8 juin 2009 1 08 /06 /juin /2009 01:28
La base 51 dans le NevadaAire 51 : Prologue sur le sujet Ovni.

Bien que la base 51 ne soit pas en Argentine, j'ai placé toutefois cet article dans la rubrique OVNI puisqu'il permet de comprendre quels sont les enjeux de la "course aux ovnis" dans le monde et de l'intéret évident de pouvoir travailler sur des programmes de recherche basés sur de la technologie externe. Ce sujet vient donc en prologue à la rubrique "Ovni en Argentine".
Excellent film sur la base 51 située dans le Nevada. Une première approche bien composée et bien présentée sur les ovnis mais aussi sur les essais américains d'engins de haute technologie à propulsion. Certainement un lien entre les deux afin d'avoir pu profiter d'une technologie nouvelle pour avoir pu ensuite l'adapter à la notre.
Le film est un peu ancien, il date de 1996, et fut produit pour Sky Television  Depuis, bien sûr la technologie a évolué. Les questions de l'époque restent en tout cas actuelles. Pour ceux ayant déjà une connaissance dans le domaine, un excellent film qui à ma connaissance est un des meilleurs sur le sujet. Pour ceux qui ne furent jamais vraiment intéressés par les ovnis, une manière d'y voir que tous ne sont pas seulement extraterrestres.
Ce film est en version française et a une durée totale sur les 7 parties de 67 mn 44 s.
En 1996, ce film fit partie d'une série sur le sujet ovni et les relations avec les gouvernements. "Aire 51" est le premier épisode.
Photo : Ancienne photo de la base 51. Pour voir une des dernières prise sur Google Earth datée de 2006.(cliquez ici). Coordonées de la base : 37º14'42''N 115º49'12''W



1ère partie du reportage sur la Base 51. 10 mn 32 s.

0 mn 00 s. Introduction.

04 mn 10s. Situation, emplacement, construction de la base dans les années 50 et 60. Vols d’essais des prototypes américains : A12,  SR71 et le bombardier furtif B2.

05 mn 52s. L’Us Air Force nie l’existence de la base 51.

06 mn 35 s. Dispositif de sécurité autour de la base et dans la zone aérienne.

09 mn 40 s. Témoignage de Robert Lazar ayant travaillé sur la base en 1988 et 1989.


Le SR 71
Photo : le SR 71



2ème partie du reportage sur la base 51 10 mn 34 s.
NB : Le film datant de 1996, peut être y a t'il encore un manque de prudence vis à vis de l'histoire de Robert Lazar. Aujourd'hui en 2009, on remet fortement en cause sa présence au sein de l'equipe d'ingénieur ayant travaillé sur la base 51 en 88 et 89.

Revenons à la vidéo :
0 mn 00 s. Suite du témoignage de Robert Lazar. L’Ovni entreposé dans un hangar.

5 mn 00 s. Le passé de Rober Lazart analysé par Stanton Friedman, Robert Oechsler et George Knapp

8 mn 49 s. Essai d’un prototype de soucoupe volante americaine.

9 mn 48 s.


 Photo Montage : essai de prototype de soucoupe volante
Photo montage : essai de prototype de soucoupe volante.



3ème partie du reportage sur la base 51. Durée : 10 mn 24 s.

0 mn 00 s. L’astronaute Edgar Mitchell parle de Robert Lazar.

1 mn 04 s. Le point de vue de Gene Huff.

1 mn 45 s. En mars 1989, Robert Lazar part avec des amis près de la base 51, surveillance de l’AFI.

4 mn 30 s. Le pilote James Goodall parle des contrats de sécurité des employés du site sur le devoir de silence.

6 mn 00 s. Images déclassifiées d’un simulateur de soucoupe volante américaine des années 50. Témoignage d’un ancien technicien ayant travaillé sur la base 51 et ayant participé à la mise en place d’un projet de construction de soucoupe volante américaine durant 16 ans en compagnie d’extraterrestres dont un surnommé « Jarod ».

8 mn 40 s. Le bar de Rachel, le village le plus proche de la base 51.


Le bar de Rachel, le plus proche de la base 51.

Photo : Le bar de Rachel proche de la base 51.



4ème partie du reportage sur la base 51. Durée : 10 mn 28 s.

0 mn 28 s. Vidéo Ovni au dessus de la base 51 en janvier 1990 et autre vidéo de décembre 1990. Vidéo prise au dessus de Las Vegas en 1991.

2 mn 25 s. Le physicien Bruce Maccabee analyse les vidéos.

5 mn 00 s. L’unique route de ripio qui mène à la base 51.

7 mn 23 s. Le pic de Ticaboo surplombant à 2.000 m d’altitude la base 51.


Panneau d'interdiction d'avancer
Photo : Panneau d'interdiction de passer.



5ème partie du reportage sur la base 51. Durée : 10 mn 34 s.
  

0 mn 00 s. Les transports des employés de la base 51 via l’aéroport de Mac Carran de las Vegas.

1 mn 44 s. La société EG&G travaillant en collaboration avec le gouvernement américain sur la base 51.

4 mn 40 s. Des projets sont mis à l’étude et poursuivis sans l’aval du congrès américain.

6 mn 52 s. Amiral Bob Ray Inman et sa conversation de 1989 d’engins « récupérés ».

9 mn 15 s. La société SAIC étudie le système de propulsion anti-gravitationnel.

La base 51
Photo : La base 51.




6ème partie du reportage sur la base 51. Durée : 8 mn 58 s.

 

0 mn 00 s. La gravité déforme le temps.

0 mn 35 s. Entretien téléphonique avec l’amiral Bob Ray Inman directeur de la société SAIC (en 1996) sur la recherche concernant l’anti-gravité.

2 mn 38 s. La base militaire aérienne de Nellis.

3 mn 24 s. Témoignage d’une ex employée de la base de Nellis.

6 mn 33 s. Les essais du SR 71 et le développement de nouveaux projets.


Les zones militaires autour du secteur 51

Carte de la zone de la base 51. Cliquez pour agrandir.



7ème partie du reportage sur la base 51. Durée : 6 mn 14 s.

0 mn 50 s. Projet de l’Avrocar en 1955. Vidéo de 1960.

2 mn 00 s. Projet Dark Star.

3 mn 50 s. Conclusion.

5 mn 02 s. Allocution de Reagan à l’ONU.



Projet Dark Star

Photo : Projet Dark Star

Ovni au dessus de Buenos Aires le 09 mars 2009En conclusion :

Le film, datant de 1996, nous laisse aujourd’hui avec de nombreuses questions sur les autres projets qui ont dû s’y succéder lors des 13 dernières années.

Toujours autant de « phénomènes lumineux » au dessus de la base.

Pour ma part, toujours aucunes preuves réelles pour relier la recherche effectives des Etats-Unis sur les nouveaux projets avec de la technologie « alien » capturée ou obtenue. Cependant rien ne permet non plus de penser que la recherche sur la propulsion par anti gravité n’est due qu’au seul fait d’avoir fait travailler des chercheurs dans le domaine sans aucun apport « extérieur ».

L’intérêt de ce film réside :

-          Dans le fait de savoir que « ovni » ne signifie par seulement « objet extraterrestre »

-          Que des sommes colossales sont mises en place par les EE-UU pour arriver à développer un engin à propulsion par anti-gravité.

-          Que cette recherche technologique a pu profiter d’informations provenant d’autres civilisations (si on arrive à le prouver).

-          Que le gouvernement des EE.UU prend très au sérieux l’étude des phénomènes Ovni, sans vouloir le déclarer, ni le reconnaître.

-          Que les « ovnis » observés au dessus de la base 51 ont de fortes chances d’être de conception américaine.

-          Que l’ensemble des ovnis vus à travers le monde ne sont pas tous forcément américains.

 

Conclusion : L’étude des phénomènes « ovni » est sur bien des points hautement intéressants et importants dans le domaine de la physique, de l’armement, de la technologie, et donc de l’économie. En entrant dans la course à la propulsion anti-gravitationnelle (entre autre), les Etats-Unis devront tôt ou tard faire découvrir peu à peu leurs avancées et par conséquence reconnaître que les découvertes ne furent peut être pas qu’exclusivement dues aux chercheurs.

 

Il faut à la fois lâcher du lest pour montrer que la recherche permet de progresser, mais ne pas tout montrer tout de suite, car un saut technologique trop rapide serait difficile à expliquer. Tant que les Etats-Unis étaient la première puissance économique mondiale, il leur était facile de pouvoir contrôler à la fois l’information et les découvertes (ou supposées découvertes). Si les Etats-Unis perdent leur prédominance économique, et c’est ce qui semble se passer depuis quelques années (je pense à la Chine), d’autres pays vont prendre le relais, et il sera bien plus difficile de filtrer les informations et de contrôler la technologie.

En prenant l’hypothèse qu’une « autre civilisation » donne ou échange des informations, il parait « logique » que cette civilisation ait pris contact depuis les années 50 avec le plus puissant : les Etats-Unis. Dans les années à venir, l’équilibre sera rompu et on peut fort parier que si « technologie extraterrestre » existe, alors celle-ci se retrouvera dans les cartons d’autres nations. Alors fuites certainement il y en aura.

 

Le grand public n’apprendra l’existence d’une autre civilisation (si tel est le cas) par le hasard d’évènements ou par ces fuites.

Ovni ne rime pas non plus forcément avec Etats-Unis, et c’est pour cela que l’étude du phénomène Ovni doit se faire (même maintenant principalement) dans les autres pays, car ailleurs l’information n’est pas aussi contrôlée, et si fuite se passe, elle se passera dans ces autres pays. L’Argentine en fait partie !   



Plaza Congreso à Buenos AiresD'autres articles dans le Petit Hergé :

- Ovni en Argentine en janvier 2008.(Mai 2008).
- Ovni en Argentine en octobre 2008.(Octobre 2008)
- 4 EBE à Irene.(Octobre 2008).
- Bilan Ovni en Argentine en 2008.(Décembre 2008).
- Traces à Arroyo Leyes.(Mars 2009).

Partager cet article

Published by Le Petit Hergé - dans 09 - Ovni en Argentine
commenter cet article

commentaires

Se loger à Buenos Aires

 

Vous cherchez à vous loger à Buenos Aires ?

Contactez moi :

petitherge@hotmail.com

Pour Trouver Un Article Dans Le Petit Hergé Argentine

Cours du Peso Argentin

31 août 2017

L'Euro est à

↑ 20,65 ARS

L'USD est à

↑ 17,15 ARS