16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 16:07

Mise à jour : 16 septembre 2010. Article écrit par Mathilde Arrault.

Un futur rose :

Ils ont traversé la frontière pour se marier : le premier couple homosexuel à profiter de la loi a été chilien. Le 31 juillet, Giorgio Nocentino et Jaime Zapata ont scellé leur union à Mendoza. Bien qu’elle fût promulguée le 22 juillet, la loi n’a été appliquée qu’à partir du 31. Pour se marier à Buenos Aires, il aura fallu donc attendre le lundi 2 août, car aucun mariage civil n’est organisé le week-end. Dans la capitale, Alejandro Vannelli et Ernesto Larresse ont inauguré la tendance. Ils ont organisé une gigantesque fête dans l’Espace Darwin de Palermo. Car comme tous jeunes mariés, les homosexuels d’Argentine ou d’ailleurs consacrent une coquette somme pour célébrer cet évènement.

Article sur le vote de la loi sur le mariage homo en Argentine.(Juillet 2010).

 

La loi des mariages gays, une opportunité économique :

Le registre des mariages à Buenos Aires compte 3 nouvelles inscriptions de couples homosexuels par jour, et la Fédération Argentine des Lesbiennes Gays et Transsexuels (Federacion LGBT) assure que cette tendance va se confirmer dans les mois à venir. Selon une enquête de la Chambre de Commerce Gay et Lesbienne d’Argentine (CCGLAR), 70% des couples homosexuels prévoient de se marier à court terme.

Ça ne fait que quelques semaines que la loi autorisant les mariages gays dans le pays est promulguée, pourtant de nombreuses entreprises offrent déjà de nouveaux services, organisation de fêtes et lunes de miel, pour les jeunes mariés. On compte à Buenos Aires 8 entreprises qui offrent des services qui étaient auparavant réservés aux couples hétérosexuels. La gamme proposée est vaste : figurines à poser sur le gâteau, cartes et présents pour les invités, décorations customisées, la liste est longue. Nuestra Ceremonia est l’une d’entre elles. Javier Gerenstein, le dirigeant, organise des offices religieux supposés être à la hauteur de ceux proposés par les Eglises ou les Temples. Les couples peuvent maintenant se marier dans le civil mais aucune religion ne propose de cérémonies. Le service proposé par Nuestra Ceremonia est une cérémonie qui peut avoir lieu dans une maison à la campagne, sur un yacht ou encore sur une terrasse en ville, selon les vœux des clients. Une autre entreprise, Que lo sepan todos, affiche sur son site web ses principes : « promouvoir une société avec une meilleure d’intégration, plus de tolérance et de diversité ». Programme ambitieux pour une entreprise proposant des cotillons glamours, mais l’intention y est. Gustavo Iennaccaro, quant à lui, dirige une entreprise spécialisée dans le tourisme gay, et son offre « lune de miel » connaît un succès croissant. Les hôtels sélectionnés par l’agence sont gay-friendly, afin qu’il n’y ait aucun malaise lors de l’arrivée des jeunes mariés. Pour garantir cette prestation, des labels indiquant le bon accueil des homosexuels ont été crées, comme à Recife.

Photo : Axel Hotel à Buenos Aires. Premier hotel gay de la ville.

 

L'arrivée des dollars roses :

 

La loi autorise les mariages de couples étrangers, même si ceux-ci ne sont pas reconnus dans leurs pays d’origine. Beaucoup de couples viennent donc se marier en Argentine, et en profite pour y passer leur lune de miel : Buenos Aires figure dorénavant dans la liste des destinations matrimoniales gays mondiales, aux cotés d’Amsterdam et Barcelone. Moins chère, dotée d’une ambiance européenne et d’un fort dynamisme de la vie nocturne et culturelle, Buenos Aires est dite la nouvelle capitale du tourisme gay en Amérique Latine. Une tendance qui réjouit les agences de voyages et complexes hôteliers.

Mais la capitale n’attire pas uniquement les futurs ou jeunes mariés, elle figure parmi le top 10 des destinations gays, rivalisant avec Rio de Janeiro et San Francisco. Le cadre juridique confère une nouvelle image au pays : les gays s’y sentent bienvenus et acceptés. De plus en plus d’entrepreneurs abandonnent leurs préjugés et surfent sur la vague des « dollars roses », en copiant des modèles de réussite européens ou nord américains. Les hôtels, agences immobilières, librairies spécialisées ou encore cavistes exclusivement pour les homosexuels fleurissent. A Buenos Aires des écoles de tango consacrent des cours aux homosexuels, ou chaque danseur adopte une posture de « conducteur » ou « conduit ». Ainsi, même si la ville n’a pas de quartier gay à proprement parler, de nombreux lieux et magasins leur sont destinés.

Selon les chiffres de la municipalité de Buenos Aires, 500 000 touristes gays ont visités la ville en 2008, ce qui représente un budget de 275 millions de dollars. En 3 ans, la quantité de touristes homosexuels a augmenté de 80%.

Photo : L'arrivée des dollars roses à Buenos Aires.

 

Un marché prometteur ?

En Argentine vivent plus de 2 000 000 de gays ou lesbiennes. Les homosexuels disposent d’un pouvoir d’achat supérieur à la moyenne : 350 000 d’entre eux font partie du segment ABC1, c'est-à-dire celui à hauts revenus. Les études montrent qu’ils ont généralement un niveau d’étude élevé, et donc des salaires plus importants ; sans enfant, ils voyagent plus facilement et disposent d’avantage d’argent pour leurs loisirs. Leur fidélité envers les marques est également reconnue et très attractive pour les entreprises désirant se lancer sur ce segment.

Les entreprises voient un autre avantage à se tourner vers la tendance gay. On dit que celle-ci est à l’avant-garde des modes hétérosexuelles, car la communauté gay est particulièrement sensible aux nouvelles tendances vestimentaires, artistiques mais aussi technologiques. Ainsi, de nombreuses entreprises ayant orienté leurs campagnes marketing vers la communauté gay, ont par la suite touché une population plus large, hétérosexuelle, et développé une image novatrice auprès de celle ci.

Mais les homosexuels ne sont pas friands des services qui leur sont spécialement réservés. Leurs habitudes de consommation sont celles des couples hétérosexuels, et la communauté gay et lesbienne rejette tout type de stigmatisation. Les entreprises doivent donc prendre garde aux préjugés, et les échecs des campagnes publicitaires à destination des homosexuels sont fréquents. Cependant, il peut être plus aisé pour un couple gays de choisir une entreprise pro-gays, notamment dans une société encore peu tolérante envers les homosexuels, malgré les avancées législatives récentes.

Carte : Le plan du Buenos Aires gay. (Cliquez pour agrandir !)

 

Liens extérieurs :

- Fédération gay argentine. LGBT.

- Chambre de commerce gay argentine. CCGLAR.

- Lien Facebook de Nuestra Ceremonia, agence de préparation de mariage gay.

- Agence de préparation d'évènements gay. Que lo sepan todos.

- Axel Hotel de Buenos Aires.

 

 

A lire dans le Petit Herge :

- Le business de la fête en Argentine.(Septembre 2010).

- Villa Crespo Outlet à Buenos Aires.(Août 2010).

- Mariage homosexuel adopté en Argentine.(Juillet 2010).

- Sentiment d'insécurité à Buenos Aires en 2010.(Juillet 2010).

- A savoir avant de prendre un taxi.(Octobre 2009).

- Quartier de Palermo à Buenos Aires.(Mars 2009).

- Les bus en Argentine.(Mars 2008).

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

23 octobre 2017

L'Euro est à

↓ 20,40 ARS

L'USD est à

↓ 17,10 ARS