24 août 2007 5 24 /08 /août /2007 15:48

Mise à jour : 24 août 2007 

Tout ce que vous allez lire et voir ci dessous est totalement réel et véridique, c'est ce qu'il convient d'appeler des "argentinades". Des faits totalement saugrenus, comiques ou même tragiques que l'on a l'habitude de vivre à Buenos Aires et en Argentine. Et pourtant ça arrive ici tous les jours...

Tout cela se passe en du 10 au 15 août 2007, à vous en fonction de vos envies de rajouter des commentaires... L'article précédent du 01 au 09 août 2007

L'indien guérit ! Buenos Aires, Vendredi 10 août 2007.

Depuis hier l'indien cacique Máximo Coñequir impose ses mains sur les patients de l'hôpital public de Bragado dans la province de Buenos Aires. Il a 73 ans et voilà déjà bien longtemps qu'il soigne tous les mapuches de la région, alors pourquoi pas les autres !

Buenos Aires, Vendredi 10 août 2007.

On apprend grâce à une émission de télévision et de caméras cachées, qu'existe à Ezeiza toute une bande de bagagistes qui se font depuis déjà pas mal de temps toutes les valises pour piquer tout ce qui peut se revendre !

 

 

 

 

Buenos Aires, Vendredi 10 août 2007.

Le gouvernement de Buenos Aires reconnaît qu'on vole dans les 30 feux rouges par semaine dans la ville. Sur la photo, un feu rouge qui a disparu du Paseo Colón à San Telmo.

Buenos Aires, vendredi 10 août 2007.

On change vite ! Canal 13 et Tinelli arrête le "caño" et transforme son émission en "patinando por un sueño". Cette fois ci, ça se passe sur de la glace et tous les soirs de la semaine. Sur l'autre chaîne : Toujours Gran Hermano, tous les matin dans le journal les résultats du "ranking" pour savoir laquelle a eu le plus d'audience minute par minute. Ca n'intéresse personne mais on en parle !

Mendoza, Samedi 11 août 2007.

Manifestations à Mendoza contre l'insécurité, il faut dire qu'il faut calmer le peuple devant la multiplication des agressions et des cambriolages de magasins, alors seront envoyés dans la ville 120 gendarmes de plus. La Spécialité de Mendoza, les "boqueteros" les voleurs qui arrivent à passer dans les boutiques en perçant des trous dans les murs la nuit. Sur la photo,  Roberto Báez, propriétaire du magasin de photo situé derrière lui. En 2 ans, 25 cambriolages, plus aucune compagnie d'assurance n'accepte de l'assurer. Nous sommes pourtant à 2 cuadras de poste central de la police de la ville.

Santiago del Estero, samedi 11 août 2007.

On ne sait plus trop où sont les limites interprovinciales, la police vient de se rendre compte qu'"ON" avait déplacé les bornes de limite entre la province de Salta et de Santiago de 2,5 km. sur une longueur de 17 km. La province de Santiago perdant ainsi 50 km2. La police à l'aide de GPS essaye de retrouver les vraies limites. Une borne pesant tout de même 220 kg, on se demande si des tracteurs agricoles ne seraient pas dans le coup.... L'intérêt ? Une terre de la province de Salta peut être déboisée plus facilement et prendre ainsi plus de valeur, sur la province de Santiago le déboisement est interdit et les autorisations plus difficile à obtenir !

Mendoza, dimanche 12 août 2007.

A grand renfort de publicité, les renforts de gendarmerie patrouillent dans les rues de Mendoza ! 

Patrouille de police à San TelmoBuenos Aires, Dimanche 12 août 2007.

On apprend d'après une enquête qu'au cours des 12 mois de l'année 2006, 25% des habitants de Buenos Aires ( intra muros ) ont été victimes d'agression ou de vol. Dans les quartiers sud de la ville, le pourcentage monte à 33%. Les quartiers les plus dangereux sont : Villa Lugano, Villa Riachuelo, Villa Soldati, Nueva Pompeya, Parque Patricios, Barracas et La Boca.

Les agressions les plus communes à Buenos Aires sont : Pickpocket 8,6 %, vols de voiture ou de partie de la voiture 7,1 %, vol avec violence 6,4 %.

Autres stats, les femmes sont plus attaquées que les hommes : 38% de victimes masculines contre 62 % de victimes féminines.

Les vols et attaques ne sont que très peu souvent déclarée au poste de police, seulement 1 agression sur 3.

Allez lire l'article sur La Nacion , très intéressant !

Buenos Aires, dimanche 12 août 2007.

Le coup de la valise de 800.000 USD trouvé sur un vénézuélien à Ezeiza (voir article du 08 août) fait des remous dans les relations entre Kirchner et Chavez. Est ce la fin d'un grand amour ? Dans l'avion voyageaient trois directeurs de la compagnie pétrolière vénézuélienne Pdvsa, bref on se ne sait plus trop qui a envoyé de l'argent à qui, mais tout le monde veut se refiler la patate chaude. Le directeur argentin qui était aussi dans l'avion, Claudio Uberti de l'OCCOVI (un organe de contrôle des concessions des routes), le truc parfait comme organe bidon pour nettoyer et alimenter des fonds obscures vient de sauter comme un vulgaire fusible, lui qui était tout de même l'homme de confiance de Kirchner dans toutes les relations commerciales avec le Venezuela. Bref Kirchner demande à Chavez d'en faire autant et de faire sauter un plomb du coté du Venezuela, histoire de reconnaître que l'histoire est trouble, et que le Venezuela a peut être aussi quelque chose à se reprocher dans cette affaire. En gros Kirchner demande à Chavez la tête de Diego Uzcateguy, le vice directeur de Pdvsa, où de Guido Antonini Watson ( le porteur de valise ) mais Chavez refuse pour le moment ! On attend la suite du roman feuilleton ?

Puerto Madero et le Micro centre dans la brume.Buenos Aires, lundi 13 août 2007

Gros brouillard ce matin sur Buenos Aires. Tout le centre est resté dans le coton jusqu'à midi. 

Cliquez pour agrandir !Buenos Aires, lundi 13 août 2007.

Un bus est passé sur un trottoir à l'angle Borges et Güemes à Palermo. Un couple de passant n'a pas eu le temps de comprendre, la femme a rejoint l'hôpital, l'homme la morgue. Quant au chauffeur de bus, il a repris son service.

Buenos Aires, lundi 13 août 2007.

Ce matin, un 4x4 a raté le coin de rue Ayacucho et Libertador à Recoleta, assez rapidement pour pouvoir démolir totalement le pilier de l'immeuble, assez rapidement pour anéantir son 4x4, et assez rapidement pour avoir rejoint illico presto le royaume des inconnus.  

Buenos Aires, lundi 13 août 2007.

Nos amis les policiers, suite de l'enquête (chiffres janvier-juin 2007) sur la sécurité et de l'image de la police chez les porteños. 30% des habitants de Bsas trouve "positive" l'action de la police fédérale argentine, et 30 % pense même avoir une opinion positive sur l'image de la police (donc uniquement 70% des porteños se méfient d'elle). Le quartier où on "aime" le plus la police : Recoleta (38% d'opinion favorable), énorme score, dans les autres quartiers ça baisse pas mal, là où on les aime le moins (je n'ai pas pu trouver le %, mais il ne doit pas être très lourd) : Almagro, Boedo, Balvanera (le centre), San Cristóbal (le centre), Flores y Parque Chacabuco.

Quand à la question : Pensez vous que la police de votre quartier est honnête ? Il y a quand même des quartiers où elle l'est "presque" puisque aucun quartier ne dépasse les 50%. Les plus "honnêtes" Barracas, La Boca, Nueva Pompeya, Parque de los Patricios, Mataderos, Parque Avellaneda, Monte Castro, Villa Real, Villa Luro, Vélez Sarsfield, Versailles et Floresta qui arrivent à des 40% d'honnêteté ( donc 60% de je ne sais quoi !) , quant aux autres quartiers ils seraient encore moins honnêtes .... Exemple : Recoleta, Retiro, Le centre, San Telmo, etc... ( ah bon ? ). Allez lire l'article sur la Nacion.

Mendoza, lundi 13 août 2007.

Vous qui cherchez un travail pour venir vous installer en Argentine, ne cherchez plus : Vigile, l'avenir vous appartient !

A Mendoza, en 2002, il y avait 3.000 gardes privés armés, aujourd'hui 5.500. Pratiquement autant que toute la police provinciale de Mendoza (6.500).

Normal, d'une part tous les flics qui sont virés de la police (pour indélicatesse),  ), travaillent dans le privé, et puis aujourd'hui rien que dans la seule ville de Mendoza il y a tout de même 275 vols et agressions par jour (Chiffres Poder Judicial provincial). Tiens, je me demande pourquoi on n'en parle pas sur le site de promotion touristique de la province de Mendoza ?

Buenos Aires, lundi 13 août 2007.

 

 

 

 

L'Argentine se passionne pour la série américaine Lost, voila qu'aujourd'hui vient de passer le dernier épisode de la 3ème saison sur la chaîne AXN. Bon ben voila, il va falloir encore attendre quelques mois pour connaître la suite ! Ah zut alors !

Buenos Aires, mardi 14 août 2007.

En Argentine, on ne prévoit rien, on improvise. Le 03 juin dernier dans le collège Mariano Acosta de Once, un plafond s'est effondré dans une classe, heureusement qu'il n'y avait personne en dessous car sinon on en parlerait encore. Alors "ON" a pris conscience qu'il fallait peut être faire des travaux de rénovation. En attendant les 3.000 gamins ont été repartis dans 8 autres établissements déjà archi saturés, mais comme le gouvernement de Buenos Aires avait promis qu'en deux semaines tout serait refait à neuf, et que le 19 juin recommenceraient les classes tout le monde y a cru. Depuis sont passés deux autres mois?

Hier, les profs ont investi le bâtiment pour constater que ça n'avait pas avancé très fort, mais sans donner de cours, y sont restés pendant leurs horaires ! Pendant ce temps là, à l'extérieur les parents ont coupé la circulation en signe de protestation. L'affaire n'est pas finie...

Buenos Aires, mardi 14 août 2007.

Dimanche et lundi 2 et 3ºC au petit matin et mardi après midi 27ºC normal, non ? pour retomber ensuite le mercredi à 5ºC.

En tout cas en ce mardi, tout le monde en profite dans les parcs, ça se dénude vite fait pour en profiter car on sait que ça ne va pas durer !

Bariloche, mardi 14 août 2007.

Au même moment à 1.500 Km de là au sud du coté de Bariloche, c'est une autre paire de manche (hahahaha quel bon jeu de mot !)

Buenos Aires, mardi 14 août 2007.

Au Luna Park de Buenos Aires, Frau Kirchner fait son show devant un parterre fanatisé, elle lance son mot d'ordre " Concertación Plural", je ne sais pas ce que c'est, elle n'ont plus, ce n'est pas grave, tout le monde s'en fou, de toute façon c'est elle qui passe en octobre. Derrière elle, son mari et ses suiveurs écoutent religieusement un moulin à parole qui ne sort que des banalités et ne défonce que des portes ouvertes : Vive l'Argentine, vive le peuple,  l'Argentine se réveille, le changement est pour maintenant, nous allons triompher tous ensemble, etc...etc...etc... Le mot "Argentine" sort toutes les 15 secondes. En fait tout le monde s'en contre fou, mais moi ça me fou les boules. A partir d'octobre, on est vraiment mal barré !

Buenos Aires, mardi 14 août 2007.

Ca y est, c'est officiel, l'Argentine demande la capture du vénézuélien Guido Antonini Watson (le porteur de valise) qui a voulu entrer en Argentine avec les 790.550 USD (voir photo). La même menace pèse maintenant sur Claudio Uberti. Bref ce n'est pas cette demande internationale qui va éclaircir le ciel dans les relations entre Kirchner et Chavez.

Buenos Aires, mardi 14 août 2007.

Vous savez qui est sur la photo ? Il s'agit de Nilda Garré, ministre de la Défense argentine, elle est convoquée le 07 septembre prochain au tribunal. Vous savez pourquoi ? Parce qu'en février dernier la douane a intercepté au port une exportation de 6,7 tonnes de fusils et d'armement pour une facture de 2.600 USD (pas cher du kilo, hein !) et tout ça avec la signature de la "madame de la photo". Mais un juge s'occupe de l'affaire puisque, le 18 juillet dernier, la Nilda Garré est officiellement accusée de "contrabando agravado". Dans l'affaire viennent de plonger deux personnes travaillant à "Fabricaciones Militares" (le fabricant d’armes) et un agent de dédouanement. Les armes étaient destinées à une société installée dans le Connecticut mais dirigée par un argentin, mais où devaient réellement aller les armes ? Mystère et boules de gomme ! Question : Kirchner a t'il demandé la démission de Nilda Garré de son gouvernement ? NON, pourquoi?

Cordoba, mercredi 15 août 2007

Dans la province de Cordoba, à 40km de Salsacate, il y a une école qui n'a qu'un élève Benjamin et son institutrice Liliana. L'école ouvre à 11h et ferme à 15h30, Benjamin arrive et repart sur son âne. C'est simple et ça marche !

Caracas, mercredi 15 août 2007.

L'affaire de la mallette aux 800.000 USD commence a avoir une répercution internationale, voilà qu'à Caracas pour la première fois les gens sont descendus dans la rue pour faire une "manifestation de mallette" contre Chavez et la corruption. On appelle donc au Venezuela à dénoncer la "corrupción petrolera". Les opposants à Chavez veulent justement profiter de ce cas pour démonter tout le système mafieux mis en place par Chavez au niveau du contrôle de l'argent provenant de l'industrie pétrolière du pays

Buenos Aires, mercredi 15 août 2007.

Début à Buenos Aires du 5ème championnat mondial de danse de tango. 479 couples en compétitions représentant 154 villes.

Deux catégories :

- Tango Escenario (assez physique et acrobatique).

- Tango Salón (celui que l'on peut voir dans les milongas)

Le championnat va durer 11 jours et se tient Plaza Italia, dans les bâtiments de la Rural. (Dernier jour le dimanche 26 août).

 

 

 

Ca c'est Buenos Aires !

LePetit Hergé

Il était une fois à ...

- Ca n'arrive qu'ici Du 1er au 9 août 2007

Ca n'arrive qu'ici en Juillet 2007

- Ca n'arrive qu'ici en Juin 2007

Le Tramway de Buenos Aires

- L'Hyperinflation en Argentine

- Tout sur Salta

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 03 - Actualité argentine
commenter cet article

commentaires

brigitte 28/08/2007 19:35

punaise ! tu te rends compte que si j'avais été là en train d'aller acheter mes media lunas !!!

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

20 octobre 2017

L'Euro est à

↑ 20,70 ARS

L'USD est à

↑ 17,25 ARS