25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 16:10

Mise à jour : 25 mai 2014. Catégorie : Actualité et Société 

L’Inde à Buenos Aires :

Savez vous qu’il y a des Indiens à Buenos Aires ? Je veux dire ceux qui viennent d’Inde ! Et de plus que ceux-ci se réunissent tous les samedis pour jouer à leur sport national : le cricket ! Ce matin dans le Clarin, un très bon article là dessus écrit par Nora Sanchez. Si le cricket est joué dans le pays dans les collèges d’origine britannique, il existe une exception, le « Club Caacupé Cricket » dont les joueurs sont tous des enfants de la villa 21 de Barracas à Buenos Aires. Ce projet a vu le jour en 2009 avec le soutien de Daniel Juárez, joueur au « Lomas Athletic Club ». Cette année ce projet a reçu un prix par le Conseil International du Cricket, qui a considéré que l’initiative représentait au mieux les valeurs et l’esprit de ce sport.

Revenons donc à l’article de ce matin sur les Indiens de Buenos Aires. Traduction Petit Hergé. Article original en rioplatense : Trajeron de India la pasión por el cricket

Photo : La star du cricket indien, Sachin Tendulkar.

Le cricket indien à Buenos Aires :

Ils ont laissé leur culture à des milliers de kilomètres pour venir travailler en Argentine. Ils sont arrivés au pays de la viande de bœuf, eux qui viennent du pays où la vache est sacrée. Leurs familles leur manquent, tout comme leurs langues et leur gastronomie. Mais si il y a bien une chose dont ils ne peuvent se passer, c’est bien de vivre sans le cricket, un sport qui est aussi populaire en Inde que le football en Argentine. C’est pour cela que quelques indiens installés à Buenos Aires ont pris pour habitude de se réunir tous les samedis pour y jouer sur la Plaza Francisco Seeber dans le quartier de Palermo. Juste en face de l’Ambassade des Etats Unis, ils organisent des matchs et surprennent les porteños par leur habilité à manier la batte    

Le cricket est un sport qui se joue avec des battes et une balle. Deux équipes de 11 joueurs chacune vont s’affronter. Le temps de la partie est illimité. Les règles du criquet ont donné naissance aux Etats Unis au baseball. Au cricket la batte est plate et il y a deux bases, une pour le lancé et l’autre pour la réception. C’est ainsi que chaque samedi, les indiens se donne rendez vous à l’angle de l’Avenida Libertador et de la Calle Kennedy et improvisent un terrain sur la place, ce qui rapidement attirent le regard des badauds

« Nous venons de villes du Bengale, ou de Madras ou d’Hyderabad, et la majorité d’entre nous n’est arrivé que depuis moins d’un an. Nous sommes tous spécialistes en système informatique. Dans ce pays la plus grosse des difficultés est la langue. Il n’y a aussi que très peu de plats végétariens et nous autres ne mangeons jamais de viande de bœuf. On va acheter nos produits du coté du Barrio Chino et nous nous préparons notre propre curry avec les épices que nous y achetons, parce qu’ici il n’y a rien de semblable. Par contre, ce qui me plait c’est la vie nocturne de Buenos Aires, parce que chez moi tout s’arrête vers 1h du matin !» explique en anglais Kumaresan Kanessen, un analyste programmateur de 28 ans qui travaille chez Cognizant Technology Solutions. Il est le responsable pour l'organisation du tournois chaque samedi sur la place qu’ils ont déjà baptisé de « Argentina Big Bash ».

« Sur la place, nous nous affrontons entre nous mais nous avons aussi formé une équipe qui se nomme les « Indian Eleven ». Nous jouons dans la « Argentina Cricket League » (N’oublions pas que l’Argentine a été profondément marquée à la fin du XIXème par tous les jeux venus avec les ouvriers britanniques, tel que le football, le rugby, le hockey sur gazon, … et le cricket), et nous sommes pour le moment 2éme dans la seconde division du pays. En Inde, le cricket génère la même passion que le football en Argentine. Mon pays est pour le moment champion du monde de ce sport et notre grand joueur, tout comme votre Messi, c’est le batteur déjà à la retraite Sachin Tendulkar. Ici on arrive à suivre les matchs que par internet » lamente Kanessen.

Tout à coup, un joueur vient de renvoyer la balle très loin et tout le monde applaudit très fort comme s’il venait de marquer un but au foot.

« En Inde, on ne s’intéresse pas trop au football, bien que quelques uns de mes amis sont « hinchas » de Boca ou de River. Moi, je ne suis partisan d’aucun club, mais pour le Mundial, je vais appuyer l’Argentine bien sur et aussi…l’Angleterre ! », assure Kanessen, sans se douter que sur une « cancha » les deux pays sont irrémédiablement rivaux et surtout adversaires irréconciliables. 

Quelques adresses utiles :

Le cricket argentin : A.C.A. Asociación Argentina de Cricket.

Sachez aussi que si vous vous intéressez à la culture indienne (d’Inde), tous les ans au mois de novembre se déroule le « Festival de la India ». Pour le prochain, ca sera le 6éme festival  du 21 au 28 novembre 2014.

 Pour ce qui est du cricket dans les villas miserias de Buenos Aires, excellent article du quotidien La Nacion datant du 06 mars 2011 : Cricket en la villa, una vía de integración.

 

A lire aussi dans le Patit Hergé :

      

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans Actualité et société
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

26 juin 2017

L'Euro est à

↑ 18,25 ARS

L'USD est à

► 15,95 ARS