28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 20:00

Mise à jour : 15 mars 2014 / 28 juin 2011. 

Concepción del Uruguay (Entre Rios) :
 
Concepción del Uruguay est la troisième ville du rio Uruguay de la province d’Entre Rios (après Concordia et Gualeguaychu). Elle a une petite activité industrielle et portuaire en ville, et une activité agricole (soja, maïs et blé) et avicole dans les alentours mais semble commencer à s’intéresser à développer le tourisme tout comme les autres villes de la côte du rio. 

 

La ville de Concepción : 68.000 habitants en 2010.

Departamento de Uruguay : 74.000 hab. (Recensement 2010)

Provincia de Entre Rios

Positionnement : 32°29′S, 58°14′O.

Altitude : La Plaza Ramirez est à 20 m d'altitude. 

Distance : Buenos Aires à 310 Km. 

Photo : Le patio du Colegio Nacional de Concepción del Uruguay.

Concepción del Uruguay :

La Villa de Nuestra Señora de la Inmaculada Concepción del Uruguay a été fondée le 25 juin 1783 par Tomas de Rocamora. Il existait alors déjà un petit noyau Urbain autour de la Capilla La Concepción qui se trouve aujourd’hui au sud de la ville de Concepción.  Comme pour les villes de Gualeguay et de Gualeguaychú, Concepción adhère en 1810 au mouvement indépendantiste.

Suit une période ininterrompue de violence et de combats entre troupe espagnoles, séparatistes, puis contre les portugais puis enfin entre fédéralistes et les unitaires. En 1826, Concepción acquiert le titre officiel de « ciudad » (ville), et en 1848, et créé le premier collège national du pays.

Photo : La ville de Concepcion del Uruguay, au centre la tache verte : Plaza Ramirez, à l'extrémité supérieure de la ville, le port et les silos. Ensuites la Isla del Puerto et la Isla Cambacua avec son banc de sable, au dela la cote de la république d'Uruguay.

Un peu d'histoire :

Le 1er mai 1851, sur la place principale (Plaza General Francisco Ramirez)  s’est passé ce que l’on appelle aujourd’hui le « El pronunciamiento de Justo Jose de Urquiza » qui a demandé à lever les armes contre Juan Manuel Rosas (Buenos Aires). C’est le début de la lutte de la Confédération Argentine (Urquiza) contre Buenos Aires. L’année suivante ce sont les troupes de Buenos Aires commandées par le général Madariaga qui entrent dans la ville.

La ville de Concepción fut capitale de la province d’Entre Rios à deux occasions. Quelques mois seulement en 1814, puis de nouveau en 1860 et pour une durée de 23 ans, jusqu’à ce que la capitale soit transférée en 1883 dans la ville de Paraná.

L’industrialisation comme l’arrivée en masse de nouveaux immigrés européens débute en 1887. Le port s’agrandit et devient même un des plus gros ports du pays, par des arrivées de vapeurs directement d’Europe. L’âge d’or de la ville se situe aux alentours de 1910. Elle s’agrandit, se construit, se modernise et possède alors les meilleurs écoles et collèges du pays. Elle possède même aujourd’hui deux universités.

Basílica Menor de la Inmaculada Concepción :

Elle fut construite avec les fond de Juste de Urquiza en 1857, à l’emplacement d’une petite Chapelle. L’architecte en charge fut Pedro Fosatti qui la termina en seulement 18 mois. Elle fut inaugurée le 25 mars 1859 en présence de Monseigneur Marino Marini et du Général Urquiza, alors président de la Confédération Argentine. Le sol de l’atrium, tout comme l’escalier du parvis et le presbytère sont en marbre de Carrare.

En 1884, des artisans italiens ont ajouté quelques apports à la façade, et au début du XXème siècle ont été élevés les deux clochers. L’ensemble est d’un style très italianisant. A l’intérieur à voir, l’orgue italien de 2.200 tubes, le tombeau du Général Urquiza et l’urne renfermant les cendres de son fils assassiné le même jour que lui à Concordia.

La pièce maitresse, est le tombeau du General Urquiza nommé « Mausoleo del General Justo José de Urquiza ». Après son assassinat le 11 avril 1870, son corps fut veillé dans la maison de sa fille Ana Urquiza de Victoria à Concepción puis enterré dans le cimetière de la ville. Devant les risques de profanation de ses restes, en juillet 1871, le corps fut ramené dans l’église pour le placer dans une crypte. Aujourd’hui les restes sont dans un tombeau dessiné par Luis Gonzaga Cerrudo totalement inspiré de celui de Napoléon. La Basilique a subit des travaux de rénovations en 2012 et 2013. 

Colegio Superior del Uruguay Justo José Urquiza :

En 1849, sous l’impulsion du général Urquiza qui veut former les jeunes de la province d’Entre Rios, est créé le collège supérieur national. La construction est confiée à l’architecte français Pierre Renom alors connu pour avoir l’année précédente réalisé l’archevêché de Buenos Aires (aujourd’hui disparu). Le chantier débute en octobre 1849 sur une « manzana » face à la place occupée jusqu’à présent par un cimetière et une église en ruine incendiée en 1847. Le collège fut achevé en 1852 juste quand éclata la guerre contre Buenos Aires. Il fut vite transformé en bastion devant l’avancée des troupes ennemies. Une partie du bâtiment vola même en éclat sous les obus tirés par la canonnière « Merced » devant la ville.

Le collège était de plein pied, il faut attendre 1880, pour qu’un premier étage soit ajouté à l’ensemble. Pendant les 23 ans (1860-1883) où siégea  le gouvernement de la province à Concepción, le bâtiment abrita la Législature du gouvernement provincial. A partir de 1935, le Collège fut à nouveau agrandit par tranches successives jusqu’en 1942.

Casa del General Urquiza  : (Palais du Correo y Telecomunicaciones)

C’est en fait un palais dans lequel devait habiter le General Urquiza. Il fut commandé en 1868 à l’architecte Domingo Centenero de réaliser sur la place une demeure pour la résidence principal du General. Son assassinat en 1870 ne lui permit jamais de l’habiter et en 1873 il devint siège du gouvernement de la province. La veuve d’Urquiza vendit ensuite le bâtiment au gouvernement national pour y placer l’Ecole Normale. C’est en 1889 seulement que l’office des postes s’y installa. Le palais fut profondément remanié entre 1898 et 1902.

Museo Historico Delio Panizza : (Calle Supremo Entrerriano 58)

Le bâtiment est une ancienne demeure de style colonial espagnol datant de 1793 ayant appartenu en dernier par le poète entrerriano Delio Panizza avant d’être vendu à la province.

La maison fut construite en 1793 par Lorenzo Lopez, second époux de Tadea Jordan (la mère de Ricardo Lopez Jordan). Très belle demeure à voir, avec une galerie, donnant sur un patio intérieur conservant un bassin.

Le musée peut regrouper tout ce qui a attrait à la ville, à son histoire, et à ses hommes illustres. En 1929, le poète Delio Panizza l’achète et la restaure.

Museo de Dibujo y grabado « Guaman Poma » :

Il est situé dans l’horrible bâtiment années 70 regroupant les services de la municipalité (Centro Civico). Il s’agit d’une exposition permanente des artistes de la ville.

Escuela Tecnica :

Elle est en fait l’ancienne demeure d’Ana Urquiza, la fille du général. Son corps fut veillé dans cette maison. A partir de 1916 la maison fut transformée en école.

La calle Peatonal Rocamora :

C’est le centre commercial de la ville, on y va pour faire les achats et s’y montrer. La peatonal s'etend sur 5 "cuadras".

La Gare de train de Concepcion de Uruguay :

Abandonnée depuis un bon nombre d'années, voilà que le train revient deux fois par semaine depuis 2010 pour relier la capitale de la province Parana. Elle a été a cette occasion totalement renovée en gardant son style début du XXème.

Museo Andres Gracia :

Petit musée, où il y a un peu de tout : Pièces numismatiques, archéologiques, armes, etc…

Aduana Vieja : Pereyra 652.

Au sud de la ville. Construite à la fin du XIXème siècle, ici a fonctionner la première douane de la ville. C’est aujourd’hui le siège de l’Université Technologique Nationale.

Escuela Normal Mariano Moreno : (Calle Jordana 50).

Elle fut la seconde du pays. Créée par Sarmiento. Il y a aussi aujourd’hui un musée archéologique.

A l'exterieur de la ville :

Paseo de la Defensa :

Au sud de la ville, autour de l’ancien phare toute une nouvelle zone de promenade a été créée. On la dénommait autrefois le Balneario Municipal Itapé. C’est juste à cet endroit que le 26 mars 1814, l’admiral Guillermo Brown a livré la bataille del Arroyo de la China. Il y a un monolithe qui rappelle la bataille. Toute la zone est en travaux en 2014, puisque la municipalité a dans l'idée de relier par un pont le paseo sur l'ile qui est juste en face.

Balneario Banco Pelay :

C’est le second balneario de la ville, une belle plage face à l’Uruguay au nord de la ville. Pour s’y rendre il faut passer près du Parque de la Ciudad.

Photo : La confiteria du paseo de la Defensa, phare de Concepcion.  

Aux alentours de la ville :

 

Palacio San Jose :

Le Palacio San Jose est à 32 km à l’ouest de la ville, il s’agit de la résidence qui appartint au General Justo Jose de Urquiza. Construit entre 1854 et 1858, très beau palais de style italien. Le 11 avril 1870 on y assassina le général. Aujourd'hui appartenant à la Nation, il est devenu à la fois musée et monument historique national. Une visite incontournable, à ne surtout pas rater ! 

Santa Candida :

A 6 km au sud par un chemin de ripio à partir de l’entrée en ville par la route 36. Juste avant d’arrivée à la Rotonda.

 Il s’agit d’une tres belle demeure d’une ancienne estancia. Je n'ai jamais eu de chance car toujours fermée à la visite quand j'y suis passé. Elle se loue pour des évenements privés et la visite me paraît bien difficile à obtenir encore en 2014. Dommage !  

Les conseils du Petit Hergé :

 

La ville de Concepción del Uruguay est sans nul doute (avec Federación) la ville la moins touristique de la cote du Rio Uruguay. Cela fait peu de temps que la municipalité investit dans le tourisme. Concepción est encore une ville portuaire en activité, ce qui donne à l’avenue longeant le rio encore un aspect industriel que les villes de Gualeguaychú, Colon ou de Concordia ont déjà perdu. C’est pourtant une ville qui recèle de curiosités à découvrir.

Encore une autre petite ville du rio Uruguay à visiter donc tranquillement toute l'année.

 

Une bonne adresse pour dormir :

"Antigua Posta del Torreon" sur la Calle Almafuerte au numero 799 (angle calle España). A 4 cuadras de la place principale. La chambre double est à 266 Ars (45 € - Juillet 2011), ptit dej et parking compris. Le site de la posta.

A lire dans le Petit Hergé :

   

 

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 02 - Tourisme
commenter cet article

commentaires

Rémi 01/07/2011 17:03



Salut hergé, je m'appelle Rémi j'habite à Concepcion del Uruguay. Cela fait deux anx que je viens étudier dans cette ville et je suis tomber amoureux de l 'Argentine (et d'une argentine^^). Je
voulais te dire que ton blog est le meilleur de tous concernant l'Argentine. Les sites du type "guide du routard" me donne l'impression de visiter un zoo tellement les commentaires de certains
internautes sont parfois à mille lieux de la réalité. Je t'écris par ici parce que j'ai pas trouvé où je pouvais te contacter directement. En gros je compte vivre définitivement ici à Concecpion
à partir de l'année prochaine, et je voudrais que tu m'éclaires au sujet du visa. J'ai vu ton article sur le visa et je pense faire comme toi. L'administration argentine est horrible, et en plus
c'est pas en Argentine qu'on va être conduis à la frontière^^J'aimerais qu'on prenne contact pour pouvoir parler de ça si cela ne te dérange pas, j'aimerais savoir comment tu t'es débrouillé
(travail, mobilité, maison etc) sans papier !! chauu



Le Petit Hergé 01/07/2011 18:06



Bonjour Rémi,


Tu es le premier français que je connais habitant cette ville, comme quoi même dans les endroits
les moins attendus, il y a toujours au moins un compatriote qui a jeté son ancre. La prochaine fois que je passe à Concepción (sûrement ce mois ci de juillet 2011) on se voit pour se connaître et
te donner toute l’info qu’il te faut ! En attendant je te réponds en privé. A bientôt !


Pour me contacter en privé (pour les autres) c'est facile, c'est en haut de chaque page à "Pour
m'écrire".



Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

20 octobre 2017

L'Euro est à

↑ 20,70 ARS

L'USD est à

↑ 17,25 ARS