Samedi 8 août 2009 6 08 /08 /Août /2009 19:41
Mise à jour : 08 aout 2009. Article de Grégoire Borgoltz.

Des européens arrivent dans le port de Buenos Aires en 1911Un exemple d'installation en Argentine :

Dans la série, "ces incroyables français qui viennent tenter leurs chances en Argentine", aujourd'hui un nouvel article sur un couple franco-argentin (lui, français et elle, argentine) qui, au milieu des années 90 s'est lancé dans l'aventure porteña en montant un institut de langue.
Au petit jeu, "je me lance un défi en venant m'installer dans le pays" et on verra ensuite... On peut aisément imaginer que nombreux sont ceux qui viennent, mais peu survivent au bout d'une ou deux années d'expérience. Charles Ricordel et Laura Morelli y sont arrivés et depuis une bonne quinzaine d'années se sont adaptés.

Photo : Les temps changent, comme sur cette photos de 1911 à l'arrivée d'un vapeur d'Europe. Cependant venir s'installer en Argentine reste encore une épreuve personnelle et culturelle pour chacun.

On arrive aujourd'hui par avionVenu pour Carrefour, mais "s'associe" avec sa femme : 

Charles, français de 40 ans,  est venu pour la première fois à Buenos Aires en 1991, y a rencontré Laura mais est rentré en France, accompagné de cette même Laura... Le couple est retourné en Argentine en 1993. Charles a alors travaillé à Carrefour comme « chef de rayon »  de 4 rayons (que l’on appelle le bazar ici). Son secteur faisait entre 500.000 et 1 million d’euros de chiffre par mois. Il a obtenu ce poste très rapidement et assez facilement car il n’y avait que 3 français sur place. Son BTS actionco l’a aidé, et l’aide toujours aujourd’hui avec LEF, à gérer tout le côté comptable de son travail. Le problème est qu’il travaillait 20h par jour (vraiment!) et qu’il lui est souvent arrivé de dormir sur place : il s’était même installé un hamac dans la réserve. On comprend vite pourquoi il a accepté de suivre un des 3 autres français chez GEFCO (entreprise de logistique) quand on lui a proposé d’aller y donner des cours de français aux dirigeants de la filière argentine. Laura, qui a une formation de professeur de langue, il a peu à peu recruté des professeurs car le travail devenait de plus en plus conséquent.

Laura est argentine, a fait des études de langue en Argentine puis en France en 1992 quand elle y a suivi Charles (elle a un DESS (français) d’ingénierie de la formation et à travaillé avec le CAVILAM à Clermont Ferrand). C’est elle qui crée les cours de LEF pendant que Charles s’occupe de tout le côté financier et  administratif. Ils ont eu en  leur premier enfant, Isabella ), c’est une des raisons pour lesquelles ils ont vécu à St Brieux de 2002 à 2005. En effet, il était important pour Laura et Charles que leur fille connaisse sa famille française.  Pendant que son père reprenait ses études (un deuxième BTS de Comptabilité), sa mère travaillait (elle a travaillé avec l’ESC RENNES entre autre). Le seul résultat de ce voyage que j’ai pu constater en 2h est que le français d’Isabella est parfait (elle parle sans accent !). En 2005 toute la famille à une nouvelle fois traversé l’atlantique, avec pour projet de développer l’organisation LEF…


Buenos Aires en 2005Un deuxième départ en 2005 : 

En rentrant en Argentine, le couple à dû retrouver des clients. Il s’est appuyé sur de grosses entreprises comme GEFCO et  AIR LIQUIDE, avec lesquelles il travaille depuis 12 ans. LEF Capacitacion s’est ensuite ouverte aux particuliers, l’activité marche bien puisque l’entreprise compte aujourd’hui 14 professeurs, que le nouveau centre est sur le point d’ouvrir et que l’entreprise change de statut (elle quitte le statut monotributo). Petite parenthèse pour ceux qui voudraient monter une entreprise ici : En dessous d’un certain chiffre d’affaire ( 72000 pesos pour les services, 140.000 pour les produits), on peut s’inscrire à l’AFIP(l’équivalent du Fisc) et avoir le statut de MONOTRIBUTO. Ainsi, on paye très peu de charges et d’impôts (le plafond est de  5650 pesos par an pour les produits et de 269 pesos pour les services), on est loin du système français. Grâce au système plutôt laxiste que l’on a ici, on peut donc tenter de monter une entreprise dès que l’on a une idée. Alors qu’attendons nous !?  


Calle Florida en plein après midi Leur entreprise Lef Capacitacion face à 400 autres instituts :

Laura et Charles sont convaincus du fait que pour que les résultats soient visibles et rapides, il ne faut pas enseigner à des groupes de plus de 6 personnes, le groupe moyen est donc composé de 4 personnes à qui on enseigne la méthode communicative, dans laquelle on part du besoin de l’élève. Ainsi, le type de formation dépend du poste occupé dans l’entreprise : par exemple, avec les secrétaires on met plus l’accent sur la grammaire et l’écrit alors qu’on aura tendance à faire parler et écouter les cadres, afin qu’ils soient capables de suivre et d’animer des vidéoconférences avec le siège. La formation n’est pas toujours payée par l’entreprise comme chez le cas chez Air Liquide. Par exemple chez Gefco le salarié paye une partie des cours. Dans tous les cas, l’idéal est de réaliser entre 400 et 600 heures avec l’élève, dans un laps de temps le plus court possible afin que les résultats soient vraiment probants.

La concurrence est rude puisqu’il y a plus de 400 instituts de langue à Buenos Aires (dont 60% qui enseignent l’Anglais). Laura et Charles ont donc décidé de se démarquer en offrant un service de qualité, avec  par exemple que des professeurs diplômés qui travaillent avec peu d’élèves, alors que dans beaucoup d’instituts de langues les professeurs ne sont même pas linguistes et travaillent avec bien plus d’élèves... Il est toutefois difficile de lutter contre les leaders du marché comme Alliance française à cause du manque de moyens et de visibilité…

Pour ce qui est des tarifs dans le centre de langues qui va être créé, Laura veut faire des tarifs élevés, convaincue du fait que son service est supérieur à celui qu’offre la concurrence. A l’inverse, surement influencé par son expérience dans la grande distribution, Charles est pour une politique de prix bas, pour toucher plus de monde.

Dans les deux cas, ce centre est le prochain défi de ce couple d’aventurier, n’hésitez pas à les contacter si vous voulez perfectionner votre espagnol ! (un peu de pub au passage ne leur fait de mal !)


Institut d'espagnol à Buenos AiresFiche Technique :

L’entreprise LEF Capacitation donne aujourd'hui des cours de français, d’anglais, d’espagnol et de portugais dans les entreprises mais aussi à des particuliers. Pour compléter le service de cours en entreprise et à domicile, un centre de langue moderne va voir le jour en décembre 2009; pour se démarquer de la concurrence, Laura et Charles ont en effet conçu un modèle dans lequel l’élève s’appuie sur l’outil informatique. Les 14 professeurs auront donc des salles de cours dans Buenos Aires avant l’année prochaine.

Le site web de Lef Capacitacion.

Site des services d'immigration argentine

D'autres articles dans le Petit Hergé :

- Comment immigrer en Argentine.
- Le Bar Le Merval de Buenos Aires. (Juillet 2009).
-
Confiteria del Molino (1916). (Mai 2009).
-
Le Micro Centro de Buenos Aires.
- Le Cabildo de Buenos Aires.
-
City Hotel & Diagonal Sur. (1935).
-
Le Ciné Teatro Opera. (1936).
-
Centre historique de Buenos Aires.
-
Quartier de Palermo de Buenos Aires.

-
Nouvelle carte pour les transports à Buenos Aires.(Juin 2009).
-
Extension de la ligne A du métro de Buenos Aires. (Décembre 2008).


Par Le Petit Hergé - Publié dans : 10 - Immigration en Argentine - Communauté : Argentine
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Commentaires

Bonjour du cannois à charles et à sa femme..et aussi à notre bon hergé !!! P.S : donne moi de tes news RG !! Je suis à quito en ce moment pour le travail mais je pars à lima pour 9 mois en septembre!!!!
Commentaire n°1 posté par Axel le 11/08/2009 à 16h17

Cours parallèle du Peso Argentin

null

Cours Parallèle

Hergé

1 EUR = 17,00 ARS

 21/08/2014

--------------------

Cours Officiel

1 EUR = 11,00 ARS

--------------------

Le Parallèle est à  

+ 55%

que l'officiel

Recommander

D'autres articles :

 

Ville de Buenos Aires


 

Province de Misiones


 

Province de Formosa

 

 

Province de Entre Rios

 

 

La ville de Tucuman

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 






























Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés