14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 00:10

Mise à jour : 13 mars 2013.

nullHabemos Papa ...

(ou notre Pape à nous !)

Voila donc un pape argentin, et c’est une surprise, même ici ! Bon, on savait tout de même que lors du dernier conclave en 2005, il avait terminé 2ème derrière Ratzinger qui l’avait emporté au 4ème vote. Cette année c’est pour lui, aussi au 4ème vote qu’il endosse le maillot blanc de la victoire. On s’attendait à avoir un pape « d’ailleurs » bien que les italiens y soient retissant, mais comme ce bon vieil argentin est tout de même de l’aile conservatrice, il a emporté l’affaire ! (Et puis il est quand même d’origine italienne, ça aide un peu !)

nullLes Argentins euphoriques,

le gouvernement bien moins !  

Surprise donc à Buenos Aires, on le connait bien ici, c’était tout de même l’archevêque de la ville mais on le connaît surtout pour ces prises de position contre notre Castafiore Nationale (je parle de notre chère présidente). Maintenant le voilà propulsé au dessus de la mêlée et notre Cristina va même devoir lui envoyer des félicitations (c’est la coutume) à contre cœur.

Les argentins une fois la nouvelle connue se sont déplacés vers la Cathédrale sur la Plaza de Mayo pour ceux qui travaillaient dans le micro-centre afin de venir spontanément applaudir sous la nef (autre coutume nationale), quelques voitures tournant sur la Plaza de Mayo klaxonnant aussi en passant devant le portique d’entrée. On aurait cru a une nouvelle manifestation, mais cette fois ci de joie, les larmes aux yeux chez certains, et puis c’était plutôt la stupéfaction, on refusait encore d’y croire. Le Père Bergoglio pape ! Parce qu’ici il restera encore longtemps « El Cardenal Bergoglio » ! Il se nomme Francisco 1er, entre nous, ça passe quand même mieux qu’en français, car François Ier pour moi, je le vois plutôt du coté de Marignan. En tout cas, il faut s’y faire, même sur les télévisions argentines, que ça soit des opposants comme TN ou même des « alignés » (on dit comme ça des médias kirchnériste) de C5N ou de C26, il y eut un moment d’hésitation quand la figure du nouveau pape apparut et puis un silence ….  Pour une surprise c’était une surprise. D’une part on n’avait rien préparé dessus (bien qu’il ne faille rien préparer pour un journaliste argentin, telle la vie de Bergoglio et le personnage est connu ici), mais pour les medias kirchnéristes qui n’ont pas cessé de tirer à boulets rouges dessus surtout depuis 2007 pour ses positions contestataires contre le gouvernement et aussi pour son passé trouble lors de la dictature alors qu’il était cardinal ; il fallait tout à coup une fois passé le moment de surprise, dire du bien dessus !  C’était assez plaisant d’entendre les chaines kirchnéristes vantant les mérites du nouveau pape !

Photo : Une des rares rencontres entre la Présidente de la Nation et le Cardinal Bergoglio.

Vidéo : Sur la chaine Nationale (et gouvernementale) Canal 7 de Buenos Aires. La nouvelle d'apprendre que le Pape est Bergoglio. Le journaliste reste sans voix, et met un certain temps à commencer à commenter.

nullEt son passé...le rattrappera t'il ?

Bref, on aura surement le temps de revenir sur le passé du Cardinal Bergoglio à la fin des bonnes années 70. Il a toujours été anti communiste, et à l’époque la limite entre être contre le « bolchevisme » et suivre une ligne « collaborationniste » a plutôt été floue au temps du « Procesus de  Réorganisation Nationale ». On vient juste de terminer de nettoyer le linge sale en famille la veille en envoyant Benito Bignone en prison à vie. Si on commençait à poursuivre maintenant les argentins civils, je pense qu’on enverrait la moitié du pays le suivre. Quant à mettre les pieds dans le plat, autant alors commencer à se pencher sur les « conseillers » américains du Plan Condor et la coopération française engagée dans la même « Réorganisation nationale » par notre « Ecole Française » installée dans l’Edificio Libertador. Après tout, comme il est difficile de faire le ménage chez soi, on trouvera toujours plus entaché, plus corrompu, ou plus « j’ai suivi les ordres » !

Vidéo : Il y a quelques semaines, le Cardinal Bergoglio dénonce dans la Cathedrale de Buenos Aires lors d'une messe en faveur de l'education, la mesquinerie et la corruption des hommes politiques. Canal 7.

nullUn jour, un mea culpa ?

Pour ma part, (après tout, je donne mon humble avis), je ne suis pas en mesure de faire le procès de quiconque, (et ce n’est pas ma tache). Il est indiscutable que Bergoglio ne s’est pas comporté comme d’autres l’eurent fait, il a foncé dans « la barre à droite aveuglement » sans avoir le recul nécessaire (qu’il aurait du avoir déjà avec une charge de Cardinal), bref, à lui peut être un jour de faire son Mea Culpa !

nullLe Bergoglio Nouveau est arrivé !

Maintenant, le Bergoglio des années 2010 est tout autre. Certains médias l’affichent comme le pape des pauvres. Sans vouloir exagérer c’est surement vrai, il a toujours (et justement depuis que Cristina est au pouvoir) dénoncé l’appauvrissement des argentins, du malaise dans les villas miserias, de la paupérisation des classes moyennes … Il est certainement humble, sincère, très intelligent, polyglotte, extrêmement cultivé, moderne d’esprit dans les affaires courantes mais conservateur sur ceux de l’Eglise, finalement complexe et parfois contradictoire comme tout bon Argentin !

nullCommuniqué Officiel :

Alors que j’écris cet article, voila le communiqué officiel envoyé par Cristina Kirchner au nouveau pontife qui vient d’être publié :

« En mi nombre, en el del Gobierno argentino y en representación del pueblo de nuestro país, quiero saludarlo y expresarle mis felicitaciones con ocasión de haber resultado elegido como nuevo Romano Pontífice de la Iglesia Universal"

"Es nuestro deseo que tenga, al asumir la conducción y guía de la Iglesia, una fructífera tarea pastoral desempeñando tan grandes responsabilidades en pos de la justicia, la igualdad, la fraternidad y de la paz de la humanidad"

"Le hago llegar a su Santidad, mi consideración y respeto"

Traduction :

“En mon nom, en celui du Gouvernement Argentin et en représentante du peuple de notre pays, je veux vous saluer et vous exprimer mes félicitations à l’occasion d’avoir été choisi comme nouveau pontife romain de l’Eglise universelle »

« Nous vous souhaitons, en assumant la conduite de l’Eglise, une tache pastorale fructueuse pour d’aussi grandes responsabilités en la justice, l’égalité, la fraternité et la paix de l’humanité »

« Veuillez croire, votre Sainteté, en ma considération et respect. »

 

En terme diplomatique, c’est ce qui s’appelle « être polie », communiqué aux termes choisis en mode plus strict minimum !

Lettre : Cliquez sur la lettre pour agrandir et pouvoir la lire !

nullEl Numero Uno :

Francisco 1er, c’est vraiment le 1er en de nombreux points, tout d’abord 1er pape américain, puis 1er pape jésuite, enfin 1er pape d’un pays … heu… disons émergeant !

Il est Argentin, donc tout va être rapide, il ne va perdre son temps, et c’est certainement le pape du renouveau. Espérons que ce François 1er là, soit aussi celui de la Renaissance … de l’Eglise !

A lire aussi dans le Petit Hergé :

L'avortement en Argentine en 2012Eglises de Buenos Aires - ArgentineCultes religieux argentins et béatificationEglise de San Pedro Telmo (San Telmo - Buenos Aires)

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

JP 17/03/2013 01:01


Aucune preuve n'a pu être fournie sur le passé de Bergoglio, le prêtre torturé se dit en paix avec le pape et la CONADEP (commission des disparus) affirme que Bergoglio n'a aucun lien avec la
dictadure.


Néanmoins, le journaliste qui écrit contre lui était terroriste et n'éprouve aucun remort sur ses attentats.


 


 


 

MichelT 14/03/2013 15:28


Hergé parlant de la "castafiore nationale", voilà que c'est plaisant !


Sinon, c'est drôle qu'il soit pas pro Kirchner ... et moins drôle sur son passé ...

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

26 juin 2017

L'Euro est à

↑ 18,25 ARS

L'USD est à

► 15,95 ARS