6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 18:38

Mise à jour : 06 avril 2013.

Après les inondations, on sèche ce qui peut être sauvé !

null

Deux journées de soleil depuis les pluies diluviennes et les habitants de la Plata comme certains de Buenos Aires et de la banlieue nord en ont profité pour faire sécher leurs biens au soleil. Drôle de panorama le long de la General Paz (périphérique de Buenos Aires) de voir de ci de là des groupements de voitures toutes portière ouvertes sécher à tout vent. Ceux qui n’ont que des soucis de voiture ne sont pas les plus à pleurer, car les plus touchés sont certainement les quartiers les plus proches du rio à La Plata, je parle de Ensenada et Berisso mais aussi au nord-ouest de la ville, les quartiers de Ringuelet et de Tolosa. Dans ces quartiers, les habitants ont presque tout perdu, puisqu’il s’agit essentiellement de petites maisons de plein pied et l’eau est arrivé par moment à 1 m 70 de hauteur. Une fois la peur passée de se voir emporter par les flots, ce fut le désespoir de voir tous ses biens perdus dans un bain de boue. Les secours ont été moyens et certainement très moyens dans les zones les plus affectées de La Plata. On parle aujourd’hui d’inondations déjà à répétition dans les zones les plus basses de la ville comme en 2002, 2005, 2008 et 2010. Les experts alors en charge du bilan et devant proposer des mesures pour éviter d’autres catastrophes avait informé à la fois la municipalité et la province d’effectuer au plus vite des travaux de canalisation par exemple de la rivière El Gato. On parle alors « d’indolence politique ».

Pour écrire un commentaire sur cet article
null

null  null

null  null

Pour ce qui est du bilan, difficile à préciser même encore aujourd’hui, de plus tout calcul mathématique du nombre de victimes en devient même obscène, comme ces medias français annonçant uniquement le chiffre de morts comme s’il s’agissait d’un résultat de sport, sans une seule explication sur les raisons d’une telle catastrophe, oubliant de parler des conséquences de cette tragédie dans la vie quotidienne des sinistrés les prochains jours. On balance 21, 31, 41, 55 morts …. Et alors ? Y a-t-il un concours ? Ici, on sait qu’il va y avoir peut être une centaine de décès, une centaine de famille endeuillées mais surtout des centaines de milliers de porteños et de bonaerenses qui auront perdu un peu et certains absolument tout ce qu’ils avaient. Qu’importe le « chiffre exact » de morts ?

Dans les situations les plus pénibles, il est important d’avoir remarqué que les habitants ont fait preuve d’une entre aide incroyable, laissant un moment leurs propres petits problèmes pour venir en aide aux autres, les témoignages sont infinis, des anonymes, des policiers, la croix rouge, des ONG, des employés des municipalités, mais aussi de très nombreuses sociétés ayant donnés matelas, eau, sacs plastique, poubelles, produits de nettoyages, etc…

Autre information totalement passée sous silence à l’étranger, (peut être par manque de morts ?) l’explosion de la raffinerie YPF de La Plata en raison des inondations (plus grosse raffinerie du pays) qui a contaminé air et eau, construite en pleine zone inondable et qui a détruit la capacité de production de 30% de carburant de l’Argentine.

null

  null  null

Photos : Une partie de la raffinerie YPF explose au soir du mardi 02 avril, les restes le lendemain, mercredi 03 avril 2013.

null

Les politiques, eux, totalement dépassés ! Dépassés déjà dans la coordination des actions, puis comme toujours par les petites guerres intestines entre kirchnéristes (Cristina Kirchner) et anti kirchnériste (Daniel Scioli, le gouverneur de la province Scioli) et tout ça à travers les réseaux sociaux Twitter ou Facebook. Une photo du maire de La Plata, Pablo Buera sur Twitter qu’il a lui-même placé sur son compte une photo, où on le voit « aider » dans un centre de refugiés alors qu’en fait il était en vacances au Brésil ! (on lui demande aujourd’hui de démissionner), 3 jours de silence de la part de la ministre de l’action sociale, Alicia Kirchner (la belle sœur) qui était introuvable, jusqu’à ce qu’on s’aperçoit qu’elle était à Paris pour une réunion du MOST qui finalement de retour in extremis (le lundi) a tout de même voulu montrer le bout de son nez (jeudi) à La Plata et s’est fait en compagnie de Scioli et de ce même maire Buera conspuée, insultée et bousculée aux cris de « Recién ahora venís, caradura ?», (c’est seulement maintenant que tu arrives ?) la voiture dans laquelle était Alicia Kirchner a reçu quelques coups de poings. Mais bon, laissons là, les prises de parti, justement les argentins sont très, très, très loin des intérêts politiques et pour le moment ne supportent plus leurs élus. Peut être une image qui m’a fait rire, c’est l’arrivée subite jeudi (3 jours après le début des intempéries) de la présidente Kirchner à La Plata pour un vol en hélicoptère pour évaluer les dommages en compagnie de Daniel Scioli (dans un rapport des plus crispés, ils ne se supportent plus), une descente d’hélicoptère, trois petits mots à la presse, et retour à la Casa Rosada et tout ça avec des superbes bottes en caoutchouc noires (deuil oblige) qui n’auront pas eu le temps de toucher la moindre poussière ou éclaboussure, mais que voulez vous, propagande oblige, que ne ferait on pas, pour faire plus proche du peuple !

null

null

null

nullSu ce, encore ce samedi, 8000 logements sans électricité à Buenos Aires. A La Plata n’en parlons pas, puisqu’il y a encore des zones recouvertes par les eaux. Le Pape vient d’envoyer 50.000 Usd au diocèse de la ville et a passé un coup de fil à Scioli. Enfin, grosse provocation hilarante du Paraguay (n’oubliez pas qu’il y a eu un coup d’état l‘année dernière et que le nouveau président de ce pays, Oscar Denis, n’est même pas reconnu par l’Argentine) qui veut envoyer une aide humanitaire à La Plata, ce qui a été de suite refusée par Cristina Kirchner. Ca serait un peu la honte pour le pays, c’est comme ci le Bengladesh envoyait en France une aide technique après une inondation !

Refermons pour le moment ce dossier pluie et inondation qui pour les argentins, la politique et les medias va surement provoquer des répercutions étonnantes.

Pour écrire un commentaire sur cet article

null null null

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé
commenter cet article

commentaires

marie 24/07/2015 10:56

Merci pour ton article....je suis une argentine et je suis horrifié pour le nouvelles de la catastrophe de l'YPF

rené 10/04/2013 23:40


Bravo pour ton article sur les innondations.

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

02 mai 2017

L'euro est à

→ 16,70 ARS

L'usd est à

↓ 15,20 ARS