26 juillet 2007 4 26 /07 /juillet /2007 01:26

Mise à jour : 25 juillet 2007

Voici une bien belle histoire !

Le centre de Buenos Aires est découpée en 2 zones pour les horodateurs et le stationnement payant. Au nord de la calle Viamonte c'est le royaume de la S.T.O., au sud de la calle Viamonte c'est la principauté de la S.E.C.

Le roi de la STO comme le prince de la SEC ont passé des accords avec le gouvernement de la ville de Buenos Aires pour obtenir chacune leur concession pour ramasser les voiture qui ne payaient pas leur stationnement. Bien entendu pour obtenir cette concession, je serais tres mauvaise langue en insinuant que la STO comme la SEC auraient payé ce qu'il faut à ceux qui décident au sein de la Ville de Bsas pour empocher le marché.... ah non , je ne le dirai pas !

Puis la Policia Federal contôlant la ville de Bsas et étant habilitée à dresser des procès verbaux, verbalise a fond pour que d'une part la SEC et STO aient des vehicules à ramasser et pour que d'autre part les caisses de la ville de Bsas gonflent .... puisque l'argent des "multas" ( amendes ) revient al Gobierno de la Ciudad de Bsas .

 

Schéma de l'amour parfait :

Policia Federal ----------  SEC/STO  ------------ Gobierno de la Ciudad de Bsas

En fait nous avons a faire à un ménage à trois, la "Policia Federal" verbalise 2 fois, une fois pour SEC ou STO qui enlevent voiture et gagnent de l'argent quand l'automobiliste va chercher sa voiture a la fourriere, une deuxieme fois pour la Ciudad de Bsas qui vous envoie par courrier votre amende.

Tout le monde est content , SEC reverse une partie a la Polica Federal sous le manteau , et la Ciudad de Bsas en fait autant aussi en reversant a la Polica federal un petit quelque chose sous la table.

 

 

 

 

Tout allez bien dans le meilleur des mondes jusqu'au jour vers mai 2007 ( trop proche des elections de la ville de Bsas de juin dernier ) ou la municipalité "oublie" de reverser une partie de ses "bénéfices" à la Polica Federal !

Plus 1 peso de la ville à la Policia Federal pour ses bonnes oeuvres à partir de mai 2007 ! Alors Policia pas contente du tout !, faire la vilaine ! , mais rien pouvoir dire de maniere officielle car officielement aucun reversement n'existe !!!!!!!!!!!!!!!!

Alors la Policia Federal a trouvé le bon truc..... elle ne verbalise plus ! Comme ça la municipalité ne peux plus compter sur ces milliers de pesos d'amendes qui se deversent dans ses caisses tous les mois !  et la SEC dans tout ca ??????? Et bien c'est le dindon de la farce ! puisque la Policia ne verbalisant plus, il n y a plus d amende, donc meme une voiture garée au beau milieu de la rue ne peut plus etre retirer ! ....  la SEC depuis 3 mois ne retire donc plus une seule voiture et donc ne facture plus rien !!!!!!!!!!!

Pour compliquer l'histoire...... Il parrait que la concession de la SEC et de la STO auraient pris fin deja depuis des années ( les concessions avaient une durée de 10 ans de 1991 à 2001 ) ............. ah ah ah ah ! et donc ?

- Donc STO et SEC sont deux entreprises qui legalement n'existent plus ! ( si elles n'existent plus, legalement elles ne peuvent plus retirer les vehicules )

- Pour que STO et SEC existent à nouveau, il faudrait que la ville de Bsas resignent un accord de concession avec ces deux societes.

- mais pourquoi donc la ville de Bsas trainent elle des pieds comme ca pour renover la concession ??????

- heuuuuuuu peut etre parce que STO et SEC n ont pas encore trouver qui arroser au gouvernement de la ville pour trouver un stylo et un contrat , ou alors la ville trop gourmande n a pu faire passer le chiffre de plusieurs zero a ces deux compagnies ?

Que faire ?

Officiellement STO et SEC n'existent plus..... donc :

1 ) SEC et STO doivent payer une super coïma (bakchich ) à la ville de Buenos Aires.

2) La ville de Bsas ressignent un contrat de concession avec SEC et STO pour une durée de 10 ans.

3) La ville de Bsas paye une super coïma à la Policia Federal pour la motiver à refaire des amendes

4) La Policia Federal refait des amendes et accepte à nouveau de placer un policier dans chaque grue de la SEC et de la STO. ( Jusqu'a présent dans chaque grue, 1 policier + 2 employés de la SEC ).

5) La STO et SEC peuvent a nouveau conduire à la fourriere les pigeons automobilistes qui n'auront pas mis de ticket.

Ce matin ...... une surprise !

Cliquez pour agrandir ! Une quinzaine de grues de la SEC et de la STO ont deboulé de la Plaza de Mayo pour se garer au beau milieu de l'Avenida de Mayo juste en face du trottoir du siège du Gouvernement de la Ville de Bsas. La circulation était bouchée.......

Les conducteurs des 15 grues se sont arrêtés, éteind le moteur, sont descendus de leur vehicules, et ................. sont partis en courrant !

Officiellement on ne comprend pas pourquoi !  Il y a un probleme chez la SEC et la STO ? Quels sont les revendications des salariés de la SEC et de la STO ? Quel est le rapport avec le siège du Gouvernement de la Ville ?

Voila ce qu'ont declaré les interressés et aussi les journalistes ( puisque eux aussi ne peuvent rien dire qui ne soit officiel ! ) : "no se pudieron conocer las causas de la protesta" , ( journalistes du Clarin : On n'a pas pu connaitre les causes de la protestation ).

"Voceros del gobierno porteño señalaron: "Desconocemos el por qué de la manifestación, dejaron las grúas y se fueron. Ni siquiera dejaron un petitorio". ( le porte parole de la ville de Bsas signale " nous ne connaissons pas les raisons de la manifestation, ils ont laissé les grues et sont partis. Sans meme laisser une revendication" ).

Même la Policia Federal ne comprend pas, le sous commissaire Eduardo Bayort, qui s'est chargé de remettre bon ordre dans l'avenida de Mayo, signale aux journalistes : "que no tenía ni idea el motivo de la protesta". ( qu'il n'avait même pas idée du motif de la protestation ).

Il a fallu attendre un bon moment pour que des grues appartenant aux pompiers déplacent les grues de la SEC et de la STO du milieu de l'avenida pour les aligner sur le bord du trottoir et rétablir la circulation.

Une bien belle histoire, non ?

Legislatura de Buenos Aires D'autres articles à lire dans le Petit Hergé :

Tout Bariloche 1ère Partie : Cliquez ici !

- Le tramway de Buenos Aires : Cliquez ici !

- Ca n'arrive qu'ici ( juin 2007) : Cliquez ici

- Ca n'arrive qu'ici ( juillet 2007 ) : Pour lire, Cliquez ici !

- Tango electrónico  : Cliquez ici !

Partager cet article

Published by Hergé - dans 3A - Bouger
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

27 juillet 2017

L'Euro est à

↑ 20,50 ARS

L'USD est à

↑ 17,40 ARS