22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 01:05

Mise à jour : 21 mai 2007

L'Argentine va à la fois bien pour certains, mal pour d'autres, mais d'une maniere generale, il faut reconnaitre que ce pays est champion en idées de Rigolus, ou en situations absurdes.

Sur les 60 aeroports que compte le pays, 27 ne recoivent aucun avion ! Par exemple celui de Rio Cuarto ( prov. de Cordoba ) ou de Paranà ( Entre Rios ) n'ont pas vu un avion depuis longtemps !
En fait deux aeroports sont reelement rentables, celui d'Ezeiza et celui d'Aeroparque tout deux à Buenos Aires. Les autres ( meme ceux de Mendoza, Bariloche, Iguazu ou Ushuaia ) ne sont absolument pas rentables car ils ne recoivent que 4 à 8 vols par jours.  
La société Aeropuertos Argentinas 2000 SA compte 32 aeroports dont 7 ne recoivent AUCUN avion : San Fernando (Buenos Aires), General Pico (La Pampa), Reconquista (Santa Fe), Río Cuarto (Córdoba), Villa Mercedes (San Luis), Paraná (Entre Ríos) et Malargüe (Mendoza).
 

Un avion qui rouille sur l'aeroport de Paraná ( qui rouille aussi ).

 
 
On pourrait penser que comme les vielles gares ferrovieres, la disparition du trafic ne coute pas un peso aux contribuables ? Et bien non puisque l'Etat se doit de maintenir les pistes de ces aeroports en parfaite condition, gardées et propres ...etonnant non ?
 

Le controleur de General Roca débordé depuis 1998..............
 
A General Roca ( prov de Rio Negro ) le dernier avion est parti en 1998, mais le controleur est toujours en poste dans sa tour de controle. ( 10 heures de presence par jour obligatoire !).
Sur l'aeroport de Paranà le dernier avion de LADE c'est envolé il y a un mois.
 

Les tapis roulant de Rio Cuarto qui n'ont pas vu de valises depuis un bout de temps.

 
Bref un aeroport fantome coute à l'etat 400.000 pesos par an ( 100.000 EUR )
En 1999, il y a eu 20.300.000 passagers en Argentine, en 2006 16.900.000 alors que le tourisme est en plein boom, etonnant non ? 90% a la chare de Aerolineas argentinas, 10% au mains de LAN, le reste est fantomatique à la charge de Andes, Sol et LADE.
Pour Aerolineas Argentinas, uniquement 5 lignes interieures sont rentables : AEP-Cordoba, AEP-Salta, AEP-Bariloche, AEP-Mendoza, et AEP-Iguazu, toutes les lignes vers la Patagonies sont déficitaires.
 

La piste de Concordia ( Entre Rios )

 
Depuis la dévaluation de 2001, les compagnies ne sont plus rentables car les billets se vendent en pesos et non plus en dollars. Alors que depuis 2001, le kerosene a augmenté de 307% !  Une bonne dizaine de compagnies argentines ont fait faillite, rapellez vous ....... LAPA, Dinar, SW, Aero Vip, CATA, LAER, Blue Airlines; SAEF; Líneas Aéreas del Sur.
Or le gouvernement argentin controle les prix et les tarifs n'ont augmenté que de 20% ......... donc toutes les compagnies privées ont fait faillite. Quant à Aerolineas Argentinas ( aussi privée aujourd'hui ) elle se maintient avec des subventions de l'etat argentin et dégage des bénéfices sur les liaisons internationales.
 

Au moins les oiseaux profitent de la piste de Saenz Peña !



Autres aberrations : des investissements dans les années 90 pour construires des aeroports neufs qui sont aujourd'hui inutilisés comme celui de General Pico ( Pampa ) et celui de Saenz Peña ( Chaco ).
 

Partager cet article

Published by Hergé - dans 3A - Bouger
commenter cet article

commentaires

Laurent 22/05/2007 20:11

C\\\'est lequel celui de Menem avec sa piste pour 747 dans un village de 1000 habitants ?...

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 mai 2017

L'euro est à

► 17,95 ARS

L'usd est à

► 15,90 ARS