5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 04:00

Mise à jour : 05 décembre 2012.

nullLa surprise du 30 novembre 2012 :

Ca y est, nous les voyons enfin …. Je parle des coupures de 100 pesos à l’effigie de l’Eva Peron qui dormait dans les cartons depuis 1 an (je parle des billets). Plusieurs fois repoussée, normalement prévue pour le 20 septembre 2012, la sortie a été faite le dernier weekend (dès le vendredi 30 novembre 2012) dans les distributeurs de billets de la Buenos Aires et de sa banlieue (surtout à la Plata). Il faut dire que la sortie fut plusieurs fois repoussée pour ennui technique, en effet le billet n’était pas compatible avec les distributeurs…ou plutôt il fallait « recalibrer » les machines pour qu’elles puissent les distribuer. C’est chose faite et nous voila maintenant quelques privilégiés à les avoir en main et à les réviser recto verso pour en découvrir tous les détails.

nullUn an de retard !

A grand renfort de publicité, le gouvernement en avait parlé …. il y a un an de ce nouveau billet, et puis de l’eau était passée dans le Rio de la Plata et la nouveauté était tombé dans l’oubli. Ce fameux nouveau billet de 100 pesos était devenu plus celui de l’Arlésienne que celui d’Eva Peron. On les pensait pourris au fond des caisses dans les sous sol du Banco Nacion de la Plaza de Mayo et puis comme par magie, d’un coup de baguette magique de notre chère Cristina Kirchner, les voilà qui ont refait surface ce weekend… Ale Luia !

null Photo du haut : Comme vous pouvez le voir sur le billet de Peron, le recto est encore propre avec cette touche tres rétro, mais le verso est comme qui dirait plutot palichon, on aurait meme envie de dire qu'il manquait peut etre un peu d'encre !

Photo de gauche : Ce même problème a déjà eu lieu sur nos chers Roca, puisque ci dessous des Roca sortis de distributeurs en juillet 2012 dans la province de La Rioja : (Ce n'est pas pour autant qu'on les a retiré de la circulation !)

Certains sont fabriqués en Argentine, d'autres au Brésil !

 

 

nullPaiement de la retraite avec des billets inconnus :

On les avait tellement oublié, que pour certains ce fut une véritable stupéfaction de voir ce vendredi dernier la machine cracher des « Eva Peron ». Il faut imaginer la tête des petits vieux de La Plata allant chercher leur pensions, et qui ont cru dans un premier temps avoir affaire à une escroquerie (une de plus) des banques. On se souvient encore (surtout eux) des distributeurs de la Banque Provinciale de Buenos Aires (Banco Provincia) remplies de faux billets de 100 pesos « type Roca » (les coupures anciennes) crachant à tout vent leurs papiers Monopoly en guise de paiement des pensions en 2011. Quelle bonne blague !

Photo : Paysage urbain clasique les 30 et 31 de chaque mois dans toutes les villes et villages d'Argentine lorsque les ptits vieux vont toucher leurs retraites dans les banques ! 

nullPas de Roca, prends les Peron !

Alors c’est sur, ce vendredi, rebelote, les même petits vieux (après 3 heures de queue) voient entre leurs doigts tremblotant (pas seulement en raison d’Alzheimer) leurs pensions entières à l’image (O ! Divine !) de Sainte Eva…. Même un « jubilado » péroniste peut se poser des questions ! A la Plata, c’est ce qu’ils firent de suite (sans pour autant en arriver à une émeute) aux guichets des banques où on s’empressa de leurs expliquer que c’était des nouveau billets de 100 pesos et qu’un « Roca » valait une « Peron » …

 Ah Mouais ? C’est que les vieux, ils en ont connu des dévaluations, des crises, des escroqueries et des « No hay problema »…. On ne trompe pas les vieux singes !

A moitié tranquillisés, pour ne pas dire résignés (puisque de toute façon les banques n’avaient plus reçu de « Roca »), il a bien fallu faire avec et d’un pas presque allègre passèrent de suite de la banque au premier supermarché chinois du coin pour faire les courses. Il faut savoir que la pension d’un « jubilado »  permettant de vivre au moins jusqu’au 15 voire au 20 de chaque mois, leurs frigos renferment depuis une dizaine de jour que quelques milanesas de soja, un vieux pot de dulce de leche se battant en duel avec un sachet de mayonesa. Alors c’est sûr, le ventre du petit vieux fait passer l’information jusqu’au cerveau pour que les neurones s’activent et donnent l’information aux jambes pour se diriger au plus vite « al chino » du coin.

Video : Canal C5N 28 novembre 2012. 20 millions de billets d'Eva et 700 millions de Roca en circulation. Le Rica a une vie utile de 2 ans, on se pose la question sur le Peron puisqu'il parrait de plus mauvaise qualité ! 7 mn 14 s.

Il y a des argentins qui gardent des billets Peron de 100 pesos pour spéculer ! Sur la marché parallèle, certain vendent les billets de 100 pesos jusqu'à 600 pesos !

nullMéfiance des commerçants :

La déception, ou plutôt le « j’en étais sûr » n’a pas tardé, quand au premier caddie poussé devant la chinoise de service (travaillant 18h sur 24h) sortant de sa léthargie (Il faut dire qu’avec des horaires pareils, les chinoises des caisses sont souvent plus somnolentes que percutantes) elles émirent de leur petite voix aigue un « 在這裡這是什麼東西?».  A cela le « jubilado » a répercuté : “Es un billete del banco !”, mais bon, au jeu du vieux singe, les chinois au une longueur d’avance…

Je n’invente rien, dans le Clarin daté de ce jour (04 décembre 2012) on explique que le ministre de la justice de la province de Buenos Aires du faire une annonce officielle pour « calmer l’anxiété » (sic) des possesseurs de billets et des commerçants.

Et puis dans un deuxième temps il a fallut aussi expliquer que le bon vieux Roca de 100 pesos avait encore cours !

nullPourquoi vouloir faire simple si on sait qu’en Argentine tout doit être compliqué :

 Au pays Ubuesque de la Merveilleuse Fée Cristina, nous avons donc pour le moment 2 types de billets de 100 pesos …… et toujours pas de coupures de 200, 500 ou 1000…

 Pour le moment (début décembre 2012), on vous regarde toujours d’un sal air si vous sortez un Eva de 100 pesos pour régler vos achats à Buenos Aires. Il va falloir au moins quelques semaines, pour que les commerçants s’habituent à « l’Eva Peron ».

nullPour la petite histoire :

  

Apres la mort de Eva Peron en juillet 1952, il a été décidé de dessiner un billet de 5 pesos en sa mémoire. Mais comme ce cher General Perón fut renversé en 1955, le billet ne vit jamais jour. Il était pourtant terminé et prêt à être imprimé. C’est le dessin de ce billet mort-né qui fut repris pour dessiner la version 2012.

 

Photo : Le billet de 1952-1953

nullPour appronfondir le sujet :

- Article dans La Nacion du 20 septembre 2012 : El BCRA puso en circulación los billetes de 100 pesos de Evita.

- Article dans La Nacion du 09 octobre 2012 : El comercio no confía en el billete de Eva Perón.

- Article dans La Nacion du 26 novembre 2012 : Anuncian que ya están en circulación los billetes de $100 con la imagen de Eva Perón.

- Article dans Le Clarin du 04 décembre 2012 : No lo reconocen y en La Plata rechazan el billete de Evita.

- Article dans El Dia (La Plata) du 04 décembre 2012 : Incertidumbre en los comercios ante los nuevos billetes de $100 

A lire aussi dans le Petit Hergé :

   

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

JP 05/12/2012 12:23


On aurait aimé que la Présidente nous parle des droits de l'homme du temps d'Evita, les tortures (comme celle d'Atahalpa Yupamqui), des fermetures de journaux, etc .... Mais la nouvelle histoire
officielle a encore primé.

Michel T. 05/12/2012 08:43


bien le "sal air" ...

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

27 juillet 2017

L'Euro est à

↑ 20,50 ARS

L'USD est à

↑ 17,40 ARS