importantes dans l'économie, comme la nationalisation des grosses entreprises du pays y compris les mines de cuivre, la réforme de la politique agraire, une main mise sur la liberté des prix et des tarifs, ainsi qu'une forte augmentation des salaires les plus bas.

1970, Allende vient de gagner les electionsUne politique économique catastrophique :

Il est certain que ce virement économique "inquiète"  au plus haut point le milieu chilien des affaires ainsi que les intérêts étrangers investis dans le pays. De plus le gouvernement nord américain dirigé alors par Nixon, qui a soutenu financièrement la campagne de Jorge Alessandri Rodriguez est pour le moins "méfiant" vis à vis d'Allende affichant ses sympathies pour Fidel Castro et ses idéaux.

Apres les premiers mois euphoriques de son gouvernement : augmentation de la consommation, approbation de la majorités des chiliens quant à son action politique, et même augmentation du PIB de 8% entre fin 70 et le milieu de 71; le déficit de la Nation aidant, les économistes eurent vite fait de reconnaître au deuxième semestre de 71, une décélération de l'économie et même le début d'une crise.

On peut même admettre que dès fin 1971, certains produits de premières nécessités sont difficiles à trouver et tout un système parallèle de marché noir se met en place. Allende maintient cependant sa vision économique, reçoit Fidel Castro en visite officielle durant 3 semaines, alors que dans les rues retentissent les premiers "cacerolazos" (casserolades) de ménagères mécontentes.

Bagarre quotidienne dans les queues devant les magasins Le début de l'anarchie :

Durant cette période les plus modérés des alliés d'Allende le quittent pour rejoindre l'opposition de droite, comme la Démocratie Chrétienne. Les années 1971 et 1972 furent violentes. D'une part, les partis de droite essayèrent dans un premier temps de mettre à mal (par les voies législatives) toutes les tentatives d'étatisation des entreprises privées programmée, et d'autre part en réaction, les mouvements d'extrême gauche (MIR) prirent la décision de mener des actions violentes et poursuivre la lutte sur le modèle du Che Guevara et de s'éloigner d'Allende.

A cela, le groupe d’extrême droite « Patrie et Liberté » opta pour des actions dures et terroristes contre à la fois les mouvement d’extrême gauche et contre le pouvoir en place. Les manifestations de rue en faveur ou contre le gouvernement se succédaient et la rue remplaçait progressivement l’Assemblée Nationale.

A partir de fin 1972, le pays était devenu difficilement gouvernable, et surtout l’économie s’enfonçait avec chaque jour de nouvelles difficultés. L’inflation passa de 225% en 1972 à 606% en 1973. Malgré les augmentations des salaires, avec une telle inflation, le salaire réel des chiliens recula de -11% en 1972 et de -38% en 1973.

En mars 1973, les élections législatives approchent et Allende essaye de mettre de l’eau dans son vin pour pouvoir de nouveau faire coalition avec la Démocratie Chrétienne mais il est déjà trop tard pour pouvoir récupérer à la fois une nouvelle crédibilité et mettre en place une nouvelle politique. La situation est alors devenue incontrôlable, tout le monde se doute que le pays est soit au bord d’une guerre civile ou d’un coup d’état. On comprend mieux alors comme il est facile à la CIA de convaincre (sans trop pousser) une partie de l’armée chilienne à se soulever pour mettre fin au gouvernement d’Allende. En ce mois de septembre 1973, la très grosse partie de la population chilienne n’approuve plus du tout ni la politique du gouvernement ni même l’homme Allende. Il faudra donc comprendre qu’en cette journée du 11 septembre 1973, lorsque l’armée sort dans la rue, elle ne rencontrera que très peu de résistance ci ce n’est qu’autour du Palais de la Moneda.

Comme on dit : On sait ce que l’on perd, mais on ne sait pas ce que l’on gagne !

Il est certain que si le peuple chilien avait pu se douter que cette « libération » d’une politique marxiste d’Allende allait aboutir sur 25 ans de totalitarisme d’extrême droite de Pinochet, il aurait en cette journée du 11 septembre 1973 empêché les tanks d’atteindre la Moneda.  

Le 11 septembre 1973 :

 

Depuis la veille le 10 septembre, des unités militaires se déplacent dans le pays.

Le 11 à 6h00 du matin la ville de Valparaiso est prise.


07h15 Allende arrive à la Moneda
 

A 7h15, Allende dans sa voiture se réfugie dans le palais de la Moneda

A 10h00, les forces militaires cernent le Palais.

A 10h15 Allende donne son dernier discours à la radio.


10h30 les militaires ouvrent le feu sur la Modeda

A 10h30, les militaires ouvrent le feu

Certains gardes du Palais se rendent aux militaires
Certains gardes du Palais se rendent aux militaires juste après la première attaque.

On donne jusqu'à 11h00 un ultimatum au président Allende pour qu’il se rende.

A 11h50 c’est l’attaque contre le Palais

A 14h30 Allende accepte de se rendre

Les militaires entrent alors dans le bâtiment et découvre le corps d’Allende (la thèse officielle est toujours celle du suicide)


On sort le corps d'Allende
Il est 16h, on sort le corp d'Allende de la Moneda.

A 18h00 les derniers combats cessent
à Santiago de Chile.

La journée du 11 septembre 1973 est terminée
Fin de la journée du 11 septembre 1973, début d'une nouvelle tragédie qui va durer 25 ans.

Santiago de Chile 1973Autres sujets dans le Petit Hergé :

- Le Dakar 2009 en Argentine.
- La crise du campo en Argentine à partir de mars 2008.
- L'explosion du Chaiten en mai 2008.
- Juan Domingo Peron.
- L'INDEC ou l'hyperinflation en Argentine en aout 2007.
- Elections présidentielles argentine en octobre 2007
 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 12 - Chili
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 21:31
Mise à jour : 13 juin 2008.

Aujourd’hui, 43ème jour du début de l’activité sismique du Chaiten.

Photo : Colonne de cendre se levant du Chaiten le vendredi 13 juin 2008.

Après avoir fait parlé de lui, il y a un peu plus d'un mois , le volcan du Chaiten (Xème région des lacs) du Chili, a de nouveau eu le hoquet très tôt hier matin vers 5h h.chilienne (11h.fra). Puis apres avoir ressenti une quinzaine de séisme entre le jeudi matin et le vendredi matin, une colonne blanche s'est mise à se lever du cratère.

 

Le maire de la localité de Chaiten, Sergio Galilea, a donné aujourd’hui une conférence de presse pour indiquer que pendant les dernières 24h, deux nouveaux cratères étaient apparus sur le base de l’ancien sommet et que pour le moment le volcan avait repris son activité en expulsant à nouveau des cendres.  Le Rio Blanco qui passe dans le village a de nouveau grossit en raison de grosses pluies ces derniers jours,  mais probablement aussi en raison des différents séismes de ce matin.  Pour le moment la météo est tres mauvaise sur la zone et les carabiniers ont du mal à survoler exactement la zone pour vérifier l’état actuel de l’éruption.

 

Chaiten, vendredi 13 juin 2008.Photo extraite de la camera de surveillance. CHAITEN (SCTN) Camera Nord 14h29, 13 juin de 2008.

Depuis maintenant plus d’un mois, les habitants de Chaiten vivent sur l’île de Chiloé ou sur Puerto Montt, il restait dans le village uniquement du personnel de la "Dirección Provincial de Vialidad » et de la CMT (Cuerpo Militar del Trabajo) qui avait pour tache de remettre en état les routes et les rues détruites après le passage du Rio Blanco chargé de boue en mai dernier. Mais depuis les différents séismes de ce matin, ils ont reçu l’ordre d’abandonner le village et de replier tout leur matériel (engin, bulldozer, etc) sur Puerto Cardenas (43 Km au sud de Chaiten sur la RN7).

 

Le centre d’observation des séismes (centro observatorio vulcanológico) est installé sur l’Ile de Chiloé dans la ville de Queilen (50 Km juste en face de Chaiten). Le centre a enregistré le matin du jeudi 12 juin, 5 séismes de force 2, puis durant la journée du 12 et la nuit suivante, 10 autres secousses furent enregistrées. Tous les épicentres sont placés le long de la faille géologique Liquiñe-Ofqui.

 

Il était prévu cette semaine d’aller chercher plusieurs voitures particulières restées au village pour les remettre à leurs propriétaires à Chiloé, et d’envoyer des équipes accompagnée par quelques anciens habitants pour récupérer des affaires personnelle et vérifier l’état de leurs maisons, mais avec les séismes de ces deux derniers jours, ces opérations ont été annulées.



Photo satellite du village de Chaiten, cliquez pour agrandir, on voit distinctement que le Rio Blanco, provenant du nord est sorti de son lit pour couper vers le golfe Corcovado par le village plein ouest.

Les autres articles sur le même sujet :

1 - Mardi 06 mai 2008 : Explosion du Chaiten.
2 - Mercredi 07 mai 2008 : Situation Chaiten 07/05/08.
3 - Jeudi 08 mai 2008 :
Situation Chaiten 08/05/08.
4 - Vendredi 09 mai 2008 : Situation Chaitén 09/05/08.
5 - Vendredi 09 mai 2008 :
Vidéos chiliennes et argentines de la situation.
6 - Situation au mercredi 14 juin 2008.


Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 12 - Chili
commenter cet article
14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 17:46
 Mise à jour : mercredi 14 mai 2008.

Situation du Volcan Chaiten :

Coté argentin :

Alors que le volcan Chaitén ne s'est toujours pas calmé, la province du Chubut essaye déjà de faire un premier bilan des pertes et des frais engendrés depuis deux semaines.
60% de la superficie du Chubut est recouverte de cendre, et 4,7 millions de bêtes sont en péril. Après six ans de sécheresse, cette province avait peu à peu recuperé son cheptel et son économie agricole.
Malheureusement cela a été effacé en quelques jours par la pluie de cendre et il faudra de nouveau, une fois "l'ennemi" endormi, plusieurs années pour que le Chubut retrouve une activité agricole normale.

 

 

Autre risque :

 

Le Volcan Peteroa qui se situe dans la province de Mendoza à 90 Km. de Malargüe a depuis hier accru son activité volcanique, puisque une douzaine de fumerolles sont apparues. On ne sait pas encore si le volcan peut se réveiller (dernière éruption en 1991)

 

Coté chilien :

 

Après les cendres, la pluie. Après 10 jours de cendre, le rio Blanco est sorti de son lit (en raison justement d’amoncellement de cendre et de résidus volcaniques qui détournent les eaux sur le village).

Une bonne quarantaine de maisons ont été dévastées par les eaux.

Jusqu’à présent on compte 5.000 évacués de la province de Palena distribués sur l'Ile de Chiloe et sur Puerto Montt.

 

NB : Alors qu’il était encore possible il y a quelques jours sur Google Earth de visioner parfaitement dans les moindres détails la ville de Chaiten, voila qu’un « flou » a remplacé le « net » sur la zone. Pourquoi ? Qui l'a demandé ? Mystère ! Positionnement de la ville de Chaiten :  42°55'25.48"S  72°42'31.15"O


Tous les articles sur le même sujet :

- 06 mai 2008 : Explosion du Chaiten.
- 07 mai 2008 : Situation Chaiten 07/05/08.
- 08 mai 2008 :
Situation Chaiten 08/05/08.
- 09 mai 2008 : Situation Chaitén 09/05/08.
- 09 mai 2008 :
Vidéos chiliennes et argentines de la situation.
- 14 mai 2008 : Situation du volcan Chaiten
- 13 juin 2008 : Le volcan Chaiten se réveille à nouveau

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 12 - Chili
commenter cet article
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 23:47

Mise à jour : vendredi 09 mai 2008.

Vidéos argentines et chiliennes sur les éruptions du volcan Chaitén et leurs conséquences des deux cotés de la frontière.
Elles sont classées par ordre chronologique.

Télévision chilienneJournal télévisé de la fin d'après midi de Chilevision du vendredi 02 mai 2008.
Premiers témoignages des habitants et premières évacuations. Quelques campesinos restent à Chana pour garder le bétail.
Images : Chilevision. Durée : 2 mn 32 s.





Télévision argentineLe vendredi 02 mai 2008, tôt dans la matinée, premières images arrivées du coté argentin dans la ville d'Esquel, le journaliste parle alors du volcan Michimahuida. On ne sait pas encore qu'il s'agit du Chaitén. Les deux volcans sont très proches. Vidéo amateur.
Images : Telenoticias. Durée : 1 mn 47 s.




Télévision chilienneJournal télévisé de TVN du mardi 06 mai 2008 (matin).
Apres les deux nouvelles explosions de la journée, les autorités chiliennes décident d'évacuer toute la localité de Chaitén.
Images : TVN. Durée : 8 mn 30 s.



Télévision chilienneJournal télévisé milieu d'apres midi de Chilevision du mardi 06 mai 2008.
Francisco Vidal, porte parole du gouvernement chilien annonce l'ordre d'évacuation des localités de Chaitén et de Futaleufú. Les habitants de Chaitén sont évacués par la mer, ceux de Futaleufú le sont par la route en bus vers l'Argentine.
Images : Chilevision. Durée : 2 mn 45 s.



 
Télévision argentineAlors que la ville de Esquel était presque propre, ce vendredi 09 mai, les habitants découvrent que de nouvelles cendres tombent de nouveau. Visions des rues de la ville où l'on marche totalement couvert de la tête au pied.
Images : Telenoticias. Durée : 3 mn 17 s.




Tous les autres articles sur le même sujet :

- 06 mai 2008 : Explosion du Chaiten.
- 07 mai 2008 : Situation Chaiten 07/05/08.
- 08 mai 2008 :
Situation Chaiten 08/05/08.
- 09 mai 2008 : Situation Chaitén 09/05/08.
- 09 mai 2008 :
Vidéos chiliennes et argentines de la situation.
- 14 mai 2008 : Situation du volcan Chaiten
- 13 juin 2008 : Le volcan Chaiten se réveille à nouveau. 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 12 - Chili
commenter cet article
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 19:13

Voila juste une semaine qu'a eu lieu la première explosion, petit tour d'horizon des nouvelles des dernières 24 heures des deux cotés de la frontière.

Quatrième explosion vers midi de ce vendredi 09 mai 2008 

Coté chilien :

 
Déplacement de Bachelet samedi 03 mai 2008Photo : Premier déplacement sur place de la presidente Bachelet samedi dernier.

La présidente chilienne Bachelet s'est déplacée de nouveau cet après midi (vendredi) sur place pour se rendre compte de l'avancée des secours et des mesures mises en place pour ce qui est de la sécurité et du devenir de la zone en matière agricole. Le ministre José Goñi a été du voyage et a été reçu par le maire de Los Lagos, Sergio Galilea.
La capitale provinciale sera provisoirement pendant le temps de la crise déplacée de Chaitén à Palena, où y sera réinstallé toutes les infrastructures étatiques et autres organismes provinciaux.
Un semblant de competition entre Bachelet et Sebastián Piñera (du RN) qui va aussi se déplacer sur la zone ce week end. Sebastián Piñera est le futur candidat qui se presentera aux prochaines elections presidentielles contre Bachelet. Une manière pour les deux d'occuper l'espace mediatique sur l'évènement.

 Le nuage de cendre va bon train, se déplaçant toujours vers l'est (donc l'Agentine) à une hauteur de 10.000 m.

La ville de Chaitén est maintenant totalement vide de ses habitants, seuls quelques carabiniers y restent et gardent le bétails et autres animaux qui n'ont pas été evacués. Un autre groupe de militaire a été envoyé aujourd'hui sur place pour mettre a l'abri et recupérer des services municipaux differents documents (y compris les titres de propriétés) dans le cas ou une coulée de lave détruise les bâtiments officiels. Chaiten ne se trouve qu'à 10 km du volcan et une coulée de lave peut a tout moment envahir le village.

Les autorités argentines et chiliennes ont reussi a se mettre d'accord pour mettre en commun l'aide après une réunion à Bariloche entre José Goñi (ministre chilien de la défense) et le vice président argentin Julio Cobos. Au programme, facilité de passage de personnes et d'animaux des deux cotés de la fontière, echange d'eau et de combustible sur la zone entre les deux armées, ainsi qu'echange d'informations concernant "l'ennemi" (titre que les chiliens viennent de donner au volcan Chaitén).
 
Coté argentin :

Alors que l'on aurait cru que l'impact des éruptions soient plus problèmatiques coté chilien, voilà que la situation démontre le contraire.
En effet le vent souffle depuis une semaine vers l'Argentine, apportant toutes les cendres de ce coté des Andes.

Buenos Aires ce matin vendredi 09 mai 2008 sous une "brume volcanique"


Sur Buenos Aires, un nuage de cendre survolle la ville à une altitude de 3.500 m n'affectant pas les habitants mais bien plus les vols commerciaux. Déjà hier (jeudi) quelques vols avaient été annulés. Aujourd'hui American Airlines et United ont annulé tous leurs vols à partir ( et à destination) des EE.UU. (New York, Miami, Dallas et Chicago) depuis Bsas. Pour les vols Aerolineas seuls quelques vols en direction de la zone la plus affectée ont été annulés au depart de Aeroparque (Trelew et Bariloche).

Les quatres provinces les plus affectées par le nuage de cendre sont La Pampa, Río Negro, Neuquén et le Chubut.

Vue mercredi 07 mai 2008
Vue satellite mercredi 07 mai 2008. Emplacement volcan, Esquel, Trelew et Puerto Madryn. Le nuage se déplace plein Est.

Vue satellite vendredi 09 mai 2008
Vue satellite ce matin vendredi 09 mai 2008. Le nuage se déplace maintenant en directon Nord-est. Ce qui affecte maintenant les provinces de la Pampa et de Buenos Aires.

Coté Argentine, la zone la plus "difficile" reste la zone Esquel - Trevelin ainsi que El Bolson (dans une moindre mesure). Dans la matinée (vendredi) une légère pluie s'est abattu sur Esquel, mélangeant la cendre à l'eau pour donner une sorte de boue. Le nettoyage de cette ville avait pourtant bien commencée, mais une nouvelle eruption vers midi a une nouvelle fois déplacé des cendres dans un axe nord-est (zone la plus affecté par les nouvelles cendre : Secteur compris entre Esquel et El Bolson).
cette nuit (vendredi-samedi) doivent arriver sur place cinq camions aspirateur pour éliminer le plus gros, mais l'activité volcanique ne permet pas de nettoyer une fois pour toute les nouveaux dépots de cendre. 
Le gouverneur du Chubut, Mario Das Neves, n'a toujours pas décreté au bout d'une semaine l'evacuation de Esquel, pourtant 70% des élèves ne se presentent pas dans les collèges (ouverts) et le taux de personnes affectées par les irritations augmente.

Tout les autres articles sur le même sujet :

- 06 mai 2008 : Explosion du Chaiten.
- 07 mai 2008 : Situation Chaiten 07/05/08.
- 08 mai 2008 :
Situation Chaiten 08/05/08.
- 09 mai 2008 : Situation Chaitén 09/05/08.
- 09 mai 2008 :
Vidéos chiliennes et argentines de la situation.
- 14 mai 2008 : Situation du volcan Chaiten
- 13 juin 2008 : Le volcan Chaiten se réveille à nouveau. 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 12 - Chili
commenter cet article
8 mai 2008 4 08 /05 /mai /2008 14:29
Situation dans la zone du Chaiten en ce jeudi 08 mai 2008

D'après les autorités chilienne , on attendrait aujourd'hui une quatrième explosion.


Gendarmes sur la route 40 à Esquel (Argentine) (photo mercredi 07 mai 2008).

Coté Argentine :

C'est maintenant sur 90 Km à l'interieur de l'Argentine (par rapport au volcan), que les argentins doivent vivre avec les cendres. On essaye de mener une vie normale, les écoles ont d'ailleurs réouvert hier (mercredi) dans la zone de Esquel-Trevellin mais la moitié des parents ont refusé d'y envoyer leurs enfants. Il faut dire que les autorités du Chubut sont "tres confiantes" puisque d'apres eux il n'y a aucune contamination de l'air ni de l'eau. En tout cas, cela n'empeche pas de voir tout le personnel militaire et civil avec des masques ("barbijos"). Beaucoup d'enfants ont maintenant les yeux irrités, mais le gouvernement provincial n'a toujours pas demandé l'evacuation de la zone. On se demande pourquoi ?


Sortie d'école à Esquel ( Photo mercredi 07 mai 2008).

Voila les quelques recomandations faites par la municipalité de Esquel :

- Ne pas utiliser les voitures sauf en cas d'extreme necessité
- Jeter en grande quantité de l'eau dans les patios et caniveaux, puisque les cendres ont tendance à boucher les evacuations.
- Ne pas laisser secher le linge a l'exterieur.
- Calfeutrer toutes les passages d'air autour des fenetres et des portes.

Les habitants de Esquel sont inquiets et se sont auto-convoqués hier soir pour demander à la municipalité de faire une etude sur la qualité de l'eau. Ils ont des doutes sur sa potabilité.

La visibilité dans la zone est tres faible, et il est tres difficile de rouler de nuit, d'ailleurs les 5 compagnies de bus reliant cette ville ont suspendu leurs liaisons. L'aerodrome a été reouvert, mais aucun vol commercial n'y est programmé. Les cendres accumulées s'envolent au premier coup de vent et renforce en permanence cette sensation de brouillard permanent.

Sur les autres destinations de cette region affectée (qui s'elargit au fil des jours), Aerolineas et Austral ont suspendu hier mercredi 07 mai 2008 les vols en directions des villes de Trelew, Neuquén, Bariloche, Viedma, Mar del Plata et Bahía Blanca. Le sud de la province de Buenos Aires commence donc par etre affecté par ce brouillard etrange.


Nettoyage de cheval a El Bolson (Photo mercredi 07 mai 2008).

Depuis hier mercredi 07 mai, les cendre sont arrivées sur le sud de la province de Buenos Aires. Au petit matin elles ont tombées sur les villes de Bahia Blanca et de Carmen de Patagones. A midi venait le tour de Mar del Plata.
Pour les habitants de Bahia Blanca ce n'est pas la premiere fois qu'ils voient des cendres sur leurs voitures et leurs trottoirs, puisqu'en 1991 ils avaient déjà recu les cendres du volcan Hudson. Pour le moemnt les autorités du gouvernement de la province de Buenos Aires a demandé aux techniciens de OPDS (Organismo Provincial para el Desarrollo Sustentable) d'evaluer les risques pour la population.

Coté Chili.

On fait déjà les comptes sur le cout de la mobilisation pour l'evacuation des 8.000 habitants de Chaiten et leur reinstallation sur Puerto Montt et Chiloe. Les autoritñe chilienne arrivent a un chiffre de 5 milliards de CLP (pesos chiliens) soit un peu plus de 7.000.000 Eur. rien que pour le premier mois.
Apres Chaiten, les communes de Futaleufu et de Palena.

Futaleufu (Photo mercredi 07 mai 2008)


Les derniers evacués de Futaleufu

Le QG de la ONEMI (Oficina Nacional de Emergencia) pour raison de sécurité s'est déplacé de Chaiten pour venir s'installer à Palena. Les carabiniers ont du faire usage hier de la force pour deloger les derniers 16 recalcitrants de Chaiten qui refusaient toujours de partir.

Autres articles sur le même sujet :

- Mardi 06 mai 2008 :
Explosion du Chaiten.
- Mercredi 07 mai 2008 : Situation Chaiten 07/05/08.
- Jeudi 08 mai 2008 :
Situation Chaiten 08/05/08.
- Vendredi 09 mai 2008 : Situation Chaitén 09/05/08.

N'hésitez pas à ajouter
vos commentaires.

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 12 - Chili
commenter cet article
7 mai 2008 3 07 /05 /mai /2008 16:21

El Chaiten : Situation mercredi 07 mai 2008.

Explosion volcan Chaiten
Photo : Ville de Chaiten mardi 06 mai 2008.

On peut dire qu' à cette heure tous les civils de la zone de la commune de Chaitén et Futaleufú ont été déplacés soit sur Puerto Montt soit sur l'ile de Chiloe.
Le volcan a explosé deux fois pendant la journée du mardi 06 mai 2008, et les autorités chiliennes ont décidé d'évacuer tous les habitants mais aussi toutes les forces de sécurité dans un rayon de 30 km autour du volcan.

  Premiere page du Mercurio du 07 mai 2008
A gauche, première page du Mercurio chilien ce matin.
Photo de droite colonne de fumée et de cendre s'élevant jusqu' à 30.000 m. Photo de gauche, vue satellite NOAA 17 de la zone à 09h36 (h.chili) 15h36 (h.Paris) hier mardi 06 mai 2008.

Pour agrandir la page cliquez sur :
http://www.mer.cl/modulos/catalogo/Paginas/2008/05/07/MERSTPP001AA0705.htm

Coté argentin : Les villes les plus affectées sont Esquel et Trevellin ou les collèges ont été fermés depuis vendredi dernier, quelques habitants sont partis, mais ces deux villes sont toujours libres d'accès. Les autorités argentines n'ayant pas decrété une évacuation. Aucun risque de coulée de lave coté argentin, mais le nuage toxique se déplace toujours plein est, donc coté Argentine. On attend même aujourd'hui quelques cendres dans le sud de la province de Buenos Aires du coté de Bahia Blanca (à plus de 1.500 km du volcan)

Voir photos sur : http://www.mer.cl/modulos/catalogo/Paginas/2008/05/07/MERSTCT016AA0705.htm

Explosion volcan Chaiten
Photo satellite de la Patagonie argentine. On voit très bien le nuage partir des Andes et s'étaler sur le Rio Negro, le Chubut, et se perdre au dessus de l'Ocean Atlantique.

A lire en espagnol bon article sur la Nacion : http://www.lanacion.com.ar/informaciongeneral/nota.asp?nota_id=1010370


Autres articles sur le même sujet :

- Mardi 06 mai 2008 : Explosion du Chaiten.
- Mercredi 07 mai 2008 : Situation Chaiten 07/05/08.
- Jeudi 08 mai 2008 : Situation Chaiten 08/05/08.
- Vendredi 09 mai 2008 : Situation Chaitén 09/05/08.

N'hésitez pas à ajouter vos commentaires.

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 12 - Chili
commenter cet article
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 17:20
Mise à jour : vendredi 09 mai 2008.

Chaitén vendredi 02 mai 2008Les Eruptions du Volcan Chaitén

- 1ère explosion : vendredi 02 mai 2008
- 2ème explosion : mardi 06 mai 08h00 (14h00 h.Paris)
- 3ème explosion : mardi 06 mai 14h58 (20h58 h.Paris)
- 4ème explosion : vendredi 09 mai 12h00.
Heure.fra = Heure.Cl + 6.

Pour lire les autres articles concernant le volcan Chaitén, cliquez sur :
- Mardi 06 mai 2008 : Explosion du Chaiten.
- Mercredi 07 mai 2008 : Situation Chaiten 07/05/08.
- Jeudi 08 mai 2008 :
Situation Chaiten 08/05/08.
- Vendredi 09 mai 2008 : Situation Chaitén 09/05/08.

Début du dossier consacré aux éruptions du Volcan Chaitén. Vous pouvez trouver en fin de page, la liste totale de tous les articles sur le sujet.

N.B : Une petite entorse au Petit Herge Argentine pour parler un peu du Chili et plus specifiquement du Chaiten.
Comme l'évenement est (il faut bien le reconnaitre) spectaculaire, les medias etrangers en ont parlé. En passant, au sujet du reportage diffusé par France 2 au journal de 20h il y a quelques jours, sur les multiples heures d'images diffusées par les televisions chiliennes et argentines sur le sujet, seulement quelques secondes sur France 2 avec en gros plan, une mère et sa fille evacuées sur l'ile de Chiloe et pleurant à grosses larmes. (Ca c'est de l'info !). De plus toujours pendant ces quelques seconde en voix off : " les habitants ont été evacués pour des raisons de securité par la mer et non pas la route"...ca c'est aussi de l'info quand on sait que la localité chilienne de El Chaiten (meme nom que le volcan) n'est relié au reste du Chili que par les voies maritimes. (il n'y a pas de routes avec le reste du Chili).
Bref, je termine là. la parenthèse, et c'est avec plaisir que j'offrirai à la redaction de France 2, une carte du Chili (dédicacé) lors de mon prochain passage à Paris.

Esquel (Chubut)   

Photo : Des cendres sur Esquel (Province du Chubut) depuis vendredi.

Vendredi première explosion, c'est la région des volcans, plusieurs centaines, et en général tous les 10 ans, il y en a un qui se réveille. Cette fois ci, c'etait au tour du Chaitén. Il parrait qu'il s'était endormi quelques 9.000 ans (d'autres avancent 7.000 ans), il était donc temps, qu'il se réveilla.
Les 8.000 habitants de la localité de El Chaiten (vieux habitués de séismes quotidiens) ont donc ce vendredi été invités par les autorités chiliennes a quitté maison, meubles, et poules pour se réfugier soit sur l'ile de Chiloe, soit sur Puerto Montt.
Mais ce matin (mardi 06 mai 2008) deuxième explosion et cette fois, la Onemi (Oficina Nacional de Emergencia) a decreter une evacuation totale et obligatoire des 300 derniers recalcitrants trainant leurs pieds pour faire leur sac.

Coté chilien : Un risque de coulée de lave, non pas directement sur la ville de El Chaiten , mais sur des haciendas dispersées dans l'interieur des terres.
Coté argentin . Pas de chance, le vent souffle coté Argentine, donc pollution et pluie de cendre sur les localités de Esquel, Trevelin et autres patelins de la regions. Je dirai meme que les risques majeures sont plus a attendre de ce coté de la frontiere. Pollution des cours d'eau, faune, flore et animaux domestiques en premiere ligne. Dommage pour tous ces parcs naturels nationaux le long de la cordilliere des Andes.
Comme chacun sait (depuis Chernobyl) qu'un nuage ne s'arrete ni à une frontière nationale ou provinciale, dans les prochaines heures, on attend des retombées de cendre dans les provinces de Rio Negro, Chubut, Neuquen, La Pampa et même l'extreme est de la province de Buenos Aires.

Pour les hispanophones (et philes), je vous invite à lire les dernières nouvelles dans le quotidien chilien El Mercurio : www.emol.com

Village de Futaleufú ce 06 mai 2008Photo : Futalefeu (Chili) sous les cendres ce matin.

Les évènements entre 08h du matin et 15h00 ce mardi 06 mai 2008.
Depuis ce matin 08h00 (heure de Santiago) (14h Paris), les dernieres minutes en espagnol (+ résumé en français). Heure de Santiago, rajouter 6 heures pour h.Paris.


08:00.- La actividad volcánica del Chiatén aumenta considerablemente, por lo que se pone en marcha los planes de emergencia. (augmentation de l'activité volcanique)

09:11.- El gobernador de Palena, Fernando Águila, asegura que desde el cráter del volcán comenzó a salir lava, por lo que la situación se vuelve altamente peligrosa. (Debut de coulée de lave)

09:28.-
La Presidenta Michelle Bachelet confirmó esta mañana que se decretó la orden de evacuar completamente la zona de Chaitén, debido a la erupción del volcán del mismo nombre, distante a sólo 10 kilómetros de esa localidad del sur del país. (La presidente decrete l'evacuation totale de El Chaiten)

09:42.-
A esta hora están reunidos en la Onemi la directora de la entidad junto a un equipo especializado para definir cómo se va a desarrollar el plan de emergencia para la localidad.

09:45.- Carabineros sobrevolará la comuna de Chaitén para determinar si aún quedan personas que se resistan a la evacuación, mientras al embarcadero de la comuna llegan cada vez más zodiac y lanchas para que los vecinos dejen el poblado.

09:50.- Pese a que las autoridades han insistido en que la situación es altamente peligrosa para los habitantes de Chaitén, aún hay personas que se niegan a abandonar sus casas y sus animales, pese a que en la zona ya no hay agua.

09:52.- El ministro vocero de Gobierno, Francisco Vidal, asegura que la situación en Futaleufú (a 140 km del volcán) no es tan preocupante como en Chaitén, que está a sólo 10 kilómetros.

09:55.- Rodrigo Rojas, jefe de protección civil de la Onemi, destaca que aún no se tiene claridad sobre la emanación de lava, aunque destacó que la situación es muy peligrosa para las cerca de 250 personas -de los cuales sólo 100 son civiles-que permanecen en Chaitén. (encore 250 personnes a El Chaiten)

10:00.-
El sargento Luis Carreño aseguró que aún no saben en qué condiciones deberán dejar las dependencias de la institución. Además, explicó que pese a que pueden tratar de convencer a las personas para que dejen la localidad, ellos no tienen las facultades para obligarlos.

10:03.- El jefe de emergencia de la Onemi, que se encuentra en Futaleufú, destaca que geólogos y vulcanólogos del Sernageomin evalúan en terreno si la lava que podría salir del volcán Chaitén se podría dirigir hacia esta comuna o hacia la zona de caleta Chana. (Onemi installé a Futaleufú).

10:05.-
El intendente de la Región de Los Lagos, Sergio Galilea, quien se encuentra en Futaleufú, asegura que aún no se puede asegurar que haya salido lava desde el volcán. (Toujours aucune info concernant une coulée de lave possible)

10:07.-
Las personas que se encuentran en Futaleufú y que van a ser evacuadas vía terrestre por Argentina, comienzan a subirse a los ocho buses que se han dispuesto para la tarea. Llegarán hasta Osorno por territorio trasandino. (Debut de l'evacuation de la petite localité de Futaleufú par bus sur route de ripio vers l'Argentine)

10:09.-
Francisco Vidal precisa que la Mandataria habló de material incandescente y no de lava, pero enfatizó que lo importante es que no se pierda ninguna vida humana en este reinicio de la actividad del volcán.

10:11.- El gobernador de la provincia de Palena asegura que de acuerdo con el último informe del Sernageomin la actividad del volcán ha disminuido y que no existe emanación de lava, sólo flujos piroclásticos. (Diminution de l'activité volcanique, toujours pas de coulée de lave).

10:14.-
La isla de Talcán será el nuevo centro de operaciones tanto de autoridades como de periodistas para seguir el desarrollo de la actividad volcánica. (Oneni demenage de Futaleufu pour s'instaler sur l'ile de Talcán)

10:16.-
Entre las más de 1.500 personas que se encuentran en Puerto Montt, que abandonaron Chaitén en los días previos, existe gran preocupación, ya que muchos de ellos tienen familiares o conocidos que aún permanecen en dicha comuna. (1500 personnes evacués de El Chaiten sont a Puerto Montt)

10:20.-
El mayor de Carabineros Mauricio González asegura que la situación en Chaitén no es "tan terrible", destacando que la evacuación total es "una medida preventiva" y anticipó que si la situación se mantiene como está hasta ahora, ellos permanecerán en la zona.

10:27.- La ministra de Agricultura, Marigen Hornkohl, que se encuentra en Palena, aseguró que está evaluando la posibilidad de regresar a Chaitén y llamó a las personas que poseen ganado a que estén tranquilos porque el Gobierno colaborará en reponer todos los animales que se pierdan. (on recherche le betail resté a El chaiten pour le regrouper et le securiser)

10:34.-
El general Alejandro Crestá, jefe de la Décima Zona de Carabineros, destacó que sobrevoló el volcán y que a esta hora la altura de la columna de cenizas ha disminuido a cerca de dos kilómetros.

10:35.- La versión oficial de la Onemi es que no se ha registrado emanación de lava, pese a que en Chaitén se ha dicho extraoficialmente que ya hay presencia de ésta. (officiellement pas de coulee de lave)

10:36.- Dos lanchas que estaban dispuestas en Chaitén para evacuar a las personas que aún permanecen en dicha comuna ya zarparon. Diversos buques y algunos zodiacs aún están en el puerto de la localidad a la espera de que más personas se dispongan a salir.

10:42.- Un sobrevuelo realizado por el general de la FACh Hugo Peña Leiva, a través de un helicóptero, confirmó que efectivamente salió lava, aunque precisó que está estancada en el cráter del volcán. Asimismo, aseguró que la actividad del Chaitén ha vuelto a tomar fuerza con grandes emanaciones, según informó TVN. (Finalement on toruve une coulée de lave).

10:48. -
Desde Futaleufú informan que ya tienen cinco buses llenos de personas y que están esperando que el sexto tenga toda su capacidad para comenzar el viaje hasta Osorno por territorio argentino. Dos buses permanecerán en la localidad hasta las ocho o nueve de la noche. (6 bus de Futaleufú prets a partir via l'Argentine vers Osorno)

10:52.-
Según destacó el intendente Sergio Galilea, el diámetro del cráter aumentó a cerca de 800 metros, por lo que ésta podría ser la razón de la espectacularidad de la erupción. (le cratere s'est elargi a 800m)

11:00.-
Un reportero de TVN pudo escuchar, a través de conversaciones radiales de la Armada, que se ha confirmado la presencia de lava en la parte superior del volcán, la cual no ha escurrido, sino que se ha quedado en el cráter.

11:07.- Más de 100 personas ya se encuentran al interior de los buques de la Armada que están dispuestos en las cercanías de Chaitén para que puedan evacuar la localidad. Están a la espera de que se de la orden para zarpar.

11:11.- Cinco buses con 255 personas partieron desde Futaleufú camino a Argentina, para luego llegar a Osorno, en el marco de la evacuación programa para los vecinos que aún se encontraban en el lugar. (les bus sont partis de Futaleufu)

11:15.-
La Armada ha dispuesto diversos medios para realizar la evacuación de emergencia de las personas que aún permanecen en la zona de Chaitén. Hasta ahí ya han llegado el AP "Aquiles", el BMS "Merino", el BMD "Cirujano Videla" y las LSG "Puerto Montt" y "Aysén". Además, ya zarparon hacia el lugar el BRS "Slight" así como del PSG "Micalvi" y la M/N "Pincoya". (les differents bateaux de la marines chiliennes sur le terrain)

11:26.-
Se estima que aún quedan cerca de 40 civiles en los sectores rurales aledaños a Chaitén, donde además permanecen 54 carabineros y 45 integrantes de Ejército trabajan en la evacuación de estas personas. (encore 40 civils sur El Chaiten)

11:32.-
De acuerdo con el ingeniero agrónomo de la Universidad de Chile, Wilfredo Vera, el suelo de la zona "ya está perdido" para cualquier actividad productiva. (les ingenieurs agronomes de l'Université du Chili, declarent que le terrain autour de la localité de El Chaiten est deja considéré comme agricolement improductive apres l'eruption de vendredi et de ce matin)

11:37.-
Hasta ahora en Chaitén no se han escuchado nuevos estruendos ni se han sentido movimientos telúricos que den cuenta del aumento de la actividad del volcán. (augmentation de l'activité seismique de la zone)

11:48.-
Sismólogos del Sernageomin están a bordo del buque Merino -que está en la bahía de Chaitén- para seguir desde allí el monitoreo permanente de la actividad del volcán a través de las tres estaciones móviles que han dispuesto para esta labor.

11:52.- Los buques de la Armada, que ya tienen 145 personas a bordo, están a la espera de que se les de la orden de zarpar para partir rumbo a Castro, que es su destino más probable.

12:00. L'explosion de ce matin a projeté des roches à 20 km du volcan.
-
De acuerdo con las últimas informaciones proporcionadas por TVN, la violenta erupción del volcán habría arrojado rocas hasta 20 kilómetros de distancia.

12:03. Un seul bateau encore à quai à Chaiten pour attendre les derniers membres des forces armes chiliennes.
-
Se informó que el buque "Aquiles" se quedará en Chaitén a la espera de que los últimos Carabineros y miembros de la Fuerzas Armadas abandonen la comuna.

12:08. D'après le vulcanologue Luis Lara, il y a deux options, soit une éruption encore plus importante, soit une éruption plus faible qui dans ce cas boucherait la colonne d'évacuation
-
El vulcanólogo del Sernageomin, Luis Lara, aseguró que lo de esta mañana fue un "recrudecimiento" de la actividad volcánica y aseguró que ésta no se debería mantener por mucho tiempo, teniendo dos opciones: una erupción con mayor fuerza o que se provoque una erupción que genere un colapso total de la columna.

12:19.-
El ministro del Interior, Edmundo Pérez Yoma, encabeza en la Onemi una reunión donde se están estudiando los últimos antecedentes que se tienen respecto a la erupción de Chaitén.

12:24.- El coordinador del equipo de la Onemi que está en Chaitén, Juan Piedra, sostuvo que el proceso de evacuación se ha desarrollado sin mayores complicaciones y en un ambiente de relativa tranquilidad.

12:34. Alerte jaune pour les localités de Cisnes et de Lago verde.
-
Luego de una reunión del Comité de Emergencia Regional, convocado por la Intendenta de Aisén (s) Ximena Órdenes, se decretó alerta amarilla preventiva para las comunas de Cisnes y Lago Verde.

12:43. Les vols commerciaux dans la regions sont supendus tout comme les écoles et colleges.
-
Varias ciudades cordilleranas de Argentina permanecen cubiertas de cenizas por la erupción del volcán Chaitén, lo que obligó a extender la suspensión de los vuelos comerciales a la región y las actividades en las escuelas. En este sentido, autoridades de la provincia de Chubut reforzaron la recomendación de no transitar por las calles ni carreteras de la zona afectada, y aclararon que las cenizas no son tóxicas.

12:52. La ville de Chaiten est enfin vide, les derniers habitants sont a bord du "Merino" en route pour la ville de Castro sur l'ile de Chiloe.
-
Chaitén se quedó sin población civil, ya que toda la población ya se encuentra a bordo del buque Merino, con la finalidad de que éste sea el que zarpe rumbo a Castro cuando se de la orden.

Panache de cendre vu depuis Puerto MonttPhoto : Vue de la colonne de cendres toxiques depuis l'aeroport de Puerto Montt.

13:00. Restent seuls à Chaiten des effectifs des forces armées et carabiniers qui sont en mesure de s'auto-évacuer en cas de coulée de lave.
-
De acuerdo con lo estipulado por las autoridades, en Chaitén sólo se quedarán efectivos de la Armada, de Carabineros y personal del Ejército, quienes contarán con todos los medios necesarios para realizar una rápida evacuación en caso de que comience emanar lava del volcán.

13:03.- A través de un proyecto de acuerdo ingresado esta mañana en la Cámara Baja, el diputado por Chiloé y Palena, Gabriel Ascencio, solicitó -junto al parlamentario UDI Claudio Alvarado y a los jefes de comités de todas las bancadas- la "moratoria de compra y venta de terrenos en la zona afectada, con el objetivo de evitar la especulación".

13:09. A Futaleufú, deux derniers bus sont encore sur place pour evacuer les derniers habitants pendnat l'apres midi.
-
En Futaleufú, donde vuelve a caer gran cantidad de cenizas, aún permanecen dos buses a la espera de que en el transcurso de la tarde los habitantes de la localidad quieran evacuar la zona. En horas de las mañana ya partieron hacia Osorno, pero a través de Argentina, cinco buses con ancianos, adultos y algunos niños.

13:16.- Dentro de las próximas horas se espera en Chaitén la llegada de dos embarcaciones de la Armada (La Pincoya y El Colono), las cuales llevarán pertrechos para Futaleufú, que serán transportados por tierra una vez que lleguen hasta la comuna que se encuentra a sólo 10 kilómetros del volcán que lleva su nombre.

13:20. D'apres les specialistes du Sernageomin, il n'y a pas de coulée de lave.
-
Especialistas del Sernageomin descartaron que desde el volcán haya salido lava, asegurando que las observaciones -que han realizado a través de sobrevuelos hasta las 10:30 horas de hoy- no han entregado evidencias de la presencia de este material.

13:24. Le ministre de l'interieur (chilien) Edmundo Perez Yoma déclare après une réunion avec le personel de la Onemi que l'ordre a été donné dans un rayon de 30 km autour de Chaiten d'evacuer tout civil et personnel de l'armée.
-
Pese a que en Chaitén las autoridades habían asegurado que permanecerían algunos carabineros y personal de la Armada y del Ejército, el ministro del Interior Edmundo Pérez Yoma, al salir de una reunión que sostuvo en la Onemi, aseguró que se ha dado la orden de que dicha comuna sea evacuada por completo en un radio de 30 kilómetros, lo que incluye tanto a los civiles como al personal antes mencionado.

13:27. Depuis 48 h, la qualité du sol, air et eau de la zone Chaiten et Futaleufu a empiré.
-
El grupo de expertos que se encuentra monitoreando desde el domingo la calidad del aire, el agua y el suelo en la zona de Chaitén y Futaleufú, entregó un segundo informe en el que aseguran que la situación en esta última localidad empeoró.

13:35. Les navires "Cirujano Videla" et "Aquilkes" reste en rade devant Chaiten.
-
La Armada determinó que los buques "Cirujano Videla" y "Aquiles" se mantengan -hasta nuevo aviso- cerca de la bahía de Chaitén, pese a que ya se decretó la salida de los civiles y de todo el personal de Carabineros, la Armada y el Ejército.

13:41. Finalement le personnel militaire encore sur place a Chaiten quitera la zone par voie terrestre vers le sud pour rester aux abords.
-
De acuerdo a lo que se ha informado desde Chaitén, el personal de Carabineros, la Armada y el Ejército que aún permanece en la zona se retirará de la localidad por vía terrestre.

13:48.- El ministro del Interior, Edmundo Pérez Yoma, se retiró hace algunos minutos de las dependencias de la Onemi, luego de estar reunido cerca de una hora con diversos especialistas.

13:56. A Santa Lucia, autre localité proche de Chaiten, restent encore 250 civils et 23 militaires.
 -
En Santa Lucía, una de las zonas pobladas más cercana a Chaitén, aún quedan 250 civiles y 23 militares que no han sido evacuados. Éstos cuentan con un camino habilitado hacia el sector de La Junta, situado en la Región de Aisén.
Ville de Chaitén ce 06 mai 2008Photo Chaiten ce matin mardi 06 mai 2008.

14:03. D'apres un journaliste de TVN sur place, l'activité du volcan a repris. Des colonnes de cendres toxiques s'elevent à haute altitude.
-
De acuerdo con lo que informa un periodista de TVN que se encuentra en la zona, aparentemente la actividad del volcán se ha reactivado, ya que la columna de cenizas tóxicas ha crecido y alcanza gran altura.

14:06. Restent uniquement a Chaiten, 50 carabiniers.
-
50 carabineros permanecen en Chaitén a la espera de la orden para abandonar la localidad, que ya casi se encuentra si habitantes.

14:13. Apres la pluie de cette nuit sur Futaleufú qui a laver la ville, la seconde explosion de ce matin a recouvert de nouveau la ville de cendres toxiques.
-
Pese a que Futaleufú había recuperado parte de sus colores tras la lluvia que anoche cayó copiosamente, el gris panorama que cubrió casas y calles volvió a apoderarse de la localidad, ya que producto de la reactivación de la erupción del volcán Chaitén comenzó a caer nuevamente gran cantidad de cenizas tóxicas.

14:22. D'apres les images satellite, les colonne de cendre s'elevent jusqu'à une altitude de 30.000 m. et arrivent jusqu'à la cote atlantique argentine.
-
Según se puede ver en las imágenes satelitales, la columna de cenizas, que en su momento más crítico alcanzó 30 kilómetros de altura, ya llegó hasta la costa atlántica de Argentina.

14:30. 25 personnes du village de Santa Barbara situé a 9 km de Chaiten refusent d'evacuer.
-
De acuerdo con radio Cooperativa, cerca de 25 personas que residen en el pueblo de Santa Bárbara, a nueve kilómetros de Chaitén, se rehúsan a abandonar la zona.

14:41. Le ferry "Colono" vient de quitter Chaiten avec quelques voitures pour l'ile de Chiloe.
-
El transbordador "Colono" ya zarpó desde Chaitén, transportando algunos vehículos que estaban en dicha comuna. Su destino es la isla de Chiloé.

14:50. Le navire "Merino" est toujours en quai de Chaiten avec 150 civils n'a aps encore recu l'ordre d'amarrer.
-
Aún no se ha emitido la orden para que el buque "Merino" de la Armada zarpe de Chaitén rumbo a Castro con cerca de 150 habitantes de la localidad que fueron evacuados. Además, en él hay personal del Ejército y de la Armada.


14:58. NOUVELLE ERUPTION bien plus puissante que celle de ce matin, les colonnes de cendres toxiques sont chaque fois plus importantes.
-
Una nueva erupción, más fuerte que la registrada a primera hora de esta mañana, comenzó a sentirse hace instantes en Chaitén, mientras la columna de cenizas tóxicas que sale del volcán es cada vez más grande.

Autres articles sur le même sujet :

- Mardi 06 mai 2008 : Explosion du Chaiten.
- Mercredi 07 mai 2008 : Situation Chaiten 07/05/08.
- Jeudi 08 mai 2008 :
Situation Chaiten 08/05/08.
- Vendredi 09 mai 2008 : Situation Chaitén 09/05/08.

Vous pouvez ajouter vos commentaires !

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 12 - Chili
commenter cet article

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 août 2017

L'Euro est à

↑ 20,65 ARS

L'USD est à

↑ 17,15 ARS