27 juin 2020 6 27 /06 /juin /2020 17:18

Mise à jour : 27 juin 2020. #Buenos Aires

 12 - Les bois de Palermo :

 

En un mot : gigantesque !

Il vaut même mieux être motorisé pour en faire le tour, car en une journée c’est nettement impossible.

Comme son nom l’indique, ce sont les bois du quartier ou du moins tout l’espace du quartier qui n’est pas habité. Cela comprend, les espaces verts, mais aussi par exemple, l’aeroport Newberry (Aeroparque), l’hippodrome de Palermo, le centre de traitement des eaux de AYSA, mais aussi le golf de Palermo et toute une suite d’installations sportives dans le nord du quartier.

La partie la plus fréquentée est naturellement celle placée au sud car plus proche des zones les plus peuplées. C’est aussi la partie la plus connue des touristes.

Si vous n’avez qu’une ou deux journées pour faire le tour des bois de Palermo, cantonnez-vous seulement à cette partie sud.

Photo : Devant le planétarium de Palermo. 

Plan des bois de Palermo

La Partie Sud : 

Donc commençons par cette partie que vous devez forcement avoir déjà visité lors de votre dernier passage à Buenos Aires. Elle réunit le Rosedal (la roseraie) datant de 1914, et qui mérite le détour avec son patio Andalou et son petit pont enjambant un bras d’un lac artificiel. Vous ne pourrez pas vous empêcher de la comparer à la roseraie de Bagatelle. Le jardin japonais qui comme son nom l’indique vous transportera à plusieurs milliers de km de Buenos Aires. Appartenant à une association nippo-argentine, il est parfaitement entretenu et souvent des expositions ou des fêtes japonaises y sont données. Le Paseo de la Infanta installé en arc de cercle accompagnée sous les voies ferrées par son nouveau pôle gastronomique qui ne désemplit le weekend ni en soirée et ni en journée. Le Museo Sivori qui est un musée d’art appartenant à la ville de Buenos Aires et qui propose des expositions temporaires sur des artistes argentins. Le Tennis Club Argentin, qui regroupe une bonne vingtaine de cours et dont le bâtiment principal date de 1913 et vous permet de vous faire croire un moment que vous êtes à Deauville. Le planétarium Galileo Galilei et sa marre aux canards qui contente les plus petits. El Club de los Amigos, qui est certainement le plus important club privé de sports de Buenos Aires pour son nombre de membre, et connu pour son équipe de volley.  

   

Photos : 3 paysages totalement différents dans la partie sud des bois de Palermo. Le Rosedal, le Planetarium et le jardin japonais.   

Du côté du Rio de la Plata :

Toujours au sud, mais sur les berges, vous devez surement déjà connaitre l’aéroport d’Aeroparque (qui occupe 138 hectares à lui seul). Cette surface fut gagnée sur le Rio en 1938 pour en faire un parc de la ville mais Buenos Aires en décida autrement et y fit construire son propre aéroport pour ne pas dépendre de ceux de la province. Il fut inauguré en 1947 et depuis en chantier perpétuel pour agrandissement et modernisation. Les halls se sont agrandis, stationnements, zone cargo, fret, et aussi les abords avec en ce moment (2020) toute la modification de la promenade qui donne sur le rio. D’ailleurs le parc entourant le monument à Christophe Colomb est tout récent et vient d’être inauguré. Tout proche, l’ancien complexe gastronomique et de discothèques Punta Carasco, (haut lieu de la movida dans les années 90-2000) est en total déstructuration pour « restructurer » (mais on ne sait pas encore en quoi). Sporadiquement le lieu sert encore pour des festivals, soirées et autres raves. Le superbe Club de Pescadores (un restaurant) est toujours sur pied malgré le grignotage ces dernières années de la moitié de sa passerelle pour le rejoindre, ce qui atténue l’effet avancée sur pilotis. Et enfin plus au sud le complexe « Centro Costa Salguero » qui est une zone pour les expositions (Style porte de Versailles) et qui au fil de l’année propose une succession de salons et autres foires internationales.

Photo : Le nouveau projet en phase d'achèvement (2020) devant le Terminal d'Aeroparque, la nouvelle promenade et la place de la Statue de Cristobal Colon. 

 

Au nord du bois :

La partie la plus importante et sans transport de locomotion pour la parcourir, vous devrez souffrir.

L’endroit que je préfère se situe le long d’un autre lac (El Lago de Regatas) qui est le plus grand bois. Entouré par le Campo de Golf de la Ciudad. A défaut de ne pas savoir en faire, vous pourrez toujours aller au « café del Golf » (très « comme il faut ») juste à l’entrée. Les autres terrains entourant ce lac sont occupés par de très nombreux clubs de sports, je vous citerez le plus connu : Le Lawn Tenis Club, qui sert aussi de terrain pour tous les compétitions internationales de tennis. Je me souviens il y a quelques années y être allé voir des rencontres de coupe David. Qui sait, renseignez-vous lors de votre passage si vous tombez sur des dates de coupes ! (L’Argentine a remporté sa dernière coupe Davis en 2016).

Enfin dans cette partie nord, figure les énormes installations de la station d’épuration d’eau de la société AYSA, (j’en parle car elles se visitent), et enfin le « clou » des bois de Palermo, l’hippodrome et toutes ses installations. N’hésitez surtout pas à y tenter votre chance, les porteños et les argentins étant tous des aficionados du turf ! Sous les différents gradins de l’hippodrome, vous trouverez de tout pour vous restaurer (Rabieta, Bagatelle, Irineo bar, Tucson, Sport Bar, Batacazo, Kansas, … du pas cher et du plus cher) et aussi pour jouer car s’y trouve aussi le Casino de Palermo (uniquement des bandits-manchots).

Photo : Le Lawn Tennis Club.

Les conseils du Petit Herge :

Comme je l’ai dit auparavant, si c’est votre première visite à Buenos Aires et votre première incursion dans les bois de Palermo, privilégiez la visite du Planetarium, du Rosedal, du Jardin Japonais et allez du côté du Paseo de la Infanta pour vous restaurer après toutes ces découvertes. Ça vous fera déjà une journée bien remplie ! Pour vous y rendre, prenez un taxi qui vous déposera par exemple au « Jardin Japones » pour commencer ! Si vous préférez le métro, descendez à la station « Scalabirni Ortiz » (la plus proche du Jardin japonais), mais il faut encore marcher au moins 1,5 km).

A visiter aussi dans le quartier de Palermo :

      

 

 

Partager cet article

Des questions ?

Contactez moi sur :

petitherge@hotmail.com

Recherche Sur Le Site

Cours du Peso Argentin

Euro : 03 juillet 2020.

Cours officiel : 76 ARS

Cours "bleu" : 120 ARS