30 janvier 2016 6 30 /01 /janvier /2016 15:15

Mise à jour : 30 janvier 2016.(Première édition). Catégorie : Actualité et Société

Situation du change parallèle en 2016 :

 

Vous n’ignorez surement pas que le 10 décembre 2015, un nouveau président a assumé ses fonctions en Argentine, Mauricio Macri. Sa tache est grande, et sans vouloir faire de politique dans cet article, le voilà à la tête d’un pays qu’il va falloir relancer après 13 ans de « kirchnérisme ». En plus de devoir nettoyer le pays d’une corruption qui était devenu le modèle (refonte de la police fédérale), il doit prendre des mesures économiques et en premier lieu assainir au plus vite les bases financières et stabiliser sa propre monnaie : le peso ! 

Nous voilà donc au sein du sujet qui vous intéresse : Que devient le peso ?

Début décembre 2015, toujours deux manières de calculer la monnaie, d’un coté le cours officiel, sous évalué autour de 1 USD = 9,65 ARS (pesos), et un cours parallèle proche de 1 USD =  15 ARS (pesos) lors du deuxième tour des présidentielles. Il va s’en dire que toutes les restrictions concernant le change pour les argentins voulant acheter des euros ou des dollars (depuis novembre 2011) avaient fait grimper le cours parallèle, et le cours officiel était devenu purement caduque, puisque tout le monde calculait même les prix de reviens sur le parallèle. Seuls les touristes étrangers peu informés retiraient encore de l’argent des distributeurs ou payaient allégrement leurs achats avec leurs cartes VISA en se faisant donc débiter naïvement leur compte en euros au taux de change officiel (une folie !).

Avec l’arrivée de Mauricio Macri à la tête du pays à la mi décembre et sa décision de faire disparaitre le taux de change parallèle le plus rapidement possible, on a alors cru (et moi aussi) que le taux parallèle connaissait ses derniers jours.

Il est vrai que  le 17 décembre au matin, la décision fut donnée de dévaluer le peso officiellement de 1 USD = 9,73 ARS à 1 USD = 13,75 ARS. Une bombe ? On s’y attendait bien sur, donc le peso officiel au niveau du peso parallèle ? Si les deux cours ont la même valeur, et si Macri autorise aussi les Argentins (sans demande d’autorisation auprès du fisc) de pouvoir acheter librement EUR et USD, alors à quoi sert le taux parallèle ?

Voila les questions que même les argentins se posèrent la semaine antérieure à Noel.

Mais voila….. Le parallèle résista !  Il n’a pas disparu, il est toujours la, bien entendu il a terriblement maigri pour se maintenir juste au dessus du cours officiel, mais il existe encore !

 

Photos : La nouvelle serie de billets, le 100, le 50 et le tout nouveau 5 pesos qui ne sert pas à grand chose (pour les collectionneurs) 

Pourquoi un cours parallèle, alors que l’officiel est libre ?

Voila une bonne question ! Ne pensez pas que le marché c’est avant tout vous (les touristes étrangers) qui le maintenaient en vendant USD ou EUR contre ARS, mais surtout les épargnants argentins qui achètent des USD et des EUR pour maintenir leurs épargnes, et aussi les exportations agricoles qui font entrer des USD, ou les entreprises étrangères qui  exportent en USD leurs bénéfices à l’étranger.

Alors pourquoi un Argentin irait dans une cueva pour acheter des USD plus cher qu’au Banco Nacion ? Tout simplement parce que 33% des Argentins travaillent et gagnent leur argent au noir, et que presque 66 % des autres argentins qui travaillent au blanc ont un second emploi au noir ! Bref tout le monde travaille au noir, et comme au Banco Nacion comme dans les casas de cambio officielles, on doit remplir trois feuilles format A4 avec nom, prénom, adresse, emploi, etc..  On se méfie !  Et on préfère donc aller acheter des USD ou des EUR plus cher mais de façon anonyme !

Comme les « cuevas » ont donc vendu des USD et des EUR plus chers que le Banco Nacion, il est donc aussi évident que ces mêmes cuevas achètent vos EUR ou vos USD plus chers que le Banco Nacion …. Donc le marché parallèle existe encore !

Apres petite enquête de ma part, les Argentins ont le plus le droit d’acheter que 500 USD par mois, donc ce qui poussent aussi ceux qui veulent acheter plus dans les bras des « cuevas », ce qui les alimentent donc encore plus. Et quand à vous pauvres touristes étrangers vous avez le doit de vendre vos USD aux banques officielles (donc au taux offciel) pour une quantité maximale de 2500 USD (en janvier 2016) lors de vos 90 jours légaux dans le pays. Ce qui fait peu aussi surtout si vous avez décidé de passer 90 jours en Patagonie !  Bref vous voulez changer 5000 euros, vous vous tournez aussi dans les cuevas et le change parallèle !

Pour effacer totalement le change parallèle, il faudrait lever toutes les montants minimums et maximums et aussi ne plus demander les passeports et cartes d’identités pour chaque transaction.

L’officiel n’est donc pas si libre que ça ! Et comme le système n’est pas près de changer, le change parallèle va vivre encore longtemps !

En février 2016, faut-il donc passer par le parallèle ou par l’officiel ?

Il est vrai que la différence entre les deux cours n’est plus aussi importante qu’avant, à première vue passer par le parallèle n’est plus très excitant comme avant !

La différence entre les deux cours fluctue (très vite même dans une même journée) entre 0,00 et 0,50 ARS de plus !

Alors bof pour le change parallèle ?

Oui et non sur le papier, mais voila qu’un seconde variable vient entrer en jeu : le maudit distributeur ! Vous devez savoir aussi qu’il y a des restrictions pour les cartes Visa (et autres) étrangères qui vous bloquent dans vos retraits à 1000, 1500, 2000 pesos par retrait ! (J’attends tous vos commentaires la dessus, montant maximum que vous avez eu, type de carte, réseau Link ou Banelco, ville, et date… ca peut aider les autres, surtout que les infos changent très vite).

J’ai toujours essayé de comprendre la logique à la somme maximale de retrait et je n’y suis jamais arrivé, avec certaines cartes vous êtes bloqués a 1000 pesos ! ??? ! Vous avez beau avoir la Gold, avec un montant de 50.000 euros à sortir par semaine au Burundi ou au Népal, vous serez tout de même bloqué en Argentine a 1000 pesos, alors qu’une autre personne avec une carte Visa du Crédit Agricole aura peut être le droit à 2000 pesos.

A savoir aussi, même si votre banque vous annonce toute fière qu’avec la HSBC vous n’aurez pas de commission à chaque retrait, vous vous apercevez pourtant que pour chaque retrait (quelque soit le montant) vous aurez une mauvaise surprise d’une commission de 5 euros sur votre compte. (Empochée en Argentine, soit par l’Etat ou par le réseau des distributeurs Banelco ou Link, autre mystère pour moi). (J’attends aussi vos commentaires et vos expériences a ce sujet depuis décembre 2015).

Ce qui revient à dire que si vous sortez au pire des cas 1000 pesos (soit 1000 /14,50 (taux de change officiel) = 69 euros plus 5 euros de commission = 74 euros. Ca revient en fait à dire que votre véritable taux de change est de 1000 / 74 = 13,51 ARS pour 1 Euro. Bref… nul !

La conclusion est donc : De venir en Argentine (encore et toujours) avec son budget en euros (ou en USD) sur soi et ensuite le changer au fil de vos dépense au cours officiel dans les casas de cambio ou a la banque Nacion ou même dans les cuevas pour gagner un petit plus au parallèle.

Bref la carte Visa ou Mastercard n’est toujours pas à employer en Argentine.

Photo : File d'attente devant une Casa de cambio officielle pour que les Argentins aillent acheter des USD ou des EUR. Photo Décembre 2015.

Pour ce qui est des achats et paiement par carte en Argentine :

Les commerçants n’aiment pas, car ça les oblige à déclarer leur facturation, donc aucun scrupule à annoncer en vitrine, à la caisse ou dans les menus des restaurants, que tout paiement par carte de crédit sera majoré de +10%, +20% ou 30%.  De quoi vous faire comprendre qu’en fait, on ne veut pas de paiement électronique.

Et puis certains n’hésitent plus du tout à afficher : « No se acepta mas tarjeta de credito o de debito ». Quand on est au milieu de nulle part à une station service pour faire le plein ca peut mettre mal à l’aise !

L’Argentine est un pays ou on paye tout cash ! (sinon, ca vous coute plus cher).

 

Photos : Affichette a la porte des boutiques pour indiquer qu'on accepte pas les cartes de crédit ou de débit.

Des distributeurs vides :

Vous n’êtes pas sans savoir que le billet le plus élevé est le billet de 100 pesos qui vaut 6,89 Euros (une fortune !). Nous attendons cette année (promis vers juillet ou aout 2016, des coupures de 200 et 500 pesos) et en 2017, des coupures de 1000 pesos.

En attendant sachez que les distributeurs sont donc remplis de billets de 6,89 euros, et qu’on les remplit 3 ou 4 fois par semaine. Ce qui veut dire que du vendredi soir au lundi matin dans les grandes villes de très nombreux distributeurs sont « fuera de servicio » et si vous avez la bonne idée d’aller chercher de l’argent dans des villages ou il n’y a que 1 ou 2 distributeurs (Cachi, Humahuaca, etc…) si la machine est remplie lundi matin, lundi après midi il n’y plus de billets jusqu’au lundi suivant !

L’Argentine n’est pas un pays qui aime les distributeurs.

 

Photos : Distributeurs en panne pour manque de liquidité à Buenos Aires. 

En conclusion, faisons la synthèse :

 

Conseil 1 : En Argentine, on vient avec son budget en poche même en 2016. En euros ou en USD. Pas beaucoup de différence entre ces deux devises. S’ils vous restent des USD d’un voyage précédent vous les prenez, sinon vous venez avec des euros. Pour les Canadiens et les Suisses, évitez toujours les CAD et les CHF, ils ne sont pas pris au cours international (vous êtes sur de perdre au moins 10 % de la valeur), les trois uniques devises bien échangées sont donc le USD, l’EUR et le BRL (real brésilien, pour ceux qui viennent du Brésil, vous pouvez garder vos BRL pour les changer à Buenos Aires !) 

- Conseil 2 : Il vaut mieux avoir plus que moins, donc venez avec au moins 2500 euros a 3000 euros par couple pour un mois de séjour en Argentine. Si vous ne dépensez pas tout et bien vous repartirez avec !

- Conseil 3 : Comme toujours si c’est pour changer dans les cuevas, il faut avoir des grosses coupures, uniquement les 50, 100, 200 et 500 EUR et uniquement les 50 et 100 USD.

- Conseil 4 : Sur place, vous déciderez si changer a Banco Nacion au taux officiel, ou dans des cuevas au parallèle pour avoir un peu plus. Voila 5 ans que les habitués du pays changent en cuevas, donc je pense que les touristes habitués à ce change continueront  de le faire dans les cuevas. En plus d’avoir un petit plus (entre 0,10 et 0,50 ARS de plus), ca évite surtout les longue files d’attentes (Argentins voulant acheter des EUR et USD) des banques officielles, et les trois feuilles à remplir à chaque fois ça prend du temps (c’est donc aussi pour ca qu’il y a toujours des queues !).

- Conseil 5 : Vous aurez compris, la carte VISA c’est uniquement pour faire joli, vous l’aurez sur vous en cas de coup dur, mais surtout ne l’utilisez jamais !

- Conseil 6 : Le cours le plus bas auquel vous accepter de changer vos USD, EUR ou BRL est celui affiché par Banco Nacion, il change chaque jour et vous le retrouvez sur le site  du Banco Nacion : http://www.bna.com.ar/

Vous pouvez aussi le retrouver sur la colonne de droite de mon site.

- Conseil 7 : Le taux de change parallèle, change très vite, même en fonction de l’heure, de la ville ou de la province, de toute façon n’acceptez pas plus bas que le Banco Nacion. En général entre 0,10 ARS et 0,50 ARS de plus que le taux de Banco Nacion (suivant les jours). Sur la colonne de droite j’indique le « taux Hergé » pour indication d’un taux légèrement supérieur au parallele.

- Conseil 8 : Si vous venez en Argentine pour 10 ou 14 jours, changez en une fois à Buenos Aires avant de quitter la ville. C’est à Buenos Aires que vous aurez le meilleur cours. Si vous venez 3 semaines ou plus, apprenez à changer une fois par semaine (jamais le samedi et dimanche, les banques sont fermées ou alors uniquement au cours parallèle en cuevas). Comme le cours est très fluctuant, jouer tout de même la carte du temps et de la dévaluation qui peuvent vous donner un meilleur cours au fil de plusieurs semaines. Je dis ça pour ceux qui restent même très longtemps (plusieurs mois, stagiaires, étudiants, camping car, etc…)

Enfin : J’attends tous vos commentaires et aussi toutes vos expériences « financières » à travers le pays afin que je complète cet article qui changera très vite, puisque la situation change aussi très vite !

Vérifiez aussi la date de remise à jour de cet article (au dessus de l’article). Si celui-ci est toujours en ligne, c’est que les infos sont toujours d’actualité ! 

 

A lire aussi concernant le sujet dans le Petit Hergé :

      

 

 

Partager cet article

Repost0

Des questions ?

Contactez moi sur :

petitherge@hotmail.com

Recherche Sur Le Site

Cours du Peso Argentin

Euro : 04 février 2021.

Cours officiel : 104 ARS

Cours "parallèle" : 170 ARS