17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 03:24

Mise à jour : 17 mai 2010.

Sergio Corbucci

Sergio Corbucci :

Sergio Corbucci (1927-1990) était un réalisateur italien, spécialiste du genre péplum et western italien des années 50 et 60 (quelques policiers aussi). Sans atteindre la grandeur d’un Sergio Leone, il n’est pas non plus à ranger dans les séries Z, mais nous pouvons lui octroyer un niveau de bonne série B.

 

Vitorrio Gassman dans un film de Corbucci Pourquoi parler de lui ? :

 

 

Pourquoi parler aujourd’hui de ce genre ? Tout simplement parce que sort en ce moment en kiosque dans toute l’Argentine une série de film en DVD intitulée « Spaghetti Western II » (j’ai raté l’année dernière la première série). Bref, je me rattrape cette année en allant toutes les deux semaines chercher mes 2 DVD al kiosco de la esquina pour me régaler d’un genre assez ringard aujourd’hui mais tellement agréable et frivole. Un bol de cahouette accompagné d’une bouteille de Quilmes, c’est le régal allongé dans le divan a compter le nombre de coup de carabine et  de « méchants» aux gueules complètement balafrées se faire descendre comme des lapins.

Me voila donc heureux possesseur d’une bonne dizaine de films plus nigauds les uns que les autres (une série qui va en compter une bonne quarantaine) ou acteurs allemands, espagnols, italiens et français se nomment tous Jack, John ou William.

Photo : Même le Grand Gassman a joué dans un film de Corbucci. En 1972 : Che c'entriamo noi con la rivoluzione? (Affiche espagnole). Il faut tout de meme reconnaitre que ce fut peut etre son pire film (de Gassman mais aussi de Corbucci).

 

Affiche française du Spécialiste Gli specialisti :

 

Cette semaine : « Gli Specialisti » (1969) de notre cher Sergio Corbucci, titre en espagnol « El especialista » (le pluriel italien a laissé place au singulier espagnol). En acteur principal Johnny Halllyday (Ah que c’est lui dans le film !), fabuleusement mal joué. Mais comme c’est le « bon » on le suit pendant les 104 mn du film, histoire de lui donner un coup de main pour venger son frère. Le méchant est génial, c’est El Diablo (joué par l’acteur italo-allemand Mario Adorf qui fait aussi le « méchant » dans la série des Winnetou…je parle pour les connaisseurs du genre), et puis le gentil et imbécile sheriff interprété par Gastone Moschin, qui lui par contre est un très grand acteur ayant participé à la grande époque de la comédie italienne (allez jeter un coup d’œil par exemple sur le film Signore signori de Pietro Germi en 1965). Coté rôle féminin, la grande Françoise Fabian.

Que de tres bons acteurs pour entourer et sauver un Johnny (ah que je fais quoi ici ?) qui essaye de tenir le rythme (des balles et des répliques).

Il est beau JohnnyCreuse !

Quelques images tirées du film "Gli specialisti"(1969).

 

 

 Video : Bande annonce italienne du film "Gli specialisti"

 

 

Le Grand Silence (1968) :

 

Sergio Corbucci c’est aussi un an avant (en 1968) Il Grande Silenzio, autre chef d’œuvre du western spaghetti, avec rien moins que Klaus Kinski et Jean Luis Trintignant dans les deux rôles principaux. Je lui ai trouvé du charme parce qu'il est complètement déroutant, le "méchant" gagne (je reconnais que des le début du film j’étais pour lui !). La musique signé Ennio Morricone me fera toujours rêver. C'est du grand art, ce Corbucci là n'a rien a envié a un Sergio Leone.

J’arrête aujourd’hui ma parenthèse cinéphile, je retourne dans mon sofa et à ma série, il m’en reste encore 6 à voir cette semaine, dont deux avec Terrence Hill.

Le Grand Silence

 

 

Video : Bande annonce du Grand Silence en anglais (1968). 

 

 

Mon nom est personne

Liens externes :

- Site argentin sur le western spaghetti (aussi dénommé Eurowestern), un des meilleurs sites sur le sujet. 800 films repertoriés.

- Site argentin sur la serie de DVD de western spaghetti sortant en ce moment dans le pays.

- Page en espagnol du film El Especialista.

- Page en français du film Le spécialiste.

- Page en français du film Le grand silence.

- Meilleur site italien en la matière.

 

I Crudeli de Sergio Corbucci

D'autres articles dans le Petit Herge :

 

- Vivre sa vie (1962) de Godard.

- Archimede le clochard (1959) de Gilles Grangier.

- Le cinema argentin.

- L'histoire du cinema argentin.

- La mujer sin Cabeza (2008) de Lucreca Martel.

- Leonera (2008) de Pablo Trapero.

 

Photo : Affiche italienne de I Crudelli (1967) de Sergio Corbucci.

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 00 - Ca n'a rien à voir !
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 août 2017

L'Euro est à

↑ 20,65 ARS

L'USD est à

↑ 17,15 ARS