21 janvier 2013 1 21 /01 /janvier /2013 17:28

Mise à jour : 21 janvier 2013.

null

Samedi 19 janvier 2013 - Dakar 2013 - Etape 14/14

La Serena - Santiago de Chile  

C’est terminé ! Dernière étape de ce Dakar 2013. Arrivée à Santiago de Chile, et pas vraiment de surprises dans les classements et les vainqueurs !

Voila déjà plusieurs jours qu’en tête des affiches, il n’y a avait plus de gros changements. L’Argentin Patronelli en tête depuis la deuxième étape s’est maintenu toujours à l’abri de tous poursuivants, emporte largement devant les autres et mérite amplement sa victoire. On dira même que ce fut trop facile pour lui !  Du coté des motos, Cyril Desprès a eu un petit moment de flottement aux 7ème et 8ème étapes, mais avec l’aide de son coéquipier Faria a pu remonter la pente et mener la danse depuis 4 jours. Pour les autos, Stéphane Peterhansel c’est un parcours sans faute, uniquement deux victoires d’étape mais sa victoire il l’a doit avant tout à sa régularité. En maillot jaune depuis la 2ème étape, ce fut pour lui uniquement un combat pour se protéger de Al-Attiyah jusqu’à la 8ème étape, ensuite après l’abandon du qatari, il n’a eut aucun véritable poursuivant. Sa victoire ne faisait plus de doute depuis Córdoba. Enfin pour les camions, on savourait les victoires du hollandais De Rooy depuis Lima et puis comme pour le qatari, l’étape Tucuman- Cordoba fut catastrophique, il ne s’en est jamais remis et dut se contenter de suivre les Kamaz de loin. Alors bravo pour les Russes et Nikolaev savoure sa coupe ! Il n’y a pas à dire, le Dakar est une course d’endurance, les vainqueurs sont ceux qui savent ménager leurs véhicules et qui commettent le moins d’erreurs de navigation et de pilotage. La vitesse n’est en rien l’élément décisif. Revenons donc à cette 14ème et dernière étape...

Photo : Stéphane Peterhansel fête sa victoire avec son coéquipier Jean Paul Cottret. 

Vidéo en français : Résumé général de l'étape 13. Auto - moto. 3 mn 08 s.

 

Vidéo en castellano : Résumen général de la etapa 14. Auto - moto. 3 mn 08 s.

 

Vidéo en castellano : Imagenes ATV Peru.  Resumen de la Etapa 14. 13 mn 46 s.

nullCoté quad :

Si on se souviendra de ce Dakar 2013 comme celui du Marcos Patronelli roulant seule en tête sur la presque totalité du rallye (et sans son frère), l’élément nouveau cette année et peut être l’arrivée de nouvelles têtes qui ont pimenté un peu cette catégorie soporifique. Je dis bien soporifique car lorsque le premier est en tête avec près de 2 heures d’avance sur le second et cela depuis Arica, on est en droit de commencer à se demander pourquoi continuer la course sur encore 9 autres étapes. Bref, pour s’occuper, on a bien été obligé de s’intéresser à ceux qui n’étaient pas « Patronelli ». Et les nouvelles têtes cette année sont avant tout le Sud Africain Sarel Van Biljon, presque quadra, il se lance pour la première fois dans un Dakar avec comme objectif de finir dans les 5 premiers et s’il n’atteint pas son objectif, c’est que pour lui aussi l’étape Tucuman-Córdoba aura été désastreuse, il arrive 27ème a Cordoba et plonge dans le classement général. Il terminera à Santiago 21ème, mais on se souviendra de ses 3 victoires d’étape (8ème, 13ème et 14ème). Donc chapeau à se Sud Africain et on lui rendez-vous l’année prochaine. C’est donc lui qui arrive le premier et passe la ligne d’arrivée à Santiago, suivi de Husseini ce hollandais naturalisé émirati, autre figure des « nouvelles têtes » du monde des quads. En 3ème position de la journée Marcos Patronelli, qui veut certainement faire bonne figure et pousse un peu plus son quad que les derniers jours pour terminer dans les trois premiers ! ;-)  Au tableau général, aucun changement après cette 14ème étape. Premier donc : Marcos Patronelli (Argentine), deuxième : Ignacio Nicolas Casale (Chili), troisième : Rafal Sonik (Pologne). Trois Yamaha en tête et si on regarde les dix premiers, toujours hégémonie des sud-américains sur les européens, puisque on a 4 Argentins, 2 Chiliens et 1 Péruvien. Au niveau des abandons, il y en a moins que l’année dernière, 32 %, soit 12 abandons sur 38 (Sur le Dakar 2012 : 63 %, soit 19 abandons sur 30).

Pour le Dakar 2014, on attend surement cette fois ci les deux frères Patronelli de nouveau ensemble !

null

null

Carte : On termine tout en douceur en longeant la côte. De la terre et des caillasse sur la spéciale coupée en deux.

nullCoté Moto :

Pour cette dernière étape, il s’agissait d’une véritable étape, bien longue comme il faut (spéciale de 346 km). De la caillasse tout du long, de quoi fatiguer l’homme pour une dernière fois (après 13 autres jours exténuants), et de quoi casser encore quelques machines, pour le plaisir de les voir à quelques km de la ligne d’arrivée finale abandonner ! Là, ça tient du machiavélisme ! Les 125 rescapés en catégorie moto, sont tout de même tous arrivées à Santiago. A ce sujet, cette année moins d’abandons que l’année dernière dans la catégorie, uniquement 57 sur 182 motos soit 31 % (L’année dernière sur le Dakar 2012, 77 abandons sur 178 soit 43 %). Aujourd’hui le vainqueur d’étape c’est Faria, on lui valait quand même ça, il s’est fait plaisir, pour la dernière étape il n’avait pas besoin d’assurer les gardes de Cyril Desprès et est parti seul pour passer comme dans un sprint du Tour de France la ligne d’arrivé devant Barreda à seulement 8 secondes suivi de Rodriguez à 24 secondes. Pour Cyril Desprès aujourd’hui, il n’était pas permis de faire une erreur, il fallait suivre sagement les autres tout en conservant l’œil sur l’avancée de Lopez. Pour le Français, son objectif était de surveiller Lopez, le seul qui puisse encore avoir l’opportunité de lui ravir son titre. En effet le chilien avait seulement  8 minutes de retard avant le départ de l’étape sur le français. Mais la chance n’accompagnait pas le chilien ce samedi et il prend presque un quart d’heure de retard. Cyril n’a plus besoin de foncer et prend alors la sage décision de suivre les autres à un rythme tranquille. Il arrive à presque 4 minutes de Faria, amis garde son maillot jaune. Le retard de Lopez, permet même à Faria de reprendre sa deuxième place au général qu’il avait perdu la veille, pour l’écurie KTM Red Bull c’est une victoire, puisque elle affiche deux motos en tête, ainsi qu’une 5ème place, la KTM de l’Espagnol Juan Pedrero. Cette année 5 KTM au 5 première place.

Francisco Lopez, logiquement déçu doit se consoler d’une troisième place.

Vidéo en castellano : Imagenes TVE (España).  Resumen de la Etapa 14. 10 mn 00 s.

nullLe Dernier :

 

Le dernier, car il y en a toujours un, est un Argentin (Luis Belaustegui, né en 1964 à Buenos Aires) qui a tout de me passé, en cette 14ème et dernière étape, la ligne avec presque 4 heures de retard. On fait d’ailleurs un petit aparté sur ce motard. Depuis Lima, « Luis » (#150) sur sa KTM est arrivé presque toujours dernier ! Il est simplement remonté au classement général parce que les autres abandonnaient ! Dès la première étape, il arrive dans les derniers, ensuite il se maintient toujours à la même place (la dernière) à l’Etape 2 (7 heures de retard sur le 1er  avec en plus une pénalité de 5 heures), à l’Etape 4 (7 heures de retard), à l’Etape 9 (7 heures de retard), à l’Etape 11 (5 heures de retard), à l’Etape 12 (presque 10 heures de retard, c’est son record), Etape 13 (presque 6 heures de retard), et enfin pour terminer en beauté, la dernière étape avec arrivée à  Santiago de Chile avec presque 4 heures de retard (l’avant-dernier était arrivé plus de deux heures avant lui). On démontait le podium ! ;-)

nullSi on fait un rapide calcul, il a donc passé pendant les 14 jours de rallye en moyenne entre 10 et 15 heures par jour sur sa moto. On se demande donc comment il a fait pour dormir, manger et réparer. Dès la deuxième étape, il est dernier au classement général et il tient sa position jusqu’à la fin ! Tous les derniers autours de lui, tombent, cassent, craquent, abandonnent, mais lui, il tient bon… arrive quand il peut, mais toujours dans les temps donné par l’ASO pour continuer la course ! A la fin de cette 14ème étape, Luis Belaustegui arrive donc « dernier » au classement général avec 72 heures 46 minutes et 57 s. Soit 3 jours après Cyril Desprès, mais aussi avec 1 jour de retard après l’avant dernier ! Arriver aussi tard mais en gardant son courage et toujours en selle le lendemain matin (souvent à l’aube) pour une nouvelle étape, moi, je dis BRAVO ! Il devrait y avoir un prix spécial pour le « Dernier qui arrive ». Ah au fait ! C’était sa troisième participation à Un Dakar ! L’année dernière, il a du abandonner à la 13ème étape, et en 2011 abandonner à la 5ème étape. Donc pour la première fois il arrive entier au bout !  Franchement ca ne mérite pas une petite coupe ?

 

Vidéo : Une video amateur sur Luis Belaustegui. Le Dernier de 2013. Ses participations en 2011 et 2012. 6 mn 57 s.

nullCoté auto :

Les deux argentins Terranova (#313) sur BMW et Alvarez (#306) foncent. Dire que ces deux compatriotes ne se supportent pas, n’est un secret pour personne. Ils en font toujours une affaire personnelle. Aujourd’hui, l’un comme l’autre voulait montrer qui était des deux le plus fort. Mais c’est la Mini de Roma qui se joue des deux argentins et qui passe la première la ligne d’arrivée. Pour Terranova 5ème au classement général le matin, plus aucun espoir de pouvoir monter sur le podium à Santiago, trop loin de Novitskiy à 23 minutes. Trop de minutes pour une 14ème étape aussi roulante. Roma 4ème au General est peut être une proie pour l’Argentin possible, mais la Mini est plus forte et ce fut entre les deux argentins et l’Espagnol une course poursuite des plus folles ! Peterhansel suit de loin la bataille et arrive 10ème en mode « touriste ».

A l’arrivée, pas de changement au tableau final. Cette année 1er Peterhansel sur Mini, 2ème De Villiers sur Toyota et 3ème Novitskiy sur Mini. L’écurie gagnante est Mini pour ce Dakar 2013, elle aligne 3 voitures aux 4 premières places. Pour Peterhansel c’est sa 12ème victoire de Dakar (6 en moto et 6 en auto), il est le plus titré au Dakar. C’est peut-être aussi le plus ancien dans cette compétition (Sur le Dakar depuis 1988). 

Vidéo (En russe) : Le Dakar à la télévision russe. Résumé de la 14ème étape. 2 mn 39 s.

 

Les autres Vidéos de DAF et de TATRA ne sont pas encore en ligne sur la web en ce 21 janvier 2013.

nullCoté Camion :

Le matin, 3 Kamaz en tête avant le départ de la 14ème étape… et le soir aussi ! Pour Kamaz c’est le triomphe ! Voilà la revanche de Kamaz sur Iveco (gagnant aux deux premières places en 2012)  Mais en plus aligner un trio de camion sur le podium ! C’est même trop demander ! De Rooy sur Iveco est le grand perdant de ce Dakar. Il a perdu toutes ses chances à la 9ème étape en arrivant 56ème. Il a fait ensuite tout ce qu’il pouvait mais n’a jamais pu remonter son handicap.

Pour cette dernière étape, De Rooy a tout de même attaqué une dernière fois, et termine très bien à la seconde place, mais nettement insuffisant pour ravir la troisième place au général à Mardeev. Il lui fallait au moins lui voler un peu plus de 5 minutes, et ne réussi qu’à lui grappiller que quelques seconde. Par contre Mardeev va bien plus vite que Karginov et passe de la 3ème à la 2ème place au classement général. Le reste du classement ne bouge pas ! Comme pour les autos, trop roulant aujourd’hui, les bolides sont lancés à fond, et à l’arrivée même au bout de 346 km, il n’ya que quelques secondes qui les départagent !

Chacun fait le bilan et même si ils ne sont pas premiers chacun en tire une satisfaction comme Loprais le Tchèque qui a du abandonner en 2009, 2010, 2011 et 2012. Donc même si il est 6ème cette année, il en est ravi !

On se souvient des deux équipages 100 % argentins. Les frères Germano (#556) et les frères D’Agostini (#533), et bien tous les deux ont terminé le Dakar, donc bravo ! Pour eux la compétition c’était d’arriver, le contrat est rempli ! Les D’agostini à la 32ème place à plus de 22 heures de Nikolaev et Les Germano à 39ème place avec un retard de 25 heures. Pour Andres Germano c’était sa seconde participation à un Dakar, mais l’année dernière il courait en auto sur une Toyota Hilux et il dut abandonner à la 11ème étape. Pour Walter D’agostini, troisième participation après un abandon en auto en 2011, et une 71ème place (presque dernier) au Dakar 2012 sur VW Amarok. On espère les revoir l’année prochaine !

Donc cette année le trio gagnant : Nikolaev, Mardeev et Karginov

null

Photo : le gagnant de l'étape Nani Roma.

null

Photo : Patronelli vers la victoire lors de cette derniere étape du Dakar 2013.

Le classement de la quatorzième étape

Moto :

1 - Ruben Faria (#11) (Portugal) sur KTM.

2 - Joan Barreda Bort (#5) (Espagne) sur Husqvarna à 0 mn 08 s.

3 - Helder Rodrigues (#3) (Portugal) sur Honda à 0 mn 24 s.

4 - Mario Patrao (#103) (Portugal) sur Suzuki à 1 mn 21 s.

5 - Olivier Pain (#9) (France) sur Yamaha à 2 mn 14 s.

Quad : 

1 - Sarel Van Biljon (#277) (Afrique du Sud) sur E-ATV.

2 - Sebastian Husseini (#265) (Emirats Arabes Unis) sur Honda à 0 mn 37 s.

3 -  Marcos Patronelli (#250) (Argentine) sur Yamaha à 1 mn 18 s.

4 - Lukasz Laskawiec (#252) (Pologne) sur Yamaha à 1 mn 19 s.

5 - Ignacio Casale (#254) (Chili) sur Yamaha à 1 mn 29 s.

Auto :

1 - Joan Roma (Espagne) / Perin (France (#305) sur Mini.

2 - Orlando Terranova (Argentine) / Fiuza (Portugal) (#313) sur BMW à 0 mn 13 s.

3 - Lucio Alvarez (Argentine) / Graue (Argentine) (#306) sur Toyota à 0 mn 21 s.

4 - Giniel De Villiers (Afrique du Sud) / Von Zitzewitz (Allemagne) (#301) sur Toyota à 1 mn 27 s.

5 - Guerlain Chicherit (France) / Gracin (France) (#309) sur SMG à 2 mn 05 s.

Camion :

1 - Peter Versluis (Pays Bas) / Schuurmans (Pays Bas) / Damen (Belgique) (#509) sur Man.

2 - Gerard De Rooy (Pays Bas) / Colsoul (Belgique) / Rodewald (Pays Bas) (#500) sur Iveco à 2 mn 04 s.

3 - Miki Biasion (Italie) / Fiori (Italie) / Huisman (Pays Bas) (#507) sur Iveco à 2 mn 17 s.

4 - Ales Loprais (Tchéquie) / Bruynkens (Belgique) / Pustejovsky (Tchéquie) (#503) sur Tatra à 2 mn 19 s.

5 - Ayrat Mardeev (Russie) / Belyaev (Russie) / Mirniy (Russie) (#505) sur Kamaz à 2 mn 39 s.

Le classement Général : 

Moto :

1 - Cyril Despres (#1) (France) sur KTM.

2 - Ruben Faria (#11) (Portugal) sur KTM à 10 mn 43 s.

3 - Francisco Lopez (#7) (Chili) sur KTM à 18 mn 48 s.

4 - Ivan Jakes (#32) (Slovaquie) sur KTM à 23 mn 54 s.

5 - Juan Pedrero (#12) (Espagne) sur KTM à 55 mn 29 s.

6 - Olivier Pain (#9) (France) sur Yamaha à 1 h 06 mn 30 s.

7 - Helder Rodrigues (#3) (Portugal) sur Honda à 1 h 11 mn 22 s.

8 - Javier Pizzolito (#30) (Argentine) sur Honda à 1 h 26 mn 07 s.

Quad : 

1 - Marcos Patronelli (#250) (Argentine) sur Yamaha.

2 - Ignacio Casale (#254) (Chili) sur Yamaha à 1 h 50 mn 35 s.

3 - Rafal Sonik (#253) (Pologne) sur Yamaha à 3 h 16 mn 49 s.

4 - Lucas Bonetto (#256) (Argentine) sur Honda à 3 h 40 mn 10 s.

5 - Sebastian Palma (#263) (Chili) sur Can-Am à 4 h 35 mn 57 s.

6 - Sebastian Husseini (#265) (Emirats Arabes Unis) sur Honda à 5 h 40 mn 03 s.

7 - Paul Smith (#274) (Australie) sur Honda à 5 h 46 mn 09 s.

8 - Ignacio Flores Seminario (#268) (Perou) sur Yamaha à 6 h 09 mn 27 s.

Auto :

1 - Peterhansel (France) / Cottret (France) (#302) sur Mini.

2 - Giniel De Villiers (Afrique du Sud) / Von Zitzewitz (Allemagne) (#301) sur Toyota à 42 mn 22 s.

3 - Leonid Novistkiy (Russie) / Zhiltsov (Russie) (#307) sur Mini à 1 h 28 mn 22 s.

4 - Joan Roma (Espagne) / Perin (France (#305) sur Mini à 1 h 36 mn 43 s.

5 - Orlando Terranova (Argentine) / Fiuza (Portugal) (#313) sur BMW à 1 h 49 mn 10 s.

6 - Carlos Sousa (#308) (Portugal) / Ramalho (Portugal) (#308) sur Great Wall à 2 h 38 mn 16 s.

7 - Chabot (France) / Pillot (France) (#316) sur SMG à 3 h 18 mn 05 s.

8 - Guerlain Chicherit (France) / Gracin (France) (#309) sur SMG à 3 h 27 mn 44 s.

Camion :

1 - Eduard Nikolaev (Russie) / Savostin (Russie) / Rybakov (Russie) (#501) sur Kamaz.

2 - Mardeev (Russie) / Belyaev (Russie) / Mirniy (Russie) (#505) sur Kamaz à 37 mn 10 s.  

3 - Andrey Karginov (Russie) / Devyatkin (Russie) / Mokeev (Russie) (#510) sur Kamaz à 37 mn 57 s.

4 - Gerard De Rooy (Pays Bas) / Colsoul (Belgique) / Rodewald (Pays Bas) (#500) sur Iveco 41 mn 16 s.

5 - Martin Kolomy (Tchéquie) / Kilian (Tchéquie) / Kilian (Tchéquie) (#506) sur Tatra à 1 h 01 mn 47 s.

6 - Ales Loprais (Tchéquie) / Bruynkens (Belgique) / Pustejovsky (Tchéquie) (#503) sur Tatra à 1 h 16 mn 10 s.

7 - Peter Versluis (Pays Bas) / Schuurmans (Pays Bas) / Damen (Belgique) (#509) sur Man à 2 h 32 mn 09 s.

8 - Marcel Van Vliet (Pays Bas) / Klein (Allemagne) / Pronk (Pays Bas) (#502) sur Man à 3 h 22 mn 13 s.

nullPhoto : Francisco Lopez, heureux de sa troisième place au classement général du Dakar 2013.

null

Photo : Cyril Desprès dans les dernières courbes de ce Dakar 2013.

Les autres articles du Dakar 2013 :

8291770563_ce5fd46c03.jpg 8358854518_5e6ffb70eb_b.jpg 8360663095_fdbdfa0191_b.jpg 8366105142_725da0a05b_b.jpg

8367118855_50d0b73f8b_b.jpg null null null

null null null null

null null null

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

Michel T. 21/01/2013 21:44


Bravo Hergé pour ce Dakar 2013. Trop court ...


 


à bientôt.

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 mai 2017

L'euro est à

► 17,95 ARS

L'usd est à

► 15,90 ARS